Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Correspondances et saveurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Correspondances et saveurs   Ven 25 Mai 2007 - 20:07

Suite à l'idée qui a germé sur le fil "adjectifs que vous évoque la musique", je vous propose un petit parcours illustratif. Les conclusions de cette balade pourront être reportées dans le fil adéquat, mais ce sera peut-être plus lisible de mettre à part les débats. Le boss tranchera.

http://piloris.free.fr/corresav/

Je vous ai placé quatre extraits, qui correspondent pour moi à des couleurs, des formes, des saveurs, des matières. Pour des raisons à peu près expliquables. Dont certaines sur lesquelles nous nous accorderons, et qu'on pourra classer comme une description à peu près 'objective'.

Je vous invite donc, pour mettre à l'épreuve mes propres perceptions, pouvoir les relativiser et les tempérer, de commencer par dire vous-même ce que vous en pensez.

(Vous pouvez aussi vous amuser à chercher les oeuvres et les interprètes, mais c'est facile.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Ven 25 Mai 2007 - 21:07

J'ai ajouté deux extraits supplémentaires.

Je prévois une grille des métaphores habituellement employées ; approximativement du type :

Goût :
Aspect :
Forme :
Matière :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Ven 25 Mai 2007 - 23:10

au premier abord

1-pas de synesthésie significative, la seule comparaison qui me vient est avec un bonbon acidulé, en forme de quartier d'orange: la couleur tirerait poutant plus sur le violet. C'est transparent et compacte, c'est donc pour la matière une pâte durcie à destination alimentaire, sucrée qui fait saliver sans jamais rassasier

2-celui-là est dans les bleus, mais un de ces bleus durs à la Titien, presque un bleu roi que le 17è siècle mélange volontiers avec des roses, ce qui pour le goût moderne jure: c'est une étoffe, entre le lin et la soie, mais une soie naturelle dont le toucher reste rugueux. La forme, une feuille de papier dans laquelle on pourrait faire un petit avion. A le gout du nougat,avec des morceaux de trucs croquant et un soupçon d'angélique. Oui peut-être que c'est vert au fond.

3-là c'est un bouillon doré, qu'on a épuré avec un nuage de blanc d'oeuf battu en neige, un ocre brillant et liquide, éclairé de touches de blanc, ça ne me suggère que des formes aléatoires et mouvantes de nuages, avec au fond une ligne noire de batiments à contrejour, mais on les voit à peine.

4-du bois incontestablement, une bûche qui brule dans l'âtre et dégage de soudains rougeoiements. Le goût, celui de quelque chose qu'on fume, mettons un bon cigare et un verre de vieux cognac, à demi vide à côté.

5-Sur une toile de reps de rideau lie de vin pleuvent des pétales de petites fleurs d'oeillet et de géranium: là, c'est plus un parfum, des effluves de roses mourantes, décolorées, encore aimablement odorantes, déjà légèrement putrides.

6-la table est chargée ici, dans des dominantes de rouge et de blanc, c'est une nature morte de Claesz, un repas auquel on n'a pas touché, le banquet solitaire de la belle dans La Belle et la bête. La forme, une pierre dont on taillé que quelques facettes et dont la moitié inférieure est restée dans sa guangue calcaire. Attention, ça semble briller de l'éclat froid du geai, mais dès qu'on veut y toucher, ça brûle
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Ven 25 Mai 2007 - 23:17

Epatant, Sud ! Idea

Tout est passionnant, plus au fond qu'une analyse de la voix elle-même, mais je retiens quelques points qui sont en accord profond avec ce que j'entends :

sud273 a écrit:
1-
un bonbon acidulé,
en forme de quartier d'orange:
la couleur tirerait poutant plus sur le violet.
Citation :
2-celui-là est dans les bleus, mais un de ces bleus durs à la Titien, presque un bleu roi que le 17è siècle mélange volontiers avec des roses,
Citation :
3-éclairé de touches de blanc,
Citation :
4-du bois incontestablement,
et un verre de vieux cognac
Citation :
5-encore aimablement odorantes, déjà légèrement putrides.
Citation :
dont la moitié inférieure est restée dans sa guangue calcaire.
dès qu'on veut y toucher, ça brûle

... mais je l'exprime très différemment (et avec moins de poésie...).

Un peu surpris pour ce que tu dis du 5, mais je me rassure, Xavier va nous ratatiner ça en moins de deux. Mr. Green

Merci pour le grand voyage. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80301
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Ven 25 Mai 2007 - 23:19

Eh ben...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Ven 25 Mai 2007 - 23:25

je me suis efforcé de ne pas reconnaître malgré l'incation du 3, que je ne connais pas de toute façon à part par le BT64 (et n'ai d'ailleurs formellement reconnu que le dernier, ce qui a nui un peu à une perception tout à fait "aveugle", sinon la salivation immédiate comme devant une belle volaille rotie et la prohibition du côté noir). A vrai dire le 5 m'a paru légèrement incolore et informe, mais là, la voix m'a gêné, ça dégoulinait un peu comme une confiture mal prise.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 1:48

Je ne sais pas si j'ai bien compris l'exercice. Confused

1-DDNS
Goût : Chêne, fumée, abricot sec
Aspect : Une belle bassine de cuivre pour faire les confitures
Forme : un peu tarabiscotée, un piti peu baroque
Matière :un bois tendre

2- CLR
Il me manque la prononciation du "h" aspiré à que je hais
Goût : caramel
Aspect : opaque et velours
Forme : chaise style Henri IV
Matière : le bois dont on fait les clarinettes

3-
Goût : Rhubarbe, croquant et acidulé
Aspect : argent patiné
Forme : un coffret de bois, carré mais aux angles arrondis
Matière : le verre d'un Daum, translucide et chaud à la fois

4-
Goût : Citron, mais le vert, celui du ti-punch
Aspect : miroir
Forme : un meuble Art Deco, une légère sensualité de courbes bien nettes
Matière : Galuchat

5-
Goût : camphré, piquote un peu le nez
Aspect : vernissé
Forme : un chapeau à plume décati
Matière : un morceau de collophane

6- qu'est-ce qu'elle est belle cette voix !
Goût : très raffiné, un vieux Comté de quatre ans d'âge
Aspect : satiné
Forme : une porcelaine de Chine
Matière : soie pourpre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 2:36

C'est vraiment rigolo de lire en écoutant....C'est la premiere fois que je recherches un meuble carré au coin arrondis dans une musique que j'ecoute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80301
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 2:48

Je ne comprends rien à vos descriptions! Laughing

Je dois être trop terre à terre... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 2:57

Tu n'associe pas ce que tu entends à des formes , goût ou autres Xavier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80301
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 2:57

Non pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 3:03

J'avoue que l'exercice est difficile. Ce qui me vient toujours spontanément ce sont des émotions extrêmement précises que je pourrais décrire sur des pages et des "visions" des scènes de paysages ou d'action simples.

Mais ici je crois qu'il faut se concentrer sur le timbre des voix exclusivement, c'est coton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 3:06

Oui j'imagines bien que c'est diiffcile mais surement stimulant , non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 3:07

C'est rigolo, en lisant les réponses de Sud, on dirait qu'il n'y a rien de commun.

A part pour le 5 ou 6 où on pourrait retrouver quelques ressemblances
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 10:58

Oui, très étonnant Vartan, tes propositions très précises. Elles rejoignent très peu les miennes aussi.


Je vous propose donc à mon tour mes perceptions. Je vais essayer d'expliquer autant que possible pourquoi j'emploie ces métaphores - il y a des raisons techniques pour lesquelles nous les ressentons et les employons.
Les couleurs sont sans doute ce qu'il y a de plus subjectif et de moins vérifiable.



1. Jennifer Smith dans Dardanus (Rameau)
- Acide (vous entendez, le timbre n'est pas totalement "refermé", très incisif, un peu agressif). De façon parallèle, une impression de "pointu". Peut-être un peu d'astringence aussi.
- Ca explique peut-être la couleur jaune tirant sur le vert que je sens : cet éclat à la limite de l'agression du jaune, avec ce côté un peu abîmé, presque aigre. (En ce sens, le violacé de Sud me convient très bien.)
- La voix n'est pas métallique (quelques reflets peut-être), il y a plutôt un aspect mat, un peu voilé, comme un tissu, mais légèrement rèche, avec le passage du temps.
=
Goût : acide
Aspect : mat, un peu voilé
Forme : pointu
Matière : tissu légèrement rèche et ancien
Couleur : jaune tirant sur le vert
=
Précision peut-être utile : Chanteuse que je n'aime pas beaucoup, saveurs un peu acides et couleurs un peu passées pour moi.




2. Blandine Staskiewicz, Callirhoé (Destouches)
- Voix douce et un peu poreuse (vous entendez bien, pas de résonances métalliques ou acides, timbre qui semble happer), ce qui donne cette impression feutrée ; comme Sud, j'ai pensé à l'aspect chaleureux de la soie. De là, également la saveur d'un piment ou d'un curry très doux.
- C'est sans doute pourquoi j'entends un rouge sombre et doux, cet aspect chaleureux - et ce port altier. Et, précisément, cette attitude fait que je me retrouve aussi, paradoxalement, dans le bleu roi de Sud.
- Côté forme, c'est une forme plate. Tout simplement liée à sa technique qui emploie très parcimonieusement le vibrato, et ses graves pas très sonores qui semblent un peu tassés.
=
Goût : épices doux
Aspect : poreux, mat, doux
Forme : plat
Matière : tissu, noble et chaleureux comme la soie
Couleur : rouge sombre et doux
=
Précision : Je suis complètement fou de cette chanteuse, l'une des plus grandes interprètes de langue française pour moi. J'espère avec ferveur sa Mélisande, pour qu'elle rattatine Kozena et Kirchschlager réunies !



P.S. aux autres accros : c'est malin, je suis en train de me le repasser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 11:16

3. Stéphanie D'Oustrac, Callirhoé (Destouches)
- L'engorgement de la chanteuse fait que je sens des saveurs plus grosses, peut-être taniques, et, par conséquent, ce côté un peu massif et forcé donne des allures de brun. De même, pour la matière, je ressens plutôt un tissu confortable mais peu noble, un velours un peu banal.
- L'engorgement supprime les harmoniques métalliques du formant (ces harmoniques métalliques propres à l'opéra, qui permetttent de passer l'orchestre sans forcer et sur de longues durées ; ce côté artificiel qui rebute les néophytes). De ce fait, on entend plutôt une voix ronde. Mais ce côté exagérément dans la gorge produit pour moi une forme qui serait non pas une sphère parfaite, mais plutôt un objet oblong. Un oeuf.
- Et, d'ailleurs, les teintes de chaux qui j'y entends comme Sud (sans doute la diminution des harmoniques liées à cet engorgement) pourraient m'évoquer la saveur du blanc d'oeuf, voire sa visquosité avec les préciosités traînantes de cette voix (écoutez les effets un peu pleurnichards).
=
Goût : tanins, blanc d'oeuf
Aspect : un peu gros, légèrement visqueux
Forme : rondeur oblongue
Matière : veloux banal, blanc d'oeuf cru
Couleur : brun, avec des taches de blanc
=
Précision : Une chanteuse que j'aime diversement selon les répertoires. Dans la tragédie lyrique, un peu d'affectation, mais moins qu'ailleurs, et surtout beaucoup d'emportement, un sens de l'allant théâtral réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 11:22

DavidLeMarrec a écrit:


P.S. aux autres accros : c'est malin, je suis en train de me le repasser !

Quand on est faible à ce point, on se garde d'en parler de si bon matin ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 11:33

Hélas,
Je ne vois que des dieux la funeste colère !



4. Angelika Kirchschlager, Glückwünsch (Korngold)
- Ici, c'est facile. Vibrato présent et régulier, agréable. Voix qui de ce fait sonne ronde. Ce ton chaleureux est vraiment fruité, d'où un aspect orangé.
(Cependant, ailleurs, dans Mozart, dans Debussy, j'entends plutôt un sinople, peut-être en raison de son costume lors de notre première rencontre. Mais je perçois souvent cette couleur pour les timbres denses et francs, comme le son des Musiciens du Louvre, peut-être influencé ici aussi par Platée, aussi bien le coffret que la mise en scène. Qui sait.
Ici aussi, d'ailleurs, le disque est tout orangé, cela a-t-il influé ? Sans doute en partie, bien qu'il y ait les raisons que j'évoquais d'y voir du fruit et de l'orange.)
- Le goût s'impose logiquement comme une orange agréablement sucrée. Et, pour la matière, la souplesse de la peau d'orange.
=
Goût : Fruité, agréablement sucré.
Aspect : Petites sphères. (la forme du vibrato...)
Forme : Rond.
Matière : Peau d'orange, peut-être un satin discret.
Couleur : Orangés.
=
Précision : Chanteuse très différente selon les langues : assez conventionnelle en italien, peu inventive mais très intense en allemand, renversante d'éloquence en anglais et surtout en français. Je suis toujours assez déçu, vu son potentiel, en italien, mais pour le reste, je suis extrêmement enthousiaste.

En salle, j'avais pensé pour les Kindertotenlieder de Mahler à un tissu d'une belle modestie ; pour Schubert-Wolf-Duparc, à un fruit généreux, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 12:01

La technique d'opéra avec formant (voir ci-dessus) fait que les voix sont généralement métalliques. Parfois avec certaines surprises en salle (Stéphane Degout n'a quasiment plus de timbre, caché sous ce formant !).

Comme je ne vous ai mis que des tissus, rectifions un peu.


5. Mario Del Monaco dans Macbetto (Verdi) : O miei Figli de Macduff.
- Ici encore, très facile. Eclat métallique qui supporte la voix et la fait porter (il avait paraît-il un son très impressionnant). On pense à l'aspect du jeune bronze, pas encore oxydé, et à un goût un peu métallique (à partir des années soixante, le timbre disparaît totalement et ne reste plus que cette armature façon tour Eiffel). La forme serait en tout cas anguleuse, pas carrée en raison du style excessif.
=
Goût : Métallique. De l'argent ?
Aspect : Anguleux.
Forme : Parallélépipède. Peut-être pas très régulier.
Matière : Bronze.
Couleur : Jeune bronze.
=
Précisions : Je crois l'avoir dit tout récemment (fil sur les ténors ?), sur les trois récitals d'opéra que j'aie jamais acheté, deux étaient de Del Mo (avant 1960, la voix et le goût son gravement altérés ensuite). Sa vaillance, sa vigueur, bien sûr ; mais surtout ses accents, ses agitations rythmiques, son sens exceptionnel de la "percussion" dans les récitatifs... cela fait que j'y reste attaché, malgré une tendance parfois rebutante au "son" dans certains rôles qui seraient trop lyriques.




6 - Carlo Bergonzi, I Pagliacci (Leoncavallo)
- J'ai pris un enregistrement où, encore jeune, ce que je vais dire est moins sensible que dans ses prestations ultérieures. C'est à mon sens avec son Radames ce qu'il a pu faire de mieux (et c'est très beau).
Mais j'ai pris par commodité quelque chose de déjà numérisé...
- Cette voix sans angles, sans incisivité (ici, ce n'est pas tout à fait le cas, mais ça commence à poindre) m'évoque irrésistiblement un bonbon anglais. C'est rond, c'est sucré, voire doucereux, c'est rosé comme un bébé.
- Les aigus sont extrêmement doux, presque mous, pour de l'école italienne, c'est un peu un hapax.
=
Goût : Très sucré. Goût de bonbon rose.
Aspect : Moelleux. (oui, étrangement, mais la voix ne sonne pas ferme)
Forme : Rond.
Matière : Bonbon anglais.
Couleur : Rosé comme un bébé ou rose bonbon anglais pas encore sucé.
=
Précision : J'aime beaucoup sa jeune manière, comme ici. Ensuite, je trouve vraiment ça joliet, pas très expressif ni vigoureux (Don Carlo, Don Alvaro, Carlo Moor [Masnadieri], etc.).




Vous aurez noté que le style du chanteur influe immanquablement sur ces perceptions, et que dans un autre répertoire, le ressenti serait tout autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kermit
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1371
Age : 28
Localisation : Près de Paris
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 12:21

Je n'ai pas lu ce que vous avez écrit, je lirais quand j'aurais finit pour pas m'influencer.

1

Goût:acide
aspect: épaisseurs irrégulières
forme: ligne
matière: un vieux velour cramoisie sur un vieux plancher en bois foncé
couleur: vert tendre et orangé


2
goût: doux
aspect: épais
forme: une bande rectangulaire
matière: organza
couleurs: jaune pâle et bleu ciel.

3
ça saute j'ai du mal à entendre

4
Goût: rose
aspect: rideau
forme: drappée
matière: soie
couleurs: un parme / vin très claire, et bleu nuit

5
Gout: thé fumé
Laughing
aspect:massif
forme:pointue
matière: métal
couleurs: gris argent , avess des petites touches de brume

6
gout:bonbon arlequin
aspect:
forme:soufflet
matière:terre , et tissus rèche
couleurs: rouge et marron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 13:06

Etrange, tous semblent d'accords pour trouver la voix de Jennifer Smith "acide", pour moi elle ne l'est pas, je trouve ça serré ou crispé mais pas acide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 13:53

Jaky a écrit:
Etrange, tous semblent d'accords pour trouver la voix de Jennifer Smith "acide", pour moi elle ne l'est pas, je trouve ça serré ou crispé mais pas acide.
Astringente, peut-être ?

Autre chose étrange : je ne connais pas de voix salée.

Pour les voix amères, c'est un peu l'impression que j'ai avec Rysanek (qui soulève un peu le coeur côté justesse), mais c'est très rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 13:55

Une voix acide type pour moi est Emma Kirby. Acide mais pure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 13:57

Merci Kermit. Smile Ici encore, je suis en accord sur bien des points.

Kermit a écrit:
1
Goût:acide
matière: un vieux velour cramoisie sur un vieux plancher en bois foncé
couleur: vert tendre et orangé
Citation :
2
goût: doux
aspect: épais
forme: une bande rectangulaire
Citation :
5
matière: métal
couleurs: gris argent , avess des petites touches de brume

et surtout :

Citation :
6
gout:bonbon arlequin
forme:soufflet
couleurs: rouge et marron
cheers
(en plus c'est bien vu pour Paillasse Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 13:58

Jaky a écrit:
Une voix acide type pour moi est Emma Kirby. Acide mais pure.
Je pensais justement à elle lorsque tu écrivais ton message, acide mais pure est le mot. C'est pour ça que Smith me fait plutôt penser à un citron un peu vieilli, ou à un citron vert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 14:13

Xavier a écrit:
Non pas vraiment.
ni le système de Scriabine, ni celui de Rimsky? pas de couleur? La musique est incolore et immatérielle?
Tu refuses Xavier de te livrer à l'exercice à mon avis, pas de laisser-aller au cas où surviendraient des associations libres susceptibles d'établir un questionnement (et je pense qu'en tant que créateur, tu as raison de résister à ce type d'exercice qui n'a d'intérêt que pour les critiques)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 14:20

vartan a écrit:
J'avoue que l'exercice est difficile. Ce qui me vient toujours spontanément ce sont des émotions extrêmement précises que je pourrais décrire sur des pages et des "visions" des scènes de paysages ou d'action simples.

Mais ici je crois qu'il faut se concentrer sur le timbre des voix exclusivement, c'est coton.
J'ai mal compris alors, je n'ai pas considéré le timbre des voix plus que la musique. Moi aussi certains extraits me suggèrent des images assez précises, là encore il doit y avoir une typologie à établir entre ceux qui pensent en image (avec spatialisation et contrastes), ceux qui n'imaginent qu'en abstraction (de la plus précise, chiffrée, à la plus evanescente), et ceux qui associent selon une démarche d'improvistaion sur-réaliste.

David, ce n'est pas bien d'interroger la psyché de tes petits camarades; Je me demande depuis quelques jours si tu es vendeur de grands crus ou psychotérapeute? un verre d'Yquem ne serait pas de refus dans le maelstrom tropical de cette après-midi orageuse et torride...
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 14:28

DavidLeMarrec a écrit:
Jaky a écrit:
Une voix acide type pour moi est Emma Kirby. Acide mais pure.
Je pensais justement à elle lorsque tu écrivais ton message, acide mais pure est le mot. C'est pour ça que Smith me fait plutôt penser à un citron un peu vieilli, ou à un citron vert.
Entièrement d'accord. M'enfin c'est pas très courtois pour la dame… Embarassed
Et je te dis pas merci, je viens de commander Callirhoé par ta faute… Je vais me permettre de donner ton email à mon banquier! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 14:39

DavidLeMarrec a écrit:

5. Mario Del Monaco dans Macbetto (Verdi) : O miei Figli de Macduff.
6 - Carlo Bergonzi, I Pagliacci (Leoncavallo)
Vous aurez noté que le style du chanteur influe immanquablement sur ces perceptions, et que dans un autre répertoire, le ressenti serait tout autre !
je ne ressens pas du tout leur voix comme ça, le 5 (je me disais bien que c'était du verdi, un opéra que j'aime d'ailleurs) la voix dégouline, bave, le timbre est très désagréable à mes oreilles. c'est ça? ce que Callas aimait en vain?
Bergonzi, je devrais peut-être découvrir, car c'est parfait ici, peut-être juste un peu trop pour le rôle...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 14:50

Jaky a écrit:
Et je te dis pas merci, je viens de commander Callirhoé par ta faute…

Et de cinq ! La peste se propage... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 14:53

vartan a écrit:
Jaky a écrit:
Et je te dis pas merci, je viens de commander Callirhoé par ta faute…

Et de cinq ! La peste se propage... pale
Je croyais que tu l'avais déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 14:58

sud273 a écrit:
Bergonzi, je devrais peut-être découvrir, car c'est parfait ici, peut-être juste un peu trop pour le rôle...
Avec Tebaldi dans la Bohême… I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 15:01

vartan a écrit:
Jaky a écrit:
Et je te dis pas merci, je viens de commander Callirhoé par ta faute…

Et de cinq ! La peste se propage... pale
moi je dis attendons de voir le spectacle cet hiver
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 15:03

Jaky a écrit:
vartan a écrit:
Et de cinq ! La peste se propage... pale
Je croyais que tu l'avais déjà?

Oui, mais je ne prends pas plaisir à voir les autres succomber à la maladie. Callirhoé c'est aussi beaucoup de souffrance. Oui. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 15:04

sud273 a écrit:

moi je dis attendons de voir le spectacle cet hiver

Quel spectacle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 15:22

à l'opéra comique à paris non?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:20

Non, c'est un divertissement, le Carnaval et la Folie.

Mes condoléances à vous. J'ai entendu ça le soir de sa recréation en 2005, et depuis, je n'en vois pas le bout.

Je crois qu'il est temps de fonder une association des callirhoïnomanes anonymes. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:25

Jaky a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Jaky a écrit:
Une voix acide type pour moi est Emma Kirby. Acide mais pure.
Je pensais justement à elle lorsque tu écrivais ton message, acide mais pure est le mot. C'est pour ça que Smith me fait plutôt penser à un citron un peu vieilli, ou à un citron vert.
Entièrement d'accord. M'enfin c'est pas très courtois pour la dame… Embarassed
Il faut bien commenter les voix, on n'y peut rien. De même, le jour où elles sont à la retraite, il faut bien compter le nombre d'annuités...

Citation :
Et je te dis pas merci, je viens de commander Callirhoé par ta faute… Je vais me permettre de donner ton email à mon banquier! Neutral
Là, tu me fais bien plaisir. Very Happy


Etrange, vraiment, cette fascination collective pour Callirhoé ne laisse pas de m'étonner, d'autant plus que lors de sa recréation, ceux avec qui j'en avais discuté, de même que la presse musicale, s'étaient montrés franchement indifférents.
Et puis j'ai rencontré Vartan et notre vie, à Calli et moi, a basculé...

Il y a quelque chose de profondément toxicomaniaque dans le rapport à cette oeuvre, que n'ont pas les autres oeuvres de Destouches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80301
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:26

sud273 a écrit:
Xavier a écrit:
Non pas vraiment.
ni le système de Scriabine, ni celui de Rimsky? pas de couleur? La musique est incolore et immatérielle?
Tu refuses Xavier de te livrer à l'exercice à mon avis, pas de laisser-aller au cas où surviendraient des associations libres susceptibles d'établir un questionnement (et je pense qu'en tant que créateur, tu as raison de résister à ce type d'exercice qui n'a d'intérêt que pour les critiques)

Non mais je voudrais chercher ces associations que je ne les trouveraient pas davantage...

Et de quel système de Rimsky tu parles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:27

j'attends donc que Jaky succombe... avant d'adhérer à la secte j'ai encore beaucoup de musique insignifiante à écouter
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:27

sud273 a écrit:
c'est ça? ce que Callas aimait en vain?
Callas aimait Del Mo ? Il me semblait qu'ils étaient plutôt en compétition sauvage...
J'ai choisi un extrait où on entend bien le métal, il y a mieux.

Citation :
Bergonzi, je devrais peut-être découvrir, car c'est parfait ici, peut-être juste un peu trop pour le rôle...
Oui, très savamment dosé, très intelligent pour ce rôle. C'est quelques années après que ça se gâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:28

sud273 a écrit:
David, ce n'est pas bien d'interroger la psyché de tes petits camarades; Je me demande depuis quelques jours si tu es vendeur de grands crus ou psychotérapeute?
Je ne sais pas comment je dois le prendre. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:30

Xavier a écrit:
sud273 a écrit:
Xavier a écrit:
Non pas vraiment.
ni le système de Scriabine, ni celui de Rimsky? pas de couleur? La musique est incolore et immatérielle?

Non mais je voudrais chercher ces associations que je ne les trouveraient pas davantage...

Et de quel système de Rimsky tu parles?
Rimsky a codifié un système d'association de couleurs mais lui pas par degrés et quintes, par tonalités. Je parlais juste d'associations couleurs-musique mais je reconnais que ça me suggère moins de choses dans le domaine de la couleur que des autres sens
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:35

Pour une fois mon manque de connaissance va pouvoir m'être bénéfique en donnant une vision plus "objective" des extraits Rolling Eyes
Je précise que j'ai essayé de ne pas lire vos interventions avant pour ne pas être influencé...
J'ai aussi considéré les extraits dans leur ensemble je n'ai pas isolé la voix (même si c'est le but de l'expérience c'est pour moi plus facile).

1) Goût : Cela me fait penser à du pamplemousse, quelque chose d'un peu acide et amer à la fois... Un pemplemousse dont le goût n'est pas assez prononcé pour être désagréable ou surprenant, mais qui sature les papilles...
Aspect : Hétéroclite, un peu craquelé mais doux...
Forme : Légèrement alambiqué, comme le rhizome du gingembre, difforme et qui pousse de façon anarchique.
Matière : Une feuille morte, ce craquèlement un peu fragile mais pas cassant. Une feuille peut être un peu épaisse, qui ne sèche pas trop à l'automne mais qui virevolte dans les tourbillons du vent...
Couleur : Quelque part entre du violet très foncé et un marron profond...

2) Je ne pourrais pas classer cet extrait en catégories de saveurs ou de textures tant il m'apparait comme homogène. J'y vois quelque chose d'un peu sucré, fondant et mousseux en bouche, vous savez comme des blancs en neige pas tout à fait pris, en bec d'oiseau, encore un peu liquide et qui enrobe le palais et la langue. La couleurs est donc évidemment dans les blancs doux, nacrés, peut être gris perle, mais légèrement marbré d'ivoire...

3) Ah, je suis face à un problème : c'est exactement le même morceau que le précédent... Je suis donc obligé de ne prendre en compte que la voix qui pourtant, est assez diffrénte.
Je vois tout de suite quelque chose de plus chaud, légèrement acide, citronné je dirais, et donc aux teintes un peu jaune, mais un jaune doux. Une tarte citron meringuée peut être... Oui, lorsque la pâte sablée reste fondante et que la meringue, pas trop dure, adoucit la crème au citron acidulée qui se trouve au milieu...
Je me donne faim tout seul...

4) En fait, je préfère leur associer un plat ou un aliment... On parle bien de saveurs ? Rolling Eyes
Cet extrait me fait penser à une pêche... Une pêche tout juste ceuillie, bien juteuse et un peu sucrée, avec ce parfum délicat de fruit gorgé de miel après une matinée sur sa branche en plein soleil. La peau est douce et orangée, ronde et agréable en main, et lorsque l'on mord, on finit pas atteindre le noyau qui rappe un peu, mais c'est tellement bon de le lecher à la fin pour en récupérer la moindre goutte...

5) Du jambon cru ! Ne me demandez pas forcément pourquoi, c'est venu comme ça... Cet aspect un peu direct et... "cru"... Des effluves de fumé dans le timbre, et la couleur, un rouge sombre, presque marron, comme de la viande séchée, mais pas trop. La puissance du feu de bois n'est pas là, mais elle est un peu âpre sur la langue. Un peu de couenne par ci par là...

6) Mmmmh... Délicieuse cette pintade... Elle est là toute dorée sortant du four, nappée de son jus au vin blanc, à l'ail et aux herbes. Bien poivrée, elle a du caractère, sa chair est un peu rouge, les cuisses résistent un peu aux dents mais le blanc est fondant, pas sec comme un poulet rôti et son jus est une divinité avec quelques pommes de terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:39

les 5 et 6, entre autres me surprennent par la similitude exacte de ce que j'y ressentais, le jambon cru, l'odeur fumée des roses en fin de vie, c'est à peu près la même chose, j'avais aussi en tête des images de charcuteries, peut-être trop prosaïques. Quand à la volaille rotie du 6, c'est exactement ça!
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:40

Wolferl a écrit:

6) Mmmmh... Délicieuse cette pintade... Elle est là toute dorée sortant du four, nappée de son jus au vin blanc, à l'ail et aux herbes. Bien poivrée, elle a du caractère, sa chair est un peu rouge, les cuisses résistent un peu aux dents mais le blanc est fondant, pas sec comme un poulet rôti et son jus est une divinité avec quelques pommes de terre...

Attention "ventre affamé n'a point d'oreille!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:42

C'est bien la première fois que j'entends parler de charcuterie pour évoquer un sentiment musical!
Si encore le sujet était Wagner… Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:47

De même, je me retrouve bien dans plusieurs de tes remarques, Wolferl ! Je note que certaines sont propres à beaucoup, comme l'acidité des agrumes chez Smith.

1.
Wolferl a écrit:
1) Goût : Cela me fait penser à du pamplemousse, quelque chose d'un peu acide et amer à la fois...
qui sature les papilles...
Aspect : Hétéroclite, un peu craquelé mais doux...
Une feuille morte,
Couleur : Quelque part entre du violet très foncé

2.
Citation :
fondant et mousseux
Citation :
en bec d'oiseau,
Citation :
blancs doux,


3.
Citation :
légèrement acide, citronné je dirais, et donc aux teintes un peu jaune, mais un jaune doux.
Là, je suis très étonné en revanche. Peut-être dans le legato, avec cette pression sur le larynx qui donne cet effet que tu ressens comme acide ?

Citation :
Une tarte citron meringuée peut être...
Attention, ça va chauffer si Elustaphe qui devrait avoir un moment aujourd'hui, passe !


4.
Citation :
pêche...
bien juteuse et un peu sucrée,
La peau est douce et orangée, ronde
Exactement mon commentaire, sauf que je n'avais pas dit exactement la pêche. Très bien vu la pêche, c'est tout à fait ça !
Je passe sur la suite de ton commentaire qui devient un peu voluptueuse, voire tout de bon licencieuse. siffle

5.
Citation :
effluves de fumé
viande séchée,

6.
Citation :
pintade...
jus au vin blanc,
les cuisses résistent un peu aux dents mais le blanc est fondant,
Pas mal vu le pintade, ça lui va comme un gant en effet, cette douce fermeté.


Merci pour ta contribution très salivifiante. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:48

Pourquoi pas ? Moi ça me met l'eau à la bouche ! Razz

Sinon, j'ai lu vos analyses, et je suis également étonné de la similitude avec certaines mais aussi des fois par les contrastes. Que l'on voit un bonbon acidulé là où je vois une volaille rotie me surprend quand même Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   Sam 26 Mai 2007 - 16:49

sud273 a écrit:
Quand à la volaille rotie du 6, c'est exactement ça!
Toi aussi ! Shocked

Les 1, 4 et 6 semblent dégager un certain consensus... Le 5, des points de convergence différents mais existants.

Etonnant, comme expérience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondances et saveurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondances et saveurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: