Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 3 Avr 2008 - 2:21

Non, je n'ai pas fait attention, je réécouterai.
Oui, une alternance recueillie et de la danse, j'ai un peu de mal avec ça. C'est un Miserere quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 3 Avr 2008 - 2:22

WoO a écrit:
Il n'y a que moi qui préfère le Miserere si je comprends bien Sad

Avez-vous fait attention au "Asperges me hyssopo" (vers la 7ème minute) : les premières mesures sont totalement identiques au Magnificat H. 73 de Charpentier non ?

Si tu dissocies la voix de la musique oui . la comparaison s'arrête là à mon sens .Et c'est peut être aussi un peu moins soutenu chez charpentier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 3 Avr 2008 - 2:36

vartan a écrit:
Non, je n'ai pas fait attention, je réécouterai.
Oui, une alternance recueillie et de la danse, j'ai un peu de mal avec ça. C'est un Miserere quand même.

Mais le Misere ne comporte pas que des sentiment douloureux, il est beaucoup plus complexe et ses versets sont également remplis de l'espérance du chrétien. Comment voudrais-tu illustrer ceci : "tu m'as révélé les mystères et les secrets de ta sagesse... je deviendrais plus blanc que la neige... tu me feras entendre des paroles de joie et d'allégresse... rends moi la joie de ton salut... ma langue exultera pour ta justice... ma bouche annoncera ta louange..." Question


Dernière édition par WoO le Jeu 3 Avr 2008 - 2:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 3 Avr 2008 - 2:39

atomlegend a écrit:
Si tu dissocies la voix de la musique oui . la comparaison s'arrête là à mon sens .Et c'est peut être aussi un peu moins soutenu chez charpentier

Oui je parle de la musique uniquement. Ca ne dure qu'à peine une minute ici contre un long développement de 9 minutes, avec un tempo plus tranquille, chez Charpentier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 4 Avr 2008 - 22:26

J'ai eu beaucoup de mal avec le Te Deum (comme avec la plupart des pièces religieuses de cette époque d'ailleurs) j'étais content d'arriver au bout. Il y a là-dedans un côté rafraîchissant certes mais je trouve cette musique d'un conventionnel et d'un ennui… à part peut-être le Sanctus Dominus Deus Sabaoth, seul morceau sur lequel j'ai "tiqué". Voilà, j'osais presque pas poster mon message de peur de me prendre tous les baroqueux du forums sur la tête Laughing mais adviendra ce qui adviendra.

Je vais me contenter du répertoire profane pour cette période (j'ai un souvenir très ému de l'Orphée de Charpentier, entendu il y a (trop) longtemps) Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 5 Avr 2008 - 0:30

Oui , je peux me tromper mais dans ce répertoire De Lalande n'est peut être pas la référence .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 5 Avr 2008 - 12:34

Zoilreb a écrit:
J'ai eu beaucoup de mal avec le Te Deum (comme avec la plupart des pièces religieuses de cette époque d'ailleurs) j'étais content d'arriver au bout. Il y a là-dedans un côté rafraîchissant certes mais je trouve cette musique d'un conventionnel et d'un ennui…

Shit

Est-ce que tu as essayé le grand motet "Confitebor tibi Domine" ? J'imagine que tu as écouté le disque Christie. Tu ne pourras pas être insensible au final, ce n'est pas humain Razz

Zoilreb a écrit:
Je vais me contenter du répertoire profane pour cette période (j'ai un souvenir très ému de l'Orphée de Charpentier, entendu il y a (trop) longtemps) Arrow

Pour Delalande j'y viens ci-après. Wink


Dernière édition par WoO le Sam 5 Avr 2008 - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 5 Avr 2008 - 13:09

Delalande - L'oeuvre profane

Il y a malheureusement très peu de choses enregistrées concernant le Delalande profane et il ne s'est jamais essayé à la tragédie lyrique.

Dès sa jeunesse il tente d'attirer les faveurs non pas du public mais d'un certain public, celui de la cour, et il y parviendra. Musique du cercle le plus proche de Louis XIV, elle est assujettie aux convenances et conforme au goût le plus strict de l'époque, celui du roi lui-même qui pouvait même y avoir part. Alors que Delalande composait "des petites Musiques Françaises" à Marly, ce château est malheureusement détruit aujourd'hui mais il était alors un lieu de divertissements où le roi et ses intimes pouvaient jouir d'une étiquette assouplie, Sa Majesté en personne "venait examiner Elle-même plusieurs fois le jour [ses compositions, et ] Elle luy faisoit retoucher jusqu'à ce qu'Elle en fut contente". Et Alexandre Tavenot, le contemporain qui rapporte cette anecdote, de conclure : "On laisse à juger combien l'avantage de travailler ainsi sous les yeux de son Roy, est capable d'ouvrir le génie, et de porter à l'étude un sujet qui de luy-même y étoit déjà si adonné" hehe

Contraint par la forme musicale mais libéré de certains paramètres (durée, enchaînements de tonalités) Delalande fait preuve d'une imagination en constant renouvellement dans ses compositions, laisse libre cours à son goût pour la danse et les chaconne et passacailles aux multiples variations, il n'y a qu'à écouter les chaconnes des suites pour les soupers du Roy pour s'en faire une idée.

Malheureusement, il est difficile aujourd'hui de juger de cette production profane : mal conservée, pas d'édition du vivant de Delalande (contrairement aux motets), transmission incomplète (pour les Folies de Cardenio ne nous sont parvenus que trois extraits vocaux). On a aussi très peu d'éléments sur les mises en scène dans lesquelles s'inséraient ses ballets. Beaucoup d'inconnu donc.

Sur 24 titres seules subsistent 4 partitions complètes. Sad

1) Les Ballets

Presque tous les ballets de Lalande s'intégraient dans des pièces de théâtre, des comédies pour la plupart.

- Les Fontaines de Versailles, 5 avril 1683 (S133)

Ce "concert" est tout entier un monument érigé à la gloire de Louis XIV. Jugez-en plutôt : le dieu Apollon en personne vient y chanter "L'éclat de son grand nom... Obscurcit ma divinité". Ce ballet prend pour sujet chacune des bassins de Versailles et des divinités qui y sont liées : se succèdent ainsi la déesse Latone (Léto, mère d'Apollon), puis Apollon, Flore, Cérès, le géant de l'Ancelade, Bacchus... etc.

- Le Ballet de la Jeunesse, 28 janvier 1686 (S136)

Ce ballet s'insérait dans une comédie de Florent Dancourt (mais laquelle ?), auteur avec qui Delalande collaborera une seconde fois dans le Ballet des Fées (1699). Le ballet aurait été donné à Versailles mais on ne sait pas précisément où. Mise en scène de Jean Bérain. Prologue à la gloire de Louis XIV.

- L'Amour fléchy par la constance, Fontainebleau automne 1697 (S143)

Pastorale sur un texte anonyme, composée afin de célébrer la signature du traité de Ryswick qui marquait la fin de la Guerre de la Ligue d'Augsbourg. Cette oeuvre a bénéficié d'une diffusion (un seul exemplaire conservé à Lyon). Pastorale en 9 scènes, 4 personnages, un choeur de Bergers et un orchestre. Pas d'allusion politique ni de prologue à la gloire du monarque comme dans les deux ballets précédents.

- L'Inconnu, Tuileries février 1720 (S151)

En collaboration avec André Cardinal Destouches, sur un livret de Thomas Corneille. Premier ballet dansé par le jeune Louis XV.

- Les Folies de Cardenio, 1720 (S152) - Enregistré par l'Ensemble Baroque de Limoges / Christophe Coin (voir plus haut)

Comédie de Charles-Antoine Coypel, d'après le Don Quichotte de Cervantès. Deuxième ballet dansé par Louis XV. Les pages instrumentales de ce ballet sont conservées dans les Simphonies pour les soupers du Roy et Delalande récupère aussi des matériaux antérieurs utilisés dans d'autres ballets.

- Les Eléments, 31 décembre 1721 (S153)

En collaboration avec André Cardinal Destouches, sur un livret de Pierre-Charles Roy.

2) Les Simphonies pour les soupers du Roy

A écouter absolument dans la version Reyne (c'est désormais fait en ce qui me concerne Very Happy ).

Trois principaux recueils (1703 - 1727 - 1745) qui comportent des différences entre eux, ainsi que des extraits dispersés permettent de connaître aujourd'hui ce répertoire bien particulier qu'exécutait la bande des petits violons du roi. Aucun autre ensemble ne peut être comparé à celui-là même si on a de Jean-Baptiste Lully fils un "Concert donné au souper du roi" en 1707. Ce dernier a été enregistré et est présent dans le coffret "200 ans de musique baroque à Versailles" (CD n°5). L'appellation "symphonies pour les soupers" est une appellation tardive. Sur le premier recueil connu (1703) ces morceaux sont désignés comme des "Suites pour les soupers du Roy par la troupe des petits violons". Chacune de ces suites comporte une ouverture et une chaconne ou une passacailles. Dans certaines pages intervient la griffe du beau-frère de Delalande : Jean-Fery Rebel.

Symphonie ne désigne ici qu'un ensemble instrumental. De même "suite" ne désigne pas une forme au format défini comme chez Bach, et la tonalité n'est pas uniforme. A partir du second recueil chaque suite se distribue en trois tonalités différentes. Selon Reyne cette répartition serait commandée par leur fonction même : le grand souper du roi se déroulant en 4 services, la musique serait intervenue entre chaque service, donc 3 fois. Delalande fait preuve dans ces pièces d'une grande imagination et si chacune des suites débute par une ouverture à la française, la plus grande liberté préside aux pièces qui suivent.

Source : MASSIP Catherine, Michel-Richard Delalande ou le Lully latin, Ed. Papillon, Genève, 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 5 Avr 2008 - 13:27

WoO a écrit:
Est-ce que tu as essayé le grand motet "Confitebor tibi Domine" ?
Ah non ! affraid J'ai stoppé juste après le Te Deum Laughing Wink
Je vais peut-être écouter ça ce week-end: je m'absente deux jours et je vais passer quelques heures dans le train… alors quitte à s'ennuyer, ennuyons-nous en musique dwarf hehe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 5 Avr 2008 - 14:10

Zoilreb a écrit:
WoO a écrit:
Est-ce que tu as essayé le grand motet "Confitebor tibi Domine" ?
Ah non ! affraid J'ai stoppé juste après le Te Deum Laughing Wink
Je vais peut-être écouter ça ce week-end: je m'absente deux jours et je vais passer quelques heures dans le train… alors quitte à s'ennuyer, ennuyons-nous en musique dwarf hehe Wink

Ah oui !!! C'est sans doute d'une autre trempe ces motets. thumleft
J'aime le Te deum qui me donne la patate, mais ces deux qui suivnet sont plus intéressants musicalement et du point de vue de l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 5 Avr 2008 - 18:22

Oui, le Te Deum ne me passionne pas non plus, ce sont les Grands Motets qu'il faut entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Dim 6 Avr 2008 - 1:27

Delalande - Les grands motets


S.1 Dixit Dominus - Ps.109 - 1680 (1ère version)
S.2 Magnificat - Cant. - 1681
S.3 Deitatis majestatem- Ant. - 1683
S.4 Afferte Domino - Ps.28 - 1683
S.5 Beati quorum remissae sunt - Ps.31 - 1683
* Enregistré par Les Pages et les Chantres de Versailles - La Grande Ecurie et la Chambre du Roy / Olivier Schneebeli (Virgin)
S.6 Ad te levavi oculos - Ps.122 - 1689
S.7 Audite caeli quae loquor - Ant. - 1689
* Enregistré par Les Pages et les Chantres de Versailles - La Grande Ecurie et la Chambre du Roy / Olivier Schneebeli (Virgin)
S.8 Ecce nunc benedicite - Ps.133 - 1689
S.9 Jubilate Deo omnis terra, servite Domino - Ps.99 - 1689
* Enregistré par L'ensemble vocal de Nantes - La Grande Ecurie et la Chambre du Roy / Paul Colleaux (Erato)
S.10 Laudate Dominum omnes gentes - Ps.116 - 1689
S.11 Omnes gentes plaudite manibus - Ps.46 - 1689 (1ère version)
S.12 Quam dilecta - Ps.83 - 1689
* Enregistré par Les Pages et les Chantres de Versailles - La Grande Ecurie et la Chambre du Roy / Olivier Schneebeli (Virgin)
S.13 Super flumina Babylonis - Ps.136 - 1687
* Enregistré par Les Arts Florissants / William Christie (Harmonia Mundi)
S.14 Veni Creator Spiritus - Ant. - 1689
S.14bis Veni Creator Spiritus - Ant. - 1684
S.15 Miserere mei Deus, quoniam in te confidit - Ps.56 - 1685
S.16 Deus misereatur nostri - Ps.66 - 1687
S.17 Domine Dominus noster - Ps.8 - 1686 (extrait)
S.18 Laudate pueri Dominum - Ps.112 - 1686
S.19 Lauda Jerusalem - Ps.147 - 1689
S.20 Deus, Deus meus ad te luce vigilo - Ps.62 - 1685
S.21 Christe Redemptor omnium - Ant. - 1690
S.22 Cantemus Domino gloriam, et honorem - Trait - 1687
S.23 De profundis clamavi - Ps.129 - 1689
* Enregistré par J-F Paillard / Michel Corboz (Erato)
Enregistré par le Deller Consort (Vanguard)
* Enregistré par le King's Consort / Edward Higginbottom (Erato)
* Enregistré par Ex Cathedra / Jeffrey Skidmore (ASV)
Enregistré par Guy Cornut pour le label Tamino (???)
S.24 Exaudi Deus deprecationem meam - Ps.60 - 1689
S.25 In convertendo Dominus - Ps.125 - 1684
S.26 Nisi quia Dominus - Ps.123 - 1703
S.27 Miserere mei Deus secundum - Ps.50 - 1687
* Enregistré par La Chapelle du Roy / Philippe Herreweghe (Harmonia Mundi)
S.28 Domine non est exaltatum - Ps.130 - 1691
S.29 Domine in virtute tua - Ps.20 - 1689
S.30 Deus stetit in synagoga - 1690
S.31 Dies irae - 1690
* Enregistré par la Chapelle du Roy / Philippe Herreweghe (Harmonia Mundi)
S.32 Te Deum - 1684
* Enregistré par L'ensemble vocal de Nantes - La Grande Ecurie et la Chambre du Roy / Paul Colleaux (Erato)
* Enregistré par Les Arts Florissants / William Christie (Harmonia Mundi)
* Enregistré par Ex Cathedra / Jeffrey Skidmore (Hyperion)
S.33 Deus in adjutorium - Ps.69 - 1691
S.34 Cantemus virginem - 1691
S.35 Dominus in nomine tuo - Ps.53 - 1690 (extrait)
S.36 Exaudiat te Dominus - Ps.19 - 1688
S.37 Domine quid multiplicati - Ps.3 - 1691 (extrait)
S.38 Judica me Deus - Ps.42 - 1693
S.39 Beatus vir qui timet - Ps.111 - 1692
S.40 Usquequo Domine - Ps.12 - 1692
S.41 Cum invocarem - Ps.4 - 1694(1704) (extrait)
S.42 Nisi Dominus - Ps.126 - 1694
S.43 Dominus regit me - Ps.22 - 1695
S.44 Benedictus Dominus Deus meus - Ps.143 - 1695
S.45 Quemadmodum - Ps.41 - 1696
S.46 Laudate Dominum in sanctis ejus - Ps.150 - 1697
S.47 Laetatus sum - Ps.121 - 1693 (perdu ?)
S.48 Confitebor tibi Domine quoniam audisti - Ps.137 - 1697
S.49 Credidi propter quod locutus sum - Ps.115 - 1697
S.50 Eructavit cor meum - Ps.44 - 1697
S.51 Beati omnes qui timent - Ps.127 - 1698
S.52 O filii et filiae - Hymne - 1698
S.53 Regina coeli - Ant. - 1698
* Enregistré par Ex Cathedra / Jeffrey Skidmore (ASV)
* Enregistré par J-F Paillard - Michel Corboz (Erato)
S.54 Deus noster refugium - Ps.45 - 1699
* Enregistré par le Parlement de musique / Martin Gester (Opus 111/Naive)
S.55 Cantate Domino omnis terra - Ps.95 - 1698
S.56 Confitebor tibi Domine in consilio - Ps.110 - 1699
* Enregistré par Les Arts Florissants / William Christie (Harmonia Mundi)
* Enregistré par le King's Consort / Edward Higginbottom (Erato)
S.57 Laudate Dominum quoniam bonus - Ps.146 - 1700
S.58 Venite exultemus Domino - Ps.94 - 1701
* Enregistré par Ex Cathedra / Jeffrey Skidmore (Hyperion)
S.59 Confitebimur tibi Deus - Ps.74 - 1701
* Enregistré par L'ensemble vocal de Nantes - La Grande Ecurie et la Chambre du Roy / Paul Colleaux (Erato)
S.60 Ad Dominum cum tribularer - Ps.119 - 1701
S.61 Magnus Dominus - Ps.47 - 1701
S.62 Benedictus Dominus Deus Israel - Cant. - 1702
S.63 Notus in Judaea - Ps.75 - 1702
S.64 Ad te Domine clamabo - Ps.27 - 1703
S.65 Dominus regnavit - Ps.96 - 1704
S.66 Exaltabo te Domine - Ps.29 - 1704
* Enregistré par le Parlement de musique / Martin Gester (Opus 111/Naive)
S.67 Pange lingua - Hymne - 1689
S.68 Confitemini Domino et invocate - Ps.104 - 1705
S.69 Verbum supernum - Hymne - 1705
S.70 Quare fremuerunt gentes - Ps.2 - 1706
S.71 Exurgat Deus - Ps.67 - 1706
S.72 Cantate Domino canticum novum quia miserabilia - Ps.97 - 1707
* Enregistré par Ex Cathedra / Jeffrey Skidmore (ASV)
S.73 Dixit Dominus - Ps.109 - 1708 (2ème version)
S.74 Sacris solemniis - Hymne - 1709
* Enregistré par J-F Paillard - Michel Corboz (Erato)
* Un extrait de ce motet ("Panis Angelicus") a été enregistré par Ex Cathedra / Jeffrey Skidmore (Hyperion)
S.75 Exultate justi in Domino - Ps.32 - 1710
S.76 Exaltabo te, Deus meus - Ps.144 - 1712
S.77 Omnes gentes plaudite manibus - Ps.46 - 1689 (2ème version)

Le catalogue des oeuvres de Lalande a été établi par Lionel Sawkins. En gras les titres enregistrés. Les titres barrés ont été perdus. Je me suis fait cette liste il y a quelques jours histoire d'y voir plus clair, j'espère pouvoir mettre celle-ci à jour au fur et à mesure des parutions. Je la poste ici, on ne sait jamais, peut-être pourra-t-elle vous intéresser.

S. 120 Miserere pour voix seule (à partir du Miserere S. 27) :
- Higgingbottom : disque réédité chez Apex, Gillian Fischer
- Christie : disque des petits motets avec Véronique Gens
- Dumestre : disque "Tenebrae" avec Claire Lefilliâtre


Dernière édition par WoO le Sam 6 Sep 2008 - 14:31, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Dim 6 Avr 2008 - 1:29

En gras c'est les oeuvres gratuites ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Dim 6 Avr 2008 - 1:33

What the fuck ?!?

Non, juste celles qui ont été enregistrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 7 Avr 2008 - 0:42

Merci WoO. Wink
C'est fou de voir tout ce qui reste à enregistrer.
Tu as connaissance de tous les motets déjà disponibles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 7 Avr 2008 - 13:03

Si je ne me trompe pas, 66 grands motets nous sont parvenus dans leur intégralité. Pour le moment seuls 17 ont été enregistrés, il en reste encore 49 ! bounce

Ma liste ne concerne d'ailleurs que les grands motets, ne disposant pas du catalogue des oeuvres complètes de Lalande. Ces petits motets n'y figurent pas : le Miserere pour voix seule S.87 (une adaptation du grand Miserere S.27), les deux peits motetsVanum est vobis S.101 (arrangement des grands motets Nisi Dominus S.42 et Notus in Judea S.63) et Miserator et misericors S. 105 (arrangement des grands motets Exaltabo te, Deus meus S. 76 et Exurgat Deus, S. 71), ainsi que le Cantique sur le bonheur des justes S.127 . Ceux-ci figurent tous au programme du disque des petits motets de Christie dont nous avons parlé plus haut.


Dernière édition par WoO le Lun 7 Avr 2008 - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 7 Avr 2008 - 13:09

Merci pour ces précisions.
Mais je cherchais à savoirsi tu avais écouté tous ces enregistrements ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 7 Avr 2008 - 13:30

Non, pas tous malheureusement, les médiathèques parisiennes ont elles aussi leurs limites Sad

Pour le moment je n'ai écouté que les deux disques de Christie, celui de J-F Paillard/Corboz (une horreur !), le Miserere et les Leçons de Ténèbres par Lefilliâtre et ces mêmes Leçons de Ténèbres par Isabelle Desrochers (disque dont il faudrait peut-être dire un mot).

J'ai emprunté récemment le disque de Martin Gester avec Stéphanie Revidat/Stephan Van Dyck, j'en reparle sitôt que je l'ai écouté, et j'ai aussi sur le feu un des deux disques que Jeffrey Skidmore et l'ensemble Ex Cathedra ont enregistrés pour Hyperion (Grands Motets S.32, S.58, extrait du S.74). Paul Agnew figure au casting mais à première vue ça n'a pas l'air inoubliable. Prochainement les disques de Colleaux, Schneebeli et Herreweghe sont sur ma liste. Malheureusement ces derniers sont peu accessibles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 7 Avr 2008 - 13:32

J'irai voir ce que la médiathèque de Bordeaux a dans les tripes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Age : 30
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 18 Avr 2008 - 1:45

Bonsoir,

je suis tombé sur ce site par hasard pour trouver le catalogue des oeuvres de Delalande et je suisresté scotché par cette liste de WoO!!

Merci beaucoup!! Je confirme que ctte liste s'avère très utile!!!
Je suis un grand grand fan de la Musique Baroque Française!!!
Delalande, Desmarets,Charpentier,Lully bien sûr et les autres...

J'essaie au fur et à mesure du temps de me faire ma bibliothèque personelle mais il est vrai que les enregistrements sont plutôt dur à trouver!
Etant à Toulouse, je peine à en trouver quelques uns!
Cependant j'en ai déjà pas mal...
Si je peux vous être d'une aide quelconque, faîtes-moi signe!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 18 Avr 2008 - 2:03

Romain a écrit:
Merci beaucoup!! Je confirme que ctte liste s'avère très utile!!!

Wink

Merci, mais il faut surtout remercier le chercheur Lionel Sawkins qui accomplit un travail formidable sur ce compositeur depuis des années et sans qui rien n'aurait été possible. Maintenant je propose que nous imprimions cette liste et que nous la placardions devant chaque salle de concert, sur les portes de toutes les églises, que nous l'envoyions par fax, par mail ou par télégramme au CMBV de Versailles, à la Simphonie du Marais, au Concert Spirituel, aux Arts Florissants, au Poème Harmonique... pour exciter leur mauvaise conscience et les enjoindre de se mettre au boulot ! Twisted Evil

Romain a écrit:

Je suis un grand grand fan de la Musique Baroque Française!!!
Delalande, Desmarets,Charpentier,Lully bien sûr et les autres...

Un homme de goût ! cheers


Si avec ça nous ne remportons pas le jeu des compositeurs Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Age : 30
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 18 Avr 2008 - 2:25

Erci WoO pour tous ces compliments...!!

Ce qui me chagrine le plus, c'est le nombre de Grand Motets qui ne sont pas encore enregistrés,c'est impressionant!!

Vivement que je termine mes études de Chef de Choeur et que je m'y mette sérieusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 18 Avr 2008 - 9:23

J'archive soigneusement ce post pour le futur... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Age : 30
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 18 Avr 2008 - 10:47

Mais j'y compte bien...et je le ferai!!!!
La première intégrale des Grands Motets de Môssieu Delalande....
Bon laissez -moi quelques années quand même...mais je vous tiendrai au courant!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Avr 2008 - 13:03



Ici le :
I ) Regina Coelli S 53 :
II) De Profondis S23 .
III) Cantate DOmino S 72

Décidément même si quelques morceaux sont plaisants, De Lalande ne touche pas par sa profondeur et l'austérité de ses oeuvres .
Rien donc de vraiment déplaisant ici, mais pas de surprises . On est assez vite saisis par l'ennuie et ce malgré l'interprétation. La diction des voix est parfaite. Les choeurs bien audibles mais bien trop présent à mon gout. Une musique assez lullyste mais qui définitivement n'atteint pas l' homogénéité du grand lully.
Un avis donc pour moi plus que mitigé . Devrait plaire à WhoO ou aux autres inconditionnels du genre. Y en pas sur le forum je crois savoir hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Avr 2008 - 14:54

Delalande me plait justement par sa profondeur, laquelle s'effacera au XVIIIème siècle devant l'esprit de concert, et par sa conception d'ensemble, globale, qui ne vise pas un figuralisme simpliste comme chez Mondonville mais vise à retranscrire l'esprit général des psaumes qu'il veut mettre en musique. Quant à l'austérité elle est pour moi toute relative. Je serais très curieux d'écouter ce disque de Skidmore car c'est justement un de ceux qui me manquent (totalement indisponible dans les médiathèques parisiennes). Le second volet, paru chez Hyperion, qui comprend le Te Deum n'est pas ce que j'ai entendu de mieux chez Delalande : j'avais trouvé ça un peu morne. On est loin de l'interprétation lumineuse de Christie.


Dernière édition par WoO le Mar 29 Avr 2008 - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Mar 29 Avr 2008 - 10:14

WoO a écrit:
Je dirai justement le contraire : Delalande plait justement par sa profondeur, Quant à l'austérité elle est pour moi toute relative.


Je dirai justement le contraire . La profondeur d' une oeuvre est justement relative à chaque oreille alors que l'austérité s'attacherait plus à la conception de l'oeuvre plus qu'à la manière qu'a chacun de l'entendre


Dernière édition par atomlegend le Mar 29 Avr 2008 - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Mar 29 Avr 2008 - 11:54

Quand je parlais de "profondeur" c'était pour souligner le grand équilibre que je ressens chez lui entre la théâtralité extérieure propre à cette musique et l'expression sincère d'une foi religieuse. Une musique à la fois démonstrative et intériorisée, méditative et contemplative.
Ces qualités se perdront par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 17 Juil 2008 - 16:40

Eragny a écrit:
D'ailleurs je connais pas Delalande...

C'est vraiment le maître du grand motet versaillais mais je ne suis pas sûr que tu sois très branché musique religieuse... Tu devrais d'abord essayer Les Folies de Cardenio par Coin ou bien les symphonies pour les soupers du roi, mais uniquement par Reyne bounce De la musique orchestrale très sympa et d'esprit complètement... heu... lullyste ! ... ooups! j'en ai peut-être trop dit silent
Commence par Les Folies, c'est plus tardif (début du règne de Louis XV)


Dernière édition par WoO le Jeu 17 Juil 2008 - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 17 Juil 2008 - 18:29

WoO a écrit:


les symphonies pour les soupers du roi[/i], mais uniquement par Reyne bounce

Et Goebel hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 17 Juil 2008 - 18:31

scratch

Tu confonds pas avec Paillard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 17 Juil 2008 - 18:33

WoO a écrit:
scratch

Tu confonds pas avec Paillard ?

Non, mais si Goebel les avaient interprétées je me serais jeté dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 17 Juil 2008 - 18:48

C'est ironique ? scratch

J'ai l'impression que tu n'aimes pas beaucoup ces pièces (et encore c'est un euphémisme) qui sont pourtant dans un style complètement lullyste, variées et très dansantes... Pour moi c'est un mystère que tu n'accroches pas, ne serait-ce qu'aux chaconnes et passacailles qui sont magnifiques... Question J'ai l'impression que tu as été traumatisé par le disque de Paillard et que tu te fais une idée fausse de ces oeuvres qui sont loin de se résumer aux airs pour trompettes. Pour ce qui est de l'orchestre de Reyne il est vraiment sans reproche dans cette intégrale. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 17 Juil 2008 - 18:55

Oui, un peu je hais les envolées de trompettes en fait.
Mais j'adore :

Ses ténèbres dont on a déjà parlé . Ses grands motets aussi .


Dernière édition par atomlegend le Jeu 17 Juil 2008 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Jeu 24 Juil 2008 - 16:55

J'ai écouté les Folies de Cardenio. J'ai trouvé ça tellement génial que je n'ai écouté presque que ça pendant mes vacances hehe J'adore l'inventivité de Delalande, c'est plein d'esprit et très drôle (surtout la partie "Le Bal" !). On est pour moi loin de la lourdeur de Lully, et plus près de la fraicheur et de la spontanéité de Rameau ici !

Une belle découverte Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 25 Juil 2008 - 1:39

Eragny ?

Que je regrette d'avoir dit du bien de toi en ton absence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Ven 25 Juil 2008 - 22:11

DavidLeMarrec a écrit:
Eragny ?

Que je regrette d'avoir dit du bien de toi en ton absence...
Embarassed
Tu n'aimes pas ? Very Happy
Et tu as dis du bien de moi quelque part ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 26 Juil 2008 - 0:10

Eragny a écrit:
Tu n'aimes pas ? Very Happy
Je n'aime pas ceci : la lourdeur de Lully.

Citation :
Et tu as dis du bien de moi quelque part ? Very Happy
Autant te le dire tout de suite, je n'étais pas seul, je le regrette et je ne serai peut-être pas le seul à le regretter si tu persistes ainsi dans la mauvaise voie... cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 26 Juil 2008 - 0:18

Eragny a écrit:

J'adore l'inventivité de Delalande
Ah !!!!!!! scratch
Eragny a écrit:

c'est plein d'esprit et très drôle (surtout la partie "Le Bal" !).
C'est vrai.
Eragny a écrit:

On est pour moi loin de la lourdeur la richesse, la poésie, l' imagination de Lully, et plus près de la fraicheur et de la spontanéité de Rameau Boismortier et autres ici !

Une belle découverte Smile


bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 26 Juil 2008 - 0:34

allons, ce sont deux compositeurs d'égal talent mains

ils ont fait de jolis motets mais avant eux Henry Du Mont en faisait de tout aussi beaux Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 26 Juil 2008 - 0:45

Schwark a écrit:
allons, ce sont deux compositeurs d'égal talent mains

Il n'y a que dans le jeu des compositeurs de "autour de la musique"
qu'on pourrait effectivement en faire la comparaison Shocked ( Sud, jacky et autres contemporains)


Schwark a écrit:

ils ont fait de jolis motets


De La Lande aura essayé

Schwark a écrit:

mais avant eux Henry Du Mont en faisait de tout aussi beaux Mr. Green


Je connais pas ce Monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 26 Juil 2008 - 1:10

atomlegend a écrit:

Schwark a écrit:

ils ont fait de jolis motets

De La Lande aura essayé

Je ne connais que le disque de Christie qui contient 3 motets dont le Te Deum. Et sur la seule base de ce disque, je trouve qu'il a très bien fait d'essayer 77 fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 26 Juil 2008 - 1:24

On va finir par être Hs ( on l'est ) mais dire Les Folies de Cardenio moins lourdes que Lully ou proche de la musique de Rameau viking

On se rapproche en effet d'une pâle copie Lullyste à effet Vivaldien ornée de trompettes .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Sam 26 Juil 2008 - 12:37

Schwark a écrit:
allons, ce sont deux compositeurs d'égal talent mains

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Ils n'ont tout simplement pas exercé leurs talents dans le même genre c'est tout. La musique instrumentale pure de Lalande est d'ailleurs bien plus variée que celle de Lully mais il revient à ce dernier d'avoir marqué de son empreinte plusieurs générations de musiciens.

Quant à Atom : carton rouge fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Juil 2008 - 12:56

WoO a écrit:
La musique instrumentale pure de Lalande est d'ailleurs bien plus variée que celle de Lully

Là, il faut vite me dire sur quoi on se base pour dire des choses pareils. ( quelles oeuvres ?)
Parce que là j'achète l'intégral de De Lalande dans la foulée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Juil 2008 - 13:10

atomlegend a écrit:
Là, il faut vite me dire sur quoi on se base pour dire des choses pareils. ( quelles oeuvres ?)

Sur l'intégrale des Simphonies pour les soupers du Roy. Celle-ci est actuellement indisponible mais il existe un disque d'extraits dans la collection "Musique d'abord" chez Harmonia Mundi (malheureusement pour toi les "airs pour les trompettes" qui sont un des tubes de Lalande figurent au programme de ce disque Confused ). Personnellement je trouve ça plus varié que la musique des ballets de Lully mais c'est sans doute aussi parce que Reyne et sa bande essaient de varier au maximum l'instrumentation pour ne pas lasser l'auditeur. Delalande a aussi écrit de très belles chaconnes qui n'ont rien à envier à celle de Lully.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Juil 2008 - 13:33

Mais oui, c'est bien supérieur hehe


J'écouterais bien ces Symphonies pour les Soupers du Roy, moi siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Juil 2008 - 13:40

Eragny a écrit:
Mais oui, c'est bien supérieur hehe


J'écouterais bien ces Symphonies pour les Soupers du Roy, moi siffle

Je m'incline, c'est peine perdue. pendu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Juil 2008 - 14:12

Eragny a écrit:
Mais oui, c'est bien supérieur hehe

Tu es incorrigible ! fesse

Eragny a écrit:
J'écouterais bien ces Symphonies pour les Soupers du Roy, moi siffle

Et tu crois que tu mérites d'écouter ça après l'horreur que tu viens d'écrire ? Twisted Evil

Ca sonne vraiment première école hein, je préfère te prévenir à l'avance et conjurer toute mauvaise surprise. C'est tout ce qu'il y a de plus louisquatorzien et lullyste : pas sûr que ça soit assez frivole pour te plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   Lun 28 Juil 2008 - 14:14

Frivole, comment dire scratch

http://www.frivole.ne/


Dernière édition par atomlegend le Lun 28 Juil 2008 - 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Delalande, Michel-Richard (1657 - 1726)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» De Lalande : Les folies de Cardenio
» Domenico Zipoli (1688-1726)
» Les Arts Florissants - Christie
» Oude Kerke, Amsterdam [Vater - Müller 1726]
» Philipp Heinrich Erlebach (1657-1714)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: