Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alicia de Larrocha

Aller en bas 
AuteurMessage
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Alicia de Larrocha   Ven 13 Avr 2007 - 18:16

Bonjour à toutes et tous,

je vous propose un sujet sur la première pianiste que j'ai entendu au disque: Alicia de Larrocha.


Alicia de Larrocha devant son piano

Née le 23 Mai 1923 à Barcelone, Alicia de Larrocha donna son premier récital à l'âge de six ans. Artur Rubinstein qui se trouvait dans le public, émerveillé par ses dons, lui prédit une carrière prometteuse. Celle-ci fût en effet d'une incroyable longévité car Alicia de Larrocha ne quitta la scène musicale qu'en 2003. Quelques temps après ce premier récital, elle prit ses cours à l'académie de Barcelone auprès du pianiste catalan Frank Marshall.


Frank Marshall donnant cours

Cette Académie avait été fondée par Enrique Granados. Frank Marshall en prit la direction après la mort de celui-ci en 1916.


Enrique Granados

Alicia de Larrocha occupera à son tour ce poste après la disparition de Frank Marshall.

Malgré ce début de carrière rapide, Alicia de Larrocha ne se forgera un nom que progressivement. Ses premiers engagements débuteront en 1947, hors d'Espagne. Quant à ses débuts anglais et américains, ils ne surviendront qu'à partir de 1953 et 1955. Sa renommée internationale ne se trouvera établie que dans les années 60. Ce qu'elle répondit à un critique explique cette relative tranquillité dans la poursuite de sa carrière:

Pour moi, l'art est quelque chose qui vient peu à peu et a besoin de temps pour se développer... Il ne s'agit pas de mettre une pièce dans une machine et d'espérer que la maturité sorte de l'autre côté.

Bien entendu, le nom d'Alicia de Larrocha est très souvent lié au répertoire espagnol, mais elle s'est toujours battue contre cette étiquette de spécialiste. Se diversifiant très tôt vers les compositeurs "classiques" (comme le montre sa discographie), elle n'abordera le répertoire de son pays natal que vers l'âge de dix-sept ans. Cette diversité se retrouvera très souvent dans le programme de ses concerts.

Une autre façette de sa personnalité est le fait qu'elle a toujours tenu à aborder les formes musicales exigeant la collaboration avec d'autres musiciens. Elle débuta ainsi ses premières expériences musicales en accompagnant sa grande amie, la soprano barcelonaise, Victoria de Los Angeles à sa première audition importante. Par la suite, elle donnera de nombreux récitals avec Victoria de Los Angeles mais aussi aux côtés des soprano Montserrat Caballé et Pilar Lorengar ou encore en duo avec le violoncelliste Gaspar Cassado et plus récemment avec le quatuor à cordes de Tokyo.


Victoria de Los Angeles - Tokyo String Quartet - Montserrat Cabalé


Gaspar Cassado - Pilar Lorengar

Alicia de Larrocha a toujours su marier un goût certain pour le brio avec le don de servir la musique. Et pourtant, elle fera mentir tous ceux qui pensent que pour être un bon pianiste, il faut avoir des prédispositions physiques. En effet, Alicia de Larrocha est une femme qui maîtrise un répertoire immense du haut de ses 1m50 avec une magnifique technique qui lui permet de pallier à la difficulté qu'elle a de couvrir, avec ses mains, une octave entière au piano.


Alicia de Larrocha devant un piano

Elle est venue assez tardivement au disque mais tout en avouant être allergique aux micros de studio, elle a gravé une somme considérable d'enregistrements.

A présent qu'elle s'est retirée de la scène, je n'ai qu'un seul regret, c'est de n'avoir jamais eu l'occasion d'aller l'entendre en vrai. Tous ceux qui ont été l'écouter en concert ont toujours apprécié son jeu qui apparement était encore plus marqué qu'au disque.

Comme, Alicia de Larrocha a été particulièrement bien servie au disque, il serait fastidieux d'énumérer l'ensemble de ses disques, aussi, je me permet de vous montrer deux pistes de départ pour partir à la découverte de cette artiste. Je vous laisse ensuite la parole pour nous faire partager vos coups de coeur.

En tout premier, le Coffret The Art of Alicia de Larrocha publié chez Decca en commémoration à la fin de carrière musicale de la pianiste.


Dans ces 7CDs, vous aurez un aperçu plus que complet d'une grande partie du répertoire d'Alicia de Larrocha en partant de Bach avec une magnifique retranscription de la Chaconne en ré mineur pour arriver à Xavier Montsalvatge avec la Sonatina para Yvette en passant par Haydn, Mozart, Beethoven, Mendelssohn, Chopin, Schubert, Liszt, Schumann, Soler, Turina, Granados, Mompou, Albeniz, de Falla, Khachaturian et Ravel.

Je vous retranscris un article de Diapason qui illustre parfaitement ce coffret et de plus belle manière que je ne pourrais moi-même le faire.

Citation :
Voici donc, réunies dans un coffret à prix réduit, les interprétations oubliées d'Alicia de Larrocha. Que de merveilles sur ces neuf heures, baptisées un peu vite "L'Art d'Alicia de Larrocha". Comme si l'art d'une des plus belles artistes du siècle passé pouvait tenir dans ces prises de studio ! Une partie de l'art d'Alicia de Larrocha chez Decca corrigera-t-on, le meilleur des interprétations espagnoles de la Catalane se trouvant chez Hispavox (disponible en CD chez EMI), cependant que le grand répertoire romantique capté par Decca (dans ses prises de son dures et glauques dont la marque avait le secret) rappelle ici combien de disque nous manqueront à tous jamais, les Debussy, les Ravel, tant de Chopin, de Schumann, de Liszt, de Beethoven,...
La Sonate de Liszt est enlevée dans un seul geste, quasi démesurée, mystique, farouche; la Sonate D960 de Schubert se balade sans trop de douleur aux confins d'un monde qui s'efface derrière les pas du "cheminot"; la Fantaisie de Schumann, impériale, (parfois trop peut-être) mais orchestrée, respirant large, d'une densité dans l'ultime mouvement qui serre la gorge; les Préludes de Chopin semblent improvisés, hagards, d'une puissance allusive et tellurique insoupçonnable - la façon dont Alicia de Larrocha arrache au piano le dernier !
Nous reviennent aussi (enfin !) ces Variations sérieuses de Mendelssohn, d'une virtuosité fascinante, d'une joie de jouer du piano si naïve, si fraîche qu'elle semble surgir d'une improvisation qui se chercherait... et se trouve ! Seuls Cortot, Horowitz, Rosita Renard et le récent remake de la pianiste pour RCA existent à côté. Les classiques ne sont pas en reste. Certes, Larrocha et le clavecin... Mais son Bach est d'une telle vivacité, d'un tel fini pianistique, d'une telle innocence clairvoyante qu'elle trouve le bon ton à défaut de philologie.
Les concertos ? Un Bach et un Haydn enregistrés dans une piscine ne peuvent ternir le coffret, dominé par un Fa mineur de Chopin d'une liberté insensée, avec un rubato insaisissable, si proche de celui de Novaes avec Szell. La Main gauche de Ravel et les Nuits de Falla sont jouées avec une intensité et des ruissellements qui ignorent la peur. Le Concerto de Khachaturian n'a pas les emportements de Moura Lympany sa championne occidentale, il serait même un peu trop expressif pas assez ludique. Et l'accompagnement de celui de Schumann plomberait presque le jeu vraiment affetuoso d'Alicia de Larrocha, grande parmi les grands.

A.L. in Diapason Juillet-Août 2003

Après avoir fait une petite entrée dans le monde des compositeurs "classiques" et découvert quelques interprétations de son pays natal grâce à ce coffret, vous pourrez essayer d'obtenir la collection EMI principalement consacrée au répertoire espagnol d'Alicia de Larrocha.

Citation :
[…] Cette collection permettra de mesurer le gouffre qui sépare la pianiste barcelonaise de ses illustres prédécesseurs (Albeniz, Granados, Falla, Vines, Iturbi, Frank Marshall,...), gouffre qu'elle a su creuser de ses seules mains, pourtant minuscules - et d'évaluer combien le piano, pas seulement espagnol, lui doit.
Car on trouve tout, ici, de ce qui fait le style d'Alicia de Larrocha. La technique d'abord, avec cette pesée instinctive qui permet un travail idéal de la matière sonore ou de la couleur, et cette conscience de l'instrument qui donne une absolue mobilité de geste, qui autorise tout. Le respect de la grande tradition ibérique, qui s'attache à multiplier les voix et les rythmes intermédiaires dans la plus grande indépendance et la clarté totale. La manière aussi, qui refuse d'éluder des racines hispaniques trop présentes pour être gommées, et suffisamment affichées pour ne pas nécessiter une mise en valeur systématique. L'instinct ensuite, comme un sens des filiations, qui par exemple donne aux Goyescas leurs grands déchirements quasi chopiniens, et qui fait d'Iberia le long rêve indécis d'ascendance schumannienne qu'il est vraiment (au-delà d'une inspiration lisztienne trop évidente pour être signalée à nouveau). Le ton enfin, qui fait qu'Albeniz parle l'espagnol comme Fauré le français, et que Turina ne parle pas le même piano que Falla, son maître pourtant, mais que tous ont un langage proche et distinct, intime et différent.
Ceci ne suffit évidemment pas à nous expliquer comment fait Alicia de Larrocha pour jouer les Valses poétiques de Granados comme des Ländler schubertiens, ni comment elle donne à la Fantaisie bétique de Falla ces sonorités encastrées et dénouées à la fois, ou à la Sonate pintoresca de Turina ce mouvement tournant et fantasque qui la rapproche de Bartok ou de Janacek... Tout celà relève du mystère, en même temps que du génie d'une artiste qui envoûtait aussi bien il y a trente ans qu'aujourd'hui encore, et qui mieux que personne aura su faire chanter le piano dans son arbre généalogique ou ailleurs.

E.M. in Diapason 1992

Malheureusement, cette collection a été placée sous la direction de EMI Spain, qui après avoir fait un premier report des LPs d'Hispavox en 1992 (ceux-là furent disponible en France,...), réitérerent l'expérience avec une meilleure qualité en 2003 mais uniquement réservé à l'Espagne. Ces CD ne sont donc accessibles que par Internet ou bien en Espagne (edit: ils commencent à faire leur apparition dans les bacs des disquaires).




Cette collection comprend ainsi la plupart des oeuvres pour piano d'Isaac Albeniz, d'Enrique Granados, de Manuel de Falla, de Joaquin Turina, de Federico Mompou et dernièrement, des sonates d'Antonio Soler ou un double CD de pages célèbres de Couperin à Paderewsky en passant par la Rhapdsodie Hongroise n°2 de Liszt.

Ce sont toutes des interprétations de très hauts niveaux qu'elle réenregistrera plus tard pour Decca avec la célèbre collection Musica Espana ou pour RCA mais le niveau qu'elle atteignait fin des années 50 - début des années 60 est assez phénoménal, par exemple dans Iberia ou les Goyescas, et tout celà dans un son qui n'a pas trop veilli.

A savoir que cette collection espagnole a vu sa version "Française" débarquer avec un premier CD consacré à Iberia-Goyescas mais y aura-t-il une suite ? De plus la qualité des reports semble inférieure à la collection Made in Spain.


Sinon, il y a aussi les deux double CD de la collection Great Pianists of the 20th Century, qui si ils se trouvent encore, offrent un beau panorama principalement axé sur Albeniz, Mompou, Bach, Scarlatti, Haydn et Mozart.



Dernière édition par Mohirei le Sam 25 Sep 2010 - 13:33, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Ven 13 Avr 2007 - 18:40

Merci beaucoup pour cette belle présentation, je connais surtout ses Falla, superbes, des références absolues.
Entendu aussi une Fantaisie de Mozart que j'avais beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Ven 13 Avr 2007 - 18:49

J'avais oublié dans mon premier post deux médias qui pouvaient compléter la présentation d'une autre manière: un lien vers Youtube et une petite interview d'Alicia de Larrocha chez elle (en anglais).

Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Ven 13 Avr 2007 - 21:11

Merci de contribuer à faire connaître cette immense pianiste!
(Magnifique présentation !)

Alicia de Larrocha avait des mains minuscules (on le voit sur la photo) ce qui l'obligeait de recourir à des "trucs" pour jouer les grands intervalles et les grands accords...
Première référence pour la musique espagnole: une finesse, une sensibilité brûlante, une classe et une authenticité imbattables dans ce répertoire.
Je pense en premier lieu à ses inoubliables "nuits dans les jardins d'Espagne" de Falla, chef d'oeuvre de la musique, à mettre aux côtés de celles d'Haskil:

La première version avec Commissiona:




Et la seconde version, avec Fruhbeck de Burgos:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Ven 13 Avr 2007 - 23:23

En effet, ses interprétations de Manuel de Falla sont absoluments sublimes. Il y a tout ! La version des "Nuits dans les Jardins d'Espagne" avec Commissiona est d'ailleurs celle qui a été choisie par Decca pour le coffret.

Saviez-vous qu'il existe un enregistrement de deux concertos de Rachmaninov (le 2 et le 3) chez Eloquence ? Je vous mets à ce propos une anecdote que j'avais une fois trouvé sur internet:
Citation :
Pour ma part, je ne comprendrai probablement jamais comment elle a pu y arriver [jouer le concerto no.3 de Rachmaninov] avec ses mains minuscules.... Je n'ai pu m'empêcher lui poser la question et elle a répondu, d'un air plutôt nonchalant, "Ah, j'étais jeune à l'époque...", comme si cela expliquait tout!

Je me souviens quand j'ai reçu le coffret "The Art of Alicia de Larrocha". A l'époque je connaissais bien entendu une grande partie de ses interprétations espagnols mais je me suis véritablement pris une gifle en entendant ses Chopin, ses Schumann (compositeurs où elle excelle particulièrement), ses Bach (je ne l'attendais pas du tout dans ce répertoire), dans Maurice Ravel aussi,...


Dernière édition par Mohirei le Sam 25 Sep 2010 - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Sam 26 Sep 2009 - 20:48

Une bien triste nouvelle est tombée ce samedi : Alicia de Larrocha est décédée hier à Barcelone.

Une magnifique artiste, qui grâce à ses enregistrements m'a fait découvrir la musique classique.
Je ne l'en remercierai jamais assez


Dernière édition par Mohirei le Sam 25 Sep 2010 - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Sam 26 Sep 2009 - 22:44

Une grande artiste.
Tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 25 Juil 2010 - 17:26

Une compilation consacrée au répertoire espagnole va être publiée par Emi Classics dans leur collection EMI Icons : http://www.prestoclassical.co.uk/futurereleases.php?composer=&work=&performer=Larrocha&medium=all&label=&cat=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 25 Juil 2010 - 20:10

Je me demande d'ailleurs si ce coffret reprend les enregistrements réalisés pour Hispavox entre 1958 et 1963, et qui comprend d'ailleurs la première intégrale d'Iberia par Alicia de Larrocha!

Merci Aurèle pour ce renseignement précieux!

Merci de vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 25 Juil 2010 - 21:29

olivier le normand a écrit:
Je me demande d'ailleurs si ce coffret reprend les enregistrements réalisés pour Hispavox entre 1958 et 1963, et qui comprend d'ailleurs la première intégrale d'Iberia par Alicia de Larrocha!
Oui, bien entendu, il s'agit des enregistrements Hispavox. Le coffret reprend les remastérisations espagnoles de 2003 (qui étaient très difficiles à trouver en dehors de la péninsule) sauf pour Iberia et les Goyescas: là ce sont les transferts de 2006 effectués à Abbey Road pour la réédition en GROC qui sont utilisés. C'est dommage car ceux de 2003 sont semble-t-il supérieurs. Tant pis. De toute façon c'est toujours mieux que les anciens CDs qui sonnaient quand même affreusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 25 Juil 2010 - 21:46

Merci Adriati pour ta réponse!

Je m'en doutais un peu mais je voulais avoir confirmation!

Alain Lompech, dans un article de Diapason écrit à l'occasion de la disparition de cette grande pianiste espagnole, souhaitait ardemment la réédition en France des gravures réalisées par Larrocha pour Hispavox, regrettant qu'elles ne soient disponibles que de l'autre côté des Pyrénées!

Ce sera donc chose faite, et à un prix défiant toute concurrence!

Précipitez-vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Mar 3 Aoû 2010 - 23:12

Vu sur le site d'Amazon:



Ce disque est à paraître le 4 octobre 2010!

J'ai lu sur une site, ArkivMusic je crois, qu'il s'agirait d'un inédit (mais est-ce exact?)!

Je crois que ça vaut un coup d'oreille, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 8 Aoû 2010 - 20:56

Bonsoir,

olivier le normand a écrit:
Je crois que ça vaut un coup d'oreille, non?
D'après les disques déjà sortis, l'association de Mozart et Larrocha vaut absolument le coup d'oreille (particulièrement dans les concertos) thumleft


Pour revenir sur le coffret EMI Icon, il y a quand même deux défauts au vu de la liste des pistes :

- comme se fait-il que ce soit les rééditions de 2006 qui sont reprises pour Ibéria et Goyescas et pas celles de 2003 alors que le reste du coffret est composé de ces dernières ? Il est de notoriété publique que ces rééditions de 2003 sont de bien meilleure qualité par rapport à celles de 1992. Tandis que la réédition de 2006 est parait-il inférieure à ces deux transferts Shocked

Citation :
Emi Espagne les a réédités en 2003 dans un son légérement préférable au transfert de 1992… lui même supérieur à celui que viennent de réaliser les ingénieurs d'Abbey Road (en supprimant des basses, sans pour autant réparer les vitesses de défilement de la bande dans Lavapies ni corriger les problèmes de phase).

Alain Lompech in Diapason n°542

Sinon, il faut se tourner vers l'édition britannique de la série des grands enregistrements du XXe siècle, techniquement peu soignée.

Alain Lompech in Diapason n°574

- pourquoi ne pas avoir inclus les deux CD du coffret Paginas Celebres para Piano (totalement introuvable à l'heure actuelle) ? On aurait ainsi eu l'ensemble des CD parus chez EMI.

Voici la tracklist :

Spoiler:
 

Au vu de certains morceaux, ce n'était pas grave si le coffret EMI Icon ne comprenait pas que des morceaux du répertoire espagnol d'Alicia de Larrocha. On ne peut pas résumer sa carrière à celui-ci. Ça manque un peu de passion dans le milieu de la réédition Mad

Tout ceci gâche légèrement le plaisir de retrouver l'ensemble de ces très beaux enregistrements dans un coffret à prix doux Confused


Dernière édition par Mohirei le Dim 8 Aoû 2010 - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 8 Aoû 2010 - 21:18

Comme je suis fan de la dame, j'ai acheté tous ses cds de musique espagnole remasterisés en 2003 lors d'un passage à Barcelone. Et je peux vous dire que c'est de la bombe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Lun 9 Aoû 2010 - 22:19

La semaine prochaine (à savoir samedi 14 août), la collection le Monde du Piano consacre un double CD-livret à Alicia de Larrocha, avec des oeuvres de Granados (Goyescas) et de de Falla!

Un bel hommage pour cette artiste, pour laquelle l'initiateur de cette collection, Alain Lompech, a toujours trouvé les mots justes pour traduire l'art et la grande richesse de ses interprétations!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 5 Juin 2016 - 18:34

Bonsoir,

j'aurais 2 questions concernant la discographie d'Alicia De Larrocha:

- sa première gravure des Danses espagnoles (1954) n'aurait fait l'objet que d'une seule édition en CD (1989 MCAD2-9824B) , sans doute introuvable

Quelqu'un peut-il me confirmer qu'aucune autre réédition n'a eu lieu depuis ?

D'autre part, y'a-t-il une réelle différence de qualité de report entre le coffret EMI et les éditions EMI espagnoles de 2003 dont il est question plus haut dans le (très beau) sujet de Mohirei ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Ven 17 Juin 2016 - 16:29

Bonjour néthou coucou

concernant les Danses espagnoles, ce CD est le seul repris sur le site de référence consacré à la discographie d'Alicia de Larrocha :

http://larrocha-discography.blogspot.be/2010/10/mcad2-9824b_08.html

Le reste du CD (Sonata espanola d'Esplá et Danzas de Espana de Rodrigo) a été réédité chez Columna (1CM0128) en 2005 avec la Sonata del Sur d'Esplá en complément. Pour la petite histoire, ce label a également publié un CD reprenant ces oeuvres d'Esplá et le Concierto Heroico de Rodrigo.

Pour la différence de qualité entre la version 2003 et 2006 d'Iberia et de Goyescas, elle est audible pour quelqu'un qui connaît les deux versions. Ceci dit, à part pour les fans hardcores, il ne me semble pas nécessaire de dépenser une énergie folle pour dénicher les deux boitiers concernés. Ceux-ci étant actuellement quasi introuvables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Dim 19 Juin 2016 - 18:20

Mohirei a écrit:
Pour la différence de qualité entre la version 2003 et 2006 d'Iberia et de Goyescas, elle est audible pour quelqu'un qui connaît les deux versions. Ceci dit, à part pour les fans hardcores, il ne me semble pas nécessaire de dépenser une énergie folle pour dénicher les deux boitiers concernés. Ceux-ci étant actuellement quasi introuvables.

Je ne sais pas si je peux être qualifié de fan "hardcore", mais j'ai beaucoup d'admiration pour cette grande dame. Elle a joué des versions de référence d'un répertoire qui me touche au plus haut point.
Est-tu sûr que les versions de 2003 sont quasi-introuvables ?
Elles figurent pourtant sur Amazon (ou alors c'est pas les mêmes ?).

Et merci encore pour ta réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Lun 20 Juin 2016 - 0:53

Il n'y a presque pas de différence dans la présentation des CD de 1992 et ceux de 2003 hormis l'inscription "Nueva Remasterización Digital" en bas de la pochette.

Si on les trouve, ce n'est plus qu'en occasion. Il faut donc faire attention à ce petit détail Wink

1992
2003
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Lun 20 Juin 2016 - 9:38

Petit détail, mais qui fait toute la différence.
Sinon je tombais dans le panneau à pieds joints.
Merci Mohirei !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Mer 22 Juin 2016 - 10:08

On trouve la gravure espagnole avec la mention "nueva remasterizacion digital" pour 20 euros sur Amazon et c'est effectivement celle qui bénéficie du meilleur report :



Il faut savoir que la branche espagnole d'EMI avait réédité toute les enregistrements Hispavox d'Alicia de Larrocha pour son 80ème anniversaire en 2003, à savoir, outre Iberia, un second récital Albéniz (Cantos de Espana ...), deux récitals Granados (Goyescas, Valses poétiques + Danses espagnoles) et deux disques Turina et Soler. Ces captations datent de la fin des années 50, début des années 60 et on n'a jamais fait mieux sur le plan de l'engagement dramatique, de le virtuosité digitale et du sens des couleurs. Ce sont des gravures qui ancrent profondément ce répertoire dans le folklore hispanique avec des déhanchements rythmiques inimitables et elles sont souvent aux antipodes des lectures plus tardives de la pianiste espagnole (pour Decca ou RCA), au style plus international avec des tempi de plus en plus lents avec le temps et des angles émoussés.

A chaque fois, il faut faire très attention à la mention "Nueva remasterisazion digital" qui se situe en bas du facing et qui, seule, différencie le pressage espagnol de l'international. Malheureusement, à l'exception des deux Albéniz et des danses espagnoles, ces CD sont difficiles à trouver sur le Net probablement parce qu'ils n'ont été diffusés qu'en Espagne pendant trois ans.

Pour les plus impatients, il faut noter que Emi a publié dans un coffret Icons (pochette ci-dessous) l'ensemble de ces enregistrements à petit prix mais dans un son moindre (plus aigrelet et moins d'harmoniques dans le bas médium) malheureusement :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   Ven 29 Juin 2018 - 19:41

Après EMI, c'est au tour de Decca de proposer l'intégrale des enregistrements d'Alicia de Larrocha pour ce label.

Spoiler:
 

Apparemment, elle comprendra également les deux volumes des Páginas célebres para piano réédités en 2003 par EMI Spain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alicia de Larrocha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alicia de Larrocha
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alicia de Larrocha
» Alicia Myers - Peace of mind (2011)
» Alicia Keys -- If I Ain't Got You C/do
» LP ALICIA MYERS I appreciate 5€
» Albeniz - Iberia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: