Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Monteverdi - Orfeo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Jeu 1 Oct 2009 - 23:09

natrav a écrit:
Moander a écrit:
natrav a écrit:
Je ne suis pas certain que la version Alessandrini soit une référence, enfin pour moi c'est sans doute ce que j'ai entendu de moins sympa. Smile

Bah oui je sais bien, mais je n'aime pas Garrido...

Il te reste surtout Harnoncourt et La Venexiana ! Very Happy

Je n'aime pas Harnoncourt non plus!! Mais bon, ça va, je connais l'oeuvre assez bien comme ça et j'ai Alessandrini... il faudra que je fasse avec!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Jeu 1 Oct 2009 - 23:11

Tu n'aimes pas Harnoncourt ? Shocked L'orchestre te rebute, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7065
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Jeu 1 Oct 2009 - 23:26

Personnellement j'ai écouté de courts extraits d'Harnoncourt parce que je pensais l'acheter, et effectivement moi aussi ça m'a rebuté. Alors que j'aime bien son Ritorno (pas encore écouté son Incoronazione), là, le peu que j'ai entendu c'était vraiment la caricature du "baroqueux" tel que je ne l'aime pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Jeu 1 Oct 2009 - 23:30

Mais les voix !
Ces timbres, cette passion... il y a une qualité exquise là-dedans, une noblesse, un ton légendaire qui transporte loin, loin... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Jeu 1 Oct 2009 - 23:31

Octavian a écrit:
Personnellement j'ai écouté de courts extraits d'Harnoncourt parce que je pensais l'acheter, et effectivement moi aussi ça m'a rebuté. Alors que j'aime bien son Ritorno (pas encore écouté son Incoronazione), là, le peu que j'ai entendu c'était vraiment la caricature du "baroqueux" tel que je ne l'aime pas.

Non, non, non, non, non, non, non ! C'est pas ça du tout !
En extrait ça ne marche pas. Le son n'est sans doute pas aussi séduisant que les formations d'aujourd'hui qui le gonflent de manière artificielle et bassement séductrice (Savall ou Alessandrini). Il y a dans cette version une poésie incroyable, une légèreté, une finesse incroyables. C'est une merveille absolue. Voilà, c'est dit ! Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Ven 2 Oct 2009 - 0:56

jerome a écrit:
Tu n'aimes pas Harnoncourt ? Shocked L'orchestre te rebute, peut-être ?

Oui, l'orchestre est horrible!!! J'ai arrêté au bout du 2ème acte!! Ça m'a fait penser à du mauvais Corboz...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Ven 2 Oct 2009 - 1:07

J'écoute le continuo de la ritournelle, il est splendide, léger, gracieux, ému, vibrant... ma... ma... ma...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Ven 2 Oct 2009 - 1:34

J'écoute les violons et le continuo qui accompagnent Orfeo dans "Possente spirto" du III, je ne vois pas le lien que tu fais avec Corboz. C'est d'une délicatesse incroyable. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arsen6203
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Ven 2 Oct 2009 - 10:48

Moander a écrit:
jerome a écrit:
Tu n'aimes pas Harnoncourt ? Shocked L'orchestre te rebute, peut-être ?

Oui, l'orchestre est horrible!!! J'ai arrêté au bout du 2ème acte!! Ça m'a fait penser à du mauvais Corboz...

Et bien ils ont dû s'emmêler les pinceaux dans les extraits parce que cela n'a rien à voir...
Non sincèrement Harnoncourt I (pas le II qui est plein de coupes) c'est vraiment très bien. Distribution quasi idéale, orchestre bien en place et enthousiaste... Et puis Cathy est "La" messagère. Le seul reproche c'est peut-être la prise de son un peu acide et encore.
Après les gouts et le couleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Ven 2 Oct 2009 - 11:30

Bon, je réécouterais alors!!
J'en avais vraiment eu un mauvais souvenir pourtant!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Ven 2 Oct 2009 - 11:41

natrav a écrit:
les violons et le continuo qui accompagnent Orfeo dans "Possente spirto" du III, je ne vois pas le lien que tu fais avec Corboz. C'est d'une délicatesse incroyable. scratch
Très beaux violons Smile
Il y a Alice Harnoncourt dans le tas. Pour du 1968 franchement, cette justesse de ton est sidérante Shocked

Et la courte Sinfonia qui précède Ei dorme, e la mia cetra !! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 3 Oct 2009 - 9:12

moly a écrit:
Voici des extraits de la version de Christie en DVD, mise en ligne par l'éditeur :
http://www.youtube.com/watch?v=v_r8S6TGPLo

Qu'en pensent ceux qui ont vu cette version ? De mon côté, ça me paraît superbe, mais je ne connais pratiquement rien de ce répertoire.
Je n'ai pas ce DVD. Au vu des extraits, ça ressemble à Christie dans les opéras de Monteverdi : ça sonne assez étriqué, comme aplati. J'entends plus les accents que le son à proprement parler, et ce n'est pas électrique pour autant. Les Choeurs ne paraissent pas à leur meilleur non plus.

Après ça, les chorégraphies ont l'air chouette, même si la restitution de l'ensemble de la mise en scène est peut-être plus amusante qu'émouvante. Smile

Pour les personnages principaux, si Henschel est dans un grand jour, il n'y aura que d'excellents interprètes de ce répertoire (et on peut même dire de cette oeuvre...).

Après ça, c'est loin d'être indigne non plus, et si le visuel te plaît, il n'y a pas de raison de te priver. De toute façon, en DVD, Harnoncourt est à fuir résolument et Savall est assez plan-plan côté mise en scène.

Si la version Pickett a paru en DVD, ce peut être une bonne alternative, même si le rôle-titre n'est pas très bien chanté, le reste est excellent et la mise en scène a de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 3 Oct 2009 - 9:17

Concernant la harpe :
- de 0'50 à 1', on entend bien du luth (avec beaucoup de continuo style début XVIIIe derrière Rolling Eyes ) ;
- de 1' à 1'10, on entend brièvement un son nasal plus proche de la guitare, du chitarrone ;
- à partir de 1'14, on entend une harpe baroque (dont le son est plus typé et moins doux que celui de la harpe classique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 3 Oct 2009 - 9:23

Moander a écrit:
La basse continue et les ritournelles du Prologue m'ont l'air admirable (cette harpe est assez magique comparée à mes violons fusées chez Alessandrini).
Oui, bien sûr, comparé à Alessandrini qui fait sans arrêt l'étalage d'un histrion dans cette oeuvre, c'est presque inspiré, mais ça a l'air un peu mollasson. Et puis quel besoin de ce continuo haendelien derrière, avec un clavecin bavard et toutes les basses frottées du monde ?

Citation :
Les madrigaux ont l'air pas mal mais sans les affects géniaux du Concerto Italiano.
Les madrigaux, où cela ? En tout cas, j'aime énormément le doux raffinement de Christie dans les madrigaux qu'il a publiés, alors que je trouve le Concerto Italiano souverain techniquement, mais presque aseptisé, et en tout cas plutôt glacial.

Natrav a écrit:
Il te reste surtout Harnoncourt et La Venexiana ! Very Happy
Il y a plein de versions sympas, en fait. Harnoncourt est au pinacle, Gardiner et la Venexiana apportent d'autres choses, mais Vartolo II et Malgoire, parmi un certain nombre d'autres, sont vraiment de bonnes fréquentations.

Octavian a écrit:
Et Gardiner, pour le peu que j'ai pu en entendre (je compte l'emprunter bientôt en médiathèque), ça a vraiment l'air très très bien.
Oui, je confirme. Instrumentation très banale (beaucoup de violons), mais alors ça danse du tonnerre. Shocked Les deux premiers actes sont vraiment exceptionnels (et malgré la moindre variété des couleurs, bien plus intéressants que chez Garrido).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 3 Oct 2009 - 9:30

@ Moander & Octavian :
L'orchestre horrible ? Même en oubliant qu'il s'agit du premier enregistrement baroqueux (fin des années soixante !), les timbres restent très beau. Peut-être la prise de son, qui fait paraître les instruments très à découvert ? Parce que ça joue parfaitement juste, avec une instrumentation et des couleurs extraordinaires.
Et puis quelles danses, quel drame, quels chanteurs. Je ne vois pas trop par où l'on peut attaquer cet enregistrement.

Vous êtes sûrs de ne pas avoir écouté la seconde version discographique de Harnoncourt, qui pour le coup est plutôt à éviter ?

Quant à comparer l'orchestre à Corboz ou à Paillard, là, il faut sérieusement songer à réécouter, parce que c'est, sans exagérer, comme confondre les Mosaïque avec le Philharmonique de Berlin au grand complet... Chez Corboz, tout est rond et vibré, on n'entend presque que les cordes, tout avance joliment mais à allure pépère. Ca n'a vraiment rien à voir, autant dire que Spinosi et Karajan, c'est la même chose. Surprised

Ecoutez vraiment le tout, il y a une émotion incroyable. Même lorsqu'on ignore, comme c'était mon cas à l'origine, que c'est un enregistrement pionnier, on ne peut qu'être pris.

Ca se trouve sur MusicMe, alors mettez l'acte II et on en reparle Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 3 Oct 2009 - 17:37

DavidLeMarrec a écrit:

Les madrigaux, où cela ?

Lasciate i monti, il me semble que je peux considérer ça comme un madrigal dans l'idée.

J'ai regardé un peu Harnoncourt/Ponnelle.
Je suppose que c'est le mauvais Harnoncourt celui-là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 3 Oct 2009 - 18:26

Moander a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Les madrigaux, où cela ?

Lasciate i monti, il me semble que je peux considérer ça comme un madrigal dans l'idée.

J'ai regardé un peu Harnoncourt/Ponnelle.
Je suppose que c'est le mauvais Harnoncourt celui-là?
Oui, c'est pas terrible. Nous on parle de celui avec Lajos Kozma. Rien à voir. Very Happy

Lasciate i monti... mwèbof. Vieni, Imeneo, encore, je veux bien, mais de toute façon, ça me paraît extrêmement libre comme conception madrigalesque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/

Mélomane averti


Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 3 Oct 2009 - 20:30

.


Dernière édition par moly le Lun 22 Fév 2010 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Jeu 24 Déc 2009 - 14:00

Je viens de finir de regarder l'Orfeo par Christie et c'est vraiment une très bonne version !
Par contre, comme souvent chez Christie, il y a un peu trop de rapidité dans certains passages, notamment la toccata, que je trouve beaucoup trop rapide à mon goût. Il rend l'acte I encore plus entrainent qu'il ne l'est déjà. Par contre je trouve que Sonia Prina ne s'adapte pas du tout à Monteverdi, elle a la voix qui vibre beaucoup trop, surtout dans l'aigüe. J'aime beaucoup la mise en scène qui est à la fois classique et moderne, c'est un beau mélange. Il y a aussi un jeu sur les couleurs certes assez basique mais très agréables : dans l'acte I tout le monde est vêtu de rouge, orange ou jaune, Orphée en orange et jaune plus une cape rouge et dans les actes suivants il est habillé tout en noir montrant sa détresse extrême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 3 Jan 2010 - 20:19



Quelques mots sur l'Orfeo par Savall en DVD. Sans beaucoup de précisions. Mise en scène totalement inutile. C'est plus poussiereux que baroque. On ne retrouve pas le merveilleux que décrit Monteverdi dans ses mises en scène pour Mantoue. Ce qu'on voit ici conviendrait parfaitement pour un Gluck. Mais on a droit à une belle version musicale, mes yeux se sont décrochés de l'écran et je suis resté langoureusement captivé par cette oeuvre une fois de plus. Un Orfeo plus vocalement intéressant qu'émouvant, une direction et un continuo qui m'ont plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francoistit
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 917
Age : 24
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 21:17

J'ai vu en magasin celle de Koch avec Kammerorchester de Berlin, en 1949, est que ca va, potable juste bon à jeter?? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 21:22

Citation :
Monteverdi [...] 1949
=
Citation :
juste bon à jeter

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francoistit
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 917
Age : 24
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 21:27

vraiment à ce point??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 21:27

Oui, sans même l'écouter Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francoistit
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 917
Age : 24
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 21:29

pourquoi ça, tu peux me dire, Koch, moi je ne connais pas, si tu pourrais me préciser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 21:33

Parce que pour la musique de cette époque, on peut commencer à trouver des enregistrements à peu près justes dans l'interprétation à la fin des années 60 (l'Orfeo d'Harnoncourt date de 1968), voire même bien plus tard, avec tout le travail de recherche qui a été fait, par Harnoncourt notamment, justement, mais aussi bien d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 21:43

J'avais trouvé quelque part à écouter en ligne des extraits de la version dirigée par Hindemith, "sur instruments anciens" (elle est disponible par ailleurs en CD chez ORF, donc difficilement trouvable), de 1950 je crois. Eh bien c'est étonnamment frais, vivant, proche des baroqueux, et même pas si mal chanté. Evidemment, c'est un fait isolé, et ça n'a pas empêché des générations de tâcherons puis d'idéologues anti-baroques de continuer à massacrer allègrement ce répertoire, mais bon, il y a eu des précurseurs avant Harnoncourt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 19 Avr 2010 - 22:01

Effectivement, ça a existé (on avait parlé aussi des Casadesus qui avaient entrepris de jouer sur des instruments anciens au début du siècle...) mais c'est resté bien marginal comme démarches Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Mar 20 Avr 2010 - 10:59

En même temps, si Hindemith l'a fait à Vienne au début des années 50, il n'est pas interdit de penser qu'un certain NH a pu en avoir quelques échos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Mer 21 Juil 2010 - 21:44

DavidLeMarrec a écrit:
alexandreg a écrit:
Monteverdi, L'Orfeo, Cavina
sunny sunny sunny
Dans "Dal mio Permesso amato", la langueur donne une impression géniale, ce prologue paraît totalement hors du temps.
Oui, il y a un peu d'uniformité sur la longueur, mais c'est une vision très madrigalesque, complètement captivante. Very Happy
C'est une version qui me plaît beaucoup, les contrastes sont très intéressants (entre le lentissime "Dal mio Permesso amato" et le très dansant "Lasciate e monti"). Dans les parties chorales il y a une très grande maîtrise et l'orchestration me plaît beaucoup (surtout comparée à celle très chargée d'Alessandrini). Le continuo est pas mal, très dynamique au niveau des théorbes. Et les chanteurs ont un style très intéressant, assez dramatique (Ahi, sventurato amante).
J'ai tout au long de cette version une impression d'irréel, d'une scène suspendue (en pleine période estivale).
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6936
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Ven 11 Fév 2011 - 23:15

est-ce que quelqu'un a entendu parler de cette version ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7065
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 12 Fév 2011 - 11:07

Pas moi, mais Alessandrini à la direction, Wilson à la mise en scène et Mingardo au casting semblent de bons arguments. L'orchestre de la Scala, un peu moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 12 Fév 2011 - 12:50

L'Orfeo au disque par Alessandrini n'est pas vraiment recommandable pour moi. Il s'est un peu loupé sur le coup, trop la pression sans doute, ça part dans tous les sens, tempi étranges, hésite entre madrigal et opéra à grand spectacle... bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6936
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 12 Fév 2011 - 12:55

et il s'est loupé aussi pour cette version tu crois ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Sam 12 Fév 2011 - 13:06

Je n'ai aucune idée. Mingardo dans l'Orfeo au disque se lamente assez bien, voix un peu dure quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 13 Fév 2011 - 0:08

antrav a écrit:
L'Orfeo au disque par Alessandrini n'est pas vraiment recommandable
En effet. Mr. Green Si on voulait prendre un exemple de l'hystérie un peu superficielle de la mode baroque, on ne prendrait pas d'autre enregistrement. Tout est très extérieur, très démonstratif... mais peu touchant, et j'ai du mal à le replacer dans une logique autre que "je vais faire différent des copains". Surprised

Je précise que j'ai adoré sa lecture de Poppée et que j'aime bien son Combattimento (moins ses madrigaux "normaux"), pour ne pas être suspect de partialité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 13 Fév 2011 - 0:58

Tu préfères La Venexiana pour les madrigaux ? Smile
Et ne vas pas me sortir une version beloutchistanaise en traduction inouïte parce qu'à part Rooley on n'a pas vraiment d'autre équipe ayant vraiment tâté de façon aussi large ce répertoire. dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 13 Fév 2011 - 1:06

La Venexiana, c'est effectivement le rêve absolu, à la fois net et rond - en plus ils ont bon goût dans le choix des compositeurs et les livres.

Mais en isolé, j'aime encore plus les versions un peu sèches de non spécialistes qui exaltent le verbe, comme Christie ou Laplénie. (Enfin, non spécialiste, Laplénie est quand même rompu à ce dépouillement-là, même si c'est davantage du côté germanique de la barrière.)

Alessandrini, je n'aime pas beaucoup dans le vrai madrigal : voix translucides, sons entièrement droits, lecture très désincarnée, entièrement esthétisante. C'est au delà de l'affectation pour moi, ça me met un peu mal à l'aise. Je suis bien plus confortable avec des interprètes moins précis mais plus frémissants, moins corsetés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 13 Fév 2011 - 1:46

DavidLeMarrec a écrit:


Alessandrini, je n'aime pas beaucoup dans le vrai madrigal : voix translucides, sons entièrement droits, lecture très désincarnée, entièrement esthétisante. C'est au delà de l'affectation pour moi, ça me met un peu mal à l'aise. Je suis bien plus confortable avec des interprètes moins précis mais plus frémissants, moins corsetés.

C'est étonnant, je pense exactement le contraire. Si La Venexiana est très attentive au beau son, à la polyphonie scrupuleuse des madrigaux les plus complexes, je trouve tellement plus de vie, de chaleur (et de douleur) chez Alessandrini que j'en avale mon chapeau ! <|:—(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 13 Fév 2011 - 12:11

C'est-à-dire qu'on ne les regarde pas sous le même angle : Alessandrini a des couleurs plus franches, moins rondes, donc on peut trouver ça plus direct... mais ces voix translucides, corsetées, cette diction comme épurée, vidée de sa substance, pour moi c'est vraiment de la préciosité un peu fade. Je trouve beaucoup plus de plaisir avec des ensembles moins aguerris mais plus frémissants.

Ici, j'ai presque l'impression d'entendre du MIDI : tout est calibré, trop calibré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 13 Fév 2011 - 12:49

Carrément ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1435
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 2 Jan 2012 - 18:05

Je réécoute La Venexiana... Que c'est beau... (Assurément le plus bel opéra italien... Et c'est un fou de Verdi et Puccini qui le dit...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 12 Fév 2012 - 23:22

Personne sur ce forum ne parle de la représentation donnée à Versailles il y a un mois ? (Orfeo les 10 et 11 janvier 2012)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 12 Fév 2012 - 23:39

Tu as regardé dans la rubrique Concerts plutôt?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 13 Fév 2012 - 0:52

Euh oui, j'ai également fait une recherche.
Je viens de le refaire du coup..rien.

Je suis aveugle Neutral ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 13 Fév 2012 - 14:28

Mais alors du coup pourquoi en parler ici et pas dans la rubrique Concerts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 13 Fév 2012 - 20:52

Ah, c'est parce que je n'avais pas cru intéressant de créer un fil sur lequel j'aurais risqué d'être le seul à écrire.
Si encore j'étais un mélomane averti, un critique perspicace, pourquoi pas. Mais mon seul témoignage de nouveau venu dans le monde de l'opéra n'aurait pas apporté grand chose je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Lun 13 Fév 2012 - 22:46

Mais si ça se trouve ça fera réagir quelqu'un qui s'est dit commet toi et qui n'en a pas parlé le moment venu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 24 Mar 2013 - 18:07

Bon, j'ai écouté deux fois chacune les trois versions suivantes : Harnoncourt 68 (que je connaissais déjà un peu), Gardiner et Cavina / La Venexiana, et même si tout ça est globalement très beau, de très haute volée (assez génial, même : mes 6 écoutes rapprochées se sont déroulées quasiment sans ennui), j'ai une assez nette préférence pour Gardiner.

Je vais peut-être donner l'impression de critiquer sévèrement les deux autres, alors que (entendons-nous bien) c'est un bonheur d'un bout à l'autre. Mais disons qu'avec Gardiner j'ai eu l'impression d'un bain d'évidence, là où Harnoncourt m'a semblé parler une langue un peu rocailleuse (voire presque ingrate par moment) et où Cavina m'a fait l'effet d'un spectacle de Commedia dell'arte aux effets appuyés, mettant très en avant le théâtre et l'"artifice" comme s'il s'agissait de restituer totalement la couleur-locale (et surtout d'époque) par des moyens assez démonstratifs, et finalement incertains...
Je m'explique : si l'on imagine un instant qu'un Mantouan aveugle du début du XVIIe soit amené à entendre ça (ouais bon, l'opération est un peu délicate), il y aurait fort à parier que le jeu de ces chanteurs, leur timbre, leur accent, etc. lui sembleraient d'autant plus bizarres qu'ils le sont volontairement déjà pour les auditeurs du XXIe siècle - sous prétexte de recréer fidèlement l'"esprit" d'une œuvre vieille de 400 ans alors même qu'ils en restent nécessairement (quel que soit le sérieux des études menées à ce sujet) très éloignés...

Il se trouve que la version Gardiner, manifestement moins engagée en ce sens et se contentant de jouer la partition sans en rajouter ni chercher l'effet, m'a fait davantage et mieux voyager dans le temps - d'une façon plus simple et naturelle en tout cas, moins "grimaçante" (je m'empresse d'ajouter que malgré cette légère afféterie, cette version de La Venexiana n'arrive jamais à être vraiment énervante, et que le résultat est magnifique).

Pour Harnoncourt c'est autre chose : cette version (qui date vraiment de 68 ? Shocked ) est bien plus sobre que La Venexiana et les voix (surtout féminines) me plaisent globalement plus que dans les deux autres versions, mais l'orchestre et la direction ont quelque chose d'un peu raide (quoique beaucoup moins que dans des enregistrements plus tardifs de ce chef) et d'assez peu gracieux et fluide en comparaison de Gardiner.
Celui-ci est sans doute moins caractérisé, stylistiquement moins marqué et plus insaisissable que les deux autres - au risque peut-être de frôler l'ennui par moment, mais sans jamais y tomber parce qu'un détail (subtil) vient toujours neutraliser le sommeil au bon moment. Very Happy C'est ce qui m'a (définitivement ?) converti à cette version : transparente sans être lisse ni monotone, les événement se succèdant en retenant l'oreille sans s'imposer à elle, et au bout du compte probablement la plus aboutie et fouillée des trois lectures (vais-je me faire tirer les oreilles ?).

Quelque chose m'intrigue pourtant : étant donné que presque tout (exceptée la Toccata introductive) est joué un ton plus haut chez Gardiner - ce qui n'est peut-être pas tout-à-fait pour rien dans la légèreté de l'ensemble, et dans ma préférence -, je m'interroge fatalement sur la plus grande "légitimité" d'une des deux tonalités... (Par ailleurs, si je me souviens bien, un passage choral est joué une quarte plus bas chez Cavina que chez Harnoncourt...)

(Je précise que même si j'apprécie beaucoup la musique de cette époque, ma connaissance musicologique - surtout en ce qui concerne l'interprétation - en est à peu près nulle.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   Dim 24 Mar 2013 - 22:16

Golisande a écrit:
Je m'explique : si l'on imagine un instant qu'un Mantouan aveugle du début du XVIIe soit amené à entendre ça (ouais bon, l'opération est un peu délicate), il y aurait fort à parier que le jeu de ces chanteurs, leur timbre, leur accent, etc. lui sembleraient d'autant plus bizarres qu'ils le sont volontairement déjà pour les auditeurs du XXIe siècle - sous prétexte de recréer fidèlement l'"esprit" d'une œuvre vieille de 400 ans alors même qu'ils en restent nécessairement (quel que soit le sérieux des études menées à ce sujet) très éloignés...
Assurément. Mais la question ne se pose pas en fait :
- c'est nous qui écoutons, c'est donc à nous que ça s'adresse ;
- nous n'avons pas la même culture musicale (400 ans d'histoire nous sont passés entre les oreilles), et nous ne pourrons jamais nous rendre compte de ce qu'ils éprouvaient à effet égal.

Je suis étonné cela dit, parce que je trouve que Cavina va plutôt dans le sens de la contemplation, un peu comme s'il jouait de la musique sacrée ou du madrigal. Toutes les voix sont rondes, les tempi lents, le continuo discret... Ta description conviendrait bien davantage à Alessandrini, qui force beaucoup le texte pour "faire baroqueux" et faire neuf (ou essayer, parce que ça ressemble juste à du Harnoncourt hystérisé).


Citation :
Il se trouve que la version Gardiner, manifestement moins engagée en ce sens et se contentant de jouer la partition sans en rajouter ni chercher l'effet, m'a fait davantage et mieux voyager dans le temps - d'une façon plus simple et naturelle en tout cas, moins "grimaçante"
Elle est très sobre effectivement, mais avec sa prédominance de cordes, je la trouve presque "romantique". Ce qui est très réussi chez Gardiner est avant tout le sens de la danse, personne d'autre n'a cet entrain. Il mérite largement la deuxième place du podium (derrière Harnoncourt le dieu vivant, bien sûr).


Citation :
Quelque chose m'intrigue pourtant : étant donné que presque tout (exceptée la Toccata introductive) est joué un ton plus haut chez Gardiner - ce qui n'est peut-être pas tout-à-fait pour rien dans la légèreté de l'ensemble, et dans ma préférence -, je m'interroge fatalement sur la plus grande "légitimité" d'une des deux tonalités...
Il faudrait tout simplement regarder quels diapasons étaient en vogue à Mantoue, si l'information existe. Mais comme la musique scénique profane était un genre tout neuf, et que les musiciens étaient probablement assemblés d'autres formations, il n'est pas impossible que plusieurs hypothèses subsistent. A priori, je ferais confiance à Gardiner pour des raisons de date (Harnoncourt a vraiment monté ça avec du bricolage, à l'origine : c'était juste son hobby quand Hindemith a fait appel à lui !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monteverdi - Orfeo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monteverdi - Orfeo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Monteverdi - Orfeo
» [Massy] Monteverdi – L'Orfeo – Bou, Greenlaw, Mutel, d'Hérin
» Monteverdi - Vêpres de la Vierge
» Orfeo ed Euridice
» Claudio Monteverdi : Madrigaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: