Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Concours Reine Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Pousskine
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 29
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Concours Reine Elisabeth   Dim 3 Juin 2007 - 1:06

Voila cela fait longtemp que je n'étais plus venu (occupés, examens etc,..) mais j'en profite pour créer un sujet sur le concours reine elisabeth qui vient de s'achever ce soir vers 1h du matin, concours qui cette année était consacré au piano et qui est aussi l'un des concours les plus prestigieux du monde. Pour tout ceux qui souhaiterait revivre cette événement, les enregistrements vidéos sont disponible sur le site officiel ;

http://www.concours-reine-elisabeth.be/fr/

Des candidats d'un niveau plutot exceptionnel de l'avis général. Enfin en bref, ce fut tres agréable,..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Dim 3 Juin 2007 - 8:54

Eh ben j'en connais aucun !
Ptêtre qu'on les verra dans les bacs bientôt Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Dim 3 Juin 2007 - 11:25

J'ai des doutes quand'au règlement. Le Jury est constitué de sommités de la pianistique. Certains d'entr'eux doivent juger leurs anciens élèves. Mais il n'y a pas de délibération, les points obtenus sont additionnés, et là ça rejoint l'Eurosong contest (qui ne m'intéresse pas, entre parenthèses).

Loin de mettre en doute les places de Vinnitskaya (1) et Mangova (2), presque personne n'est d'accord pour les 3,4,5,6.

Tout dépendra de ce qu'ils réalisent après, mais que ce podium offre des possibilitès est hors de question.

Perso, j'aimerais voir plus d'objectivité de la part du jury, pourquoi ne pas les mettre dans une chambre noire au blind test?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Dim 3 Juin 2007 - 11:31

Je ne suis pas fan de piano, alors je n'ai regardé que les deux dernières soirées, mais Plamena Mangova m'a marqué avec son deuxième concerto pour piano de Liszt. thumleft C'était très bon je trouve.

En principe ils sortent un coffret de CDs après chaque concours avec les meilleurs moments.

Il y a moyen de regarder les prestations des finalistes sur le site mentionné ci-dessus, en cliquant sur "les enregistrements du concours" puis "visionner toutes les vidéos".

Les trois premiers sont:

1. Anna Vinnitskaya (day 9) qui joue:
- Sonate pour piano no.13 de Beethoven
- L'imposé
- Concerto pour piano no.2 de Prokofiev

2. Plamena Mangova (day 10) qui joue:
- Sonate en la mineur D537 de Schubert
- L'imposé
- Concerto pour piano no.2 de Liszt

3. Francesco Piemontesi (day 7) qui joue:
- Sonate en si bémol majeur KV281 de Mozart
- L'imposé
- Concerto pour piano no.2 de Brahms

… donc tout ça est visible sur le site. Very Happy

L'année prochaine c'est le concours de chant si je ne me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 20 Mai 2008 - 22:29

Isabelle Druet, mezzo, fait belle figure parmi les 12 finalistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 20 Mai 2008 - 22:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 21:41

On vient d'entendre la prestation d'Isabelle Druet, impressionnant. Son programme: six airs du bel-canto ou du Lied. Qui dit mieux. Sa prononciation est excellente en français (évidemment. Bizet et Duparc) italien (Rossini) et allemand (Mozart), l'anglais un peu moins.
Mais j'ai comme l'impression qu'elle va se faire dépasser par quelqu'un.
Ce sera presque inhumain de départager les quatre premiers. Demain soir le lait sera écrèmé.


Dernière édition par felyrops le Ven 23 Mai 2008 - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 21:45

On peut suivre ça à la radio ou tu y assistes toi-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 21:49

A la RTBF 2. Mais je pense qu'il n'émet qu'à 250 km...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 21:53

Oui, alors 1250 km ça ne va pas marcher. Par internet peut-être, ils ont sûrement un site de rediffusion en ligne ?

...non !

http://www.ladeux.be/rtbf_2000/bin/view_something.cgi?id=0173696_sac&api_id=13755617668
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 22:33

on peut l'écouter sur musique 3 en direct
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 22:36

C'est par le concours qu'il faut passer :
http://www.concours-reine-elisabeth.be/fr/p/2/sessions.html# .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 22:38

Merci Schwark. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 22:43

Je suis en train de regarder la prestation de Michèle Losier. Voix un peu "trafiquée", on perd donc en diction en français, mais des possibilités très intéressantes. Ce qu'est en train de confirmer son excellent Mahler à présent (c'était l'épreuve finale d'hier). Très expressive scéniquement.

Juste après son Ravel, je vous recommande les commentaires lorsqu'on la voit en coulisses :


LA DAME
Ca va ?
ELLE
...
LA DAME
Il faut arrêter de pleurer, ma grande...
LE MONSIEUR
Ben oui !
LA DAME
Il faut arrêter de pleurer sur scène, parce qu'après il y a le nez qui coule.


... et la voilà repartie pour chanter Mahler.

Shocked


Dans Mahler, c'est justement très équilibré, très construit comme voix, superbes poitrinés, allemand parfait, expression précise, grande tenue. J'aime beaucoup beaucoup.


Très beau programme au passage : deux Shéhérazade, deux Fahrenden, et Parto de la Clémence...


Et pour Mozart, au contraire, manque de feu, italien perfectible, peu de conviction, très lisse. Pas très mordant, la voix est un peu lourde.
Amusant comme elle change (comme tant d'autres) radicalement en changeant de langue.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Ven 23 Mai 2008 - 23:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 22:48

Où cliquer pour écouter, stp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 22:50

vartan a écrit:
Où cliquer pour écouter, stp ?
A droite, "voir et écouter". Il n'y a que les épreuves de la finale d'hier, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 22:55

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 23:13

Michèle Losier avait chanté au Pin Galant, pour ton info, dans Così au début des années 2000.

Le programme très conformiste d'Anna Kasyan ne m'a pas tenté (que des airs de concert italiens rebattus), alors j'ai mis Yuri Haradzetsky, mais c'est vraiment un format très léger, même Haydn lui pose des problèmes dans l'aigu. Et il semble totalement

Même en russe, où tout est plus en arrière et flatteur, pourtant, il reste raisonnablement peu voluptueux.

Accessoirement, il est rigide comme tout et mort de trouille.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Ven 23 Mai 2008 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 23:16

En effet, beau Mahler et une belle présence. Elle peut l'enregistrer. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 23:24

Là, j'en suis à Changhan Lim (baryton). Comme d'habitude, le même problème avec les Chinois et Coréens de l'école actuelle. Voix impeccables, puissantes, pleines.

Mais la diction reste floue, même s'ils sont très appliqués, et l'expression très lointaine. C'est avant tout direct, ça ne "parle" pas beaucoup.

Son Posa reste impressionnant (un tout petit couac comme si la voix n'était pas chaude, vers la fin, mais sur une note expressive, impeccable), même si le récitatif est manqué. Ono est bouleversant comme toujours dans Verdi, d'une imagination débordante.

Son Quichotte de Ravel (le premier, le plus ironique des trois) est d'un sérieux un peu consternant : c'est joli, mais totalement hors sujet, faute de comprendre le sens profond du poème...

Bien sûr, il y a des exceptions, Soon-Won Kang par exemple (mais vu la qualité de son français, il est peut-être français...).

--

Szabolcs Brickner (ténor), n'est pas très lourd pour les rôles qu'il chante, mais au moins il apporte plus de fraîcheur que d'émotions paraglottiques. Extrême aigu un peu farineux, mais sinon, vraiment sympathique.

Dans les Illuminations de Britten, français bien plus faible que pour son Meyerbeer (les exigences d'accentuation et de débit sont bien plus contraignantes). Mahler, avec un allemand un peu bizarre aussi, révèle vraiment une jolie voix obligée de forcer avec orchestre, ce qui abîme le timbre. Pourtant pas pour du lied avec piano, mais il semble avoir plus de talent pour le cantabile que pour la déclamation.
A la fin d'Um Mitternacht, pris très lent par Ono (et un peu amorphe côté phrasés), le pauvret est épuisé. Ca n'a pas l'air, mais ces longues phrases mahleriennes sont absolument épuisantes.

Le médium rappelle à plusieurs reprises Carreras (par forcément dans ses jeunes années).

Pour l'instant, c'est vraiment Michèle Losier qui l'emporte de plusieurs têtes sur tout le monde. (Mais mon Dieu que ce public est coincé... Shit )


Dernière édition par DavidLeMarrec le Ven 23 Mai 2008 - 23:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 23:37

J'ai bien aimé le Vivaldi d'Anna Kasyan (demi-finale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Ven 23 Mai 2008 - 23:48

Je poursuis mes observations à la pelle, toujours avec Brickner.

Dans le Verdi léger comme Macduff, même si, en bon hongrois, il ouvre un peu fort ses voyelles italiennes et que l'accentuation des mots est un peu aléatoire, il a énormément de charme. Léger, expressif, vraiment chouette.

Depuis le début, j'ai l'impression étrange que la respiration est haute de temps à autre, mais il tient bien la longueur de souffle, ma foi !

Beau Lenski sensible pour finir.

--

J'en viens, en remontant dans le temps, à la demi-finale.

Isabelle Druet me laisse étrangement mitigé. Italien mauvais (systématiquement accentué comme du français, et voyelles déformées ou tout de bon modifiées), mais un jeu attachant dans Chérubin.
Son Debussy est terriblement vivant (on voit qu'en tant qu'ancienne comédienne, elle a beaucoup a dire sur un texte), mais un peu vulgaire d'expression aussi.
La voix n'est pas très gracieuse, un peu dure. Le tissu de la voix sonne toujours comme déchiré... et rappelle assez (étonnamment) la façon d'émettre un peu braillée de pas mal d'acteurs actuels en théâtre.
Pas enthousiaste, mais il y a de belles qualités très exploitables. J'avoue que son Debussy, sans m'avoir séduit, m'a beaucoup intéressé pour sa très grande liberté vis-à-vis de la musique, presque une forme mélodrame, c'est très étrange vu le type du poème.

--

Anna Kasyan chante en effet un beau Vivaldi extrait du Tigrano et également présent avec un autre texte dans Motezuma. Mais la voix sonne étrangement (est-ce mon installation, qui sature de toute façon à ce moment-là ?), comme si certains aigus étaient criés, avec beaucoup de souffle qui passe.
La voix semble parfois un peu épaisse pour la nature vocale, mais c'est bien fait. Les piani peuvent être beaux.
Néanmoins, pour ce type de voix, on en voit beaucoup, et d'autres autrement plus impressionnantes.

Son Berg (Die Nachtigall, rien de subversif) sonne un peu artificiel, mais mon installation sature totalement dans l'aigu (c'est la source, la compression de la vidéo, ou c'est juste chez moi ?), je n'arrive pas à discerner si c'est très puissant ou juste trop alourdi. Cette musique ne coule pas de source pour elle, mais c'est chanté avec une certaine conviction.

De toute évidence, elle est pénalisée par l'apprentissage de langues peu semblables à la sienne. Un véritable effort pour mêler italien, allemand, russe et français, même si tout n'est pas impeccable.

--

Au passage, je suis une fois de plus assez dépité du peu d'invention dans le choix des airs, à quelques exceptions près. Certes, Shéhérazade n'est pas fréquent en concours, mais ça reste tout de même un standard, et ce sont encore les petites choses baroques d'Anna Kasyan qui sont les moins courues.

--

Julie Martin du Theil me rappelle furieusement Daphné Touchais (sans l'aisance scénique confondante) : un lyrique léger, assez métallique, pas original mais avec beaucoup de qualités.
Dans la commande du concours de Wim Henderickx, l'émission se durcit très fortement, et son italien est incompréhensible.
De même en allemand, pas bien compréhensible (et pas terrible de toute façon), et le timbre se densifie en se durcissant, jusqu'à l'aigreur. Peut-être aussi les effets du stress, parce qu'elle semble très crispée.
Mais ça ne me paraît pas tout à fait au niveau d'une victoire dans un concours prestigieux.

En Titania, ses détachés ne sont pas timbrés (dommage, l'air est justement fondé dessus), et la voix se durcit façon "conservatoire". Non, ce n'est pas encore tout à fait ça, et ça manque de personnalité, d'aisance, d'investissement.

Soit dit depuis mon fauteuil, le lendemain de l'épreuve, hein. Ca reste d'un niveau professionnel, elle a d'ailleurs dû, je suppose, recevoir des engagements pour des petits rôles.

(Aïe, pour Norina, pas le moindre sourire (complètement crispée), pas beaucoup d'interprétation, et surtout on s'empêtre dans le sillabando, et des vocalisations criées sur les "virages", des aigus un peu criés aussi... Ca, ça va lui coûter sa place.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 0:44

Et à nouveau Michèle Losier. C'est un peu sombre pour de la mélodie française, mais quel plaisir ! La diction n'est pas mauvaise, l'expression vraiment soignée, et la voix totalement maîtrisée, pleine, sans aspérités dommageables ni cris. Une belle plénitude, les sons sont superbement soutenus. On sent aussi déjà beaucoup de métier.

Son Schubert (Du bist die Ruh') est vraiment à pleurer, tout y est : couleur, ton, sûreté vocale, diction, qualité de l'allemand, expression.

Très belle interrpétation de la commande du concours. On ne comprend pas plus que les autres ce qu'elle dit, mais sans partition, avec beaucoup d'abandon et de rigueur, une voix chaleureuse, beaucoup d'intensité dans l'expression, on se régale (la pièce est vraiment belle, en plus, et beaucoup n'en ont pas profité).

La berceuse de Montsalvatge, même si l'espagnol n'est pas parfaitement au point, est d'une volupté lascive tout à fait étonnante, qui transcende franchement la pièce sympathique initiale. Et une densité dans les poitrinés admirables. Il faut comparer ça à la version Bartoli. Mr. Green

Les aigus sont plus poussés dans Bellini, et il est vrai qu'il s'agit d'un mezzo plutôt grave. On songe, pour les poitrinés, à Larmore, côté timbre. On la sent aussi moins à son aise avec le style (et les aigus difficiles peuvent être abrégés). Résultat largement convaincant même ici, cela dit.
Et la cabalette a un impact assez fou, beaucoup d'arrogance, et le jeu de scène fascine...

Dans la Romance à l'Etoile, outre la qualité de timbre déjà décrite, la qualité du diminuendo-morendo, les pianissimi totalement timbrés sont très impressionnants.

Le monologue du Komponist est peut-être ce qui semble le moins soigné vocalement, s'appuyant essentiellement sur des déplacements scéniques et multipliant inutilement les difficultés dans l'aigu pour elle.
... avec un résultat qui reste pleinement convaincant.

Une canadienne anglophone, en réalité, lorsqu'on l'entend parler, ce qui explique bien des choses : cette technique très pleine, avec articulation un peu en arrière, un français tout de même très bon (je la croyais vraiment native, pas la moindre déformation). Ca ne rend ses prestations françaises que plus impressionnantes.

Une valeur sûre que je serais ravi d'entendre en récital ou dans un grand rôle. On était vraiment au concert, avec cette vidéo de la RTB. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 6:24

Merci David pour l'avis du jury. Wink

Ce soir sur Arte, la finale retransmise à 22h30, toujours avec l'Orchestre de la Monnaie. Résultat du concours à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 10:28

vartan a écrit:
Merci David pour l'avis du jury. Wink
Non, non, ça s'écoute avec le ravissement du concert, même si le niveau est très variable. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 18:30

en ce moment, c'es Tatiana Trenogina.
Je ne sais pas ce qu'en pense les autres mais moi je trouve ça allucinant superbe Shocked on vient de l'entendre dans la fin du 1er acte de la Traviata et on peut peut-être éventuellement lui reprocher un manque de souplesse à certains moments... mais quelle voix !
maintenant c'est September de Strauss...
un peu déçu, j'aurais préféré plus de fragilité et de résignation dans la voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 19:06

Gabrielle Philiponet... belle voix, cependant... je ne sais pas si c'est moi, son réperoire ou elle mais à certains moments, ses aigus me semblent un peu criards (et à d'autres, non). Elle n'a pas non plus une super diction, j'n'ai rien compris du français qu'elle a chanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 28
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 19:11

Je regarde aussi. La diction n'est pas le principal reproche que je lui ferais mais effectivement ses aigus sont poussifs. Comme criés.

Je n'aime pas du tout son timbre Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 19:21

c'est vrai que sur la longueur, sa voix légère et aigre devient légèrement énervante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 20:14

Bernadetta Grabias vient de faire un très bon Non so più cosa son, pas très caractérisé mais élégant et vocalement irréprochable, joli timbre. Par contre son français dans Massenet est franchement incompréhensible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 20:43

D'accord pour Grabias, elle parle polonais, russe et allemand. J'ai particulièrement apprécié son Tchaikovsky.
Mais son Massenet, rien compris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 21:55

Je préfère Philliponet à la Russe qui est inexpressive au possible et qui chante tout de la même façon. Largement dépassée par September et dont l'italien ressemble à de la soupe, il faut le dire. Mais son timbre est plus joli bien qu'on sente que sa voix ne porte pas à la différence de la française. Dans un extrait de Platée elle est ravissante. Oui, elle crie parfois, mais au moins on comprends ce qu'elle chante malgré une diction parfois faiblarde tellement elle est expressive et vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 22:00

Lauréats 2008 :

1 Szabolcs Brickner
2 Isabelle Druet
3 Bernadetta Grabias
4 Anna Kasyan
5 Yuri Haradzetsky
6 Gabrielle Philiponet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 22:07

Schwark a écrit:
Lauréats 2008 :

Spoiler:
 
Laisse le suspense… hehe en France ça passe avec deux heures de décalage. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 22:08

Et où est passée Michèle Losier, qui l'emportait de trois têtes sur tous les autres en aisance, en technique et en diction ?

Je n'ai pas encore entendu Grabias et Philiponet, cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 22:14

Moi je l'aimais bien cette petite Anna Kasyan (une vraie bête à concours d'après sa biographie Wikipedia affraid ) j'ai encore eu l'occasion de la regarder cet après-midi sur Arte vers 16-17h et j'ai trouvé ça vraiment très bien. Dommage qu'elle ne se soit placée que sur la quatrième marche du podium.

Les lauréats peuvent espérer quoi après le concours (à part une grosse somme d'argent) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 22:18

WoO a écrit:
Les lauréats peuvent espérer quoi après le concours (à part une grosse somme d'argent) ?

Va jeter un oeil aux lauréats Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 22:28

WoO a écrit:
Moi je l'aimais bien cette petite Anna Kasyan (une vraie bête à concours d'après sa biographie Wikipedia affraid ) j'ai encore eu l'occasion de la regarder cet après-midi sur Arte vers 16-17h et j'ai trouvé ça vraiment très bien. Dommage qu'elle ne se soit placée que sur la quatrième marche du podium.
C'était très bien, mais pas très personnel. Concernant Tatiana Trenogina, je vous rejoins, j'écoute sa demi-finale et à part un Tchaïkovsky bellement expressif, c'est beau mais extrêmement banal.
Son Fauré, son Elsa de Lohengrin, sa création contemporaine, son Puccini, son Mozart - tout se ressemble, et assez flou linguistiquement parlant.


Citation :
Les lauréats peuvent espérer quoi après le concours (à part une grosse somme d'argent) ?
Un peu plus de notoriété. C'est ce qu'il faut pour se placer dans le métier.

Comme on manque structurellement de ténors (et que ce sont les rôles les plus difficiles techniquement), nul doute que le vainqueur fera carrière.

Comme je le signalais, Michèle Losier a déjà commencé, comme la plupart des autres sans le moindre doute. Je suis assez consterné qu'elle n'ait rien eu, ses prestations étaient de très haut niveau, assez passionnantes même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 23:01

J'écoute à présent la demi-finale de Gabrielle Philiponet. Voix de soprane qui tient des rôles relativement légers, mais avec beaucoup de corps et manifestement une vraie puissance. C'est phrasé, soigné, habité, parfaitement maîtrisé vocalement, toutes les contorsions, les déformations comiques ne la mettent pas en peine, toujours parfaitement timbré.

Et oser la Folie un jour de concours, où il faut vraiment s'investir et prendre des risques, chapeau. Et pas de difficultés, tout juste le suraigu un brin dur (et le pianiste perplexe sur le style hehe ).

Au passage, les accompagnateurs, sans chercher à interpréter pour ne pas interférer, bien sûr, sont tous excellents, superbe son, très beaux phrasés, bien en style et tout et tout.

Et puis quel programme ! Des Wolf et Korngold peu fréquents, la Folie, C'est l'extase langoureuse selon Debussy, le plus bel air de Mithridate (Nel grave tormento), et l'air d'Urbain des Huguenots.
On dirait que c'est à moi qu'elle a demandé conseil, ou bien elle cherchait à me faire plaisir. Very Happy

Très beau Debussy, vraiment, du climat. Et puis beaucoup de conviction dans son Meyerbeer. Vraiment très bon.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Sam 24 Mai 2008 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80672
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 23:05

DavidLeMarrec a écrit:
J'écoute à présent la demi-finale de Gabrielle Philiponet. Voix de soprane qui tient des rôles relativement légers, mais avec beaucoup de corps et manifestement une vraie puissance. C'est phrasé, soigné, habité, parfaitement maîtrisé vocalement, toutes les contorsions, les déformations comiques ne la mettent pas en peine, toujours parfaitement timbré.

Moi j'ai entendu sa finale, et c'est fatiguant.
De la démonstration en permanence, aigüs faciles mais avec un vibrato qui devient vraiment pénible au bout d'un moment, pas tant en lui-même (il n'est pas particulièrement large ou excessif), mais à cause de son systématisme dès qu'on dépasse une certaine hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 23:09

Xavier a écrit:
De la démonstration en permanence,
Démonstration de quoi ? J'ai trouvé ça sobre, moi.

Citation :
aigüs faciles mais avec un vibrato qui devient vraiment pénible au bout d'un moment, pas tant en lui-même (il n'est pas particulièrement large ou excessif), mais à cause de son systématisme dès qu'on dépasse une certaine hauteur.
Ah, te revoilà avec le vibrato ! hehe Décidément, ce soir, tu nous fais ton propre portrait chinois. Very Happy

Je trouve ça vraiment très bon. Je préfère les voix avec plus de diversité de couleur, à choisir, mais franchement, c'est largement plus que suffisant.

Tu as vu beaucoup de sopranes avec un grave aussi énergique ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 23:16

Ah oui, effectivement, elle ne chante que des choses légères, mais il y a un petit côté Marton. Mais c'est un vibrato dense, ce n'est pas gênant du tout. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80672
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 23:23

Je crois qu'on n'a pas écouté les mêmes choses, puisque moi j'ai vu la finale avec orchestre et toi la demi-finale.

Je ne dis pas que ce n'est pas solide, que la voix n'est pas belle, et tout... Mais cet aigü qui piaille en permanence, ça me fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Sam 24 Mai 2008 - 23:45

Je suis d'accord avec vous deux. Dans la Folie elle est terrible. Elle a du corps, de la présence, un timbre agréable et tient bien le coup dans les différents regsitres. Mais dans la finale, le vibrato envahit tout et c'est dommage. Les quelques aigus crispants ne me paraissent pas rédibitoires mais pourquoi visent-elle autant de pièces où ces aigus, qu'elle fait facilement, la desservent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 27 Mai 2008 - 12:42

J'en reviens à la finale.

Elizabeth Bailey chante uniquement du belcanto, d'une voix très ronde, avec une très belle expression, un excellent legato. Tout juste pourrait-elle tonifier un peu la voix, qui n'a pas beaucoup d'angles, toujours des attaques très douces.
Mais les récitatifs sont très habités, la tessiture parfaitement homogène, et les grands cantabile parfaits - et pourtant, elle choisit des airs qui peuvent se révéler longuets. Excellent.

Dommage que pour la finale, elle n'ai choisi que des airs de caratère semblable, très contemplatifs, on ne sait pas ce qu'elle produirait ailleurs. Quelques petites baisses d'intonation dans le Mozart (en baisant le vibrato sur des coloratures lentes) lui ont sans doute coûté cher, puisqu'elle n'a rien remporté non plus.
Ici, le caractère un peu paisible, les attaques légèrement molles sont moins convaincants, mais le résultat demeure vraiment habité et très maîtrisé.

Vibrato un peu forcé dans Glitter and be gay de Candide, et manque de tonicité beaucoup plus dommageable ici. Tessiture de toute façon un peu grave pour elle, elle peine plus à projeter et soutenir. Elle semble avoir une tessiture assez haut placée qui l'aide beaucoup pour les cantilènes belcantiste.
Mais vraiment courageux de présenter un air autant fourni en suraigus (et quelques agilités) sur un tel enjeu...

Parce que contrairement à une discipline instrumentale, il peut arriver que la voix ne réponde pas parfaitement un soir donné, indépendamment de l'émoi de l'interprète...

Et elle n'a rien eu non plus, peut-être parce que pas assez polyvalente pour eux ? J'ignore les critères du jury, ce serait intéressant de les connaître un peu. A Bordeaux pour le Quatuor, en tout cas, la récompense des Atrium était au contraire récompenser d'excellents spécialistes pas très aventureux (ou alors allègrement hors style - avec beaucoup d'efficacité d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 27 Mai 2008 - 13:03

Layla Claire à présent. Sans doute une déformation perverse de ma part, mais à la vue de son programme, je songe vraiment qu'une finale avec piano, si j'exclus le plaisir pour l'auditeur d'entendre Kazushi Ono, ce qui constitue toujours un privilège, aurait été plus intéressante en termes de pièces choisie et d'étalon pour l'interprétation.

Surtout que vu l'ampleur de sonorisation, on ne cherche pas particulièrement à jauger leur façon de passer l'orchestre.

Belle voix bien équilibrée, assez chaleureuse, mais l'aigu est d'une qualité moindre, se file un peu ; ça n'a rien de gênant ni de rédhibitoire, mais ça vous plombe l'avis d'un jury comme un rien.

L'air de Fiordiligi est absolument impeccable, mais il est tellement joué qu'il est difficile de s'imposer comme unique. Surtout qu'un petit aigu tiré, une respiration avant le dernier mot sont le genre de chose que retiennent des professionnel du chant, je le crains - alors que ça n'a à peu près aucun intérêt, puisque la technique est là pour soutenir une prestation, et non pas un objet d'intérêt en soi.


... grand Dieu, ces lieder de Strauss orchestrés, quel sirop, j'en suis marri à chaque fois, alors que les originaux pour piano sont souvent très réussis. Et effectivement, c'est chanté comme une aria.

Après l'air extrait de Peter Grimes qui change un peu des programmes, on a droit à la sempiternelle valse de Juliette, qui met très en valeur les voix et ne permet guère de se faire une opinion : toute jolie voix y donne de beaux résultats.
Ici, on peut admirer un très beau médium légèrement corsé pour un soprano lyrique, avec de belles couleurs ocre-orangé. Quelques tendances au legato-glissando ici ou là.
Résultat d'une volupté assez remarquable.

(La pauvrette manque tous ses suraigus à la fin... elle hésite à faire le dernier, très exposé, et se prend les pieds dans le tapis, elle n'attend même pas la note et descend en glissando jusqu'à la dernière note.)

Sur le strict plan de la densité du timbre, une des toutes meilleures candidates, vraiment agréablement charnu, et avec mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 27 Mai 2008 - 13:25

Bernadetta Grabias (mezzo) accentue vraiment très platement son italien, amusant comme la voix est totalement comparable à Ewa Podles - je ne serais qu'à moitié étonné qu'elle ait suivi son enseignement.
Les graves extrêmement forts et poitrinés, un peu de souffle "sur" le timbre, cette volonté de chanter aussi un air de contralto (Isabella), ce besoin de montre l'agilité, beaucoup de choses y font penser. Le public adore.

Elle semble beaucoup préoccupée de sa rondeur vocale et de son impact, ce n'est pas trop pour me plaire. Les phrases sont totalement écrasées, on se repose sur les voyelles, les articulations consonantiques (pourtant bien plus importantes en polonais qu'en italien !) sont faites mais ignorées.

En français, les voyelles, sans être indifférenciées, sont d'abord adaptées à la plénitude vocale, et les consonnes utilisées essentiellement lorsqu'elles servent d'appui.
Le chant a quelque chose de touchant, mais c'est assez terrifiant pour la petite Charlotte de Werther. Plus adapté au vérisme en effet.

A part cela, le programme mélange oeuvres célèbres et peu jouées. Et chantées avec beaucoup d'aplomb et d'impact. Sans doute impressionnant sur place.

Dans le Liber scriptus du Requiem de Verdi, le latin est un peu concassé. L'aigu, peu entendu jusqu'à présent, est assez urgent et électrique, ici aussi on peut penser à Podles (ou, pour une voix toute différente, Verrett). Après, difficile de jauger le potentiel aigu et donc l'inscription éventuelle comme contralto un peu "gonflé" plutôt que comme mezzo comme annoncé.
Ce Verdi est très impressionnant, tout de même, la vindicte divine est plutôt terrifiante.

Le Mozart, évidemment, est linguistiquement en bouillie et vocalement assez... ailleurs, tant le type de voix étonne pour Chérubin. Le timbre est un peu plus acide aussi, du fait des efforts d'allègement (et concomitamment aux sourires...). Vraiment étrange, on dirait ici également un personnage bien campé, mais un autre personnage.

Même caractéristiques pour le Tchaïkovsky (La Pucelle d'Orléans), très vigoureux et inquiétant, pas très articulé non plus.

Le public est très impressionné, manifestement, il faut dire que ce type de voix et cette assurance sont rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 27 Mai 2008 - 13:43

Et voici donc la finale de Gabrielle Philiponet. Effectivement, la voix est un peu poussée, ce qui donne une sorte de surdensité. Un problème d'ampleur, de souffle, d'appuis ? Si elle force comme cela pour Ännchen, je ne donne pas cher de sa peau (du cou) lorsqu'il faudra chanter régulièrement sur les scènes.
L'allemand dans Freischütz est assez terrifiant. Mais elle fait l'effort d'habiter, indubitablement. (L'alto solo est assez acide, d'ailleurs, je suis étonné vu l'excellent niveau de l'orchestre par ailleurs, notamment les cors.) C'est au minimum vraiment intéressant, mais la voix est un peu dure dès qu'elle monte, elle force en permanence pour faire du volume, je comprends bien mieux vos réactions.

Dans Les Mamelles de Tirésia, c'est vraiment parfaitement prononcé, et toujours habité, mais en effet, cette façon de forcer les moyens en permanence, on souffre un peu pour elle. La voix risque vite s'abîmer et le contrôle se perdre.

Etrange concept de les filmer jusque dans la coulisse. On voit ainsi qu'elle boit beaucoup, avidement, sois que la peur l'ait asséchée, soit qu'elle ait un peu forcé...

Dans Strauss, elle s'obstine à faire jouer son aigu facile, et ça blanchit sérieusement. A son âge. Neutral

Etrange qu'ils l'aient mise au palmarès, du coup : plutôt que l'encourager (avec ses qualités très réelles), il faudrait peut-être lui suggérer de faire une petite "révision", et éventuellement de changer de prof pour ne pas poursuivre dans cette voie...

Le public applaudit comme toujours au milieu de l'air de Manon. Le suraigu se fatigue sérieusement, s'élime... Les ports de voix sur le thème principal ne sont pas de très bon goût non plus.
Effectivement, je suis obligé de rejoindre l'avis de Xavier, c'est un peu pénible à la longue. Vraiment, le Massenet est chanté en effort constant, avec une loudeur assez dommageable au propos, alors même que les intentions sont louables.

Public en délire... et elle boit comme un trou dans l'intervalle.

La voix est un peu dure l'aigu pour Linda di Chamounix, mais ça semble, plus sobre, beaucoup mieux convenir.

J'ail l'impression d'une voix facile qui a insuffisamment travaillé le détail et l'endurance et qui de ce fait fatigue. Dommage, vraiment. Les aigus, attaqués durement, bougent et sont stridents. Confused


Par ailleurs, je trouve ça tout à fait bien, mais je me fais juste du souci pour l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 27 Mai 2008 - 13:58

Et la dernière de la série, Jung Nan YOON. Ca commence fort mal avec un Wolf dont je suis incapable de comprendre un mot, et une voix opaque et impersonnelle, pas trop ma tasse de thé. Très bref de toute façon, comme cela on peut passer au vérisme sérieux. Confused

Ici aussi, déjà un vibrato un peu forcé pour l'âge de la voix !

Le français (Juliette aussi...) est absolument incompréhensible lui aussi, et l'italien ne vaut pas mieux. Le style est passe-partout, et un peu lourd. Et elle aussi, son suraigu est mal assuré (la fin de Sempre libera est douloureuse)...

C'est vraiment la seule du lot que je renverrais à ses études. J'ai bien conscience que c'est toujours extrêmement difficile pour les coréens d'apprendre une nouvelle phonation indo-européenne, mais le résultat, sans juger les personnes, est ce qu'il est. On n'entend que de la musique, et absolument aucun texte (qui n'est pas habité de surcroît). Là, il y a une carence grave dans l'apprentissage. Et c'est très vilain aux professeurs de laisser passer ça, et aux étudiants de s'en moquer éperdument, parce qu'après, on se révolte le résultat dans les théâtres. Evil or Very Mad


... et pour finir bravo à Kazushi Ono, qui à son habitude se montre capable de diriger absolument tout (c'est le Mozart qui convainc encore le moins) avec le maximum d'intérêt. La clarté de ses Italiens rend immédiatement le discours intéressant, toutes les strates s'entendent, c'est merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80672
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   Mar 27 Mai 2008 - 19:45

Ah, je vois qu'on est tout à fait d'accord finalement pour Philiponet.
On n'avait simplement pas écouté la même épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours Reine Elisabeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours Reine Elisabeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Valery Afanassiev
» Matthijs Vermeulen (1888-1967)
» Pierre Alain Volondat
» Elisabeth Schwarzkopf
» Elisabeth Grümmer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: