Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rossini - Le Barbier de Séville

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6782
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Dim 30 Jan - 10:40

aurele a écrit:
J'écouterai une version avec mezzo je pense la prochaine fois et j'achèterai peut être le live du Covent Garden avec Florez et DiDonato. Les Almaviva que l'on trouve dans les années 90 dans la discographie sont Vargas, Giménez, Hadley, Ford (en anglais) et Florez (version Weikert que tu conseilles). Je sais que tu n'aimes pas du tout Hadley en Comte et il paraît que ce rôle ne lui convenait pas du tout. Après, Vargas est très apprécié. Si je dois écouter une version avec mezzo, ce sera soit Chailly (même si Horne est un buldozer), Marriner ou Patanè pour commencer. Lopardo est honnête effectivement mais ce n'est guère transcendant, notamment sur le plan dramatique. Ce qui me gêne chez Battle, c'est plus le personnage que la voix. Ce que je disais que Domingo, c'est qu'il est plus intéressant dans d'autres répertoires même s'il se tire bien du rôle.
ohlala, surtout évite Chailly et garde le pour la fin quand tu auras écouté toutes les autres versions du Barbier! Non pas à cause de Horne qui sur le strict plan du chant est absolument magnifique comme la plupart de ses partenaires dans cette version mais à cause du ténor Paolo Barbacini qui est en Almaviva ... euh ... comment dire ? ... immonde ? ... oui voilà! immonde!!! Shocked affraid pale
Privilégie plutôt Marriner qui est à la tête d'une très belle version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22925
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Dim 30 Jan - 10:56

Otello a écrit:
Privilégie plutôt Marriner qui est à la tête d'une très belle version.

Ok. Merci du conseil. As tu vu la version de Covent Garden en DVD? Si c'est le cas, qu'en as tu pensé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6782
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Dim 30 Jan - 10:59

aurele a écrit:
Otello a écrit:
Privilégie plutôt Marriner qui est à la tête d'une très belle version.
Ok. Merci du conseil. As tu vu la version de Covent Garden en DVD? Si c'est le cas, qu'en as tu pensé?
musicalement et vocalement très belle; scéniquement je déteste ce genre de mises en scène même si j'apprécie l'énergie des chanteurs et chapeau au tour de force de Di Donato.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22925
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Dim 30 Jan - 11:03

Otello a écrit:
musicalement et vocalement très belle; scéniquement je déteste ce genre de mises en scène même si j'apprécie l'énergie des chanteurs et chapeau au tour de force de Di Donato.

Je l'achèterai peut être comme je te l'ai dit même si la mise en scène très colorée semble spéciale. Que penses tu de la version qui m'a fait fuire cet opéra pendant un moment, le live de Madrid de 2005 dirigé par Gelmetti dans la mise en scène de Emilio Sagi reprise au Châtelet ces jours-ci. La mise en scène ne m'avait pas vraiment convaincu, Bayo était atroce en Rosina, Florez m'avait peu marqué ainsi que Spagnoli, Raimondi était fatigué, Pratico ne m'avait pas laissé vraiment d'impression positive ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6782
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Dim 30 Jan - 11:09

aurele a écrit:
Que penses tu de la version qui m'a fait fuire cet opéra pendant un moment, le live de Madrid de 2005 dirigé par Gelmetti dans la mise en scène de Emilio Sagi reprise au Châtelet ces jours-ci. La mise en scène ne m'avait pas vraiment convaincu, Bayo était atroce en Rosina, Florez m'avait peu marqué ainsi que Spagnoli, Raimondi était fatigué, Pratico ne m'avait pas laissé vraiment d'impression positive ou non.
La mise en scène m'a beaucoup moins posé de problèmes que celle de Londres. Mais Gelmetti dans Rossini revient à prendre un valium et Bayo n'étant ni de près ni de loin une rossinienne, ça ne pouvait qu'être mauvais a priori et ça l'est! le reste est de bonne tenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22925
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Lun 7 Mai - 21:09

"Jardin des critiques" avec Jean-Philippe Thiellay qui est loin d'être un inculte et qui a sorti un livre sur Rossini, Valérie Chevalier, notre directrice artistique à Nancy qui ne fait pas que des conneries, loin de là dans ses choix de chanteurs, Jean-Pierre Derien qui a des formules bien a lui et drôles, notamment en disant que De Los Angeles amène son soutien-gorge au début de "Una voce poco fa" pour montrer qu'elle est une vraie femme et Vincent Warnier : http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/jardin-critiques/emission.php?e_id=100000065&d_id=440000365

J'ai apprécié l'écoute de l'émission. Les extraits sont comme toujours trop courts. L'ensemble est passé trop vite, écoute très rapide de la version Gui. Je ne suis pas d'accord avec tous les commentaires des invités. Toutes les Rosina sauf Callas m'ont déçu. Capsir, c'est daté, chiant, mécanique, un oisillon. De Los Angeles, on a la jeune fille, c'est très beau vocalement, c'est maîtrisé techniquement mais c'est plat. Berganza, c'est plat comme une limande, je ne comprends pas comment les invités puissent être émus, il y a des duretés dans l'aigu, un grave sourd, la direction d'Abbado est sans inspiration, rien à redire sur la vocalisation et le "ma" proche de celui de Callas mais c'est tout. Bartoli détaille trop chaque mot et le chef est ennuyeux à mourir. Larmore comme cela est dit chante très bien malgré les sons dans les joues mais il n'y a aucun personnage, c'est de la pure démonstration. Gruberova est vite coupée et heureusement. C'est la Gruberova que je déteste ici : maniérée, aigu pointu, style merdique.

Bruscantini est le plus beau Figaro sur le plan vocal. Stracciari fait du spectacle comme cela est souligné. Gobbi a une voix sans séduction mais c'est très intéressant pour les mots. Nucci a des problèmes dans l'aigu, le chef est chiant, dommage car il a de la personnalité. Prey, c'est trop teuton, il n'est pas à l'aise par ailleurs dans la vocalisation.

Borgioli dans la sérénade, c'est daté. Alva chez Abbado, c'est chiant et je déteste la voix. Rimenez, j'aime bien mais sans plus. Florez, c'est scolaire et cela se regarde le nombril, deux remarques qui ont été faites.

Raimondi en Basilio, c'est génial sur le plan expressif. Lloyd est caricatural vocalement et stylistiquement parlant. Burchuladze, j'ai aimé, contrairement aux invités. Je préfère sa voix à celle de Lloyd, il y a des intentions intéressantes, peut être un peui trop lorsqu'il fait vraiment un piano sur "piano". Ramey, c'est du grand art vocalement et stylistiquement mais on a pas de personnage, pas d'intentions. Dommage car c'est notamment grâce à lui qu'il y a eu la Rossini renaissance.

Gimenez dans "Cessa di più resistere", c'est d'un haut niveau, j'aime la voix. Dommage que ce soit si court. Blake en bonus malgré le timbre, c'est encore au-dessus, c'est indépassable, c'est une leçon de style, de technique, de chant.

On entend peu Marriner et Levine. Levine a été déconseillée. Thiellay déteste. J'ai un peu entendu des extraits de Marriner en dehors de cette émission et il est vrai que Baltsa avec son grain de voix spécial, Allen et Araiza, c'est très bien. Le chef est également très intéressant dans ce que j'avais pu entendre. Version qu'il faudra que j'écoute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twizzle
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 34
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Sam 23 Nov - 12:30

Bonjour!
Concernant le Barbier, je n'ai pour l'instant qu'une version, celle avec Callas , Gobbi et Alva car elle etait dans le coffret Callas.
J'aimerais savoir si cette version a beaucoup de coupures? Si oui, y a-t- il des versions integrales recommandables?
Et est-ce que Callas chante la version mezzo ou soprano?
Merci!
coucou 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84068
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Sam 23 Nov - 12:49

C'est quand même une version très étrange dans le genre hors style (mais j'aime beaucoup Erede avec Simionato et Bastianini, alors... hehe ). Je ne l'ai jamais écoutée en entier, mais il doit logiquement y avoir pas mal de coupures, oui (cela dit, rien de forcément décisif, plutôt des reprises qu'autre chose).

Callas chante la version soprano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Sam 23 Nov - 12:54

La version avec Callas est surtout plombée par le Comte d'Alva qui (heureusement Mr. Green  ) ne chante pas le dernier air "Cessa di pui resistere".

Si tu veux une version complète avec mezzo, je te conseille en priorité :
- Marriner, avec Baltsa, Araiza, Allen, Trimarchi et Lloyd : très belle version, même si on peut trouvé mieux comme Bartolo et Basilio
- Varviso, avec Berganza, Benelli, Ausensi, Corena et Ghiaurov : ensemble très cohérent. Benelli est un peu juste en Comte, mais il est préférable à Alva et il chante son air final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84068
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Sam 23 Nov - 13:24

Figaro a écrit:
- Marriner, avec Baltsa, Araiza, Allen, Trimarchi et Lloyd : très belle version, même si on peut trouvé mieux comme Bartolo et Basilio
Ce serait ausi mon conseil, même si je suppose qu'il y a mieux dans les versions plus récentes (je n'écoute plus le Barbier Embarassed ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Lun 20 Juin - 18:21

Filmé en 1946 (il faut s'accrocher avec une authentique Rosina d'époque Rolling Eyes ) :

/watch?v=jIbKTMlQxAk

Ferruccio Tagliavini,
Tito Gobbi,
Nelly Corradi,
Vito De Taranto,
Italo Tajo,
Natalia Nicolini,
Nino Mazziotti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19193
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Mar 30 Jan - 13:40


Un petit Barbier avec du beau monde quand même! Very Happy

Teatro alla Scala
Riccardo Chailly
Leo Nucci (Figaro), Paolo Barbacini (Il Conte Almaviva), Marilyn Horne (Rosina), Enzo Dara (Dr. Bartolo), Samuel Ramey (Don Basilio), Raquel Pierotti (Berta), Simone Alaimo (Fiorello)

Sortie prévue début mars 2018.

J'ai juste un peu de mal avec la Rosina de Horne, que je trouve un peu trop mure de timbre (et je ne connais pas du tout Paolo Barbacini!).
Mais le reste... miam! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 976
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Mar 30 Jan - 14:49

Je lis ton post, et je remonte en haut de page où il y a justement un avis sur cette version et particulièrement sur Berbacini qui apparemment n'a pas que des fans Neutral . Je dis ça, je ne fais que passer. silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19193
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   Mar 30 Jan - 15:27

Iskender a écrit:
Je lis ton post, et je remonte en haut de page où il y a justement un avis sur cette version et particulièrement sur Berbacini qui apparemment n'a pas que des fans Neutral . Je dis ça, je ne fais que passer. silent

Ah oui en effet!! pété de rire pété de rire pété de rire

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rossini - Le Barbier de Séville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rossini - Le Barbier de Séville
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: