Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mahler- 9ème symphonie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 933
Age : 19
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Jan 2013 - 10:50

Quel Malheur cette symphonie. Le ciel nous tombe sur la tête.
Jouée pour la première fois à Vienne en 1912, deux ans avant la première guerre mondiale... pale

Je choisi Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 24 Mar 2013 - 15:36

Mélomaniac a écrit:
La 9° par Barbirolli (à Berlin !) fait partie des grands classiques de la discographie.

Je n'ai pas un souvenir très lumineux de cette version, que j'avais trouvée extrêmement grise - surtout dans le premier volet - et un peu engoncée (malgré l'engagement évident de l'orchestre et du chef). Trouves-tu qu'elle mérite ce statut de classique discographique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 24 Mar 2013 - 16:53

Horatio a écrit:
Mélomaniac a écrit:
La 9° par Barbirolli (à Berlin !) fait partie des grands classiques de la discographie.

Je n'ai pas un souvenir très lumineux de cette version, que j'avais trouvée extrêmement grise - surtout dans le premier volet - et un peu engoncée. Trouves-tu qu'elle mérite ce statut de classique discographique ?

Remarque pertinente. Barbirolli monte et descend les échelons d'une écoute à l'autre. Je ne parviens jamais à le 'fixer' dans mon palmarès des meilleures neuvièmes. Par contre étant donné qu'à plusieurs reprises j'en ai été eminemment satisfait, je le ferais quand même figurer dans le peloton de tête.

Mon top ten:

Walter Columbia
Maderna
Karajan en studio
Karajan live
Haitink studio
Bernstein Berlin
Barbirolli
Wyn Morris
Leopold Ludwig
Klemperer

C'est un peu beaucoup superficiel, ces classements. Surtout dans une oeuvre aussi immense que la neuvième (de loin ma préférée parmi les symphonies de Mahler). Par contre il y a toujours une certaine utilité à 'mettre de l'ordre dans ses idées'. Ça permet de prioriser, hiérarchiser et, finalement, se créer un point de vue personnel sur l'oeuvre.

Autres excellentes versions: Sinopoli à Dresde et Londres, Giulini à Chicago, Bernstein à Amsterdam et New-York, Ancerl, Abbado à Berlin. En queue de peloton: Gergiev, Rosbaud et Mitropoulos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MOJITO67
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 51
Localisation : Mojito Land
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 28 Mar 2013 - 17:21

Bonjour.

Quelqu'un a-t-il écouté la récente parution d'une 9ème avec Dudamel à la baguette, chez DG avec le San franscisco ou Los angeles, je ne sais plus exactement?

Cdt.
Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 18 Aoû 2013 - 23:21

André a écrit:
Concernant la neuvième, dont j'ai une trentaine de versions, celle de Klemperer figure en bonne place parmi les plus intéressantes. Ceci dit, pour moi c'est Walter stéréo, Maderna, Ludwig, Barbirolli, Karajan I et II, Sinopoli Philharmonia et Dresde, Haitink COA et BRSO, Bernstein Berlin et NY, Wyn Morris, puis Klemperer...
Parmi les versions Bernstein, tu préfères la version chez Sony à la version avec Amsterdam ? J'avoue que ça m'étonne Surprised . Comme de mettre la version studio de Karajan avant son célèbre live (cf. ton post ci-dessus). Si tu pouvais donner quelques explications, elles m'intéresseraient grandement Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 18 Aoû 2013 - 23:33

Préférez la version stéréo de Walter à celle de 1938 me semble aussi assez surprenant.

Et est-ce que tu connais la version de Kondrachine, André ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 19 Aoû 2013 - 1:15

Horatio a écrit:
André a écrit:
Concernant la neuvième, dont j'ai une trentaine de versions, celle de Klemperer figure en bonne place parmi les plus intéressantes. Ceci dit, pour moi c'est Walter stéréo, Maderna, Ludwig, Barbirolli, Karajan I et II, Sinopoli Philharmonia et Dresde, Haitink COA et BRSO, Bernstein Berlin et NY, Wyn Morris, puis Klemperer...
Parmi les versions Bernstein, tu préfères la version chez Sony à la version avec Amsterdam ? J'avoue que ça m'étonne Surprised . Comme de mettre la version studio de Karajan avant son célèbre live (cf. ton post ci-dessus). Si tu pouvais donner quelques explications, elles m'intéresseraient grandement Smile .
Tu extrapoles...hehe . Je ne parle pas de la version d'Amsterdam tout simplement parce que je ne l'ai pas entendue !

Pour les Karajan I et II je ne fais pas de différence dans mon appréciation - j'aursis pu écrire II et I, je ne pensais pas que ce détail serait relevé. Ses deux interprétations sont différentes et complémentaires. Celle du studio est mieux jouée et enregistrée, la conception très raffinée (ça se défend), alors que le live est plus émotif, presque écorché vif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 19 Aoû 2013 - 1:21

adriaticoboy a écrit:
Préférez la version stéréo de Walter à celle de 1938 me semble aussi assez surprenant.

Et est-ce que tu connais la version de Kondrachine, André ?
Non, je n'ai pas la version de Kondrachine.

Walter II est ma version préférée. L'équilibre entre une approche esthétisante et une dissection à vif est miraculeux. Et la prise de son s'accorde parfaitement avec cela: vibrante et immédiate, mais moelleuse et caressante tout à la fois. C'est cette impression d'équilibre parfait qui me convainc (Karajan I, Barbirolli, Haitink et Maderna sont aussi de ce calibre).

Walter I c'est avant tout une chevauchée de l'oeuvre prise comme un cheval sauvage. Pas pour tous les jours. Et c'est quand même nettement inférieur au plan sonore (incluant la prestation de l'orchestre).

La version de Leopold Ludwig est une des plus intéressantes: hyper objective mais tranchante comme un couteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 19 Aoû 2013 - 15:20

J'ai réécouté la version Giulini /Chicago chez dg
Quelle merveilleuse version , l'équilibre et la qualité de l'orchestre est époustouflante
Merci Giulini de nous avoir laissé cette superbe version (et merci aussi au CSO)

Mon trio de tête reste et devrait le rester pour un sacré bout de temps
Giulini / Chicago
Karajan / Berlin la seconde version
Bernstein / Amsterdam

Et pas nécessairement dans cer ordre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 30
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 19 Aoû 2013 - 15:25

Nous avions - il y a quelque temps - réalisé cette écoute comparée en aveugle Wink

http://classik.forumactif.com/t5438p541-ecoute-comparee-mahler-symphonie-n9-resultats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 19 Aoû 2013 - 17:35

Merci Siegmund. J'ai posté mon impression après avoir soigneusement lu presque tous les commentaires. Quel travail de la part de tous...chapeau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22983
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 10 Jan 2014 - 21:23

La version de Gergiev à la tête du LSO qui est le premier volet de son intégrale mahlerienne avec cet orchestre que je viens d'écouter est tout simplement une grande réussite. L'orchestre est somptueux, notamment au niveau du pupitre de cordes. Gergiev propose une direction implacable, urgente, sombre, profondément dramatique. Les passages plus reccueillis sont splendides, notamment l'adagio bien entendu. C'est une version bouleversante. Je sais que son intégrale est inégale mais quelle intégrale ne l'est pas ? Cela donne envie de découvrir les autres.
C'est beaucoup plus intéressant que la dernière version que j'avais écouté qui est celle de Rattle à la tête du Berliner Philarmoniker. Je l'avais trouvée ennuyeuse, je ne voyais absolument pas où il voulait en venir, il y avait la beauté de l'orchestre et c'est à peu prêt tout. J'avais pris des notes mais je ne les ai plus sous la main.
Gergiev vient se placer très haut dans cette symphonie dans mon panthéon personnel dans les versions que je connais, au côté de Bernstein évidemment, Giulini et Abbado (avec Berlin).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 18 Avr 2014 - 23:16

emmanuel a écrit:
Tout ça me donne envie de racheter cette version que je n'ai plus (ne prêtez jamais vos disques!). Cette lisibilité de l'ensemble était en effet magnifique, avec un orchestre qui semblait jouer sa vie à chaque instant. Avec le même orchestre j'aime beaucoup Boulez, très atypique - le finale est pris vraiment vite.

Les disques c'est comme sa femme çà ne se prête pas  hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 18 Avr 2014 - 23:19

LeKap a écrit:
emmanuel a écrit:
Tout ça me donne envie de racheter cette version que je n'ai plus (ne prêtez jamais vos disques!). Cette lisibilité de l'ensemble était en effet magnifique, avec un orchestre qui semblait jouer sa vie à chaque instant. Avec le même orchestre j'aime beaucoup Boulez, très atypique - le finale est pris vraiment vite.

Les disques c'est comme sa femme çà ne se prête pas hehe 

Tu as une piètre opinion de ta femme toi Confused 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 0:11

calbo a écrit:
LeKap a écrit:
emmanuel a écrit:
Tout ça me donne envie de racheter cette version que je n'ai plus (ne prêtez jamais vos disques!). Cette lisibilité de l'ensemble était en effet magnifique, avec un orchestre qui semblait jouer sa vie à chaque instant. Avec le même orchestre j'aime beaucoup Boulez, très atypique - le finale est pris vraiment vite.

Les disques c'est comme sa femme çà ne se prête pas hehe 

Tu as une piètre opinion de ta femme toi Confused 

Tu as raison , j'aurais mieux fait de me taire
Je reprend...
Sa femme on peut la prêter mais pas ses cd  pété de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 11:01

T'es ouf toi tutut . Plus sérieusement quelle est la version ultime de cette 9e symphonie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 11:36

calbo a écrit:
T'es ouf toi tutut . Plus sérieusement quelle est la version ultime de cette 9e symphonie?


Je blague calbo , pas de panique
Je suis belge et chez nous tout est pris à la rigolade , on se prend pas le chou
Evidemment que je ne prêterais pas ma belette voyons quelle idée  hehe 

Quant à la 9ème de Gustav, j'ai mes vieilles habitudes avec Giulini /Karajan live dg /Bernstein Rco
J'ai mis la main sur Haitink avec l'orchestre symphonique de la radio bavaroise mais encore écouté , si qq´un peut en dire 2 mots

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 11:36

Walter live à Vienne en 38 (EMI). Pièce d'histoire et testament unique. Vif. Tendu. Sans grandiloquence ni pompiérisme. Clarté de la structure (malgré le son!). Cordes viennoises bouleversantes au dernier mouvement. Son très correct pour la date et pour un live.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 11:42

LeKap a écrit:
calbo a écrit:
T'es ouf toi tutut . Plus sérieusement quelle est la version ultime de cette 9e symphonie?


Je blague calbo , pas de panique
Je suis belge et chez nous tout est pris à la rigolade , on se prend pas le chou
Evidemment que je ne prêterais pas ma belette voyons quelle idée  hehe 

 tongue 

LeKap a écrit:
Quant à la 9ème de Gustav, j'ai mes vieilles habitudes avec Giulini /Karajan live dg /Bernstein Rco

OK, je prends note. Merci pour le conseil Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 14:32

Bonjour

Dans le fil de la discussion quelqu'un ( je ne sais plus qui scuzate) a parlé d'une 9ème dirigée par Haitink avec Berlin
Je n'ai vu aucune trace de cette version
Petite précision merci

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 14:35

LeKap a écrit:
Quant à la 9ème de Gustav, j'ai mes vieilles habitudes avec Giulini /Karajan live dg /Bernstein Rco

OK, je prends note. Merci pour le conseil Wink [/quote]


Ce ne sont que mes habitudes d'écoute - je ne dis pas qu'il n'y a pas mieux.
D'ailleurs Siegmunt and Co seront de meilleur conseil car basé sur une solide expérience d'écoute multidirectionnelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 849
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 16:35

En parcourant, les deux posts consacrés à la 9ème de Mahler, je note que sont le plus souvent mises en avant des versions que je n'ai jamais appréciées : Abbado, Giulini, Haitink, Karajan, Sinopoli, Walter, par exemple.

Je mets en avant les quatre même chefs que j'ai mis en avant dans la 6ème Symphonie, dans un ordre différent, peut-être :

Leonard Bernstein (Berlin 1979, New York 1965, Amsterdam 1985)
Kyrill Kondrachine (Moscou 1964, Tokyo 1967)
Vaclav Neumann (Leipzig 1967, Prague 1982)
James Levine (Munich 1999, Philadelphie 1979)

Et quelques autres :
Barbirolli, DeWaart, Gielen, Klemperer, Kubelik, Maazel, Salonen, Sanderling, Saraste, Szell et Zinman (que j'ai oublié de citer dans la 6ème).

Un dernier mot. Comme d'autres, je suppose, je possède quelques antiquités des années cinquante, Kletzki avec l'orchestre Philharmonique d'Israel, Dimitri Mitropoulos à New York ou à Vienne. J'ai souvent l'impression que ces chefs se débattent avec des orchestres qui ne sont pas familiers avec cette musique et/ou qui ne l'ont pas assez répétée (Cette remarque vaut pour les enregistrements de Lenny à New York, à un degré moindre) et que les orchestres ont ensuite appris à bien jouer cette musique qu'ils jouent maintenant mieux qu'une symphonie de Haydn !
Et pourtant, j'aime beaucoup Mahler dirigé par Mitropoulos mais il m'est difficile d'en faire une référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warren 60
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 46
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 28/01/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 19 Avr 2014 - 18:13

Je comprends cela : en effet, les orchestres de Mitropoulos semblent se battre avec la partition...et peut-être aussi avec le chef, par moments, sa manière de faire la musique ayant brutalisé bien des habitudes, sinon des routines ; lui-même constatait en 1957, après un concert de la 6ème à Milan qu'il avait beaucoup apprécié, que les musiciens "latins" semblaient avoir une aversion naturelle pour ce genre de musique.
Cela dit, j'ai grandi avec ses live, que ce soit la 6ème de 1959 à Cologne, par moments insoutenable de tension, de noirceur même, ou la 9ème de 1960 à New York, où l'on trouve, au coeur des abimes, d'incroyables beautés, des tendresses même (andante moderato). Dieu sait que je peux adorer Bernstein, Barbirolli, Kubelik (son cycle DG n'est pas toujours aussi neutre qu'on veut bien le dire depuis 20 ans), Giulini, Neumann, Ancerl (quelle 9ème !)...et des plus jeunes dans Mahler, mais les live de Mitropoulos me procurent des frissons, parfois mêmes des questionnements sur les oeuvres et sur Mahler en général que je n'ai jamais ressentis ailleurs. Alors, oui, sa 9ème n'est probablement pas une référence, mais il faut vraiment s'immerger dedans au moins une fois dans sa vie - ce n'est pas sans risque d'ailleurs !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 20 Avr 2014 - 0:12

Je ne savais pas que Szell avait joué la neuvième.

Je plussoie à de nombreuses recommandations (mais pas toutes  siffle ) et y joute Leopold Ludwig et le LSO, Morris et le Symphonica of London.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 849
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 20 Avr 2014 - 12:31

André a écrit:
Je ne savais pas que Szell avait joué la neuvième.

Je plussoie à de nombreuses recommandations (mais pas toutes  siffle ) et y joute Leopold Ludwig et le LSO, Morris et le Symphonica of London.


On ne peut certes pas dire que George Szell ait été un grand "mahlerien" mais il a néanmoins régulièrement dirigé des œuvres de Mahler et ce, dès l'entre-deux guerres.

Les pages qu'il a le plus souvent dirigées sont "Le chant de la terre" et les 4eme et 9eme symphonies. La 4ème a été enregistrée en studio. La 9ème ne l'a pas été mais l'Orchestre de Cleveland, lorsqu'il a rendu hommage à George Szell à l'occasion du centenaire de sa naissance, a inclu un enregistrement de concert de cette 9ème dans un boitier de 7 CDs qu'il a alors publie :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 10 Mai 2014 - 14:05

emmanuel a écrit:
Une petite question qui me trouble depuis des années: j'ai acquis il y a longtemps l'intégrale Tennstedt/EMI à l'époque où on ne trouvait pas moins cher. Je ne regrette pas, certaines symphonies sont très réussies (cinquième, sixième, septième, huitième) et l'ensemble tient bien la route. Mais j'ai un problème avec le son de la neuvième: bois, cuivres et percussions bénéficient d'une prise de son conforme aux standards moderne, ainsi que les cordes graves. Cependant les violons I et II ont l'air repiqués d'une vielle cire des années cinquante, comme une mono acide et pas très propre. Je ne m'explique pas du tout cet effet que j'ai attribué pendant des années soit à une sensibilité de mes oreilles à un parti-pris de prise de son honorable mais que je ne comprends pas, soit à un problème de pressage ou de mixage. Je serais soulagé si quelqu'un avait ici cet enregistrement et pouvait me confirmer que je ne suis pas fou... hehe


BOnjour emmanuel

Avec jamais que 5 années de retard , je te donne mon impression
J'écoute à l'instant cette 9ème par Teenstedt , le son me parait bon.
Cependant il me semble que les bois et cuivres y sont mieux avantagés , l'acidité des violons I/II ne me gène pas vraiment par contre je trouve que contrairement à toi se sont les graves qui manquent de présence.
Je dirais que de manière générale que cet enregistrement me parait un peu moins bon que les autres du même cycle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 10:35

Une version qui me plait beaucoup également est Salonen /philharmonia live
Belle alchimie entre chef et orchestre , nous donne une version précise et équilibrée avec un orchestre aux couleurs magnifiques
Une version peu connue et qui mérite largement sa place au côté des plus grandes ( Giulini , Karajan live, Bernstein concertgebow et j'en passe)
A décourvir ou à redécourvir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 14:25

La version Salonen Philharmonia m'a laissé indifférent. C'est sonore et très bien joué, mais un peu trop 'confort moderne'.

J'aimerais bien trouver ce coffret Szell - à un prix raisonnable bien sûr. Il y a là des choses très intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 849
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 19:54

André a écrit:
La version Salonen Philharmonia m'a laissé indifférent. C'est sonore et très bien joué, mais un peu trop 'confort moderne'.

J'aimerais bien trouver ce coffret Szell - à un prix raisonnable bien sûr. Il y a là des choses très intéressantes.

Diable ! Qu'entends-tu par confort moderne ? Quant à moi, j'ai trouvé cette version plus inquisitrice que rassurante (Peut-être associé-je à tort cet adjectif à l'expression confort moderne ?).

Le coffret Szell/Cleveland date de 1997. Je l'ai acheté à l'époque lors d'un déplacement professionnel aux USA, pour autant qu'il m'en souvienne. il est vraisemblablement difficile à trouver de nos jours, je ne me souviens pas l'avoir vu souvent sur des sites spécialisés.
Le contenu m'avait semblé et me semble toujours très inégal : On aurait pu, par exemple, oublier le concert Wagner et la Messe Solennelle de Beethoven pour l'intégralité du concert Sibelius ou Christian Ferras a joué le concerto de violon. De même, le concerto de Mozart joué par la tribut Casadesus qui précédait l'Octuor de Schubert (Le concert a été diffusé intégralement par France-Musique en 1985/1986) eut avantageusement remplacé les extraits de "La damnation de Faust" (Berlioz n'a jamais intéressé George Szell !).

Quoiqu'il en soit, bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 18 Mai 2014 - 18:09

Il y a deux ans environ j'ai écouté toutes les neuvièmes qui me tombaient sous la main et celles de Salonen, Boulez et Gergiev m'ont semblé parmi les plus tièdes côté névrose (il y en a dans cette symphonie). Bien entendu ce n'est pas le seul aspect à faire ressortir, mais quand le disque finit et qu'on n'admire que les qualités de l'orchestre, eh bien pour moi c'est raté.

Je devrai sans doute refaire l'exercice, d'autant plus que mon appréciation de l'oeuvre a considérablement évolué lors de ce neuvième-o-thon (vingt-cinq versions entendues sur quelques mois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 849
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 18 Mai 2014 - 18:32

André a écrit:
Il y a deux ans environ j'ai écouté toutes les neuvièmes qui me tombaient sous la main et celles de Salonen, Boulez et Gergiev m'ont semblé parmi les plus tièdes côté névrose (il y en a dans cette symphonie). Bien entendu ce n'est pas le seul aspect à faire ressortir, mais quand le disque finit et qu'on n'admire que les qualités de l'orchestre, eh bien pour moi c'est raté.

Je devrai sans doute refaire l'exercice, d'autant plus que mon appréciation de l'oeuvre a considérablement évolué lors de ce neuvième-o-thon (vingt-cinq versions entendues sur quelques mois).

Oh, la la....Névroses ? Mais oui, bien sur ! Comment rester indifférent à cette symphonie ?
Quoiqu'il en soit, c'est une symphonie qui a eu beaucoup de chances et beaucoup d'interprètes pertinents.

A toi de faire le choix suivant ton "feeling"...Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Mar 26 Aoû 2014 - 21:41

(Les horaires de l'US Open sont impossibles à suivre, alors je m'occupe comme je peux, j'écoute de petites choses...)

Il n'a pas beaucoup été question d'elle jusqu'ici, sinon pour la citer en passant comme (très) bonne version - je vais donc essayer de présenter brièvement la version de Neumann à Leipzig. Elle est à ranger parmi ses meilleurs enregistrements, car il se montre encore ici capable de dérouler la musique avec grâce et fluidité, dans un souci constant de la ligne et du chant. Il profite des effets contenus dans la partition, qu'il décode très bien, mais sans les souligner plus qu'il ne faut ; il est étonnant que, pour ses premiers enregistrements mahlériens à Leipzig, Neumann soit déjà parvenu à une telle maîtrise des grandes symphonies instrumentales (pour rappel : les 5, 6, 7 et 9). La prestation de l'orchestre est remarquable : les tutti sont limpides, les pupitres très individualisés (mention spéciale aux cuivres, glaçants), le timbre clair et métallique à la fois.
Neumann dirige de manière très proche du texte, avec peu d'audaces fracassantes à son actif (du genre Bernstein ou Maderna). Cette lecture, d'une grande objectivité, avance résolument et ne profite pas des passages féminins pour s'apitoyer ou ralentir. Elle se trouve à l'opposé d'une vision cherchant l'humanité torturée de la partition : la musique se déploie froidement, avec une terrible efficacité. Cette "affreuse" objectivité, implacable, est, d'une certaine manière, tétanisante - elle ne provoque pas d'effondrements nerveux, mais elle glace. La direction de Neumann, si elle est ainsi objective, n'en est assurément pas extérieure ou froide, elle procède avec beaucoup de délicatesse.
Le premier mouvement est, justement, le plus glaçant des quatre. Le chef met en évidence sa complexité polyphonique, dose à merveille l'alternance des passages lyriques, des interventions glaçantes des cuivres et des hululements bizarres des bois. L'orchestre y garde encore de la réserve ; il se livre complètement dans le mouvement suivant, déluge de timbres et de couleurs. Je n'ai pas encore entendu de version qui rende si bien le caractère grotesque de ce mouvement, sans jamais tomber dans la farce : ça claque, ça cogne, ça grince. Quelle performance de l'orchestre ! - Le Scherzo qui suit est malheureusement moins réussi ; comme à Prague quelques années plus tard, Neumann s'essaye à un long exercice de contrepoint trop sage. Le mouvement final, désertique, est bien mieux réussi ; on y retrouve cette alternance désespérée entre la chaleur des cordes, et le côté lunaire des vents, qui finit par s'imposer.
Bref, un régal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Mer 27 Aoû 2014 - 1:51

Merci Horatio pour cette recension très fouillée. JE ne connais pas Neumann dans Mahler (sauf sa 5ème de Leipzig - une de mes versions de référence. Je vais certainement explorer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Mer 27 Aoû 2014 - 1:58

Oui, les Mahler de Neumann / Leipzig sont aussi de ceux qui me parlent le plus et Horatio a vraiment mis les mots justes dessus. «Objectivité glaçante», c'est exactement ça. Même le Scherzo de la 9e, j'y adhère (même si j'y aime aussi la méchanceté grinçante de Bernstein/Amsterdam, le somnambulisme de Maderna ou le grand geste cursif de Walter): la sèche leçon de contrepoint comme antidote au pittoresque ou au pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane averti


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 27 Aoû 2016 - 11:00

Personne ne cite Haitink/ECYO/93.
Vision intimiste en public au concertgebouw.
La coda de I amène une forme d'apaisement bénéfique.
Quelques petits défauts dans IV.

En dehors des grands standard: Walter,Klempererer,Giulini,Karajan(studio),n'oublions pas Inbal objectif,Tennstedt grand romantique et Neumann/sup authentique
Il y a beaucoup d'autres versions mais qui ont toujours le petit quelquechose qui dérange

Bonne journée
Georges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 1 Sep 2016 - 1:17

Tiré du fil Playlist:
Mélomaniac a écrit:
anaëlle a écrit:

Mahler : Symphonie No.9.  Royal Concertgebouw Orchestra, dir. Bernstein
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy  Sad tout en haut de mon top mahler
Surprised Teste aussi la version de Bernstein avec le Berliner Philharmoniker -le seul enregistrement qu'il réalisa avec cet orchestre durant toute sa carrière ! Une légende de la discographie mahlérienne.
Une légende, oui mais un peu surfaite, je trouve. Disons qu'il faut quand même passer outre pas mal de scories (décalages, défauts ponctuels de justesse aux cuivres, intonations parfois un rien aléatoires, équilibre un peu problématique des plans sonores- ce concert unique semble avoir manqué de répétitions, d'autant que Bernstein prend vraiment le contrepied des habitudes de l'orchestre sous Karajan) et que si il y a des moments assez fascinants dans le genre «chauffé à blanc» dans les mouvements centraux, la gestion globale de l'œuvre manque un peu de cohésion (avec des chutes de tension dans les mouvements extrêmes).

Ça reste passionnant, bien sûr, mais franchement je trouve la version du Concertgebouw tout aussi engagée et expressive mais aussi plus approfondie (à la fois plus pensée et plus intériorisée) et d'une tout autre finition; en fait, c'est une de mes versions préférées. (Avec une sorte de méchanceté à laquelle je suis particulièrement sensible.)

(Autres recommandations personnelles: Walter/Vienne, malgré toutes les imperfections mais pour une lecture cursive dont la tension ne retombe jamais; Klemperer/New Philharmonia pour un traitement implacablement «objectif» des masses sonores; Maderna/BBC pour sa lumière froide, blafarde; Abbado/Berlin pour une perfection orchestrale assez unique au service d'une sorte de «dissémination» de l'œuvre; et Boulez/Chicago, totalement à contre-emploi dans une lecture profondément émue de l'œuvre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1891
Age : 53
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 1 Sep 2016 - 2:15

Benedictus a écrit:
Tiré du fil Playlist:
Mélomaniac a écrit:
anaëlle a écrit:

Mahler : Symphonie No.9.  Royal Concertgebouw Orchestra, dir. Bernstein
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy  Sad tout en haut de mon top mahler
Surprised Teste aussi la version de Bernstein avec le Berliner Philharmoniker -le seul enregistrement qu'il réalisa avec cet orchestre durant toute sa carrière ! Une légende de la discographie mahlérienne.
Une légende, oui mais un peu surfaite, je trouve. Disons qu'il faut quand même passer outre pas mal de scories (décalages, défauts ponctuels de justesse aux cuivres, intonations parfois un rien aléatoires, équilibre un peu problématique des plans sonores- ce concert unique semble avoir manqué de répétitions, d'autant que Bernstein prend vraiment le contrepied des habitudes de l'orchestre sous Karajan) et que si il y a des moments assez fascinants dans le genre «chauffé à blanc» dans les mouvements centraux, la gestion globale de l'œuvre manque un peu de cohésion (avec des chutes de tension dans les mouvements extrêmes).

... sans compter les trombones qui omettent tout simplement de jouer dans le climax de l'adagio final (on a été jusqu'à soupçonner Karajan d'avoir soudoyé les trombonistes pour qu'ils sabotent le concert de son rival !).

Je me permettrais d'ajouter à cette liste de références Walter/Columbia, régulièrement oublié pour la célèbre version viennoise et que je trouve très émouvant, ainsi que le très personnel Giulini/Chicago.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 1 Sep 2016 - 2:36

Walter/Columbia, oui, c'est vraiment un oubli de ma part (c'est d'ailleurs le seul disque de cet attelage que j'aime vraiment).
En revanche, Giulini/Chicago, j'ai un peu plus de mal, à présent (même si c'est éminemment respectable).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 1 Sep 2016 - 4:21

Un "repiquage" de mon commentaire sur la Playlist.
...................................................................................

On est un peu HS, mais bon, qui consulte ce fil après tout ?  siffle

+ 1 pour Maderna BBC, un de ces enregistrements dont on n'attend rien et qui nous font tendre l'oreille et turbo-cogiter longtemps après.

Comme Anaxagore, j'ai une admiration sans borne pour la version Walter-Columbia, d'une simplicité et d'une intensité combinées qui ne s'explique et surtout ne se décortique pas.

...................................................................................
J'ajouterai à mes choix le très "simple" enregistrement de Leopold Ludwig et le LSO sur Everest.


Possible qu'un auditeur averti y entendrait des horreurs, mais je salue une vision dense et très classique de l'oeuvre. De l'ère pré-Bernstein, pré-freudienne, pré-Edvard Munch, pré-néo-rétro-sensationnaliste. Le silence d'avant la connaissance, quoi.

Le LSO en 1959 (?) c'était quand même pas de la petite bière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8417
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 1 Sep 2016 - 9:20

André a écrit:
J'ajouterai à mes choix le très "simple" enregistrement de Leopold Ludwig et le LSO sur Everest.

Possible qu'un auditeur averti y entendrait des horreurs, mais je salue une vision dense et très classique de l'oeuvre. De l'ère pré-Bernstein, pré-freudienne, pré-Edvard Munch, pré-néo-rétro-sensationnaliste. Le silence d'avant la connaissance, quoi.

Le LSO en 1959 (?) c'était quand même pas de la petite bière !

Mais c'est que ça paraît très intéressant, en effet ; surtout quand, comme moi (attention, ne tapez pas trop fort fesse ), on est imperméable au dernier Bernstein et à la complaisance (eh oui ! en plus j'insiste drapeau !) de ses états d'âme.
(Rosbaud avec le SWR Baden-Baden en 54, dans une optique ferme, sans séduction particulière, rapeuse & âpre même, constructive/constructiviste surtout, pas nécessairement sans arrière-pensées mais sans que ces dernières fassent, par ailleurs, écran à l'oeuvre proprement dite drunken !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 1 Sep 2016 - 9:40

Anaxagore a écrit:
Benedictus a écrit:
Tiré du fil Playlist:
Mélomaniac a écrit:
anaëlle a écrit:

Mahler : Symphonie No.9.  Royal Concertgebouw Orchestra, dir. Bernstein
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy  Sad tout en haut de mon top mahler
Surprised Teste aussi la version de Bernstein avec le Berliner Philharmoniker -le seul enregistrement qu'il réalisa avec cet orchestre durant toute sa carrière ! Une légende de la discographie mahlérienne.
Une légende, oui mais un peu surfaite, je trouve. Disons qu'il faut quand même passer outre pas mal de scories (décalages, défauts ponctuels de justesse aux cuivres, intonations parfois un rien aléatoires, équilibre un peu problématique des plans sonores- ce concert unique semble avoir manqué de répétitions, d'autant que Bernstein prend vraiment le contrepied des habitudes de l'orchestre sous Karajan) et que si il y a des moments assez fascinants dans le genre «chauffé à blanc» dans les mouvements centraux, la gestion globale de l'œuvre manque un peu de cohésion (avec des chutes de tension dans les mouvements extrêmes).

... sans compter les trombones qui omettent tout simplement de jouer dans le climax de l'adagio final (on a été jusqu'à soupçonner Karajan d'avoir soudoyé les trombonistes pour qu'ils sabotent le concert de son rival !).

Sur Amazon.com, on trouve le commentaire d'un musicien ayant joué ce soir-là ; il semble qu'un auditeur ait été victime d'un malaise derrière le pupitre des trombones, et l'agitation les aurait distraits ou empêchés de faire leur entrer Smile .



A propos de références, je me souviens d'une belle version de Sanderling, mais je ne sais plus s'il dirigeait le BSO, le Philharmonia ou l'orchestre de la BBC Embarassed .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1891
Age : 53
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Jeu 1 Sep 2016 - 10:55

Horatio a écrit:
Anaxagore a écrit:
Benedictus a écrit:
Tiré du fil Playlist:
Mélomaniac a écrit:
anaëlle a écrit:

Mahler : Symphonie No.9.  Royal Concertgebouw Orchestra, dir. Bernstein
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy  Sad tout en haut de mon top mahler
Surprised Teste aussi la version de Bernstein avec le Berliner Philharmoniker -le seul enregistrement qu'il réalisa avec cet orchestre durant toute sa carrière ! Une légende de la discographie mahlérienne.
Une légende, oui mais un peu surfaite, je trouve. Disons qu'il faut quand même passer outre pas mal de scories (décalages, défauts ponctuels de justesse aux cuivres, intonations parfois un rien aléatoires, équilibre un peu problématique des plans sonores- ce concert unique semble avoir manqué de répétitions, d'autant que Bernstein prend vraiment le contrepied des habitudes de l'orchestre sous Karajan) et que si il y a des moments assez fascinants dans le genre «chauffé à blanc» dans les mouvements centraux, la gestion globale de l'œuvre manque un peu de cohésion (avec des chutes de tension dans les mouvements extrêmes).

... sans compter les trombones qui omettent tout simplement de jouer dans le climax de l'adagio final (on a été jusqu'à soupçonner Karajan d'avoir soudoyé les trombonistes pour qu'ils sabotent le concert de son rival !).

Sur Amazon.com, on trouve le commentaire d'un musicien ayant joué ce soir-là ; il semble qu'un auditeur ait été victime d'un malaise derrière le pupitre des trombones, et l'agitation les aurait distraits ou empêchés de faire leur entrer Smile .

Ah ben voilà une autre version de la légende Very Happy   ... Ce qui est en tout cas certain, c'est que le climax sonne ...creux hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8417
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 11 Nov 2016 - 9:25

Repêché dans la Playlist à propos de la version de Leopold Ludwig :

André a écrit:
Chacun a sa référence, bien sûr (j'en ai deux autres: Maderna BBC et Haitink BRSO). Mais Ludwig est celui qui passe la partition aux rayons X et lui fait dire Ahhhh....

Il est exact qu'il y a pléthore d'interprétations incontournables de l'oeuvre, suivant que l'on recherche l'affect, la traduction strictement orchestrale, etc. Dans mon quarteron de tête, je reste très écartelé : Karajan, par exemple, Kubelik ou Sinopoli ; mais aussi Rosbaud à Baden-Baden qui règle d'emblée la question de la séduction au profit d'une vision puissamment projetée dans un espace sonore resserré et dans le temps ("musique de l'avenir" comme aurait dit l'autre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane averti


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Ven 11 Nov 2016 - 10:44

Je pense que la version Klemperer reste un must absolu en évitant lourdeurs et surchages . le devel du I est angoissant , l'adagio est objectivement retenu .

Bonne journée.
Georges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 801
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 13 Nov 2016 - 18:07

André a écrit:

J'ajouterai à mes choix le très "simple" enregistrement de Leopold Ludwig et le LSO sur Everest.

Possible qu'un auditeur averti y entendrait des horreurs, mais je salue une vision dense et très classique de l'oeuvre. De l'ère pré-Bernstein, pré-freudienne, pré-Edvard Munch, pré-néo-rétro-sensationnaliste. Le silence d'avant la connaissance, quoi.

Le LSO en 1959 (?) c'était quand même pas de la petite bière !

Le 1er mouvement est bien fait, mais Ludwig n'avait aucune idée de ce qu'l faudrait faire sur le 2e mouvement. C'est normal en 1959, les caractères grinçants des 2 mouvements centraux ne sont pas aussi bien connus que maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane averti


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 22 Sep 2018 - 14:15

Bonjour,

Je viens d'acheter d'occasion deux versions :

Rattle avec la Philharmonie de Berlin 2007 et Bernstein au Concertgebouw.1986.

Des interprétations que je ne connaissais pas et qui me semblent superficielles.
Surtout Rattle qui donne le sentiment que Mahler lui est inconnu.
Bernstein est plus à l'aise, mais n'est pas inspiré comme il devrait, vu sa passion pour le compositeur.

Je ne retrouve pas le "climat" insufflé par des Karajan, Giulini, Klemperer ou Walter...

Mes oreilles se sont-elles altérées à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 22 Sep 2018 - 20:54

Je ne me souviens pas avoir écouté la 9ᵉ par Rattle / Berlin, mais dans la 2ᵉ et la 5ᵉ avec cet orchestre, je n'ai surtout pas compris où Rattle veut en venir: d'un côté, un spectre orchestral transparent, des détails au cordeau et des accents détachés, presque impavides; mais de l'autre, du rubato à la louche (et souvent du rallentando qui confine au sur-place) et des phrasés tarabiscotés. À la fin, j'ai même trouvé ça pénible.

En revanche, je n'ai pas réécouté Bernstein / Amsterdam depuis au moins 20 ans, mais dans mon souvenir, c'était quand même très réussi, mais en effet presque timide pour du Bernstein* - toutefois bien mieux que cette prétendue «référence» que serait son enregistrement berlinois.

Sinon, ce que j'écoute le plus volontiers dans cette symphonie, c'est surtout Sanderling et Maderna, souvent aussi Walter / Vienne et Abbado / Berlin. Mais ceux que tu cites sont très, très bien aussi (alors que ce ne sont pas mes chefs préférés, tant s'en faut.)


* D'ailleurs, c'est bizarre: dans cette symphonie où l'enregistrement officiel de Bernstein semble timide, celui de Boulez est assez sentimental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 801
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 22 Sep 2018 - 21:59

Timide ? Peut être ailleurs mais certainement pas la fin du Scherzo Rondo-Burleske, le plus allumé possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Sam 22 Sep 2018 - 22:53

Sans doute, mais je me souviens m'être fait la remarque que les deux mouvements extrêmes étaient très sages pour du Bernstein de cette époque: quand je l'avais achetée (un double vinyle avec Dream Voyage d'Erté - ça ne nous rajeunit pas...), ça m'avait beaucoup frappé par rapport à l'expressivité exacerbée (les mauvaises langues diront: aux excès de pathos) de ses 5ᵉ et 6ᵉ avec Vienne. Mais il faudrait que je le réécoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 23 Sep 2018 - 12:14

C'est pas le même genre que la Sixième viennoise, pour sûr, mais on est dans une lecture assez acerbe et méchante, comme sa Première, avec un vrai tranchant, je suis étonné que ça ne te plaise pas davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahler- 9ème symphonie
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mahler- 9ème symphonie
» Mahler- 8ème symphonie
» Mahler- 4ème symphonie
» Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie ÉCOUTE ANNULÉE
» Mahler- 10ème symphonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: