Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mahler- 5ème symphonie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 18:10

DavidLeMarrec a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Lewis M. Smoley estime que c'est une des meilleures versions de la discographie.

C'est aussi, étrangement, l'avis de la sœur et de la nièce de Levine.
 

 Rolling Eyes Directeur de la New York Mahlerite et de la Gustav Mahler Society, ce monsieur est l'auteur de cet ouvrage de discographie critique :

http://www.amazon.fr/Gustav-Mahlers-Symphonies-Commentary-Recordings/dp/0313297711
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 18:31

Oui, et ça ne m'impressionne pas du tout. Smile

L'argument d'autorité, en matière de discographie (et de beaucoup d'autres choses), a grandement fait les preuves de son caractère aléatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 18:44

Je n'ai jamais affirmé la suprématie des avis de ce monsieur, fût-il dûment intrônisé ; son commentaire vaut parmi d'autres.

Mais bon, concernant la par Levine, vos sentiments convergent, preuve que son goût mérite peut-êre une certaine considération  Basketball 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 18:46

Justement, la Cinquième de Levine ne me paraît pas vraiment au sommet. Et en tout cas pas de façon aussi indiscutable.

(Pour moi, la meilleure Cinquième, ce serait plutôt du côté de Tennstedt – ou Stenz à Cologne ou à Melbourne dans deux veines différentes.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 21:07

Dans cet ouvrage borné à 1986, la version de Levine est évaluée parmi les trois meilleures. Les deux autres étant Karajan (DG, 1973) et Solti (Decca, 1970).
 
On peut lire ceci :  
« Levine must be the best overall reading of this score on disk next to Karajan's dynamic version [...]
Few conductors on disk have been able to elicit such a fresh, joyous spirit as Levine does in the Finale.
»
 
Mais dans cette édition plus récente (incluant la décennie 1986-1996), la première phrase a disparu  Mr. Green 
 
Face à l'afflux concurrentiel, Solti conserve la note maximale, mais la version Levine perd un point, ravalée derrière ce qui est cité comme les nouvelles références discographiques : Bernstein à Vienne (DG)... et Ken-Ichiro Kobayashi avec la Philharmonie du Japon :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 22:01

Heu... Karajan, encore, je voulais bien, mais Solti... Même en acceptant l'idiosyncrasie du choix, je vois difficilement comment la raideur peut être une option convaincante dans Mahler. Autant écouter Karajan du Musical, ou Klemperer dans LULLY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 23:10

 rabbit Si je ne craignais que mes propos soient encore mal interprétés, je dirais que je préfère la raideur bien virile à la mollesse adipeuse.

De fait, j'aime bien le style musclé et turgescent de Solti dans sa de 1970.

Toutefois, l'interprétation captée live au Musikverein de Vienne le 30 novembre 1990 (Decca, également avec l'orchestre de Chicago), sans trahir la poigne du maestro, s'ouvre à une émotion non dissimulée et à une direction plus nuancée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mer 11 Déc 2013 - 23:33

DavidLeMarrec a écrit:
(...) ou Klemperer dans LULLY.
Houla... !  hehe 
Ça me fait penser que j' ai un Haendel/Boulez quelque part. Surprenante alchimie ! Pas encore écouté !

Pour la 5 de Mahler (comme pour les autres), personnellement je place Michael Gielen en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 23 Déc 2014 - 13:57

Jof, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Jof a écrit:

Mahler: Symphonie n° 5 / CSO, dir. Solti


Quel enregistrement ? Les deux sont magnifiques de toute façon.


Ah il y en a deux ? Celui couplé à la 4ème.


Smile Deux enregistrements avec l'Orchestre symphonique de Chicago, et un avec l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich.


De gauche à droite :

mars 1970, pochette de la réédition CD, mais on trouve aussi cette version sous de nombreux autres packagings, notamment en couplage avec la
dans un album flanqué de deux coloquintes (rappelons que ce cucurbitacé n'a rien à voir avec Cololi faisant ses gammes).

30 novembre 1990, captation live au Musikverein de Vienne,

12-13 juillet 1997, à Zurich

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 23 Déc 2014 - 15:52

Celui de Jof (1970) est le plus tranchant des trois, avec une netteté vertigineuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Jeu 26 Mar 2015 - 22:29

En Playlist, Benedictus a écrit:
Mahler: Symphonie nº5 en ut dièse mineur
Kirill Kondrachine / Orchestre Symphonique d’Etat de l’URSS
Melodiya, 1974
Bien, mais moins que la 6 et la 7 écoutées hier. Est-ce à cause de la prise de son (un peu étriquée) ou de l’orchestre, qui claque moins que le Philharmonique de Leningrad (cuivres un peu voilés dans le grave, cordes moins nettes, percussions moins présentes)? Toujours est-il que le spectre sonore m’a moins saisi; et, du coup, ce que la direction de Kondrachine a de traditionnellement romantique en ressort davantage. Reste les tempi vifs et l’élan (et quelques beaux phrasés périlleux dans les contrechants) qui retiennent ponctuellement l’attention - j’aime beaucoup, et même davantage que la plupart des versions «occidentales», mais ça reste une bonne version de la 5e, ça n’a pas le côté exceptionnel des 6e et 7e.
(Et puis, bon, la 5e, à force de l'avoir entendue, aussi...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Jeu 26 Mar 2015 - 23:26

Benedictus, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Benedictus a écrit:

Mahler: Symphonie nº5 en ut dièse mineur
Kirill Kondrachine / Orchestre Symphonique d’Etat de l’URSS



tutut C'est le Philharmonique de Moscou.


Alors il y a eu une erreur d'étiquetage chez Melodiya:

Spoiler:
 


DavidLeMarrec a écrit:

Mélomaniac a écrit:


scratch Ou alors j'ai confondu avec Chosta, ma mémoire m'a trahi.


Bon, moi j'ai sur mon édition Radio-Télévision de Moscou, comme ça tout le monde en a pour son argent. hehe


Smile Allons voir sur le vinyle :

Microsillon emi / Melodiya :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Dim 20 Mar 2016 - 23:13


Surprised En écoute aveugle de la discographie, cette version se classerait assurément dans le quinté de tête, devant bien des références plus médiatisées.
Et quelle prise de son, excellente sur tous les plans !
La patiente construction du Finale, détaillé comme jamais, révèle les ingrédients de cette approche : lisibilité maximale, humilité, et pourtant... quelle expressivité ! Autrement dit : une grande rigueur rythmique mais des phrasés souples, aérés, merveilleusement évocateurs.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Gustav Mahler (1860-1911) :

Symphonie n°5, en ut dièse mineur

= Hans Swarowsky, Orchestre symphonique de Vienne

(Edel, février 1971)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 9 Mai 2017 - 1:13

Surprised A ne pas mettre entre toutes les oreilles, mais l'expérience est inoubliable tant Scherchen bouscule les habitudes.
Ou plus exactement, sans nier son idiosyncrasie, il témoigne en amont d'une discographie qui a eu tendance à s'installer dans un certain confort d'exécution, au bénéfice de la précision (certes nécessaire au regard de partitions si touffues) mais qui dissimulent un certain visage, torturé, qui était (ou deviendra) celui de ce contexte expressionniste inscrit en germe dans les déchirements mahlériens.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Gustav Mahler (1860-1911) :

Symphonie n°5 en ut dièse mineur

= Hermann Scherchen, Orchestre de l'Opéra de Vienne


(Westminster, 1952)

Toujours aussi décapant.
Non seulement les tempos (souvent de la folie !), mais les phrasés en contorsion, les instruments forcés au plus suggestif de leur timbre, en couleurs criardes, quitte à l'aigreur, la difformité, la laideur.
Ça claque et ça crie.
Un expressionnisme à peu près sans équivalent dans la discographie.
Pour une analogie picturale : la cyclothymie mahlérienne sous les traits des masques peints par Emil Nolde.


Nature morte aux masques, d'Emil Nolde (1867-1956) :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 9 Mai 2017 - 23:46

DavidLeMarrec, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:
Gustav Mahler (1860-1911) :

Symphonie n°5 en ut dièse mineur

= Hermann Scherchen, Orchestre de l'Opéra de Vienne


(Westminster, 1952)

Ce n'est pas la version qui est coupée ?  Écouté ça il y a fort longtemps.
Décapant, mais je ne crois pas y avoir trouvé vraiment de contrepartie hors du son abrupt – moins abouti que leurs symphonies de Beethoven, de ce point de vue.




Bruno Luong a écrit:

La version coupée est celle avec l'ORTF et Philhadelphia. La version studio officielle avec VSOO est complète.



Smile Il faudrait déjà qu'on se mette d'accord sur la version que tu avais écoutée.
Je doute, comme le sous-entend Bruno, qu'il s'agisse de la version chez Westminster.
En l'occurrence, oui le son est abrupt (de la mono burinée), et renforce le caractère de l'interprétation mâle et échevelée de Scherchen.
Ton commentaire tendrait à banaliser son style, alors que c'est un des plus exaltants dont témoigne la discographie mahlérienne (même Bernstein paraît tiède et appliqué, en comparaison).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldemar31
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 58
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 24 Juil 2017 - 23:27

Bonsoir,
je déterre un fil un poil endormi, pour vous faire part d'une version qui n'a pas été citée (enfin il me semble) ici, mais qui pourtant vaut VRAIMENT le détour :  

Barenboïm en live avec Chicago, enregistré à Cologne en 1997.
Belle prise de son, grand orchestre, et interprétation hyper-naturelle, rien n'est sur-joué à mon goût (le défaut de Bernstein, qui aime tellement Mahler qu'il en fait un peu trop à l'occasion, et ce compositeur n'a VRAIMENT pas besoin de ça)
J'ai d'autres interprétations de la 5ème, dont certaines depuis peu, pas vraiment écoutées encore :
- Barbirolli 1969
- Solti avec Chicago (sa dernière)
- Haitink et l'ONF (live)
- Boulez et Vienne
- Bernstein et Vienne en 1987, justement
- Inbal avec Frankfort, la version qui m'a fait connaitre l’œuvre, et que je continue de trouver bourrée de qualités, malgré le rejet assez fréquent de ce chef et de son intégrale, qui a pourtant été portée aux nues à sa sortie...
Enfin, écoutez Barenboïm, vous pourriez être agréablement surpris, voili voila...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Dim 20 Aoû 2017 - 10:12

Comme tous les maillons qui la compose, la 5 est en effet une vision inspirée sommet de l'intégrale et d'ailleurs de toute la discographie .

Une des qualité est l'homogénéité des interprétations ce qui est rarement le cas.

Une nouvelle édition soignée refera peut-être remonter sa cote , qui sait.

Inbal / orchestre de radio Francfort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 12 Sep 2017 - 22:43


Simon Rattle / Berliner Philharmoniker
Berlin, IX.2002
Warner


En attendant d’écouter la 2 par Rattle / Berlin, j’ai découvert cette 5ᵉ. C’est bien, mais je ne suis pas non plus totalement totalement emballé, pour trois raisons:

1. C’est loin d’être ma symphonie préférée de Mahler.

2. Je ne suis pas vraiment convaincu par l’approche de Rattle, dont je ne perçois pas vraiment la logique: il y a beaucoup de fluctuations de tempo (avec des passages vraiment très ralentis) mais ça ne se traduit pas par une accentuation très forte des phrasés. En gros, la gestion du flux musical relève plutôt d’un rubato très expansif à la Bernstein ou de Tennstedt (mais sans l’impact expressif - plutôt «tourmenté» chez le premier, plus direct chez le second) tandis que l’expression relèverait plutôt d’une lecture un peu «distanciée» façon Boulez (mais sans le côté «droit» que j’aime beaucoup chez ce dernier).

3. Du côté de l’image orchestrale, on est un peu au milieu du gué: en 2002, la transition vers une esthétique plus transparente effectuée par Berlin sous Rattle n’en était qu’à ses débuts, et si la pâte est déjà beaucoup plus claire et les détails plus ciselés que dans l’enregistrement d’Abbado en 1993, il reste encore pas mal de fondu dans les cordes et certains pupitres de cuivres sonnent encore souvent épais. Cela doit peut-être aussi à la prise de son (bien que sans commune mesure avec les horreurs des années 80-90, les prises de son EMI/Warner restent quand même toujours un peu opaques - ne serait-ce que par comparaison avec celles du label autoproduit des Berliner Philharmoniker: les Schumann, les Sibelius, les Beethoven!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 12 Sep 2017 - 22:50

Ah, mais 2002, ce doit être l'enregistrement de sa prise de son fonction, son premier concert ! Donc ce que tu entends, c'est plutôt l'état de l'orchestre sous Abbado ! Ce concert ne m'avait pas passionné (à l'époque, j'aimais beaucoup moins cette symphonie), mais il n'y avait pour sûr pas du tout la nouvelle pâte.

La Deuxième est beaucoup tardive, ça n'a pas grand rapport à en juger par les extraits que j'ai survolés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 12 Sep 2017 - 23:27

DavidLeMarrec a écrit:
Donc ce que tu entends, c'est plutôt l'état de l'orchestre sous Abbado [...] il n'y avait pour sûr pas du tout la nouvelle pâte.
Cela dit, Abbado avait déjà allégé. (Perversement, je retenterais bien la version Karajan, du coup.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 12 Sep 2017 - 23:55

Tout à fait !

Mais avec Abbado, c'est plutôt un côté orchestre de chambre, la recherche n'était pas du côté de la transparence actuelle, ce qui explique la différence que tu as entendue.

(La Cinquième de Karajan est très bien, c'est vrai, même si à tout prendre je trouve que sa singularité s'épanouit mieux dans la 9.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Ven 30 Mar 2018 - 1:19

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Gustav Mahler (1860-1911) :

Symphonie n°5 en ut dièse mineur

= Gustavo Dudamel, Orchestre des Jeunes du Venezuela


(DG, février 2006)

Smile Découverte de cette interprétation, particulièrement intéressante pour les mouvements vifs, notamment le stürmisch bewegt
dont les tempêtes conviennent bien au fougueux tempérament du jeune chef bouclé. Aussi le scherzo, servi frais et sautillant.
Et la Marche funèbre, arpentée avec une réelle grandeur.
Mais déception pour l'Adagietto, trop ténu sans que la magie s'installe.
Et le Finale, hormis quelques foucades, manque un peu de puissance et de profondeur
-j'en préfère des lectures plus mûries en bouche, comme l'inoubliable Barbirolli à Manchester (Emi).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Sam 31 Mar 2018 - 15:50

DavidLeMarrec, in playlist, a écrit:

Mahler – Symphonie n°5 – ORT Moscou, Kondrachine (Supraphon)

Belles visions fines et apaisées, non sans tension néanmoins.


Surprised Ce sont des enregistrements différents de la quasi intégrale chez Melodiya ?

Sinon : "beau, fin et apaisé", sans rire, j'ai une perception radicalement opposée à la tienne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Sam 31 Mar 2018 - 15:58

Erreur de copié-collé (mon générateur de caractères spéciaux ne fonctionnait plus), ce sont les enregistrements Melodiya en effet.

J'en avais gardé une impression moins étale, mais dans la Quatrième, c'est vraiment tout sauf méchant. Bien sûr, dans d'autres, c'est plus incisif, mais outre la spécificité des timbres, ce n'est finalement pas très subversif.

(je précise que j'aime beaucoup cette quasi-intégrale… la 8, c'est pour des raisons politiques qu'il y a renoncé ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 1 Oct 2018 - 21:08

Quelqu'un a écouté la version Roth / Gürzenich chez Harmonia Mundi? Roth m'a beaucoup plu dans Ravel, Debussy et le répertoire contemporain, j'ai beaucoup aimé cet orchestre avec Stenz dans Mahler 3 et 7 - la 5 n'est pas ma symphonie préférée de Mahler, mais ça me tente assez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 1 Oct 2018 - 21:35

Oui j'ai écouté en plateforme d'écoute, ca ne m'a pas marqué, mais j'avoue d'être marbre aussi sur certains d'autres gravures de Roth.

J'aime bien sa Ma Mère L'Oye et c'est un peu pres tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 1 Oct 2018 - 22:03

Oui, c'est bien ce qui me semblait... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 1 Oct 2018 - 22:11

Par contre tes gôuts m'est difficile à cerner, tu dis souvent en recherche des enregistrements "méchants", alors que tu te diriges vers Roth. scratch

Il faut plutôt aller vers l'autre côté, le pays de Neumann I ou Kondrachine, voir Inoue ou Barbirolli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 1 Oct 2018 - 22:52

Non, avec Roth, c'est autre chose que je recherche - l'aération du spectre, le détail des timbres et des textures, quelque chose d'assez «droit» dans l'expression. C'est un peu mon autre tropisme en matière d'interprétation - soit que je ne recherche pas quelque chose de «sale et méchant» dans une œuvre (dans Debussy ou Ravel, par exemple), soit que je n'ai pas complètement adhéré à une œuvre, même dans des lectures «sales et méchantes» (c'est le cas pour Mahler 5: je ne suis jamais à 100% convaincu par cette symphonie.)

Neumann / Leipzig, Kondrachine et Barbirolli / Berlin, je les ai déjà (ils ne sont d'ailleurs pas si méchants que ça - nettement moins, je trouve, que Scherchen / Wiener Staatsoper ou Mitropoulos / New York.) Jusqu'ici, ce qui m'a paru le plus globalement convaincant, c'est Tennstedt en live (éloquent, expressif, avec une pâte orchestrale dense mais fouillée) - mais malgré tout, ça ne m'électrise jamais totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 1 Oct 2018 - 23:25

Connais pas Barbirolli/Berlin, mais avec New Philharmonia oui.

Scherchen et Mitropoulos, oui méchant mais ca reste un peu trop brouillon à mon goût.

Pour le spectre, pour moi Chailly/Concertgebouw est proche de l'idéale. J'ai oublié aussi Barshai qui gonfle à bloc les jeunes de l'orchestre amateur.

Tu as essayé Norrington ou Zinman ? Pas non plus mon idéal dans Mahler mais je trouve pour la transparence est bien leurs caractéristiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 2 Oct 2018 - 15:20

Bonjour,

J'aime beaucoup la 5éme et surtout le mouvement central , excellent de justesse dans cette version live de Tennstedt.

Haitink est très bien dans sa version de Noël avec le Concertgebouw.

Walter est un témoignage ancien bien repiqué en CD (1947).

Ma version préférée reste Inbal en 1985 homogène ,très clair et dans une excellente prise de son.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 2 Oct 2018 - 18:39

Bruno Luong a écrit:
Connais pas Barbirolli/Berlin, mais avec New Philharmonia oui.
Ah, oui, au temps pour moi! C'est pour la 6 qu'il existe un live berlinois (chez Testament) en plus du studio avec le New Philharmonia. Seulement New Philharmonia pour la 5, en effet.

Bruno Luong a écrit:
Scherchen et Mitropoulos, oui méchant mais ca reste un peu trop brouillon à mon goût.
Mitropoulos, oui, c'est assez mal mis en place et pas toujours juste. Scherchen en revanche, l'orchestre n'est pas beau et parfois un peu bousculé par les tempi, mais la réalisation reste convenable, dans mon souvenir (du moins le studio Westminster.)

Bruno Luong a écrit:
Pour le spectre, pour moi Chailly/Concertgebouw est proche de l'idéale. J'ai oublié aussi Barshai qui gonfle à bloc les jeunes de l'orchestre amateur.
Oui, Chailly est toujours une valeur sûre. Je ne connais pas Barshaï dans la 5, mais je n'avais pas du tout aimé sa restitution de la 10, du coup j'évite un peu.

Bruno Luong a écrit:
Tu as essayé Norrington ou Zinman ? Pas non plus mon idéal dans Mahler mais je trouve pour la transparence est bien leurs caractéristiques.
Zinman, oui - mais j'ai un problème avec son intégrale: on sent bien que c'est transparent et aéré, mais la prise de son, toute cotonneuse, empêche d'en profiter pleinement. Norrington, pas essayé - mais j'avoue que, un peu perversement sans doute, je suis assez tenté par du Mahler sans vibrato...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Mar 2 Oct 2018 - 20:51

Pareil pour Barshai, j'ai vraiment détesté sa réalisation de la 10e (un adjectif que j'utilise rarement en appréciation de musique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 8 Oct 2018 - 0:12

J’ai donc essayé:


• François-Xavier Roth / Gürzenich-Orchester Köln
Cologne, II.2017
Harmonia Mundi


J’y ai assez inégalement adhéré, d’abord pour la gestion des tempi des phrasés. Dans le I, surtout, mais aussi dans le II, Roth a tendance à accélérer dans les passages vifs et à les phraser avec une certaine raideur, ce qui n’est pas pour me déplaire, mais joue les passages plus lents d’une manière beaucoup plus traditionnelle (tempi et longueur des phrases): ça donne du coup quelque chose de cursif mais d’un peu dépareillé. Heureusement, cela devient un peu plus homogène dans le III et le V, qui du coup bénéficient d’un bel allant.

On retrouve un peu le même genre de contraste au niveau de la gestion du spectre: alors que les passages à dynamique faible ou moyenne bénéficient d’une qualité de détail inouïe pour ce qui est des textures, des timbres et de la perspective sonore (la trompette bouchée et les cordes col legno en sourdine à la toute fin, ou les tuilages de timbres de la petite harmonie dans le trio du III sont absolument extraordinaires), le spectre apparaît assez bouché dès lors qu’on est dans les dynamiques élevées, même si les détails des arrière-plans restent audibles (problème de prise de son? en tout cas, ça ne donne jamais cette impression-là dans les captations du même orchestre dans Mahler avec Stenz, chez Oehms); mais j’ai dû m’y habituer: là aussi, ça m’a peu gêné dans le III et le V.

L’Adagietto est un peu à part: assez lent et peu contrasté à l’intérieur d’une interprétation plutôt vive et galbée, son spectre sonore est à la fois enveloppant mais détaillé, avec tout un travail sur les strates de cordes à l’intérieur d’un son assez rond.

Le meilleur de cet enregistrement - pour moi le plus convaincant - restent donc le III et le V: un scherzo et un final très enlevés, avec en effet quelque chose de très droit mais d’assez gentil dans l’expres​sion(un côté lumineux, agreste et dansant qui fait assez penser à Zinman) mais qui fonctionne bien grâce à la saveur presque chambriste des textures et des timbres.

Donc finalement, malgré la découverte de très beaux détails, une lecture qui n’aura pas fondamentalement changé les choses pour moi face à cette 5ᵉ de Mahler. Je vais peut-être essayer de me procurer Norrington.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   Lun 8 Oct 2018 - 11:01

Parmis les rares versions récentes qui me laisse une bonne impression est Chung avec l'orchestre de Seoul. Il y a un sens de découvert qui semble manquerait à des orchestres européens ou américains ces dernieres années, probablement trop habitués à jouer du Mahler. Par contre je ne suis pas sûr que ca te plait Benedictus, car la lecture de Chung est assez romantique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahler- 5ème symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahler- 5ème symphonie
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Mahler- 5ème symphonie
» Mahler- 7ème symphonie
» Mahler- 8ème symphonie
» Mahler- 4ème symphonie
» Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie ÉCOUTE ANNULÉE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: