Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Weber Der Freischütz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 1:19

J'ouvre un fil... j'ai découvert récemment cette oeuvre que je trouve fantastique... Je commence par un compte rendu de la captation de cet opéra à Hambourg en 1999 et publiée par Arthaus. On passe un très bon moment devant ce DVD qui ne souffre d'aucune faille. La distribution va du correct à l'excellent. La direction de Ingo Metzmacher est très bien... Enfin j'adore la mise en scène et loufoque de Peter Konwitschny... sifflée, comme il se doit, par une partie du public à la fin de la représentation...

Bon voyons la distribution... les petits rôles sont distribués correctement sans plus... Le cuno de Dieter Weller est sans l'autorité qu'on pourrait attendre de son rang... Idem pour Ottokar qui n'est vraiment pas très princier... Mention pour le Killian de Olivier Zwarg bien timbré, dit avec un chant tenu... Pour les rôles plus importants on monte en classe mais c'est inégal quand même... Albert Dohmen est énergique et investi bien son rôle... son grave est quand même difficile et son chant un peu systématique... En revanche rien à dire pour sa prestation dans la scène de Gorge aux Loups... Il dit superbement son texte... J'aime beaucoup aussi tous ces appels compulsifs à Samiel qui parsèment l'opéra... On a aussi une bien belle Agathe avec Charlotte Margiono… voix fien et chant tout en nuances… toutefois je n’aime pas trop le timbre qui fait un peu « vieille fille » (c’est l’effet que me fait Elisabeth Grümmer pour donner un point de comparaison)… En revanche j’aime beaucoup la Annchen de Sabine Ritterbusch avec un tout petit filet de voix (comme Schäffer) mais c’est admirablement phrasé et chanté avec un vibrato serré très maîtrisé… Enfin la palme revient au Max très poétique et inspiré de Jorma Silvasti… Le timbre est moelleux avec une aisance sur tout le registre… et en plus c’est nuancé et investi… une belle découverte pour moi… Enfin pour nos ange et démon ils sont supers tous les deux… La voix de basse profonde de Simon Yang est magnifique avec un bien beau legato… Quant au Samiel -rôle parlé- de Jörg-Michael Koerbl il est génial de détachement… il a un vrai côté Ermite… méchant mais Ermite quand même c’est-à-dire avec beaucoup de recul sur l’action…

La mise en scène est vraiment très bonne… elle souffre d’un point faible peut-être… les chanteurs ne sont pas des acteurs formidables… Toutefois on sent le tout le travail effectué sur les liens entre les personnages et sur le caractères respectifs… Annchen, confidente toujours prompte à soutenir le moral d’Agathe, est soutenue par l’Ermite qui assiste à la représentation en spectateur depuis le premier rang du Parterre. Il intervient ici où là avec des signes de réprobation ou d’acquiescement. Caspar est rustre et bête… Samiel est omniprésent avec un nombre important de changements de costumes… Lors de la scène de la Gorge aux Loups il fait un peu savant fou… Quant à Max il est perdu tout simplement… on voit la contrainte des traditions qui pèsent sur lui notamment lors de la scène de danse au I… quant à la chasse on voit que c’est pas trop son truc… Enfin les décors et nombreux effets de lumière sont des plus réussis… c’est assez loufoque mais j’aime beaucoup… la Gorge aux Loups vaut le détour… Bref il y a là beaucoup de jeu et d’amusement… la fin aussi et très bien réussie… elle est dédoublée avec un premier tiré de rideau sur les non d’Ottokar… L’Ermite se plaint et on rallume les lumières pour changer cette fin pessimiste… Bref c’est très bien fait et tous les chanteurs semblent y prendre du plaisir.

Enfin le tout est soutenu par une direction qui est, sans être transcendante, efficace et brillante de Ingo Metzmacher… Peut-être cela manque-t-il de contrastes parfois… et de dynamique dans le rythme… Mais bon dans l’ensemble il n’y a pas grand-chose à y redire… Un bien beau document donc… Je le conseille à tous… sauf à ceux qui n’aiment pas les mises en scène non traditionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 1:35

Je tenterais bien cette version! Very Happy

Voici les deux versions que je connais.



Version absolument superbe avec laquelle j'ai découvert l'oeuvre.
La direction de Kubelik est formidablement dramatique, les choeurs d'une excellente tenue, Behrens magnifie les airs d'Agathe de façon très délicate (elle est encore dans ses emplois lyriques à cette période et ça lui réussit très bien), l'ensemble de la distribution est de haute volée. (Kurt Moll en Ermite, Helen Donath en Annchen)
Kollo est pas mal en Max.
Contrairement à d'autres versions (Kleiber notamment) ce sont les chanteurs (et non des acteurs pris pour l'occasion) qui jouent les récitatifs parlés.



Attention: DVD sans sous-titres français.

Une mise en scène vraiment kitsch et tartignole, avec quelques passages rigolos voire un peu portnawak. (pendant la scène de la gorge aux loups avec les esprits invisibles il y a toutes sortes de costumes pourris, dont un lapin qui se masturbe avec un engin noir surdimensionné... Rolling Eyes )
Ceci dit c'est vrai que c'est un opéra particulièrement difficile à mettre en scène.

Musicalement c'est correct sans plus, Ligendza est plutôt décevante. (c'est pas du niveau de Janowitz ou Behrens assurément)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 1:56

Et Meeven en Caspar ça donne quoi?... je suis marqué par Salminen dans ce rôle... mais je vais me procurer le Kubelik sous peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 1:58

Sauron le Dispensateur a écrit:
Et Meeven en Caspar ça donne quoi?...

Pas tellement de points de comparaison, mais j'avais trouvé ça bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 2:06

Sauron le Dispensateur a écrit:
Enfin la palme revient au Max très poétique et inspiré de Jorma Silvasti…

Tiens ce nom me disait quelque chose, j'ai retrouvé, il est le Pilote dans le Vaisseau fantôme version Segerstam (DVD), très bon chanteur effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 2:09

J'ai été ravi de le découvrir en effet... je ne connaissais pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nando
Mélomane averti


Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 9:13

Une version de rève!..Celle dirigé par Carlos Kleiber (DGG) avec Gundula Janowitz Agathe, Edith Mathis Annchen, Peter Schreier Max, Theo Adam Kaspar, Bernd Weikl Ottokar, Siegfried Vogel et l'hermite Franz Crass
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6838
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 11:30



C'est la version que j'ai:
Staatskapelle Dresden – Carlos Kleiber
P.Schreier – G.Janowitz – B.Weikl
E.Mathis – T.Adam –F. Crass

La chose qui me gène, ce sont les dialogues, parlés, et qui sont interprétés par des acteurs, avec forcément des voix différentes des chanteurs.
je trouve que ça casse l'ambiance.
Pour le reste, excellente distribution et excellent orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 11:59



Autre très belle version à citer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu SP
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 40
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 12:54

J'ai toujours une version DVD à regarder, orchestre philharmonique de Hambourg, direction Leopold Ludwig en 1968, avec Ernst Kozub, Arlene Saunders et Gottlob Frick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 13:06

SP a écrit:
J'ai toujours une version DVD à regarder, orchestre philharmonique de Hambourg, direction Leopold Ludwig en 1968, avec Ernst Kozub, Arlene Saunders et Gottlob Frick.

Je crois que c'est un film, et je crains pour la mise en scène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu SP
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 40
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 2 Avr 2007 - 13:08

Xavier a écrit:
SP a écrit:
J'ai toujours une version DVD à regarder, orchestre philharmonique de Hambourg, direction Leopold Ludwig en 1968, avec Ernst Kozub, Arlene Saunders et Gottlob Frick.

Je crois que c'est un film, et je crains pour la mise en scène...


C'est sûr que les images au dos font "un peu" kitsch...

Mais bon, c'est un peu aussi le problème du Freischütz, très "premier degré", difficile à monter autrement qu'en le caricaturant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 25 Avr 2007 - 0:29

Ca fait quand même un peu envie: http://www.classiquenews.com/voir/lire_chronique_dvd.aspx?id=356%20

Tu nous diras SP. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 8 Mai 2007 - 21:30

Quelqu'un connait-il la version de Sawalllisch avec Price, King, Ridderbusch, Donath ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 8 Mai 2007 - 22:57

Karajan67 a écrit:
Quelqu'un connait-il la version de Sawalllisch avec Price, King, Ridderbusch, Donath ?

C'est cele qui est sortie avec Le Monde2 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 8 Mai 2007 - 23:03

Oui c'est celà Vartan ! D'ailleurs à ce sujet si quelqu'un à un avis sur les autres opéras de cette collection je suis preneur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 8 Mai 2007 - 23:12

Non je ne les ai pas. En dehors du Fricsay /Les noces je crois qui est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 9 Mai 2007 - 9:12

Karajan67 a écrit:
Quelqu'un connait-il la version de Sawalllisch avec Price, King, Ridderbusch, Donath ?
Price? Margaret je présume?
Revenir en haut Aller en bas
Nando
Mélomane averti


Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 9 Mai 2007 - 9:16

Oui Margaret...l'affiche est assez alléchante? et je suis aussi tenté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 9 Mai 2007 - 13:17

Oui Margaret Price ! (Dans la meme serie j'ai commander le Barbier de Seville avec Gruberova et Florez)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 3:15

Sauron le Dispensateur a écrit:
Je le conseille à tous… sauf à ceux qui n’aiment pas les mises en scène non traditionnelles.

Eh bien, comme quoi je progresse! Very Happy



Effectivement, comme toujours avec Peter Konwitschny, c'est loufoque, 15è degré, parodique.
On dirait qu'il ne prend aucune oeuvre au sérieux.
Dans Tristan ou le Crépuscule des Dieux, ça m'avait particulièrement agacé: surtout dans le Crépuscule,
du pur foutage de gueule, pour le plaisir de recevoir des huées semble-t-il...
Ici, ça marche nettement mieux, sans doute à cause du caractère de l'opéra.
Certes, il y a un décalage parfois gênant entre des éléments 1er degré et "d'époque" et d'autres qui jouent complètement la carte de la dérision et de l'anachronisme, voire qui par moments parasitent l'oeuvre. (Sauron, l'ascenseur... il sert à quoi selon toi?)
Mais il y a tellement d'idées, c'est tellement vivant... que ça marche vraiment bien, malgré les réserves que chacun pourra avoir.
On retrouve un élément de dérision à la fin, où l'Ermite est un simple spectateur qui se lève et refuse d'accepter la fin triste proposée par Ottokar.
Alors le spectateur se lève et explique qu'enfin, c'est n'importe quoi de finir comme ça, ça n'a pas de sens, grosso modo: il faut un happy end, bon sang! Laughing
Alors on voit les chanteurs s'interroger, une personne de la régie semble expliquer que ce n'est pas dans le texte, on rouvre le rideau, etc... Et tout le monde se retrouve autour d'une coupe de champagne, y compris Caspar bien qu'il soit mort.
Bref, c'est amusant, et ici ça passe parce que le propos de Weber n'est pas démesurément sérieux et tragique. En tout cas, il n'est pas du tout pris au sérieux par Konwitschny, il suffit de s'en accomoder.
Sinon c'est vrai que la direction d'acteurs est très bonne, les décors bien que modernes s'abstiennent d'être laids, et on a un personnage récurrent bien amusant avec Samiel, qui apparaît bien plus qu'il n'est demandé dans le livret! Smile

Musicalement c'est du très très bon niveau, déjà de par la direction d'Ingo Metzmacher, attentive et dynamique.
Jorma Silvasti est effectivement un très bon Max, très beau chant.
Belles prestations également de Charlotte Margiono (Agathe), bien que de timbre assez commun et qui nous donne un personnage un peu fade, et surtout de Sabine Ritterbusch, qui campe une Annchen survoltée et espiègle.
Albert Dohmen est idéal pour Caspar, avec un je ne sais quoi dans sa voix et dans son rôle qui m'évoque Alberich...
Le reste de la distribution est de très bon niveau, avec notamment l'acteur qui joue Samiel qui a l'air de bien s'amuser. (et qui amuse également le public)

Malgré la lecture décalée de la mise en scène, ça me semble tout à fait bon pour une découverte, le livret reste très lisible et on ne s'ennuie pas une seconde! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 14:34

Citation :
Mais il y a tellement d'idées, c'est tellement vivant... que ça marche vraiment bien, malgré les réserves que chacun pourra avoir.
Very Happy Je suis très content de voir que tu as aimé cette mise en scène...

Citation :
Sauron, l'ascenseur... il sert à quoi selon toi?
Il me semble que l'ascenseur s'arrête au 7ème étage non? Je crois que c'ets un petit clin d'oeil...

Citation :
On retrouve un élément de dérision à la fin, où l'Ermite est un simple spectateur qui se lève et refuse d'accepter la fin triste proposée par Ottokar.
Alors le spectateur se lève et explique qu'enfin, c'est n'importe quoi de finir comme ça, ça n'a pas de sens, grosso modo: il faut un happy end, bon sang!
Alors on voit les chanteurs s'interroger, une personne de la régie semble expliquer que ce n'est pas dans le texte, on rouvre le rideau, etc... Et tout le monde se retrouve autour d'une coupe de champagne, y compris Caspar bien qu'il soit mort.
Oui c'est très bien et ça marche scèniquement de faire de l'Ermite un spectateur... qu'on voit d'ailleurs durant tout le spectacle... J'aime bien aussi l'idée de faire lire par Samiel le chant de la chasse... en plus il le dit superbement... Ce même Samiel qui échange sa carte de visite avec l'Ermite... Mr. Green
Bon sur la distribution on est totalement d'accord je crois... c'est vrai que Dohmen fait un peu Alberich... mais il chante Wotan... Mr. Green
Sinon tu as pensé quoi de la scène de la Gorge aux Loups?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 14:42

La Gorge aux Loups, le traquenard qui attend Vartan?
je me dis à vous lire que pour une fois, voilà un DVD utile dont l'aspect visuel pourrait m'aider à accéder à l'opéra de Weber qui ne m'est jamais entré dans l'oreille (bien que j'aime beaucoup sa musique instrumentale, Oberon me plait à peine plus, et moins que les 3 Pintos)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 18:16

Sauron le Dispensateur a écrit:

Citation :
Sauron, l'ascenseur... il sert à quoi selon toi?
Il me semble que l'ascenseur s'arrête au 7ème étage non? Je crois que c'ets un petit clin d'oeil...

Tu peux être explicite? Je vois pas.
Pendant l'ouverture notamment on voit les numéros d'étage qui s'affichent... scratch

Sauron le Dispensateur a écrit:
Sinon tu as pensé quoi de la scène de la Gorge aux Loups?

Elle m'a pas particulièrement marqué... Enfin c'était bien je crois. Je rejetterai un oeil de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 21:58

Rassurez-moi... vous collectionnez les Freischütz mais vous connaissez Oberon ?
Sujet fantaisiste ! Ce n'est pas d'après le Songe d'une Nuit d'Eté, même si le rôle-titre est également le roi des fées, doté des mêmes attributions magiques et troublé par une brouille avec sa beloved Titania.

L'oeuvre a produit chez moi un choc incomparablement plus grand. Cela dit, vous ne penserez pas nécessairement de même, parce que j'ai été particulièrement séduit par la forme de l'oeuvre.

Il faut écouter de préférence l'oeuvre en anglais (Weber a appris la langue exprès pour composer Oberon). En l'absence de la merveilleuse version donnée par Minkowski à Antwerpen (orchestre charnu et incisif à la fois, vraiment dans l'esprit) avec les dialogues (un peu coupés, mais substantiels), il faut choisir la version Gardiner, avec des timbres invraisemblables.
Nous avons un (très bon) récitant, le tout sonne un peu plus oratorio, mais quelle débauche sonore !
Ces deux versions disposent de distributions extraorinaires.



Je pense que les chanteurs du forum sauront apprécier la performance de Jonas Kaufmann à sa juste valeur. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 22:05

Je ne collectionne pas les Freischütz, et je connais Obéron, on a déjà parlé sur le topic Weber. keuf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 22:12

Citation :
Tu peux être explicite? Je vois pas.
Pendant l'ouverture notamment on voit les numéros d'étage qui s'affichent...
Et dans mon souvenir il s'arrête au 7ème étage... celui du démon certainement... comme la 7ème balle franche... enfin voilà c'est un petit clin d'oeil à mon avis... M'enfin voilà c'est comme ça que je l'ai compris... après je sais pas si c'était son intention...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 22:12

Xavier a écrit:
Je ne collectionne pas les Freischütz, et je connais Obéron, on a déjà parlé sur le topic Weber. keuf
Xavier, tu n'es pas seul sur ce fil, ne me casse pas ma propagande s'il te plaît. carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 22:18

Mais Sauron connaît déjà le sujet Weber par coeur... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 11 Mai 2007 - 22:24

Oui, bon, ça va, je radote, et alors ?

[Mode boude on.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Sam 19 Mai 2007 - 23:50

Je suis très tenter par cet opera que je ne connais pas malheureusement. J'hesite entre les versions des Kleiber pere et fils, ainsi que celle de Sawallisch pour Margaret Price.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu SP
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 40
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 30 Juil 2007 - 23:42

Bon, retombant dessus par hasard après l'avoir acheté il y a plusieurs mois, j'ai finalement pris la peine de visionner cette version DVD :




Alors, autant le dire tout de suite (Xavier m'avait d'ailleurs prévenu) : c'est un film - du type du Don Giovanni de Furtwängler - ce qui veut dire... playback...

Musicalement, peu à redire : tout est en place, droit et clair. Leopold Ludwig (et l'orchestre philharmonique de Hambourg) connaît son boulot, sans excès ni dans le mauvais, ni dans le génial. On ne découvre pas le génie insoupçonné de Weber, mais c'est du bon job dans l'ensemble.


Pour les chanteurs, c'est un peu la fête vocale... mais bon, en même temps c'est du playback, donc vraisemblablement du studio...

Ernst Kozub, décidément très bon dans les rôles de ténor devant mélanger les caractères frustes et lyriques, est un très très bon Max (comme il fut un excellent Erik dans le même style chasseur). Comme acteur, c'est un peu le minimum syndical, mais bon, ça passe...
En Agathe, on a Arlène Saunders, beau timbre, moins instrumental que Janowitz, un peu confortable tout de même... mais bon, en même temps c'est du playback...

Le seul qui gagne vraiment à l'image est incontestablement Frick en Kaspar. Niveau vocal c'est "un peu" univoque, rocailleux, manquant de souffle et de tenue (ce n'est pas la joie non plus niveau diction); faut dire aussi qu'il est sur sa fin aussi. Par contre il a une bobine marrante et un jeu d'acteur rigolo (enfin, avec un sourire torve qui a lui seul fait frémir ou éclater de rire, ça aide aussi...).

Le reste est de très bon niveau - à part Blankenheim en Cuno, bof - même si c'est du playback...



Et la mise en scène, alors, hein ???
Beeen, c'est évidemment pas de la transposition : on illustre, avec beaux costumes, beaux décors. On a de jolies tenues tyroliennes, Kilian a ses fleurs, l'Ermite est un grand moine mal coiffé (Hans Sotin, encore bien jeune), Ännchen a du mal à fixer le tableau sur le mur de la maison en rondins d'Agathe, bref...
On dira que pour 68, c'est déjà un peu (beaucoup) de l'arrière-garde, même si c'est quand même ici la classe, sans carton pâte ni artifice par trop évident, mais bon, en même temps c'est un film et du playback.



Au final, à partir du moment où on passe outre le côté "film d'opéra" et l'aspect "désuet classieux", on a déjà franchi un bon pallier pour aprécier la qualité d'ensemble de ce DVD au niveau visuel.
De toute façon, rien que musicalement, c'est déjà plus que pas mal - Kozub notamment confirme tout le bien que je pensais de lui - même si là c'est que du playback.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 31 Juil 2007 - 1:17

Citation :
Le seul qui gagne vraiment à l'image est incontestablement Frick en Kaspar. Niveau vocal c'est "un peu" univoque, rocailleux, manquant de souffle et de tenue (ce n'est pas la joie non plus niveau diction); faut dire aussi qu'il est sur sa fin aussi. Par contre il a une bobine marrante et un jeu d'acteur rigolo (enfin, avec un sourire torve qui a lui seul fait frémir ou éclater de rire, ça aide aussi...).
Tu m'étonnes! Frick fait partie des chanteurs qui me laissent totalement perplexe. En général il me fait toujours bonne impression mais ils passe très mal plus écoutes! Je l'imagine pas du tout en Kaspar!

Citation :
Et la mise en scène, alors, hein ???
Beeen, c'est évidemment pas de la transposition : on illustre, avec beaux costumes, beaux décors. On a de jolies tenues tyroliennes, Kilian a ses fleurs, l'Ermite est un grand moine mal coiffé (Hans Sotin, encore bien jeune), Ännchen a du mal à fixer le tableau sur le mur de la maison en rondins d'Agathe, bref...
On dira que pour 68, c'est déjà un peu (beaucoup) de l'arrière-garde, même si c'est quand même ici la classe, sans carton pâte ni artifice par trop évident, mais bon, en même temps c'est un film et du playback.
Moi j'aurai pas osé acheter ça hehe Comme le reste de cette collection Rolfienne. J'ai juste pris Les Diables de Loudun mais surtout pour la musique! Et finalement la mise en scène m'avait plu! Mais sinon pour le reste les Wozzeck, ce Freischütz... non vraiment j'oserai pas!

Sinon du ne souffle pas mot de Mathis! C'est si mauvais?! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu SP
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 40
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 31 Juil 2007 - 9:31

Sauron le Dispensateur a écrit:

Moi j'aurai pas osé acheter ça hehe Comme le reste de cette collection Rolfienne. J'ai juste pris Les Diables de Loudun mais surtout pour la musique! Et finalement la mise en scène m'avait plu! Mais sinon pour le reste les Wozzeck, ce Freischütz... non vraiment j'oserai pas!

Sinon du ne souffle pas mot de Mathis! C'est si mauvais?! Mr. Green


Oh, mais niveau mise en scène, comme je l'ai dit, c'est plutôt classe, et niveau musique c'est très bon, alors bon, c'est pas un achat que je déconseille dans le fond, d'autant que le Freischütz sur scène, hein...

Mathis... bah, le rôle est assez payant quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mime
Néophyte


Nombre de messages : 3
Age : 58
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 2 Oct 2007 - 23:10

La version dont je dispose est celle de Carlos Kleiber et elle est sublime. Primée par l'académie du disque Charles Cros. Une de mes oeuvres
de référence!
Janovitz est dans les sphères sur le premier air (si je ne me trompe pas). J'ai rarement autant apprécié un timbre de soprano: le grain de voix, le vibrato... un qualificatif qui résume cette voie: la pureté! Cela fait oublier la légère fatigue vocale du second un peu plus long. Elle avait probablement du mal a chanter des airs tendus. Je suppose qu'elle n'a jamais chanté du Wagner!!!?
Peter Schreier est parfait. La direction précise à souhait .!
Il a du génie dans cette interprétation.
Mime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9406
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 2 Oct 2007 - 23:28

mime a écrit:
Elle avait probablement du mal a chanter des airs tendus. Je suppose qu'elle n'a jamais chanté du Wagner!!!?
Ben si dans Lohengrin,
Sieglinde de La Walkyrie … hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 2 Oct 2007 - 23:33

mime a écrit:
Cela fait oublier la légère fatigue vocale du second un peu plus long.
?? C'est un studio !


Citation :
Elle avait probablement du mal a chanter des airs tendus.
Au contraire ! Lorsqu'elle chantait Ariane, elle était souveraine - sans parler des Vier Letzte... Et elle a aussi chanté avec bonheur Elisabeth de Valois, Sieglinde, Eva, Elsa, sainte Elisabeth, etc.


Citation :
Peter Schreier est parfait.
... du moins dans une vision assez mozartienne du format. Je n'ai rien contre (on est très loin de Huon de Bordeaux !), mais le timbre est furieusement nasal. Sinon, oui, un liedersänger, donc côté diction, à plus forte raison en studio, aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 2 Oct 2007 - 23:51

Jaky a écrit:
mime a écrit:
Elle avait probablement du mal a chanter des airs tendus. Je suppose qu'elle n'a jamais chanté du Wagner!!!?
Ben si dans Lohengrin,
Sieglinde de La Walkyrie … hehe

Egalement Gutrune. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Dim 9 Mar 2008 - 2:54

A cause du DVD d'Elektra chez TDK j'ai vu des bandes-annonces dont celle-ci:



Et vu la distribution, je ne résiste pas, je commande. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Dim 9 Mar 2008 - 3:01

Attention, ce n'est peut-être pas une transposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Dim 9 Mar 2008 - 3:07

Disons qu'elle a l'air soft.

Ca m'ira! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andrino
Mélomane averti


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 10 Mar 2008 - 16:55

[quote="Jaky"]
mime a écrit:
jamais chanté du Wagner!!!?
quote]

Sieglinde de La Walkyrie


oui, mais dans son recit du 1er acte, elle avait, comme souvent, le ton un peu detaché!.....à comparer avec Crespin , qui elle racontait vraiment une histoire....ceci dit sa voix est d'un cristal insurpassable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2164
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 5 Déc 2008 - 22:06

Xavier a écrit:
A cause du DVD d'Elektra chez TDK j'ai vu des bandes-annonces dont celle-ci:



Et vu la distribution, je ne résiste pas, je commande. Smile

Je suis bien tenté par cet opéra,
tu me conseilles quelle version en DVd , celle ci ou celle que tu as décrites plus haut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Sam 6 Déc 2008 - 0:23

Je n'ai pas encore regardé Harnoncourt.
Seiffert, Salminen... C'est du haut niveau de toute façon.
Mais l'autre version en tout cas présente une mise en scène hyper réussie de Konwitschny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Sam 6 Déc 2008 - 8:08

Xavier a écrit:
Je n'ai pas encore regardé Harnoncourt.
Seiffert, Salminen... C'est du haut niveau de toute façon.
Mais l'autre version en tout cas présente une mise en scène hyper réussie de Konwitschny.
Zürich, en principe, c'est toujours original sans être Regietheater, et en général assez réussi. Ca fonctionne bien lorsque c'est moyen, pour ce que j'en ai vu (exemple : Così). Et ça dévaste tout lorsque c'est bien (exemple : Fierrabras).
En plus, les distributions sont toujours parfaites, l'orchestre génialement préparé par Welser-Möst...

A mon avis, on ne prend pas grand risque, d'autant qu'il n'y a que de grands chanteurs dans la distribution (Hartelius en Annette, on croit rêver...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Sam 6 Déc 2008 - 13:02

Ruth Berghaus, je ne sais pas si c'est très original, mais je n'ai pas encore vu en fait.

Enfin, le DVD Metzmacher est tellement superbe, ça sera difficilement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Sam 6 Déc 2008 - 13:04

Xavier a écrit:
Ruth Berghaus, je ne sais pas si c'est très original, mais je n'ai pas encore vu en fait.
Je crois que c'est du moyen terme, justement.

Elle a fait un Pelléas à Berlin au début des années 2000. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Jeu 1 Jan 2009 - 3:08

Je sors donc de cette version Harnoncourt, musicalement excellente, notamment au niveau de la direction, très vive et très fine d'Harnoncourt. (avec des écarts de tempi importants, le 1er air d'Agathe est très lent et très beau)
On remarque la présence de cors naturels, impressionnants dans l'ouverture.
Niveau distribution c'est de haute volée, même si Seiffert est un peu sur la réserve semble-t-il, et Nielsen un poil imprécise par moments. (ce ne sont que de petites réserves)
Salminen bien sûr imposant en Kaspar, sans sa présence la scène de la gorge aux loups était un peu sage niveau mise en scène.
Hartelius superlative.

La mise en scène de Berghaus n'est pas inintéressante, Max est présenté comme un intellectuel un peu perdu au milieu des chasseurs, et il y a plein d'idées assez bonnes. (mais pas toujours efficaces, c'est assez cérébral)
Les décors sont assez uniformes au niveau des couleurs, la scène de la gorge aux loups n'apporte pas tellement le frisson attendu, ça reste assez terne et l'ensemble de la représentation, bien que de très bon niveau, ne "prend" pas tout à fait.

Donc sur l'ensemble, c'est excellent mais malgré tout un peu frustrant au niveau de la mise en scène, intelligente mais pas toujours enthousiasmante.
Metzmacher/Konwitschny est bien plus coloré, imaginatif et réjouissant. (si on accepte les ajouts au livret)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Potrick
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Saint Julien en Genevois
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Dim 21 Juin 2009 - 22:30

Et le Freischutz de Furtwängler, qu'en pensez-vous ?

(Enregistrement en public au Festival de Salzburg en 1954 avec le Philarmonique de Vienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouddha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 72
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 26 Juin 2009 - 10:28

j'en reste à la version LP' avec laquelle j'ai découvert cette oeuvre, il y a 40 ans, à savoir celle de Joseph Keilberth avec Grümmer, Otto, Schock, Frick, Prey, Kohn, le Philharmonique de Berlin chez Seraphim SIB 6010, le vinyle donnant une ronde chaleur inconnue du numérique.
a t-elle été remasterisée en CD ou DVD...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouddha.ch/Hifi/hifi.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Weber Der Freischütz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Weber Der Freischütz
» Le Freischütz - Opéra-Comique, Gardiner 2011
» [Bayern Park 2011] Freischütz
» Stephen Heller
» Carl Maria Von Weber (1786-1826)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: