Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean-Philippe RAMEAU

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 3:00

Je m'aperçois qu'il n'existe pas de fil général sur Rameau !

Même si, de toute évidence, particulièrement avec ce répertoire, on aura du mal à se détacher des choix des interprètes.


*****


Rameau appartient à la troisième génération des compositeurs de tragédie en musique à la française (la dernière considérée comme glorieuse).

Qu'est-ce qui le différencie des autres compositeurs de tragédie lyrique ? L'emploi autonome du basson, bien sûr (noté sur la partition !). On le reconnaît aussi à ses doublures des dessus par les flûtes, à ses notes rapides répétées dans les tutti. Plus de fluidité que chez les générations précédentes, sans doute.

Outre la musique vocale dramatique ou religieuse, on le connaît bien sûr pour son oeuvre pour clavier, très populaire. Il faudrait parler des cantates, aussi.


*****


J'ouvre donc le bal. J'écoutais Hippolyte & Aricie ce soir, et je me demandais, une fois de plus, ce qu'on trouvait de si extraordinaire à ce drame cité en exemple.

La langue est assez plate, le livret affadit totalement le sujet (résurrection obligée), structure mal fichue, avec une lamentation au début de chaque acte - on a toujours l'impression d'entendre le remake d'Espoir si cher et si doux, en moins sobre et plus larmoyant. Bien entendu, un acte entier pour l'après-dénouement, comme c'est courant à cette époque.

J'avoue que j'ai du mal à comprendre la supériorité qu'on dit incontestable de Rameau, qui cède tout de même plus au décoratif que d'autres. On peut trouver Lully aride, mais la génération intermédiaire a fait des oeuvres qui dépassent de loin certains Rameau moyens.


Inversement, concernant les versions, Minkowski est plus vivant et homogène, mais Christie ne mérite pas l'excès d'indignité qu'on a voulu lui apposer, cela fonctionne très bien, dans la limite des moyens propres de la partition. Car à l'acte II, par exemple, ces deux versions traînent, mais il est vrai qu'il y a musicalement peu à se mettre sous la dent. Une gentille basse de récitatif, dans une scène de torture infernale qui tient de la conversation de salon. A faire passer la scène de magie du IV de Thésée de Lully pour le film d'épouvante le plus efficace.

Bref, à côté de Castor première version, ou même de Zoroastre (également très systématique côté livret), cette oeuvre ne me paraît pas une priorité absolue pour apprécier Rameau.

Je serais curieux d'avoir des avis à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 3:03

DavidLeMarrec a écrit:
mais la génération intermédiaire a fait des oeuvres qui dépassent de loin certains Rameau moyens.

David, tu es transparent. Mr. Green

Très intéressant, je répondrai demain. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 3:12

vartan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
mais la génération intermédiaire a fait des oeuvres qui dépassent de loin certains Rameau moyens.

David, tu es transparent. Mr. Green
Mais non, il n'y a pas qu'elle dans ma vie ! Idoménée de Campra, Didon de Desmarest, ce n'est pas tout à fait négligeable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12332
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 8:16

Et je vous signale que l'article sur Rameau de Wikipédia est passé en article de qualité Wink
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Philippe_Rameau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 10:26

J'aime beaucoup Hippolyte et Aricie (Minkowski), même si je préfère Dardanus (je ne pratique pas encore bien Zoroastre qui semble d'une plus belle eau).

Oui, le livret est plus que tartignolle, il ne ressemble à rien, sorte de péplum hollywoodien avant l'heure et happy end agaçant (à mon goût de barbare contemporain) tiré par les nattes d'Aricie comme toujours dans la tragédie lyrique.

La musique y est belle avec certains archaïsmes qui évoquent Lully mais son son caractère incisif et donc sans son efficacité. Des longueurs oui, mais la langue sans avoir d'aspérités séduisantes est assez belle.

C'est vrai qu'il y a cette horreur qui me fait rire à chaque fois:

Non, Neptune aurait beau t'entendre,
Les Enfers malgré lui sauraient te retenir.
On peut aisément y descendre,
Mais on ne peut en revenir.


Livret de La Palisse ? Mr. Green

Je suis donc d'accord avec toi, mais les qualités de cet opéra sont sans doute liées à cette demi-teinte un peu généralisée, sans les feux de la langue ni des danses. Hippolyte premier opéra conceptuel ? dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 13:05

je suis des plus mal placés pour en parler n'ayant écouté qu'une fois cette oeuvre, (dans la version Christie) mais trouvant la musique plutôt agréable pour moi qui suis réfractaire habituellement à cette période...
Comme d'habitude je n'ai prêté qu'une attention distraite au livret. Le peu de tension dramatique est inhérent je pense au choix du sujet: Racine suggère qu'il n'a inventé le personage d'Aricie (dans Phèdre) qu'afin que le spectateur ne se fasse pas de fausses idées sur Hippolyte. La préface de la pièce est assez édifiante sur les préventions et les tabous du siècle concernant l'inceste imaginaire et le côté "scandaleux" du sujet.
L'opéra, contrairement au théâtre, destiné encore à éduquer, est uniquement un divertissement: le drame et le tragique en sont presque totalement absents.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 13:10

sud273 a écrit:

L'opéra, contrairement au théâtre, destiné encore à éduquer, est uniquement un divertissement: le drame et le tragique en sont presque totalement absents.

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 13:13

Tout a fait d'accord, pourquoi choisir le pathétique au Théatre et l'évacuer à l'Opéra ?

Mais il y a d'autres tragédies lyriques plus frappantes (Callirhoé par exemple).

Ici, le V reste pour moi quand même plus tragique et dramatique, le meilleur de cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 13:13

je parlais de l'opéra français au 17ème et 18ème siècle évidemment, ensuite avec Gluck, l'opera séria et l'influence du mélodrame, l'opéra devient effectivement plus sombre, et tout le monde meurt à la fin au lieu de se réconciler et de partir à la plage (voir la conception de la tragédie grecque dans Jamais le dimanche de Jules Dassin)
Le théâtre du 17ème est dominé par Corneille et Racine: les reste est considéré comme de la farce, Molière essaye toute sa vie de donner dans le genre noble et tragique, sans y parvenir.
Comment faire danser le roi sur des sujets graves? c'est la question que l'opéra français classique cherche à résoudre


Dernière édition par le Lun 4 Juin 2007 - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 13:16

sud273 a écrit:
je parlais de l'opéra français au 17ème et 18ème siècle évidemment, ensuite avec Gluck, l'opera séria et l'influence du mélodrame, l'opéra devient effectivement plus sombre, et tout le monde meurt à la fin au lieu de se réconciler et de partir à la plage (voir la conception de la tragédie grecque dans Jamais le dimanche de Jules Dassin)

Ouais, ils partent encore un peu à la plage avec Gluck ! Orphée, Armide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 15:55

vartan a écrit:
Mais il y a d'autres tragédies lyriques plus frappantes (Callirhoé par exemple).
Perdu ! Ce n'est pas moi qui l'ai dit le premier. hehe

Maintenant, je vais pouvoir y aller. Mr. Green


Citation :
Ici, le V reste pour moi quand même plus tragique et dramatique, le meilleur de cette oeuvre.
Pour ma part, c'est avant tout l'exposition qui me renverse !


Xavier a écrit:
sud273 a écrit:

L'opéra, contrairement au théâtre, destiné encore à éduquer, est uniquement un divertissement: le drame et le tragique en sont presque totalement absents.

scratch
Sud parle, je devine, de la différence entre théâtre classique et tragédie lyrique. Les théories morales sur le théâtre classique sont sans commune mesure, c'est exact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 15:55

vartan a écrit:
J'aime beaucoup Hippolyte et Aricie (Minkowski), même si je préfère Dardanus (je ne pratique pas encore bien Zoroastre qui semble d'une plus belle eau).
Oui, Dardanus est plutôt chouette (livret faiblard aussi, un ersatz de Cadmus), mais dans le même goût Castor balaye tout, surtout dans sa première version. Pour le drame, et plus que tout pour la musique, et pour ces danses ! bounce


Livret et divertissement

Citation :
Oui, le livret est plus que tartignolle, il ne ressemble à rien, sorte de péplum hollywoodien avant l'heure et happy end agaçant (à mon goût de barbare contemporain)
C'est qu'à cette époque on bascule dans une forme de décadence raffinée, comme au début du XXe, où le divertissement est le principal sujet. Il y a un goût du décoratif, du mignon, du charmant, qui fait de l'intrigue une annexe, voire un prétexte aux développements choraux et dansés. Cela explique pourquoi on trouve ces développements de lieto fine pendant un acte entier.
L'Omphale de Destouches est constituée de la cour malheureuse que fait Alcide à Omphale. A trois répliques de récitatifs succèdent à chaque fois de longues ariettes générales sur l'amour. Il n'y a aucune action (Hercule a déjà vaincu), même la fureur finale (sur le modèle de Roland, bien sûr) est sans objet. L'intérêt est que la cour que réalise Alcide permet le développement de fêtes à trompettes et timbales, de divertissements gracieux, etc.
Le meilleur de l'oeuvre, y compris musicalement, se situe dans le prologue, aux contrechants riches, qui rappellent mieux Calli.


Deus ex machina

Citation :
tiré par les nattes d'Aricie comme toujours dans la tragédie lyrique.
Je ne suis pas d'accord, on peut amener tout à fait efficacement un Deus ex machina. Dans le cas de Castor, pour prendre une oeuvre de la même génération (mais aussi dans le cas de la version originale de Callirhoé, avec intervention de Bacchus), la mise à l'épreuve constitue le noeud lui-même : que les héros périssent ou pas, il se sont illustrés, comme le veut la logique de tout héros de tragédie de l'époque, jusqu'à Médée même qui devient remarquable dans le paradigme inversé du crime.

Dans Hippolyte, il n'y a rien de cela. Hippolyte meurt on ne sait trop pourquoi (quasiment du quiproquo), et puis hop, pour ne pas attrister les dames... Bien entendu, une fois le spectateur rassuré, les personnages continuent à se plaindre, qu'on puisse en profiter, ils n'ont pas compris que tout finissait bien...

Sans parler de Phèdre ogresse, de Diane qui vient arrondir les angles à chaque acte, d'un peu de Neptune au milieu pour faire joli, etc., etc.


Citation :
La musique y est belle avec certains archaïsmes qui évoquent Lully mais son son caractère incisif et donc sans son efficacité.
Exactement. Sans son élégance aussi. Je sauve surtout l'entrevue Phèdre/Hippolyte et le duo d'amour du IV. Le II est une catastrophe grotesque...


La langue

Citation :
Des longueurs oui,
Surtout un manque de contenu !


Citation :
mais la langue sans avoir d'aspérités séduisantes est assez belle.
Oui, il y a des vers, quoi. C'est d'une platitude remarquable, à faire passer Houdar de La Motte pour le poète de sa génération... Au moins, lui avait du métier.


Citation :
C'est vrai qu'il y a cette horreur qui me fait rire à chaque fois:

Non, Neptune aurait beau t'entendre,
Les Enfers malgré lui sauraient te retenir.
On peut aisément y descendre,
Mais on ne peut en revenir.


Livret de La Palisse ?
Et celui-ci, avec des chevilles plus grosses que le vers :
Et le temple et l'autel vont tomber à ma voix.
Quand on veut faire du Racine sans idées et qu'on ne sait pas compter jusqu'à six, on s'abstient.

Sans parler du sens un peu grotesque.

Bien...


Citation :
Je suis donc d'accord avec toi, mais les qualités de cet opéra sont sans doute liées à cette demi-teinte un peu généralisée, sans les feux de la langue ni des danses.
J'appelle ça du récitatif loupé, moi. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 4 Juin 2007 - 16:05

sud273 a écrit:
je suis des plus mal placés pour en parler n'ayant écouté qu'une fois cette oeuvre, (dans la version Christie) mais trouvant la musique plutôt agréable pour moi qui suis réfractaire habituellement à cette période...
Si tu as aimé ça, il y a de fortes chances qu'en faisant les bons choix tu trouves ton bonheur. Callirhoé/Niquet ou Castor/Christie, par exemple !


Citation :
est uniquement un divertissement: le drame et le tragique en sont presque totalement absents.
Je disais précédemment que je voyais bien ce que tu voulais dire, mais tu pousses la dichotomie un peu loin. Il n'y a pas, loin s'en faut, que des Omphale ! Atys, le très noir Idoménée, Callirhoé... portent bien leur intérêt par le drame. L'édification est moins sollicitée, c'est exact - ou alors dans de fausses apologétiques sans contenu, comme Zoroastre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
andrino
Mélomane averti


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 18 Juin 2007 - 15:18

Je ne connais pas bien l'oeuvre de Rameau, et je dois avouer que la musique du premier 18ème siècle, pas plus d'ailleurs celle de la fin du 17ème, ne sont ma tasse de thé; en revanche j'ai le dvd de Platée , par Minkowsky et j'avoue trouver cela fort divertissant! Est-ce du à Rameau, Laurent Pelly, Laura Scozzi,Minkowsky ou tous à la fois; ne sais mais recommande!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 18 Juin 2007 - 19:43

andrino a écrit:
Je ne connais pas bien l'oeuvre de Rameau, et je dois avouer que la musique du premier 18ème siècle,

Il faut aller écouter Callirhoé alors ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hansi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 23 Nov 2007 - 18:27

Rameau a-t-il été aussi "important" que Lully ou MA Charpentier ? Je suis surpris, 6 sujets rien que pour lui.


Dernière édition par le Dim 25 Nov 2007 - 10:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeugma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 23 Nov 2007 - 18:32

Je ne suis pas du tout d'accord, Rameau, à monsens, est un très bon compositeur. Il a eu un rôle actif dans la Querelle des Bouffons.

En parlant de nain, j'ai rarement été témoin d'une reflexion aussi nibelungenique, Hansi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 23 Nov 2007 - 18:32

Tu fais de sacrés raccourcis je trouve, est-ce important de savoir s'ils ont inventé quelque chose ? Ne trouves-tu pas que le plaisir à les écouter suffit ? Pour ma part je les ressens très différemment et trouve une couleur spécifique à chacun, une personnalité. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hansi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 23 Nov 2007 - 18:41

J'écoute en ce moment un grand Motet de Rameau par Christie et les Arts FLorissants, c'est le grand Motet IN CONVERTENDO. Ce motet est en 7 parties : 1.gravement "in convertendo",2.gai "tunc repletum est gaudio os nostrum",3.lent très gai "magnificavit dominus", 4.lent "converte domine captivitatem nostram", 5.choeur gracieux un peu gai" laudate nomen dei cum cantico", 6.trio animé "qui seminant in lacrimis", 7. choeur sans lenteur "euntes ibant et flebant". Je trouve fastueux la 7ème et dernière partie.vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeugma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 23 Nov 2007 - 18:43

Non, je ne connais pas. Je suis plus sur les opéras et oratorios que sur les motets, en tout cas chez Rameau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 21 Jan 2008 - 19:53

Issu du fil 'Playlist', qui décidément nourrit la rubrique générale ! Very Happy


Spiritus a écrit:
Mais ça ne m'éclaire pas sur la mort de Castor. Surprised
Bien, alors. Il existe plusieurs versions du mythe, comme toujours. Mais pour prendre la plus répandue, celle qui nous intéresse.

Un jour, Léda, fille de Thestios et épouse de Tyndare, roi de Sparte, reçoit fort courtoisement la visite d'un cygne (Zeus déguisé) au bain. La même nuit, elle joue fort légitimement avec son cher mari, si bien que neuf mois plus tard, elle pond deux oeufs. L'un renferme Castor et Clytemnestre, enfants de Tyndare, l'autre Pollux et Hélène, rejetons de Zeus. (On voit déjà le poids de l'héritage familial...)

Castor et Pollux, jumeaux et amis proverbiaux, souffraient cependant d'une disymétrie, non pas dans leurs vertus parfaite, mais dans leur nature même : seul Pollux était immortel.

En se battant contre leur ennemi Lyncée, Castor succombe. Pollux, désespéré, met tout en oeuvre pour le rejoindre - et ils finissent dans les astres, changés en constellation des Dioscures.


Lorsque le sujet est repris par Rameau, le livret de Bernard y ajoute, comme c'est l'usage, des détails qui ne figurent pas dans la légende, mais ne la contredisent pas. Ici une intrigue amoureuse.
Le quatrain que je te citais est extrait de la déploration bouleversante de Télaïre sur le corps de son amant Castor tué au combat.

début : plage 10
http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/hnum/8095396?rk=home&rsk=hitlist
et la suite exactement ici, plage 4
http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/hnum/8095396?rk=home&rsk=hitlist

Ca te donne la première minute, mais à écouter comme ça en tranches, forcément. Rolling Eyes


Bref, c'était au moment où la musique de guerre et les choeurs de déploration s'éteignaient pour laisser la place à Télaïre que j'annonçais la mort de Castor - qui a la particularité de se situer au début de l'oeuvre (acte I en 1737, acte II en 1754).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Lun 21 Jan 2008 - 20:10

Je te remercie de ces précisions. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 1 Fév 2008 - 1:06

"Les Indes galantes", inutile de dire qu'il ne s'agit pas de l'Inde mais du Pérou. Les premières représentations (1735) différaient par la suite:
apparemment la seconde contenaît "Les Incas du Pérou", "Le Turc généreux", "Les Fleurs", et "Les sauvages, nouvelle entrée ajoutée", vraisemblablement jouée pour la première fois le 10 mars 1736.

Une note ajoute: "On avertit encore, que les Incas du Pérou sont devenus la seconde entrée, et le Turc généreux la première, l'Académie les ayant rangées ainsi, dans la remise du 28 mai 1743." Pourquoi l'Académie impose-t-elle ce changement?

Les enregistrements actuels sont-ils conformes à cette deuxième?
Presque toutes les éditions du 18e siècle mentionnent: auteur du livret Louis Fuzelier, de la musique J-P Rameau, du ballet Laval, père et fils.

A partir de 1751, il y eût une parodie (sous le titre "Les Indes dansantes").

Quel enregistrement donne quoi comme version?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 1 Fév 2008 - 1:16

felyrops a écrit:
"Les Indes galantes", inutile de dire qu'il ne s'agit pas de l'Inde mais du Pérou.
Les premières représentations (1735) différaient par la suite:
apparemment la seconde contenaît "Les Incas du Pérou", "Le Turc généreux", "Les Fleurs", et "Les sauvages, nouvelle entrée ajoutée", vraisemblablement jouée pour la première fois le 10 mars 1736.[/quote]
Au départ, il n'y avait que le Prologue et les deux premières entrées (Le Turc et les Incas, dans l'ordre inversé comme tu le soulignes) ; puis l'on a ajouté Les Fleurs (en Perse), et enfin remanié Les Fleurs et ajouté les Sauvages (Amérique du Nord)


Citation :
Le enregistrements actuels sont-ils conformes à cette deuxième?
Paillard et Malgoire étant épuisés depuis belle lurette, il n'y a guère que le choix entre deux Christie, qui comprennent en effet le Prologue et les quatre entrées.


Citation :
A partir de 1751, il y eût une parodie (sous le titre "Les Indes dansantes").
Oui, aux Foires, comme pour à peu près tous les opéras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 1 Fév 2008 - 1:21

Merci David, aussi pour ton savoir éclectique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Ven 1 Fév 2008 - 23:49

je viens d'écouter tous les extraits. On reste sur sa faim .Le programme a l'air alléchant.
On est entre un mondonville et lully c'est à peu près cela non ?
Je parle pas de la chronologie mais dans le style
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 1:47

My God! Comparer la lumière ramiste avec la poussière lullyste! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 1:49

pété de rire

Rameau la lumière ? Shocked

C'est plutôt massif et grosse machinerie orchestrale, c'est quand même moins aéré que Lully.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 1:55

Lully aéré? Attends que j'écoute l'Atys que j'ai sous le bras…
Dès que j'ai réuni suffisamment de courage… Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 8:38

J'ai aimé Rameau avant Lully. Atys ne passait pas, je ne comprends pas pourquoi aujourd'hui tellement Lully m'enchante. Bonne idée de retenter. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 9:43

Jaky a écrit:
My God! Comparer la lumière ramiste avec la poussière lullyste! Shocked

Difficile de se faire une réelle idée avec des extraits de quelques secondes.
Mais ça ne ma pas paru si lumineux que ça .
Puis il me semble pas l'avoir comparé a lully. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 10:26

atomlegend a écrit:
je viens d'écouter tous les extraits. On reste sur sa faim .Le programme a l'air alléchant.
On est entre un mondonville et lully c'est à peu près cela non ?
Je parle pas de la chronologie mais dans le style
Pour la chronologie, on est contemporain de Mondonville. Pour le style, on est dans un style très figuratif qui est aussi celui de Mondonville (qui est souvent plus tendre et pastoral, tandis que Rameau est éminemment énergique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:01

J'ai écouté le premier cd d'Atys, je suis bien loin de l'éblouissement de Callirhoé mais ce n'est pas aussi barbant que je le pensais. Mais quelle monotonie, j'ai peine à différencier les récitatifs du chant et l'ennui apparait souvent. Une perle tout de même l'air de Sangaride "Atys est trop heureux". Bon, peut-être que Lully demande plusieurs écoutes pour être apprécié et il faut dire que je ne suis pas/plus dans ma période baroque et parfois il faut le bon moment pour rencontrer une œuvre. Ajouterai-je que j'ai trouvé certaines similitudes dans certaines tournures dans l'orchestre avec Purcell, celui-ci connaissait-il la musique de Lully?
J'écouterai la suite bientôt, ne serait-ce que pour la scène du sommeil tant vantée.
Est-il besoin de préciser que je préfère de loin Henry… cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:07

Quel rapport avec Rameau?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:15

Hihi! 7 minutes, j'attendais le sermon, il n'a pas tardé… hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:15

La musique de cour anglaise est de toute façon très contaminée par la France, la création des violons du Roi est copiée sur celle des violons de la chambre du Roi Louis XIII et le répertoire est influencé jusqu'à Purcell justement. Les Anglais vont copier la France au XVII° après une période italienne au XVI° (les madrigalistes). Aprsèn Purcell je ne sais ce qu'il en est de l'opéra anglais tu as des infos ?

Je ne comparerais pas Purcell et Lully, la tragédie et le contexte théâtral, et celui de la danse aussi, sont anecdotiques chez Henry alors qu'elle est centrale chez Jean-Baptiste, raison pour lesquelles l'aspect récitatif et déclamatoire est proche du chant. Ils déploient des moyens différents.

J'attends encore mon Didon et Enée. bounce

Oui, la scène du sommeil, mais la déploration finale aussi, terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:18

vartan a écrit:
Après Purcell je ne sais ce qu'il en est de l'opéra anglais tu as des infos ?
Entre Purcell et RVW/Britten, c'est le trou noir pour moi aussi…

Allez Xavier, la fessée! rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:21

Jaky a écrit:
vartan a écrit:
Après Purcell je ne sais ce qu'il en est de l'opéra anglais tu as des infos ?
Entre Purcell et RVW/Britten, c'est le trou noir pour moi aussi…

Allez Xavier, la fessée! rabbit

Mais Rameau ? A-t-il eu une influence sur la musique anglaise peut-être ?

Tu vois, je te sauve. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:27

vartan a écrit:

Mais Rameau ? A-t-il eu une influence sur la musique anglaise peut-être ?

Tu vois, je te sauve. ;-)
Chez les beatles, c'est évident! pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Sam 2 Fév 2008 - 15:27

Ah oui ! Le clavecin. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 18:29

Ce midi j'ai reçu les Indes galantes de rameau.
J'avais commandé la version de brüggen en suivant les conseils du forum et
après lecture sur "carnets sur vol" .
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?q=indes%20galantes

Au lieu de ça j'ai reçu ça :


tutut pas content atom spiderman

La touche élégante à la française est bien là et la danse aussi .
Mais pour le reste je ne m'y retrouve pas tout à fait, tempo, imagination débordante ,exaltations.
Certains passages sauvent la mise, mais je finis par m'y ennuyer.
Sans être vraiment déçu, mon avis reste mitigé.
Comme une impression qu'il manque a peu d'imagination pour rendre ce cd à l'image
que je m'en étais fait


Si quelqu'un connait ces 2 versions peut-il me dire si le rachat de la version brüggen
en vaut la chandelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 18:30

atomlegend a écrit:
"carnets sur vol"

Carnets sur vol? C'est quoi ce truc? pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 18:31

Xavier a écrit:
atomlegend a écrit:
"carnets sur vol"

Carnets sur vol? C'est quoi ce truc? pété de rire
Une faute de frappe, rien d'autre... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 18:33

Xavier a écrit:
atomlegend a écrit:
"carnets sur vol"

Carnets sur vol? C'est quoi ce truc? pété de rire

Je suis un dingue d'avion, c'est donc juste un lapsus révélateur

Pis surtout ça répond pas à ma question du rachat éventuel du cd.
Confused
fesse


Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 18:38

atomlegend a écrit:
Ce midi j'ai reçu les Indes galantes de rameau.
J'avais commandé la version de brüggen en suivant les conseils du forum et
après lecture sur "carnets sur vol" .
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?q=indes%20galantes

Au lieu de ça j'ai reçu ça :


tutut pas content atom spiderman

La touche élégante à la française est bien là et la danse aussi .
Mais pour le reste je ne m'y retrouve pas tout à fait, tempo, imagination débordante ,exaltations.
Certains passages sauvent la mise, mais je finis par m'y ennuyer.
Sans être vraiment déçu, mon avis reste mitigé.
Comme une impression qu'il manque a peu d'imagination pour rendre ce cd à l'image
que je m'en étais fait


Si quelqu'un connait ces 2 versions peut-il me dire si le rachat de la version brüggen
en vaut la chandelle
Herreweghe, c'est bien gentil, mais c'est très mou ici. Pour ma part, inécoutable après Brüggen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 18:42

Je vais en faire cadeau à ma belle mère hehe

et me racheter bruggen rambo rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 20:32

C'est effectivement incomparable.

Herreweghe a un orchestre terne et sans grandeur tandis que Brüggen a un orchestre chatoyant et vraiment énergique. Des couleurs superbes. Un must-have (comme on dit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Jeu 7 Fév 2008 - 21:47

Il est commandé . J'attends de pied() ferme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12332
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Mer 20 Fév 2008 - 15:18

Où est-ce qu'on peut trouver le livret des Boréades ?
J'aimerais bien pour la première fois de ma vie (siffle) écouter pendant les vacances un opéra en entier avec le livret, histoire d'y comprendre quelque chose hehe


En plus, cet article (http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00008104/en/) m'a beaucoup intéressé et alléché bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12332
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   Mer 20 Fév 2008 - 17:17

Je suis comme tout le monde le sait, dans une période Ramiste qui je crois n'est pas prête de se conclure. Je veux trouver un bon bouquin global sur Rameau qui aborde aussi bien sa vie que son oeuvre ou son implication dans la querelle des bouffons, ou ses disputes avec les Encyclopédistes. Et je fais appel à votre savoir, que choisir ?
http://jp.rameau.free.fr/ecrits_sur_rameau.htm#Essais

Il y a un livre qui correspond au lien du post ci-dessus, Les Boréades ou la tragédie oubliée, mais bien sûr il est épuisé...


Et que penser de ça ?
http://www.amazon.fr/Jean-Philippe-Rameau-Christophe-Rousset/dp/2742770763
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Philippe RAMEAU   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Philippe RAMEAU
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean-Philippe BORRA
» JEAN-PHILIPPE SMET au théâtre : compte rendu
» JEAN-PHILIPPE
» Bon score pour Jean Philippe
» Jean-Philippe Bec (1968)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: