Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mahler- 9ème symphonie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 23 Sep 2018 - 22:02


• Leonard Bernstein / Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam
En public, Amsterdam, V-VI.1985
DG


En effet, ça valait le coup de récouter ça! Ça a été une de mes toutes premières versions en vinyle, et longtemps ma préférée (mais pas réécoutée depuis.)

D’ailleurs, quand je relis un peu plus haut ce que j’ai écrit il y a deux ans, je me rends compte que je pourrais le récrire à présent, après réécoute:
Benedictus a écrit:
[Le live berlinois de 1979] reste passionnant, bien sûr, mais franchement je trouve la version du Concertgebouw tout aussi engagée et expressive mais aussi plus approfondie (à la fois plus pensée et plus intériorisée) et d'une tout autre finition; en fait, c'est une de mes versions préférées. (Avec une sorte de méchanceté à laquelle je suis particulièrement sensible.)
En fait cette impression de retenue, d’intériorisation frappe, comme je le disais, surtout par rapport aux enregistrements viennois de la seconde intégrale (5ᵉ et 6ᵉ) où le texte est vraiment sur-sollicité avec beaucoup de rubato et de portamenti - rien de tout ça ici, mais au contraire des accents tranchants plutôt qu’appuyés (mais comme le disait Bruno: la fin du III est dantesque!), des phrasés creusés plutôt qu’expansifs dans les mouvements extrêmes, et des sonorités grinçantes dans les mouvements centraux (c’est d’ailleurs assez fascinant, comme Bernstein fait sonner le Concertgebouw à rebours de ses potentialités hédonistes.)

Bref, une très, très grande version, que je suis heureux d’avoir réécoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 23 Sep 2018 - 23:29

Bonsoir,

Je vais écouter Bernstein plus en détails

Concernant Rattle,c'est une prise publique à Berlin en octobre 2007.

Le style est très épuré et convient aux extrêmes.
L'andante comodo est le mvt le plus réussi.
Dans ce cas, je le préfère à Bernstein.

Je pense que c'est le second enregistrement de Rattle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Dim 23 Sep 2018 - 23:39

Oui, je crois qu'il avait déjà gravé l'œuvre avec Vienne.
Je vais essayer, même si les autres Rattle / Berlin dans Mahler ne m'ont pas convaincu, tant s'en faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 0:11

Laisse moi deviner : Rattle va te déplaire Benedictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 0:22

Qu'est-ce qui te fait dire ça? Sa 9ᵉ ressemble beaucoup à sa 2ᵉ berlinoise (qui, en effet, m'avait déplu)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 0:53

Et une autre avec l'intégrale de Birmingham, non ?

Sa Neuvième (ou bien je mélange avec celle de Bruckner) m'avait paru très gentille, belle mais effectivement un peu aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 1:09

Non, je crois qu'il n'a fait de 5ᵉ ni de 9ᵉ à Birmingham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 2:17

Benedictus a écrit:
Qu'est-ce qui te fait dire ça? Sa 9ᵉ ressemble beaucoup à sa 2ᵉ berlinoise (qui, en effet, m'avait déplu)?

Oui dans le même genre de conduite. Une sonorité dominée par les cordes et assez claire, des tempi étirée. Chacun des pupitres joue proprement les notes mais jamais ils vont au delà des notes, une impression de tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 15:07

Bien vu, Bruno!


• Sir Simon Rattle / Berliner Philharmoniker
En public, Berlin, X.2007
Warner Classics


Effectivement, c’est tout à fait ça: je retrouve tout ce que j’ai souvenir d’avoir décrit à propos de la 2ᵉ.

D’un côté, le côté «radiographie hédoniste»: une sonorité d’orchestre très translucide, une façon très détachée de tout accentuer sans excès et des dynamiques plutôt égales (avec, dans le premier tiers du I, des climaxes qui semblent complètement amortis), ce qui a globalement plutôt tendance à surexposer les détails d’arrière-plan, les transitions, les passages à basses dynamiques mais aussi à singulièrement disséminer le discours et à euphémiser l’expression. Cet aspect-là n’est pas ce qui me gêne le plus dans cet enregistrement, dans la mesure où ce parti-pris fonctionne assez bien grâce textures fines du Berlin «new look» et à une mise en place au cordeau.

Et puis, de l’autre, le rubato très marqué. Par rapport à la 2ᵉ, je comprends davantage où Rattle veut aller: ici, très souvent, Rattle ralentit pour détacher un détail instrumental ou pour (sur)articuler une transition - ce qui, certes, me convainc peu, mais a du moins le mérite d’une certaine cohérence avec l’image orchestrale qu’il construit. En dehors de cela on retrouve encore cette proprension au rubato «en accordéon», avec, le plus souvent, des passages très ralentis qui donnent une impression de sur-place et au contraire, plus ponctuellement, des accélérations qui confinent à la bousculade - mais d’une manière générale, je peine à y voir autre chose que de l’arbitraire (pourquoi ralentir ici et accélérer là et pas l’inverse?)

Je n’ai même pas trouvé ça gentil ou aimable (malgré le rubato «en accordéon»): plutôt un peu fastidieux par son hédonisme du détail qui m’a paru tourner à vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 16:55

Vous sauvez quelque chose dans ce coffret Rattle, parce-que moi je n’ose plus y toucher ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Lun 24 Sep 2018 - 17:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   Mar 25 Sep 2018 - 10:10

Merci pour cette analyse de l'interprétation de Rattle à Berlin.

Ça confirme mon premier sentiment : du superficiel bien léché.

Excellent chef, Rattle n'est auditivement pas un Mahlerien.

Il fait son devoir en enregistrant Mahler.

Pour Bernstein, il reste raisonnable dans ses excès. Petit bémol : il semble ne pas avoir d'atomes crochus avec le Concertgebouw.
Le même avec Haitink sonnait bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahler- 9ème symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahler- 9ème symphonie
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Mahler- 9ème symphonie
» Mahler- 7ème symphonie
» Mahler- 8ème symphonie
» Mahler- 4ème symphonie
» Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie ÉCOUTE ANNULÉE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: