Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 16:05

Parsifal a écrit:
j'aime bien le peu que j'ai vu des premiers films de Gus Van Sant comme my own private, c'est assez inventif trés personnel et vraiment touchant, j'ai beaucoup plus de mal avec le virage maniériste qu'il a pris par la suite, dans l'ensemble je trouve Gus Van Sant assez surestimé cela dit je ne le rejette pas en bloc, et justement je trouve Gerry assez interessant, parce que c'est tellement plastique que ça en devient un poème visuel assez envoutant, cela dit Gerry est loin d'être aussi interessant que ce qu'a pu faire Bela Tar auxquel le film de Van Sant fait explicitement reference avec son plan séquence sur des gens qui marche, tout comme dans Elephant il reprend un court metrage d'Alan Clark Elephant et décline le dispositif de mise en scéne quasi expérimental mis en place par Alan Clarke (ces longs travelling qui suivent les personnages et la façon très froide de filmer les meurtre) d'ailleurs le court metrage est disponible sur You tube (bon c'est assez spécial comme film): /watch?v=KyRL73HIvqg
Il y a aussi un côté Kubrick dans Elephant (bon là j'avoue que je suis orienté par mes études l’année dernière j'ai du rendre un devoir suite a un cours sur Shining, sur les reference kubrickiene dans Elephant de Gus Van Sant)

Je n'ai pas vu Last Day, ni Paranoid park mais concernant ce dernier d'aprés ce qu'on m'en dit, les quelques images que j'en ai vu et ce que je sais de l'histoire, ça pourrait être un film de Larry Clark (tu me diras Elephant aussi) Mr. Green

J'ai vu le court métrage d'Alan Clarke qui ne m'a pas marqué plus que ça, et je n'ai pas vu de rapport autre que purement formel entre Elephant de van Sant et Shining.
De Béla Tarr, je n'ai vu que le Cheval de Turin que j'ai trouvé absolument renversant, mais l'image et l'ambiance sont tellement différentes de Gerry que je ne vois pas vraiment de rapport non plus (en tout cas je n'y ai pas pensé en le voyant).

...Et je n'ai jamais vu de film de Larry Clark. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 16:14

808 a écrit:

tiens je pense exactement le contraire ! enfin c'est du ressenti primaire : j'ai beaucoup aimé gerry, mais les harmonies trucmuche auquel il fait référence (le plan séquence dont tu parles) m'a profondément ennuyé.

les harmonies werckmeister, c'est pourtant un film beaucoup plus riche dans son propos ouvrant sur des horizons philosophique que politique (mais bon la aussi c'est une question de ressentie comme pour Inland empire, on accroche ou pas...) , et a mon avis bien plus impressionnant sur le plan esthétique et ce n'est pas seulement a cause du noir et blanc, les plans séquence sont parmi les plus beau qui est jamais été fait au cinema, et il y a une dimension quasi felliniene dans ce film qui lui donne une certaine folie, là ou Gerry est beaucoup plus monotone (alors cette monotonie participe de ce caractère assez hypnotique du film c'est vrai) et surtout le propos existentiel de Gerry me semble beaucoup moins original et même un peu superficiel finalement, ce sont des images sur lesquelles on peut projeter a peu prés tout ce qu'on veux

Golisande: Bela Tarr le rapport saute aux yeux quand on voit les harmonies Werckmeister, et aussi Satantango, après l'ambiance et le propos sont assez autre c'est sur, vue que Van Sant reprend surtout des formes visuel qu'il cherche a dévelloper sur un mode personnel mais je trouve le procédé généralement assez superficiel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 16:27

Parsifal a écrit:
Gerry est beaucoup plus monotone (alors cette monotonie participe de ce caractère assez hypnotique du film c'est vrai)
Ben oui, un peu quand même. hehe
Citation :
et surtout le propos existentiel de Gerry me semble beaucoup moins original et même un peu superficiel finalement, ce sont des images sur lesquelles on peut projeter a peu prés tout ce qu'on veux
Là encore c'est une question d'ambiance, d'univers visuel et sonore : je ne sais pas ce que j'y ai "projeté" mais je suis entré dans ce film et y ai vécu un moment assez fort (autrement, dit ça a "fonctionné"), mais ça s'arrête là pour moi...

Citation :
Golisande: Bela Tarr le rapport saute aux yeux quand on voit les harmonies Werckmeister, et aussi Satantango, après l'ambiance et le propos sont assez autre c'est sur, vue que Van Sant reprend surtout des formes visuel qu'il cherche a dévelloper sur un mode personnel mais je trouve le procédé généralement assez superficiel...
Dans ce cas on peut dire aussi qu'il reprend des trucs de Stalker de Tarko, et probablement des dizaines d'autres (c'est bien le genre)... Au final c'est tout de même le résultat qui compte, et pour moi il fut très concluant sur ces deux films (Gerry et Elephant), mais d'un autre côté ça commence à dater pour moi : si je les revoyais aujourd'hui, je ne comprendrai peut-être pas ce que je leur ai trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 16:34

Parsifal a écrit:
808 a écrit:

tiens je pense exactement le contraire ! enfin c'est du ressenti primaire : j'ai beaucoup aimé gerry, mais les harmonies trucmuche auquel il fait référence (le plan séquence dont tu parles) m'a profondément ennuyé.

les harmonies werckmeister, c'est pourtant un film beaucoup plus riche dans son propos ouvrant sur des horizons philosophique que politique (mais bon la aussi c'est une question de ressentie comme pour Inland empire, on accroche ou pas...) , et a mon avis bien plus impressionnant sur le plan esthétique et ce n'est pas seulement a cause du noir et blanc, les plans séquence sont parmi les plus beau qui est jamais été fait au cinema, et il y a une dimension quasi felliniene dans ce film qui lui donne une certaine folie, là ou Gerry est beaucoup plus monotone (alors cette monotonie participe de ce caractère assez hypnotique du film c'est vrai) et surtout le propos existentiel de Gerry me semble beaucoup moins original et même un peu superficiel finalement, ce sont des images sur lesquelles on peut projeter a peu prés tout ce qu'on veux

Golisande: Bela Tarr le rapport saute aux yeux quand on voit les harmonies Werckmeister, et aussi Satantango, après l'ambiance et le propos sont assez autre c'est sur, vue que Van Sant reprend surtout des formes visuel qu'il cherche a dévelloper sur un mode personnel mais je trouve le procédé généralement assez superficiel...

dans les harmonies werckmeister, dans ce fameux plan-séquence, on voit les visages de deux mecs qui marchent, ils vont à un rendez-vous ou je ne sais plus quoi (d'ailleurs je ne me souviens plus du tout de quoi ça parle ce film).
dans gerry, le plan est exactement le même, sauf que les deux mecs sont perdus, ils ne savent pas où ils vont, nous non plus, on ne sait pas s'ils vont s'en sortir, c'est angoissant, qu'y a-t-il après la prochaine dune, le plan-séquence a une valeur émotionnelle alors que dans le film de bela tarr on se dit (je me suis dit) tiens, le réalisateur fait le malin avec un effet voyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 16:55

Bela tarr son chef d'oeuvre c'est satantango !

Bela Tarr est le cinéaste qui m'a le plus boulversé, j'ai découvert son film satantango en le prenant completement par hasard a la médiathèque il y a environ 2 ans (je ne connaissais pas de nom Bela Tarr) est ce fut un choc, une révélation.

il y a une conférence de Jacques Rancière sur l'esthétique de Bela Tarr et son cinéma qui est passionante (trouvable facilement sur le tube) si l'on a vue les films dont il est question. Le petit ouvrage tiré de cette conférence est aussi tres bien : Le temps d'après.

Les film de Bela Tarr, c'est un peu comme une musique difficile d'acces, car finalement bien que les images soient nette, elle n'en sont pas moins abstraite dans leur enchainement et le propos est loin d'étre facilement perçue a la première vision.

Au début j'étais sensible a sa représentation d'un monde en décomposition, ses images sublimes bien sur, bref sa poésie me parlait. Puis le fond s'est révélé peu a peu, Bela Tarr c'est poétique, politique, et atrocement sensible, atrocement cruel.

plus je regarde ces films et plus il me rendent triste Crying or Very sad . réellemment triste. Car ils m'ouvrent les yeux sur des vérités humaines, cruelle, et qui déverse leur cruauté sur tout choses, aussi belle qu'elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 17:08

Je rajoute que pour entrer dans le monde de Bela Tarr, il est conseillé de connaitre l'écrivain Kraznahorkai qui a écrit Stantango, la melancolie de la resistance, et le scénario de ces 5 de ces films.

A noter que la Mélancolie de la résistance est le roman d'ou a été tiré le film les harmonies Weirkmeister et que le propos n'est pas tout a fait le même. Les harmonies, le film, c'est sur la pulvérisation d'une âme, d'une santé mentale, a savoir celle de valuska, pulvériser par la pervertion d'une politique, pulvérisé car le monde est beau (la scène ou il fait jouer aux ivrogne les astres du système solaire et l'éclispe s'est formidablement beau !!! et cette baleine, créature des mers) et que dans cette beauté divine, le massacre se prépare, un massacre calculé, prévu et que dans la tête de valuska, la coexistence incensé de cette beauté et des horreur fera basculer son âme dans la folie.

Le livre est plus sur le retour de toute chose au chaos avec un dernier chapitre d'une dizaine de page sur la décompositiond 'un corps assez haurissante !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 18:46

808 a écrit:
Parsifal a écrit:
808 a écrit:

tiens je pense exactement le contraire ! enfin c'est du ressenti primaire : j'ai beaucoup aimé gerry, mais les harmonies trucmuche auquel il fait référence (le plan séquence dont tu parles) m'a profondément ennuyé.

les harmonies werckmeister, c'est pourtant un film beaucoup plus riche dans son propos ouvrant sur des horizons philosophique que politique (mais bon la aussi c'est une question de ressentie comme pour Inland empire, on accroche ou pas...) , et a mon avis bien plus impressionnant sur le plan esthétique et ce n'est pas seulement a cause du noir et blanc, les plans séquence sont parmi les plus beau qui est jamais été fait au cinema, et il y a une dimension quasi felliniene dans ce film qui lui donne une certaine folie, là ou Gerry est beaucoup plus monotone (alors cette monotonie participe de ce caractère assez hypnotique du film c'est vrai) et surtout le propos existentiel de Gerry me semble beaucoup moins original et même un peu superficiel finalement, ce sont des images sur lesquelles on peut projeter a peu prés tout ce qu'on veux

Golisande: Bela Tarr le rapport saute aux yeux quand on voit les harmonies Werckmeister, et aussi Satantango, après l'ambiance et le propos sont assez autre c'est sur, vue que Van Sant reprend surtout des formes visuel qu'il cherche a dévelloper sur un mode personnel mais je trouve le procédé généralement assez superficiel...

dans les harmonies werckmeister, dans ce fameux plan-séquence, on voit les visages de deux mecs qui marchent, ils vont à un rendez-vous ou je ne sais plus quoi (d'ailleurs je ne me souviens plus du tout de quoi ça parle ce film).
dans gerry, le plan est exactement le même, sauf que les deux mecs sont perdus, ils ne savent pas où ils vont, nous non plus, on ne sait pas s'ils vont s'en sortir, c'est angoissant, qu'y a-t-il après la prochaine dune, le plan-séquence a une valeur émotionnelle alors que dans le film de bela tarr on se dit (je me suis dit) tiens, le réalisateur fait le malin avec un effet voyant.

oui sauf que le film de Bela Tar ne se limite surement pas a ce plan séquence, et la mise en scène est bien plus varié que celle de Van Sant qui systématise son procédé (parce que Gerry c'est quand deux mecs qui marche dans le désert sans repère pendant 1h43), alors cette répétition participe au charme du film il en marque aussi clairement les limite Hammerklavier a su beaucoup mieux que moi définir le propos des harmonies werckmeister et oui ça me semble quand même allez chercher un peu plus loin que le énième film sur l'errance et la perte de repère que nous a pondu Gus Van Sant.

Et Bela Tarr a l'avantage sur Gus Van Sant d'être un authentique inventeur de forme, alors que ce cher Gus fait dans l'exploration maniériste de motif visuel d'autre cinéaste qu'il s'agisse d'Hitchcock avec Psycho, de Bela Tarr avec Gerry, et de Kubrick/Clarke avec Elephant, là démarche peut être intéressante en elle même, elle n'est pas a jeter il y a de grand cinéaste qui ont fait des œuvres fabuleuse en partant de là mais chez Van Sant ça me semble rester assez superficiel, et surtout avec une esthétique expérimental chic qui finis par être un peu agaçante au bout d'un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 19:24

Bilan : cher Parsifal, j'avais donc raison de supposer que tu n'étais pas très poto avec Gus (enfin, le Gus des années 2000)... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 19:30

non je ne suis pas trés poto avec lui, mais de la même façon je ne suis pas trés poto avec le Gus qui fait Harvey Milk Laughing (pour moi le cas typique du biopic académique et finalement assez plat, ça au moins eut l'avantage de nous faire connaitre une personnalité politique américaine plutôt sympathique mais c'est tout...)

non aprés ce sont des films qui ont quand même un intéret réel, il a un discours et une démarche cohérente et parfois il a tenter des trucs mais dans l'ensemble c'est vrai que je préfère ses premiers films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 19:38

je te rejoins sur le fait que la mise en scène de gvs a un côté maniériste qui peu agacer -- par ex. je me souviens que dans elephant le son très travaillé m'avait gêné.
mais je trouve que gerry évite ce genre d'écueils et que c'est un film très réussi.

pour le reste je n'ai rien vu d'autre de bela tarr... mais le fait est que les harmonies werckmeister, que je trouve pour le coup très maniériste et même chichiteux ne m'a pas donné envie de creuser plus loin (je suis navré de le constater mais la scène des planètes au début du film qu'évoque hammerklavier avec ferveur m'a, moi, plus fait ricaner qu'autre chose...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 19:39

Harvey Milk je ne l'ai pas vu : je ne vois déjà plus beaucoup de films, donc je me passe facilement de biopics (sauf si c'est Lynch qui l'a réalisé et/ou si c'est un biopic de Debussy Laughing ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 19:53

808 a écrit:

pour le reste je n'ai rien vu d'autre de bela tarr... mais le fait est que les harmonies werckmeister, que je trouve pour le coup très maniériste et même chichiteux ne m'a pas donné envie de creuser plus loin (je suis navré de le constater mais la scène des planètes au début du film qu'évoque hammerklavier avec ferveur m'a, moi, plus fait ricaner qu'autre chose...)

je pense qu'on emploi le mot maniériste dans des sens assez différent Laughing
par maniériste je n'entend pas forcément une image ultra-sophistiqué (même si ça va souvent de paire), mais plutôt l'idée de reprendre des motifs visuel (ou thématique parfois) et de les développer avec diverse variation plus ou moins complexe, dans le cas de Gus Van Sant je parle d'un maniérisme a la De Palma qui fait des variation sur les motifs hitchcockien (et dans ce sens là maniériste n'est pas forcément négatif, j'adore De Palma, je pense pour le coup que c'est un cinéaste majeur)

Bela Tarr est effectivement un cas assez extrême de formaliste c'est vrai que son souci du détail peut gêner voir être étouffant et on peut aussi appeler ça du maniérisme, mais enfin il y a quand même autre a y prendre je pense que de la beauté formel...

A propos de biopic par Lynch je regrette intensément qu'il n'est pas pu faire son film sur Marylin Monroe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 21:41

808 a écrit:
je te rejoins sur le fait que la mise en scène de gvs a un côté maniériste qui peu agacer -- par ex. je me souviens que dans elephant le son très travaillé m'avait gêné.
mais je trouve que gerry évite ce genre d'écueils et que c'est un film très réussi.

pour le reste je n'ai rien vu d'autre de bela tarr... mais le fait est que les harmonies werckmeister, que je trouve pour le coup très maniériste et même chichiteux ne m'a pas donné envie de creuser plus loin (je suis navré de le constater mais la scène des planètes au début du film qu'évoque hammerklavier avec ferveur m'a, moi, plus fait ricaner qu'autre chose...)

En fait je crois que pour trouver ça beau, il faut comprendre une chose (que peut être tu as compris je ne dis pas le contraire), c'est que Bela tarr, dans le personnage de Valuska, mets en scène un idiot. Pas un idiot dans le sens bête, stupide, mais un idiot dans le sens d'un personne qui perçoit les choses tres intimement, trop personnel pour être un "savoir", et qui crois que les autres ont sa sensibilité, sa compréhension des choses, qui crois qu'il est compris. Ce qui est beau dans cette scène (et qui m'a vraiment ému, déjà dans le livre quand j'ai decouvert cette "mise en scène") c'est que l'idiot donc, crois pouvoir partagé avec les ivrognes du bar, sa vision de la beauté, ce qui le touche, a savoir le ballet des planète, le spectcale d'une éclipse. Les ivrognes eux, sont très content de jouer cette danse, pour se moquer de Valuska, il y a là cette première confrontation si direct a la caméra, entre une beauté (celle de la représentation mentale de valuska qui souhaite mimer le ballet des planètes) et la danse des ivrognes qui jouent de cela, qui jouent de lui. C'est cela que je trouve beau. Cette confrontation , toute naturelle, sans haine, dans un petit bar d'une petite ville de hongrie, basé sur une toute petite escroquerie pas bien méchante c'est vrai, escroquerie qui aura le dernier mot dans le film (et qui aura rouler tout les villageos comme eux même sont en train de rouler Valuska) d'une façon bien plus cruelle cette fois et pourtant si dérisoire face a ce que veux transmettre Valuska....

Peut etre que si cela t'as fait sourire, c'est que tu es resté extérieur au personnage de valuska, que tu as vécu cette scène comme un inconnu, mais pas de l'intériorité de Valuska.


Bon aprés, il faut bien sur rentrer dans ce formalisme, mais sur l'ensemble de son oeuvre et surtout sur les opus que sont Damnation, Satantango, les harmonies et le cheval de Turin, il y a une cohérence assez folle et qui me transporte totalement (pessimistement aussi il faut bien le dire). Une vision du monde, une vision formelle, et une vision "politique", politique dans le sens sociale mais je ne veux pas employé ce mots car sociale indique normalement de dépeindre une réalité solide, alors qu'ici on est dans une espèce d'allégorie, une hongrie irréelle que le noir blanc tente un peu plus de délaver.

Ce que j'aime dans ses films c'est que justement ces notions (beauté, cruauté, idiotie des uns et des autres, roublardise, mensonge, escroquerie) prennent place dans un univers tellement loin d'une réalité qu'il prennent sens de façon plus forte, intemporelle, humaine.


Apres , Guerry est mon préféré de G.V.S (avec la scène quand même très forte ou il marche comme des zombie vers la fin du film) ( éléphant aussi est bien, beau) , mais je rejoins parsifal en disant que si la forme y est le propos est bien moins fort, beaucoup plus ciblé sur un malaise précis. Bref j'aime gus van sant, mais c'est un cinéma qui a je trouve moins d'envergure, moins de porté. Et surtout une moins grande cohérence entre fond et forme (je renvoie encore a la conférence de chaque J.Rancière qui montre plein de chose sur l'esthétique de Bela Tarr).

@parsifal : as tu vu le dernier film de Bela Tarr, le cheval de Turin ? Si oui qu'en pense tu ? D'un point de vue formelle, il va extrêmement loin dans sa mise en scène. Je le trouve superbe même si mon préféré est Satantago, mais le Cheval de Turin va bien plus loin .. C'est quasiment comme si il avait mis le concept de variation (en musique) en cinéma. Toujours la même journée, avec les même évènement, mais toujours montré différement, sous une autre perspective, un autre point de vue, la plus troublante etant celui du cheval.... Peut etre que ce film deviendra mon préféré. J'attend de pouvoir le revoir avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 23 Jan 2013 - 22:24

Non je ne l'ai malheureusement pas vu, pas encore, mais j'ai pu en voir quelques extraits, et ce que j'ai lu dessus n'ont fait que me donner encore plus envie de le voir!

Ma connaissance de Bela Tarr a ses deux films les plus célébres, Satantango et les harmonies, j'ai aussi l'homme de Londre en DVD chez moi mais je ne l'ait pas encore eut le temps de le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 11:12

Parsifal a écrit:
A propos de biopic par Lynch je regrette intensément qu'il n'est pas pu faire son film sur Marylin Monroe
Oui. Sad
Et pour le Cheval de Turin, fonce : moi qui ne connaissais pas Tarr, j'ai été transporté par ce truc (sans le début d'un embryon d'ennui, et pourtant qu'est-ce qu'on peut entendre et lire...). Par contre il vaut mieux avoir le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 12:57

hammerklavier a écrit:
808 a écrit:
je te rejoins sur le fait que la mise en scène de gvs a un côté maniériste qui peu agacer -- par ex. je me souviens que dans elephant le son très travaillé m'avait gêné.
mais je trouve que gerry évite ce genre d'écueils et que c'est un film très réussi.

pour le reste je n'ai rien vu d'autre de bela tarr... mais le fait est que les harmonies werckmeister, que je trouve pour le coup très maniériste et même chichiteux ne m'a pas donné envie de creuser plus loin (je suis navré de le constater mais la scène des planètes au début du film qu'évoque hammerklavier avec ferveur m'a, moi, plus fait ricaner qu'autre chose...)

En fait je crois que pour trouver ça beau, il faut comprendre une chose (que peut être tu as compris je ne dis pas le contraire), c'est que Bela tarr, dans le personnage de Valuska, mets en scène un idiot. Pas un idiot dans le sens bête, stupide, mais un idiot dans le sens d'un personne qui perçoit les choses tres intimement, trop personnel pour être un "savoir", et qui crois que les autres ont sa sensibilité, sa compréhension des choses, qui crois qu'il est compris. Ce qui est beau dans cette scène (et qui m'a vraiment ému, déjà dans le livre quand j'ai decouvert cette "mise en scène") c'est que l'idiot donc, crois pouvoir partagé avec les ivrognes du bar, sa vision de la beauté, ce qui le touche, a savoir le ballet des planète, le spectcale d'une éclipse. Les ivrognes eux, sont très content de jouer cette danse, pour se moquer de Valuska, il y a là cette première confrontation si direct a la caméra, entre une beauté (celle de la représentation mentale de valuska qui souhaite mimer le ballet des planètes) et la danse des ivrognes qui jouent de cela, qui jouent de lui. C'est cela que je trouve beau. Cette confrontation , toute naturelle, sans haine, dans un petit bar d'une petite ville de hongrie, basé sur une toute petite escroquerie pas bien méchante c'est vrai, escroquerie qui aura le dernier mot dans le film (et qui aura rouler tout les villageos comme eux même sont en train de rouler Valuska) d'une façon bien plus cruelle cette fois et pourtant si dérisoire face a ce que veux transmettre Valuska....

Peut etre que si cela t'as fait sourire, c'est que tu es resté extérieur au personnage de valuska, que tu as vécu cette scène comme un inconnu, mais pas de l'intériorité de Valuska.


Bon aprés, il faut bien sur rentrer dans ce formalisme, mais sur l'ensemble de son oeuvre et surtout sur les opus que sont Damnation, Satantango, les harmonies et le cheval de Turin, il y a une cohérence assez folle et qui me transporte totalement (pessimistement aussi il faut bien le dire). Une vision du monde, une vision formelle, et une vision "politique", politique dans le sens sociale mais je ne veux pas employé ce mots car sociale indique normalement de dépeindre une réalité solide, alors qu'ici on est dans une espèce d'allégorie, une hongrie irréelle que le noir blanc tente un peu plus de délaver.

Ce que j'aime dans ses films c'est que justement ces notions (beauté, cruauté, idiotie des uns et des autres, roublardise, mensonge, escroquerie) prennent place dans un univers tellement loin d'une réalité qu'il prennent sens de façon plus forte, intemporelle, humaine.


Apres , Guerry est mon préféré de G.V.S (avec la scène quand même très forte ou il marche comme des zombie vers la fin du film) ( éléphant aussi est bien, beau) , mais je rejoins parsifal en disant que si la forme y est le propos est bien moins fort, beaucoup plus ciblé sur un malaise précis. Bref j'aime gus van sant, mais c'est un cinéma qui a je trouve moins d'envergure, moins de porté. Et surtout une moins grande cohérence entre fond et forme (je renvoie encore a la conférence de chaque J.Rancière qui montre plein de chose sur l'esthétique de Bela Tarr).

@parsifal : as tu vu le dernier film de Bela Tarr, le cheval de Turin ? Si oui qu'en pense tu ? D'un point de vue formelle, il va extrêmement loin dans sa mise en scène. Je le trouve superbe même si mon préféré est Satantago, mais le Cheval de Turin va bien plus loin .. C'est quasiment comme si il avait mis le concept de variation (en musique) en cinéma. Toujours la même journée, avec les même évènement, mais toujours montré différement, sous une autre perspective, un autre point de vue, la plus troublante etant celui du cheval.... Peut etre que ce film deviendra mon préféré. J'attend de pouvoir le revoir avec impatience.

merci pour cette réponse !
je me faisais justement la réflexion que ces personnages d'idiots qui "révèlent" le monde au commun des mortels, dostoïevski l'a fait une fois, eh ben ça suffit. remballez vos rain man et autres forrest gump (ou dans un genre proche, vos films avec des enfants).

cela dit je ne me rappelais pas que les piliers de bistrot se moquaient de lui, j'ai le souvenir de types tellement beurrés qu'ils ne comprennent rien à ce qui se passe.

tiens question (par pure curiosité, pour cerner un peu tes goûts) : tu aimes les films de sokourov ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 14:04

808 a écrit:
merci pour cette réponse !
je me faisais justement la réflexion que ces personnages d'idiots qui "révèlent" le monde au commun des mortels, dostoïevski l'a fait une fois, eh ben ça suffit. remballez vos rain man et autres forrest gump (ou dans un genre proche, vos films avec des enfants).

Je l'avoue j'ai pas réussis a finir l'Idiot... Je me suis perdue dans tout ces personnage et leur nom russe. faut dire que c'est l'un des premiers livres "sérieux" que j'ai voulu lire il y a 6/7 ans environ. Donc je peux pas dire que c'est différent, mais par contre entre Forrest Gump, Rain man et Valuska y'a un monde et je mets pas ce films là dans el même panier. Tu plaisantais quand même ? Sur certain aspect on peut s'identifier a Valuska, Estike ou le peronnage de Damnation. Alors que rainman et Forrest Gump, ce ne sont pas de idiots dans ce sens là, ce sont plus des clowns maladroit qu'on aime bien.

Sokourov, je n'ai vu que deux de ces films : Mère et fils et Alexandra.

J'ai beaucoup aimé le premier, le deuxième aussi mais il m'en reste moins (surement car il demande de la part du spectateur une connaissance a priori sur les pays de l'ex URSS que je n'ai pas). M'enfin le portrait de ces mères là est véritablement touchant.

Coincidence, j'ai emprunté la semaine dernière Moloch (pas encore vu) et si cela me plait j'enchainerai sur le portrait qu'il fait de deux autres dictateur je crois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 14:12

Ben en fait que ce qui était au départ une trilogie sur le pouvoir un film sur Hitler, un sur Lenine et un sur Hiro hito soit devenue une tetralogie puisqu'il y met aussi son Faust (enfin c'est ce que j'avais lu)
personellement j'ai bien aimé Faust, mais il m'a laissé un peu sur le carreau parce que je pense qu'il faut bien connaitre Goethe pour en profiter pleinement et ce n'est pas mon cas.

En plus de Faust j'ai aussi vu Moloch et le soleil, le film sur Hiro hito j'ai d'assez loin préféré ce dernier, même si sa vision des responsabilités de l'empereur dans la guerre n'est pas vraiment fidèle a la réalité historique, c'est un portrait assez hallucinant d'un homme qui toutes sa vie a été considéré comme un Dieu, et se voit obliger de devenir un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 14:15

hammerklavier a écrit:
808 a écrit:
merci pour cette réponse !
je me faisais justement la réflexion que ces personnages d'idiots qui "révèlent" le monde au commun des mortels, dostoïevski l'a fait une fois, eh ben ça suffit. remballez vos rain man et autres forrest gump (ou dans un genre proche, vos films avec des enfants).

Je l'avoue j'ai pas réussis a finir l'Idiot... Je me suis perdue dans tout ces personnage et leur nom russe. faut dire que c'est l'un des premiers livres "sérieux" que j'ai voulu lire il y a 6/7 ans environ. Donc je peux pas dire que c'est différent, mais par contre entre Forrest Gump, Rain man et Valuska y'a un monde et je mets pas ce films là dans el même panier. Tu plaisantais quand même ? Sur certain aspect on peut s'identifier a Valuska, Estike ou le peronnage de Damnation. Alors que rainman et Forrest Gump, ce ne sont pas de idiots dans ce sens là, ce sont plus des clowns maladroit qu'on aime bien.

Sokourov, je n'ai vu que deux de ces films : Mère et fils et Alexandra.

J'ai beaucoup aimé le premier, le deuxième aussi mais il m'en reste moins (surement car il demande de la part du spectateur une connaissance a priori sur les pays de l'ex URSS que je n'ai pas). M'enfin le portrait de ces mères là est véritablement touchant.

Coincidence, j'ai emprunté la semaine dernière Moloch (pas encore vu) et si cela me plait j'enchainerai sur le portrait qu'il fait de deux autres dictateur je crois.


je plaisante un peu, disons à 48 ou 52 %

concernant sokourov dans sa fameuse série les plus grands dictateurs (ah ah ah) j'ai vu "le soleil" (i.e. hiro hito) ; j'ai trouvé ça très bien mais c'est une exception dans son oeuvre qui a plutôt tendance à me fatiguer (l'arche russe, au secours quoi)... je le rapprocherais un peu de bela tarr par son côté formaliste et techniquement très virtuose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 18:47

808 a écrit:
hammerklavier a écrit:
808 a écrit:
je te rejoins sur le fait que la mise en scène de gvs a un côté maniériste qui peu agacer -- par ex. je me souviens que dans elephant le son très travaillé m'avait gêné.
mais je trouve que gerry évite ce genre d'écueils et que c'est un film très réussi.

pour le reste je n'ai rien vu d'autre de bela tarr... mais le fait est que les harmonies werckmeister, que je trouve pour le coup très maniériste et même chichiteux ne m'a pas donné envie de creuser plus loin (je suis navré de le constater mais la scène des planètes au début du film qu'évoque hammerklavier avec ferveur m'a, moi, plus fait ricaner qu'autre chose...)

En fait je crois que pour trouver ça beau, il faut comprendre une chose (que peut être tu as compris je ne dis pas le contraire), c'est que Bela tarr, dans le personnage de Valuska, mets en scène un idiot. Pas un idiot dans le sens bête, stupide, mais un idiot dans le sens d'un personne qui perçoit les choses tres intimement, trop personnel pour être un "savoir", et qui crois que les autres ont sa sensibilité, sa compréhension des choses, qui crois qu'il est compris. Ce qui est beau dans cette scène (et qui m'a vraiment ému, déjà dans le livre quand j'ai decouvert cette "mise en scène") c'est que l'idiot donc, crois pouvoir partagé avec les ivrognes du bar, sa vision de la beauté, ce qui le touche, a savoir le ballet des planète, le spectcale d'une éclipse. Les ivrognes eux, sont très content de jouer cette danse, pour se moquer de Valuska, il y a là cette première confrontation si direct a la caméra, entre une beauté (celle de la représentation mentale de valuska qui souhaite mimer le ballet des planètes) et la danse des ivrognes qui jouent de cela, qui jouent de lui. C'est cela que je trouve beau. Cette confrontation , toute naturelle, sans haine, dans un petit bar d'une petite ville de hongrie, basé sur une toute petite escroquerie pas bien méchante c'est vrai, escroquerie qui aura le dernier mot dans le film (et qui aura rouler tout les villageos comme eux même sont en train de rouler Valuska) d'une façon bien plus cruelle cette fois et pourtant si dérisoire face a ce que veux transmettre Valuska....

Peut etre que si cela t'as fait sourire, c'est que tu es resté extérieur au personnage de valuska, que tu as vécu cette scène comme un inconnu, mais pas de l'intériorité de Valuska.


Bon aprés, il faut bien sur rentrer dans ce formalisme, mais sur l'ensemble de son oeuvre et surtout sur les opus que sont Damnation, Satantango, les harmonies et le cheval de Turin, il y a une cohérence assez folle et qui me transporte totalement (pessimistement aussi il faut bien le dire). Une vision du monde, une vision formelle, et une vision "politique", politique dans le sens sociale mais je ne veux pas employé ce mots car sociale indique normalement de dépeindre une réalité solide, alors qu'ici on est dans une espèce d'allégorie, une hongrie irréelle que le noir blanc tente un peu plus de délaver.

Ce que j'aime dans ses films c'est que justement ces notions (beauté, cruauté, idiotie des uns et des autres, roublardise, mensonge, escroquerie) prennent place dans un univers tellement loin d'une réalité qu'il prennent sens de façon plus forte, intemporelle, humaine.


Apres , Guerry est mon préféré de G.V.S (avec la scène quand même très forte ou il marche comme des zombie vers la fin du film) ( éléphant aussi est bien, beau) , mais je rejoins parsifal en disant que si la forme y est le propos est bien moins fort, beaucoup plus ciblé sur un malaise précis. Bref j'aime gus van sant, mais c'est un cinéma qui a je trouve moins d'envergure, moins de porté. Et surtout une moins grande cohérence entre fond et forme (je renvoie encore a la conférence de chaque J.Rancière qui montre plein de chose sur l'esthétique de Bela Tarr).

@parsifal : as tu vu le dernier film de Bela Tarr, le cheval de Turin ? Si oui qu'en pense tu ? D'un point de vue formelle, il va extrêmement loin dans sa mise en scène. Je le trouve superbe même si mon préféré est Satantago, mais le Cheval de Turin va bien plus loin .. C'est quasiment comme si il avait mis le concept de variation (en musique) en cinéma. Toujours la même journée, avec les même évènement, mais toujours montré différement, sous une autre perspective, un autre point de vue, la plus troublante etant celui du cheval.... Peut etre que ce film deviendra mon préféré. J'attend de pouvoir le revoir avec impatience.

merci pour cette réponse !
je me faisais justement la réflexion que ces personnages d'idiots qui "révèlent" le monde au commun des mortels, dostoïevski l'a fait une fois, eh ben ça suffit. remballez vos rain man et autres forrest gump (ou dans un genre proche, vos films avec des enfants).

cela dit je ne me rappelais pas que les piliers de bistrot se moquaient de lui, j'ai le souvenir de types tellement beurrés qu'ils ne comprennent rien à ce qui se passe.

tiens question (par pure curiosité, pour cerner un peu tes goûts) : tu aimes les films de sokourov ?

Sinon je te renvoie une question :
Tu as un cinéaste que tu aime par dessus tout ? un film ?

(la flemme de fouiller dans l'historique...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 19:04

hammerklavier a écrit:
808 a écrit:
hammerklavier a écrit:
808 a écrit:
je te rejoins sur le fait que la mise en scène de gvs a un côté maniériste qui peu agacer -- par ex. je me souviens que dans elephant le son très travaillé m'avait gêné.
mais je trouve que gerry évite ce genre d'écueils et que c'est un film très réussi.

pour le reste je n'ai rien vu d'autre de bela tarr... mais le fait est que les harmonies werckmeister, que je trouve pour le coup très maniériste et même chichiteux ne m'a pas donné envie de creuser plus loin (je suis navré de le constater mais la scène des planètes au début du film qu'évoque hammerklavier avec ferveur m'a, moi, plus fait ricaner qu'autre chose...)

En fait je crois que pour trouver ça beau, il faut comprendre une chose (que peut être tu as compris je ne dis pas le contraire), c'est que Bela tarr, dans le personnage de Valuska, mets en scène un idiot. Pas un idiot dans le sens bête, stupide, mais un idiot dans le sens d'un personne qui perçoit les choses tres intimement, trop personnel pour être un "savoir", et qui crois que les autres ont sa sensibilité, sa compréhension des choses, qui crois qu'il est compris. Ce qui est beau dans cette scène (et qui m'a vraiment ému, déjà dans le livre quand j'ai decouvert cette "mise en scène") c'est que l'idiot donc, crois pouvoir partagé avec les ivrognes du bar, sa vision de la beauté, ce qui le touche, a savoir le ballet des planète, le spectcale d'une éclipse. Les ivrognes eux, sont très content de jouer cette danse, pour se moquer de Valuska, il y a là cette première confrontation si direct a la caméra, entre une beauté (celle de la représentation mentale de valuska qui souhaite mimer le ballet des planètes) et la danse des ivrognes qui jouent de cela, qui jouent de lui. C'est cela que je trouve beau. Cette confrontation , toute naturelle, sans haine, dans un petit bar d'une petite ville de hongrie, basé sur une toute petite escroquerie pas bien méchante c'est vrai, escroquerie qui aura le dernier mot dans le film (et qui aura rouler tout les villageos comme eux même sont en train de rouler Valuska) d'une façon bien plus cruelle cette fois et pourtant si dérisoire face a ce que veux transmettre Valuska....

Peut etre que si cela t'as fait sourire, c'est que tu es resté extérieur au personnage de valuska, que tu as vécu cette scène comme un inconnu, mais pas de l'intériorité de Valuska.


Bon aprés, il faut bien sur rentrer dans ce formalisme, mais sur l'ensemble de son oeuvre et surtout sur les opus que sont Damnation, Satantango, les harmonies et le cheval de Turin, il y a une cohérence assez folle et qui me transporte totalement (pessimistement aussi il faut bien le dire). Une vision du monde, une vision formelle, et une vision "politique", politique dans le sens sociale mais je ne veux pas employé ce mots car sociale indique normalement de dépeindre une réalité solide, alors qu'ici on est dans une espèce d'allégorie, une hongrie irréelle que le noir blanc tente un peu plus de délaver.

Ce que j'aime dans ses films c'est que justement ces notions (beauté, cruauté, idiotie des uns et des autres, roublardise, mensonge, escroquerie) prennent place dans un univers tellement loin d'une réalité qu'il prennent sens de façon plus forte, intemporelle, humaine.


Apres , Guerry est mon préféré de G.V.S (avec la scène quand même très forte ou il marche comme des zombie vers la fin du film) ( éléphant aussi est bien, beau) , mais je rejoins parsifal en disant que si la forme y est le propos est bien moins fort, beaucoup plus ciblé sur un malaise précis. Bref j'aime gus van sant, mais c'est un cinéma qui a je trouve moins d'envergure, moins de porté. Et surtout une moins grande cohérence entre fond et forme (je renvoie encore a la conférence de chaque J.Rancière qui montre plein de chose sur l'esthétique de Bela Tarr).

@parsifal : as tu vu le dernier film de Bela Tarr, le cheval de Turin ? Si oui qu'en pense tu ? D'un point de vue formelle, il va extrêmement loin dans sa mise en scène. Je le trouve superbe même si mon préféré est Satantago, mais le Cheval de Turin va bien plus loin .. C'est quasiment comme si il avait mis le concept de variation (en musique) en cinéma. Toujours la même journée, avec les même évènement, mais toujours montré différement, sous une autre perspective, un autre point de vue, la plus troublante etant celui du cheval.... Peut etre que ce film deviendra mon préféré. J'attend de pouvoir le revoir avec impatience.

merci pour cette réponse !
je me faisais justement la réflexion que ces personnages d'idiots qui "révèlent" le monde au commun des mortels, dostoïevski l'a fait une fois, eh ben ça suffit. remballez vos rain man et autres forrest gump (ou dans un genre proche, vos films avec des enfants).

cela dit je ne me rappelais pas que les piliers de bistrot se moquaient de lui, j'ai le souvenir de types tellement beurrés qu'ils ne comprennent rien à ce qui se passe.

tiens question (par pure curiosité, pour cerner un peu tes goûts) : tu aimes les films de sokourov ?

Sinon je te renvoie une question :
Tu as un cinéaste que tu aime par dessus tout ? un film ?

(la flemme de fouiller dans l'historique...)

c'est trop dur comme question. le dernier film que j'ai vu et aimé est "tabou" (pas le murnau mais le récent film de miguel gomes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 22:51

Tiens, j'avais bien envie d'aller le voir (Tabou) et finalement des circonstances idiotes s'y sont bêtement opposées... Mais il faudra que je voie ça d'une façon ou d'une autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 24 Jan 2013 - 23:10

ça a l'air bien. Enfin la critique est assez unanime on dirait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Lun 11 Fév 2013 - 14:00

hammerklavier a écrit:
808 a écrit:
merci pour cette réponse !
je me faisais justement la réflexion que ces personnages d'idiots qui "révèlent" le monde au commun des mortels, dostoïevski l'a fait une fois, eh ben ça suffit. remballez vos rain man et autres forrest gump (ou dans un genre proche, vos films avec des enfants).

[...]

Sokourov, je n'ai vu que deux de ces films : Mère et fils et Alexandra.

J'ai beaucoup aimé le premier, le deuxième aussi mais il m'en reste moins (surement car il demande de la part du spectateur une connaissance a priori sur les pays de l'ex URSS que je n'ai pas). M'enfin le portrait de ces mères là est véritablement touchant.

Coincidence, j'ai emprunté la semaine dernière Moloch (pas encore vu) et si cela me plait j'enchainerai sur le portrait qu'il fait de deux autres dictateur je crois.


Vu Moloch ce week end. Un portrait d'Hitler etrange et sinistre. présenté comme un genre de poete macabre aussi bien qu'un homme rongé par la haine dont les éclats transpercent cette journée banale censé ete un moment de repos, on l'on ne doit pas parler de la guerre a table.

au final, des qu'Hitler prend par a quelquechose, cela devient une parodie presque démoniaque. Hitler danse et on dirait des fou un jour de sabbat en furie au sommet du rocher, hitler raconte la peche au crabe, et cela devient les images angoissantes de corps jeté a la mer sur lequel viennent s'accrocher les crustacé, métamorphosant la chair de leur couleur gris-rose et la dechiquetant avec leur pinces. Hitler aime Beethoven, et ce n'est plus que l'ombre de lui même, jouant au chef d'orchestre sur l'air de la neuvième tandis que l'on s'amuse a le voir s'amuser. Et si l'on dit Cracovie a Hitler, il ne sait pas ce que c'est, on s'occupe de cela pour lui.

Bref un portrait tres etrange ou ce film semble etre à la fois une possibilité et une alternative de ce qui pourrait avoir été Hitler.

Les décor sont tres nus et gris et rare sont les couleures apparaissant a l'écran; le nid d'aigle ou se passe toute l'action du film semble symboliser l'intérieur du crâne d'Hitler, coincé entre des murs épais d'une forteresse perdu dans les vapeur nuageuse.

Le film possède tout de même certaine longeur, notamment les premières scènes tres longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pacifique
Mélomane averti


Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 22:56

"Starship Troopers" passe en ce moment. Cela confirme mon ressenti.
Le pendant anti militariste, en tout aussi voir encore plus débile, du film hollywoodien de guerre.
Sur ce prétexte certain y voit un film profond, un "classique"... quelle blague !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:06

pacifique a écrit:
"Starship Troopers" passe en ce moment. Cela confirme mon ressenti.
Le pendant anti militariste, en tout aussi voir encore plus débile, du film hollywoodien de guerre.
Sur ce prétexte certain y voit un film profond, un "classique"... quelle blague !


Mais c'est d'ors et déjà une sorte de classique, et la parodie du film de guerre hollywoodien, mais aussi du teen movie au début du film, et son aspect caricaturale délibérément grossier revendiqué et assumer en font un film parfaitement jouissif c'est fort domage de passer a côté, mais je ne vais pas me lancer dans un débat qui de toutes façon risque d'être pénible puisque de tout façon c'est une "blague" pas la peine d'aller plus loin...


Dernière édition par Parsifal le Sam 27 Avr 2013 - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:10

Plaidoyer qui a lieu, en plus !, tous les trois mois sur ce forum… hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:12

J'allais justement faire la remarque... hehe Enfin bon, après tout, on radote bien sur les sempiternels sujets sur Wagner, Boulez etc. alors pourquoi pas Starship Trooper ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81931
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:16

Ai-je déjà parlé de la complaisance, pour ne pas dire du faux-nez, que je vois dans cette blablabliblablablo...

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:16

Verhoeven est un sujet sensible pour moi Mr. Green

et puis pour le coup c'est comme Kubrick j'ai vu tout ses films plusieurs fois donc je connais plutôt très bien du coup je radote facilement sur leur compte hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81931
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:27

Dois-je dire que vos arguments m'ont plutôt convaincu ?

Ca n'a pas changé mon ressenti et ma gêne vis-à-vis du film (impossible, puisque je compte bien ne jamais le revoir !), mais ça a ouvert mon opinion à d'autres appréciations possibles. Sans doute une de ces oeuvres sur lesquelles on peut tenir légitimement un discours très positif ou très négatif, simultanément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:44

DavidLeMarrec a écrit:
. Sans doute une de ces oeuvres sur lesquelles on peut tenir légitimement un discours très positif ou très négatif, simultanément.

Oui surement, les partis pris du film sont trés tranché autant dans la représentation de la violence (de toute façon ça ça se heurteras toujours aux limites de chacun) que dans la caricature, ça y va franchement sans revendiqué une quelconque subtilité on peut trouver ça légitimement lourdingue.

pour autant ça ne veut pas dire qu'il n'y a rien d’intéressant a relever dans ce film sur le rapport a l'image et aux médias, que ça soit dans l'erzatz d'internet qui ponctue le film (ou chacun peu zapper d'une information a l'autre) que dans la reprise des clichés d'un certains cinema hollywoodien, ce n'est pas juste un film débile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81931
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Sam 27 Avr 2013 - 23:45

Parsifal a écrit:
ce n'est pas juste un film débile...
Voilà qui résume honnêtement les choses. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 0:01

DavidLeMarrec a écrit:
Parsifal a écrit:
ce n'est pas juste un film débile...
Voilà qui résume honnêtement les choses. bounce

Very Happy

Bon sinon pour passer a autre et puisque je suis sur ce fil autant le poster ici:

J'ai vu Elmer Gantry de Richard Brooks, un film de 2h20 sur les prédicateurs évangélistes aux Etats Unis dans les années 20-30 avec Burt Lancaster et Jean Simmons dans les rôles principaux, et les 2h20 passent toutes seules! C'est vraiment un très bon film, tout en livrant une critique particulièrement féroce de la manipulation des foules, et du commerce religieux auquel se livre les prédicateurs Richard Brooks propose tout de même un portrait très nuancé de ces personnages souvent caricaturé parce qu'on en montre généralement que la frange la plus extrême, Sœur Sharon le personnage de Jean Simmons apparait comme une attachante, forte et sincére dans sa foi même si elle est prête a user de méthodes tout a fait discutable pour propager la parole divine, quand a Elmer Gantry sous les traits de Burt Lancaster il a beau être un cynique se livrant a toute sorte de manipulation et malversation, il n'en reste pas moins quelqu'un de très humains pas plus méchant qu'un autre au fond, et même parfois capable d'une certaine grandeur d'âme. Au final un beau film brillant aussi par son scénario que par sa réalisation sobre et efficace et dont pour le coup on ne peut pas contester l'intelligence. Une belle découverte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81931
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 0:05

Tout à fait d'accord, très marquant. Je crois qu'une des grandes forces du film tient dans le caractère difficilement saisissable des personnages. Aucun n'est clairement circonscrit par le scénario, et on ne voit jamais tout à fait nettement les ressorts profonds de chacun (et pas seulement les deux protagonistes), même dans les moments de confidence.

Visuellement, c'est effectivement la sobriété qui domine, ce n'est pas exactement un chef-d'oeuvre plastique, sans être prosaïque non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 0:15

c'est ce qui fait toute la richesse du scénario et les acteurs en rendent trés bien toutes les nuances de leur personnage

oui pour la mise en scéne il n'y a pas de grands éclats formelle mais c'est tout a fait aproprié je trouve, quelques part ça aurait probablement déservie le film, après je ne crois que Richard Brooks soit le réalisateur le plus marquant qui soit sur le plan visuel mais je me rend compte que je connais peu sa filmographie, pas du tout même a part La chatte sur un toit brulant
je doit avoir De sang froid et Lord Jim quelques part cela dit, il faudra que je me penche dessus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81931
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 0:18

Parsifal a écrit:
c'est ce qui fait toute la richesse du scénario et les acteurs en rendent trés bien toutes les nuances de leur personnage
Oui, de bons choix pour ces rôles de prédicateurs, car deux grands phraseurs, très typés.

Citation :
mais c'est tout a fait aproprié je trouve, quelques part ça aurait probablement déservie le film
Complètement, la démesure des acteurs dans les atmosphères cheap fait beaucoup pour sa crédibilité, et pour son charme très spécifique. D'accord avec toi, ça fascine de bout en bout, alors même qu'il ne se passe pas grand'chose - et que ce qui se passe n'est pas forcément d'une clarté parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 0:22

En tout cas ça m'a donné envie de lire Sinclair Lewis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pacifique
Mélomane averti


Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 0:28

J'ai peut être été un peu vert dans mon propos, j'exprimai un ressentie à chaud.
Tu notera que je viens de réessayer de regarde ce film... et c'est toujours frustrant de ne pas arriver a aimer quelque chose que d'autre apprécie.

Après comme tu dit mieux vaut passer à autre chose, puisque ce débat est récurrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 0:32

pacifique a écrit:
J'ai peut être été un peu vert dans mon propos, j'exprimai un ressentie à chaud.
Tu notera que je viens de réessayer de regarde ce film... et c'est toujours frustrant de ne pas arriver a aimer quelque chose que d'autre apprécie.

non mais comme je l'ai dit j'ai moi même parfois tendance a réagir trop vivement quand on touche a certains film ou cinéaste pour qui j'éprouve une réel affection comme avec Verhoeven, mais enfin n'en parlons plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13445
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 1:28

Parsifal a écrit:
c'est ce qui fait toute la richesse du scénario et les acteurs en rendent trés bien toutes les nuances de leur personnage

oui pour la mise en scéne il n'y a pas de grands éclats formelle mais c'est tout a fait aproprié je trouve, quelques part ça aurait probablement déservie le film, après je ne crois que Richard Brooks soit le réalisateur le plus marquant qui soit sur le plan visuel mais je me rend compte que je connais peu sa filmographie, pas du tout même a part La chatte sur un toit brulant
je doit avoir De sang froid et Lord Jim quelques part cela dit, il faudra que je me penche dessus
Personnellement, je ne suis pas fou de Bas les Masques/Deadline USA avec ton cher Bogey, mais tu peux ajouter Les Professionnels (encore avec Burt) juste derrière Elmer Gantry qui est incontestablement son meilleur film. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 10:11

Pour Brooks J'aime beaucoup The Happy Ending qui est plein d'idées, à tous les niveaux, et qui est somptueusement servi côté distribution, mais je pense en effet que Elmer Gantry est son meilleur film, qui ne souffre d'ailleurs d'aucune faiblesse et dont le scénario est sans doute parfait.

Dans quinze jours le cinéma de minuit projette ses Frères Karamazov avec Yul Brynner, Maria Schell (à la place de Monroe) et Claire Bloom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 10:44

merci de tout ces conseils je vais donc essayer de regarder tout ça! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biely
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 14:22

Parsifal a écrit:
ce n'est pas juste un film débile...

Il est même pas débile du tout.

PS: on est pas dans le bon sujet non ? Ca c'est le sujet pour les tops... D'ailleurs, faire un top 20 cinéma ce serait très difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 15:34

arf c'est toujours un exercice amusant de faire des tops, après ça n'est pas forcément très significatif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biely
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Dim 28 Avr 2013 - 16:44

Ouais, je vais en tenter un en mode impulsif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1517
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 1 Mai 2013 - 21:04

Parsifal a écrit:
En tout cas ça m'a donné envie de lire Sinclair Lewis!

Pertinente occupation, pour un auteur un peu oublié de nos jours (en comparaison d'Hemingway, Faulkner ou Dos Passos). (le problème est le même pour la génération qui a précédé dont le père fondateur est Stephen Crane, avec Dreiser ou Sherwood Anderson)
"Babbitt" et "Dodsworth" se trouvent en poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81931
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Mer 1 Mai 2013 - 21:23

Et que vaut Dodsworth ? J'avais été vraiment déçu pour un Wyler, à commencer par l'intrigue. Tu trouves l'ouvrage meilleur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1517
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Jeu 2 Mai 2013 - 0:15

DavidLeMarrec a écrit:
Et que vaut Dodsworth ? J'avais été vraiment déçu pour un Wyler, à commencer par l'intrigue. Tu trouves l'ouvrage meilleur ?
Bonsoir David.
Difficile de te répondre: je n'ai pas vu le film de Wyler.
Quant au roman, on ne peut pas dire que son intérêt réside dans l'"intrigue", il s'agit avant tout, comme "Babbitt", de la peinture d'un certain milieu.
Roman de plus lu en traduction, avec les réserves qui s'imposent donc. Même si l'aspect stylistique semble d'importance moindre que pour d'autres écrivains, comme Hemingway, pour lesquels la forme va de pair avec le fond. Sinclair Lewis semble plus "classique" d'abord, sa modernité tient plus à mon goût à une peinture de l'Amérique de son temps qui n'est ni celle d'Hemingway ni celle de Fitzgerald. En ce sens, il me semble plus proche thématiquement de quelqu'un comme Dos Passos, même s'il paraît dans son écriture et sa forme tirer plus vers Dreiser que vers l'après seconde guerre mondiale (je vois que "Babbitt" est de 1922, "Manhattan Transfer" de 1925, "Dodsworth" de 1929 et "42ème parallèle" de 1930, les 2 oeuvres se croisent un peu).
(et en fouinant un peu, qu'entre 1928 et 1932 paraissent "Le soleil se lève aussi", "L'adieu aux armes", "Moisson rouge", "Le faucon maltais", "Le bruit et la fureur", "Sanctuaire", "Lumière d'août", "La route au tabac", le premier roman de Tom Wolfe et John Fante, "Little Caesar", "Un nommé Louis Beretti", et d'autres... belle époque pour le roman américain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13445
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   Lun 12 Aoû 2013 - 15:04

sur un autre fil, gluckhand a écrit:
J'en veux toujours à Gary Cooper d'avoir été dénoncer certains acteurs à la commission Mc Carthy
Tu m'étonnes beaucoup. A ma connaissance, Cooper, qui était un anti-communiste très engagé ayant même flirté, comme bien d'autres, avec le nazisme avant-guerre, a bien témoigné, comme témoin non hostile du fait de cet engagement, devant la Commission des activités anti-américaines en 1947 mais n'y a livré aucun nom. Le fait qu'il ait tourné ensuite High Noon, au propos assez clair, avec Fred Zinnemann (on imagine mal dans le rôle John Wayne, qui fut un des plus enragés à faire blacklister Carl Foreman, le producteur et scénariste du film... mais se fit remettre en lieu et place de Cooper, absent d'Hollywood, l'Oscar que celui-ci reçut pour le film hehe) semble plutôt indiquer que, malgré ses opinions politiques très affirmées, Gary Cooper n'avait pas une très grande sympathie pour Joseph McCarthy et sa chasse aux sorcières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comme vous avez l'air d'aimer le cinéma...
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...
» Vous avez quoi en fond d'écran ?
» Quel est le premier album d'Iron Maiden que vous avez écouté
» Les derniers films que vous avez vu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: