Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Modeste Moussorgsky Boris Godunov

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyMer 17 Oct 2012 - 23:10

Tout n'est pas mauvais, mais franchement, il travaille comme on fait de la pâte à crêpes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyMer 17 Oct 2012 - 23:11

ah oui? quoi de neuf que des redites qu'ont fait tous les autres avant? en mieux... Non franchement Gergiev c'est André Rieu de la musique russe, une cata, l'horreur... C'est vrai que c'est gentil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyMer 17 Oct 2012 - 23:13

mais si vous aimez ça tant mieux, de toute façon vous n'entendrez que des choses déjà connues remises à la sauce internationale, youpi! de la merde vous-dis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyMer 17 Oct 2012 - 23:23

écoutez Titov plutôt, un chef de studio devenu un grand découvreur, ce que Gergiev aurait pu faire s'il n'avait pas uniquement mangé au ratelier du capitalisme libéral. L'arrivisme ne réussit pas à tout le monde: en leur temps Mravinsky et Svetlanov ont pu se faire une place par un certain talent. Gergiev, quand on n'a pas de répertoire, ce n'est pas la peine de répéter, n'importe qui le ferait mieux que lui3. Si le LSo n'avait pas été répété par Rozh et Weller, ses symphonies de Prokofiev qui dejà sont des erreurs seraient d’abominables horreurs...
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 18 Oct 2012 - 1:21

Polyeucte a écrit:
Glocktahr a écrit:
Je vais me répéter, je suis désolé, je le fais dès qu'on parle de Boris, mais pour moi Gergiev est à éviter absolument (la mort de boris, le plus grand moment de l'opéra, est complètement foiré). Ouf, David n'est pas là pour me tomber dessus, reste polyeucte à éliminer.

Dans quel enregistrement? la version de 69? de 72? Le DVD du Mariinsky??


Jai le coffret 69 et 72, ça m'a parut aussi foiré dans l'un que dans l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 18 Oct 2012 - 9:16

Glocktahr a écrit:
Jai le coffret 69 et 72, ça m'a parut aussi foiré dans l'un que dans l'autre.

ça ne m'a pas frappé... on a trouvé mieux oui bien sûr... mais de là à dire que c'est foiré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27292
Date d'inscription : 21/09/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyDim 2 Déc 2012 - 17:19

Gergiev / DVD (Philips)

J'ai lu dans le Penguin Guide que le Boris de Gergiev avait été réédité dans un coffret de six DVDs, avec le Prince Igor et Russlan.

Mais je trouve pas ce coffret sur Amazon.

Quelqu'un pourrait-il m'aider ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyDim 2 Déc 2012 - 19:49

relis ce qu'en dit Glocktahr...
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27292
Date d'inscription : 21/09/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyDim 2 Déc 2012 - 19:57

sud273 a écrit:
relis ce qu'en dit Glocktahr...

OK, j'avais vu. Mais l'appréciation de Polyeucte est loin d'être aussi négative.

Je cherche une bonne version de Boris (et si possible du Prince Igor et la Kovanchina) en DVD.

Le coffret Gergiev qui regroupait Boris, le Prince et Russlan me paraissait une aubaine. Mais je le trouve pas à la vente. Embarassed

Ou alors, si c'est vraiment nul, quelle version me conseillez-vous en DVD ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27292
Date d'inscription : 21/09/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyDim 2 Déc 2012 - 20:05

Ca y est j'ai trouvé ledit coffret mais c'est en zone I Mad Mad Mad Mad

(clic)

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Gerg10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 3 Déc 2012 - 11:16

Boris est génial, Ruslan magnifique, Sadko très bien... le reste je n'ai pas vu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 3 Déc 2012 - 12:38

Y a pas de zones dans les DVD musicaux, Melomaniac... ce que marque Amazon dans ce cadre-là est faux 95% du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 3 Déc 2012 - 12:47

Il est pas donné ce coffret...

La mise en scène du Prince Igor est dans le même esprit que celle de Sadko ou de Rousslan et Ludmilla

@ Polyeucte : /watch?v=tF6f_zozZvA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 3 Déc 2012 - 12:49

Merci! Mais je l'ai chez moi... faut juste que je me le regarde un jour...
Disons que le Prince Igor n'est pas parmi mes opéras préférés... en dehors de quelques airs, je n'ai jamais totalement accroché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 3 Déc 2012 - 13:03

Polyeucte a écrit:
Merci! Mais je l'ai chez moi... faut juste que je me le regarde un jour...
Disons que le Prince Igor n'est pas parmi mes opéras préférés... en dehors de quelques airs, je n'ai jamais totalement accroché...

Gergiev utilise la reconstitution du musicologue soviétique Pavel Lamm, la captivité d'Igor est donc placée juste après le prologue et avant l'épisode Galitzki, sa fuite prend place après Galitzki. On échappe à la sensation de tunnel des versions traditionnelles : prologue, Galitzki, captivité, fuite et retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 3 Déc 2012 - 13:39

Oui, à l'écoute de la version Gergiev, j'avais déjà plus trouvé d'intérêt dramatique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 1 Avr 2013 - 21:45

Bon, je me suis replongé dans la version studio d'Abbado, et en relisant ce que j'ai dit il y a quelques temps ici, je me rends compte que j'ai bien évolué! hehe

Pour moi, la plus grande surprise aura été la direction d'Abbado. Comment j'ai peu la trouver fade???? Shocked C'est au contraire hyper vivant, sec, tranchant, joueur... D'une modernité vraiment foudroyante! On en serait presque à croise qu'Abbado a trouvé une autre version tant il met en avant des détails qui donnent beaucoup de relief! Fascinant cette direction et cet orchestre!!

Et puis question distribution, c'est vraiment de haut niveau! Je n'avais pas aimé Lipovsek et là, j'ai été frappé par son ton à la fois noble et manipulateur... digne élève de Rangoni, elle entortille le faux Dimitri avec quelque chose de reptilien... passionnante même si on trouve plus féminine.
Le reste de la distribution est vraiment de haute tenue, avec un Ramey qui ne m'embête plus du tout en Pimène. le vibrato est encore sous contrôle. Leiferkus magique (si on peut dire) en Rangoni... Larin parfait pour un Grigory fier et presque détestable à souhait...

Pour moi, le seul problème reste Kotcherga... je n'y arrive pas... cette voix ronde et assez informe à mes oreilles, qui semblent gonflée quelque part (dans les joues?) n'arrive pas à m'accrocher. Je reste devant une basse qui sonne large, mais sans précision dans l'intention. Presque papa-gâteau avec ses enfants, et aucunement déchiré par le fantôme qui le hante...


Enfin il n'en est pas à gacher cette intégrale qui est vraiment à connaître tant on découvre la partition orchestrale! Il va être difficile de revenir à des prises de sons moins bonnes genre Golovanov... pourtant la distribution y est tellement géniale... on va laisser passer un peu de temps!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyMer 3 Avr 2013 - 23:39

Assez d'accord sur Abbado, les chanteurs et........Kotcherga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 10:30

Polyeucte a écrit:

Enfin il n'en est pas à gacher cette intégrale qui est vraiment à connaître tant on découvre la partition orchestrale! Il va être difficile de revenir à des prises de sons moins bonnes genre Golovanov... pourtant la distribution y est tellement géniale... on va laisser passer un peu de temps!

Polyeucte, as-tu le Boris de Golovanov dans le report Preiser ci-dessous ? Car le son en est excellent et très supérieur à toutes les éditions concurrentes. Et puis surtout, c'est à ma connaissance la seule à opter pour le Boris de Pirogov avec les scènes de Reïzen en bonus.

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 51184IjDLhL._SL500_AA280_

Enfin, il faut savoir qu'on a découvert il y a peu, que les enregistrements Melodiya étaient en réalité bien meilleurs qu'on ne le pensait. En effet, pendant la guerre, les soviétiques ont pillé les studios d'enregistrements berlinois en emportant du matériel Telefunken notamment. Par la suite, ils ont diffusé deux pressages distincts de leurs enregistrements. Le premier pour le menu peuple, d'une qualité médiocrissime pour faire des économies de bout de chandelle et longtemps exploité par la plupart des éditeurs et le second, de haute qualité mais résérvé à la Nomenklatura et diffusé en très faible quantité. C'est le label russe Aquarius qui a récemment découvert le pot aux roses, rééditant ainsi La vie pour le Tsar (que les communistes avaient rebaptisé Ivan Susanin) avec Reïzen (avec des coupures affectant le second acte et l'air de Vania notamment). Et le résultat est inespéré : on croirait entendre une prise de son Decca du milieu des années 50. On trouvera plus de détails dans un article paru dans Classicstoday.

et un extrait musical avec le lien suivant :

watch?v=9T6ges9OQvg

Bilan des courses : si vous voulez écouter dans de bonnes conditions sonores les références soviétiques, il faut choisir :

1- Les éditions Mélodiya récemment remasterisés à partir des bandes d'origine : Prokofiev et Sibelius de Rojdestvensky, Chosta de Kondrashine par exemple.
2- Les éditions Preiser  remasterisées à partir des éditions vinyle de la Nomenklatura : Sadko ou Boris de Golovanov. Mais attention, ce n'est pas le cas de toutes les enregistrements Preiser.
4- Les éditions Aquarius récentes : Pskovitaine avec Pirogov ou Vie pour le tsar avec Reïzen.


Dernière édition par hugo75 le Lun 10 Fév 2014 - 9:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 10:34

hugo75 a écrit:
Polyeucte, as-tu le Boris de Golovanov dans le report Preiser ci-dessous ? Car le son en est excellent et très supérieur à toutes les éditions concurrentes. Et puis surtout, c'est à ma connaissance la seule à opter pour le Boris de Pirogov avec les scènes de Reïzen en bonus.
Je ne sais plus quelle est l'édition de Golovanov/Pirogov que j'ai... Mais le son est assez bon si je me souviens bien...
Et vu que j'ai en plus le film avec Pirogov, ainsi que le Boris complet de Reizen! Mr.Red (plus les interprétations de Pimène et Varlaam par Reizen), ça me va pour le moment!


Citation :
Enfin, il faut savoir qu'on a découvert il y a peu, que les enregistrements Melodiya étaient en réalité bien meilleurs qu'on ne le pensait. En effet, pendant la guerre, les soviétiques ont pillé les studios d'enregistrements berlinois en emportant du matériel Telefunken notamment. Par la suite, ils ont diffusé deux pressages distincts de leurs enregistrements. Le premier pour le menu peuple, d'une qualité médiocrissime pour faire des économies de bout de chandelle et longtemps exploité par la plupart des éditeurs et le second, de haute qualité mais résérvé à la Nomenklatura et diffusé en très faible quantité. C'est le label russe Aquarius qui a récemment découvert le pot aux roses, rééditant ainsi La vie pour le Tsar (que les communistes avaient rebaptisé Ivan Susanin) avec Reïzen (avec des coupures affectant le second acte et l'air de Vania notamment). Et le résultat est inespéré : on croirait entendre une prise de son Decca du milieu des années 50. On trouvera plus de détails dans un article paru dans Classicstoday et un extrait avec le lien suivant :

watch?v=9T6ges9OQvg

Bilan des courses : si vous voulez écouter dans de bonnes conditions sonores les références soviétiques, il faut choisir :

1- Les éditions Mélodiya récemment remasterisés à partir des bandes d'origine : Prokofiev et Sibelius de Rojdestvensky, Chosta de Kondrashine par exemple.
2- Les éditions Preiser remasterisées à partir des éditions vinyle de la Nomenklatura : Sadko ou Boris de Golovanov. Mais attention, ce n'est pas le cas de toutes les enregistrements Preiser.
4- Les éditions Aquarius récentes : Pskovitaine avec Pirogov ou Vie pour le tsar avec Reïzen.
Super intéressant tout ça... mais ça veut dire qu'il va falloir que je change mes enregistrements LYS pour d'autres? Argh.... Pourtant, je les aime bien mes disques LYS... le son est un peu sec et gris, mais on a vraiment un beau travail!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 10:41

Voici l'article de Classicstoday pour de plus amples informations : Ivan Susanin (ou La vie pour le tsar) de Reïzen noté 10/6. Et oui 6 en note technique pour une captation de 1951 !

http://www.classicstoday.com/review/historic-russia-in-new-sound/?search=1





Dernière édition par hugo75 le Jeu 4 Avr 2013 - 13:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 10:41

à propos de Melodiya, ils ont piqué de matos sans cesse alors, car :
-> La Khovanshchina de 46 est excellente pour un enregistrement de cette date
-> La Khovanshchina de 74 est excellente
-> La 2° intégrale des quatuors de Chosta des Borodine est vraiment bien

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 10:47

Cololi a écrit:
à propos de Melodiya, ils ont piqué de matos sans cesse alors, car :
-> La Khovanshchina de 46 est excellente pour un enregistrement de cette date
-> La Khovanshchina de 74 est excellente
-> La 2° intégrale des quatuors de Chosta des Borodine est vraiment bien

Tous les enregistrements des années 45/50 sont de toute façon faits avec ce matériel...
Mais si on va plus loin en arrière, on trouve aussi des enregistrements de bonne qualité (ou bien nettoyés...) comme l'Onegin de 37 ou celui de 36...
Après, c'est souvent le report qui est moyen... genre chez LYS où ça sonne souvent très très sec... dommage...
Mais personnellement, j'ai pas mal d'enregistrements lyriques de ces années chez les russes, et c'est toujours bon... pas si éloignés de ce que faisait EMI à l'époque par exemple en France... Et la qualité artistique... je ne vous en parle pas! drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 10:58

Cololi a écrit:
à propos de Melodiya, ils ont piqué de matos sans cesse alors, car :
-> La Khovanshchina de 46 est excellente pour un enregistrement de cette date
-> La Khovanshchina de 74 est excellente
-> La 2° intégrale des quatuors de Chosta des Borodine est vraiment bien

Oui mais là Cololi, tu parles d'enregistrements Melodiya à partir des masters d'origine et depuis 10 ans, ils font du bon travail : Sibelius de Rojdestvensky, Chosta de Kondrashine ou Oneguine de Khaïkine, très supérieur à l'ancienne édition officielle parue chez BMG.

Aquarius aujourd'hui et Preiser, hier, ont réédité des enregistrements dormant dans les tiroirs de Melodiya . Ils ne peuvent donc pas avoir acces aux masters et travaillent à partir des éditions vinyles (sauf dérogation ?).

Voici, par pure méchanceté, des enregistrements qui vont faire baver d'envie Polyeucte : Pskovitaine de Sakharov avec Pirogov, Susanin de Niebolssine avec Reïzen et Nelepp, Katcheï de Samossoud avec Lisistsian (ce dernier na pas fait l'objet des récentes découvertes mais le son est très supérieur à l'affreux pressage Arlequino).

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 File?images&631 Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 File?images&647 Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 File?images&803
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 11:07

hugo75 a écrit:
Voici, par pure méchanceté, des enregistrements qui vont faire baver d'envie Polyeucte : Pskovitaine de Sakharov avec Pirogov, Susanin de Niebolssine avec Reïzen et Nelepp, Katcheï de Samossoud avec Lisistsian (ce dernier na pas fait l'objet des récentes découvertes mais le son est très supérieur à l'affreux pressage Arlequino).

Pour les deux premiers, gilles78 (qui a disparu du Forum Sad) avait numérisé ses vinyles et posté les liens sur Musique Ouverte...
Par contre, pour la Katcheï de Samossoud, j'ai que la version Arlequino... qui n'est pas géniale, mais je ne le trouve pas non plus si affreux que ça... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 11:10

hugo75 a écrit:
Cololi a écrit:
à propos de Melodiya, ils ont piqué de matos sans cesse alors, car :
-> La Khovanshchina de 46 est excellente pour un enregistrement de cette date
-> La Khovanshchina de 74 est excellente
-> La 2° intégrale des quatuors de Chosta des Borodine est vraiment bien

Oui mais là Cololi, tu parles d'enregistrements Melodiya à partir des masters d'origine et depuis 10 ans, ils font du bon travail : Sibelius de Rojdestvensky, Chosta de Kondrashine ou Oneguine de Khaïkine, très supérieur à l'ancienne édition officielle parue chez BMG.

Je vais écouter cet Onéguine prochainement Very Happy
Sinon pour le reste je suis un peu paumé Embarassed
Tu semblais dire que Melodiya avait piqué du matos allemand au moment de la libération. C'est bien avec ce matos qu'ils ont fait les masters (l'enregistrement officiel quoi) donc ?
Du coup je me dis : 46 c'est p etre trop tot pour avoir profité de ce matériel non ? (et le son est très très bon pour 46)
74, c'est très bon. Mais ça ne pouvait pas etre le matos car c'est quand meme sensiblement meilleur.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyJeu 4 Avr 2013 - 11:16

Cololi a écrit:
Sinon pour le reste je suis un peu paumé Embarassed
Tu semblais dire que Melodiya avait piqué du matos allemand au moment de la libération. C'est bien avec ce matos qu'ils ont fait les masters (l'enregistrement officiel quoi) donc ?
Du coup je me dis : 46 c'est p etre trop tot pour avoir profité de ce matériel non ? (et le son est très très bon pour 46)
74, c'est très bon. Mais ça ne pouvait pas etre le matos car c'est quand meme sensiblement meilleur.

Dès 46, je crois avoir lu que c'est ce matériel qui avait déjà servi...
Après, pour les années 70, c'est une toute autre génération de matériel je pense... et on l'entend.

Le matériel allemand a sûrement été utilisé principalement dans les années 40/50...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 10:32

Cololi a écrit:
Je vais écouter cet Onéguine prochainement Very Happy
Sinon pour le reste je suis un peu paumé Embarassed

Pour faire court, Cololi :
1- Privilégier les éditions Melodiya postèrieures à 2006 : c'est à partir de cette date que cette maison de disques a changé de cap sur le plan artistique en améliorant les remasterings. La réédition de l'intégrale Chosta de Kondrashine parue en 2006 symbolise ce nouveau départ.
2- En l'absence de rééditions Mélodiya récentes, choisir les éditions Preiser (en CD mais pas en téléchargement qui compresse le son) et les gravures Aquarius.

Et pour les titres qui ne figurent dans aucun de ces trois catalogues, tu peux toujours aller vers Naxos, Greathall ou Dante : ce n'est pas terrible car le son manque vraiment d'ampleur et de grave mais cela reste correct. En revanche, le reste (Arlecchino...) est à fuir.


Dernière édition par hugo75 le Ven 5 Avr 2013 - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 10:37

Alors j'ai eu du bol, car je ne savais pas tout ça ... et il me semble que les 5 disques (Kovanshchina 74, Onéguine 55, 2° intégrale des quatuors de Chosta par les Borodine ... et 2 opéras de Rimsky qui vu les pochettes ont l'air récents) que j'ai acheté chez eux sont en fait récents !

En tout cas merci de l'info, je le saurais pour les futurs achats !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 10:40

Quels sont les opéras de Rimsky que tu a achetés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 10:41

Naxos a quand même fait du super travail! Onegin, Prince Igor ou Khovanshchina sont de très bonne qualité...

Il y a aussi Andromeda qui a sorti la Pucelle d'Orléans et c'est vraiment très bon en son! Bien meilleur que l'affreux Line (chez JPC, pas cher du tout) qui est super moche comme son, et en plus qui coupe pour que ça tienne sur moins de CD... Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 10:50

hugo75 a écrit:
Quels sont les opéras de Rimsky que tu a achetés ?

La fiancée du Tsar, et La Demoiselle des neiges.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 10:55

Polyeucte a écrit:
Naxos a quand même fait du super travail! Onegin, Prince Igor ou Khovanshchina sont de très bonne qualité...

Il y a aussi Andromeda qui a sorti la Pucelle d'Orléans et c'est vraiment très bon en son! Bien meilleur que l'affreux Line (chez JPC, pas cher du tout) qui est super moche comme son, et en plus qui coupe pour que ça tienne sur moins de CD... Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

J'ai Igor et Khovanshchina chez Naxos : le son reste un peu étriqué et manque vraiment d'assise dans le grave. Pour l'instant, c'est cela ou rien mais on a le sentiment que cela a été enregistré 20 ans avant La vie pour le tsar de Reïzen sorti chez Aquarius qui sonne aussi bien que le Ring de Solti ! Il faut vraiment que tu te commandes cela (tu tapes ivan susanin aquarius sur ton moteur de recherche et le tour est joué).

Pour la Pucelle d'Orléans, j'attends désespérément que Melodiya ressorte la version Arkhipova. Snif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 10:57

hugo75 a écrit:
J'ai Igor et Khovanshchina chez Naxos : le son reste un peu étriqué et manque vraiment d'assise dans le grave. Pour l'instant, c'est cela ou rien mais on a le sentiment que cela a été enregistré 20 ans avant La vie pour le tsar de Reïzen sorti chez Aquarius qui sonne aussi bien que le Ring de Solti ! Il faut vraiment que tu te commandes cela (tu tapes ivan susanin aquarius sur ton moteur de recherche et le tour est joué).
Oui... il faut... On verra dans les mois qui viennent... mon budget n'étant pas extensible Confused

Citation :
Pour la Pucelle d'Orléans, j'attends désespérément que Melodiya ressorte la version Arkhipova. Snif...
Il viennent justement de la ressortir! Le Prince Igor d'Ermler aussi d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 12:00

Polyeucte a écrit:
hugo75 a écrit:
Pour la Pucelle d'Orléans, j'attends désespérément que Melodiya ressorte la version Arkhipova. Snif...
Il viennent justement de la ressortir!

Merci Polyeucte : je viens de le commander !

@Cololi : La fiancée du tsar chez Melodiya reparue l'an dernier : c'est super. Pour la fille des neiges, vu la date de la réédition, c'est bon mais je ne connais pas cet enregistrement (comment est-ce côté chant ?) car j'ai déjà Svetlanov (Greathall) et Fedosseyev (Chant du monde). Sinon achète toi le Sadko de Golovanov, le Coq d'or de Kitaenko et chez Prokofiev, Les fiançailles au couvent d'Abdullayev : c'est le top côté artistique et le remastering est très bon à chaque fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 5 Avr 2013 - 17:42

On peut voir une version écourtée de Boris sur Arte Live Web (jusqu'en fin juin 2013). Il y a des sous-titres français (ce qui n'est pas toujours le cas sur ce site).
Direction Nagano
MES Calixto Bieito

http://liveweb.arte.tv/fr/video/Boris_Godounov/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 7 Fév 2014 - 15:55

Bon, je vais me faire un petit plaisir... une critique un peu plus détaillée du Boris de Golovanov avec Mark Reizen dans le rôle titre. Si ça peut tenter une personne, ce sera déjà ça de gagné...

Version de 1872 ré-orchestrée par Nikolai Rimsky-Korsakov

Boris : Mark Reizen
Grigory (Faux Dmitry) : Georgi Nelepp
Marina : Maria Maksakova
Pimen : Maxim Mikhailov
Varlaam : Vassily Lubenchov
Shuisky : Nikander Khanayev
Missail : Vassili Yakuschenko
Fyodor : Bronislava Zlatogorova
Xenia : Yelena Dimitrievna Kruglikova
L'Aubergiste : Alexandra Tourtchina
L'Innoncent : Ivan Kozlovsky
Tchelkalov : Ilya Bogdanov
Krushchov : Alexander Peregudov
La Nourrice : Eugenia Verbitskaya
Nikitich : Sergei Krasovsky
Mityukha : Ivan Sipayev

Choeur et Orchestre du Théâtre du Bolshoï
Direction : Nikolai Golovanov
Enregistré en 1948 (et 1951 pour la scène de Saint-Bazile)



Cet enregistrement fait partie pour moi des bijoux qui dorment parmi tous les grands enregistrements soviétiques des années 40/50. Alors que La Khovanshchina de la même époque (où triomphe là aussi Mark Reizen) a été ré-édité il y a quelques années par Naxos dans une son très bon, ce Boris reste toujours aussi difficile à trouver.
Et pourtant on tient là une version majeure de l’interprétation de l’œuvre, en faisant bien sûr exception des coupures de l’acte polonais tel que cela se pratiquait à l’époque.

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 64504837_129731943087
Nikolai Golovanov

Alors que la version originale avait été reconstituée et déjà représentée en Russie en 1929 avec Mark Reizen dans le rôle titre, c’est toujours la version ré-orchestrée par Rimsky-Korsakov qui est ici présentée. Bien sûr, la version originale possède plus de tranchant et de détails… mais la baguette de Nikolai Golovanov transcende la partition, insufflant vie et tranchant à l’orchestre : il ne dirige pas ici une œuvre de Rimsky, mais bien celle de Moussorgsky avec le style qui lui est propre. Changements de rythmes, attaques violentes, couleur sombre… il sait faire vivre l’œuvre comme sauront le faire par la suite d’autres chefs avec la partition non révisée. L’orchestre du Bolshoï répond aux moindres inflexions du chef. L’habitude sûrement de jouer cette œuvre, mais aussi la qualité de la phalange. Les cordes sonnent un peu sec et les cuivres un peu agressifs, mais là encore, c’est tout au service de la partition.
Le chœur lui se montre d’un naturel troublant. Massif et volontiers un peu gouailleur lors des scènes de foules, il sonne vraiment comme un peuple entier.

Et puis bien sûr, la distribution. Rien qu’à la lecture, on est saisi par le luxe de certains rôles ! Ainsi, dans le minuscule rôle de Nikitich, on retrouve Sergei Krasovsky, grande basse rocailleuse qui s’illustra aussi dans des rôles plus importants tels que le Tsar de la Mer de Sadko ou encore le Roi dans Le Démon pour ses enregistrements les plus connus.
Autre grand non, Eugenia Verbitskaya interprète la Nourrice… contralto magistrale, tenant avec un bonheur sans pareil le rôle du Prince Ratmir dans Ruslan et Ludmilla, sa prestation ici est plus modeste mais nous fait tout de même encore profiter de ce timbre troublant, presque androgyne.
Yelena Kruglikova, Tatiana de l’enregistrement d’Eugen Onegin de 1937 est aussi de la fête avec une Xenia aussi touchante que délicate…

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Hqdefault
Nykander Kanayev dans le rôle de Shouisky

Shouisky aussi nous est chanté par celui qui aura été pendant des années LE ténor dramatique du Bolshoï : Nykander Kanayev était auparavant Siegfried, Dimitry, Hermann, Samson… tous les rôles les plus tendus du répertoire et les plus dramatiques… En 1948, la voix est usée, mais encore tout à fait apte à rendre la veulerie du Prince Shouisky. Sa prestation montre une affinité avec le rôle assez stupéfiante, nuançant chaque mot avec malice ou miel, toujours juste de ton et de détail pour faire de ce personnage le comploteur qu’il est.

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Kozlovsky-Ivan-03
Ivan Kozlovsky dans le rôle de l'Innocent
(-> Pour plus de renseignements sur Ivan Kozlovsky, cliquez ici!

Et puis peut-être le plus grand luxe de cette distribution, luxe qui se produisait aussi sur scène à l’époque : Ivan Kozlovsky dans le rôle de l’Innoncent. Ivan Kozlovksy est à l’époque l’une des stars de russie, et ce depuis plus de 15 ans ! Enchainant les rôles lyriques, d’Orphée à Lohengrin en passant par Lensky, Faust, Werther, Gérald, le Tsar Berendeï ou Almaviva…  traversant l’URSS pour des récitals où les mélodies russes côtoient la Sérénade pour ténor de Britten ou le [Poème de l’Amour et de la Mer[/i] de Chausson… cet infatigable ténor à la  technique éblouissante pouvait se contenter de chanter les rôles titres des œuvres. Et ici on le trouve dans un rôle tout à fait secondaire, mais que sa musicalité et sa sensibilité fait exploser. Tout comme Kanayev donne un relief plus important qu’habituellement à Shouisky, Kozlovsky nous dévoile l’Innocent. Avec une voix douce et légèrement étrange, jouant des nuances comme un virtuose, avec une musicalité et une émotion à fleur de peau, cet Innoncent se déploie pour être la figure prophétique de l’œuvre. Rarement imité (et pour cause, difficile de l’imiter) et de toute façon jamais égalé, cet Innoncent est inscrit parmi les plus grandes prestations du ténor (qui pourtant n’est pas sans autres triomphes dans bien des œuvres !!).

Seuls les noms « connus » sont ici abordés, mais n’oublions pas de saluer l’ensemble de la distribution toujours parfaite dans le moindre petit rôle !

Mais passons aux rôles plus importants… le Varlaam de Vassily Lubenchov se montre digne de la grande tradition des basses bouffes russes, illustré par Pavel Juravlenko par exemple : à mis chemin entre le burlesque et la sauvagerie, on comprend bien comment le moine aviné du premier acte peut devenir ce meneur de troupes sanguinaire à la fin de l’œuvre.

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Maksakova2
Maria Maksakova dans le rôle de Marina

Le rôle de Marina est malheureusement très écourté, se résumant au duo avec le Faux Dimitri. Quel dommage quand on a une interprète aussi intelligente que Maria Maksakova ! Cette soprano courte d’aigu a chanté toute sa carrière ou presque des rôles de mezzo, jouant intelligemment de ses faiblesses pour donner des personnages extrêmement vivants et dramatiques. Ici, toute la manipulation, la hauteur du personnage sont crânement assumés… avant qu’au cours d’une même phrase cette froideur aristocratique soit balayée par un ton passionné et amoureux. Comme la balourd Dimitri peut-il rivaliser avec une telle femme ? On regrette en tout cas de ne pas pouvoir entendre sa conception de Marina face à un Rangoni de sa trempe. L’affrontement aurait été sans nul doute passionnant !



Dimitri justement… c’est le successeur au Bolshoï de Kanayev : Georgi Nelepp. Personnage à priori peu agréable (euphémisme) dans la vie, il n’en reste pas moins un ténor dramatique de premier plan ! Gardant toujours une émission haut placée, il va pendant 15 ans alterner les rôles de Hermann, Sadko, Dimitri, Radamès, Don José… et toujours avec ce même style racé, évitant toute trace vériste dans son chant. Dimitri prétentieux et nullement balourd, il pourrait vraiment se faire passer pour un Prince par sa noblesse de ton et de chant.

Et puis les deux grands rôles de basse…

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Mqdefault
Maxim Mikhailov dans le rôle de Pimène

Pour Pimène, Maxim Mikhailov fait jouer ses grandes orgues… voix d’une opulence rare, presque caricaturale de ce qu’on se représente comme une basse russe. Une grave extrême terrorisant, une montée dans l’aigu parfaitement maîtrisée… on peut être un peu gêné par une émission un peu trop droite, mais cette droiture apporte au moine chroniqueur la rigidité que lui impose sa tâche. Vieillard nullement décati, se souvenant de ses batailles avec Ivan le Terrible, nous somme face à un moine guerrier, imposant et terrible dans sa conviction et sa droiture. Et malgré les moyens extraordinaires, malgré la largeur et la noirceur de l’instrument… les nuances sont parfaitement dosées, justement paternel avec Dimitri, ou distancié et extatique lors du récit à Boris.

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 ReizenborisModeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Reizengodunov1
Mark Reizen dans le rôle de Boris Godounov

Et pour finir bien sûr, celui qui tient l’œuvre d’une poigne de fer : Mark Reizen. Souvent décrit comme le successeur de Chaliapine, il n’a pourtant que peu de choses en commun avec ce dernier. Véritable basse à l’extension peu commune (un grave particulièrement aisé et un aigu puissant et totalement contrôlé), d’une technique éprouvé lui permettant de moduler une note quelque soit sa hauteur (qui n’a pas écouté un crescendo réalisé par Reizen ne peut comprendre ce qu’est l’enflement d’une note ! Aller écouter la fin de l’air du Marchant Viking de Sadko ou le début de la prière de Dossifei au premier acte de La Khovanshchina). Si on est plus habitué à des Boris acteurs et dramatiques comme pouvaient l’être Chaliapine ou Pirogov, Reizen habille ce rôle d’une voix toujours sous contrôle, jamais forcée et où l’expressionnisme est banni… mais alors… une interprétation inintéressante ? Loin de là tant le chanteur apporte des couleurs et des nuances pour faire vivre son chant ! Dès sa première intervention, l’introspection est tout aussi bien rendue que la harangue qui suivra… le ton paternel et gentil se trouve rapidement contredit par la sècheresse avec laquelle Boris parle à Shouisky… et la scène du carillon le montre hanté, torturé, perdu… Si la voix peut paraître lisse par moments, il n’en reste pas moins que l’interprète sait compenser le manque d’aspérité par une construction du chant très personnelle et convaincante. Ce Boris est plus intérieur que d’autres, mais il n’en souffre pas moins et son martyre reste entier.


On l’aura compris, cette intégrale est pour moi parmi les meilleures de l’œuvre. Quelques limites bien sûr comme les coupures ou la prise de son de l’époque (qui est tout de même très bonne comparé à d’autres enregistrements de l’époque). Mais qu’importe tout cela tant l’entreprise rassemble des personnalités artistiques immenses, totalement habitées par leur interprétations. Réunir une telle distribution laisse rêveur…

A noter que, suite à la demande de Staline, l’enregistrement a été « doublonné » pour remplacer Mark Reizen par Alexander Pirogov : Staline ne pouvait comprendre qu’on distribue en occident un Boris avec une basse de Stalingrad et non de Moscou…


Et puisqu'un bonheur ne vient jamais seul... cet enregistrement est disponible sur Musique Ouverte! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
warren 60
Mélomane averti
warren 60

Nombre de messages : 292
Age : 47
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 28/01/2014

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 3:22

Bravo Polyeucte, quelle chronique !  thumleft 

Je te suis complètement pour les chanteurs, notamment pour Kozlovsky, pour moi l'un des ténors-protée les plus extraordinaires que j'ai pu entendre, dont la prestation ici n'est pas sans rappeler son chant de l'hôte hindou dans Sadko, absolu de poésie lunaire. Par ailleurs, comme tu le mentionnes, on entend bien chez Khanayev, même vieilli, le Hermann qu'il était encore 10 ans auparavant (et en plus, il est bien plus insinuant que bien des ténors de - mauvais - caractère parfois surdistribués dans le rôle).
Connais-tu la prestation de Pirogov en Boris dans la version "doublonnée" et qu'en penses-tu, si c'est (probablement, vu la fin de ton texte) le cas ? Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 8:34

Merci! Very Happy

Oui, la poésie lunaire... ou même extra-lunaire tant Kozlovsky nous emmène loin avec sa lamentation... et son petit dialogue avec Boris, tout naïf et pourtant violent comme des coups de poignards...


Pour la version avec Pirogov, oui, je la connais (en fait je connais surtout le film avec Pirogov).
C'est du très haut niveau aussi pour Pirogov bien sûr, mais dans une veine plus "traditionnelle". Le chant est plus expressif mais un peu outré par moments, avec des exagérations et des effets dramatiques que Reizen évite consciencieusement.
Disons que c'est un très grand Boris, plus théâtrale et violent que Reizen, plus habituel dans le côté un peu "vériste" de l'interprétation...

J'ai une préférence pour Reizen (le grain de voix, la subtilité, la sobriété et pourtant l'émotion), mais Pirogov dans Boris, c'est quelque chose aussi!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 9:43

Polyeucte a écrit:

Pour la version avec Pirogov, oui, je la connais (en fait je connais surtout le film avec Pirogov).
C'est du très haut niveau aussi pour Pirogov bien sûr, mais dans une veine plus "traditionnelle". Le chant est plus expressif mais un peu outré par moments, avec des exagérations et des effets dramatiques que Reizen évite consciencieusement.
Disons que c'est un très grand Boris, plus théâtrale et violent que Reizen, plus habituel dans le côté un peu "vériste" de l'interprétation...

J'ai une préférence pour Reizen (le grain de voix, la subtilité, la sobriété et pourtant l'émotion), mais Pirogov dans Boris, c'est quelque chose aussi!! Very Happy

Je ne suis pas vraiment d'accord avec Polyeucte : je trouve que Reïzen lit le bottin avec une voix somptueuse, certes, mais cela ne suffit pas. C'est un peu Dossifeï au pays de Boris et c'est pourquoi André Lischke, dans l'avant-scène opéra est très critique à son égard et lui préfère Pirogov, autrement engagé et beaucoup plus prenant avec une voix presque aussi somptueuse. Il est possible aussi de ne pas choisir en optant pour la réédition parue chez Preiser qui propose le Boris de Pirogov avec en appendice les grandes scènes par Reïzen. J'en avais déjà parlé il y a un an et en voici, à nouveau, la pochette (le remastering est magnifique) :

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 51184IjDLhL._SL500_AA280_

PS : à noter que Maksakova est une horreur car c'est un soprano à la voix aigre et sans grave quand le rôle requiert un mezzo soprano. Cela n'est pas très grave dans la mesure où l'acte polonais est charcuté mais cela n'arrive pas à la cheville d'Arkhipova ou Borodina. Sinon tout à fait d'accord avec Polyeucte sur Mikhaïlov; Nelepp et Koslovsky avec une mention spéciale pour Golovanov qui oublie la barre de mesure pour être plus narratif et exacerbe les frottements harmoniques de la partition. C'est simple : il a beau jouer la version Rimsky, le son qu'il tire de son orchestre parait plus expressionniste et audacieux que Gergiev et Abbado qui, eux, dirigent pourtant la version Moussorgsky.


Dernière édition par hugo75 le Lun 10 Fév 2014 - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 9:56

hugo75 a écrit:
Je ne suis pas vraiment d'accord avec Polyeucte : je trouve que Reïzen lit le bottin avec une voix somptueuse, certes, mais cela ne suffit pas. C'est un peu Dossifeï au pays de Boris et c'est pourquoi André Lischke, dans l'avant-scène opéra est très critique à son égard et lui préfère Pirogov, autrement engagé et beaucoup plus prenant avec une voix presque aussi somptueuse.

C'est sûr que la lecture est beaucoup moins théâtrale que Pirogov, Nesterenko, Ghiaurov, Christoff, Kipnis ou Chaliapine... il fait totalement dans un autre style.
Lire le bottin, je dois dire que j'aimerai beaucoup qu'on me lise le bottin avec autant de sentiments et d'émotions... Car oui, j'y entends beaucoup d'intentions, d'émotions, de délicatesse mais aussi de grandeur.
Alors oui, il rapproche un peu ce Boris de Dossifei (mais sans le côté implacable et mystique...) par sa voix très homogène et belle... conférent douceur, paternalisme et une grande tristesse tout au long du rôle, reléguant un peu en arrière plan la violence que d'autres donnent, privilégiant l'intériorité à l'extériorisation habituelle...

Donc non, pour moi ce n'est en rien placide ou inintéressant : ce Boris est au contraire je trouve très fouillé et finement fait...

Pirogov avec une voix presque aussi somptueuse que Reizen, je ne suis pas vraiment d'accord pour le coup...
Pirogov est beaucoup plus rude, moins chantant. Sa voix manque à mon oreille un peu de rondeur et de délicatesse.
Entendons-nous bien, pour Boris, c'est assez parfait car c'est par essence plus expressif que Reizen. Mais d'un point de vue beauté pure, je ne trouve pas ça particulièrement marquant (mais c'est sûrement un goût personnel...)

Citation :
Il est possible aussi de ne pas choisir en optant pour la réédition parue chez Preiser qui propose le Boris de Pirogov avec en appendice les grandes scènes par Reïzen. J'en avais déjà parlé il y a un an et en voici, à nouveau, la pochette (le remastering est magnifique) :

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 M2tKXDtKuRHGwWYEH9jdmUQ

Oui, mais plus que les grandes scènes par Reizen, il faut essayer de trouver ses extraits en Pimène et Varlaam... c'est assez troublant les deux! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 10:04

Polyeucte a écrit:
Pirogov avec une voix presque aussi somptueuse que Reizen, je ne suis pas vraiment d'accord pour le coup...
Pirogov est beaucoup plus rude, moins chantant. Sa voix manque à mon oreille un peu de rondeur et de délicatesse.
Entendons-nous bien, pour Boris, c'est assez parfait car c'est par essence plus expressif que Reizen. Mais d'un point de vue beauté pure, je ne trouve pas ça particulièrement marquant (mais c'est sûrement un goût personnel...)

La question est de savoir s'il faut avoir uniformément une "voix ronde et délicate" pour chanter Boris. A mon avis, la réponse est non et je trouve, comme l'écrivait Lischke, que Reïzen s'écoute beaucoup trop chanter. Quant à Pirogov, je trouve que sa voix est presque aussi somptueuse que celle de Reïzen (lui aussi est capable de rondeur mais pas tout le temps). Mais pour être très franc, tout cela se situe à un tel niveau qu'on peut aussi ne pas choisir en optant pour l'édition que j'ai mentionnée car on est en présence des deux plus grandes basses russes .... de tous les temps et peut être, des deux meilleurs titulaires du rôle.


Dernière édition par hugo75 le Lun 10 Fév 2014 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 10:04

N'ayant aucune version de cet opéra en disque ou DVD, j'ai décidé de commander le DVD Gergiev. Peu cher sur marketplace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 10:09

aurele a écrit:
N'ayant aucune version de cet opéra en disque ou DVD, j'ai décidé de commander le DVD Gergiev. Peu cher sur marketplace.

Ce n'est pas un mauvais choix pour une découverte d'autant plus que tu dois avoir l'acte polonais avec Borodina. Seule réserve : Robert Lloyd qui n'est pas un Boris très marquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 10:18

Je connais déjà bien l'oeuvre (cf topic) : versions Karajan et Abbado notamment, j'ai vu au Met un live avec Pape dirigé par Gergiev (jamais édité alors que cela m'avait beaucoup plu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 10:24

hugo75 a écrit:
La question est de savoir s'il faut avoir uniformément une "voix ronde et délicate" pour chanter Boris. A mon avis, la réponse est non et je trouve, comme l'écrivait Lischke, que Reïzen s'écoute beaucoup trop chanter. Quant à Pirogov, je trouve que sa voix est presque aussi somptueuse que celle de Reïzen (lui aussi est capable de rondeur mais pas tout le temps). Mais pour être très franc, tout cela se situe à un tel niveau qu'on peut aussi ne pas choisir en optant pour l'édition que j'ai mentionnée car on est en présence des deux plus grandes basses russes .... de tous les temps et peut être, des deux meilleurs titulaires du rôle.

Ah mais non, il ne "faut" pas... je suis bien d'accord que Boris est en général mieux servi par une voix un peu plus rêche...
Mais c'est justement là qu'est l'intérêt de Reizen je trouve. Avec une voix à priori trop lisse pour Boris, trop "chantante", il réussit tout de même à forger un personnage extrêmement touchant et déchiré à mes oreilles... Là où certains le font par la voix en elle même, c'est vraiment par les nuances, la dynamique qu'il y arrive...

Après oui, je chipote en disant que Pirogov est moins bon hein! hehe ça reste d'un niveau assez ahurissant...
Et pour retrouver ce niveau, je dois dire qu'il me faut un Ghiaurov avec Abbado je pense... (Ghiaurov un peu usé mais aussi hyper fouillé, avec Abbado à son meilleur dans ce répertoire...)

hugo75 a écrit:
aurele a écrit:
N'ayant aucune version de cet opéra en disque ou DVD, j'ai décidé de commander le DVD Gergiev. Peu cher sur marketplace.

Ce n'est pas un mauvais choix pour une découverte d'autant plus que tu dois avoir l'acte polonais avec Borodina. Seule réserve : Robert Lloyd qui n'est pas un Boris très marquant.

Très bon choix même!
Mise en scène magnifique, Gergiev nous propose une partition hyper complète (voir même sur-complète je pense...) et une belle distribution.
Pour Lloyd, c'est pas le mieux chantant bien sûr... mais ça reste un des rôles où son charisme vocal et scénique compensent très bien une voix assez moche.
Mais les deux rois dans la distribution, ce sont Borodina et Leiferkus de toute façon! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 10:27

Leiferkus, je le connais déjà avec Abbado mais cela me permettra effectivement de découvrir la Marina de Borodina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyLun 10 Fév 2014 - 10:34

hugo75 a écrit:
PS : à noter que Maksakova est une horreur car c'est un soprano à la voix aigre et sans grave quand le rôle requiert un mezzo soprano. Cela n'est pas très grave dans la mesure où l'acte polonais est charcuté mais cela n'arrive pas à la cheville d'Arkhipova ou Borodina. Sinon tout à fait d'accord avec Polyeucte sur Mikhaïlov; Nelepp et Koslovsky avec une mention spéciale pour Golovanov qui oublie la barre de mesure pour être plus narratif et exacerbe les frottements harmoniques de la partition. C'est simple : il a beau jouer la version Rimsky, le son qu'il tire de son orchestre parait plus expressionniste et audacieux que Gergiev et Abbado qui, eux, dirigent pourtant la version Moussorgsky.

Ah! J'avais laissé passer ça! hehe

Maksakova n'est en effet pas le mezzo large et corsé qu'on pourrait attendre, à la Borodina (Arkhipova sonne un peu trop mémère pour moi en Marina...).
Mais en dehors de l'aspect voix (un peu sec, avec des graves artificiels en effet), quel personnage!! En rien de temps, elle claque, fouette, tempête d'une manière immense, et retrouve en rien de temps un legato parfait, une douceur de voix pour enjôler le "pauvre" Dimitri...

Sinon, d'accord pour Golovanov bien sûr... c'est la réflexion que je me suis faite : après avoir entendu Sokiev diriger la version de 69 à Pleyel, j'ai plus entendu de Moussorgsky avec Golovanov! hehe

aurele a écrit:
Leiferkus, je le connais déjà avec Abbado mais cela me permettra effectivement de découvrir la Marina de Borodina.

Leiferkus est autrement plus insinuant avec Gergiev... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
gilles78
Mélomane averti
gilles78

Nombre de messages : 262
Age : 53
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyMar 11 Fév 2014 - 16:05

hugo75 a écrit:

La question est de savoir s'il faut avoir uniformément une "voix ronde et délicate" pour chanter Boris. A mon avis, la réponse est non et je trouve, comme l'écrivait Lischke, que Reïzen s'écoute beaucoup trop chanter. Quant à Pirogov, je trouve que sa voix est presque aussi somptueuse que celle de Reïzen (lui aussi est capable de rondeur mais pas tout le temps).
Pirogov est plus théâtrale en générale, plus dans la lignée de Chaliapine.
Reizen est plus intériorisé, et sobre, très nuancés. Je trouve, qu'il campe un Boris plus touchant que Pirogov.

hugo75 a écrit:

Mais pour être très franc, tout cela se situe à un tel niveau qu'on peut aussi ne pas choisir en optant pour l'édition que j'ai mentionnée car on est en présence des deux plus grandes basses russes .... de tous les temps et peut être, des deux meilleurs titulaires du rôle.
Je suis d’accord avec toi, pour les deux plus grande basses même tout court! J'ai toujours eu un faible pour Reizen avec une voix d'airain, plus ronde, jouant sur la couleur des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 EmptyVen 18 Juil 2014 - 1:37

aurele a écrit:
version studio Abbado :

Abbado fait chanter l'orchestre, sa direction n'est pas du tout lourde ou pompière. C'est très équilibré, il y a du lyrisme et c'est superbe orchestralement.
Anatoly Kotcherga est un peu brut de décoffrage par moments, notamment lorsque Boris dit "Oi! Douchno! Douchno! Sviètou!". Néanmoins, il offre un Boris très humain, appeuré, moins sûr de lui. C'est très intéressant et très bien chanté globalement. C'est beaucoup plus intéressant et riche que l'interprétation de Ghiaurov dans la version Karajan de studio.

Ce n'est pas du tout ce que je ressens. Pour moi, Kotcherga serait une faiblesse chez Abbado.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Modeste Moussorgsky Boris Godunov   Modeste Moussorgsky Boris Godunov - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Modeste Moussorgsky Boris Godunov
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Modeste Moussorgsky Boris Godunov
» Boris Godounov
» Moussorgsky-Khovanshchina
» Philharmonie - Moussorgsky, Gergiev - 25/03/15
» José Van Dam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: