Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bach - Oeuvres pour orgue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 12 Nov 2015 - 16:54

Écoute des Sonates en trio par Michel Chapuis à l'orgue Andersen de l'église Notre Sauveur à Copenhague.



Ce gros instrument, construit en 1698 par les frères Botzen, a été restauré en 1965, et Chapuis y enregistrait les Sonates 2 ans plus tard.
Étrangement, le disque que j'ai écouté (volume 1 de l'intégrale) ne contient que les 5 premières, BWV 525-529.

Cet enregistrement ne m'a pas conquis.
Je trouve Chapuis très peu expressif ici. Il ne met pas en valeur la poétique de ces sonates, se contentant d'une exécution propre et froide qui ressemble à un étalage technique (même si ce n'était probablement pas l'intention), et pour ce dernier point, c'est plutôt réussi. Cependant, c'est impressionnant de voir comme son tempo fluctue entre certaines sections ; je doute vraiment que ce soit volontaire vu le style de Chapuis, et en plus ce n'est pas très musical.

Le phrasé est monocorde, voire mécanique, et si ça peut marcher dans certains mouvements vifs, je reste la plupart du temps sur ma faim. Les mouvements lents notamment sont très frustrants, pas une note plus haute que l'autre !
D'ailleurs, la Sonate qu'il réussit le mieux est la n° 3, celle qui tient le propos le plus simple...

La registration acidulée et mordante compense un peu, mais là aussi c'est très peu varié : il se cantonne la plupart du temps à des petites mixtures ou la régale (on a parfois une flûte de 4')... du coup ça peut être lassant à la longue.


Assez déçu par cette interprétation, qui sans être mauvaise, occulte un peu la richesse, la variété et l'expressivité de ces chefs-d’œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1599
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Ven 13 Nov 2015 - 1:12

Jof a écrit:
...la richesse, la variété et l'expressivité de ces chefs-d’œuvre...

cheers

sans oublier le choral toujours présent. Oeuvres à la fois immédiates et ouvrant des perspectives complexes. J'ai ma version préférée (sans avoir ton savoir, musical et technique): Isoir, pour lequel tu n'as pas toujours été très tendre; j'imagine que tu connais sa version des sonates en trio (pour celle que je connais: la version reprise sur Dolce Vita, à l'orgue de Esch-sur-Alzette). De mon écoute: une forme de clarté presque fragile (un son, ou des registrations cristallines, presque aussi cassantes que des perles de verre, mettant si bien en valeur la richesse polyphonique, la verve expressive, et le chant)


study  pour plus d'infos sur les arrières plans de ces oeuvres -sujets d'émerveillement- :
http://www.musicologie.org/publirem/rusquet_js_bach_orgue_profane.html
« l'équilibre est ici miraculeux entre l'effusion de la poésie lyrique et la densité de la pensée formelle, réunies en des mouvements de danse et de mélodie quasi vocale. » Gilles Cantagrel (cité dans musicologie.org)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Ven 13 Nov 2015 - 9:51

xoph a écrit:
sans oublier le choral toujours présent. Oeuvres à la fois immédiates et ouvrant des perspectives complexes.

Quel choral ?  Surprised

Immédiates, pas totalement pour ma part : au début je voyais un peu ça comme les Concertos pour orgue seul (donc des pièces entraînantes et chouettes, pas bien plus que ça), et c'est seulement quand j'ai commencé d'en travailler une que j'ai compris que la réputation de haut chef-d’œuvre ne leur était pas octroyée par hasard (en plus de la réputation de leur difficulté technique : on pourrait se dire que 3 petites voix ne peuvent pas être bien méchantes à jouer quand on a "3 mains", bah en fait si  Mr. Green ).

xoph a écrit:
J'ai ma version préférée (sans avoir ton savoir, musical et technique): Isoir, pour lequel tu n'as pas toujours été très tendre; j'imagine que tu connais sa version des sonates en trio (pour celle que je connais: la version reprise sur Dolce Vita, à l'orgue de Esch-sur-Alzette). De mon écoute: une forme de clarté presque fragile (un son, ou des registrations cristallines, presque aussi cassantes que des perles de verre, mettant si bien en valeur la richesse polyphonique, la verve expressive, et le chant)

Oh mais j'étais encore tout jeune, je ne savais pas ce que je disais ! C'est de l'histoire ancienne.  hehe  (même s'il faut reconnaître que certains de ses chorals sont assez mal registrés...)

J'avais écouté ça en parallèle des Concertos réunis dans le coffret de "L'Orgue concertant" de Bach (chez la Dolce Volta donc), et j'en garde plutôt un bon souvenir (mais à ce moment, je ne savais pas les apprécier à leur juste valeur).
Je me referai ça prochainement.  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1599
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Sam 14 Nov 2015 - 15:29

Jof a écrit:
xoph a écrit:
sans oublier le choral toujours présent. Oeuvres à la fois immédiates et ouvrant des perspectives complexes.

Quel choral ?  Surprised

Et me voilà pris la langue dans le sac à pédanteries Embarassed . Par choral, j'entends non pas le choral luthérien mais ce qui, au travers de la virtuosité et de la jubilation de ces sonates (qui regardent parfois vers l'italie) nous ramène du côté des cantates, passions et chorals (cette fois au sens liturgique - que je connais fort mal il est vrai).

Allez, un petit tableau qui montre bien comment Bach encore une fois refond les matériaux pour en faire des oeuvres scintillantes.

Spoiler:
 


Dernière édition par xoph le Sam 14 Nov 2015 - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Sam 14 Nov 2015 - 18:31

Ah je ne savais pas que le matériau de ces Sonates piochait ailleurs. Smile

Merci pour ce tableau, d'où le tires-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1599
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Sam 14 Nov 2015 - 19:18

Wink d'excel (avec l'aimable collaboration du Bach collection bouquins (J.J Groleau pour la partie orgue) et du Bach d' A.Basso).
..."piochait ailleurs" ou sera repris ailleurs (une autre fois j'essayerai de le faire apparaître).

Je rêve par contre d'un tableau ou carte qui ferait apparaître tous les passages internes entre les oeuvres de Bach (cantates / chorals Schübler par exemple - là le tableau existe sur Wikipédia-, etc..) (et imports bien entendu, Marcello, Vivaldi, Reinken, etc..).

Question Je ne sais pas si cela existe. Avis aux savants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1599
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 23 Déc 2015 - 23:05

Bonjour

Comment aborderiez vous les grands diptyques, triptyques?
Je m'avoue un peu perdu et intimidé. (j'aurais mieux aimé que Bach les eu regroupés par 6, voire 48. Ou qu'un éditeur peu scrupuleux l'ait fait en son nom)

par ordre chronologique? par similarité avec des affects ou histoires (sous forme de retable en quelque sorte)? par croisement avec des recherches connexes (chez Bach? dans les liens de Bach avec ses sources et attirances?) ou au petit bonheur l'éblouissement?

Bref comment naviguer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 24 Déc 2015 - 0:26

Pour te répondre, j'ai voulu commencé à faire une description de tout le corpus, mais je me rends compte qu'en fait c'est trop long et que de toute façon, je ne connais même pas tout... Donc j'abandonne pour l'instant (même si j'ai eu le temps de terminer un petit quelque chose sur les Toccatas et fugues).

Pour faire court, personnellement, je procède par corpus : les Toccatas et fugues, les 6 grands Préludes et fugues (BWV 543-548), les 8 petits (BWV 553-560, potentiellement d'un autre que Bach), les Fugues seules, les Préludes seuls, les pièces isolées (Fantaisie, BWV 572, Passacaille et fugue, Canzone, Alla breve) et puis les autres Préludes et fugues (ils sont légion !). En gros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1599
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 24 Déc 2015 - 0:39

Merci pour ton dégrossissage Wink qui me donne déjà des pistes. A suivre, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 24 Déc 2015 - 0:45

Bon, je vais quand même poster ce que j'ai écrit sur les Toccatas et fugues. Elles figurent parmi mes oeuvres préférées de Bach.


On y trouve la BWV 538, nommée "Dorienne", avec sa vaillante toccata traversée de part en part d'un flot de doubles croches, écrite avec un immense talent rhétorique, et magnifique fugue, elle aussi très éloquente, plutôt constituée de valeur longues. Personnellement je la mets tout en haut du panier !

Ensuite, la BWV 540 en fa majeur, d'aspect plus brillant et festif (là aussi, flot de doubles croches et canons des deux mains, entrecoupés de solos de pédale) et qui est très développée, et dont la fugue joue aussi sur les valeurs longues et les chromatismes, dans une riche polyphonie qui sonne avec noblesse et charme.

Pour la brillance, la BWV 564 n'est pas en reste ! La toccata, une fois lancée (après le préambule monodique qui commence aux manuels et termine à la pédale), est un bijou de malice, d'entrain et de jubilation. Et ici, surprise, la toccata et la fugue sont séparées par un adagio plaintif et méditatif ! Mais la fugue ramène la gaieté et l'excitation.

On ne présente plus la BWV 565, dont la toccata (assez peu dense) se veut surprenante et fougueuse. La fugue sonne avec plus d'ampleur et une construction mieux sentie. On reste en deçà des autres avec celle-ci, qui est pourtant la plus célèbre...

Enfin, la BWV 566 est, de même, en-dessous, et joue plus sur l'immédiateté. En revanche, moins inventive que celle en ré mineur, elle n'a pas connu le même succès (loin de là). La fugue dégage encore l'influence des compositeurs d'Allemagne du Nord qui ont précédé Bach (thème en notes répétées et tissu polyphonique peu dense).

J'ajoute à tout ça la Fantaisie et fugue en sol mineur, BWV 542, qui pour le coup est un sommet de l'orgue. La fantaisie, qui fait alterner de grands traits sur le plein-jeu et des interludes plus intimes, est écrite dans une tension et un dramatisme suffocants. Si la fugue est moins oppressante, elle est très dynamique et tout aussi théâtrale. Je la place juste à côté de la Dorienne.

Ce corpus, si on omet les BWV 565-566, est écrit avec une science de la construction magistrale et des harmonies denses. Chaque pièce a une personnalité très marquée, et il est assez aisé de se repérer.


Les 6 grands Préludes et fugues, BWV 543-548 sont du même tonneau. Juste en-dessous des Toccatas et fugues, ils présentent aussi une vaste palette d'ambiances et les caractéristiques sus-citées leur sont applicables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1599
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Sam 26 Déc 2015 - 13:15

Jof a écrit:
Pour te répondre, j'ai voulu commencé à faire une description de tout le corpus, mais je me rends compte qu'en fait c'est trop long et que de toute façon, je ne connais même pas tout... Donc j'abandonne pour l'instant (même si j'ai eu le temps de terminer un petit quelque chose sur les Toccatas et fugues).

Pour faire court, personnellement, je procède par corpus : les Toccatas et fugues, les 6 grands Préludes et fugues (BWV 543-548), les 8 petits (BWV 553-560, potentiellement d'un autre que Bach), les Fugues seules, les Préludes seuls, les pièces isolées (Fantaisie, BWV 572, Passacaille et fugue, Canzone, Alla breve) et puis les autres Préludes et fugues (ils sont légion !). En gros.

Wink Je crois que tu n'es pas seul à trouver la tâche ardue, certains moins téméraires choisissent l'ordre alphabétique!

study "Il existe de trop nombreuses incertitudes pour vouloir présenter les pièces d'orgue par ordre chronologique...Un regroupement des oeuvres suivant leur forme ou suivant une thématique a également été écartée. Plusieurs pièces se seraient alors trouvées isolées, et d'autres auraient dues être traitées à plusieurs reprises. Dans un souci pratique, nous avons donc retenu une présentation par ordre alphabétique."
Introduction du chapitre Orgue collection Bouquins (partie rédigée par Jean-Jacques Groleau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 11 Fév 2016 - 22:11


Smile Suite de ma découverte de l'intégrale enregistrée chez le label Eterna dans les années 1960 sur de grands Silbermann de l'ex-DDR.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:




Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 538
Prélude et Fugue en si mineur, BWV 544
Sonates en trio n°3 et n°5, BWV 527 & 529

= Hans Otto, orgue Silbermann de l'église de Grosshartmannsdorf

(Eterna, septembre 1961)

Smile Je ne raffole pas de ces buffets Silbermann austères, carrés et massifs, qui se ressemblent tous d'une église à l'autre.
Mais alors quelle sonorité !
Cet instrument de taille relativement modeste convient parfaitement aux sonates. Au demeurant, l'interprétation de l'édifiant diptyque BWV 544 ne manque ni de puissance ni de panache.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 16 Fév 2016 - 21:43

Mélomaniac, in playlist, a écrit:


L'abbaye Saint-Georges de Grauhof-Goslar (Basse-Saxe)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Orgelbüchlein, chorals BWV 613-632
Fugue en ut mineur, BWV 574
Canzona en ré mineur, BWV 588

= Olivier Vernet, orgue Treutmann de l'abbaye de Grauhof-Goslar

(Ligia, septembre 1997)

Smile Un de mes orgues baroques préférés, qui s'épanouit dans une superbe acoustique -longue et enveloppante.
L'enregistrement laisse apparaître les bruits mécaniques, -j'aime beaucoup.
Ce disque s'intègre à la stimulante intégrale entreprise par Vernet au milieu des années 1990, que j'avais acquise à sa parution, volume par volume.
L'on retrouve la souplesse et la vivacité de son toucher dans la Fugue sur un thème de Legrenzi qui bénéficie d'une interprétation d'anthologie, Vernet équilibrant à merveille l'aplomb rondouillet de l'instrument, sa profonde respiration, avec l'énergie qui lui est propre.



Mélomaniac a écrit:


Intérieur de l'ancienne église des jésuites de Porrentruy (Jura suisse)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude et Fugue en sol majeur, BWV 541
Prélude et Fugue en la mineur, BWV 543
Partite sur le choral Sei gregrüsset, Jesu gütig, BWV 768

= Olivier Vernet, orgue Ahrend de l'ancienne église des jésuites de Porrentruy

(Ligia, juin 1996)

Smile L'immense vaisseau du lieu offre une résonance propice à la poésie, mais redoutable pour l'organiste, -et le preneur de son.
Vernet triomphe de ses enjeux acoustiques, et profite de ce somptueux écrin pour nous livrer une Fugue en la mineur d'un entrain, d'une hauteur de vues absolument magistrales.
Grâce à une rythmique inflexible (et pourtant d'une incroyable envolée !), il réussit un crescendo expressif absolument bluffant, que même les longs traits de pédalier exaltent au lieu de freiner.
C'est le choc chaque fois que je réécoute cette interprétation irrésistible. A tomber à la renverse !
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 17 Fév 2016 - 22:14


Smile Hier en playlist, confrontation du même programme dans deux interprétations fort différentes, mettant en valeur deux instruments nouvellement installés, l'une démonstrative, avide de brio et sensations fortes ; l'autre plus idiomatique et non moins impressionnante.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:


L'abbaye de Waldsassen (Bavière)

...et sa célèbre bibliothèque :
 


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 538
Toccata et Fugue en fa majeur, BWV 540
Toccata et Fugue en ut majeur, BWV 564
Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 565
Prélude et Fugue en mi majeur, BWV 566

= Günther Kaunzinger, orgue Pfaff de la Basilique de Waldsassen

(Inak, août 1983)

Smile L'instrument avait été reconstruit quelques années avant ce disque, dans un admirable buffet rococo qui remonte au milieu du XVIII° siècle.
On observe quelques registrations bizarroïdes, mais à quoi ne cèderait-on sur pareil joujou à six claviers (60 jeux au Hauptwerk, 22 au Chorwerk) ?!
Et quoi qu'on pense, Bach sur les chamades, ça en jette ! Cochereau à Notre-Dame de Paris ne s'en privait pas...  Mr.Red
Surtout quand c'est joué avec une telle virtuosité ! -dans le livret du CD, Kaunzinger est vanté tel un « Liszt de l'orgue ».
Sur le même instrument bavarois, il enregistra une moitié de son intégrale Widor, mais aussi quasiment tout Vierne et Franck.




Mélomaniac a écrit:

La cathédrale luthérienne d'Oslo


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 538
Toccata et Fugue en fa majeur, BWV 540
Toccata et Fugue en ut majeur, BWV 564
Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 565
Prélude et Fugue en mi majeur, BWV 566

= Kåre Nordstoga, orgue Ryde & Berg de la cathédrale luthérienne d'Oslo

(Simax, septembre 2000)

Smile Un programme exactement identique à celui que j'écoutais tout à l'heure, mais ici dans une interprétation moins clinquante et peinturlurée.
En revanche, le buffet de cet orgue de la capitale norvégienne, construit en 1998 par Ryde & Berg, a retrouvé sa flagrante couleur verte de la période baroque, lorsque Lambert Daniel Karsten (élève de Schnitger) avait érigé cet instrument en 1727 -à l'époque le plus grand de Scandinavie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 8 Mar 2016 - 1:20

Mélomaniac, in playlist, a écrit:


L'emblématique Thomaskirche de Leipzig,
qui abrite aussi un orgue Sauer d'esthétique post-romantique



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude et Fugue en si mineur, BWV 544
Prélude et Fugue en mi mineur, BWV 548
Variations canoniques, BWV 769
L'art de la Fugue, BWV 1080 -fuga a 3 soggetti

= Ullrich Böhme, orgue Woehl de l'église Saint-Thomas de Leipzig

(Querstand, octobre 2008 - mars 2009)

Smile Un instrument installé en l'an 2000 à l'occasion du 250tenaire, richement doté (4 claviers + pédalier avec Posaun 32' et Gross Untersatz 32' qu'on entend tout deux dans le Prélude en si mineur).
Excellent organiste habitué du lieu, qui dans ce programme très cohérent se consacre aux oeuvres tardives du Cantor, avec un jeu qui se caractérise par sa vivacité, sa tension et sa linéarité (juste au point d'éviter la raideur).
Autant dire que jouées ainsi ces deux Fugues parmi les plus vertigineuses de Bach côtoient la transe irrespirable.
Un très bon disque donc, et superbe prise de son, comme toujours avec ce label.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2892
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 5 Avr 2016 - 22:25

Si nous devions poursuivre cette discussion, je propose de la déplacer ici...

Cololi a écrit:
Pipus a écrit:
Cololi a écrit:
Bach ... ce n'est pas de l'orgue ... ce sont des oeuvres pour clavier en réalité ... on peut les jouer sur n'importe quel instrument à clavier (je parle dans l'esprit, pas forcément techniquement à cause de la pédale) sans que cela change grand chose à la sauce.

C'est intéressant ce que tu dis ; je pense comme toi pour beaucoup d'oeuvres de Bach, où l'harmonie, le contrepoint, prédominent, mais typiquement pas pour ces oeuvres pour orgue pour lesquelles la puissance de l'instrument et la fusion des timbres génèrent une sensation de gigantisme.

Oui ça ne jeux le reconnaître, ça ne donne pas exactement la même chose. Et perso je préfère quand même joué à l'orgue.
Mais, je suis toujours frustré par ça.

J'ai le sentiment que les oeuvres pour orgue de Bach (du moins celles que je connais, j'extrapole du coup en sachant les limites de l'exercice) sont destinées à être jouées sur cet instrument, pour au moins deux raisons. La première est une écriture assez verticale, dans laquelle nombre d'accords sont appuyés et durent dans le temps : Tadaaaaaaaaaaaaaaa (etc.) ; il s'en dégage une impression grandiose, monumentale, une sensation de retour arrière impossible dans le temps, que je ne pense pas simple à obtenir avec un piano. La deuxième est le jeu des timbres, entre des registres monstrueux et tonitruants, et d'autres aux douces et fluettes envolées aériennes. A part un orchestre, qui induirait une adaptation, je ne vois pas quel instrument permettrait cela.

Ceci étant dit, pour modérer mon propos, cela n'empêche pas de jouer ces oeuvres sur d'autres instruments, afin de leur donner un éclairage différent ; toutes ne s'y prêtent peut-être pas mais je pense que ça reste intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28682
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 5 Avr 2016 - 22:29

Pour le 1° point je suis vraiment d'accord avec toi, la possibilité de prolonger le son à l'orgue peut changer la donne.
Pour le 2° en revanche ... je pense tout le contraire.

Je ne suis pas un vrai connaisseur de l'orgue cependant, ça je n'ai pas grande peine à le reconnaître.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2892
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 5 Avr 2016 - 23:00

Cololi a écrit:
Pour le 2° en revanche ... je pense tout le contraire.

Si l'écriture de l'oeuvre est profondément ancrée dans les spécificités de l'orgue (je pense à la multiplicité des timbres, durée des sons... mais je connais très peu le domaine), effectivement on risque d'être un peu hors-sujet. On peut toujours essayer, l'approche peut être instructive.

Pour autant, certaines compositions semblent quand même pouvoir être jouées sur d'autres instruments. Je lisais par exemple (http://www.musicologie.org/publirem/rusquet_js_bach_orgue_chorals.html, Michel Rusquet, "Trois siècles de musique instrumentale") : "la fugue finale est elle-même précédée de quatre Duetti (BWV 802 à 805) que les clavecinistes ont pris l'habitude de s'approprier". Effectivement à l'écoute de ces quatre petits morceaux, on est dans un registre assez adaptable, sans jeu entre divers timbres ni prolongement de notes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 5 Avr 2016 - 23:03

COUCOU C'EST MOI !

Cololi, tu essaieras la Dorienne ou la Fantaisie et fugue en sol mineur sur un clavecin-pédalier, et après tu reviendras.  Mr.Red
Tu as dit en playlist que Bach ne mettait pas d'indications de registres, mais en réalité si, on a quelques indices qui indiquent qu'il a bel et bien pensé ses œuvres pour orgue pour cet instrument. Notamment, dans la Dorienne, il indique les changements de clavier (Hautpwerk, Rückpositiv), il précise que ses Sonates en trio sont à 2 claviers et pédale (certes, ça pourrait être un clavecin, si on chipote, mais clairement ce serait moche), il indique pro Organo pleno pour certains chorals ou Préludes et fugues...

Pour ses chorals, il n'y a pas vraiment d'équivoque puisque le prélude de choral a un rôle liturgique, il est donc bien naturel qu'il les ait écrits en pensant à l'orgue.
Notons aussi que certaines œuvres (comme les Préludes et fugues) ont été écrites pour correspondre à un temps liturgique (le 544 pour la passion, le 532 pour le résurrection, par exemple).

Et, en plus de tout ça, la chose la plus importante, c'est comment ça sonne. Sur le plan musical, si on joue des trucs pour orgue sur un clavecin, il y aura des choses qui ne marcheront pas bien voire pas du tout, même dans les pièces de mouvement où la tenue du son n'a pas de rôle contrapuntique (les mouvements vifs des Sonates en trio sont tellement touffus que chacune des voix doit être jouée sur un timbre qui se différencie des autres, sinon on n'entend pas grand chose ! les mouvements lents, quant à eux, jouent sur le chant des valeurs longues, impossible à obtenir au clavecin). Je suis persuadé que ses oeuvres pour orgue ont été pensées exclusivement pour orgue.
Et puis franchement, si on joue Bach au piano c'est juste parce que c'est génial, et les pianistes aussi veulent en profiter. Je ne connais pas beaucoup de pianistes qui donnent du Couperin, du Buxtehude ou du Sweelinck en concert...

Sinon, je suis bien sûr d'accord avec Pipus là-dessus :
Pipus a écrit:
cela n'empêche pas de jouer ces oeuvres sur d'autres instruments, afin de leur donner un éclairage différent ; toutes ne s'y prêtent peut-être pas mais je pense que ça reste intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 5 Avr 2016 - 23:11

Surprised De fait, les oeuvres pour orgue ne sont pas jouées si souvent que ça au piano ou au clavecin, à moins de transcriptions (Busoni par exemple).
Les Partitas, Arias et autres pièces lyriques, ça peut marcher.
Mais les grands diptyques, les chorals...

Stokowski en a fait ses choux gras à l'orchestre, justement parce que cet effectif permet une tenue du son, des variations de plans, de timbres.

Il n'y a pas de fumée sans feu : si les oeuvres conçues pour l'orgue et habituellement jouées à l'orgue sont rarement entendues au piano, il y a bien une raison !

Compte tenu de la notoriété de ce répertoire, les pianistes s'en serait largement emparés depuis longtemps si leur instrument convenait à ces pièces.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28682
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 8:21

Désolé, mais je ne suis pas convaincu par vos arguments. Je vous accorde que ça ne donnerai pas exactement la même chose au clavecin ou au piano (mais ... ça serait vrai aussi pour des oeuvres pour piano qu'on essayerait de jouer sur orgue ...), et on y perdrait cette possibilité de prolonger les sons.

Mais ... c'est de l'utilisation extrêmement minimale de l'orgue. Le compositeur semble n'accorder d'importance qu'au contrepoint, puis au contrepoint et encore au contrepoint (ok de temps en temps il y a des chorals). A partir de là il n'y a que les notes qui comptent.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81477
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 13:06

Entre médire de Bach et de Cololi, c'est normalement Cololi qui est prioritaire, mais je vois bien ce qu'il veut dire. Dilemme…

Au delà du détail de la composition (les parties de pédalier surtout, parce qu'il n'y a pas tant de tenues que ça), ça reste une écriture assez peu contingente, comme toujours chez Bach. On sent que ce n'est pas l'instrument qui dicte les orientations de la musique – et ce n'est même pas un sens du drame, c'est essentiellement la musique, pure, et le contrepoint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 18:02

Cololi a écrit:
Mais ... c'est de l'utilisation extrêmement minimale de l'orgue. Le compositeur semble n'accorder d'importance qu'au contrepoint, puis au contrepoint et encore au contrepoint (ok de temps en temps il y a des chorals). A partir de là il n'y a que les notes qui comptent.

En effet, contrairement aux français, Bach n'indique pas la façon précise de registrer sa musique à l'orgue (d'où l'utilisation "minimale" que tu dénotes). Mais il faut replacer les choses dans leur contexte : en France, on a le cromorne, le cornet, le plein-jeu, les fonds et les anches ; en Allemagne, la disposition offre un petit peu moins de diversité puisqu'on a les fonds, les mixtures (avec anches de pédale) et les anches manuelles (qu'on peut utiliser en soliste ou avec les mixtures). Je pense que ces différences d'esthétique expliquent en partie le fait que les allemands ne donnent que peu d'indices quant à l'utilisation de l'orgue.

Cependant, Bach n'est pas le seul dans ce cas : Buxtehude, Bruhns ou Lübeck donnent encore moins d'indication, ça ne veut pas dire pour autant qu'ils destinent leur musique indifféremment à tous les claviers (musicalement, il y a des choses qui ne marchent pas, et les clavecins à pédales n'étaient pas si répandus).

DavidLeMarrec a écrit:
On sent que ce n'est pas l'instrument qui dicte les orientations de la musique – et ce n'est même pas un sens du drame, c'est essentiellement la musique, pure, et le contrepoint.

C'est drôle, parce que je ne sens pas du tout les choses comme ça. Pour moi, si, les configurations de l'instrument (je parle pour la musique pour orgue, je ne peux m'avancer sur le reste) influencent la façon dont il écrit sa musique. Je veux bien t'accorder que c'est de manière limitée, mais tout de même (l'acoustique, la tenue du son, les possibilités de contrastes grâce aux changements de claviers, la différenciation des timbres, la plénitude des pleins-jeux...).
Quant au sens du drame, au contraire, je trouve que la musique de Bach en est pleine, et ça associé à son génie contrapuntique, bah ça donne des trucs plutôt cool...

Mais bon, tout ça est très subjectif (et puis je ne suis pas très objectif, puisque c'est mon instrument), et je manque d'expérience dans la musique de Bach, que j'ai peu jouée (autant à l'orgue qu'au clavecin ou au piano).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28682
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 18:13

Jof sur ce que tu dis dans ton 1° point, je ne dis pas le contraire du tout. C'est pour ça que je ne creuse pas le baroque allemand.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 18:37

Dommage que ça t'intéresse moins, car si c'est moins riche sur le plan de la facture instrumentale, il y a quand même plus de musique... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 18:51

C’est curieux, parce je ne ressens pas cette dichotomie (que Cololi fait). Bon, on ne peut pas dire certes que j’aie écouté énormément d’orgue français et allemand, mais à part certains Bach (dont l’histoire a fait un cas a part) je ne pourrais pas dire quel répertoire est le plus écrit pour l’instrument. J’imagine aussi mal Grigny que Bruhns au clavecin ou au piano, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 20:03

Bah c'est tout pareil pour moi.
Que ce soit Bach ou Couperin, je pense que ce qui est écrit pour orgue ne sonnera pleinement que sur un orgue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28682
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mer 6 Avr 2016 - 21:23

Jof a écrit:
Dommage que ça t'intéresse moins, car si c'est moins riche sur le plan de la facture instrumentale, il y a quand même plus de musique... Mr.Red

Non justement. La musique c'est un équilibre. De même que la littérature n'est pas du fond ou de la forme ... mais du fond par la forme (la forme ne pouvant plus se séparer du fond) ... en musique quand on se contente d'arborer la structure, rien que la structure ... et bien ça ne me touche guère. Je n'aime pas ceux qui ne font que dans l'effet ... mais de la même manière je n'aime pas ceux qui ne font que dans la structure (fut elle étiquetée "grande musique", "musique indispensable", "musique universelle" ou "musique savante", je m'en fiche). J'aime ceux qui se cassent la tête à réunir les deux de façon cohérente. C'est bien plus difficile, mais aussi bien plus intéressant pour l'auditeur, de mon point de vue.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Ven 15 Avr 2016 - 4:42



Je n'avais pas écouté ce disque de longtemps. Très jolies interprétations, poétiques, souples, intimes.

À l'orgue Aubertin de Saint-Louis en l'Ile, Paris.

J'ai entendu ces Sonates pour la première fois lors de la sortie de l'Édition Bach sur LP Telefunken (avec les partitions en complément de livret), il y a plus de 40 ans. Pour moi leur pétulance et l'ivresse sonore de l'orgue Andersen de Copenhague demeurent inégalées. Mais pour une version plus douce et tranquillement allante, Alard me satisfait profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Dim 17 Avr 2016 - 1:46


Smile Petit souvenir de ma playlist de lundi dernier.
Interprétations très recommandables, hormis les réserves signalées quant à l'adéquation programme/instrument pour le CD de Houbart.
Le O Gott, du frommer Gott joué par Schönheit se trouve à l'intérieur d'un coffret de trois disques consacré au patrimoine organistique de Thuringe.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Le jubé de l'église Notre-Dame d'Arques-la-Bataille (Seine-Maritime)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude et Fugue en ré mineur, BWV 539

= François-Henri Houbart, orgue Giroud de l'église Notre-Dame d'Arques-la-Bataille

(BNL, octobre 1998)

Smile L'orgue (21 jeux sur trois claviers + pédalier) relève d'une esthétique classique française (accordé à 415Hz), ce qui correspond assez mal aux registrations qu'impliquent les pièces nord-allemandes (Bruhns, Hanff, Lübeck...) rassemblées dans ce programme. Ça manque de jeux gambés, d'anches douces...
Toutefois les fonds sont de toute beauté, et l'instrument s'avère très bien capté.
Selon le livret, il ne resterait qu'une trentaine de jubés dans les églises de France. Un peu davantage en réalité, mais beaucoup furent détruits au cours des siècles, pour laisser voir le choeur aux fidèles.




Mélomaniac a écrit:


La campagne alentour du Monastère de Steinfeld Eifel (Rhénanie du Nord Westphalie)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Pastorella en fa majeur, BWV 590
Toccata, Adagio et Fugue en ré majeur, BWV 564

= Johannes Geiffert, orgue König (1727) de la Basilique de Steinfeld Eifel

(Querstand)



Mélomaniac a écrit:


L'autel peint par Cranach l'Ancien, en la Johanniskirche de Neustadt an der Orla (Thuringe)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Partite sopra O Gott, du frommer Gott, BWV 767

= Michael Schönheit, orgue Fincke (1724-28) de l'église Saint-Jean de Neustadt an der Orla

(MDG, septembre 1993)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Dim 17 Avr 2016 - 1:58


Smile Je viens de relire les propos de Jof tout en haut de cette page (12 novembre 2015), je les comprends et y adhère pour une large part.
Les registrations se renouvellent peu, taraudées par les mixtures aiguës dans les mouvements vifs... Les bêlements d'anches systématiques dans les mouvements lents... Ça peut fatiguer. D'autant que les tuyaux sont captés de très près.
Mais alors, que c'est stimulant : pour l'expressivité, les jeux très capiteux de l'instrument danois suffisent à titiller l'oreille. Mais en plus voilà des tempos de fou, des phrasés effervescents ; et même si les traits semblent piqués à la machine à coudre, on sent un réel goût du risque, ne serait-ce que dans cette volonté d'attiser le rythme. Les finals crépitent comme sur la braise bounce
Et pourtant la polyphonie reste aussi précise que lisible.

Pour l'intégrale, toujours une de mes versions préférées, avec Koopman (chez Archiv-DG) et Koïto (Harmonic Records).
Et je le dis d'autant volontiers que je ne suis pas fan des Concertos par Chapuis (assez ennuyeux) -tout le contraire ici
 drunken


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Six Sonates en trio, BWV 525-530

= Michel Chapuis, orgue Andersen de l'église Notre-Sauveur de Copenhague

(Valois, 1967)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Dim 24 Avr 2016 - 1:22



https://www.amazon.fr/J-S-Bach-Int%C3%A9grale-lOuvre-dOrgue/dp/B0181XOTJ0

Very Happy Ça vient de sortir !
Marie-Ange Leurent et Éric Lebrun, à qui l'on doit déjà un superbe coffret Buxtehude (chez Bayard), s'aventurent dans une intégrale Bach planifiée jusque 2019.
Ce premier volume rassemble les Partitas à Soultz ainsi que les Chorals d'Arnstadt à Ebermunster, donc joué sur deux fameux et fabuleux instruments historiques de la maison Silbermann.
Je viens de découvrir le disque avec les cinq Partitas. Interprétation très fouillée et ornée, et tant mieux car la polyphonie simplifiée de ces pages s'accommode bien de cette exploitation décorative. Rassurez-vous, rien de creux ou de vain : ça joue avec brio, mais aussi avec sensibilité, coeur et imagination. La registration valorise les timbres typiques de la facture française, notamment ces sonorités de cromorne, voix humaine, anches qu'on ne retrouve pas dans les instruments danois, néerlandais ou allemands souvent enregistrés pour Bach.
La prise de son (sensationnelle !) semble réalisée depuis la tribune, générant à la fois de la profondeur, un relief ahurissant, et une hyperdéfinition des timbres qui laissent pantois.
Bref, un disque très haut en couleur, vivifiant et souvent euphorisant. colors
En plus ce double-album est actuellement vendu une douzaine d'euros, précipitez-vous sur ce qui risque fort d'être une intégrale majeure. Et palpitante !
Merci à l'éditeur, d'avance on salive pour la suite de cette entreprise !
Le prochain volume est annoncé pour cette année aussi : l'Orgelbüchlein.
 bounce


Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Le clocher de l'église Saint-Maurice de Soultz (Haut-Rhin)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Partita Sei gegrüsset, Jesu gütig, BWV 768

= Éric Lebrun, orgue Silbermann de l'église Saint-Maurice de Soultz

(Monthabor, octobre 2014)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Dim 24 Avr 2016 - 20:59

Je n'ai pas compris comment fonctionne ce duo : se partagent-ils le programme ou jouent-il ensemble (et si oui, dans quelle configuration) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Dim 24 Avr 2016 - 21:01


Smile Ils se partagent les pièces du programme. Cette répartition est affichée dans le livret.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 2 Juin 2016 - 18:13

Aujourd'hui, un peu de Marie-Claire Alain, notamment ses Préludes et fugues BWV 544 et 548 en si mineur et mi mineur issus de sa troisième intégrale (orgue Schnitger/Ahrend de la Martinikerk de Groningen).
Pour faire des notes, elle est très forte, mais pour faire de la musique c'est autre chose : elle se contente de jouer ses notes en rythme. Des appuis et des élans aux endroits les plus évidents, un ralenti bien lourdaud à la fin pour montrer que c'est fini et c'est tout. Les lignes ne sont pas conduites, rien n'est construit, à se demander s'il y a une intention musicale. En plus l'articulation est mauvaise...
La pauvreté de cette prestation musicale est assez frustrante quand on connait un peu l'architecture parfaite de ces pièces. Ceci dit, si on veut juste de la musique de fond, les interprétations de MCA sont parfaites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 2 Juin 2016 - 19:10

Jof a écrit:
Aujourd'hui, un peu de Marie-Claire Alain, notamment ses Préludes et fugues BWV 544 et 548 en si mineur et mi mineur issus de sa troisième intégrale (orgue Schnitger/Ahrend de la Martinikerk de Groningen).
Pour faire des notes, elle est très forte, mais pour faire de la musique c'est autre chose : elle se contente de jouer ses notes en rythme. Des appuis et des élans aux endroits les plus évidents, un ralenti bien lourdaud à la fin pour montrer que c'est fini et c'est tout. Les lignes ne sont pas conduites, rien n'est construit, à se demander s'il y a une intention musicale. En plus l'articulation est mauvaise...
La pauvreté de cette prestation musicale est assez frustrante quand on connait un peu l'architecture parfaite de ces pièces. Ceci dit, si on veut juste de la musique de fond, les interprétations de MCA sont parfaites...

Ses idées sur l'interprétation de Bach avaient changé dans la troisième intégrale, son style est moins emotionnel que dans la deuxième.  Elle a donné une interview au journal La Croix où elle discute ses nouvelles idées. Je ne connais ni son BWV 544 ni son BWV 548, mais en général je préfère la deuxième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Lun 19 Sep 2016 - 0:09

Very Happy Bonne pioche pour ma playlist Bach du jour.
D'abord deux instruments rarement entendus au disque.
Tiré de trois intégrales de l'oeuvre d'orgue du Cantor.
Celle que Vollenweider réalisa à la fin des années 1970 pour Tudor/Accord (ses premiers disques Bach remontaient à 1960 pour Emi).
Celle de Stockmeier enregistrée à la même époque pour Psallite, sur des instruments aux environs d'Osnabrück.
Et celle de Foccroulle, qui a pignon sur rue.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:


La Martinuskirche de Hagen am Teutoburger Wald
(Allemagne, -Basse-Saxe)



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Partita Christ, der du bist der helle tag, BWV 766
Partita O Gott, du frommer Gott, BWV 767

= Wolfgang Stockmeier, orgue Kreienbrink de l'église Saint-Martin de Hagen am Teutoburger Wald

(Psallite, 1977-1981)

Smile Pour ces Partitas très mélodieuses, j'aime bien ce genre d'approches intimistes sur de petits instruments qui sonnent dans leur jus.



Mélomaniac a écrit:


L'église Saint-Oswald de Zoug (Suisse centrale)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Partita O Gott, du frommer Gott, BWV 767

= Hans Vollenweider, orgue de l'église Saint-Oswald de Zoug

(Accord, 1975)

I love you Je ne connaissais pas cet instrument. Quelle ampleur, quelle suavité du vent !
Écouté deux fois
 Embarassed




Mélomaniac a écrit:


L'abbaye d'Ottobeuren (Bavière -Souabe)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Fantaisie en sol majeur, BWV 572
Fugue en si mineur, BWV 579
Fantaisie et Fugue en ut mineur, BWV 537
Fantaisie en ut mineur, BWV 562
Pastorale en fa majeur, BWV 590
Partita Sei gegrüsset Jesu gütig, BWV 768

= Bernard Foccroulle, orgue Riepp de l'épitre de l'abbaye d'Ottobeuren

(Ricercar, 1982)

I love you Après des petits instruments méconnus, un monstre sacré.
La parure très claire, absolument compatible avec le répertoire français (les anches !), convient comme un gant à la Fantaisie et la Pastorale.
Un de mes orgues préférés, toutes catégories confondues, d'une sonorité enjôleuse dans une acoustique de rêve.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Lun 19 Sep 2016 - 8:03

Quelqu'un a écouté le nouveau Clavier Bien Tempéré de Daniele Boccaccio? L'interprétation est musclée et il a la pêche, un peu trop pour moi, mais l'accord de l'orgue (mésotonique) est intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Dim 9 Oct 2016 - 16:59

plenum, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Spoiler:
 


Ce que je déplore souvent de Murray dans la musique de Bach, est l'utilisation des éditions de Dupré, son maître. Donc de la mélasse
sous ses doigts. Par contre cet organiste est excellent dans d'autres répertoires.



Confused Effectivement, les phrasés sont bien mous et mornes.
Si au moins Murray y mettait la même spiritualité, la même poésie que Dupré...
Enfin, j'écoutais surtout pour découvrir l'instrument, et là c'est une bonne surprise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Dim 23 Oct 2016 - 18:50

Smile Je ne suis pas fanatique de tous les enregistrements que Chapuis a consacrés à Bach, mais là c'est assez scotchant.
Extrême transparence du tissu polyphonique (grâce à des registrations franches, bien discernées, toujours lumineuses même si parfois poussives ou fort denses), mais aussi une articulation très droite. Cette lecture un peu rigide peut agacer, manquer de spiritualité, de souplesse, dans les Chorals, mais ici pour les Partite le texte ressort avec une lisibilité confondante, exposant chaque strate sous un jour aveuglant. Et ça avance !, les phrasés très vifs ne laissent rien traîner, le pédalier escorte gaillardement le manualiter.
Cette manière un peu rude s'adoucit par un legato millimétré couvrant les interstices, et contribuant à la chaleur du toucher.
Interprétation flagrante, exaltante et grisante.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:


La Vor Frelsers Kirke de Copenhague,
et sa célèbre tour en colimaçon



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Partite Christ der Du bist der helle Tag, BWV 766
Partite O Gott, Du frommer Gott, BWV 767
Partite Sei gegrüsset, Jesu gütig, BWV 768

= Michel Chapuis, orgue Andersen de l'église Notre-Sauveur de Copenhague

(Valois, 1969)

colors  I love you  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Lun 14 Nov 2016 - 0:38

Smile Voici ma playlist Bach du jour : découverte d'un orgue à la frontière de la Belgique et des Pays-Bas ; d'un autre, américain, voué à un euphorisant récital capté en 1962 qu'introduit le blockbuster BWV 565 ; et un instrument danois bien connu, mais qui se prête ici à une interprétation trop éteinte de l'Orgelbüchlein.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Sei gegrüsset, Jesu gütig, choralpartita BWV 768

= Vincent Warnier, orgue Hurvy de l'abbaye Notre-Dame de Saint-Benoît d'Achel

(BNL, mars 1999)

Smile Quoi de mieux que cette guirlande de variations pour valoriser la diversité des registrations de cette console de quarante jeux (trois claviers + pédalier), depuis les mélanges de détail jusqu'au plenum final ?
Une carte de visite pour ce très bel instrument récent, qui a recyclé certains tuyaux du facteur Verschueren (1940).
La position basse et centrale, au milieu de la longueur de la nef, permet un contact étroit avec la communauté et le public de l'église. Et de nuancer la sonorité sans nécessiter une grande puissance.




Mélomaniac a écrit:


La Christ Church de Bronxville,
au nord de New York



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 565

= Robert Owen, orgue Gress-Miles de la Christ Church de Bronxville

(RCA, juillet-octobre 1962)

dwarf Petite récréation avant le dernier service de mon menu du soir.
Ci-dessous la pochette, pour que vous préjugiez du style de cette interprétation  hehe
Extérieurement, l'instrument (qui a été remplacé il y a une dizaine d'années par la maison Casavant) ne paie pas de mine.
Mais sa soixantaine de jeux (avec anches en 32') vrombit au quart de tour.
Cet organiste texan (élève de Marcel Dupré et Nadia Boulanger) passe une grande couche de peinture fraîche sur ce célébrissime opus -ça ressemble un peu à l'enregistrement de Cochereau à Notre-Dame de Paris (Philips). Tonitruant, écrasant, mais aussi exemplairement articulé, voire décapé. Et très revigorant, à l'instar des autres oeuvres interprétées dans le même programme (Litanies d'Alain, Widor, Toccata de la 5° Symphonie...)
La prise de son s'avère exceptionnellement claire et dynamique !
J'en ai encore les oreilles qui bourdonnent !
 Mr.Red



Mélomaniac a écrit:

Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Orgelbüchlein, quarante-cinq chorals BWV 599-644

= Jens E. Christensen, orgue Andersen de l'église Vor Frelsere de Copenhague

(Kontrapunkt, 1992)

Neutral Un instrument star dans ce répertoire, mais j'avoue que l'interprétation ne m'a guère emballé.
Une heure trois quarts pour boucler le corpus, soit environ une demi-heure de plus que la moyenne.
Approche lente, pourquoi pas si ça préserve la poésie ?, mais là quelques chorals semblent poussifs ou délités, et ailleurs l'ennui guette.
Sur le même orgue, Chapuis (dans le cadre de son intégrale Bach chez Valois) se montrait beaucoup plus incisif et raconteur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 17 Nov 2016 - 0:26

xoph, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

xoph a écrit:

Jean Sébastien Bach (1685-1750)
Orgelbüchlein

Michel Chapuis, orgue
Very Happy


Smile J'en ai parlé récemment dans le topic Bach.
Tu aimes aussi on dirait, non ?



coucou J'avais bien vu tout le bien que tu disais des Partite BWV 766-768 par Chapuis (dans Bach œuvres pour orgue) que j'ai aimées et qui me donnent envie de réécouter Sweelinck. Pour les chorals: j'ai écouté les chorals de Leipzig et l'Orgelbüchlein, et beaucoup aimé les deux, dont l'interprétation (par Chapuis toujours) m'a semblé assez proche. Une même simplicité, une même vivacité (une vraie dynamique sans être une motricité forcée). Cela me fait penser à Suzuki dans les cantates: pas question de s’appesantir, en marche! Je ne vois pas du tout dans cette légèreté une forme d'insouciance mais plutôt une façon de porter son regard (et ses pas) vers. Ceci dit, ce sont des œuvres, dont le regroupement (voulu par Bach dans les deux cas, et de façon très différente), s’accommode mal d'une écoute en continu (et ce n'était certainement pas son propos, surtout pour l'Orgelbüchlein). Mais après tout, à se les rendre ainsi familières, happé par certains des "chants" les plus magnifiques chez Bach (et les plus célèbres: ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ pour l'Orgelbüchlein, ou Nun komm, der heiden Heiland pour les chorals de Leipzig par exemple), c'est encore (pour moi) la meilleure façon d'y faire mon chemin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Déc 2016 - 0:46

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude et Fugue en si mineur, BWV 544
Pastorale en fa majeur, BWV 590
Herzlich thut mir verlangen, BWV 727
In dulci jubilo, BWV 729
Liebster Jesu, wir sind hier, BWV 731
Kyrie Gott, Vater in Ewigkeit, BWV 669
Christe, aller Welt Trost, BWV 670
Kyrie, Gott heiliger Geist, BWV 671

= Nigel Allcoat, orgue Aubertin de l'église Saint Martin de Vertus

(Cantoris, mai 1999)

Smile Très bon tout ça, phrasé avec beaucoup d'art, et un goût très sûr.
L'instrument de cette petite église (qu'olivier Vernet sollicita aussi dans le cadre de son intégrale chez Ligia) se trouve doté d'un 32', utilisé en renfort du cantus firmus -impressionnant.




Mélomaniac, in playlist, a écrit:




Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude et Fugue en la mineur, BWV 543

= Josef Zimmermann, orgue Klais de la Cathédrale de Cologne

(DG, septembre 1956)

Smile Une archive : ce fut le tout premier enregistrement de l'orgue que les ateliers Klais installèrent dans le transept de la Cathédrale, après les ravages de la guerre.
Interprétation fouillée et majestueuse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 24 Jan 2017 - 0:12


Smile Tirée de mon programme du soir, une des plus exaltantes versions de « la » Toccata & Fugue.
Et extrait de l'intégrale parue chez Hänssler à l'occasion du deux-cent-cinquantenaire, quelques pièces enregistrées par Marcon à la Klosterkirche de Muri, interprétées avec aisance mais comme je l'explique je ne raffole pas de cet instrument dans Bach.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Vue nocturne sur le quai de Gdańsk (Pologne, -Poméranie)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Toccata & Fugue en ré mineur, BWV 565

= Roman Perucki, orgue Wulff de la Cathédrale de Gdańsk Oliwa

(Soliton, 2006)

colors Petite friandise en guise d'entracte.
A l'époque de sa construction (achevée en 1788 par un moine cistercien) ce fut probablement le plus grand orgue du monde, logé dans la profondeur de son somptueux buffet
Armé de sa centaine de jeux, il demeure un des plus imposants d'Europe.
Tirée d'un épatant disque-récital qui combine quelques hauts-lieux du répertoire, cette interprétation de la célébrissime Toccata figure parmi les plus impressionnantes que je connaisse, de par l'instrument et aussi car Perucki (l'heureux titulaire de la tribune) ose une lecture écrasante mais surtout survoltée, d'un zèle tout pentecôtiste bien dans l'esprit improvisateur du Stylus Phantasticus.





Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Abbaye de Muri (Suisse, canton d'Argovie)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude en la mineur, BWV 569
Prélude et Fugue en ut mineur, BWV 549
Fantaisie en ut mineur, BWV 1121
Wir glauben all an einen Gott, BWV 765
Canzona, BWV 588
Allabreve, BWV 589

= Andrea Marcon, orgue Schott/Bossart de l'abbaye de Muri

(Hänssler, juin 1999)

Smile Cet orgue ne m'a jamais vraiment convaincu dans Bach même si on l'y rencontre assez souvent. Certes la mécanique est précise, les jeux de détail agréablement suaves, mais je trouve le plenum un peu poussif, mixtures crispées, une luminosité des timbres qui n'offre pas la plénitude souveraine ou rustique des instruments thuringeois.
Cette physionomie sonore me convient plutôt dans le répertoire sud-allemand, comme Pachelbel, ou l'esthétique de synthèse d'un Muffat.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Mar 31 Jan 2017 - 0:50

Mélomaniac, in playlist, a écrit:


La Dorfkirche de Warsow (Allemagne, Mecklenburg)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Ach, was soll ich Sünder machen

= Dorothee Frei, orgue Driese de l'église de Warsow

(MDG, septembre 2000)

colors Une perle pour finir la soirée !
Un instrument de 1833, tout petit (seulement onze jeux sur un seul clavier et une soubasse au pédalier), qui ne paie pas de mine,
mais d'une faconde, d'une plénitude et d'une suavité extraordinaires !
L'italianita de cette choralpartita en ressort avec une plantureuse séduction.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Lun 13 Fév 2017 - 0:49


Smile Tiré de ma playlist du soir, des extraits de deux intégrales Bach des années 1970, disparues des radars : celles de Vollenweider (Tudor-Accord) et de Jacob (Emi).
Une poignée de Sonates en trio gravées par Marie-Claire Alain, hors-intégrale, sur un merveilleux petit orgue helvète aux timbres à fleur de peau, abrité dans un bucolique église entourée d'un écrin de verdure.
Et quelques diptyques par Koopman, issus des albums gravés pour le label Novalis, avant son intégrale chez Teldec.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:


L'église St. Hilarius de Näfels (Suisse, canton de Glaris)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Sonate en trio n°1 en mi bémol majeur, BWV 525
Sonate en trio n°2 en ut mineur, BWV 526
Sonate en trio n°3 en ré mineur, BWV 527

= Marie-Claire Alain, orgue Mathis de l'église St. Hilarius de Näfels

(Erato, septembre 1984)

Smile Sur les registres veloutés et surtout scintillants de cette petite église helvète, cet enregistrement des six Triosonaten s'intercale entre ceux inclus dans les deuxième (1978, à Saint-Donat) et troisième (1993, en l'église Aakerk de Groningen) intégrales Bach de Marie-Claire Alain.
L'interprétation très vive, éprise de virtuosité, rayonne d'une aveuglante évidence -à laquelle concourent les éblouissantes mixtures de cet orgue flambant neuf, construit quatre ans avant ce disque.
Et les anches de la Vox humana dans l'Adagio de la première sonate feraient pleurer les pierres.




Mélomaniac a écrit:


Abbaye bénédictine Notre Dame de la Pierre à Metzerlen-Mariastein (Suisse, canton de Soleure)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Sei gegrüsset, Jesu gütig, choralpartite BWV 768

= Hans Vollenweider, orgue Metzler de l'abbaye de Metzerlen-Mariastein

(Accord, 1978)

Smile Extrait d'une intégrale Bach gravée autour de 1980, sur des orgues helvètes.
Ici sur un instrument (38 jeux) flambant neuf qui venait d'être installé par le facteur Metzler.





Mélomaniac a écrit:


Cathédrale-basilique Saint-Jean l'Évangéliste de s’Hertogenbosch
(Pays-Bas, -Brabant-Septentrional)



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude et Fugue en mi mineur, BWV 533
Prélude et Fugue en mi mineur, BWV 548
Prélude et Fugue en ut majeur, BWV 547

= Ton Koopman, orgue Heyneman / Flentrop de la cathédrale-basilique Saint-Jean l'Évangéliste de Bois-le-Duc

(Novalis, 1990)

Smile Même tonalité : un des plus joués parmi les petits diptyques de Bach. Et, trois fois plus long (un quart d'heure) : la grandiose architecture, la suffocante opiniâtreté du BWV 548, et sa vertigineuse fugue au thème en dent-de-scie.
Quel contraste avec le Prélude en ut majeur : il faut s'appeler Koopman pour le faire danser avec une telle insouciante motricité (bien galbée du jarret) tout en usant de registrations aussi denses !
Tout cela joué sur un monstre sacré du patrimoine néerlandais, échafaudé sur son monumental buffet, d'une hauteur équivalant à un immeuble de cinq étages !





Mélomaniac a écrit:


L'église Saint-Thomas de Strasbourg (France, Bas-Rhin)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Concerto en la mineur, BWV 593

= Werner Jacob, orgue Silbermann de l'église Saint-Thomas de Strasbourg

(Emi, septembre 1982)

Smile Une autre intégrale, trop oubliée, -enregistrée dans les années 1970 : celle de Jacob chez Emi,
captée sur une quinzaine de vénérables instruments historiques tels ce Silbermann strasbourgeois.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Jeu 23 Fév 2017 - 20:35


Smile Tiré de mes récentes playlists.
Coup de chapeau au premier disque de la série, un électrisant récital par Nariné Simonian sur un fringant orgue helvète.



Mélomaniac, in playlist le 20 02 2017, a écrit:


Église Saint-Pierre-aux-liens de Bulle
(Suisse, canton de Fribourg)



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Sonate en trio n°5 en ut majeur, BWV 529
Toccata, Adagio & Fugue en ut majeur, BWV 564
Prélude & Fugue en sol majeur, BWV 541
Prélude & Fugue en la mineur, BWV 543
Toccata & Fugue en ré mineur, BWV 538
Toccata & Fugue en ré mineur, BWV 565

= Nariné Simonian, orgue Mooser de l'église Saint-Pierre-aux-liens de Bulle

(Quantum, février 1997)

I love you Un instrument du début du XIX° siècle, d'esthétique française post-classique (pauvre en mutations) et de tonalité claire mais chaude et boisée.
Passée dans la classe de Marie-Claire Alain au Conservatoire de Rueil-Malmaison où elle reçut un Prix d'excellence,
l'organiste arménienne a choisi un programme virtuose, qui met en valeur son jeu extrêmement vif et articulé
-idéal pour retrouver la fièvre et le risque qui agitent ces pages au-delà leur gabarit classique.
Superbe prise de son.





Mélomaniac, in playlist le 17 02 2017, a écrit:


L'église Saint-Matthias de Westmount (Québec)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Fantaisie en sol majeur, BWV 572
Sonate en trio n°6 en sol majeur, BWV 530
Concerto en ré mineur, BWV 596
Prélude & Fugue en mi mineur, BWV 548

= Nicolas-Alexandre Marcotte, orgue Wilhelm de l'église Saint-Matthias de Westmount

(XXI Productions, août 2009)

Smile Beau programme sur cet orgue d'une trentaine de jeux, installé en 1973 dans cette charmante église anglicane, à l'ouest de Montréal.




Mélomaniac, in playlist le 17 02 2017, a écrit:


Église de Fraureuth (Allemagne, -Saxe)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Sonate en trio n°1 en mi bémol majeur, BWV 525
Toccata, Adagio & Fugue en ut majeur, BWV 564

= Johannes-Ernst Köhler, orgue Silbermann de l'église de Fraureuth

(Eterna, juin 1960)

Smile Je ne vous avais encore jamais causé de ce petit instrument (une vingtaine de jeux), un des orgues qui avaient été choisis pour cette intégrale Bach
enregistrée dans les années 1960-70, sur une série de prestigieux Silbermann saxons.
Outre l'intérêt documentaire (et le plaisir d'une très réaliste prise de son), l'interprétation de la sonate est plutôt soporifique, notamment l'Adagio déployé sur onze minutes (sic), avec sa reprise,
et qui aurait mérité un phrasé moins inerte et une registration plus diversifiée pour en exprimer le cantabile.





Mélomaniac, in playlist le 17 02 2017, a écrit:


Église réformée de Richterswil
(Suisse, canton de Zurich)



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

O Gott, du frommer Gott, choralpartite BWV 767

= Hans Vollenweider, orgue Kuhn de l'église réformée de Richterswil

(Accord, 1976)

Smile Extrait d'une intégrale Bach gravée autour de 1980, sur des orgues helvètes.
Ici sur un instrument d'une quarantaine de jeux, construit en 1971.





Mélomaniac, in playlist le 17 02 2017, a écrit:


L'abbaye bénédictine saint Alexandre et saint Théodore d'Ottobeuren (Allemagne, -Bavière) :
 



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Ach, was soll ich Sünder machen, choralpartite BWV 770

= Ton Koopman, orgue Riepp ("du Saint-Esprit") de la Basilique de l'abbaye d'Ottobeuren

(Teldec, mai 1998)

Smile Sur le plus petit (27 jeux tout de même !) des deux orgues construits par le facteur Riepp en ce lieu, une lecture dont la poésie s'épand à claire-voie dans la merveilleuse acoustique de cette abbaye.
Les célèbres séries de Choralpartite (BWV 766-770) sont regroupées sur un même volume (n°9 initialement) de l'intégrale de Koopman chez Teldec, et partagées entre les deux instruments.
La discographie offre de nombreux enregistrements de ces quatre oeuvres, -voilà ici nonobstant une des plus enjôleuses interprétations qu'on puisse rêver !
J'avais acheté le CD à sa parution, ce n'est pas lui qui m'a fait découvrir les fabuleuses machines d'Ottobeuren, mais il me les a révélées...
 colors





Mélomaniac, in playlist le 23 02 2017, a écrit:


La katholischen Hofkirche de Dresde (Allemagne, -Saxe)



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Concerto en sol majeur BWV 592
Concerto en la mineur BWV 593
Concerto en ut majeur BWV 594
Concerto en ré mineur BWV 596

= Johannes-Ernst Köhler, orgue Silbermann de la Cathédrale de la Sainte-Trinité de Dresde

(Eterna, juillet 1972)

Smile La construction de cette cathédrale baroque remonte au début du XVIII° siècle, sous l'impulsion de Friedrich August II (converti à la religion catholique en 1697).
Dans une ville à majorité luthérienne, les fidèles refusèrent d'en laisser sonner les cloches, avant que Napoléon n'envahisse la contrée en 1806.
La construction de l'orgue fut confiée à Gottfried Silbermann -son dernier grand projet, qui fut achevé par ses contremaîtres.
Lors de la Deuxième guerre mondiale, les tuyaux furent heureusement abrités avant les bombardements.
Le buffet fut néanmoins détruit, et c'est dans une reconstruction provisoire que nous entendons ici ces vénérables tuyaux dont presque tous sont d'origine.
L'harmonisation avait toutefois été modifiée au fil du temps (le diapason initial de 415 Hz progressivement porté à la norme de 440).
Le buffet fut reconstruit en 1980, et une fondamentale restauration entreprise au début des années 2000 restitua l'harmonisation d'origine.
En tout cas, l'interprétation profite de l'ampleur de l'acoustique, de la puissance et du brio de cet instrument d'une cinquantaine de jeux qui sert idéalement le théâtre de ces populaires concertos.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Sam 4 Mar 2017 - 16:27


Smile Deux versions de l'Orgelbüchlein que j'ai entendues cette semaine.
A la réécoute, Foccroulle (tiré de son intégrale Bach) m'a légèrement déçu. Rien de déshonorant, mais peut-être un peu trop littéral.
Découverte de l'enregistrement de Lagacé, qui lui prend le temps (une heure et demie pour l'ensemble du cycle) d'éveiller la poésie de ces chorals.



Mélomaniac, in playlist le 27 février 2017, a écrit:

Abbaye de Muri (Suisse, canton d'Argovie) :
 



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Orgelbüchlein, chorals BWV 599-644

= Bernard Foccroulle, orgue Schott/Bossart de l'abbaye de Muri

(Ricercar, 1985)

Smile Un des premiers volumes de l'intégrale Bach de Foccroulle.
Sur un instrument à la fois brillant et melliflu se déroule une lecture vive (par le tempo) et spirituelle, mais pas pleinement habitée, comme si certains chorals étaient en proie à l'indifférence, du moins à un certain détachement. Presque un paradoxe, qui nous situe à l'écart des enjeux narratifs que savait si bien exalter Chapuis à Copenhague.
A noter que le liminaire Nun komm, der Heiden Heiland (que les autres interprètes abonnent souvent à la confidence intime des flûtes et bourdons, plaçant l'Avent sous l'auspice d'une connivence attentive) est ici traité dans la solennité du plenum, offrant un frontispice assez grandiose à cette version qui (osons-le dire) ne se situe pas toujours à la hauteur d'une telle promesse.
Elle reste très bonne, mais comme feutrée sous la précaution, alors que le virtuose belge et l'adéquate personnalité de cet orgue auraient pu nous prodiguer l'excellence.


L'orgue de l'abbaye :
 



Mélomaniac, in playlist, le 02 mars 2017, a écrit:

Église Immaculée Conception de Montréal (Québec) :
 



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Orgelbüchlein, chorals BWV 599-644

= Bernard Lagacé, orgue Beckerath de l'église Immaculée Conception de Montréal

(Analekta, décembre 1991)

Smile Un instrument de 1961, un des trois construits à Montréal par ce facteur en cette fin des années 1950, -d'esthétique baroque allemande (38 jeux sur trois claviers + pédalier).
Interprétation très fluide et lumineuse, volontiers méditative, et non avare de poésie.
A noter que Lagacé joue les deux avatars du n°35 (BWV 633 & 634).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Lun 13 Mar 2017 - 0:09


Smile Encore un Orgelbüchlein, -interprétation de bon aloi, sur un emblématique instrument d'outre-Atlantique.


Mélomaniac, in playlist le 05 03 2017, a écrit:

Adolphus Busch Hall de la Harvard University de Cambridge (États-Unis, -Massachusetts) :
 


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Orgelbüchlein, chorals BWV 599-644

= Murray Forbes Somerville, orgue Flentrop du Adolphus Busch Hall de la Harvard University de Cambridge

(Titanic, mars 1993)

Smile Ce célèbre instrument (27 jeux sur trois claviers + pédalier) reste associé au nom de son commanditaire, l'organiste Edward Power Biggs,
qui contribua beaucoup à la médiatisation de l'œuvre de Bach en Amérique du Nord.
Somerville privilégie une approche distanciée, des tempos délicatement suggestifs et des registrations douces (certes l'orgue ne dispose pas de trompette aux manuels) : une interprétation propice au recueillement, à la méditation, même si l'on voudrait que les chorals festifs ou ouvertement évocateurs soient mieux caractérisés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22275
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   Lun 20 Mar 2017 - 0:24


Smile Cité pour mémoire, une des plus lentes et solennelles interprétations que je connaisse de ce diptyque.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Vue des toits, la façade de la Cathédrale de Salzbourg (Autriche)


Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Prélude & Fugue en mi bémol, BWV 552

= Gerhard Zukriegel, grosse Orgel de la Cathédrale St. Rupert & St. Virgil de Salzbourg

(Capriccio, novembre 1999)

Smile Une interprétation qui prend ses aises (18 mn !) mais qui laisse respirer ce diptyque avec majesté,
confortablement installée sur le soubassement du principal 32' et ventilée par des registrations moelleuses et racées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bach - Oeuvres pour orgue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bach - Oeuvres pour orgue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue
» Messiaen : Oeuvres pour orgue
» Messiaen : oeuvres pour orgue
» Symphonies pour orgue
» Field - Nocturnes (et autres oeuvres pour piano seul)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: