Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Verdi - Don Carlos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 13:00

DavidLeMarrec a écrit:
Bah, tu m'avais soutenu l'inverse quand j'avais clamé mon admiration pour Zancanaro – que c'était une bonne voix bien faite, mais un peu limitée en impact ou en volume. Ou j'affabule complètement ? scratch  
ah ben moins de volume qu'un Cappuccilli ou qu'un Milnes, mais moi le volume d'un Zancanaro j'en veux bien aujourd'hui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 13:04

luisa miller a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Moi, toucher à Zancanaro ? Laughing

Je l'aime forcément plus que toi. Basketball  

Ca c'est pas possible sieur alien

C'est mon baryton préféré !

Sinon au sujet de la version Karajan, il faut noter qu'en studio, Eboli récupère son second voile et le duo final est joué en intégralité contrairement au live contemporain paru chez Orfeo.

Malheureusement c'est enregistré dans une piscine avec un orchestre qui couvre les voix et se prend pour la grosse Bertha (accords tonitruants des cuivres dans le duo final notamment). C'est pourquoi, malgré les coupures, je préfère nettement la version Orfeo au son beaucoup plus équilibré permettant aux chanteurs de retrouver leur vraie présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 13:07

hugo75 a écrit:
En revanche, quand j'ai assisté pour la 1ère fois à son récital de 1997 au TCE, c'était manifestement trop tard et la voix était assez petite et avait perdu l'essentiel de ses harmoniques dans le bas médium.
oui mais je ne suis pas surpris, la voix avait commencé à décliner déjà 2 ans auparavant; ça restait très beau mais plus "timide". Mais dans les années 70 et 80, sa voix était glorieuse niveau volume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 13:12

hugo75 a écrit:
Sinon au sujet de la version Karajan, il faut noter qu'en studio, Eboli récupère son second voile et le duo final est joué en intégralité contrairement au live contemporain paru chez Orfeo.

Malheureusement c'est enregistré dans une piscine avec un orchestre qui couvre les voix et se prend pour la grosse Bertha (accords tonitruants des cuivres dans le duo final notamment). C'est pourquoi, malgré les coupures, je préfère nettement la version Orfeo au son beaucoup plus équilibré permettant aux chanteurs de retrouver leur vraie présence.
Ah le studio Karajan, niveau prise de son c'est une catastrophe! Quand je l'écoute, je suis obligé d'utiliser la télécommande. Je n'arrive pas à comprendre comment Karajan, pourtant scrupuleux en général quant à la beauté de ses prises de son, a laissé faire ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 13:13

Otello a écrit:
hugo75 a écrit:
En revanche, quand j'ai assisté pour la 1ère fois à son récital de 1997 au TCE, c'était manifestement trop tard et la voix était assez petite et avait perdu l'essentiel de ses harmoniques dans le bas médium.
oui mais je ne suis pas surpris, la voix avait commencé à décliner déjà 2 ans auparavant; ça restait très beau mais plus "timide". Mais dans les années 70 et 80, sa voix était glorieuse niveau volume.

Oui, cela m'énerve de ne pas l'avoir entendue à sa meilleure époque. Ce même ami, pour me faire enrager, me parle avec des trémolos dans la voix, de ses quatre derniers lieder de Strauss donnés à Paris avec Abbado dans les années 80. Et là, j'ai carrément des envies de meurtre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 13:21

En revanche, je suis en train d'écouter le lien donné par Hugo Merlin et pour l'instant, je suis peu convaincu. J'adorerais aimer KTK parce qu'elle a un côté "diva kistch yankee" que je suis censé apprécier (j'aime Fleming, après tout) mais ça ne transparait pas dans son chant, que je trouve très représentatif d'un école "standard" et internationale des années 80. Donc, je passe à côté pour Strauss et Mozart, en général, mais le contre-emploi italien (surtout en live) m'interpelle. Le timbre est beau et lisse, très égal sur toute la tessiture qu'elle exploite et elle ne se décoiffe jamais, c'est vraiment un chant, pour moi, sans angles.

Je ne vois pas vraiment de différence, sur ce plan, pour cette représentation, mais je ne peux pas dire qu'elle n'anime pas les mots. Elle sait ce qu'elle chante, mais ne sort jamais de ce qui est rigoureusement attendu, pour ne pas dire convenu (idem pour la diction d'ailleurs, ça manque de variété, d’accroche, d'idées). Le phrasé me donne toujours une certaine impression de mollesse (le moment les plus agités du premier duo ne sont pas, pour moi, assez resserrés, assez tendus). Évidemment, la tessiture ne l'avantage pas, mais elle ne fait rien dramatiquement et vocalement de ce déséquilibre, à part chercher à le palier. Plus curieux, je pensais qu'il y aurait quelques belles nuances ou sons filés, mais non ...

Je comprends très bien ce qui plait à Hugo mais je me disais que peut-être elle était "différente" en live et dans ce registre. En fait, elle est égale à elle-même et je doute que, si on n'est pas adepte de cette manière de chanter, on soit plus séduit que d'habitude.

Mais je n'ai pas encore entendu le dernier acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 13:36

Te Kanawa réussit l'épreuve du "Voi l'amaste ? ... sorgete". Ça y en a être bien. Et son grand air est animé, mouvant, on la sent très anxieuse d'en faire quelque chose et il y a des prises de risque (le dernier grave tenu avant la reprise ... c'est aussi une des fois où j'ai le mieux entendu la différence entre la reprise et le première partie : beaucoup plus tendu, plus rapide, c'est un choix orchestral, mais elle rend justice à ce choix).

Troyanos est géniale dans l'échange (mon moment préféré de toute l’œuvre, je pense) avant O Don Fatale, presque laide, masculine, terrifiante, surdimensionnée. On sent qu'elle sculpte dans son abondante manière pour dramatiser la ligne vocale, c'est réussi. Pas subtil, ni aristocrate, mais j'aime bien. Et puis, manifestement, ça inspire sa partenaire.

Edit : la fin de l'air, c'est un peu n'importe quoi "woaoaoaowoaaaaaaaaaaowoowooeoo aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah". On dirait qu'elle dévale une pense en skis quoi ... l'essentiel c'est d'arriver au bout. Alors que la première section vive et nette est très intéressante (bon pas autant que Resnik, mais quoi à oser chanter ça comme elle, hein ... et puis ça aurait ressembler à une imitation).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twizzle
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 34
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 17:18

Francesco a écrit:

Edit : la fin de l'air, c'est un peu n'importe quoi "woaoaoaowoaaaaaaaaaaowoowooeoo aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah". On dirait qu'elle dévale une pense en skis quoi ... l'essentiel c'est d'arriver au bout. Alors que la première section vive et nette est très intéressante (bon pas autant que Resnik, mais quoi à oser chanter ça comme elle, hein ... et puis ça aurait ressembler à une imitation).

Quel air? Tu che le vanita ou O don fatale?

Sinon, c'est bete de couper la deuxieme partie de la chanson du voile, apres tout cela resume bien ce qui se passe plus tard dans l'opera. Very Happy
Quelle version studio conserve le duo Elisabetta- Eboli ou elles echangent leurs masques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 17:34

twizzle a écrit:
Quelle version studio conserve le duo Elisabetta- Eboli ou elles echangent leurs masques?

Studio ? Matheson. Abbado (version française chez DG, dans l'appendice il me semble – mais c'est une version médiocre). Je ne crois pas qu'il y en ait d'autres (un doute sur Hold-Garrido qui joue la version Lauzières de Londres, c'est-à-dire en italien avec les bûcherons et la déploration, sans ballet).

De toute façon, pour la version originale, Matheson est vraiment au sommet – et même dans l'absolu : interprétation plus française que verdienne, mais excellente intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 19:29

twizzle a écrit:
Francesco a écrit:

Edit : la fin de l'air, c'est un peu n'importe quoi "woaoaoaowoaaaaaaaaaaowoowooeoo aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah". On dirait qu'elle dévale une pense en skis quoi ... l'essentiel c'est d'arriver au bout. Alors que la première section vive et nette est très intéressante (bon pas autant que Resnik, mais quoi à oser chanter ça comme elle, hein ... et puis ça aurait ressembler à une imitation).

Quel air? Tu che le vanita ou O don fatale?

Sinon, c'est bete de couper la deuxieme partie de la chanson du voile, apres tout cela resume bien ce qui se passe plus tard dans l'opera. Very Happy
Quelle version studio conserve le duo Elisabetta- Eboli ou elles echangent leurs masques?

O don fatale. D'où l'allusion à Resnik ... qui a peut-être chanté Elisabetta, remarque.

J'écoute la version Matheson, c'est très beau, très bien chanté, le ténor est magnifique en particulier, les femmes, Elisabeth surtout, sont plus anodines mais ne déméritent pas au point de gâcher le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Dim 30 Aoû 2015 - 19:38

Francesco a écrit:
Te Kanawa réussit l'épreuve du "Voi l'amaste ? ... sorgete". Ça y en a être bien. Et son grand air est animé, mouvant, on la sent très anxieuse d'en faire quelque chose et il y a des prises de risque (le dernier grave tenu avant la reprise ... c'est aussi une des fois où j'ai le mieux entendu la différence entre la reprise et le première partie : beaucoup plus tendu, plus rapide, c'est un choix orchestral, mais elle rend justice à ce choix).

Youpi, Francesco finit par aimer Te Kanawa ! En revanche, je concède que le duo du 2ème acte est un peu placide contrairement à celui du dernier acte, beaucoup plus vivant. A sa décharge, elle a en face d'elle un ténor peu exaltant.

Enfin Ramey est assez remarquable de mordant avec une excellente diction italienne contrairement à Troyanos en pleine déroute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3883
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Ven 6 Oct 2017 - 22:20


Acte I
Luciano Pavarotti (Don Carlo), Samuel Ramey (Filippo), Daniela Dessì (Elisabetta), Luciana d’Intino (Eboli), Paolo Coni (Rodrigo), Andrea Silvestri (Un frate), Marilena Laurenza (Tebaldo), Riccardo Muti / Orchestra e Coro del Teatro alla Scala, Milano
En public, Milan, XII.1992
EMI


Comme pour le Trovatore dont je parlais hier, une version qui vaut d’abord pour la direction de Muti, qui donne vraiment à entendre autre chose, en particulier dans ses choix de tempi - moins cependant dans les équilibres instrumentaux et les textures (sans que je puisse déterminer si c’est parce que le travail de Muti n’y est pas aussi abouti que dans le Trovatore, huit ans plus tard, où si c’est parce que la captation EMI, plus voilée, ne lui rend pas pleinement justice.)

Les chanteurs sont très bien, et s’ils ne sont pas forcément les plus marquants dans leurs rôles (ils n’ont pas l’impact vocal de ceux de la version Giulini: Coni vs. Milnes, d’Intino vs. Verrett, Silvestri vs. Estes...), il se dégage de l’ensemble des prestations vocales un bel enthousiasme, et tous font preuve de belles qualités de diction et d’implication. Pavarotti fait de méritoires efforts vers l’expressivité; Ramey qu’on a connu plus en voix compense par un travail dramatique très fouillé; une vraie noblesse chez Daniela Dessì. Beaux chœurs aussi: nets, sans les harmoniques enflées qu’on entends souvent aux chœurs d’opéra italiens.

La suite ces jours-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Sam 7 Oct 2017 - 0:17

Je dois dire que j'avais regardé le DVD avec les mêmes... et j'avais trouvé ça super terne niveau chanteurs. Pavarotti toujours aussi peu concerné, Ramey un peu dépassé... mais je ne me souviens plus de D'Intino... et ça me donne envie de re-tester! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28979
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Sam 7 Oct 2017 - 8:13

Polyeucte a écrit:
et j'avais trouvé ça super terne niveau chanteurs. Pavarotti toujours aussi peu concerné, Ramey un peu dépassé...

Idem !

Sans parler du fait que c'est en 4 actes ... et en italien.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   Sam 7 Oct 2017 - 14:02

Benedictus a écrit:
d’abord pour la direction de Muti, qui donne vraiment à entendre autre chose, en particulier dans ses choix de tempi - moins cependant dans les équilibres instrumentaux et les textures

Complètement ! Very Happy Un peu l'impression de redécouvrir l'œuvre, d'autant que les équilibres de tempo sont finalement très cohérents avec l'action et le propos musical.

À cette époque, il n'avait pas encore la maîtrise du coloris de ses dernières années scaligères (pourtant, dès sa Forza de studio, dans les années 80, on sentait que quelque chose se passait), c'est vrai.

Et j'aime beaucoup les chanteurs, finalement. Certes, Dessì n'est pas la plus frémissante du monde, mais sinon, tout est vraiment très, très bon en réalité. Individuellement, on peut faire des réserves (Coni sonne peut-être un peu « gros » par rapport aux habituels Posa, mais la voix reste superbe – morbidezza ! – et l'expression très adéquate). Pareil pour Pavarotti qui est ici plutôt investi par rapport à ses habitudes, en tout cas pas purement glottique et indifférent (mais à partir de cette époque, il ne laisse quasiment que des témoignages d'opéra assez frémissants, en réalité !).
Seule frustration, Ramey, qui me paraît pour une fois assez terne, le rôle sonne large et vertical pour lui, alors qu'il se tire parfaitement d'autres basses (peut-être plus basses chantantes que des basses presques nobles).

Je ne l'écoute pas très souvent parce qu'il manque l'acte I et que ça m'agace (ce qui est stupide, la version en quatre actes fonctionne très bien et je n'écoute pas forcément tous les actes quand je mets l'œuvre…), mais version passionnante, oui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Verdi - Don Carlos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - Don Carlos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Carlos Kleiber : discographie et avis
» Don Carlos
» Les opéras de Giuseppe Verdi en DVD
» Don Carlo(s) Giuseppe Verdi
» Verdi - Un bal masqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: