Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Weber Der Freischütz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 8:16

Opéra plutôt très bien réussi au disque ; comme il est très payant à la scène !
Et beaucoup de bonnes versions, pour mon goût ; voire d'excellentes pas forcément commentées à la hauteur de ce qu'elles méritent/mériteraient.
Pour le coup, je n'ai pas forcément envie de conserver Kleiber/DGG. Pourquoi ? Peut-être parce que j'y entends plus démonstration (absoument virtuose) qu'un vrai théâtre de chair. Très artificiel, finalement. Et pourtant Janowitz ; mais on l'a chez Böhm, d'autant plus irraditante/irradiée qu'elle est confrontée au vrai (pour elle) défi de la scène, et qu'elle s'y fait vie, primale, comme raptée !
Keilberth ? Oui, évidemment, c'est d'une solidité proverbiale. Et Grümmer, et Prey, etc. Peut-être y manque-t-il y peu de feu, de flamme, de sensibilité ; un peu de poésie aussi, de cette poésie de la course-vers-l'abîme.
Pour un théâtre entre Burke (l'immanence du sublime) et Murnau, j'irais très spontanément vers Fürtwängler. Orchestre fouailleur/fouaillé, une "Gorge-aux-loups" herculéenne et un plateau à peine (un tout petit peu) déparé par un Max un brin épais. Mais... Mais Grümmer y est cent fois supérieure à elle-même chez Keilberth, Streich n'est que lumière...
Superbe, aussi (et peut-être bien "ma" version) : Jochum, d'une tenue ébourrifée (ce n'est pas incompatible  Wink ). Avec Seefried, angéliquement incarnée, d'une corporalité bouillonnante, etc. Sans doute très en-deça de ses consoeurs par le timbre même, mais d'une richesse textulle, d'intonation qu'il faut avoir entendu pour savoir ce qu'est un vrai chant d'école ! Et Streich, toujours (quel présence !), Wächter et même Holm, qui est une forme de rêve, de longue ligne qui s'incarne avec une légèreté de touche très... touchante justement !
Quand je pense Kleiber, je pense Erich : superbe live, violemment griffé, d'une pâte/patte presque violente aux couleurs sulfureuses avec, quasi, le plateau de Fürtwängler (et à les entendre, c'est une leçon de polyvalence artistique).
Tout a été dit de Böhm chez Orfeo, sauf peut-être (ou pas assez, à mon goût) l'école parfaite, l'immanence du surnaturel, le dosage des timbres et, pourtant la course folle de la Gorge-aux-loups, la tension continue du discours (tension qui paraît devoir se poursuivre hors-champ, au finale, avec un suspens superbe). Distribution irréprochable !
Référence(s) ultime (s), pour moi : Harnoncourt et par deux fois. Au studio, je ne suis pas naturellement enclin à fantasmer sur Orgonasova (Nielsen, en scène, c'est autrement palpitant ; évident en fait). Mais Salminen est une figure qui vous colle à l'oreille, inoubliable. Et Seiffert a le coup de fouet vocal des beaux héros romantiques. Peu l'ont eu, finalement ; et cela seul doit désigner ces versions à la connaissance de tous. En-dehors de la direction, magistrale, nourrie de cordes graves incroyables !
J'ajoute, pou finir, Kubelik/DECCA, dont le plateau est parfaitement équilibré (avec la présence supérieure de Behrens, incandescente ; c'est à cette époque, et pourquoi pas avec ce chef, qu'on aurait dû lui faire enregistrer Senta) et un orchestre en majesté, gorgé de couleurs, de saveurs, éruptif et particulièrement bien capté, avec naturel et dans le détail !


Dernière édition par bAlexb le Lun 28 Oct 2013 - 7:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babao
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/04/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 9:51

HS : Si quelqu'un sait ou se procurer une VF/Berlioz du Freischütz en dématérialisé je suis preneur.. Je ne l'ai trouvé qu'en occasion à des prix démentiels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 11:03

Rubato a écrit:


C'est la version que j'ai:
Staatskapelle Dresden – Carlos Kleiber
P.Schreier – G.Janowitz – B.Weikl
E.Mathis – T.Adam –F. Crass

La chose qui me gène, ce sont les dialogues, parlés, et qui sont interprétés par des acteurs, avec forcément des voix différentes des chanteurs.
je trouve que ça casse l'ambiance.
Pour le reste, excellente distribution et excellent orchestre.

exact la plus belle à mon gout

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 11:31

Moi je suis particulièrement attaché à ces versions:

pour la beauté de la phalange orchestrale, de la prise de son, de l'interprétation vocale avec une mention toute particulière pour Araïza et Moll, pour l'équilibre majestueux de la direction de Davis. Une version de grande classe!


pour le climat insufflé par Heger, pour une distribution sans reproche et particulièrement pour Nilsson beaucoup moins froide qu'on ne pourrait le craindre et au chant suprêmement mené, pour le Max de Gedda que je trouve exemplaire.


Pour les mêmes raisons que bAlexb !


Pour moi la version de Carlos Kleiber est musicalement magnifique mais l'écoute est plombée par trop, beaucoup trop!, de bruitages qui deviennent vite très pénibles (je ne parle évidemment pas de la scène de la Gorge aux loups quand je dis ça! je parle de tout le reste!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 12:40

Et puis les dialogues parlés joués par des comédiens et non par les chanteurs, non merci!...

Kubelik en force! vador
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 12:52

Xavier a écrit:
Et puis les dialogues parlés joués par des comédiens et non par les chanteurs, non merci!...
oui ça aussi c'est très pénible!! mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:16

Otello a écrit:
Xavier a écrit:
Et puis les dialogues parlés joués par des comédiens et non par les chanteurs, non merci!...
oui ça aussi c'est très pénible!! mains

Moi, je ne les écoute jamais, en fait Embarassed ! Et quand ils ne sont pas plagés à l'origine (sur certains lives ; je pense au très beau Darlington avec Delunsch, luminescente), j'y pourvois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:32

Xavier a écrit:
Et puis les dialogues parlés joués par des comédiens et non par les chanteurs, non merci!...

Kubelik en force! vador

Tu dis ça parce qu'il y a Behrens siffle Depuis quand t'écoutes le Freischütz, toi ? N'est-ce pas un flagrant délit de fanitude ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:32

Non, il n'y a pas que Behrens, et l'orchestre est formidable. Smile

Mais j'aime beaucoup Weber figure-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:50

Mariefran a écrit:
Tu dis ça parce qu'il y a Behrens siffle Depuis quand t'écoutes le Freischütz, toi ? N'est-ce pas un flagrant délit de fanitude ?

Le jour où il regardera le DVD d'Idomeneo de Mozart... là oui, ce sera un vrai flagrant délit de fanitude! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:51

Le DVD du Met?
Je l'ai acheté dès sa sortie ou presque. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:53

Xavier a écrit:
Le DVD du Met?
Je l'ai acheté dès sa sortie ou presque. Smile

Shocked Shocked
Alors voilà... un vrai fan! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:57

Xavier prétendant aimer Weber Razz Je veux des preuves !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 13:58

J'ai aussi le DVD Metzmacher-Konwitschny et celui d'Harnoncourt (il suffit de lire les pages précédentes) et j'aime beaucoup aussi Obéron et Euryanthe. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 14:08

Polyeucte a écrit:
Le jour où il regardera le DVD d'Idomeneo de Mozart... là oui, ce sera un vrai flagrant délit de fanitude! Mr.Red

Levine/Ponnelle ou Harnoncourt Wink ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 14:08

Marci, bAlexb, pour tous ces commentaires !

bAlexb a écrit:

Pour un théâtre entre Burke (l'immanence du sublime) et Murnau, j'irais très spontanément vers Fürtwängler. Orchestre fouailleur/fouaillé, une "Gorge-aux-loups" herculéenne et un plateau à peine (un tout petit peu) déparé par un Max un brin épais. Mais... Mais Grümmer y est cent fois supérieure à elle-même chez Keilberth, Streich n'est que lumière...

Hopf est épais ? dans quel sens ? parce que la voix est plutôt légère, si je me souviens bien de son empereur dans La Femme sans ombre (je précise que je ne connais pas cette version Furtwängler). Et est-il pareil dans la version Erich Kleiber ?

Citation :
Quand je pense Kleiber, je pense Erich : superbe live, violemment griffé, d'une pâte/patte presque violente aux couleurs sulfureuses avec, quasi, le plateau de Fürtwängler (et à les entendre, c'est une leçon de polyvalence artistique).

Comment est le son de cette version ? Et Hopf est-il pareil qu'avec Furt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 14:09

Levine puisqu'on parlait de Behrens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 14:14

Comme je suis gentille, Hippolyte, je peux te mettre la version Furt sur musique ouverte, si tu veux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 14:18

Mariefran a écrit:
Comme je suis gentille, Hippolyte, je peux te mettre la version Furt sur musique ouverte, si tu veux…

kiss I love you kiss I love you drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 18 Avr 2012 - 14:25

Hippolyte a écrit:
Marci, bAlexb, pour tous ces commentaires !

bAlexb a écrit:

Pour un théâtre entre Burke (l'immanence du sublime) et Murnau, j'irais très spontanément vers Fürtwängler. Orchestre fouailleur/fouaillé, une "Gorge-aux-loups" herculéenne et un plateau à peine (un tout petit peu) déparé par un Max un brin épais. Mais... Mais Grümmer y est cent fois supérieure à elle-même chez Keilberth, Streich n'est que lumière...

Hopf est épais ? dans quel sens ? parce que la voix est plutôt légère, si je me souviens bien de son empereur dans La Femme sans ombre (je précise que je ne connais pas cette version Furtwängler). Et est-il pareil dans la version Erich Kleiber ?

Citation :
Quand je pense Kleiber, je pense Erich : superbe live, violemment griffé, d'une pâte/patte presque violente aux couleurs sulfureuses avec, quasi, le plateau de Fürtwängler (et à les entendre, c'est une leçon de polyvalence artistique).

Comment est le son de cette version ? Et Hopf est-il pareil qu'avec Furt ?

J'entends "épais" moins tant de la stricte acception vocale (encore que...) que dans le sens d'une présence un peu pataude ; surtout dans le trio avec Grümmer et Streich où il ne peut que ployer devant leur lyrisme "aéré". Mais j'aime les Max moins héroïques qu'humains ; les matériaux lumineux, viennois, presque lyrique-légers (une filiation mozartienne dans l'idéal, des Belmonte). C'est peut-être pourquoi j'ai tellement apprécié Ragon, à Saint-Etienne (intelligence du son, de la scène, au-delà des moyens seuls).
Le son se vaut, chez Fürt' et Kleiber, dans mon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 3 Déc 2012 - 18:18

Xavier a écrit:

Une mise en scène vraiment kitsch et tartignole, avec quelques passages rigolos voire un peu portnawak. (pendant la scène de la gorge aux loups avec les esprits invisibles il y a toutes sortes de costumes pourris, dont un lapin qui se masturbe avec un engin noir surdimensionné... Rolling Eyes )
affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 0:27

Je cherche une bonne version du Freischütz en DVD :

Or, après avoir lu ces trois pages, si on résume la situation :

1) Leopold Ludwig est en play back, j'ai horreur de ça...

2) Ingo Metzmacher traffique l'histoire et la mise en scène est déjantée

3) Harnoncourt dirige un orchestre d'époque, la distribution vocale vient au secours d'une mise en scène peu enthousiasmante, et assez dépouillée

Ai-je bien compris ?

Y a t il d'autres versions sur le marché car telles quelles aucune de ces trois-là ne me fait envie... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 0:30

La mise en scène de Konwitschny, chez Metzmacher, est vraiment réjouissante. (pourtant je déteste ce metteur en scène la plupart du temps)
Mais si tu veux quelque chose de plus classique, prends Harnoncourt, c'est très bien.

Sinon prends un CD, il y a plein de belles versions... en DVD il n'y a rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 0:51

Xavier a écrit:
La mise en scène de Konwitschny, chez Metzmacher, est vraiment réjouissante. (pourtant je déteste ce metteur en scène la plupart du temps)
Mais si tu veux quelque chose de plus classique, prends Harnoncourt, c'est très bien.

Sinon prends un CD, il y a plein de belles versions... en DVD il n'y a rien d'autre.

Merci Xavier.
Pour Harnoncourt, j'ai lu la critique trop dissuasive d'un amazonaute. Je crois que je vais pas aimer la mise en scène... Tant qu'à faire, oui, je vais peut-être taper dans le Konwitschny / Metzmacher...

Oui, en CD je sais vers quoi m'orienter. Mais une vidéo c'est quand même mieux pour entrer plus efficacement dans l'histoire, même si l'image pervertit l'imaginaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 0:56

Mélomaniac a écrit:
Tant qu'à faire, oui, je vais peut-être taper dans le Konwitschny / Metzmacher...

Vu ce que tu viens de poster sur Rheingold de Barenboïm/Kupfer, j'ai bien envie de te dire de rester dans les mises en scène les plus classiques possibles... D'ailleurs c'est un peu normal quand on est peu habitué à la scène d'opéra, on a envie de choses claires, lisibles, qui correspondent à l'imagerie traditionnelle. C'était mon cas au début, et je ne crois pas être le seul.
Ensuite, on a envie de choses plus complexes, de différents types d'interprétation, de degrés de lecture différents...
Donc pour l'instant, évite Konwitschny tout de même, en plus ça ne respecte vraiment pas la lettre de l'oeuvre, si tu la découvres ça n'est pas idéal.
Harnoncourt est vraiment bien, si tu te fies aux commentaires d'Amazon, tu ne trouveras aucune version de quoi que ce soit faisant l'unanimité.
Maintenant, tu vas peut-être te plaindre que Max ait des lunettes dans cette version, certes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 1:20

@ Xavier

Bon, je vais réfléchir...

[HS]
Par ailleurs, je voudrais quand même pas passer pour un ringard en disant que je privilégie les mises en scène classiques Confused

Le Rheingold / Kupfer aurait pu passer, mais rien que les costumes je bloque...

Je regardais hier une mise en scène très imaginative, hommage kitschouille à l'industrialisme du Boulon de Chosta, mélangeant les références avant-gardistes, j'ai adoré !
Et pour les ballets classiques, genre Lac des Cygnes, j'apprécie autant la version Noureev / Fonteyn que le remake de Matthew Bourne... Surprised [/HS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 10:06

J'aime beaucoup le Freischutz, et j'en possède plusieurs versions : kubelik, Carlos Kleiber, mais ma préférence va nettement à Keilberth : l'orchestre - les Berlinois - est superlatif, la distribution sans faille et l'œuvre est baignée dans une atmosphère romantique très prenante - la scène de la "Gorge au loup" est particulièrement saisissante.
AMHA aucune autre version ne se compare à celle-ci - ce que fait Carlos Kleiber est bien, mais il doit avoir recours à des artifices sonores pour créer une atmosphère que Keilberth obtient avec son seul orchestre dans le respect de la partition.
Quand à la version française adaptée par Berlioz et donnée il y a quelque temps à Favart, ce n'était désagréable à entendre, mais ça donnait une tonalité à l'œuvre qui la dénaturait.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 12:55

Melomaniac, je te réponds dans le sujet sur les mises en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1194
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 4 Déc 2012 - 19:32

Montfort a écrit:
J'aime beaucoup le Freischutz, et j'en possède plusieurs versions : kubelik, Carlos Kleiber, mais ma préférence va nettement à Keilberth : l'orchestre - les Berlinois - est superlatif, la distribution sans faille et l'œuvre est baignée dans une atmosphère romantique très prenante - la scène de la "Gorge au loup" est particulièrement saisissante.
AMHA aucune autre version ne se compare à celle-ci - ce que fait Carlos Kleiber est bien, mais il doit avoir recours à des artifices sonores pour créer une atmosphère que Keilberth obtient avec son seul orchestre dans le respect de la partition.
Quand à la version française adaptée par Berlioz et donnée il y a quelque temps à Favart, ce n'était désagréable à entendre, mais ça donnait une tonalité à l'œuvre qui la dénaturait.

Montfort

Je ne trouve pas que la version "Berlioz" dénature l'oeuvre de C.M.von Weber. "Tout" y est.

Une version française est disponible par Jean-Paul Penin & Philarmonie de chambre hongroise & choeur de Saint-Eutache & Anne Constantin.

PS: Le seul que j'ai entendu dire que l'oeuvre est meilleure en allemand, était justement un allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 5 Déc 2012 - 8:49

charles.ogier a écrit:
Montfort a écrit:
J'aime beaucoup le Freischutz, et j'en possède plusieurs versions : kubelik, Carlos Kleiber, mais ma préférence va nettement à Keilberth : l'orchestre - les Berlinois - est superlatif, la distribution sans faille et l'œuvre est baignée dans une atmosphère romantique très prenante - la scène de la "Gorge au loup" est particulièrement saisissante.
AMHA aucune autre version ne se compare à celle-ci - ce que fait Carlos Kleiber est bien, mais il doit avoir recours à des artifices sonores pour créer une atmosphère que Keilberth obtient avec son seul orchestre dans le respect de la partition.
Quand à la version française adaptée par Berlioz et donnée il y a quelque temps à Favart, ce n'était désagréable à entendre, mais ça donnait une tonalité à l'œuvre qui la dénaturait.

Montfort

Je ne trouve pas que la version "Berlioz" dénature l'oeuvre de C.M.von Weber. "Tout" y est.

Une version française est disponible par Jean-Paul Penin & Philarmonie de chambre hongroise & choeur de Saint-Eutache & Anne Constantin.

PS:
Citation :
Le seul que j'ai entendu dire que l'oeuvre est meilleure en allemand, était justement un allemand.
Je dois être le second alors !! Pas très crédible de prétendre ça...
Non la prosodie française ne permet pas de rendre justice à l'œuvre - c'est vraiment moins bien - d'ailleurs si les théâtres ne jouent presque jamais cette version, ce n'est pas sans raison - ceci dit, c'était méritoire de la part de l'Opéra Comique de monter cette version française, au moins on sait de quoi on parle.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1194
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 5 Déc 2012 - 13:50

Montfort a écrit:
charles.ogier a écrit:
Montfort a écrit:
J'aime beaucoup le Freischutz, et j'en possède plusieurs versions : kubelik, Carlos Kleiber, mais ma préférence va nettement à Keilberth : l'orchestre - les Berlinois - est superlatif, la distribution sans faille et l'œuvre est baignée dans une atmosphère romantique très prenante - la scène de la "Gorge au loup" est particulièrement saisissante.
AMHA aucune autre version ne se compare à celle-ci - ce que fait Carlos Kleiber est bien, mais il doit avoir recours à des artifices sonores pour créer une atmosphère que Keilberth obtient avec son seul orchestre dans le respect de la partition.
Quand à la version française adaptée par Berlioz et donnée il y a quelque temps à Favart, ce n'était désagréable à entendre, mais ça donnait une tonalité à l'œuvre qui la dénaturait.

Montfort

Je ne trouve pas que la version "Berlioz" dénature l'oeuvre de C.M.von Weber. "Tout" y est.

Une version française est disponible par Jean-Paul Penin & Philarmonie de chambre hongroise & choeur de Saint-Eutache & Anne Constantin.

PS:
Citation :
Le seul que j'ai entendu dire que l'oeuvre est meilleure en allemand, était justement un allemand.
Je dois être le second alors !! Pas très crédible de prétendre ça...
Non la prosodie française ne permet pas de rendre justice à l'œuvre - c'est vraiment moins bien - d'ailleurs si les théâtres ne jouent presque jamais cette version, ce n'est pas sans raison - ceci dit, c'était méritoire de la part de l'Opéra Comique de monter cette version française, au moins on sait de quoi on parle.

Montfort

Nous avons assisté à la représentation de l'Opéra comique, et vraiment, je n'ai pas été dépaysé. J'ai bien retrouvé le Freischutz. Seul, "le ballet" en tant que chorégraphie détonnait.
Petit rappel: H.B a repris le Freischutz, car la 1ère représentation parisienne avait dénaturé l'oeuvre (coupures, et autres). H.B a dû faire l'effort de respecter C.M.von Weber.
A vérifier donc. Je reviendrai sur le fil lorsque j'aurai eu le temps de comparer les deux textes.

PS: êtes-vous donc allemand?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Jeu 24 Oct 2013 - 23:05

Confused Bon, presque un an après mes messages de décembre 2012, je n'ai toujours acheté ni DVD ni CD.

Je pense que pour découvrir je vais commencer par une version audio.

Je viens de relire les trois pages de ce sujet, beaucoup de disques me tentent.

J'hésite notamment entre Kubelik et Keilberth, je pense commander les deux, pour m'en faire un avis comparatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Jeu 24 Oct 2013 - 23:11

Ici tu peux commander l'édition Rouge opéra assez rare de la (superbe) version Kubelik, avec livret allemand-français. Smile 

http://www.priceminister.com/mfp/169494/der-freischutz-opera-en-3-actes-carl-maria-von-weber-cd#pid=99643
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Jeu 24 Oct 2013 - 23:20

Merci Xavier, je viens de commander dans cette collection Rouge Opéra, mais chez un autre vendeur. Encore moins cher... Wink 

Si j'ai bien lu c'est avec cette version que tu as découvert l'oeuvre.

Ce qui m'attire particulièrement, c'est que les interventions parlées sont dites par les chanteurs, n'est-ce pas ?

Bon, je pense aussi acheter Keilberth, j'en ai lu du bien sur ce Forum (merci d'ailleurs à la synthèse de bAlexb), et par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Jeu 24 Oct 2013 - 23:22

Mélomaniac a écrit:
Ce qui m'attire particulièrement, c'est que les interventions parlées sont dites par les chanteurs, n'est-ce pas ?
Tout à fait. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Jeu 24 Oct 2013 - 23:29

Surprised D'ailleurs c'est bizarre on ne trouve plus aucune édition en neuf de cette version Kubelik, qui passe tout de même pour un grande référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 25 Oct 2013 - 8:46

Mélomaniac a écrit:
Surprised D'ailleurs c'est bizarre on ne trouve plus aucune édition en neuf de cette version Kubelik, qui passe tout de même pour un grande référence.
Ça existe encore, à des tarifs prohibitifs (47€) en import japonais ou carrément exorbitants (plus de 100€) en Allemagne... A ce prix, il s'agit de l'édition originale, avec livret, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 25 Oct 2013 - 10:05

Shocked Oui, j'ai vu ces prix.

Je voulais juste dire que je m'étonne que Decca ne maintienne pas cet enregistrement à son catalogue courant...

De telles références ne devraient jamais être indisponibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Ven 25 Oct 2013 - 10:16

Mélomaniac a écrit:
Shocked Oui, j'ai vu ces prix.

Je voulais juste dire que je m'étonne que Decca ne maintienne pas cet enregistrement à son catalogue courant...

De telles références ne devraient jamais être indisponibles.
Justement DECCA est en train de ressortir plein de CDs.

édit : Je viens de vérifier sur la liste des rééditions prévues et le seul Weber prévu (si ce n'est déjà fait) est Obéron (Gardiner/Kaufmann).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 28 Oct 2013 - 7:11

Mélomaniac a écrit:
Confused Bon, presque un an après mes messages de décembre 2012, je n'ai toujours acheté ni DVD ni CD.

Je pense que pour découvrir je vais commencer par une version audio.

Je viens de relire les trois pages de ce sujet, beaucoup de disques me tentent.

J'hésite notamment entre Kubelik et Keilberth, je pense commander les deux, pour m'en faire un avis comparatif.
 Pour moi, il n'y a pas photo : à tous égards, Keilberth me semble supérieur à Kubelik.
 Autrement l'alternative, avec une interprétation très marquante, avec une prise de son plus "moderne", Carlos Kleiber.
 J'ai les trois, et j'écoute surtout Keilberth....


   Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Dim 17 Nov 2013 - 18:06


Joseph Keilberth, Orchestre philharmonique de Berlin

Agathe : Elizabeth Grümmer
Max : Rudolf Schock
Annchen : Lisa Otto
Kaspar : Karl Christian Kohn
Ottokar : Hermann Prey
Hermit : Gottlob Frick
Kuno : Ernst Wiemann
Samiel : Fritz Hoppe
Kilian : Wilhelm Walter Dicks


Choeurs de l'Opéra d'Etat allemand de Berlin

(Electrola, septembre 1958)

Découverte aujourd'hui de cette version (la deuxième que je connais de cette oeuvre).
Premier constat : l'orchestre ne me semble pas toujours au top, que ce soit dans l'Ouverture un peu vaseuse, dans les fanfares cynégétiques où les cors patinent un peu...
Je préfère la conception mieux articulée, robuste, de Kubelik qui s'avère globalement plus spectaculaire.
En revanche, il se dégage de cette interprétation une poésie très sensible.
Les choeurs berlinois sont épatants, peut-être moins rustiques que les Bavarois, mais très précis et ardents.
Très bons chanteurs, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Dim 17 Nov 2013 - 21:37

Effectivement, orchestralement, les vieilles versions ne sont pas très satisfaisantes (et encore, Keilberth est mieux, je crois, qu'E. Kleiber et Furtwängler – écoutées une fois chacune, je ne suis plus très sûr de qui fait quoi hehe ). Vocalement, oui, rien à redire, mais c'est surtout Grümmer qui est superbe... le reste est plus commun. (Schock n'est quand même jamais très frémissant, et puis Prey, quoique convaincant, est tout en gorge.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Lun 18 Nov 2013 - 18:13

Oui et puis Otto ça n'est jamais qu'une sous-Köth ... Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 19 Nov 2013 - 9:17

Mélomaniac a écrit:

Joseph Keilberth, Orchestre philharmonique de Berlin

Agathe : Elizabeth Grümmer
Max : Rudolf Schock
Annchen : Lisa Otto
Kaspar : Karl Christian Kohn
Ottokar : Hermann Prey
Hermit : Gottlob Frick
Kuno : Ernst Wiemann
Samiel : Fritz Hoppe
Kilian : Wilhelm Walter Dicks


Choeurs de l'Opéra d'Etat allemand de Berlin

(Electrola, septembre 1958)

Découverte aujourd'hui de cette version (la deuxième que je connais de cette oeuvre).
Premier constat : l'orchestre ne me semble pas toujours au top, que ce soit dans l'Ouverture un peu vaseuse, dans les fanfares cynégétiques où les cors patinent un peu...
Je préfère la conception mieux articulée, robuste, de Kubelik qui s'avère globalement plus spectaculaire.
En revanche, il se dégage de cette interprétation une poésie très sensible.
Les choeurs berlinois sont épatants, peut-être moins rustiques que les Bavarois, mais très précis et ardents.
Très bons chanteurs, n'est-ce pas ?


 j'ai 3 versions de cet opéra : je trouve Kubelik pas assez dramatique, Carlos Kleiber trop sonore, et c'est la version de Keilberth qui me satisfait le plus : les critiques formulées sur l'orchestre me semblent être des vétilles comparées à un résultat d'ensemble qui restitue  parfaitement l'atmosphère fantastique de l'œuvre.
Quel dommage que ce chef d'œuvre soit si rarement monté à Paris !

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 19 Nov 2013 - 15:52

Montfort a écrit:
Quel dommage que ce chef d'œuvre soit si rarement monté à Paris !
Oui mais alors faudrait éviter les concepts moderno-contemporeano transposés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mar 19 Nov 2013 - 16:37

Otello a écrit:
Montfort a écrit:
Quel dommage que ce chef d'œuvre soit si rarement monté à Paris !
Oui mais alors faudrait éviter les concepts moderno-contemporeano transposés!
 Tu penses à quoi : la mise en scène de Bob Wilson à Baden Baden ? Sur ce coup là, il s'est bien planté, enfin pour ce que j'en ai vu sur Arte !!
 Je ne l'ai vu que deux fois sur scène à Paris : au TCE à la fin des années 90 dans une m e s de Negrin dirigé par Chung : très bien, et puis la version française transcrite par Berlioz à Favart : c'était très propre mais pour moi cet opéra en français, c'est une trahison : c'est trop consubstantiellement germanique.

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6907
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 20 Nov 2013 - 9:56

J'écoutais ce matin la version récente de Colin Davis, enregistrée en concert en avril 2012 avec le LSO:
Agathe: Christine Brewer
Annchen: Sally Matthews
Max: Simon O' Neill
Kaspar: Lars Woldt

Pour cette version, les dialogues ont été supprimés; ça peut paraître bizarre parfois dans l'enchainement de certaines scènes, mais cela ne pose pas vraiment de problème si on connaît bien le livret. Personnellement j'ai toujours trouvé ces dialogues un peu pénibles, surtout lorsqu'ils sont interprétés par des acteurs (version Kleiber).
Pas de faille dans la distribution, tous les rôles sont bien tenus, et l'orchestre et les choeurs sont excellents.
Colin Davis prend son temps ici, et je trouve que cela donne une couleur plus sombre à l'oeuvre, couleur qui se prête bien à cette histoire fantastique.

Un bel enregistrement, à mon goût! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 20 Nov 2013 - 10:48

Rubato a écrit:
J'écoutais ce matin la version récente de Colin Davis, enregistrée en concert en avril 2012 avec le LSO:
Agathe: Christine Brewer
Annchen: Sally Matthews
Max: Simon O' Neill
Kaspar: Lars Woldt

Pour cette version, les dialogues ont été supprimés; ça peut paraître bizarre parfois dans l'enchainement de certaines scènes, mais cela ne pose pas vraiment de problème si on connaît bien le livret. Personnellement j'ai toujours trouvé ces dialogues un peu pénibles, surtout lorsqu'ils sont interprétés par des acteurs (version Kleiber).
Pas de faille dans la distribution, tous les rôles sont bien tenus, et l'orchestre et les choeurs sont excellents.
Colin Davis prend son temps ici, et je trouve que cela donne une couleur plus sombre à l'oeuvre, couleur qui se prête bien à cette histoire fantastique.

Un bel enregistrement, à mon goût! Smile
 Je ne connais pas cette version - en effet les dialogues, assez longs, constituent une difficulté pour un public non germanophone ; sans les supprimer, il serait peut être possible de les raccourcir.

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 20 Nov 2013 - 11:00

Les dialogues sont toujours raccourcis, même à la scène. Je ne crois pas avoir déjà entendu une Flûte Enchantée ou un Freischütz réellement intégraux.

Et moi ça m'agace vraiment, parce qu'on se retrouve avec des lambeaux d'histoire, comme si les livrets d'opéra (du fait du débit rallenti) n'étaient pas suffisamment sommaires comme ça !

Ce qui est insupportable, c'est surtout lorsque les timbres changent (acteurs embauchés), et lorsqu'il y a des changements de niveau de gravure (sur énormément de versions, même lorsque ce sont les chanteurs qui parlent), parce que c'est quasiment inécoutable dans la continuité. Mais sur scène, il n'y a vraiment pas de raison de supprimer les dialogues, même partiellement ; quitte à les traduire dans la langue du public, peu importe.


Sinon, la distribe est un peu char d'assaut, tout de même. Shocked Ce pourrait être la distribution de Tristan (et Sally Matthews pourrait faire Elisabeth ou Elsa sans problème).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   Mer 20 Nov 2013 - 11:16

DavidLeMarrec a écrit:
Les dialogues sont toujours raccourcis, même à la scène. Je ne crois pas avoir déjà entendu une Flûte Enchantée ou un Freischütz réellement intégraux.

Et moi ça m'agace vraiment, parce qu'on se retrouve avec des lambeaux d'histoire, comme si les livrets d'opéra (du fait du débit rallenti) n'étaient pas suffisamment sommaires comme ça !

Ce qui est insupportable, c'est surtout lorsque les timbres changent (acteurs embauchés), et lorsqu'il y a des changements de niveau de gravure (sur énormément de versions, même lorsque ce sont les chanteurs qui parlent), parce que c'est quasiment inécoutable dans la continuité. Mais sur scène, il n'y a vraiment pas de raison de supprimer les dialogues, même partiellement ; quitte à les traduire dans la langue du public, peu importe.


Sinon, la distribe est un peu char d'assaut, tout de même. Shocked Ce pourrait être la distribution de Tristan (et Sally Matthews pourrait faire Elisabeth ou Elsa sans problème).
@ David :
On peut avoir un travail sérieux qui respecte le livret, et évidemment pas des coupures arbitraires faites par un tâcheron...
Je passerai sous silence le travail de "réécriture" des dialogues de la "Flute" fait par le Fura del Baus...

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Weber Der Freischütz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Weber Der Freischütz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Weber Der Freischütz
» Le Freischütz - Opéra-Comique, Gardiner 2011
» [Bayern Park 2011] Freischütz
» Stephen Heller
» Carl Maria Von Weber (1786-1826)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: