Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez
 

 Georg Solti

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
richar
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 44
Age : 40
Localisation : paris/metz
Date d'inscription : 18/05/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 16:54

Bonjour à tous,
que pensez vous de Sir Solti, quelle est sa réputation, pour vous?

Personnellement, je n' ai pas eu de bon échos, et je n'ai pas encore lu de commentaires mettant en avant tel ou telle interpretation de sir solti .. Rolling Eyes

Ayant un coffret des concerto pour piano par lui, en l'ecoutant cet apres midi, je trouve rien de particulier à dire, à premiere écoute,comme cela..

D'ailleur, déja, est-ce que ça vous est déja arriver de l'écouter jouer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83552
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:08

En tant que pianiste, je ne connais pas.

En tant que chef, j'aime beaucoup, et on a dû en parler pas mal ici: http://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/General-f1/Vos-chefs-preferes-_-t115.htm

Il a une réputation de chef tonitruant parfois justifiée, c'est parfois superficiel aussi, moi en général je ne m'y ennuie pas, il y a toujours une énergie folle chez lui.
Dans certaines répertoires (dans les opéras de Strauss par exemple) il présente l'avantage de donner les oeuvres sans coupures.
Ses enregistrements de Wagner (le Ring, Parsifal) et de Strauss (Elektra, la Femme sans ombre) sont des grandes références, même si chacun pourra préférer d'autres versions.
Egalement ses Bartok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:25

il existe quelques enregistrements irremplaçables de ce grand chef, le seul dans la descendance de Barbirolli peut-être, pour moi la huitième de Mahler, Ariane à Naxos et Aïda où il a le bon goût d'employer la plus grande chanteuse de tous les temps, un excellent partenaire pour la musique concertante (un pianiste moyen mais le Bartok est bien quand même), un gage de qualité... comme Celibidache ou Sinopoli si vous voulez
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83552
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:26

sud273 a écrit:
un gage de qualité... comme Celibidache ou Sinopoli si vous voulez

C'est toujours la fin de tes messages qui me fait tilter! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
richar
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 44
Age : 40
Localisation : paris/metz
Date d'inscription : 18/05/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:41

ha, oui, pardonnez moi, j'ai ommi de parler de lui en tant que chef. c'est je crois son cheval de bataille majeur..Ma question porte sur son statu de chef.(j'avoue j'ai pas été clair!! colors )

merci pour ces réponses ,déja.
apparement, il est plus doué pour la musique moderne et contemporaine?
J'ecoute actuelement tout de suite, le concerto n°3 de Bee. , et c'est enjoué. par le sus-nommé ET vladimir ashkenazy.

En fait, il vaut quoi, Mr ashkenazy,dans ses concertos de Bee, et dans bee. tout court ,selon vous?
je sais que tu/vous n'aime(z?) pas xavier, le 18/19ème siècle,donc ma question est plus préscisément déstinée au férus des interpretations de beethoven. mais votre(ton?) avis m'interresse tout de même ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:42

c'est fait pour, je suis un admirateur de Celibidache pour le répertoire et de Sinopoli pour sa propre musique et les meilleures versions que je connaisse de Schubert, Mendelshonn, Mme Butterfly...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83552
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:43

richar a écrit:

apparement, il est plus doué pour la musique moderne et contemporaine?

Wagner, Strauss, Mahler, ce n'est pas à proprement parler de la musique contemporaine.

richar a écrit:
En fait, il vaut quoi, Mr ashkenazy,dans ses concertos de Bee

Si on veut éviter de partir trop vite en hors-sujet, tu peux aller lire ce sujet spécifique sur la discographie des concertos de Beethoven: http://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/Discographie-f2/Concertos-pour-piano-Beethoven-t441.htm Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:44

richar a écrit:
ha, oui, pardonnez moi, j'ai ommi de parler de lui en tant que chef. c'est je crois son cheval de bataille majeur..Ma question porte sur son statu de chef.(j'avoue j'ai pas été clair!! colors )

merci pour ces réponses ,déja.
apparement, il est plus doué pour la musique moderne et contemporaine?
J'ecoute actuelement tout de suite, le concerto n°3 de Bee. , et c'est enjoué. par le sus-nommé ET vladimir ashkenazy.

En fait, il vaut quoi, Mr ashkenazy,dans ses concertos de Bee, et dans bee. tout court ,selon vous?
je sais que tu/vous n'aime(z?) pas xavier, le 18/19ème siècle,donc ma question est plus préscisément déstinée au férus des interpretations de beethoven. mais votre(ton?) avis m'interresse tout de même ! I love you
Ce que vaut Ashkenazy? ce qu'il a subi surtout. Génial interprête de Scriabine et Prokofiev, compositeur honnête, après Beethoven peut aller se faire voir chez Brendel
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83552
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 17:46

sud273 a écrit:

Ce que vaut Ashkenazy? ce qu'il a subi surtout. Génial interprête de Scriabine et Prokofiev

Pour Scriabine je ne suis pas d'accord, c'est honnête sans plus.
Si tu parles en tant que chef, là oui je suis d'accord.
Mais on s'écarte déjà bien vite du sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 18:10

Solti doit beaucoup, je pense, à son contrat passé très tôt avec Decca, dont il a exploré les prises de son spectaculaires.

Pour les qualités, la précision, et surtout l'intégrité intellectuelle, refusant toujours les coupures, si bien que nous lui devons le seul enregistrement véritablement intégrale du Chevalier à la Rose de Strauss, dans une discographie pourtant pléthorique.

Les défauts sont une précision et une lisibilité bien plus relatives, en fin de compte, quand on ne l'entend pas avec Vienne ou Chicago, comme c'est à peu près toujours le cas au disque. Parfois une tendance aux tutti bruyants.
Et surtout, un assez grand manque d'imagination. Tout est rendu, mais pas exactement interprété, plutôt posé.

Plus le temps passe, moins j'en raffole. Aujourd'hui, à part son Château de Barbe-Bleue, grâce à un plateau entièrement magyarophone, je n'ai plus aucun de ses disques qui revienne régulièrement sur ma platine.
Parfois sont Deutsches Requiem avec Chicago (mais je préfère Furtwängler, Thielemann ou Previn, parmi tant d'autres), ou ses interprétations intégrales de Richard Strauss qu'on est content d'entendre, des fois (Elektra, Rosenkavalier en tête).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
richar
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 44
Age : 40
Localisation : paris/metz
Date d'inscription : 18/05/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 19:59

Ok je vois.

C'est que je vien de m' écouter l 'empereur par "kempf" et leitner,et, euh..
bah je trouve l'ensemble plus efficasse, plus percutant.(j'ai pas encore les mots qu'il faut.. Embarassed )

Et le piano de kempf, il est si varié, et plein de nuance. c'est vraiment bien plus vivant, plus riche!
Il faudra que je me remette la version de furt aussi. Very Happy

Bon,je met de coté mon coffret de solti, et j'irai à la pèche aux concertos de beethoven sur le topic des concerto de bee. Embarassed

DavidLeMarrec, je suis daccord pour l'analyse. trop flou, et sans imagination, c'est ce que je dirai, apres etre passé d'une version, la sienne, à l'autre..et j'ose pas comparer avec furt.
M'enfin, c'etait pas le but non plus!
cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nando
Mélomane averti


Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 19/03/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 22:01

C'était quand même un des très grands chefs du 20eme siecle!!!
Ses opéras de Mozart aussi ont laissé des traces! La Flute, Cosi, Les Noces de Figaro, Don giovanni
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyVen 18 Mai 2007 - 23:27

Nando a écrit:
C'était quand même un des très grands chefs du 20eme siecle!!!
Question de goût. Avec de tels orchestres, beaucoup on fait mieux. Et lorsqu'il héritait d'orchestres moyens, le résultat était vraiment médiocre (Bayreuth des années creuses). Solti est avant tout la créature de Decca, servi par les orchestres, les prises de son, les plateaux fournis par la firme.

Un des très grands chefs du XXe, sans doute, mais sur combien ? Oui sur la centaine, non sur les dix.


Citation :
Ses opéras de Mozart aussi ont laissé des traces! La Flute, Cosi, Les Noces de Figaro, Don giovanni
Ont laissé des traces, vraiment ?

C'est à l'Enlèvement qu'irait ma préférence, remarquablement mené et très bien distribué. Sinon, oui pour les Noces, mais il y manque tout de même le soupçon de mélancolie propre à Mozart, si on veut chipoter.
Cos'i I sonne aujourd'hui épais, et on y entend bien peu d'idées ; Cos'i II intégrait les apports musicologiques, mais ici encore, rien de bien mélancolique, tout dans le brio. Dans le même genre, je préfère la version Levine.
Don Giovanni I est un peu gêné par une distribution hétérogène, mais en effet, le rendu orchestral est magnifique. Totalement hédoniste, peu dramatique, mais d'une beauté stupéfiante.
Don Giovanni II est, de mon point de vue, plus dans la norme des interprétations des années 90.

Bref, de très bonnes choses, mais rien qui ait laissé des traces comme ont pu le faire Furtwängler, Fricsay, Östman ou Harnoncourt, avec leurs défauts, mais de façon beaucoup plus prégnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 1:37

Citation :
Bref, de très bonnes choses, mais rien qui ait laissé des traces comme ont pu le faire Furtwängler, Fricsay, Östman ou Harnoncourt, avec leurs défauts, mais de façon beaucoup plus prégnante.
Pour moi sa Femme sans Ombre reste un référence... Je te trouve quand même assez sévère... Je pense qu'il y a beaucoup de choses moyennes dans sa discographie parce qu'il a tout enregistré... Mais il y a quand même des choses qui restent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 1:42

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Bref, de très bonnes choses, mais rien qui ait laissé des traces comme ont pu le faire Furtwängler, Fricsay, Östman ou Harnoncourt, avec leurs défauts, mais de façon beaucoup plus prégnante.
Pour moi sa Femme sans Ombre reste un référence... Je te trouve quand même assez sévère... Je pense qu'il y a beaucoup de choses moyennes dans sa discographie parce qu'il a tout enregistré... Mais il y a quand même des choses qui restent...
Sa Femme sans Ombre est une réussite, oui.

Ce que je dis n'est pas que c'est un mauvais chef, simplement qu'il doit beaucoup de sa réputation au soutien de Decca qui lui fournit les meilleurs orchestres et les meilleurs preneurs de son, dont il ne fait pas en somme un usage particulièrement personnel.

Avec les mêmes moyens, je serais curieux d'entendre un Neuhold, par exemple, qui se farcit des orchestres parfois calamiteux (Badische Staatskapelle, RAI Roma dans les années 80, Parme...). Ou un Celibidache...

Mais je suis d'accord, rien à jeter chez Solti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 1:48

Citation :
Ce que je dis n'est pas que c'est un mauvais chef, simplement qu'il doit beaucoup de sa réputation au soutien de Decca qui lui fournit les meilleurs orchestres et les meilleurs preneurs de son, dont il ne fait pas en somme un usage particulièrement personnel.
Pour la réputation on est d'accord... mais ça vaut pour beaucoup de musiciens... Ce qui est grave c'est de faire tout enregistrer comme ça à une seule et unique personne... C'est une politique éditoriale vraiment... enfin voilà... je crois vraiment qu'il a tout enregistré... ah non pas Puccini ou les Donizetti et cie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 1:52

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Ce que je dis n'est pas que c'est un mauvais chef, simplement qu'il doit beaucoup de sa réputation au soutien de Decca qui lui fournit les meilleurs orchestres et les meilleurs preneurs de son, dont il ne fait pas en somme un usage particulièrement personnel.
Pour la réputation on est d'accord... mais ça vaut pour beaucoup de musiciens... Ce qui est grave c'est de faire tout enregistrer comme ça à une seule et unique personne... C'est une politique éditoriale vraiment... enfin voilà...
C'est une politique éditoriale. Mais ça a fait de lui peut-être un plus grand chef qu'il ne l'était en réalité (un très bon chef, pas un génie de la baguette).

Citation :
je crois vraiment qu'il a tout enregistré... ah non pas Puccini ou les Donizetti et cie...
Bien sûr que si. Tu trouveras chez n'importe quel disquaire sa Bohème avec Caballé, Domingo, Milnes, Raimondi. Tosca et Turandot sont moins fréquents, mais existent. Il a même enregistré la Saint-Matthieu...

En revanche, pour les belcantistes, non, ce n'était pas là où il était embauché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 1:56

Citation :
Tu trouveras chez n'importe quel disquaire sa Bohème avec Caballé, Domingo, Milnes, Raimondi. Tosca et Turandot sont moins fréquents, mais existent. Il a même enregistré la Saint-Matthieu...
shaking Mais je suis entrain de penser que j'aime bien sa Traviata... et son Don Carlos... et que j'aime pas du tout son Ring... un beau Parsifal tout de même... Mais je suis pas un fan... Disons que c'est un chef efficace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 2:00

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Tu trouveras chez n'importe quel disquaire sa Bohème avec Caballé, Domingo, Milnes, Raimondi. Tosca et Turandot sont moins fréquents, mais existent. Il a même enregistré la Saint-Matthieu...
shaking Mais je suis entrain de penser que j'aime bien sa Traviata... et son Don Carlos... et que j'aime pas du tout son Ring... un beau Parsifal tout de même... Mais je suis pas un fan... Disons que c'est un chef efficace...
Son Don Carlos est un peu bruyant et pas très en style... A comparer avec Giulini I & II et Luisi, par exemple...

Parsifal splendide, c'est tout à fait exact.

Efficace, oui, et même mieux que ça. Mais pas de fanitude de mon côté non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 2:03

Citation :
Son Don Carlos est un peu bruyant et pas très en style...
Oui... mais Ghiaurov et Talvela... et Solti est souvent bruyant... L'autre jour j'ai écouté sa première flûte... C'est pas mal... mais c'est vraiment pas fin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptySam 19 Mai 2007 - 2:08

Justement, Ghiaurov qui n'a pas grand chose à dire... Certes, la voix est encore très jeune, mais elle sonne toujours poussée.

Quant à ses Mozart, non, ce n'est pas très fin, mais selon les oeuvres, ça peut fonctionner. Son premier Don Giovanni de studio avec le Philharmonique de Londres est vraiment épatant côté orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
andrino
Mélomane averti


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyJeu 28 Juin 2007 - 10:55

Moins sevère que la plupart d'entre vous, je concerverai : Tannhauser, superbe avec le -alors- jeune René kollo; son Parsifal et sa Walkyrie avec pour moi la plus belle Sieglinde: Crespin; son recit au 1er acte est tout simplement fabuleux:moitié chanté, moitié murmuré!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 9:24

Décidément, j'incline à penser que Solti sait faire sonner les orchestres mieux que personne. C'est évident avec Chicago, où il y a certes le précédent Reiner, mais aussi et surtout à Vienne: sous sa baguette, les Wiener n'ont plus rien de la sécheresse acide et convenue que je leur reproche presque tout le temps ailleurs - son Heldenleben a une beauté sonore incroyable, surtout vu ce qu'on connaît habituellement de l'orchestre.

Oui, ça n'est pas toujours très imaginatif, mais ce chef est pour moi l'un des plus excitants de tous, avec ces basses énormes et mugissantes, que personne ne savait faire gronder comme ça, et cette sonorité d'ensemble très extérieure, éclatante, à la fois théâtrale et très hédoniste. Les tutti sont parfois très massifs, mais dans l'ensemble, je suis faaaan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 52
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 12:43

Spiritus a écrit:
mais ce chef est pour moi l'un des plus excitants de tous, avec ces basses énormes et mugissantes, que personne ne savait faire gronder comme ça, et cette sonorité d'ensemble très extérieure, éclatante, à la fois théâtrale et très hédoniste. Les tutti sont parfois très massifs, mais dans l'ensemble, je suis faaaan.

Je ne connais Solti que dans Wagner et du peu que j'ai entendu , c'est vraiment cela que j'ai gardé de lui.


Dernière édition par atomlegend le Dim 26 Oct 2008 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 12:54

atomlegend a écrit:
Spiritus a écrit:
mais ce chef est pour moi l'un des plus excitants de tous, avec ces basses énormes et mugissantes, que personne ne savait faire gronder comme ça, et cette sonorité d'ensemble très extérieure, éclatante, à la fois théâtrale et très hédoniste. Les tutti sont parfois très massifs, mais dans l'ensemble, je suis faaaan.

Je ne connais que Solti dans Wagner et du peu que j'ai entendu , c'est vraiment cela que j'ai gardé de lui.
Oui, c'est très bien décrit (et c'est bien le problème...). Dans le Ring, c'est quand même un peu trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9421
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 13:27

Spiritus a écrit:
Décidément, j'incline à penser que Solti sait faire sonner les orchestres mieux que personne. …
Oui, ça n'est pas toujours très imaginatif, mais ce chef est pour moi l'un des plus excitants de tous, avec ces basses énormes et mugissantes, que personne ne savait faire gronder comme ça, et cette sonorité d'ensemble très extérieure, éclatante, à la fois théâtrale et très hédoniste.
Oui, il ne manque plus que les guirlandes et les loupiotes et on se croit devant un sapin de Noël.
En fait il suffit de dire "clinquant" et on a un bon résumé… rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 18:05

en tous cas avec Bernstein et Reiner, ce sont mes modèles hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 18:27

Spiritus a écrit:
en tous cas avec Bernstein et Reiner, ce sont mes modèles hehe
Justement, tu trouves vraiment qu'avec Bernstein les Wiener ont cette "sécheresse acide et convenue que [tu] leur reproche[s] presque tout le temps ailleurs" ? Et avec Furt ? Et avec Karajan ? Et avec Kleiber ?
Avec Rattle ou Harnoncourt, je dis pas, mais généraliser comme ça, c'est un peu dur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 18:45

Avec Bernstein, oui, carrément. C'est même ce qui me rend tous les coffrets DG qui rassemblent les enregistrements du dernier Lenny avec Vienne (Brahms, Haydn, Mozart, Sibelius, Schumann, Schubert, Beethoven...) très peu plaisants à l'écoute, je trouve que cet orchestre a un très vilain son (et joue de façon très molle). Avec Karajan, non, lui savait faire sonner un orchestre. Quoique, ses Strauss de chez Decca, sans être secs, sont bien moins veloutés et soyeux que ses enregistrements ultérieurs avec Berlin. Bernstein, disons que ça n'était pas sa préoccupation première: il n'y a qu'à voir tout ce qu'il a fait à New York, il y a un souci d'adapter la sonorité à ce qui est interprété, mais aucun souci hédoniste, et dès lors, il n'a pas cherché à changer la sonorité sèche et désagréable des Wiener.
Avec Kleiber, non, c'est une exception. Avec Furt non plus, mais c'est plus ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyDim 26 Oct 2008 - 20:15

je dirai que la préoccupation première de Bernstein, c'était probablement plus le respect des volontés de la partition du compositeur que le rendu sonore, étant compositeur lui-même, (je ne sais pas si je m'explique bien !), c'est du moins ce qui m'a semblé en regardant et écoutant les répétitions des symphonies de Mahler avec Vienne, mais ce n'est que mon impression personnelle.

Je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu Bernstein reprendre l'orchestre au sujet d'une sonorité trop sèche par exemple. En revanche Karajan, oui, que ce soit Berlin ou Vienne, il avait une très grande attention à la sonorité produite par l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 7 Jan 2009 - 23:09

Ah, j'ai trouvé le fil ! Merci WoO ! Very Happy


emmanuel a écrit:
Il faut aimer Nilsson aussi... mais finalement elle a une telle facilité qu'on dirait une gamine en train de pousser la chansonnette, ce qui n'est pas contradictoire avec le livret.
Oui, elle adoucit son timbre, elle joue l'ingénue, elle soigne plutôt sa diction, ce n'est pas indigne du tout. Et effectivement Solti, bien que toujours rectiligne, réussit plutôt bien.

emmanuel a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


Mais c'est rarement la référence incontournable.
Vu l'état de la discographie des symphonies de Schumann, je me pose la question.
Oh, je trouve mon bonheur au cas par cas : Thielemann pour la 2, Furtwängler pour la 4. Sinon, Sawallisch / Dresde pour le tout, c'est amplement mieux que correct. Il ne se départit jamais d'un rien de raideur, mais n'est-ce pas ce qui convient le mieux ici ?

Solti dans Schumann, ça ressemble beaucoup à ses Brahms, la même capacité d'ampleur poétique, à créer un climat sonore. Mais cette rigueur qui séduit dans Brahms qui bave déjà un peu, elle me paraît plus hostile dans Schumann.

Tu disais "musclé", c'est exactement ça.


(Sinon, pour Vienne, ce n'est pas tant le son - dont je ne raffole pas, mais c'est très secondaire - que la propension à aplatir les options des chefs qui m'agace, comme une sorte de tradition paresseuse. Effectivement, les cuivres viennois, je n'adore pas, très brillants dans le forte, mais ce n'est pas vraiment là que se situe ma réserve. J'évite autant que possible les disques de Vienne et Berlin parce qu'ils me semblent amoindrir les visions des chefs, contrairement à d'autres grands orchestres, dont le Concertgebouw est l'exemple le plus pieux qui soit.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 7 Jan 2009 - 23:21

DavidLeMarrec a écrit:


Oh, je trouve mon bonheur au cas par cas : Thielemann pour la 2, Furtwängler pour la 4. Sinon, Sawallisch / Dresde pour le tout, c'est amplement mieux que correct.
Oui, c'est très bien Sawallisch, mais j'aime l'énergie désespérée de Solti, moins cossu (pourtant c'est Vienne).

DavidLeMarrec a écrit:
(Sinon, pour Vienne, ce n'est pas tant le son - dont je ne raffole pas, mais c'est très secondaire - que la propension à aplatir les options des chefs qui m'agace, comme une sorte de tradition paresseuse. Effectivement, les cuivres viennois, je n'adore pas, très brillants dans le forte, mais ce n'est pas vraiment là que se situe ma réserve. J'évite autant que possible les disques de Vienne et Berlin parce qu'ils me semblent amoindrir les visions des chefs, contrairement à d'autres grands orchestres, dont le Concertgebouw est l'exemple le plus pieux qui soit.)
Un orchestre pas vraiment aventureux, très conservateur (il n'y a toujours pas de femmes, c'est un Boys Band). C'est certain, ils ne vont pas obéir facilement, et dans certains cas ils sonnent comme un orphéon municipal. Ça n'empêche pas certains disques d'être très réussis, mais j'entends bien ton argument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 7 Jan 2009 - 23:23

emmanuel a écrit:
il n'y a toujours pas de femmes, c'est un Boys Band.
Ah non, c'est fini, au concert du nouvel an on en a aperçu deux dont une altiste me semble-t-il. shaking
Revenir en haut Aller en bas
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 7 Jan 2009 - 23:25

Ah bon? C'est la fin d'un monde alors. Mais en bons machos conservateurs il n'acceptent peut-être que les altistes blondes. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 7 Jan 2009 - 23:30

emmanuel a écrit:
amplement mieux que correct.
Oui, c'est très bien Sawallisch, mais j'aime l'énergie désespérée de Solti, moins cossu (pourtant c'est Vienne).[/quote]
Oui, je comprends ce que tu veux dire, c'est très direct comme lecture. Un peu trop dur pour moi, mais ça a des qualités, indéniablement.

Citation :
Un orchestre pas vraiment aventureux, très conservateur (il n'y a toujours pas de femmes, c'est un Boys Band). C'est certain, ils ne vont pas obéir facilement, et dans certains cas ils sonnent comme un orphéon municipal. Ça n'empêche pas certains disques d'être très réussis, mais j'entends bien ton argument.
Oui, bien sûr, sur le nombre de disques, il y en a un très conséquent de grandes choses, je ne dis pas que ce soit une usurpation. Mais ce côté tous autrichiens, gardiens de leurs instruments, garants de la Tradition, ça gomme souvent l'interprétation elle-même. C'est sans doute très impressionnant à entendre en concert, j'imagine que leur son est physiquement incroyable.
Mais au disque, je préfère le plus souvent me tourner vers de petites formations germaniques (ou mieux, nordiques, là on n'est jamais déçu), les éviter quand je peux, aller à l'aventure pour trouver des choses plus personnelles. Bamberg est moins virtuose, indéniablement, mais il se passe plus de choses d'un point de vue émotif pour moi.

Il y a sans doute aussi la sûreté trop absolue de ces orchestres, qui peut donner l'impression que les musiciens s'ennuient, le manque de cette petite tension de l'incertitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 7 Jan 2009 - 23:35

DavidLeMarrec a écrit:


Il y a sans doute aussi la sûreté trop absolue de ces orchestres, qui peut donner l'impression que les musiciens s'ennuient, le manque de cette petite tension de l'incertitude.
J'ai entendu cet orchestre en vrai dans leur répertoire de chevet (huitième de Bruckner) et je peux te dire qu'ils n'étaient pas sûrs d'eux - cors et trompettes ont enchaîné les couacs, les bois n'étaient pas sublimes du tout. Mais c'était à Paris, match à l'extérieur donc, et il suffit parfois qu'un chef de pupitre fasse une boulette pour que l'assurance fonde tout de suite. De fait c'était intense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senga
Mélomane averti
senga

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyJeu 8 Jan 2009 - 1:10

Citation :
Mais ce côté tous autrichiens, gardiens de leurs instruments, garants de la Tradition.
Les choses n'ont-elles pas changé?
Citation :
J'ai entendu cet orchestre en vrai dans leur répertoire de chevet (huitième de Bruckner) et je peux te dire qu'ils n'étaient pas sûrs d'eux - cors et trompettes ont enchaîné les couacs, les bois n'étaient pas sublimes du tout.
Idem pour l'unique fois où je les ai entendus en vrai chez eux. Bon, c'était avec de Billy et dans un opéra français. Couacs. Un mythe est tombé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyJeu 8 Jan 2009 - 21:26

senga a écrit:
Citation :
Mais ce côté tous autrichiens, gardiens de leurs instruments, garants de la Tradition.
Les choses n'ont-elles pas changé?
Au dernières nouvelles (de la part d'un instrumentiste), non. C'est quasiment de l'ordre de l'hérédité, tellement les étrangers y ont peut leur place, à ce qu'on m'en a dit.
Après, je ne suis pas aller vérifier les biographies des musiciens, ce n'est pas mon urgence première. Mais ce serait intéressant.


Citation :
Idem pour l'unique fois où je les ai entendus en vrai chez eux. Bon, c'était avec de Billy et dans un opéra français. Couacs. Un mythe est tombé.
A leur décharge, on les entend beaucoup en studio et ils jouent des instruments plus difficiles (et plus laids...) que les instruments ordinaires.

On ne peut pas être infaillible, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 11:17

Je replace ces trois interventions sur le Ring dans la bonne case :


DavidLeMarrec a écrit:
"Ca pétarade assez différemment en fait. C'est agressif et canardeux chez Böhm alors que chez Solti, c'est plutôt grosses fanfares. Ceux de Böhm ne me gênent pas non plus, alors que ceux de Solti, superbes pour la technique et le coloris, sont vraiment pénibles parce qu'à pleine force, ostentatoires."


Nounou a écrit :"Faudra penser à ouvrir un fil sur Solti.
J'ai beaucoup à dire sur ce chef, et en même temps beaucoup de questions à poser.
Il a beaucoup, beaucoup enregistré, beaucoup parlé aussi (craché devrais je dire ??!!), s'est beaucoup mis en avant...pour quel souvenir à l'arrivée ??!!
Bref !! (vous l'aurez compris, je ne suis pas un grand fan)."


Keane a écrit :

"Pour un souvenir très supérieur à Karajan du moins dans le répertoire lyrique ! Car, contrairement au chef autrichien, Solti avait le sens des voix et savait choisir ses chanteurs. En témoignent des enregistrements fabuleux du Ballo, Don Carlo, Othello, Don Giovanni, Cosi, la Femme sans ombre, Parsifal, Les Maîtres chanteurs...

En revanche, là où je te suis davantage, c'est sur le premier Solti (celui du Ring, d'Aïda ou de Rigoletto) assez sec, pétaradant et vulgaire. Mais avec le temps, le discours du chef hongrois va s'humaniser pour livrer des trésors de poésie et de dialogue chambriste. De ce point de vue, la comparaison de ses deux Don Giovanni, Ballo et Maitres est éloquente et c'est le privilège des plus grands d'avoir su ainsi se remettre en question.

Tout l'inverse de Karajan, passionnant dans les années 50 et 60 mais qui s'est fossilisé avec le temps...comme en témoignent des remakes consternants de lourdeur ( Tosca, Aïda, Othello, Trouvère, Falstaff) et très inférieurs à ses premières moutures. Sans oublier des choix aberrants de distribution (Ricciarelli dans Turandot, Barstow dans le Ballo...). Fort heureusement, sur le plan symphonique, il a continué à faire de grandes choses ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounou
Mélomane averti
Nounou

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 03/03/2010

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 12:50

Très interessant ce fil.

La question que je me pose depuis des lustres concernant ce chef : citez moi un disque qui fasse l'unanimité ? Une grande référence ? Incontestée.

Certes je vois arriver le Ring, certains opéras de Strauss, des Bartok...
Mais sont ils vraiment des disques de chevet ? De l'isle deserte ?

Je suis vraiment curieux de connaitre vos réponses...

Perso, j'ai souvent trouvé ce chef interessant à la première écoute : "woww ça sonne ! quel engagement !", dans Beethoven, Bartok, Bruckner ou Mahler.... mais au fur et à mesure, non seulement l'oreille se fatigue d'autant de déchainement sonore sans âme ni but, mais en plus le tout manque cruellement d'imagination.
On fonce dans le tas, cuivre en tête, zoom sur les sforzandi, mais à l'arrivée on retient quoi ?
On me parle souvent de sa 6ème de Mahler. C'est impressionnant, certes. Mais je préfère 100 fois la direction "droite" d'un Boulez, Karajan, dans cette oeuvre, plutot que la chevauchée d'un automate.

Solti a trop enregistré. Comme Karajan. Il y a sans doute à prendre et à laisser. Comme l'autrichien. Sauf que ce dernier a su cultiver une personnalité interprétative plus profonde, qui laisse une trace aujourd'hui. Quid de Solti ?

Et le personnage Solti ? Les musiciens de l'OP ont un bon souvenir de lui, humainement. Plus humain que l'ami Herbert, mais moins bon musicien.
Il suffit de voir Solti diriger. C'est une poigne de fer, un vrai "chef", au sens "directeur/manager", mais quid d'un artiste ?

Vous en pensez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30850
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 13:14

Je suis un peu de ton avis. Karajan a fait des disques pour l'ile déserte, que ce soit Debussy, Bruckner ou surtout Strauss. (et aussi des choses bien moins réussi évidemment).
J'ai pas une connaissance énorme des enregistrements de Solti, mais j'ai toujours la même impression : que ce soit le Ring, Otello, Don Carlo ... ou la 2° de Mahler ... c'est très bien ... mais pas transcendant.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20035
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 13:28

Aïda (Price, Vickers, Gorr, Merrill) reste pour moi LA version... et pas que pour la distribution. Il n'y a pas que du pétaradant là dedans. Beaucoup de douceur aussi...
Don Carlo (Tebaldi, Bergonzi, Ghiaurov, DFD, Bumbry) pour les mêmes raisons que Aïda.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 13:37

J'ai effectivement l'impression que Solti a sans doute davantage marqué dans le domaine de l'opéra que dans le symphonique et sans doute l'équilibre des distributions y a beaucoup contribué. Mais même dans ses grandes références, je n'en vois pas qui pourraient constituer pour moi un enregistrement de l'île déserte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 13:47

A brûle-pourpoint, je citerais La Femme sans ombre (direction de rêve !), Arabella, son dernier Cosi, Tannhäuser, Parsifal. Les 4 derniers Lieder avec Te Kanawa. Et même son Château de Barbe-Bleue, Aida et Don Carlo.

Pour le symphonique, je ne connais pas assez. J'aime beaucoup sa 9e de Bruckner, minérale, moderniste, elle ne ressemble à aucune autre. Et je garde un grand souvenir de ses enregistrements de Bartok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83552
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 14:05

Nounou a écrit:
Très interessant ce fil.

La question que je me pose depuis des lustres concernant ce chef : citez moi un disque qui fasse l'unanimité ? Une grande référence ? Incontestée.

Certes je vois arriver le Ring, certains opéras de Strauss, des Bartok...
Mais sont ils vraiment des disques de chevet ? De l'isle deserte ?

La Femme sans ombre studio.
La Femme sans ombre DVD.

Après, si tu veux l'unanimité, je ne sais pas quel enregistrement, de quelque chef que ce soit, puisse la faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 17:21

Hippolyte a écrit:
A brûle-pourpoint, je citerais La Femme sans ombre (direction de rêve !), Arabella, son dernier Cosi, Tannhäuser, Parsifal. Les 4 derniers Lieder avec Te Kanawa. Et même son Château de Barbe-Bleue, Aida et Don Carlo.

Pour le symphonique, je ne connais pas assez. J'aime beaucoup sa 9e de Bruckner, minérale, moderniste, elle ne ressemble à aucune autre. Et je garde un grand souvenir de ses enregistrements de Bartok.

Xavier a écrit:
Nounou a écrit:
Très interessant ce fil.

La question que je me pose depuis des lustres concernant ce chef : citez moi un disque qui fasse l'unanimité ? Une grande référence ? Incontestée.

Certes je vois arriver le Ring, certains opéras de Strauss, des Bartok...
Mais sont ils vraiment des disques de chevet ? De l'isle deserte ?

La Femme sans ombre studio.
La Femme sans ombre DVD.

Après, si tu veux l'unanimité, je ne sais pas quel enregistrement, de quelque chef que ce soit, puisse la faire...


Assez d'accord avec tout cela (à Aïda près, un peu surcôtée) mais n'oubliez surtout pas son Bal masqué avec Pavarotti et Margaret Price ainsi que sa seconde version des Maîtres chanteurs.

Chez Karajan, les dernières réussites sont plus flagrantes dans le répertoire symphonique : L'Héroïque de 1977, La dernière 3ème de Brahms à Berlin, la 7ème de Bruckner à Vienne... Mais côté lyrique, après une Bohème et une Butterfly sublimes avec Pavarotti et Freni, ce fut un peu la Bérézina...


Dernière édition par keane le Mar 13 Avr 2010 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMar 13 Avr 2010 - 18:09

Nounou a écrit:
Très interessant ce fil.

La question que je me pose depuis des lustres concernant ce chef : citez moi un disque qui fasse l'unanimité ? Une grande référence ? Incontestée.

Certes je vois arriver le Ring, certains opéras de Strauss, des Bartok...
Mais sont ils vraiment des disques de chevet ? De l'isle deserte ?

Je suis vraiment curieux de connaitre vos réponses...

Perso, j'ai souvent trouvé ce chef interessant à la première écoute : "woww ça sonne ! quel engagement !", dans Beethoven, Bartok, Bruckner ou Mahler.... mais au fur et à mesure, non seulement l'oreille se fatigue d'autant de déchainement sonore sans âme ni but, mais en plus le tout manque cruellement d'imagination.
On fonce dans le tas, cuivre en tête, zoom sur les sforzandi, mais à l'arrivée on retient quoi ?
On me parle souvent de sa 6ème de Mahler. C'est impressionnant, certes. Mais je préfère 100 fois la direction "droite" d'un Boulez, Karajan, dans cette oeuvre, plutot que la chevauchée d'un automate.

Solti a trop enregistré. Comme Karajan. Il y a sans doute à prendre et à laisser. Comme l'autrichien. Sauf que ce dernier a su cultiver une personnalité interprétative plus profonde, qui laisse une trace aujourd'hui. Quid de Solti ?

Et le personnage Solti ? Les musiciens de l'OP ont un bon souvenir de lui, humainement. Plus humain que l'ami Herbert, mais moins bon musicien.
Il suffit de voir Solti diriger. C'est une poigne de fer, un vrai "chef", au sens "directeur/manager", mais quid d'un artiste ?

Vous en pensez quoi ?

Rien à ajouter, je n'aurais pas dit mieux. Georg Solti 850957
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 14 Avr 2010 - 10:00

Nounou a écrit:
Certes je vois arriver le Ring, certains opéras de Strauss, des Bartok...
Mais sont ils vraiment des disques de chevet ? De l'isle deserte ?
Il y en a qui sont effectivement totalement admirables et originaux (son premier Don Giovanni de studio, par exemple). Mais je pense que le projet de Solti était avant tout l'exactitude et l'honnêteté, et de ce point de vue il remplit pleinement sa fonction.

Après ça, ce n'est pas le chef qui me bouleverse le plus, et surtout on s'aperçoit que lorsqu'il dirigeait des orchestres légèrement moins virtuoses, tout s'effritait.

Mais en attendant, il a servi un répertoire très vaste avec rigueur, refusant toujours les coupures, même à l'époque où elles étaient le mieux en cour.

C'est aussi un chef de l'ancienne génération qui a été capable d'intégrer au fil des années les apports de la révolution baroque, pour le meilleur.


On peut en penser ce qu'on veut (moi, ça dépend vraiment des compositeurs et des oeuvres - certaines versions m'enthousiasment, d'autres m'ennuient), mais il a au moins pour lui une probité totale, s'effaçant toujours au profit de la partition, et sans jamais jouer avec elle pour la déformer (sauf, peut-être, les problèmes d'équilibre du Ring qui arrivent nettement avant l'orchestration chargée du Crépuscule - mais c'est peu sur une telle discographie).

La seule chose où l'on puisse considérer qu'il est une fausse valeur, c'est sur sa maîtrise technique, certes extraordinaire en studio avec Vienne ou Chicago - mais sans rubato, et beaucoup plus hasardeuse lorsqu'il était sur le vif avec des orchestres de moindre virtuosité.

Donc, de mon point de vue, pour le répertoire, pour la rigueur, pour certaines éclatantes réussites : respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87194
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 14 Avr 2010 - 10:05

J'ajoute que la comparaison avec Karajan n'a pas beaucoup de sens : Karajan est un chef 'de caractère', qui impose avant tout sa personnalité aux oeuvres qu'il joue, qui les tire vers sa propre esthétique (qu'elle soit sèche en 1940 ou sirupeuse en 1980). Et son exploration du répertoire est plus occasionnelle, sans s'adapter aux styles, que minutieuse comme Solti.

Après cela, il "interprète" plus, incontestablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti EmptyMer 14 Avr 2010 - 11:39

DavidLeMarrec a écrit:
J'ajoute que la comparaison avec Karajan n'a pas beaucoup de sens : Karajan est un chef 'de caractère', qui impose avant tout sa personnalité aux oeuvres qu'il joue, qui les tire vers sa propre esthétique (qu'elle soit sèche en 1940 ou sirupeuse en 1980). Et son exploration du répertoire est plus occasionnelle, sans s'adapter aux styles, que minutieuse comme Solti.

Après cela, il "interprète" plus, incontestablement.

Sirupeuses sa sublime 7ème de Bruckner à Vienne et sa "Mort et transfiguration" de 1983 ? Allons, David, tu as fumé la moquette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Georg Solti Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Georg Solti
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sir Georg Solti
» Georg Solti
» Écoute comparée : R. Strauss, Tod und Verklärung (terminé)
» [Info] Le FC Philippines organise une fête pour l\'anniversaire de Georg
» Georg von Pasterwitz (1730-1803)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: