Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 16 Juin 2007 - 16:40

Suite aux conseils de Vartan (Merci vartan !) j'ai découvert cette oeuvre.
Je n'ai que quelques écoute à mon compteur pour le moment.
Moi j'ai pas grand chose à en dire (comme d'hab quoi !) mais si certains veulent bien partager leur savoir et leurs sensibilité à cette oeuvre je serais un lecteur fidel et interessé et vu le gout pour les bizareries et les raretés qui caractérise un nombre incroyable des membres de ce Forum je serait surpris d'être le seul que ca intéresse.


Dernière édition par entropie le Lun 5 Mai 2008 - 1:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 16 Juin 2007 - 17:51

Comme toi, j'en suis à la découverte de cette oeuvre (merci Vartan Wink ) et ne peux pas trop en parler pour l'instant (une écoute) mais ce sera pour plus tard Smile

J'ai trouvé un lien pour en savoir un peu plus sur l'oeuvre:ICI


Dernière édition par le Sam 16 Juin 2007 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 16 Juin 2007 - 22:02

J'avais écrit ça en février:

vartan a écrit:
Callirhoé (1713 révisé 1741), Tragédie lyrique de André Cardinal Destouches

Encore un conseil avisé de David.

J'ai écouté quelques fois d'une oreille distraite, plutôt distrait par quelque papillon passant par là.

J'ai laissé reposer deux semaines - c'est souvent nécessaire pour les disques qui ne passent pas vraiment votre rampe, il faut toujours faire ça - et depuis deux jours c'est l'enchantement.

C'est surtout du Français, pur si cela veut dire quelque chose, habillé d'une musique d'une noblesse ni pompeuse ni compassée. Délicate, d'une élégance folle. Lully n'est pas encore loin, Rameau va bientôt triompher. On est ici dans cet entre-deux, dans un salon oublié entre ces deux Grands Appartements.
Aucun prologue courtisan. Juste de la poésie. Un sens de la prosodie et de l'économie musicale presque insoutenable de beauté. Clarté, concision, délicatesse. C'est terriblement émouvant. Ai-je pleuré ici ?

Ne l'achetez pas, d'ailleurs je ne l'ai pas trouvé sur Amazon, ni sur le site de Glossa, ni sur celui de Niquet et du Concert Spirituel.

Passez au large, ce n'est pas pour vous, c'est pour moi.

D'ailleurs Diapason lui cherche querelle,
Vois la critique, une bagatelle.


Troubles secrets dont l'horreur me dévore,
Que ne me laissez-vous respirer un moment ?
Je suis prêt d'immoler un rival que j'abbhorre,
Sa mort, loin de calmer l'excès de mon tourment,
Ne fait que l'irriter encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 16 Juin 2007 - 22:07

Ah oui un extrait m'avait vraiment enchanté au bt de Vartan. J'ai le souvenir d'une matière d'une très grande richesse et d'un lyrisme qui, asocié à cette pèriode, m'avait troublé. Depuis j'ai su me le procurer Wink mais je ne l'ai pas encore écouté. Les vacances arrivant sans doute prendrai-je le temps d'y consacrer une soirée, pour mon plus grand plaisir.


Dernière édition par le Sam 16 Juin 2007 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 16 Juin 2007 - 22:36

ouannier a écrit:
Ah oui un extrait m'avait vraiment enchanté au bt de Vartan. J'ai le souvenir d'une matière d'une très grande richesse et d'un lyrisme qui, asocié à cette pèriode, m'avait troublé. Depuis j'ai su me le procurer Wink mais je ne l'ai pas encore écouté. Les vacances arrivant sans doute prendrai-je ne temps d'y consacrer une soirée, pour mon plus grand plaisir.

J'espère. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Ven 26 Oct 2007 - 22:51

On attend ! fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Ven 26 Oct 2007 - 22:54

Trop tard, je boude.

D’ailleurs tu as dit de très belles choses.

Et comme tu le dis, pas touche, laissez-nous notre jouissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Ven 26 Oct 2007 - 23:08

C'est mon "Atys" à moi. Un choc mémorable.

Ce premier air..... Et ces récitatifs diablement émouvants entre nos deux amoureux... Tout est parfait et une fin unique en son genre.

Le premier disque est usé jusqu'à la moelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Ven 26 Oct 2007 - 23:22

Fin pas tout à fait unique, l’Idoménée de Campra fait pareil, mais de façon plus noire.

On est vraiment dans la deuxième école, avec des contrechants riches qui s’installent, un orchestre volubile très fluide, mais une posture encore très récitative du chant, même si la veine mélodique en est merveilleuse.

La fragmentation entre airs, danses et récitatifs, les scènes de caractère et le figuralisme parfois un peu facile de la troisième école n’ont pas encore déferlé. Cette œuvre bénéficie des qualités des deux générations qui l’encadrent : hauteur de vue littéraire de la précédente, évidence de la suivante.

C’est l’un des très grands chocs musicaux que j’ai reçus, moi aussi. Une des plus grandes réussites du répertoire lyrique à mon sens. Le texte est si beau, avec sa densité admirable, son exposition en huit vers. Une forme d’idéal du livret, du côté de l’épure. Avec, à l’autre bout du spectre, la sophistication des Gezeichneten…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 27 Oct 2007 - 0:44

Toi aussi tu dis ça bien. Et ce topic qui ne fait qu'une malheureuse demi-page, pour une telle oeuvre...

Et encore où en serions-nous si Entropie n'avait osé braver le tabou entourant Callirhoé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 27 Oct 2007 - 1:20

Avis aux amateurs: je viens de retrouver une édition originale de Callirhoé, dans un ancien catalogue (ça date de 2004) de U. Drüner, Ameisenbergstrasse 65 à Stuttgard antiquariat@musik-druener.de
Destouches "Callirhoé", Paris, Ballard, 1712, très bel état, avec les signatures autographes de Destouches et de Ballard, pour la modique somme de 1200 €.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 27 Oct 2007 - 1:48

C'est gentil, mais j'ai déjà des problèmes avec des partitions anodines pour les règlements à l'étranger, alors celle-ci... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 27 Oct 2007 - 1:52

Ca promet en tout cas. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Lun 11 Fév 2008 - 9:36

J'ai écouté Callirhoé.

Que ce soit clair : j'ai adoré. On ne voit pas le temps passer, les divertissements sont parfaitement intégrés au drame, tout s'enchaîne de manière limpide, il n'y a aucune répétition inutile ni temps morts, les choeurs et l'orchestre du Concert Spirituel sont au mieux de leur forme.

Les grands moments : Agénor seul ("Espoir qui me flattez d'un plus doux avenir"), tous les duos entre Agénor et Callirhoé, le choeur de réjouissance "Régnez sur nos âmes", la fureur de Corésus, la scène de l'oracle (splendide mise en scène !!!)

Au niveau des petites critiques : les choeurs sont parfois peu intelligibles même si la masse sonore est toujours somptueuse et la basse de cromorne émet occasionnellement des vibrations désagréables. Je trouve aussi que les "r"de Joao Fernandes sont roulés de manière un peu trop lourdement appuyée. Ca peut finir par devenir agaçant si on y prête trop attention. D'une manière générale je n'aime pas beaucoup non plus la voix de Stéphanie d'Oustrac. On a parfois du mal à distinguer ses "on" des "an" et sa voix me donne l'impression de manquer de puissance : comparée à un autre bas-dessus comme Guillemette Laurens elle me paraît souvent comme "à bout de souffle". Et surtout sa théâtralité me parait un peu forcée et artificielle. A l'inverse je trouve Cyril Auvity extraordinaire. Ce chanteur est parfait de bout en bout, il vit vraiment le drame, et son timbre magnifique. Il a été pour moi la vraie révélation de ce disque. Un pur bonheur. J'ai vu qu'il a été nommé cette année pour les Victoires de la Musique classique, j'espère qu'il l'emportera !

Sinon je ne rouvrirai pas le débat sur la boucherie mais c'est vrai qu'on a quand même un pincement au coeur quand on peut lire en tout petit sur la dernière page du livret : "Le prologue ainsi que plusieurs séquences ont été coupés : Air pour une Dryade, Reprise du Deuxième Air, Passepieds 1 et 2 (III-4), Air pour une Deuxième Bergère (IV-3)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Lun 11 Fév 2008 - 10:45

WoO a écrit:
Les grands moments : Agénor seul ("Espoir qui me flattez d'un plus doux avenir"), tous les duos entre Agénor et Callirhoé, le choeur de réjouissance "Régnez sur nos âmes", la fureur de Corésus, la scène de l'oracle (splendide mise en scène !!!)
Pour moi, les grands moments :
- la chaconne initiale, bien sûr
- le duo entre Callirhoé et la Reine au I (sans doute ce que je préfère, si, si)
- l'air d'Agénor au II
- la fureur de Corésus (tout son rôle est magnifique)
- la mort de Corésus.


Citation :
Au niveau des petites critiques : les choeurs sont parfois peu intelligibles
Tu écoutes le disque ou le concert radio de Beaune ? A Beaune, à cause du temps, le concert a été donné dans la basilique. Mais même là, en découvrant l'oeuvre sans livret, j'ai fini par comprendre. La diction est perfectible cela dit, mais ça reste largement bien.


Citation :
Je trouve aussi que les "r"de Joao Fernandes sont roulés de manière un peu trop lourdement appuyée.
Ok, j'ai ma réponse. Et son incarnation est un peu pâle, uniformément sombre.

D'Oustrac en effet tasse un peu tout, et avec une petite affectation un peu uniforme que tu relèves. Ca marche très bien au IV, un peu moins ailleurs.

Il faut absolument que tu écoutes le concert de Beaune, alors !

Avec Blandine Staskiewicz, qui fait encore mieux que je n'aurais pu le rêver avec l'Impératrice Guillemette. Et Alain Buet, un Corésus bien plus humain, vivant et souple (un baryton quoi).

Enfin, Cyril Auvity est sans l'ombre d'une hésitation la meilleure haute-contre depuis Howard Crook pour moi. Une vraie personnalité vocale, un grand engagement. Il était encore meilleur dans l'urgence du concert de Beaune.

Même Niquet y avait choisi des tempi plus vifs et moins contrastés, pour une folle cavalcade.


Citation :
J'ai vu qu'il a été nommé cette année pour les Victoires de la Musique classique, j'espère qu'il l'emportera !
Cyril Auvity n'a aucune chance dans cette compétition, si ce sont en effet les votes qui comptent. Airs mal choisis, et structurellement désavantagé par rapport à une voix de baryton-basse très riche. Sur la foi du disque, les votants ne lui accorderont pas leur vote.
Il faut dire qu'au delà de Mozart et à partir de Méhul, il n'est plus du tout à son affaire - technique baroque exclusivement.

En revanche, je ne peux que te recommander chaudement Proserpine, où il est à nouveau en duo avec Blandine Staskiewicz, et son disque de cantates Clérambault-Rameau, où il fait valoir les mêmes qualités que tu as entendues...


Citation :
Sinon je ne rouvrirai pas le débat sur la boucherie mais c'est vrai qu'on a quand même un pincement au coeur quand on peut lire en tout petit sur la dernière page du livret : "Le prologue ainsi que plusieurs séquences ont été coupés : Air pour une Dryade, Reprise du Deuxième Air, Passepieds 1 et 2 (III-4), Air pour une Deuxième Bergère (IV-3)"
Dans le livre fourni, il y a un article entier pour justifier (pas très bien) ces coupures.
Mais ça fonctionne tellement bien en l'état que je lui pardonne très volontiers.

Je sais aussi qu'il a conservé la version révisée, à une époque où les prologues étaient supprimés, mais lorsqu'on sait, à la lecture de la partition d'Omphale par exemple, que le génie de Destouches s'exprime bien plus nettement dans les Prologues, on trépigne un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Dim 17 Fév 2008 - 15:54

Dieu sait par quel miracle, mais j'ai enfin écouté la mythique version de concert donné à Beaune ! Very Happy

Tu as parfaitement raison : Blandine Staskiewicz et Alain Buet sont bien meilleurs que le tandem D'Oustrac/Fernandez. Ils sont moins uniformes ou affectés dans leur jeu et incarnent leurs personnages avec plus de conviction. Leur voix même me convient mieux : Staskiewicz en particulier me fait complètement oublier D'Oustrac. Cyril Auvity est fidèle à ce que j'avais déjà pu entendre dans la version Glossa (mais peut-être mieux mis en valeur dans cette dernière). Hervé Niquet mène son drame tambour battant, et toujours avec autant d'urgence, mais on y respire mieux.

DavidLeMarrec a écrit:
En revanche, je ne peux que te recommander chaudement Proserpine

C'est commandé depuis deux semaines ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 11:27

J'ai commencé Callirhoé hier soir et, mon dieu, je m'attendais à tout sauf à ça mais... j'adore.
Je ne pensais n'en écouter que quelques minutes pour voir si cela me plaisait relativement, auquel cas j'aurai continué par curiosité le lendemain, mais je me suis laissé emporter jusqu'au deuxième acte.

Le premier air de Callirhoé me bouleverse à chaque fois, les duos et les choeurs sont magnifiques... Bref, il faut que je le finisse et j'en parlerai un peu plus longuement (certainement moins bien que d'autres l'ont fait jusqu'ici, mais tant pis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 13:04

Wolferl a écrit:
Le premier air de Callirhoé me bouleverse à chaque fois,

Moi aussi, je fais mon Atom à chaque fois. Sad

Et attends d'entendre la suite et la fin, ô tellement sublime. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 13:15

Wolferl est prêt pour lully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 13:26

Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 14:45

Tu as écouté le studio ou le concert de Beaune ?

Bienvenue dans le monde des toqués de Calli, l'un des plus beaux opéras de tous les temps. 8°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 15:57

C'est la version de studio, je ne savais pas qu'un live avait aussi été enregistré. L'un est meilleur que l'autre ?


Sinon, je viens de finir et, ma foi, je n'y avais même pas songé mais l'opéra est sans doute le meilleur moyen pour moi dans rentrer dans l'univers baroque pour lequel j'avais quelques affinités, ponctuellement, mais guère plus.
Ici, la musique est magnifique presque de bout en bout (quelques longueurs pourtant pendant la fête des bergers à l'Acte IV à mon goût), et le livret, ou plutôt le poème, également, avec ce genre d'intrigue que j'adore : les dieux demandent le sacrifice de Callirhoé ou d'un de ses amants, celle-ci se désigne mais Agénor aussi, alors que Corésus ne veut voir mourir ni celle qu'il aime ni son rival qui serait honoré... Ah, quel délicieux dilemme ! Et cette fin brutale, vraiment... je ne trouve pas de mots.

J'ai aussi quelques petites questions, qui sembleront sûrement maladroites voire stupides, mais je me lance :
Est-ce anodin que la seule fois où le prénom de Callirhoé est prononcé dans tout l'opéra soit lorsque l'Oracle prononce la sentence des dieux ? Je ne sais pas si ça a une signification particulière, mais ça m'a vraiment sauté aux yeux, ou plutôt aux oreilles.
J'ai remarqué aussi que, même si la musique est clairement séparée en airs, duos, récitatifs, passages instrumentaux etc, elle ne semble être que d'un seul tenant, presque sans interruption. Est-ce habituel pour l'époque ? Et dans ce cas, pourquoi a-t-on voulu briser cette unité en voulant beaucoup plus "compartimenter" les oeuvres comme à l'époque classique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 19:37

Wolferl a écrit:
C'est la version de studio, je ne savais pas qu'un live avait aussi été enregistré.
Il a juste été radiodiffusé.

Citation :
L'un est meilleur que l'autre ?
La prise sur le vif est beaucoup plus urgente. Callirhoé et Corrésus sont formidablement incarnés (c'est aussi Auvity, et en meilleure forme, dans Agénor).


Citation :
Ici, la musique est magnifique presque de bout en bout (quelques longueurs pourtant pendant la fête des bergers à l'Acte IV à mon goût),
Ce ne sont pas des longueurs, en principe, mais des divertissements. Mr. Green
Non, en fait, je suis d'accord, surtout pour le culte de l'acte III qui est moins intéressant musicalement - alors qu'il s'agit théoriquement du point névralgique d'un drame.


Citation :
et le livret, ou plutôt le poème, également, avec ce genre d'intrigue que j'adore : les dieux demandent le sacrifice de Callirhoé ou d'un de ses amants, celle-ci se désigne mais Agénor aussi, alors que Corésus ne veut voir mourir ni celle qu'il aime ni son rival qui serait honoré... Ah, quel délicieux dilemme ! Et cette fin brutale, vraiment... je ne trouve pas de mots.
Originellement, Bacchus venait débloquer la situation, à la façon de Héraklès dans Philoctète.


Citation :
J'ai aussi quelques petites questions, qui sembleront sûrement maladroites voire stupides, mais je me lance :
Est-ce anodin que la seule fois où le prénom de Callirhoé est prononcé dans tout l'opéra soit lorsque l'Oracle prononce la sentence des dieux ? Je ne sais pas si ça a une signification particulière, mais ça m'a vraiment sauté aux yeux, ou plutôt aux oreilles.
Une explication prosaïque (si l'on peut dire) serait que ça fait quatre syllabes. Mais tu as raison, il y a de quoi creuser sur la question : caractérisée avant tout en tant que victime expiatoire ?


Citation :
J'ai remarqué aussi que, même si la musique est clairement séparée en airs, duos, récitatifs, passages instrumentaux etc, elle ne semble être que d'un seul tenant, presque sans interruption. Est-ce habituel pour l'époque ?
La direction de Niquet y est pour beaucoup. Il joue les récitatifs comme des ensembles ou des finals...
D'ailleurs c'est encore plus d'un seul tenant dans la version radiodiffusée !

Mais sinon, oui, on tend vers ça à partir de Lully... Les opéras de Campra et Desmarest (deuxième école) sont eux aussi très "fondus".


Citation :
Et dans ce cas, pourquoi a-t-on voulu briser cette unité en voulant beaucoup plus "compartimenter" les oeuvres comme à l'époque classique ?
On ne l'a pas à proprement parler brisée, tu soulèves une très vaste question.

C'est que l'opéra classique auquel tu penses hérite de l'opéra seria, qui fonctionne différemment.

Il y a aussi l'opéra comique, qui n'a rien à voir avec l'opéra, et qui a été créé aux foires parisiennes au début du XVIIIe siècle.

Enfin, potentiellement une certaine fascination pour le théâtre et pour la voix qui a poussé à mettre en valeur des acteurs ou des chanteurs isolés (chez Gluck, les rôles sont plus vastes et les "numéros" plus développés).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Jeu 10 Avr 2008 - 22:05

atomlegend a écrit:
Wolferl est prêt pour lully
Il tomberait de haut… batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Ven 11 Avr 2008 - 2:10

fesse

Ne dis pas n'importe quoi, le tandem Quinault/Lully c'est de la dynamite !
A partir du moment où on a bien intégré les "longueurs" à venir bien sûr. Mr. Green

Comme chez Destouches les divertissements sont pleinement justifiés par l'action dans les tragédies de Lully. Des danses, des récitatifs qui exhalent la beauté de la langue classique, du théâtre, des chants, les dieux de la fable (beaucoup moins carton-pâte chez Lully que chez ses sucesseurs), que d'ingrédients à se mettre sous la dent ! Beaucoup plus varié que la triste alternance récitatif-aria-récitatif-aria du seria...

Pour l'Acte III je ne suis pas du tout d'accord, la scène de l'oracle est vraiment un grand moment... Le moment où la musique cesse complètement et où l'oracle prononce sa sentence est terrifiant. On s'y croirait bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Ven 11 Avr 2008 - 2:17

J'aime beaucoup aussi et je trouve ce divertissement indispensable, seule île sereine, qui permet brièvement de quitter ce monde de brutes qui forcent Calli, sa mère, Coresus et le peuple.
Je pense que sans cette îlot de gaité (relative) l'oeuvre risquerait d'être trop uniformément larmoyante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Ven 11 Avr 2008 - 12:04

Je suis d'accord, on ne pourrait pas retirer ces divertissement puisqu'ils marquent un peu un repos et surtout qu'ils font partie intégrante de l'action (d'ailleurs l'idée de cet hommage joyeux à l'Acte IV alors que tous les personnage sont face au dilemme qu'ils vont devoir affronter accetntue la tension, un peu comme à la fin du premier acte de Don Gio lorsque Zerline est presque en train de se faire violer en coulisse et que la fête continue à battre son plein... bref, je m'égare), mais j'ai tout de même trouvé ça un peu long : tous ces choeurs de remerciements qui répetent dix fois les mêmes couplets, la reprise de chaque air etc. Enfin, j'ai trouvé que ça plombait quand même un peu la dynamique.
Mais je parle évidemment de l'acte IV, à l'acte III ça passe comme une lettre à la poste Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 0:51

Je vais m'y mettre aussi, vous me donnez envie et après tout la curiosité est le plus avantageux des vilains défauts.

Par contre j'espère que ça se trouve chez un disquaire, je viens de passer une grosse commande à amazon avec la carte de ma mère et on ne peut plus pour un bout de temps, là. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 0:56

Tu mets tes parents dans le rouge?

T'as pas honte? fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 0:57

Spiritus a écrit:
Je vais m'y mettre aussi, vous me donnez envie et après tout la curiosité est le plus avantageux des vilains défauts.

Par contre j'espère que ça se trouve chez un disquaire, je viens de passer une grosse commande à amazon avec la carte de ma mère et on ne peut plus pour un bout de temps, là. Confused

A la Fnac, je lorgne dessus aussi, à cause de la même personne.
C'est malin.

cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 1:00

Xavier a écrit:
Tu mets tes parents dans le rouge?

T'as pas honte? fesse

Mais elle est complice. hehe

C'est la faute à Szymanowski siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 1:10

Spiritus a écrit:
Je vais m'y mettre aussi, vous me donnez envie et après tout la curiosité est le plus avantageux des vilains défauts.

Par contre j'espère que ça se trouve chez un disquaire, je viens de passer une grosse commande à amazon avec la carte de ma mère et on ne peut plus pour un bout de temps, là. Confused
Le problème pour toi, c'est que c'est une édition passionnante en livre-disque, avec des articles universitaires et tout et tout, mais que c'est donc un peu plus cher qu'un disque standard. Ca se trouve chez les disquaires, sinon.
Le mécénat peut éventuellement quelque chose pour toi, tu devrais te renseigner, ça existe dans les bonnes enseignes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 20:02

Méfie-toi si tu commandes sur Amazon : il faut bien faire attention à ce que soit "l'édition spéciale", donc uniquement en français et avec le livre. Celle-ci vaut vraiment le coup. Je me suis déjà fait avoir : j'ai revendu le double CD avec son minuscule livret trilingue pour racheter le livre-disque ensuite, bonjour les économies. Mais je ne le regrette pas. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 41
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 20:45

WoO a écrit:
Méfie-toi si tu commandes sur Amazon : il faut bien faire attention à ce que soit "l'édition spéciale", donc uniquement en français et avec le livre. Celle-ci vaut vraiment le coup. Je me suis déjà fait avoir : j'ai revendu le double CD avec son minuscule livret trilingue pour racheter le livre-disque ensuite, bonjour les économies. Mais je ne le regrette pas. Very Happy
c-à-d ?
celui à 29 € plutôt que celui à 25 €, ou bien l'édition 1 livre + 2 CDs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Sam 26 Avr 2008 - 21:04

Il faut faire très attention au visuel. Le disque à 29 et celui à 25 sont à mon avis les mêmes. En tout cas il y a un gros doute même si on pourrait supposer que celui à 29 est avec le livre. Si on regarde Sémélé on a le visuel du livre et la précision "Format : Edition spéciale" qui n'est pas mentionnée dans le cas des CD à 25 et 29 euros. Le Callirhoé avec le visuel livre sur Amazon est marqué "indisponible". On ne doit plus pouvoir le trouver sur ce site, l'édition avec livre est limitée à 3099 exemplaires. Mais on doit toujours pouvoir le trouver sur le site de la Fnac (hors de prix donc).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Lun 5 Mai 2008 - 0:45

Je voulais parler ici du Carnaval et la Folie, autre oeuvre lyrique de André Cardinal Destouches. Les sujets généraux fourre-tout sont finalement peu pratiques, on pourrait peut-être demander à Entropie de renommer ce topic pour l'élargir aux autres oeuvres de Destouches : "Callirhoé et autres oeuvres lyriques", le peu d'oeuvres enregistrées et disponibles ne justifiant peut être pas la création de topic multiples et isolés.

J'ai achevé ce soir l'écoute de cette oeuvre grâce à Morloch qui nous a communiqué un lien parfaitement public et extrêmement utile (j'espère qu'il ne sera pas retiré) sur le site de l'Académie baroque d'Ambronay : http://ambronay2007.musikemoi.com/ - Il s'agit de la rediffusion sur France Musique du 1er mai 2008.

On lira une critique très intéressante de la représentation à l'opéra comique sur le blog de Bajazet : http://isoladisabitata.over-blog.org/article-7368399.html

Et on trouvera des informations complémentaires sur l'incontournable site de J-C Brenac qu'on ne présente plus.

J'ai passé un excellent moment à l'écoute de cette oeuvre dont le livret est disponible sur ODB Opéra. Il faut dire qu'il est parfaitement indispensable ici. L'intrigue est déjà plutôt tordue de par les héros qu'elle met en scène : la Folie et le Carnaval principalement, les coupes opérées par Niquet ensuite si elles permettent parfois de clarifier le propos l'obscurcissent aussi souvent (fâcheuse disparition du prologue), le choix du québecquois moderne enfin n'arrange rien et on ne peut suivre cette oeuvre sans recourir au livret. J'ai tenté le premier acte en me passant de celui-ci et c'est très vite devenu insupportable. Côté interprétation j'ai été plutôt séduit par le bas-dessus qui chante la Folie (Mélodie Ruvio) et le Carnaval de Paul-Henry Vila, même s'il n'est pas exceptionnel, est tout à fait acceptable. Les deux forment un bon duo. Côté musique Niquet est fidèle à lui même : une tension et une énergie incroyable, un continuo très fourni (peut-être trop parfois, on aimerait qu'il laisse les voix prendre un peu le dessus), ça manque aussi parfois d'un peu de respiration et de temps mort mais il y a tellement de bonnes trouvailles instrumentales qu'on ferme les yeux sur ce point. Le public était en tout cas aussi conquis que moi et des applaudissements ont même éclatés suite à un passage particulièrement animé de l'Acte III qui marque l'arrivée de la suite de la Folie au son des flûtes, tambours et autres timbales.

On sent bien l'ironie du livret et c'est un délice de voir que Houdar de la Motte joue avec les conventions de l'opéra baroque français : scène de tempête, scène du sommeil complètement détourné et qui donne un passage très amusant où la Folie s'endort tandis que son amoureux se lamente à ses côtés, etc. Le personnage de la Folie est finalement très attachant. La scène du professeur de folie et des petits braillards qui répètent la leçon en italien, est aussi un moment très réjouissant avec ce qui ressemble à une chaconne endiablée (avec castagnettes s'il vous plaît) en guise de conclusion.

Bref, écoutez le vous ne le regretterez pas ! I love you


Dernière édition par WoO le Lun 5 Mai 2008 - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Lun 5 Mai 2008 - 1:20

C est fait ! Wink

Juste une chose d'apres ton post on dirait que tu pense que ce n'est qu'en ecoute mais as tu vu qu'on pouvait le tèlècharger ?


Dernière édition par entropie le Lun 5 Mai 2008 - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Lun 5 Mai 2008 - 1:32

Merci Entropie Smile

Oui je l'ai vu ensuite et je me suis empressé de le faire Wink

ATTENTION : sur ODB-Opéra le livret est à télécharger dans la rubrique Desmarest, ne me demandez pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 12:45

Malgré toutes les réserves de WoO, j'ai pris beaucoup de plaisir à écouter ce Carnaval et la Folie. Je ne peux être très locace sur le sujet ne l'ayant entendu qu'une seule fois, mais le rythme endiablé, le bonheur communicatif des artistes, la volonté de gentil pastiche du librettiste, les lignes musicales si caractéristiques de Destouches, contorsionnées et expressives, m'ont vraiment beaucoup plu.
Je n'ai pas vu où la prononciation à l'ancienne pouvait gêner l'auditeur, j'y suis tout à fait habitué et l'ai à peine remarqué, c'est vraiment une question d'habitude. Je ne supportais pas moi non plus au début de cette mode.
Vraiment un divertissement recommandable. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 13:42

Merci WoO !

Je l'ai écouté plusieurs fois, mais pas assez précisément pour en parler (un peu occupé à autre chose en ce moment). Très belle musique, comme le dit Vartan, on retrouve bien les contrechants généreux et sinueux si caractéristiques de Destouches.

Côté livret, les explications de Bajazet sont plus précieuses que jamais, surtout pour ceux qui débarqueraient plus ou moins dans la dimension théorique de la tragédie lyrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 14:41

Je vais encore faire l'ingrat qui dénigre tout ce qu'on lui offre gratuitement sur un plateau d'argent...

Il est bien gentillet ce carnaval, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 14:48

Jorge a écrit:
Je vais encore faire l'ingrat qui dénigre tout ce qu'on lui offre gratuitement sur un plateau d'argent...
Pourquoi tu le fais si tu le sais ? Laughing

Citation :
Il est bien gentillet ce carnaval, non?
Il n'est pas du niveau de Calli, bien sûr - mais qui l'est.

L'intérêt est largement dans le travail formel, je crois que l'article de Bajazet l'éclaire suffisamment.

Tu l'as écouté avec le livret, au moins ? Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 14:50

Ah tiens c'est peut-être ça mon erreur.

C'est un très bel ouvrage mais il lui manque le truc en plus. Et la direction de Niquet mériterait un peu plus d'alanguissement et de ruse.

Bon allez ; j'y retourne avec livret cette fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 14:52

Jorge a écrit:
Ah tiens c'est peut-être ça mon erreur.
Mr. Green

Citation :
C'est un très bel ouvrage mais il lui manque le truc en plus. Et la direction de Niquet mériterait un peu plus d'alanguissement et de ruse.
Je suis d'accord avec tout ça. Mais le livret ajoute quand même sacrément !


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mer 14 Mai 2008 - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 14:54

C'est ici qu'il faut que je confesse que j'abhorre ce "MDR" dans votre bouche pourtant si prompte aux subtilités de la langue. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 14:57

Flûte, j'avais édité et ce n'est pas parti.

Oui, MDR, ce n'était pas bien, trop condescendant. Je lui ai préféré un petit souriard gentiment sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 15:01

"MDR" ca n'a rien de condescendant; c'est juste grotesque de parler comme un adolescent accro de "MSN"... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 15:05

Jorge a écrit:
"MDR" ca n'a rien de condescendant; c'est juste grotesque de parler comme un adolescent accro de "MSN"... Mr. Green
Alors ça, je m'en moque un peu. Je ne trouve pas ça plus bête que de mettre un souriard qui commence à se galvauder sérieusement.

C'est plutôt la nuance qui m'intéresse, en l'occurrence, bien faire comprendre ce que je veux dire. Non pas "quel abruti, il ne lit pas les livrets ce petit niais" mais "tout s'explique". Ca fait une différence sensible, et s'il faut convoquer MSNMDR pour ce faire (d'abord, sur MSN, c'est LOLOL qui était homologué, aux dernières nouvelles), ma foi, peu m'importe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 15:06

DavidLeMarrec a écrit:

C'est plutôt la nuance qui m'intéresse, en l'occurrence, bien faire comprendre ce que je veux dire. Non pas "quel abruti, il ne lit pas les livrets ce petit niais" mais "tout s'explique".

Alors celle-là je la retiens rambo Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   Mer 14 Mai 2008 - 15:12

Jorge a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

C'est plutôt la nuance qui m'intéresse, en l'occurrence, bien faire comprendre ce que je veux dire. Non pas "quel abruti, il ne lit pas les livrets ce petit niais" mais "tout s'explique".

Alors celle-là je la retiens rambo Laughing
Quand je dis qu'il vaut mieux utiliser tous les signes qui sont à notre disposition pour éviter les malentendus. hehe

Spoiler:
 
Jorge, ne clique pas dessus, la question s'adresse aux autres. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Destouches (Callirhoé et autres oeuvres )
» Des oeuvres qui en rappellent d'autres
» Field - Nocturnes (et autres oeuvres pour piano seul)
» Brahms - Requiem allemand et autres oeuvres vocales
» Symphonies de Beethoven et autres oeuvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: