Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sofia Goubaïdoulina

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 14:47



Je voulais ouvrir un sujet sur cette compositrice que je ne connais que de nom pour voir ce que vous pensiez de sa musique.

A la mort de Rostropovitch, j'ai trouvé dans plusieurs journaux son œuvre Canticles of the Sun mentionnée parmi les plus importantes créations du violoncelliste, à côté des concertos de Chostakovitch, Prokofiev, Britten, Dutilleux et Lutoslawski. Ca a attiré mon attention car j'avais déjà remarqué qu'on parlait souvent d'elle de façon très élogieuse sur les sites anglais et américains que je fréquente. En plus, je trouve l'effectif intéressant (violoncelle, chœur et orchestre, moi qui ai toujours rêvé d'un "concerto" pour violoncelle et chœur sans parole, c'est ce qui s'en rapproche le plus).

En cherchant un peu j'ai constaté que certaines de ses oeuvres avaient été enregistrées plusieurs fois. Par exemple, il existe déjà 3 versions de Canticles of the Sun (Rostropovitch, Geringas et Wispelwey) alors que ça ne date que de 1997. Elles doivent donc avoir un certain succès commercial ou critique.

Y a-t-il quelqu'un qui a une opinion sur sa musique ou qui pourrait en faire (à l'occasion) une petite présentation?


Dernière édition par Cello le Lun 16 Avr 2012 - 12:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 48
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 14:55

Je ne la connais pas mais j'ai trouvé ceci :

Citation :
Sofia GOUBAÏDULINA
( Christopol, rép. Tatar, 1931)

Compositrice, professeur russe.

Au départ, lassée de jouer au piano toujours les mêmes pièces de haut niveau technique, elle s'exerce à la composition.

En 1954, Sofia Goubaïdulina entre au Conservatoire de Kazan d'où elle sort diplômée en 1963. Au Conservatoire de Moscou, elle côtoie Alfred Schnittke, Edison Denisov et Valentin Silvestrov ce qui la positionne, au même titre que Arvo Pärt, Andreï Volkonski, Leonid Grabovski et Alexandre Knaifel dans la lignée des musiciens représentant la nouvelle musique dans les années 60, en ex-U.R.S.S.

En 1963, elle obtient le premier prix lors d'un concours inter-républiques et est remarquée lors du septième Concours International de Rome.

Tardivement reconnue, Sofia Goubaïdulina travaille actuellement avec de jeunes interprètes issus de la CEI et s'attache, au-delà des difficultés techniques de la musique contemporaine, à en maîtriser toutes les difficultés.

Ses compositions s'étendent des oeuvres pour orchestre à la musique de ballets en passant par la musique électronique et dénotent une affection pour les petits ensembles instrumentaux.

Ce texte est issu de ce lien où on trouve une discographie sélective :

http://www.lamediatheque.be/travers_sons/fc-goubaidulina.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 14:58

Tenez, écoutez sa sonate pour deux bassons transcrite par elle même pour Claude Delangle (prof de sax au CNSM) :
http://musictoine.ovh.org/music/music.html (4è player) Wink
Moi j'aime bien!

PS : je le réécoute, c'est hard quand même!


Dernière édition par le Ven 8 Juin 2007 - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 15:02

Je ne connais pas des masses, juste 2-3 oeuvres, mais je n'ai jamais vraiment accroché, et je ne saurais pas trop quoi en dire...
Je n'en ai rien retiré, ni en bien ni en mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 15:22

Un autre lien, pour une biographie un peu plus complète:
http://www.guywagner.net/gubaidulina.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 48
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 15:26

Eragny a écrit:
Tenez, écoutez sa sonate pour deux bassons transcrite par elle même pour Claude Delangle (prof de sax au CNSM) :
http://musictoine.ovh.org/music/music.html (4è player) Wink
Moi j'aime bien!

PS : je le réécoute, c'est hard quand même!

Je viens de l'écouter.

Effectivement, c'est hard. J'aime pas trop.

En plus, cela doit être vachement dur à jouer affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 15:30

Yes, c'est dur à jouer, c'est hard, mais j'aime bien ! Y en a qui écoutent du hard rock pour se défouler, moi j'écoute du Sofia Gubaïdulina Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 16:32

Il me semble en avoir parlé sur un autre fil, mais je ne sais plus où!

Je ne connais que ces 2 oeuvres de Sofia Gubaidulina

Offertorium
C’est un concerto pour violon et orchestre qui ne comporte que 1 mouvement.
A l’instar du concerto d’Alban Berg, Offertorium gravite autour de J.S. Bach, de l’offrande musicale.
Tout d’abord présenté à la manière de Webern, ce thème est ensuite déconstruit par groupes de 2 notes, et finalement reconstruit en une longue mélodie d’une beauté austère, dans laquelle résonnent des échos de la liturgie russe orthodoxe.
Entre ces deux extrêmes, l’oeuvre aux sonorités changeantes, exploite toutes les ressources du violon et de l’orchestre. Des moments de sauvage intensité cèdent la place à des sonorités éthérées tandis qu’Offertorium progresse inexorablement vers l’hymne final, plein de gravité.
La partie soliste comporte de multiples difficultés.

Hommage à T.S. Eliot
L’oeuvre, qui convoque une soprano et un octuor à cordes, s’inspire d’un recueil de la poésie anglaise, Quatre Quatuors.
Cette oeuvre comporte sept mouvements, dont les trois premiers introduisent les interprètes progressivement :
Cordes seules – vents seuls, et la voix seule dans le 3ème. Tous les interprètes sont convoqués dans les 5ème et 7ème mouvements.
Cette oeuvre fut une commande de la Philharmonie de Cologne sous l’instigation de Gidon Kremer. Le commanditaire avait spécifié que l’instrumentation devait être similaire à celle de l’octuor de Schubert. Gubaidulina se permit cependant d’ajouter une partie de soprano solo.

Ce sont deux oeuvres qui sont peut-être difficiles à appréhender, mais qui valent vraiment la peine d'être découvertes (amha).




Sources: notes du livret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 8 Juin 2007 - 16:38

Ah oui justement c'était un des disques que j'avais écouté.
Mais vraiment difficile de m'en souvenir précisément.
C'était peut-être pas mal, mais bon, ça ne m'a vraiment pas marqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mackie
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Oct 2007 - 16:26

j'aime assez l'aridité de "seven words", qui reprend le thème des 7 dernières paroles du christ en croix : l'oeuvre se base sur l'opposition entre, d'une part, le violoncelle et le baïan (l’accordéon slave), et d'autre part, un orchestre de chambre. les deux solistes jouent dissonnant, l'orchestre consonnant. glissandi, sons étirés jusqu’à la syncope, silences, stridences, créant une atmosphère particulièrement angoissante, réussissant à évoquer la souffrance physique, la détresse et l’extase du christ sur la croix.


interprètes : maria kliegel (violoncelle) et elisabeth moser (baïan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Oct 2007 - 16:43

Du Gubaidulina tout craché ! Very Happy Je présume que tu connais la belle Passion ? Et puis il y a l’Alleluia qui est d’une chatoyance magnifique. Mais on n’est pas dans le même dépouillement que tu décris si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
mackie
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Oct 2007 - 16:52

DavidLeMarrec a écrit:
Du Gubaidulina tout craché ! Very Happy Je présume que tu connais la belle Passion ? Et puis il y a l’Alleluia qui est d’une chatoyance magnifique. Mais on n’est pas dans le même dépouillement que tu décris si bien.
tu présumes mal hélas... Embarassed
mais je veux bien arranger ça un jour. le disque naxos, je l'avais acheté dans le temps sur la foi d'un hors-série de feu-réperetoire, "les meilleurs disques à prix éco", j'avais acheté pas mal de trucs avec ça.

en fait la seule autre oeuvre de gubaïdulina que je connaisse c'est son concerto pour alto, que j'avais entendu au tce par yuri bashmet en personne... j'avais eu du mal à m'accrocher, l'oeuvre est encore plus aride !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Oct 2007 - 17:27

mackie a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Du Gubaidulina tout craché ! Very Happy Je présume que tu connais la belle Passion ? Et puis il y a l’Alleluia qui est d’une chatoyance magnifique. Mais on n’est pas dans le même dépouillement que tu décris si bien.
tu présumes mal hélas... Embarassed
mais je veux bien arranger ça un jour. le disque naxos, je l'avais acheté dans le temps sur la foi d'un hors-série de feu-réperetoire, "les meilleurs disques à prix éco", j'avais acheté pas mal de trucs avec ça.

en fait la seule autre oeuvre de gubaïdulina que je connaisse c'est son concerto pour alto, que j'avais entendu au tce par yuri bashmet en personne... j'avais eu du mal à m'accrocher, l'oeuvre est encore plus aride !
Tiens… en la réécoutant, je la trouvais au contraire à la limite d’être flatteuse. Mais ça fait à nouveau un petit moment que je ne l’ai pas entendue. J’ai dû l’entendre une fois pas an depuis sa création, ce n’est pas énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 39
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Oct 2007 - 18:44

Le récent 2e concerto pour violon est excellent. 100 coudées au dessus de celui pour alto par exemple...
Quelqu'un connaît le 1er pour violon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Oct 2007 - 19:01

mackie a écrit:
j'aime assez l'aridité de "seven words", qui reprend le thème des 7 dernières paroles du christ en croix : l'oeuvre se base sur l'opposition entre, d'une part, le violoncelle et le baïan (l’accordéon slave), et d'autre part, un orchestre de chambre. les deux solistes jouent dissonnant, l'orchestre consonnant. glissandi, sons étirés jusqu’à la syncope, silences, stridences, créant une atmosphère particulièrement angoissante, réussissant à évoquer la souffrance physique, la détresse et l’extase du christ sur la croix.


interprètes : maria kliegel (violoncelle) et elisabeth moser (baïan)

J'ai un vague souvenir de ce disque; ça m'avait pas mal ennuyé, comme souvent avec Goubaïdulina...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wilmerton
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 34
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 18 Déc 2007 - 9:28

Rubato a écrit:
Il me semble en avoir parlé sur un autre fil, mais je ne sais plus où!

Je ne connais que ces 2 oeuvres de Sofia Gubaidulina

Offertorium
C’est un concerto pour violon et orchestre qui ne comporte que 1 mouvement.
A l’instar du concerto d’Alban Berg, Offertorium gravite autour de J.S. Bach, de l’offrande musicale.
Tout d’abord présenté à la manière de Webern, ce thème est ensuite déconstruit par groupes de 2 notes, et finalement reconstruit en une longue mélodie d’une beauté austère, dans laquelle résonnent des échos de la liturgie russe orthodoxe.
Entre ces deux extrêmes, l’oeuvre aux sonorités changeantes, exploite toutes les ressources du violon et de l’orchestre. Des moments de sauvage intensité cèdent la place à des sonorités éthérées tandis qu’Offertorium progresse inexorablement vers l’hymne final, plein de gravité.
La partie soliste comporte de multiples difficultés.

Hommage à T.S. Eliot
L’oeuvre, qui convoque une soprano et un octuor à cordes, s’inspire d’un recueil de la poésie anglaise, Quatre Quatuors.
Cette oeuvre comporte sept mouvements, dont les trois premiers introduisent les interprètes progressivement :
Cordes seules – vents seuls, et la voix seule dans le 3ème. Tous les interprètes sont convoqués dans les 5ème et 7ème mouvements.
Cette oeuvre fut une commande de la Philharmonie de Cologne sous l’instigation de Gidon Kremer. Le commanditaire avait spécifié que l’instrumentation devait être similaire à celle de l’octuor de Schubert. Gubaidulina se permit cependant d’ajouter une partie de soprano solo.

Ce sont deux oeuvres qui sont peut-être difficiles à appréhender, mais qui valent vraiment la peine d'être découvertes (amha).




Sources: notes du livret

J'ai découvert ce CD récemment et, à premier abord, je trouve ça vraiment [super] (j'ai un peu honte d'un commentaire aussi pauvre mais en gros j'ai pas encore grand chose à dire à part thumleft, ça me demande pas mal de concentration pour pondre quoi que ce soit de pensé....)

Je vais de ce pas à la médiathèque et j'aissayerai de faire qqch de plus contructif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Dim 19 Juil 2009 - 23:44

Impressionant! Chaque compositeur a déjà son propre sujet sur ce forum... J'arrive après la bataille.

J'ai écouté sa sonate pour piano, ça ne m'a pas déplu. Par contre, "Rejoice!", pour violoncelle et violon, m'avait complètement ennuyé par moment, même si certains passages sont plutôt appréciables, j'ai une appréciation d'ensemble plutôt négative: c'est à dire que dans le livret, elle dit que ce sont des pièces pour redonner la joie de vivre, et il y a qu'à voir les titres d'ailleurs ("Rejoice with joy", "Your joy no one will take away from you"...), pourtant c'est franchement triste et plat dans l'ensemble. Neutral

Vous n'avez pas été franchement tendre avec elle. Je ne sais pas trop si je dois continuer à la découvrir ou la considérer comme pas indispensable. Je vais la mettre en "Standby". hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Dim 19 Juil 2009 - 23:57

Ah bien ! Une des rares femmes compositrices.
j'écouterai bien du coup I love you

Elvira, féministe à ses heures perdues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 20 Juil 2009 - 0:28

Wolfgang a écrit:

Vous n'avez pas été franchement tendre avec elle. Je ne sais pas trop si je dois continuer à la découvrir ou la considérer comme pas indispensable. Je vais la mettre en "Standby". hehe

Je connais peu; j'ai entendu du bon et du moins bon, mais globalement, ça n'est pas de première importance à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 20 Juil 2009 - 0:58

Il y a des choses très bien. Son Allelujah, couplé en plus avec l'Amen de Górecki, de grandes couleurs. De même pour sa Passion.

Et puis le concerto pour alto qui est très beau.

Un grand talent de coloriste. Pour moi, c'est nettement parmi les langages les plus séduisants du second vingtième, avec de fortes traces tonales / modales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 12:38

qui connait le nouveau disque de la mutter bach/goubaidoulina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 13:10

Je viens d'écouter ça sur MusicMe. L'œuvre, un concerto pour violon, s'intitule In tempus praesens - couplée sur le disque les deux concertos pour violon de Bach, pour des raisons commerciales sans doute: bon ma grande, avec ta notoriété on veut bien que tu t'amuses à faire un peu dans le contemporain, mais tu nous mets un tube plus classique sur le même CD qu'on en vende quelques-uns quand même. Mr. Green Pour revenir plus spécifiquement à l'œuvre de Mme Goubaïdoulina, première que j'entends d'elle, je ne sais pas trop qu'en penser (un peu comme Xavier page d'avant). De prime abord ça ne m'enthousiasme pas excessivement, ça ressemble aussi quand même beaucoup à un type de musique qu'on a déjà dû entendre cent fois au cours du XXe siècle... mais ça ne me déplait pas non plus, et non seulement je continue mon écoute, mais plus ça va et plus j'accroche, il y a des passages qui me plaisent vraiment beaucoup. Avis plutôt nettement positif donc en fin de compte, sans que ça soit LA révélation absolue je crois que dans un proche avenir je vais partir à la découverte d'autres œuvres de la dame. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 13:22

Octavian a écrit:
ça ressemble aussi quand même beaucoup à un type de musique qu'on a déjà dû entendre cent fois au cours du XXe siècle...
C'est vrai que Mozart, ça ressemble vraiment à rien de connu, et que Brahms, alors, on ne sait pas d'où il sort. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 14:48

bon ben je vais ramener ça de la médiathèque ; merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 19:04

DavidLeMarrec a écrit:
Octavian a écrit:
ça ressemble aussi quand même beaucoup à un type de musique qu'on a déjà dû entendre cent fois au cours du XXe siècle...
C'est vrai que Mozart, ça ressemble vraiment à rien de connu, et que Brahms, alors, on ne sait pas d'où il sort. siffle
Bon, faudrait savoir, quand je dis que Mozart n'est pas un grand novateur, je m'en prends plein la gueule. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 21:42

C'est pas une question d'être un novateur, c'est juste que formulé comme tu le fais (même si je vois très bien où tu veux en venir, et tu as tort au demeurant concernant Gubaidulina), on pourrait disqualifier toute la production des XVIIe, XVIIIe, XIXe et même pour bonne partie XXe siècle, où on écrivait effectivement dans des langages "déjà entendus".

Autrement dit : tu regrettes vraiment que tous les compositeurs du XXe n'aient pas inventé un système nouveau de composition ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 22:13

Non. Laughing Mais sans inventer entièrement un système de composition, le talent de certains compositeurs leur permet de se démarquer : quand, pour reprendre l'exemple, j'entends du Mozart, donc, et du Paisiello... ils parlent certes le même "langage", mais la qualité de l'expression, en quelque sorte, les distingue assez nettement. Et c'est pareil dans la musique de tous les siècles.

Après, la formule que tu as isolée renvoyait à une impression "de prime abord" qui, comme je le notais, a évolué en cours d'écoute. Comme je l'ai dit, après un début qui m'a laissé un peu sceptique, j'ai quand même été "séduit" par cette musique et je compte bien ne pas me limiter à ce seul seul concerto In tempus praesens, et explorer un peu le reste de la production de Goubaïdoulina, à commencer par ce qu'on peut trouver sur MusicMe, soit déjà pas mal de choses pour un compositeur contemporain aussi peu médiatique : The Canticle of the Sun, Offertorium, l'Hommage à T.S. Eliot, le concerto pour alto, et pas moins de deux enregistrements différent de l' "intégralité" de son œuvre pour piano seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1524
Age : 54
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 22:18

HOLLIGER a écrit:
qui connait le nouveau disque de la mutter bach/goubaidoulina

Le disque n'est pas tout récent… Un an ou deux, déjà… Plutôt un bon souvenir de In tempus praesens, mais je devrais le réécouter. (J'ai écouté plus souvent Offertorium…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 22 Fév 2010 - 22:21

Offertorium et le piano solo, c'est pas dément. En revanche, il y a de très très belles choses dans la musique sacrée.

Le Concerto pour alto, c'est assez chouette, mais pour le coup, rien de neuf là-dedans.


Pour le reste, oui, j'ai volontairement 'poussé' ton propos de manière à mettre en évidence certains présupposés qu'on peut discuter, mais je sais bien que ce n'était pas ce que tu voulais défendre, que tu trouvais ça juste un peu anonyme, disons. C'est pas faux, mais il y a quand même de superbes couleurs (l'Alleluia est particulièrement impressionnant de se point de vue, sa Passion aussi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 23 Fév 2010 - 13:15

DavidLeMarrec a écrit:
Le Concerto pour alto, c'est assez chouette, mais pour le coup, rien de neuf là-dedans.

C'est très ... méditatif. Mr.Red J'ai l'impression d'une mise en espace du vide. Gubaidulina créé une grande plaine désertique au milieu du salon. C'est un concerto qui pousse au recueillement et de belle manière, mais ça ne doit prendre toute son ampleur qu'en concert j'imagine.

On dénote aussi une certaine propension à l'horreur : les sonorités qu'elle utilise au début font penser à des vieux films où on voit l'étiquette du costume de loup-garou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 23 Fév 2010 - 13:40

Je ne sais pas si c'est voulu mais ton dernier paragraphe ne donne pas très envie d'écouter cette oeuvre Mr.Red .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Mar 2010 - 10:32



J'ai écouté hier soir son Concerto pour alto de 1996 dans la version Bashmet / Gergiev. Vraiment une belle partition, peut-être plus directement accessible m'a-t-il semblé que le concerto pour violon In tempus praesens, et en tout cas très évocatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 29 Mar 2010 - 21:07

Oui, très très belles couleurs orchestrales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Sam 30 Avr 2011 - 14:27

Cello a écrit:
... il existe déjà 3 versions de Canticles of the Sun (Rostropovich, Geringas et Wispelwey) alors que ça ne date que de 1997.

Il m'aura fallu quatre ans pour écouter cette oeuvre mais c'est fait. Et je regrette d'avoir attendu si longtemps. C'est incontestablement ma première vraie découverte de l'année et une de mes plus grandes en ce qui concerne le violoncelle.

L'oeuvre est écrite pour violoncelle solo, 2 percussionnistes et choeur mixte: l'originalité est donc au rendez-vous. Mais la musique elle-même est vraiment impressionnante. Cela commence par un très court solo de violoncelle interrompu par une intervention tenue du choeur qui n'est pas sans rappeler le Ligeti de Lux Aeterna. Il s'agit du seul moment où j'ai pensé à un autre compositeur: tout le reste est singulier, souvent très recueilli (parfois à la limite du silence) mais occasionnellement extatique. Le soliste n'a pas de mélodie à proprement parler mais se voit néanmoins confié un rôle central, basé sur des motifs récurrents mémorables. Il est de plus amené à abandonner son instrument pour jouer du tambour ou du flexatone. Cela dit, tous les musiciens conviés contribuent de façon importante à la pièce: le choeur est presque omniprésent et les percussions apportent des ponctuations indispensables comme des effets de carillon ou un bourdon aigu et irréel produit avec un verre rempli d'eau dont on frotte le bord. C'est réellement une pièce de premier ordre.

Tant que j'y suis, je copie ici les commentaires que j'ai fait sur son concerto pour basson et cordes basses (1975):

Voilà une oeuvre très spéciale, tant par son effectif que par son langage. La musique n'est pas franchement réjouissante, une impression encore renforcée par les tonalités forcément très sombres de l'orchestre: on est dans un camaïeu brun foncé. Et malgré ça, j'ai assez bien accroché. En 5 mouvements, il commence par une belle cantilène un peu insaisissable du soliste rejoint plus tard par les cordes. Celle-ci s'affirment progressivement au point d'effacer le basson pendant de longs moments, au troisième mouvement notamment. Il y a une grande palette d'effets qui permet d'éviter le risque d'uniformité dû au registre similaire des instruments. J'ai été en particulier surpris d'entendre des sons évoquant le didgeridoo. Très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 3 Mai 2011 - 23:48

La première écoute a été plutôt mitigeante dans mon salon, mais je suis bien rentré dans le trip expérimental mystico-extatique en balade. C'est Scelsi et Pärt qui me sont venus en tête plus que Ligeti. L'aspect mystique apporté par les gongs et autres harmonicas de verre (?), les tenues de violoncelle dans des timbres farfelus pour Scelsi, l'harmonie pseudo-archaïque et un peu trop tonale des parties chorales pour Pärt. Mais le voyage mérite d'être fait. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 3 Mai 2011 - 23:57

Mais tu parles de quelle oeuvre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mer 4 Mai 2011 - 0:00

Cello a écrit:
... il existe déjà 3 versions de Canticles of the Sun (Rostropovich, Geringas et Wispelwey) alors que ça ne date que de 1997.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mer 4 Mai 2011 - 10:28

antrav a écrit:
La première écoute a été plutôt mitigeante dans mon salon, mais je suis bien rentré dans le trip expérimental mystico-extatique en balade. C'est Scelsi et Pärt qui me sont venus en tête plus que Ligeti. L'aspect mystique apporté par les gongs et autres harmonicas de verre (?), les tenues de violoncelle dans des timbres farfelus pour Scelsi, l'harmonie pseudo-archaïque et un peu trop tonale des parties chorales pour Pärt. Mais le voyage mérite d'être fait. thumleft

Ah oui, Scelsi, il y a de ça aussi. Par contre Pärt, je ne trouve pas mais bon, vu que je n'aime pas beaucoup sa musique, je suis peut-être de parti-pris. Il y a éventuellement des parallèles du point de vue de l'inspiration mystique mais la musique de Gubaïdulina me semble nettement plus inspirée et consistante.

Content que tu aies apprécié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mer 4 Mai 2011 - 15:08

J'avoue être resté un peu sur ma faim à l'écoute de ce Cantique du soleil (version dirigée par Rostropovitch, sur MusicMe). J'ai certes préféré cela à sa Passion selon saint Jean, pour rester dans le domaine de l'inspiration religieuse, mais j'y suis resté assez extérieur. Sur le même disque j'ai plus apprécié la Musique pour flûte, cordes et percussions (très bien servie par Emmanuel Pahud, en plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Jeu 5 Mai 2011 - 11:39

Je passe à sa sonate pour deux bassons.

Je n'ai pas eu l'impression que les deux instruments communiquaient vraiment dans cette pièce: on a plutôt deux soliloques superposés, c'est assez étrange. Encore une fois, il y a beaucoup d'effets, des passages sforzando où le son décroche et sature. Pas inintéressant mais franchement austère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classica
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Ven 6 Mai 2011 - 12:01

Octavian a écrit:
Je viens d'écouter ça sur MusicMe. L'œuvre, un concerto pour violon, s'intitule In tempus praesens Pour revenir plus spécifiquement à l'œuvre de Mme Goubaïdoulina, première que j'entends d'elle, je ne sais pas trop qu'en penser (un peu comme Xavier page d'avant). De prime abord ça ne m'enthousiasme pas excessivement, ça ressemble aussi quand même beaucoup à un type de musique qu'on a déjà dû entendre cent fois au cours du XXe siècle... mais ça ne me déplait pas non plus, et non seulement je continue mon écoute, mais plus ça va et plus j'accroche, il y a des passages qui me plaisent vraiment beaucoup. Avis plutôt nettement positif donc en fin de compte, sans que ça soit LA révélation absolue je crois que dans un proche avenir je vais partir à la découverte d'autres œuvres de la dame. Smile

Je suis assez d'accord, cela semble assez convenu comme oeuvre mais il y a comme un petit quelque chose indéfinissable qui fait que l'on s'y attache. J'ai écouté "In tempus praesens" sur un disque de AS Mutter récemment publié. Une dame à découvrir, surtout que les créations sont rares en ce moment. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 5 Mar 2012 - 23:20

J'ai écouté "Freue dich !" "Rejoice !", Sonate pour violon et violoncelle. Une musique qui fout les jetons, j'imaginerais bien ça dans un film de Kubrick type Shining… En gros, pas trop de quoi se réjouir, c'est une musique assez noire, faite de stridences mais globalement pas difficile à écouter, enfin, pas plus difficile que du Ligeti. J'aime bien ce que fait Gubaidulina en général même si je n'en écoute qu'une ou deux fois par an. Pour les amateurs, ça existe chez Live classics par Kagan et Gutman, prodigieux tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 5 Mar 2012 - 23:24

Shining est justement à base de Bartok, Ligeti et Penderecki première façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 5 Mar 2012 - 23:25

Oui, et la version couplée avec la sonate de Ravel a une valeur historique puisque c'est l'enregistrement de la création. Typiquement le genre de musique où le lyrisme extrême du violon de Kagan fait merveille, permettant de donner beaucoup d'intensité à une musique qui peut vite être grise et trop austère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 5 Mar 2012 - 23:52

Et il y a un enregistrement légèrement plus tardif que je ne connais pas, couplé avec le concerto pour violon de la même Goubaidoulina.


Et cette fois-ci c'est la création du concerto avec Rojdestvensky à la baguette (watch?v=iUqMBPUIswk).
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Lun 5 Mar 2012 - 23:58

Connais pas non plus, j'ai le même disque que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 6 Mar 2012 - 9:21

Pareil que toi, je me suis toujours demandé ce qu'elle pensait "rejoicer" avec cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 6 Mar 2012 - 11:52

Mariefran a écrit:
J'ai écouté "Freue dich !" "Rejoice !", Sonate pour violon et violoncelle. Une musique qui fout les jetons, j'imaginerais bien ça dans un film de Kubrick type Shining… En gros, pas trop de quoi se réjouir, c'est une musique assez noire, faite de stridences mais globalement pas difficile à écouter, enfin, pas plus difficile que du Ligeti. J'aime bien ce que fait Gubaidulina en général même si je n'en écoute qu'une ou deux fois par an. Pour les amateurs, ça existe chez Live classics par Kagan et Gutman, prodigieux tous les deux.

Je ne savais pas qu'elle avait écrit une pièce pour violon et violoncelle. Il faut que j'écoute ça.

Par ailleurs, le quatrième enregistrement de Canticle Of The Sun vient de sortir:



Ca confirme l'engouement que cette pièce connait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   Mar 17 Avr 2012 - 11:17

Mariefran a écrit:
J'ai écouté "Freue dich !" "Rejoice !", Sonate pour violon et violoncelle. Une musique qui fout les jetons, j'imaginerais bien ça dans un film de Kubrick type Shining… En gros, pas trop de quoi se réjouir, c'est une musique assez noire, faite de stridences mais globalement pas difficile à écouter...

Percy Bysshe a écrit:
Pareil que toi, je me suis toujours demandé ce qu'elle pensait "rejoicer" avec cette musique.

Réjouissante, non mais je ne trouve pas cette oeuvre particulièrement noire. Ca danse même parfois et il y a un côté maniaque comme un fou rire purement nerveux, une gesticulation extasiée. J'aime bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Gubaidulina Sofia    Sam 8 Fév 2014 - 18:18

Bonjour

Un fil concernant cette artiste - compositrice contemporaine évidemment mais relativement accessible , même pour moi qui ne suit pas un inconditionnel de la musique contemporaine ( rappel mes difficultés avec la musique de Penderecki , je me suis soigné depuis et je l'écoute avec un plaisir certain - j'ai même acheté tous ses cd parus chez EMI et Naxos c'est dire)

J'ai moins de difficultés avec Gubaidulina qu'avec Penderecki première mouture.

Evidemment , je débute avec cette compositrice :

Ecouté cet aprem

- oeuvres pour piano : Chaconne , Sonate , Musical Toys - çà m'a plus surtout la sonate
- introitus : sorte de concerto pour orchestre et piano , que j'ai bien aimé avec climats étranges et des jeux instrumentaux intéressants - une belle oeuvre
- Concordanza - oeuvre pour orchestre de chambre - çà part dans tous les sens avec des rendus aux cordes saisissants et dialogues de bois super
-Maerchenbild - idem que dessus mais avec piano - mêmes impressions

Vraiment à conseiller

Demain je passe à Pro et Contra et Offertorium

Que pensez vous de cette compositrice ?

Mes premières impressions ressemblent étrangement à celles ressenties avec l'univers de Schnittke


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sofia Goubaïdoulina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sofia Goubaïdoulina
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sofia Goubaïdoulina
» Bon anniversaire Sofia!!!!
» Sofia Gubaidulina
» Sophia Preobrazhenskaya
» Verdi-Ernani

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: