Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Charles Ives

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 9 Mar 2014 - 22:30

sud273 a écrit:
la musique de piano connait aussi une jolie renaissance
la deuxième sonate est l’un des plus grands monuments pianistiques du vingtième siècle (à mon avis). Charles Ives - Page 4 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 9 Mar 2014 - 22:36

mon accès reste limité. La complexité fait que j'en reste à la première et à la 3 pages-sonata. Je n'arrive pas à décider de l'utilité de l'alto et de la flûte, de quelle version est la bonne, de l'influence de Kirkpatrick dans la composition. Je conçois que ce soit en effet un monument mais les études, surtout quand Ives les joue me renversent beaucoup plus. (Je rappelle que ma compréhension du piano est aussi limitée que celle de l'orgue et de la guitare).
En revanche, comme tu en as parlé plusieurs fois et que je suis totalement hors-sujet les variations sur DSCH de Stevenson me paraissent un des monuments les plus énormes de la musique de piano.
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 9 Mar 2014 - 22:48

pour moi le compositeur le plus américain c'est gershwin.....summertime...les champs de coton, les noirs qui chantent, tout un symbole...un américain à paris....etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 9 Mar 2014 - 23:33

Gershwin est un grand compositeur, son frère est un admirable librettiste. En fait, les deux sont d'origine ukrainienne: Gershowitz, le père avait perfectionné un système de sauna humide, raison pour laquelle les deux frères ont exploité longtemps un établissement de bains très célèbre. Aux Etats-Unis ils ont retrouvé Vladimir Dukovsky, élève de Glière à Kiev, plus connu comme Vernon Duke, compositeur de standards de jazz comme Autumn in New York, mais aussi de symphonies et de ballets, en son temps à Paris un sérieux concurrent de Prokofiev: il est probable que Duke ait enseigné à Gershwin un certain art de l'orchestration que Ravel refusait de lui apprendre.
Tout ça pour dire, qu'est-ce qui est américain?
La musique classique américaine subit deux influences majeures à une génération d'écart: Mendelssohn et Brahms (Bristow, Parker, Beach, Barber) plus quelques italiens et latins par l'intermédiaire de Gottschalk dont l'idéal est à mi-chemin entre Rossini et Berlioz. Et puis il y a les lizstéens, Mc Dowell...
Ives et la vision que Copland en a instituent une véritable influence folklorique et autochtone de la musique américaine, ce que préconisait Dvorak quand il dirigea le conservatoire de New-Yok et qu'il puisait déjà dans Victor Herbert des tournures western.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 9 Mar 2014 - 23:35

eh, Sud, tu savais que Vernon Duke était un autre élève de Yavorsky ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 9 Mar 2014 - 23:38

non, c'est à creuser...
ça ne sent pas dans sa musique [bis]
c'est peut-être le sujet à ouvrir Yavorsky?
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 9 Mar 2014 - 23:50

sud273 a écrit:
Gershwin est un grand compositeur, son frère est un admirable librettiste. En fait, les deux sont d'origine ukrainienne: Gershowitz, le père avait perfectionné un système de sauna humide, raison pour laquelle les deux frères ont exploité longtemps un établissement de bains très célèbre. Aux Etats-Unis ils ont retrouvé Vladimir Dukovsky, élève de Glière à Kiev, plus connu comme Vernon Duke, compositeur de standards de jazz comme Autumn in New York, mais aussi de symphonies et de ballets, en son temps à Paris un sérieux concurrent de Prokofiev: il est probable que Duke ait enseigné à Gershwin un certain art de l'orchestration que Ravel refusait de lui apprendre.
Tout ça pour dire, qu'est-ce qui est américain?
La musique classique américaine subit deux influences majeures à une génération d'écart: Mendelssohn et Brahms (Bristow, Parker, Beach, Barber) plus quelques italiens et latins par l'intermédiaire de Gottschalk dont l'idéal est à mi-chemin entre Rossini et Berlioz. Et puis il y a les lizstéens, Mc Dowell...
Ives et la vision que Copland en a instituent une véritable influence folklorique et autochtone de la musique américaine, ce que préconisait Dvorak quand il dirigea le conservatoire de New-Yok et qu'il puisait déjà dans Victor Herbert des tournures western.
je te crois sud273......pour l'influence europeenne mais je trouve que la sonorité des oeuvres de gershwin est typiquement américaine jazzy ou blues ou "noire" pour porgy and bess et "comedie musicale broadway" pour un americain à paris.
c'est un son "americain" je ne vois pas de compositeur européen qui a composé ce genre de sonorités.....même west side story de bernstein sonne typiquement nouveau monde.
sud et les autres sur un sujet que j'ai déterré car ça fait 6 ans qu'on n'y avait plus posté (comment expliquez vous le retard des americains du nord), j'ai posté un lien vers une chanson de vincent youmans, si vous pouviez écouter cette chanson de 5 mn et me dire ce que vous en pensez...merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyLun 10 Mar 2014 - 1:42

Youmans est le compositeur de Tea for 2, dont Chostakovich a donné une brillante orchestration. Dans le domaine de la grande opérette américaine, avant Gershwin, je préfère Victor Herbert.
Revenir en haut Aller en bas
Carillon
Mélomane du dimanche
Carillon

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 01/12/2014

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptySam 6 Déc 2014 - 16:07

Très intéressantes sont les Variations on America, pour orgue : http://www.deezer.com/track/47289291

Des harmonies très audacieuses côtoient une certaine forme de classicisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
Jof

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 7 Déc 2014 - 11:37

Carillon a écrit:
Des harmonies très audacieuses côtoient une certaine forme de classicisme.

... et un kitsch assez humoristique. Ça annoncerait presque Cameron Carpenter. hehe
Je crois que c'est de la musique qui ne se prend pas au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 7 Déc 2014 - 11:45

je ne connais pas cette œuvre (je pensais que c’était une œuvre orchestrale, je ne sais pas laquelle version est l’arrangement de l’autre), mais le titre donne quelques indices. hehe
l’intégration de la musique populaire ou “banale” fait partie de la musique d’Ives, de même que le kitsch et quelquefois le rire, en effet.
EDIT. selon wikipedia, Ives famously spoke of it as being “as much fun as playing baseball”. hehe

sinon, en passant, je continue de soutenir que la Concord Sonata est l’un des (si pas le) plus grands chefs-d’œuvre écrits pour l’instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
Jof

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyDim 7 Déc 2014 - 12:01

lucien a écrit:
EDIT. selon wikipedia, Ives famously spoke of it as being “as much fun as playing baseball”. hehe

Belle image, et assez juste. hehe
Le pompeux faussement hautain, le solennel qui se retient de rire, la malice et le grotesque se côtoient dans cette oeuvre. Je finirais presque par bien aimer cette musique, avec toutes ses grimaces et son second (voire troisième) degré. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carillon
Mélomane du dimanche
Carillon

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 01/12/2014

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyJeu 22 Jan 2015 - 1:13

Voici un modeste arrangement pour saxophones du scherzo pour quatuor à cordes, réalisé par votre serviteur : https://soundcloud.com/samuel-yves-campet/charles-ives-scherzo-holding-your-own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 25
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyJeu 12 Fév 2015 - 21:06

lucien a écrit:

la deuxième sonate est l’un des plus grands monuments pianistiques du vingtième siècle (à mon avis). Charles Ives - Page 4 173236763

Une interprétation à me conseiller  Very Happy 
Y’en a pas mal, je ne sais pas où aller ! En comparant comme ça, rapidement, les premières secondes de plusieurs versions, un certain Bojan Gorišek me semble intéressant, enfin j’attends d'avoir ton avis !

En tout cas, par rapport à ce que j’ai entendu pour le moment par Gorišek, je pense que je vais bientôt te rejoindre dans le club des « la deuxième sonate est l’un des plus grands monuments pianistiques du vingtième siècle » ! Whao !

Charles Ives - Page 4 2648177732
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyJeu 12 Fév 2015 - 23:37

honnêtement je vais avoir du mal de dire... surtout que j’ai écouté peu de versions... Embarassed

(en général, j’écoute Lubimov.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 25
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyJeu 12 Fév 2015 - 23:51

Ok Wink  C’est pas grave, merci quand même. Je l’écouterais aussi dès demain ! mains

une oeuvre absolument magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyVen 13 Fév 2015 - 10:07

Rav-phaël a écrit:
lucien a écrit:

la deuxième sonate est l’un des plus grands monuments pianistiques du vingtième siècle (à mon avis). Charles Ives - Page 4 173236763

Une interprétation à me conseiller  Very Happy 
Y’en a pas mal, je ne sais pas où aller ! En comparant comme ça, rapidement, les premières secondes de plusieurs versions, un certain Bojan Gorišek me semble intéressant, enfin j’attends d'avoir ton avis !

En tout cas, par rapport à ce que j’ai entendu pour le moment par Gorišek, je pense que je vais bientôt te rejoindre dans le club des « la deuxième sonate est l’un des plus grands monuments pianistiques du vingtième siècle » ! Whao !

Charles Ives - Page 4 2648177732


Absolument! C'est une des oeuvres les plus extraordinaires du XXème siècle que j'ai pu connaître! mains Charles Ives - Page 4 2648177732 Charles Ives - Page 4 2648177732 Charles Ives - Page 4 2648177732
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5234
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyMar 7 Avr 2015 - 0:18

Bon, je viens d'écouter trois fois de suite la 4e symphonie (je précise que je n'ai écouté rien d'autre de Ives)... zen

Que dire ?... Le 2e mouvement ne sonne pas si bizarrement à mes oreilles, parce qu'il y a quelques années je m'étais rendu coupable d'expériences de superpositions de musiques disparates avec effets d'espace, croisements de dynamiques, etc. (ce que l'ordinateur rend assez facile et amusant)... Mais que quelqu'un ait pu faire ça, de façon aussi poussée, dans les années 1910... Shocked
C'est le 4e mouvement qui m'a le plus emporté : le seul qui m'ait vraiment "emporté" en fait, mais alors... vraiment. Et quelle coda ! Pour le coup, je n'avais jamais entendu de telles sonorités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5234
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyMar 7 Avr 2015 - 11:03

Globalement, ça ne ressemble vraiment à rien de ce qui se faisait entendre à l'époque (je parle des mouvements II et IV, le I étant déjà assez étrange) : il me semble que c'est beaucoup plus "révolutionnaire" que le Sacre, sans doute aussi que le Varèse de la décennie suivante. Si je devais comparer à une autre musique antérieure à 1950, ce serait à la rigueur A. Berg : une musique-monde (et, pour la première fois, urbaine), ni tonale ni franchement atonale (sans parler des quarts de ton), avec ce foisonnement, ce fourmillement où la dimension tragique ou inquiétante toujours à l'affût "dans un coin" est recouverte et comme étourdie par une espèce d'insouciance un peu mécanique, un peu morne, née du trop-plein.

Dans le 2e mouvement, en dépit des fanfares, ragtimes et autres bavardages cuivrés et "joyeux" (mais plus proches d'un affreux rictus, surtout à la fin), ce sont les passages calmes et doux – avec ce merveilleux effet spatial de lointain et de profondeur – qui dégagent l'énergie la plus optimiste : je ne voudrais pas extrapoler, mais il me semble que tout ça "fonctionne" encore très bien (encore mieux ?) pour figurer/illustrer notre monde actuel — de même que, dans le final, cette "horloge souterraine" implacable qui n'empêche pas la musique de "grouiller" par-dessus, jusqu'à ce que la terreur l'emporte (mais toujours momentanément, ce qui pour le coup correspond peut-être moins au pessimisme contemporain... Confused ).

Et puis là au-milieu, il y a la "Fugue", qui dans un tel cadre s'apparente à une espèce d'œil du cyclone... Comme l'écrivait si bien Invité (puisque tel est désormais son nom Neutral , mais qu'il en soit néanmoins remercié), il est difficile de déterminer si l'apaisement radical apporté par ce mouvement est authentique ou ironique : comment exprimer l'ironie dans un tel environnement musical, sinon en prenant le contre-pied absolu – et ici la différence de langage avec le 2e mvt est tellement vertigineuse qu'elle a presque un effet comique –, mais d'autre part ce morceau (qui ne me touche pas énormément cela dit) semble trop sérieux et développé pour n'être qu'une parenthèse décalée... Il y a d'ailleurs un passage assez dissonant et même grinçant vers 5-6 minutes de la version Tilson-Thomas, qui pourrait être une brèche où s'infiltre un peu d'air délétère des autres mouvements – ce qui va dans le sens d'un ilot de sérénité à peine perturbé, un peu comme l'andante de la 6e de Mahler... Quant à la fin, elle est véritablement sereine, difficile d'y entendre une quelconque ironie.
Et que dire du final ? Je le réécoute encore... Et cette fin absolument incroyable, totalement envoûtante et d'une modernité inouïe... drunken colors

Bref : je réécoute cette symphonie bizarre pour la cinquième fois en douze heures, et vous aurez deviné que j'en suis déjà assez fan.
C'est si différent de tout ce que j'écoute habituellement – tout en maintenant un lien malgré tout étroit avec la musique de son époque – et tout en sonnant à mes oreilles plus "authentique" – spontané, sensible, non-théorique, non-calculé – que tout ce que je connais en "Contemporain", que j'ai du mal à me résoudre à écouter autre chose... Mais ça va venir Mr.Red (je pense qu'une petite Musique des Sphères de Langgaard pourrait faire l'affaire).


Dernière édition par Golisande le Mar 7 Avr 2015 - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyMar 7 Avr 2015 - 11:18

pense aussi à écouter des œuvres antérieures comme From the Steeples and the Mountains, The Unanswered Question et Central Park in the Dark.
il y a aussi Hallowe’en, mais ça c’est vraiment bizarre. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5234
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyMar 7 Avr 2015 - 11:22

J'y ai pensé : je ne vais pas limiter ma connaissance de Ives à cette seule symphonie, mais pour le moment il faut que je la digère... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyMar 7 Avr 2015 - 11:31

très bien, j’avais pensé que quelques pièces plus courtes et moins boursoufflées (en tout cas les deux premières) pouvaient peut-être... Mr. Green

Golisande a écrit:
il me semble que c'est beaucoup plus "révolutionnaire" que le Sacre, sans doute aussi que le Varèse de la décennie suivante.

de toute façon, pour relativiser la modernité de Stravinski et de Varèse, il suffit de penser aux bagatelles de Webern...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5234
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyMar 7 Avr 2015 - 11:48

Oui en effet, Webern, mais c'est tout de même moins stupéfiant/renversant (ok, plus subtil peut-être)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyMer 8 Juin 2016 - 10:42

J’ai écouté quelques Ives ces derniers jours. D’abord, la quatrième symphonie (Stokowski, Tilson Thomas), à laquelle j’ai enfin accroché, et même beaucoup plus que ça. C’est complètement fou, à mi-chemin entre la première de Schnittke et le Livre d’Obouhow... Et du piano, ensuite. Il y a plein de petites pièces complètement dingues, notamment celles de Set of Five Take-Offs, mais pas seulement. Les études, bon, honnêtement je trouve qu’à partir du moment où on a les sonates, un certain nombre sont dispensables (dont les plus célèbres, en fait), avec des bouts littéraux des sonates par-ci par-là (même remarque pour la Three-Page). Mais certaines sont complètement ailleurs et inouïes, la septième par exemple... À propos des sonates, je ne suis toujours pas vraiment convaincu par la première. C’est je crois Jerome qui disait sur ce fil qu’il préférait la première à la deuxième qui lui échappait un peu. Ça m’étonne parce que personnellement c’est l’inverse, c’est la seconde (la Concord), qui outre qu’elle constitue l’un des plus grands chef-d’œuvres du vingtième siècle me parait d’une fluidité et d’une évidence juste hallucinante vu sa complexité. Bon d’accord, le fait que je l’ai écouté des dizaines de fois doit jouer, mais tout de même, elle m’a passionné dès les premières écoutes, alors que la première m’a toujours semblé moins aboutie, plus abstraite et moins cohérente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17139
Date d'inscription : 25/11/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyJeu 8 Sep 2016 - 12:11

Alifie a écrit:
Charles Ives - Page 4 Charl10

www.deezer.com/album/154048

André a écrit:
Et qu'en as-tu retiré ?

J'ai écouté ce disque il y a un mois. On dirait un gigantesque balancier cosmique qui fait ding dong pendant une heure. Il faudrait que je réécoute... les pistes d'écoute seront les bienvenues !

Alifie a écrit:
Impossible de savoir ce qui appartient exactement à Ives, ai-je lu sur cette oeuvre, mais peu importe finalement : personnellement, j'ai particulièrement aimé le Prélude #3, dont lucien a posté un extrait sur le fil audio-quizz de Mélo (j'ai tenté à la suite la version, beaucoup plus courte, de Larry Austin, mais, m'étant assez vite ennuyé avec celle-ci, je ne suis pas allé au bout).

lucien a écrit:
non, c’était le premier prélude. Surprised
en fait (d’après ce que j’ai compris), la démarche de Reinhard c’est plutôt de dire que l’œuvre n’est pas si inachevée/inachevable que ça, mais davantage laissée dans un état d’inachèvement c’est-à-dire d’ouverture, et consiste surtout à assembler les morceaux (d’où le déséquilibre formel, entre les préludes en particulier), en réalisant concrètement les parties non écrites mais dont le processus et décrit précisément dans les manuscrits, et sans rien ajouter qui ne s’y trouve pas.
avec en plus le parti pris microtonal, déduit de quelques indications de Ives, à savoir un tempérament en intonation juste où un mi bémol par exemple n’équivaut pas à un ré dièse.

Alifie a écrit:
Que des percussions dans ton extrait, c'est le début du 3ème prélude sur le même enregistrement, si je ne bedo pas.

Ceci dit, Charles Ives - Page 4 3641590030 pour la découverte de l'oeuvre, lulu.

Oulà... Deezer a fait n’importe quoi avec l’ordre des pistes... Shocked
Voici le bon ordre :

1 Fragment: Earth Alone (1:18)
2 Prelude #1: Pulse Of The Cosmos (29:37)
3 Section A: Wide Valleys And Clouds (12:03)
4 Prelude #2: Birth Of The Oceans (3:32)
5 Section B: Earth And The Firmament (4:34)
6 Prelude #3: And Lo, Now It Is Night (2:34)
7 Section C: Earth Is Of The Heavens (10:49)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15590
Date d'inscription : 29/01/2012

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyJeu 8 Sep 2016 - 12:36

Ah oui, effectivement, et c'est pareil sur spotify, autant pour moi, lulu ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magwitch
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 10/09/2016

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Au sujet d'Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyJeu 22 Sep 2016 - 8:56

Pour mon premier message sur ce forum, je me contenterai d'une anecdote rapide. J'ai bavardé avec une dame américaine plus toute jeune, professeur à Stanford, prestigieux établissement, donc une intellectuelle, et on a abordé la musique et je me suis aperçu que la musique US pour elle se résumait à "Lenny"... et qu'elle ne connaissait même pas le nom de Charles Ives... J'en ai conclu qu'il n'y avait pas que l'éducnat qui sombrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Mélomane averti
Mike

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 12/09/2010

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptyVen 23 Sep 2016 - 2:29

Pour mon centième message sur ce forum, j'aimerais te demander Magwitch, si ce qui t'a paru le plus grave est que cette old lady aime Bernstein, ou qu'elle ne connaisse pas le Grand Charles (le vrai, celui d'Amérique!) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87412
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 13:19

Je découvre la présence de l'Ode à la Joie à la fin du mouvement Arguments du Second Quatuor de notre bon Ives. Fugace mais très distinct.

Marrec invente l'eau chaude, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87412
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 13:20

Pas trop fanatique de ce quatuor, autrement : je trouve les procédés assez homogènes à l'oreille (sûrement pas du tout le cas sur la partition !), malgré le contrepoint généreux, l'impression de grands accords réguliers… C'est intéressant indéniablement, mais ne me bouleverse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Charles Ives - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ives   Charles Ives - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Ives
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Split IVES / AMORT
» Charles Camilleri (1931-2009)
» Ray Charles (1957)
» Charles Veal - only the best " CAPITOL 1980
» Charles Gounod (1818-1893)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: