Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 William WALTON (1902-1983)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 27 Juin 2008 - 16:53

DLM n'aime pas Walton, et il me dit que j'ai bon goût! Mr. Green

Pour moi aussi c'est une oeuvre essentielle, moins que le concerto pour violon, toutefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 11:49

sud273 a écrit:
Walton un second couteau? et la 1ère symphonie en plus!
Oeuvre indispensable de la 1ère moitié du 20ème, une des rares symphonies occidentales à pouvoir soutenir la comparaison avec Sibelius, Nielsen et Chostakovich.
C'est bien ce que je dis. fleurs


Citation :
L'abondante discographie montre d'ailleurs que cette oeuvre trouve une place de plus en plus affirmée au répertoire: à terme on la jouera sans doute plus que les symphonies de Brahms.
Il va falloir se dépêcher, puisque si je t'ai bien suivi le marché va s'effondrer et l'humanité est sur le point d'être engloutie de surcroît. Smile

C'est juste manière de dire que je suis sceptique sur l'imminence de cette substitution...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 11:50

Si si David, bientôt, on entendra Walton partout. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 11:58

Spiritus a écrit:
DLM n'aime pas Walton
Dites, les enfants, il faut arrêter de supposer que dès que je tempère un enthousiasme sur un compositeur, je le déteste.

J'aime bien Walton, ça n'a rien à voir avec le fait que je ne le trouve pas majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 11:59

Monstre ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 12:08

WoO a écrit:
Monstre ! Sad
Je suis navré, mais forcément, quand on a Schindler, Schreker ou Koechlin dans l'oreille, on relativise l'importance de ces aimables tâcherons.

Après, il y a une question de goût. Si je veux du postromantisme attardé, je vais plutôt le chercher chez Martinů, Rezniček ou Ropartz que chez les sirupeux anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 12:10

Tu n'as pas dû écouter beaucoup de Walton pour le trouver sirupeux, quand même... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 12:22

Spiritus a écrit:
Tu n'as pas dû écouter beaucoup de Walton pour le trouver sirupeux, quand même... Neutral
Je parlais de façon générale sur les anglais dont on parle en ce moment.

Walton, non, ce n'est pas sirupeux, mais c'est toujours dans cette masse un peu molle qu'il y a chez ces gens à cette époque.

Mais je le redis, j'aime bien, c'est encore autre chose... Maintenant, lorsque vous essayez de le vendre comme majeur, j'ai un peu plus de doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 12:24

il suffit de l'écouter pour s'en rendre compte siffle
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 12:30

sud273 a écrit:
il suffit de l'écouter pour s'en rendre compte siffle
C'est ce qu'on pourrait dire aussi de Debussy, et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 20:54

Je viens de réécouter cette 1ère symphonie: c'est quand même une oeuvre essentielle du XXème siècle, incontestablement, mais à condition d'accepter le genre, ce qui à mon avis n'est pas donné à tout le monde (déjà il faut habiter la planète terre alien ): Walton ne sera jamais aussi universel que Brahms, et pour cette raison, Sud ne verra peut-être jamais la consécration de la supériorité du premier sur le second !
Je suis comme Spiritus, j'ai un faible pour l'instant pour le concerto pour violon qui pour le coup fait partie des plus beaux, toutes périodes confondues... en attendant d'écouter les quatuors que je viens de recevoir:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 28 Juin 2008 - 22:56

J'avais bien dit que je vous voyais venir... Derrière Walton (et grâce à lui), on défend la hiérarchie universelle des Histoires de la Musique...

Effectivement, en prenant des seconds couteaux, c'est plus facile.


Si je puis tout de même vous donner un conseil pour votre confort d'écoute : essayez plutôt le quintette de Koechlin ou les meilleurs poèmes symphoniques de Schreker, vous mangerez votre chapeau de sapajou, mais au moins vous aurez la satisfaction d'écouter de la musique de tout premier plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Dim 29 Juin 2008 - 9:38

Mais tu sais, j'aime beaucoup Schreker et j'attends de découvrir Koechlin avec impatience. Ca ne m'empêche pas d'apprécier Walton et cie, qui me semblent porteurs d'un discours vrai et profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Dim 29 Juin 2008 - 9:42

Je causais à Meister Zofro, bien entendu.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Dim 29 Juin 2008 - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Dim 29 Juin 2008 - 9:43

N'essaie pas de le détourner des Anglais, lui qui vient à peine de baisser les yeux vers notre petit parterre de compositeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Dim 29 Juin 2008 - 9:46

Si tu crois que j'ai le moindre pouvoir sur cette mauvaise rosse...

Je le soupçonne juste de tendre l'oreille vers ce qui ne bouleversera pas trop sa hiérarchie universelle, confirmée par Rebatet, Vignal, Massin et Le Monde de la Musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Dim 29 Juin 2008 - 10:50

Spiritus a écrit:
Mais tu sais, j'aime beaucoup Schreker et j'attends de découvrir Koechlin avec impatience. Ca ne m'empêche pas d'apprécier Walton et cie, qui me semblent porteurs d'un discours vrai et profond.
Je vais te dire, Spiritus...
Là, il est en train de faire son jaloux.


DavidLeMarrec a écrit:
Si je puis tout de même vous donner un conseil pour votre confort d'écoute : essayez plutôt le quintette de Koechlin ou les meilleurs poèmes symphoniques de Schreker, vous mangerez votre chapeau de sapajou, mais au moins vous aurez la satisfaction d'écouter de la musique de tout premier plan.
Mais écoutez... on l'aime bien aussi, votre Schreker, on ne l'a pas oublié... il y a de la place pour tous dans notre coeur qui est grand comme ça:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Lun 30 Juin 2008 - 21:30

Je suis en train d'écouter le quatuor à cordes de 1947 de Walton dans l'(excellente) interprétation de l'"emperor quartet": très belle maîtrise instrumentale, pleine de caractère et d'une grande finesse.



Un monde feutré et larvé, sensible, évoquant un peu l'atmosphère d'un quatuor de Reger ou de l'école de Vienne, d'une grande richesse intérieure, et d'une grande sensibilité, dans laquelle se déroulent énomément d'événements musicaux (les suivre n'est pas forcément évident à la première écoute). Une grande tenue stylistique, pour ceux qui craignent les écarts waltonniens: pas de réminiscences "impures" comme dans le concerto pour violon et la symphonie n°1. L'oeuvre certainement la plus "élitiste" que je connaisse pour l'instant. Le thème du premier mouvement a un caractère fauréen, le "presto" est délicieusement excitant, le "lento" est profondément émouvant: un moment d'éternité, l'"allegro" a une belle énergie avec sa belle mélodie dvorakienne...

Une oeuvre de haute volée, pour moi, d'un intérêt inépuisable (je me suis promené toute la journée avec le casque et le shuffle pendu après) mais pas très facile d'accès (au début on ne voit pas grand chose), avec laquelle j'éprouve autant de plaisir qu'avec un quatuor de Chostakovitch.

Je vois décidément en Walton, comme en Schreker(*), un compositeur majeur, et nullement un "second couteau" comme l'affirment avec autant d'obstination les entités intergalactiques du forum alien qui devraient bien suivre un cours de recyclage pour se mettre à niveau des réalités terrestres, notamment du côté des rosbeefs... siffle


A classer de suite dans la liste des plus grands quatuors du XXème siècle !





(*) C'est que sur ce forum, il faut faire attention de n'oublier personne... ça ferait vite des histoires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 8:31

Oh mais c'est génial, on est trois dans le fan-club de Walton hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 8:55

Il faut décidément que je me remette à Walton, si même Meister Zofro trouve que bien qu'inconnu, il est majeur, ce doit être quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 8:58

Si je puis me permettre un conseil, pas la 1ère symphonie tout de suite, plutôt le concerto pour violon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 9:06

Spiritus a écrit:
Si je puis me permettre un conseil, pas la 1ère symphonie tout de suite, plutôt le concerto pour violon.
La première symphonie, j'ai un doute, mais je me souviens du concerto pour alto.

Ce n'était pas trop dans mon goût, un peu trop mêlé. Quand on prend le système tonal pour me faire peur, je réagis trop bien, et même lorsque c'est juste un brin de trouble comme chez Walton (ce n'est pas non plus bien hostile comme univers).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 9:08

Le concerto pour alto est bien plus faible que celui pour violon et, dans une moindre mesure, celui pour violoncelle.
Dans le concerto pour violon, Walton fait subir d'assez fortes distorsions au système tonal, quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80877
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 9:13

Spiritus a écrit:
Le concerto pour alto est bien plus faible que celui pour violon et, dans une moindre mesure, celui pour violoncelle.
Dans le concerto pour violon, Walton fait subir d'assez fortes distorsions au système tonal, quand même...
Je n'ai pas ce souvenir dans le Walton que j'ai écouté (il faut dire qu'il y a de la musique de film aussi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 14:44

DavidLeMarrec a écrit:
La première symphonie, j'ai un doute, mais je me souviens du concerto pour alto.
N'allez pas encore chercher des oeuvres de derrière les fagots comme vous en avez l'habitude, écoutez donc le concerto pour violon:
Suivons les conseils de Spiritus: notre orgueil de côté, mettons nos pas dans les siens en toute confiance, et laissons-nous gagner par la fièvre communicative des émois enthousiastes d'une âme sensible et délicate d'adolescent qui s'ouvre aux merveilles du monde comme une jeune fleur au premier printemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mar 1 Juil 2008 - 16:33

Ah non Exclamation
Je vais défendre DLM pour une fois, le concerto pour alto de Walton est une oeuvre très populaire de son catalogue.
Cela dit je n'y accroche pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mer 16 Juil 2008 - 1:45

Elles sont très jolies, les Cinq bagatelles pour guitare... c'est le côté "sympa" de Walton, musique gaie, accessible, et en même temps assez méditative, à laquelle le timbre de la guitare donne un goût très particulier, très "actuel" qui n'est pas pour me déplaire. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mer 16 Juil 2008 - 19:52

la guitare donne un caractère à la fois mélancolique et austère à la musique de Walton, c'est une réussite ces bagatelles.

Très impressionné par Julian Bream encore une fois. Dédicataire de ces pièces, il se montre le maître absolu des changements de timbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 26
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mer 20 Aoû 2008 - 11:50

j'avoue tout, j'aime Walton, ben oui pété de rire
C'est de la faute de Spiritus mais j'aime.

j'ai apprécié tout ce que j'ai écouté, un peu moins peut être la deuxième symphonie (surtout le premier mouvement), qui fait un peu trop musique qui en met plein la vue, enfin ça me fait penser à de la musique de film...

Mais à part ça, les façade suites forment ma première écoute de Walton, et j'ai de suite aimé, bien que je partais avec des préjugés négatifs, pour cause d'un anglais de cette époque et que je venais d'écouter du Vaughan Williams, et que c'est pas ma tasse de thé Mr.Red
Mais je m'étais bien trompée en partant de mauvaise humeur pour ce compositeur (ça rime pété de rire ), j'ai également écouté les variations sur un thème d'Hindeminth, j'avais un peu peur parce que j'aime assez Hindeminth, et je n'ai pas été déçue!!
Je me suis ensuite mise au concerto pour alto, et j'ai vraiment été conquise, et enfin aujourd'hui j'ai écouté le tant attendu concerto pour violon, et je dois l'admettre, je trouve que c'est de la très belle musique. J'ai été assez surprise, après avoir écouté le premier mouvement j'ai cru que j'en avais écouté deux sans faire attention, mais non, il y a bien un deuxième mouvement qui s'entame en un presto très animé.Un morceau sans prétention, et réellement interessant, en tout cas très appréciable à l'écoute, c'est sans aucun doute que je le réécouterais.
Puis de suite, je suis en plein coute de la 2ème symphonie, le premier mouvement m'a un peu déçu, mais le deuxième me semble plus interessant, j'attends d'entendre la suite Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mer 20 Aoû 2008 - 12:11

Eh bien tant mieux!
il faut dire que les suites de Façade ne rendent guère compte de l'originalité de l'oeuvre, mais sans doute est-il préférable de maîtriser un peu l'anglais pour envisager la version originale (je le répète, c'est du rap des années 20, et on perd tout ce qui est décalé dans les suites qui ont l'air d'arrangements d'air de danses folkloriques).

Commencer par la 2ème symphonie n'est peut-être pas la meilleure piste possible (et celà dépend aussi de la version, celle de Prévin étant la seule possible à mon avis). Cette oeuvre est beaucoup plus moderne que la première peut-être plus facile d'accès si on attend une coupe classique post-romantique de la symphonie.
Le concerto pour alto (oeuvre de jeunesse) est le moins réussi à mon goût des trois concertos pour cordes, et laisse donc la place à de belles découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 26
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mer 20 Aoû 2008 - 12:42

sud273 a écrit:
Eh bien tant mieux!
il faut dire que les suites de Façade ne rendent guère compte de l'originalité de l'oeuvre, mais sans doute est-il préférable de maîtriser un peu l'anglais pour envisager la version originale (je le répète, c'est du rap des années 20, et on perd tout ce qui est décalé dans les suites qui ont l'air d'arrangements d'air de danses folkloriques).

Commencer par la 2ème symphonie n'est peut-être pas la meilleure piste possible (et celà dépend aussi de la version, celle de Prévin étant la seule possible à mon avis). Cette oeuvre est beaucoup plus moderne que la première peut-être plus facile d'accès si on attend une coupe classique post-romantique de la symphonie.
Le concerto pour alto (oeuvre de jeunesse) est le moins réussi à mon goût des trois concertos pour cordes, et laisse donc la place à de belles découvertes.

Et tu as sans doute raison, je viens d'écouter celui pour violoncelle, et c'est un petite merveille.

Je ne reviens pas sur ce que j'ai dit de la deuxième symphonie, ça m'a pas franchement emballé c'est tout, par rapport aux concertos surtout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Mer 20 Aoû 2008 - 19:58

C'est ma faute sud si elle a écouté la 2è symphonie en premier, j'ai cru que ça lui plairait mieux que le reste à cause du côté violent et percussif de la partition, mais on ne peut pas toujours avoir raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sicmu
Néophyte


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 6:32

Bonjour,

je suis nouveau sur ce forum et j'ai vu dans ce sujet qu'il existait une version "Wagnérisée" par Karajan de la 1ère de Walton ( j'avais vu il y a longtemps une vidéo ou Karajan infligeait ce genre de traitement à la 9ème de Dvorak), je suis curieux d'entendre cette version mais incapable de la trouver sur le net : quelqu'un saitt-il si elle est encore disponible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 11:07

curieusement ce disque semble avoir disparu (alors qu'il a été commercialisé officiellement chez DG) alors qu'il est encore possible de se procurer la version -non réorchestrée- avec la RAI
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 11:10

J'aimerais savoir ce que signifie "wagnérisée" (pareil que pour Tosca, je n'ai pas trop compris...) ?? C'est dû à la réorchestration ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 11:13

Elvira a écrit:
J'aimerais savoir ce que signifie "wagnérisée" (pareil que pour Tosca, je n'ai pas trop compris...) ?? C'est dû à la réorchestration ?

Oui, il a rajouté des cuivres à foison. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 11:19

Karajan a rajouté des cuivres (il y en avait déjà beaucoup) sans demander l'avis de Walton, qui a fait interdire la commercialisation du disque après avoir assuré le chef qu'il n'avait jamais entendu mieux. Le conflit couvait depuis longtemps, Karajan avait demandé à Walton de revoir l'orchestration dès la fin des années 40. Par la suite en 53, il a joué la 1ère symphonie à la radio italienne (Walton vivait à Ischia déjà) sans avertir Walton de la diffusion.
De nombreux chefs des années 30 à 50 ont remis à leur sauce les oeuvres de compositeurs parfois encore vivants. Le spécialiste était Toscanini qui rajoutait des trompettes partout (dans La Mer de Debussy, il avait même tenté d'en ajouter dans l'adagio de Barber) et à un moindre degré Stokowski.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:24

sud273 a écrit:
Karajan a rajouté des cuivres (il y en avait déjà beaucoup) sans demander l'avis de Walton, qui a fait interdire la commercialisation du disque après avoir assuré le chef qu'il n'avait jamais entendu mieux. Le conflit couvait depuis longtemps, Karajan avait demandé à Walton de revoir l'orchestration dès la fin des années 40. Par la suite en 53, il a joué la 1ère symphonie à la radio italienne (Walton vivait à Ischia déjà) sans avertir Walton de la diffusion.
De nombreux chefs des années 30 à 50 ont remis à leur sauce les oeuvres de compositeurs parfois encore vivants. Le spécialiste était Toscanini qui rajoutait des trompettes partout (dans La Mer de Debussy, il avait même tenté d'en ajouter dans l'adagio de Barber) et à un moindre degré Stokowski.

D'accord...

(où on voit que "wagneriser" démontre une grande finesse...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 26
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:32

Spiritus a écrit:

il a rajouté des cuivres à foison. hehe

et je trouve que c'est pas plus mal, j'aime autant les deux versions. Mr.Red
Bien que la version avec cuivres me semble en faire parfois "un peu trop", je trouve que cette musqiue vaut vraiment le coup de s'y arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:34

Booboup a écrit:
Spiritus a écrit:

il a rajouté des cuivres à foison. hehe

et je trouve que c'est pas plus mal, j'aime autant les deux versions. Mr.Red
Bien que la version avec cuivres me semble en faire parfois "un peu trop", je trouve que cette musqiue vaut vraiment le coup de s'y arrêter.

J'adore ta dernière phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 26
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:41

pourquoi les gens font attention quand mes phrases n'ont de sens que pour moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:42

Booboup a écrit:
pourquoi les gens font attention quand mes phrases n'ont de sens que pour moi?
Surtout que si on lit trop vite, le y peut passer vite à la trappe... Mais rassure-toi, je suis assez pro pour les phrases alambiquées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sicmu
Néophyte


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 22 Aoû 2008 - 17:22

Elvira a écrit:
sud273 a écrit:
Karajan a rajouté des cuivres (il y en avait déjà beaucoup) sans demander l'avis de Walton, qui a fait interdire la commercialisation du disque après avoir assuré le chef qu'il n'avait jamais entendu mieux. Le conflit couvait depuis longtemps, Karajan avait demandé à Walton de revoir l'orchestration dès la fin des années 40. Par la suite en 53, il a joué la 1ère symphonie à la radio italienne (Walton vivait à Ischia déjà) sans avertir Walton de la diffusion.
De nombreux chefs des années 30 à 50 ont remis à leur sauce les oeuvres de compositeurs parfois encore vivants. Le spécialiste était Toscanini qui rajoutait des trompettes partout (dans La Mer de Debussy, il avait même tenté d'en ajouter dans l'adagio de Barber) et à un moindre degré Stokowski.

D'accord...

(où on voit que "wagneriser" démontre une grande finesse...)


En fait cette expression semble vraiment appropriée car Sud273 disait qu'il avait rajouté des tubas Wagner.
En fait il n' y a pas énormément de cuivres dans l'orchestration originale : c'est un orchestre Brahmsien auquel Walton ajoute un tuba et un 2ème timbalier dans le Final.

Il est étonnant en effet qu'un enregistrement sorti en 2006 ne figure même plus au catalogue du fabricant ni sur le site officiel de Walton.

Je crois savoir partiellement ou Karajan a utilisé les tubas Wagner: c'est dans un passage du 1er mvt ( mes 494) ou les cors se répondent avec le tuba. En fait on a effectivement vraiment envie d'entendre le son rauque des Tubas Wagners ici ( il suffirait simplement de demander au cornistes de changer d'instrument), en plus Walton ne fait jouer ici que les cors à 2, comme ils doivent jouer ff, c'est tentant de les faire jouer à 4.

En fait les parties de cors sont tellement exigeantes, qu'en concert il faut 1 ou 2 supplémentaires pour arriver à la fin, d'ou la tentation de faire jouer tout le monde dans les passges ff.

Cela dit, Walton n'a rien fait de tout cela car d'une part il disait que Wagner "l'ennuyait", et d'autre part il voulait effectivement réagir contre la démesure des orchestres post-romantiques ( il aimait le néoclassicisme de Hindemith), je dois avouer que les orchestrations incisives et transparentes de Sibélius ( très joué à Londres dans les années 30) sont vraiment géniales et que rajouter des instruments pour faire des doublages la plupart du temps n'apporte qu'une inflation du volume sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 26
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 22 Aoû 2008 - 17:30

Mais la question est, c'est quoi un tuba Wagner? albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 22 Aoû 2008 - 17:52

c'est un tuba-basse que Wagner le premier a fait construire car il manquait de cuivres graves.
Revenir en haut Aller en bas
Sicmu
Néophyte


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 22 Aoû 2008 - 19:46

Je me permet de préciser que si le tuba Wagner se tient effectivement comme un tuba, il est en fait joué par des cornistes et possède la tessiture du cor plutôt que celle du tuba basse. en fait comme la tubulure du tuba Wagner est moins ingénieuse que celle du cor, il faut 2 modèles pour en couvrir toute la tessiture :

http://vsl.co.at/en/70/3139/3153/3157/5514.vsl


Bruckner, Strauss et Stravinsky entre autres, ont écrit pour cet instrument au son très caractéristique.

Bon, pour finir je dirais que le tube-à-Wagner c'est vraiment la Walkyrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 26
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 22 Aoû 2008 - 20:02

Sicmu a écrit:

Bon, pour finir je dirais que le tube-à-Wagner c'est vraiment la Walkyrie.

pété de rire


Merci à vous deux pour ces explications Mr.Red
J'avais jamais vu nin entendu parlé de cet instrument il me semble, maintenant je vais y faire gaffe What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Sam 23 Aoû 2008 - 1:17

dans le premier mouvement de la Première symphonie, il y a une phrase qui revient beaucoup et qui est "empruntée" à... Beni Mora. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 24 Oct 2008 - 19:45

extrait du fil Playlist

Walton 1ère symphonie, retrouvailles avec la version Handley, couplée en CD avec le génial Spitfire, prélude et fugue. La meilleure version que je connaisse (je n'ai toujours pas entendu la 1ère par Prévin) et de très loin, une chance d'être tombé dessus au premier essai il y a plus de trente ans.

Crapio a écrit:
Je rappelle au passage la prochaine apparition en discographie des deux symphonies de Walton par l'Orchestre National de Lille sous le label BIS.

louable initiative (mais pourquoi ai-je un gros a priori sur leurs chances de les réussir?) Ils les ont programmé en concert?

Crapio a écrit:
Ce sera peut-être un enregistrement live, l'ONLille va jouer la Symphonie 2 début Avril 2009 avec Owain Arwel Hughes aux commandes... donc peut-être qu'en fait il faudra attendre plus d'un an Mr. Green

Je suis plutôt confiant, c'est le genre de répertoire où l'ONLille peut vraiment briller.

[EDIT]
Tiens...

Citation :
[Owain Arwel Hughes] became well-known after a rousing televised performance of William Walton's Belshazzar’s Feast, which won the praise of the composer himself.
Source : Wikipedia.

Intéressant. Smile
Ce qui donne en traduction "OA Hughes devint célèbre après un concert télévisé de Belshazzar's Feast de Walton qui lui valut les louanges du compositeur lui-même"...

Acceptons-en l'augure: cependant il n'est pas certain que l'argument soit tout à fait convaincant car il est bien connu que Walton disait immanquablement à tout interprète de ses oeuvres "Je n'ai jamais entendu mieux!" C'est ce qu'il fit avec Karajan après les sessions d'enregistrement de sa première symphonie avec le Philarmonia, avant d'envoyer ses avocats pour interdire la sortie du disque.
Revenir en haut Aller en bas
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   Ven 24 Oct 2008 - 20:34

Quel faux-cul ce Walton. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William WALTON (1902-1983)   

Revenir en haut Aller en bas
 
William WALTON (1902-1983)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» William WALTON (1902-1983)
» William Walton
» William Alwyn (1905-1985)
» William Russo
» William Christie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: