Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Miklos Rozsa - un compositeur capital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Christian
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 72
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Miklos Rozsa - un compositeur capital   20/6/2007, 18:34

Bonjour,

À titre de nouveau participant à ce forum, je désire connaître l'opinion des autres usagers sur le compositeur hongrois, à al fois de musique de concert et de musique de films Miklos Rozsa (1907-1995).

Auteur de quelque 45 oeuvres de concert et d'environ 100 films, Miklos Rozsa est l'un des plus grands compositeurs du XXe siècle.

Il s'est notamment spécialisé dans le film noir (Assurance sur la mort (Double Indemnity) et le Poison (Lost Weekend) de Billy Wilder; Les Tueurs (The Killers) de Robert Siodmak; Les Démons de la liberté (Brute Force) de Jules Dassin) et dans le film à caractère historique ou biographique (La Vie passionnée de Vincent Van Gogh (Lust for Life) de Vincente Minnelli; Ivanhoe de Richard Thorpe; Quo Vadis de Mervyn Le Roy; Ben-Hur de William Wyler; Le Cid d'Anthony Mann; Les Contrebandiers de Moonfleet (Moonfleet), de Fritz Lang).

L'année 2007 constituant le 100e anniversaire de naissance du compositeur, deux enregistrements exceptionnels ont été publiés à titre de célébration de cet événement :

- La Vie privée de Sherlock Holmes, de Billy Wilder
- La Maison du Docteur Edwardes (Spellbound), d'Alfred Hitchcock.

Connaissez-vous Rozsa et l'aimez-vous?

Il faut découvrir sa musique si on ne la connaît pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   20/6/2007, 20:36

Ça ne fait pas longtemps que je le connais. Sa musique de concert, en particulier le Concerto pour violon, est fascinante. Tout le géni de son compatriote Bartok mais en plus accessible (même si j'aurais une préférence pour Bartok!).

Aurais-tu quelques suggestions de disques (disponibles) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   21/6/2007, 02:31

Bienvenue à toi Christian. Wink

Christian a écrit:

Auteur de quelque 45 oeuvres de concert et d'environ 100 films, Miklos Rozsa est l'un des plus grands compositeurs du XXe siècle.

Tu veux dire un des plus grands compositeurs de cinéma?
Parce que sinon, y a quand même de la concurrence avec Debussy, Ravel, Schoenberg, Stravinsky, Bartok...

Christian a écrit:
- La Vie privée de Sherlock Holmes, de Billy Wilder
- La Maison du Docteur Edwardes (Spellbound), d'Alfred Hitchcock.

Connaissez-vous Rozsa et l'aimez-vous?

Je connais justement ces deux films-là (j'ai dû entendre d'autres choses de lui certainement), je me souviens d'un BO assez marquante pour le Sherlock Holmes avec une belle ambiance, un bon thème.
Pour le Hitchcock ça m'avait paru très traditionnellement hollywoodien, Hitchcock lui-même disait à propos de cette musique: "quand les violons démarrent, c'est horrible" Laughing
Il trouvait que c'était beaucoup trop mélo par rapport à son film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   21/6/2007, 04:29

Xavier a écrit:
Bienvenue à toi Christian. Wink

Christian a écrit:

Auteur de quelque 45 oeuvres de concert et d'environ 100 films, Miklos Rozsa est l'un des plus grands compositeurs du XXe siècle.

Tu veux dire un des plus grands compositeurs de cinéma?
Parce que sinon, y a quand même de la concurrence avec Debussy, Ravel, Schoenberg, Stravinsky, Bartok...

Christian a écrit:
- La Vie privée de Sherlock Holmes, de Billy Wilder
- La Maison du Docteur Edwardes (Spellbound), d'Alfred Hitchcock.

Connaissez-vous Rozsa et l'aimez-vous?

Xavier, tu te trompes, Debussy, Ravel, Schoenberg, Stravinsky (sauf erreur) et Bartok n'ont écrit aucune musique de film. Plusieurs cinéastes ont plutôt utilisé leurs oeuvres dans leurs films.

Dans le cas de Rosza, il a composé plus de 100 musiques de film et pas n'importe lesquelles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   21/6/2007, 04:33

Tristan-Klingsor a écrit:

Xavier, tu te trompes, Debussy, Ravel, Schoenberg, Stravinsky (sauf erreur) et Bartok n'ont écrit aucune musique de film. Plusieurs cinéastes ont plutôt utilisé leurs oeuvres dans leurs films.

Tu m'as mal compris. Wink

Ce que je voulais dire c'est que Rosza est sans doute un très bon compositeur de cinéma, mais comme Christian disait "l'un des plus grands compositeurs du XXè siècle", je voulais dire qu'en musique pure il a forte concurrence face à lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   21/6/2007, 04:36

Nous sommes donc d'accords! Mais il est injuste que Rosza soit aussi peu connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   21/6/2007, 14:40

il me semble que la concurrence en matière de musique de film est grande aussi, je ne vois pas ce que la musique de Rosza a à envier à celle d'Hermann ou de Waxman.
Le "concerto" de Spellbound est d'un romantisme éculé, c'est gentil, un peu lourd orchestralement, je crois qu'Addinsell lui-même risque de survivre plus longtemps au concert: là, le côté "too-much" est assumé, c'est aussi beau que du Michel Magne.
Revenir en haut Aller en bas
Christian
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 72
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   26/6/2007, 19:02

Bonjour,

Je désirais attendre quelque peu avant de répondre aux quelques courriels qu'avait suscité le mien.

Je puis constater que le sujet (Miklos Rozsa) n'a pas reçu autant de réponses auxquelles je m'attendais. Cela est explicable en partie du fait que Rozsa appartienne à une époque du cinéma (1937-1981) au cours de laquelle beaucoup de participants au présent Forum étaient, soit pas encore nés ou encore trop jeunes pour bien le connaître et que ce qui appartient à cette époque représente souvent la préhistoire de la musique.

Enfin, maintenant, à mon tour de répondre :

Sud 273 a écrit : "il me semble que la concurrence en matière de musique de film est grande aussi, je ne vois pas ce que la musique de Rosza a à envier à celle d'Hermann ou de Waxman.
Le "concerto" de Spellbound est d'un romantisme éculé, c'est gentil, un peu lourd orchestralement, je crois qu'Addinsell lui-même risque de survivre plus longtemps au concert: là, le côté "too-much" est assumé, c'est aussi beau que du Michel Magne"

Je n'ai jamais mis en doute le talent de Waxman ni de Herrmann, surtout lorsque leur musique est mariée à l'image. Toutefois, il est assez pénible d'écouter du Waxman ou du Herrmann toute une soirée (surtout Herrmann). lorsque leur musique est détachée de l'image : il existe trop d'éléments visuels qui manquent et la scène de la douche de Psycho est presque totalement incompréhensible sans la mise en scène magistrale de Hitchcock. Par ailleurs, la musique de films de Rozsa est absolue et s'écoute très bien pour elle-même, tout autant que celle des grands romantiques et impressionnistes du siècle dernier. Les quelque 100 partitions de Rozsa pour le cinéma sont des poèmes symphoniques en eux-mêmes ou des opéras sans paroles. Franz Waxman n'at-il pas dit de Miklos Rozsa en 1959 (après que ce dernier ait reçu son Oscar pour Ben-Hur : Rozsa mérite cet honneur car il est le plus grand compositeur pour le cinéma. Quant à Herrmann, l'appréciation qu'il avait pour Rozsa était également réelle et, venant d'Herrmann, ce n'était pas un mince compliment, quand on sait qu'il détestait les poseurs prétentieux.

Je vous en prie, M. Sud273, ne comparez pas Richard Addinsell à Miklos Rozsa ni à Michel Magne, il ne s'agit pas de la même catégorie : Rozsa possédait une formation de conservatoire de Leipzig alors que les deux autres sont d'habiles arrangeurs, sans formation formelle. Leur musique commerciale est belle, sans plus. Quant à l'aspect commercial, n'oublions pas que Rozsa a refusé de composer Star Wars en 1977 pour honorer la promesse qu'il avait faite à Alain Resnais de composer un petit film appelé Providence alors que l'on connaît le succès commercial de Star Wars et de la musique de John Williams (excellente il faut l'avouer, mais empruntée à Gustav Holst, à William Walton, à Alfred Newman, à Stravinsky, etc., etc.

Quand je fais référence à Spellbound, je ne veux pas citer son concerto mais bien la partition complète qui dure environ 70 minutes et qui est un poème symphonique en elle-même.

Xavier a écrit :

"Pour le Hitchcock ça m'avait paru très traditionnellement hollywoodien, Hitchcock lui-même disait à propos de cette musique: "quand les violons démarrent, c'est horrible"
Il trouvait que c'était beaucoup trop mélo par rapport à son film."

Je ne crois pas qu'Hitchcock puisse être considéré comme un juge sûr en matière de musique : n'a-t-il pas écarté la splendide musique qu'Hermann avait composée pour Torn Curtain, pour la remplacer par la musique médiocre de John Addison pour ce même film?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   26/6/2007, 19:11

Christian a écrit:

Je puis constater que le sujet (Miklos Rozsa) n'a pas reçu autant de réponses auxquelles je m'attendais.

Il ne faut jamais trop attendre, sinon on est souvent déçu.

Christian a écrit:
Cela est explicable en partie du fait que Rozsa appartienne à une époque du cinéma (1937-1981) au cours de laquelle beaucoup de participants au présent Forum étaient, soit pas encore nés ou encore trop jeunes pour bien le connaître et que ce qui appartient à cette époque représente souvent la préhistoire de la musique.

Je ne crois pas, beaucoup ici connaissent le cinéma et les BO de cette époque.

Christian a écrit:
Je n'ai jamais mis en doute le talent de Waxman ni de Herrmann, surtout lorsque leur musique est mariée à l'image. Toutefois, il est assez pénible d'écouter du Waxman ou du Herrmann toute une soirée (surtout Herrmann). lorsque leur musique est détachée de l'image : il existe trop d'éléments visuels qui manquent et la scène de la douche de Psycho est presque totalement incompréhensible sans la mise en scène magistrale de Hitchcock.

Oui mais tout le monde a cette scène dans la tête!
Par ailleurs une musique bien faite pour l'image est forcément dépendante de celle-ci...

Christian a écrit:
Xavier a écrit :

"Pour le Hitchcock ça m'avait paru très traditionnellement hollywoodien, Hitchcock lui-même disait à propos de cette musique: "quand les violons démarrent, c'est horrible"
Il trouvait que c'était beaucoup trop mélo par rapport à son film."

Je ne crois pas qu'Hitchcock puisse être considéré comme un juge sûr en matière de musique : n'a-t-il pas écarté la splendide musique qu'Hermann avait composée pour Torn Curtain, pour la remplacer par la musique médiocre de John Addison pour ce même film?

Je n'ai fait que rapporter l'anecdote, je n'ai pas dit qu'il avait raison!

Mais pour l'instant, je n'ai rien entendu qui me permette de dire que Rozsa soit le plus grand compositeur de musique de films...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   26/6/2007, 21:14

Rosza n'a peut-être pas composé pour de très grands films, Ben-Hur mis à part (mais là encore je tends à préférer la musique qu'Elmer Bernstein fit pour les 10 commandements). Je ne mets pas en cause son savoir technique, je trouve ce que je connais de lui assez lourd orchestralement et un peu daté: je dois reconnaître avoir un assez bon souvenir de la musique de Providence mais c'est lointain: j'aime beaucoup Bernard Hermann et je l'écoute volontiers sans les images(Gulliver ou le fantôme de Mrs Muir sont tout autant des poèmes symphoniques), j'écoute de temps en temps Weithering Heights.
Sans établir de comparaison je préfère les musiques de cinéma de Korngold, Antheil, Victor Young et même Rota. Je reconnais que Rosza est d'une autre trempe que Williams ou les compositeurs du cinéma américain d'aujourd'hui mais je n'arrive pas à m'y intéresser suffisament pour faire le tri de moi-même dans ce qui est à écouter dans son oeuvre.
Donc une petite liste de suggestions dans ses musiques moins connues que Ben-Hur ou Spellbound pourrait être profitabl.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   26/6/2007, 21:43

sud273 a écrit:

Donc une petite liste de suggestions dans ses musiques moins connues que Ben-Hur ou Spellbound pourrait être profitabl.

Tout à fait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   11/7/2007, 22:41

Je viens d'écouter la Symphonie concertante opus 28 pour violon et violoncelle (par Kremer et son ensemble sur Mezzo), très belle oeuvre, très agréable, un peu du Bartok en un peu plus sucré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   11/7/2007, 23:17

Moi aussi, j'ai bien aimé, agréable est le mot qui me vient à l'esprit également
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   12/7/2007, 01:49

Christian a écrit:
Cela est explicable en partie du fait que Rozsa appartienne à une époque du cinéma (1937-1981) au cours de laquelle beaucoup de participants au présent Forum étaient, soit pas encore nés ou encore trop jeunes pour bien le connaître et que ce qui appartient à cette époque représente souvent la préhistoire de la musique.
Guillaume (membre du forum) qui a 13 ans, écoute du Mozart à fond les manettes. Ca c'est plus la préhistoire, c'est le big bang ! Laughing

Citation :
Toutefois, il est assez pénible d'écouter du Waxman ou du Herrmann toute une soirée (surtout Herrmann).
Je trouve que Rozsa est aussi pénible à écouter une soirée entière. Mais c'est dû à la forme. Comme tu dis, détaché du support filmique ça ne sert pas toujours la musique. Cela a tendance à être plus supportable après les année 60 quand les musiques sont aussi adaptées pour le disque.

Citation :
Par ailleurs, la musique de films de Rozsa est absolue et s'écoute très bien pour elle-même, tout autant que celle des grands romantiques et impressionnistes du siècle dernier. Les quelque 100 partitions de Rozsa pour le cinéma sont des poèmes symphoniques en eux-mêmes ou des opéras sans paroles.
Tu es fan de Rozsa, est-ce vraiment raisonnable ? Mr. Green "Poèmes symphoniques" je n'irais quand même pas jusque là. Ecouté au disque c'est tout aussi "détricoté" que les musiques de films qui lui sont contemporaines.

Citation :
Quant à Herrmann, l'appréciation qu'il avait pour Rozsa était également réelle et, venant d'Herrmann, ce n'était pas un mince compliment, quand on sait qu'il détestait les poseurs prétentieux.
Il paraît qu'il détestait Jerry Goldsmith. Il trouvait sa musique trop facile. Il y a de quoi rester dubitatif quand on connait les partitions de Goldsmith des années 60.

Citation :
Je vous en prie, M. Sud273, ne comparez pas Richard Addinsell à Miklos Rozsa ni à Michel Magne, il ne s'agit pas de la même catégorie : Rozsa possédait une formation de conservatoire de Leipzig alors que les deux autres sont d'habiles arrangeurs, sans formation formelle. Leur musique commerciale est belle, sans plus.
Arrête ça tout de suite sud ! fesse

Citation :
Quant à l'aspect commercial, n'oublions pas que Rozsa a refusé de composer Star Wars en 1977 pour honorer la promesse qu'il avait faite à Alain Resnais de composer un petit film appelé Providence alors que l'on connaît le succès commercial de Star Wars et de la musique de John Williams (excellente il faut l'avouer, mais empruntée à Gustav Holst, à William Walton, à Alfred Newman, à Stravinsky, etc., etc.

C'est quoi cette histoire scratch, je n'ai jamais entendu parler de ça. Tu as une source ? J'ai consulté des articles et des interviews datant de 1977 (année de sortie de Star Wars) et il en ressort que George Lucas voulait de la musique classique (Brahms, Liszt, Tchaikovsky…). Son ami Spielberg lui a conseillé de ne pas faire ça et de faire appel à John Williams qui avait remporté un an plus tôt l'oscar pour Jaws en lui promettant que celui-ci ferait quelque chose de très bien. John Williams a convaincu Lucas d'utiliser une musique originale tout en y mettant vraisemblablement des "rappels" clairs de certains morceaux classiques auxquels Lucas semblait tenir. Passé le succès du premier opus, il est revenu à une musique bien plus personnelle pour TESB.

Citation :
Je ne crois pas qu'Hitchcock puisse être considéré comme un juge sûr en matière de musique : n'a-t-il pas écarté la splendide musique qu'Hermann avait composée pour Torn Curtain, pour la remplacer par la musique médiocre de John Addison pour ce même film?
C'est les producteurs qui ont fait pression pour que Hitchcock rajeunisse son image, et à l'époque c'était synonyme de "balancez-moi cette musique pour orchestre ringard !"… il fallait du disco.
Toujours dans la même logique sur un film plus récent, je ne sais plus lequel, Hitchcock avait demandé une musique à Mancini qui a fait un truc dramatique pour orchestre. A la session d'enregistrement il lui a dit que s'il avait voulu du Herrmann il aurait demandé Herrmann… et il a viré Mancini et sa musique.
C'est des impératifs commerciaux, ça n'a pas de rapport avec le jugement musical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   12/7/2007, 02:06

Zoilreb a écrit:
J'ai consulté des articles et des interviews datant de 1977 (année de sortie de Star Wars) et il en ressort que George Lucas voulait de la musique classique (Brahms, Liszt, Tchaikovsky…). Son ami Spielberg lui a conseillé de ne pas faire ça et de faire appel à John Williams qui avait remporté un an plus tôt l'oscar pour Jaws en lui promettant que celui-ci ferait quelque chose de très bien. John Williams a convaincu Lucas d'utiliser une musique originale tout en y mettant vraisemblablement des "rappels" clairs de certains morceaux classiques auxquels Lucas semblait tenir. Passé le succès du premier opus, il est revenu à une musique bien plus personnelle pour TESB.

On va être HS mais bon:
- Je ne vois pas en quoi la musique de l'Empire Contre Attaque serait plus personnelle que celui de l'épisode 4. C'est du Williams dans les deux cas, avec ses influences mais aussi sa personnalité. Non?
- Tu me diras où tu entends du Liszt ou du Tchaïkovsky dans Star Wars... Les Planètes de Holst ou le Sacre du printemps, ça je vois bien, mais ceux que tu cites... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   12/7/2007, 02:15

Xavier a écrit:
- Je ne vois pas en quoi la musique de l'Empire Contre Attaque serait plus personnelle que celui de l'épisode 4. C'est du Williams dans les deux cas, avec ses influences mais aussi sa personnalité. Non?
Il n'y a pas de "citations" dans TESB. What the fuck ?!?

Citation :
- Tu me diras où tu entends du Liszt ou du Tchaïkovsky dans Star Wars... Les Planètes de Holst ou le Sacre du printemps, ça je vois bien, mais ceux que tu cites... scratch
Je n'ai pas dit que j'entendais du Liszt et du Tchaikovsky, j'ai dit que c'est ce que Lucas voulait au départ. Sinon oui, il y a Holst, Korngold, Mendelssohn, Stravinsky, Elgar… on n'a quand même pas tout ça dans TESB.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   12/7/2007, 02:17

Zoilreb a écrit:
Xavier a écrit:
- Je ne vois pas en quoi la musique de l'Empire Contre Attaque serait plus personnelle que celui de l'épisode 4. C'est du Williams dans les deux cas, avec ses influences mais aussi sa personnalité. Non?
Il n'y a pas de "citations" dans TESB. What the fuck ?!?

Ni dans Star Wars; c'est recraché à la Williams. Non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   12/7/2007, 02:20

Xavier a écrit:
Zoilreb a écrit:
Xavier a écrit:
- Je ne vois pas en quoi la musique de l'Empire Contre Attaque serait plus personnelle que celui de l'épisode 4. C'est du Williams dans les deux cas, avec ses influences mais aussi sa personnalité. Non?
Il n'y a pas de "citations" dans TESB. What the fuck ?!?

Ni dans Star Wars; c'est recraché à la Williams. Non?
Il y a des citations dans Star Wars: de Holst, Korngold, et Herrmann entre autres (quand Luke, Han et les droïdes s'infiltrent dans l'étoile de la mort, on entend le début d'un morceau de Psycho intitulé The Mad House (La Maison de fou) Mr. Green)


Dernière édition par le 12/7/2007, 02:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   12/7/2007, 02:30

Je poursuis dans le topic adéquat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 13:48

Tristan-Klingsor a écrit:


Xavier, tu te trompes, Debussy, Ravel, Schoenberg, Stravinsky (sauf erreur) et Bartok n'ont écrit aucune musique de film. Plusieurs cinéastes ont plutôt utilisé leurs oeuvres dans leurs films.

Dans le cas de Rosza, il a composé plus de 100 musiques de film et pas n'importe lesquelles!

Je profite que je suis nouveau pour faire mon malin d'entrée de jeu, mais Ravel et Stravinsky ont composé pour le cinéma!!! ... enfin presque.

Ravel avait été engagé pour une production de Don Quichotte; il a composé quelques morceaux, mais le producteur, trouvant qu'il tardait trop, l'a remplacé par un autre. Ces morceaux ont été malgré tout publiés et enregistrés sous formes de suite.
Stravinsky aurait lui aussi dù (oui, c'est tiré par les cheveux) composer pour un film, mais quand il a fait part de ses tarifs, le producteur lui a dit "prout!".

Sinon, je trouve perso qu'en regard de sa production de concert ET de son importante contribution pour le cinéma, Miklos Rozsa EST un des compositeurs majeurs du XXè siécle!

Quant à la musique de "Sherlock Holmes" elle est globalement tirée de son Concerto pour violon, donc ... Musique de Concert/Musique de Film: faux débat!

Je peux rester quand même? Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 13:55

Zoilreb a écrit:


Citation :
Toutefois, il est assez pénible d'écouter du Waxman ou du Herrmann toute une soirée (surtout Herrmann).
Je trouve que Rozsa est aussi pénible à écouter une soirée entière. .

Hé oh, personne vous oblige! Evil or Very Mad fesse

Je crois lire ma copine! (En plus, elle, des fois, elle a pas le choix!) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 14:02

Zoilreb a écrit:


Citation :
Quant à l'aspect commercial, n'oublions pas que Rozsa a refusé de composer Star Wars en 1977 pour honorer la promesse qu'il avait faite à Alain Resnais de composer un petit film appelé Providence alors que l'on connaît le succès commercial de Star Wars et de la musique de John Williams (excellente il faut l'avouer, mais empruntée à Gustav Holst, à William Walton, à Alfred Newman, à Stravinsky, etc., etc.

C'est quoi cette histoire scratch, je n'ai jamais entendu parler de ça. Tu as une source ? J'ai consulté des articles et des interviews datant de 1977 (année de sortie de Star Wars) et il en ressort que George Lucas voulait de la musique classique (Brahms, Liszt, Tchaikovsky…).

On m'a aussi raconté cette histoire, et pareillement, je n'en ai jamais trouvé une confirmation écrite. Légende urbaine?

Rozsa aux manettes de Star Wars? Mazette, j'aurais bien aimé entendre sa version! Le problème, c'est qu'il n'aurait pas pu remettre le couvert pour la 2ème trilogie...

Peut-être que Williams aurait quand même accepté de prendre le relais? dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 14:16

JérômeParadoxePerdu a écrit:
Peut-être que Williams aurait quand même accepté de prendre le relais? dwarf
Il n'est pas dit que la première trilogie eut eu autant de succès avec la musique de Rozsa… donc une seconde trilogie n'aurait sans doute jamais vu le jour. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 15:05

Et la moitié de la planète de répondre: "Tant Mieux!"

coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 15:56

JérômeParadoxePerdu a écrit:

Sinon, je trouve perso qu'en regard de sa production de concert ET de son importante contribution pour le cinéma, Miklos Rozsa EST un des compositeurs majeurs du XXè siécle!

Si tu veux dire un des 250 compositeurs majeurs, oui, peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81252
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:17

Xavier a écrit:
JérômeParadoxePerdu a écrit:

Sinon, je trouve perso qu'en regard de sa production de concert ET de son importante contribution pour le cinéma, Miklos Rozsa EST un des compositeurs majeurs du XXè siécle!

Si tu veux dire un des 250 compositeurs majeurs, oui, peut-être...
Xavier, il manque un chiffre devant le 2, et je n'arrive pas à deviner lequel.

(Un 9, sans doute.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:18

Un des 250 compositeurs les plus importants...? What the fuck ?!?

A la limite, ça me va...

Moi, je l'aurais placé dans les 50 plus importants, mais au cours du 20è siècle, il y en a eu tellement!

J'en découvre tous les jours. L'autre jour, j'ai relevé celui de Déodat de Séverac, dont j'ai entendu un extrait d'oeuvre étonnant. Mais est-ce un compositeur "important".

Par contre, c'est quoi "important"? Quelqu'un qui a révolutionné la Musique? Quelqu'un qui a eu du succès?

Pour moi, c'est simplement quelqu'un qui a produit un nombre important d'oeuvres que JE trouve remarquable (= belles, émouvantes, originales, etc...), donc oui, Miklos Rozsa est pour moi un compositeur "important".

A ce propos, il m'arrive souvent d'entendre UNE oeuvre d'un compositeur que je trouve remarquable, et quand je me hasarde à écouter d'autres oeuvres du même, le miracle n'opère plus. Miklos Rozsa est un des "happy few" où le miracle s'est reproduit... quelques dizaines de fois, jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:19

David, tu es encore plus cruel que moi! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:20

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier, il manque un chiffre devant le 2, et je n'arrive pas à deviner lequel.

(Un 9, sans doute.)

David: La Porte! fouet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:22

JérômeParadoxePerdu a écrit:

Moi, je l'aurais placé dans les 50 plus importants, mais au cours du 20è siècle, il y en a eu tellement!

C'est ce que je voulais dire!
Tu ne connais pas encore les 200 autres, voilà tout! Very Happy

JérômeParadoxePerdu a écrit:
J'en découvre tous les jours. L'autre jour, j'ai relevé celui de Déodat de Séverac, dont j'ai entendu un extrait d'oeuvre étonnant. Mais est-ce un compositeur "important".

Clairement non, enfin pas moins que Rozsa pour moi...

JérômeParadoxePerdu a écrit:
Par contre, c'est quoi "important"? Quelqu'un qui a révolutionné la Musique? Quelqu'un qui a eu du succès?

Pour moi un compositeur majeur c'est un compositeur qui a laissé une empreinte durable et importante, et s'il n'a pas été un des pionniers au niveau du langage, alors il a laissé d'importants chefs d'oeuvre.

Citation :
Pour moi, c'est simplement quelqu'un qui a produit un nombre important d'oeuvres que JE trouve remarquable (= belles, émouvantes, originales, etc...), donc oui, Miklos Rozsa est pour moi un compositeur "important".

Oui, de toute façon, ce genre de jugement sera toujours subjectif, même si on peut surement s'entendre sur certains noms...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81252
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:29

Tu as vu, Xavier, j'ai fait rempart de mon corps pour te protéger du fouet. Laughing

Il y a tellement de compositeurs majeurs au vingtième siècle, on peut démarrer la liste quand tu veux, mais il va falloir est très fort pour me convaincre que Rózsa est plus essentiel que Kabelać, Braunfels, Ekström, Qigang, Udo Zimmermann, Yun ou Katzer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:31

Déjà que j'en connais aucun de ceux-là...

Ca fait déjà 257. Mr.Red

Citation :
Tu as vu, Xavier, j'ai fait rempart de mon corps pour te protéger du fouet.

Oui, c'est à peu près ça! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:35

DavidLeMarrec a écrit:
Tu as vu, Xavier, j'ai fait rempart de mon corps pour te protéger du fouet. Laughing

Il y a tellement de compositeurs majeurs au vingtième siècle, on peut démarrer la liste quand tu veux, mais il va falloir est très fort pour me convaincre que Rózsa est plus essentiel que Kabelać, Braunfels, Ekström, Qigang, Udo Zimmermann, Yun ou Katzer...

Ah, enfin, des noms! Very Happy

Bon, avoue, maintenant: tu bluffes!

Tu bluffes, n'est-ce pas? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:39

« Kabelac [est] certainement le plus grand symphoniste tchèque du XXe siècle. Auteur de huit symphonies et d'une cinquantaine de partition, son style surprend par l'étonnante économie de moyens. L'efficacité rythmique de la 5e Symphonie, dont la voix de Domaninká est utilisée tel un instrument (uniquement des vocalises) magnifie un tempérament [...] profondément dramatique. Les dynamiques sont des déflagrations, à l'image de la violence mahlérienne. Ancerl joue l'âpreté des timbres, secondant à la perfection la soprano. Le finale, halluciné, sandé aux timbales résonne comme l'expression de la lutte de l'individu contre la société. » (Stéphane Friédérich, Répertoire n° 60 p. 42 - juillet 1993)

Evil or Very Mad

Zut, c'était pas complètement du bluff... carton rouge (pour moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:44

Tu ne connais pas David! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81252
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:51

JérômeParadoxePerdu a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Tu as vu, Xavier, j'ai fait rempart de mon corps pour te protéger du fouet. Laughing

Il y a tellement de compositeurs majeurs au vingtième siècle, on peut démarrer la liste quand tu veux, mais il va falloir est très fort pour me convaincre que Rózsa est plus essentiel que Kabelać, Braunfels, Ekström, Qigang, Udo Zimmermann, Yun ou Katzer...

Ah, enfin, des noms! Very Happy

Bon, avoue, maintenant: tu bluffes!

Tu bluffes, n'est-ce pas? What the fuck ?!?
Non, pas le moins du monde.

Ce sont tous des compositeurs qu'on trouve aisément au disque. Mais que j'ai sélectionnés comme peu connus.

Pour des raisons différentes, je les aime tous vraiment énormément.


Les Préludes pour piano de Kabelać sont des pièces délicieuses, à la fois simples et consistantes. On connaît mieux Braunfels depuis qu'on a remonté ses Oiseaux, un grand pan de la littérature opératique décadente. Lars Ekström est un (mauvais) rocker qui écrit également du classique, dont un opéra poststraussien absolument superbe, Ocean of Time. CHEN Qigang, unique élève de Messiaen en composition, mène aujourd'hui une très belle carrière ; je recommande absolument "Iris dévoilée". Udo Zimmermann a écrit un oratorio sur Sophie et Hans Scholl (Die Weisse Rose) ; ça date des années quatre-vingts, c'est très modal, et il en existe déjà deux enregistrements ! YUN Isang, coréen du Nord passé en Allemagne, qui fut enlevé, torturé, contraint à écrire pour le régime, a laissé aussi bien quelques horribles oeuvres de circonstances que des pièces beaucoup plus exigeantes, d'un ton sinistre, mais d'une très belle plasticité (notamment sa musique de chambre ou pour ensemble réduit). Enfin, Georg Katzer est le moins connu de la liste, il existe essentiellement au disque un trio pour hautbois, violoncelle et piano joué par l'Aulos Trio chez Berlin Classics, et que je trouve d'une très grande éloquence.

Bref, des compositeurs peu pratiqués, mais que je mets à des lieues au-dessus de Rózsa, sans parler de bien d'autres moins intéressants (j'ai dit les premiers qui me venaient à l'esprit).

Cela dit, le but n'était pas d'étaler des noms ni de faire de la propagande, mais juste de montrer que je ne m'avancerais pas sur une hiérarchie des plus grands compositeurs au vingtième siècle, tant il y en a de passionnants et de très différents.
Une hiérarchie des sériels, ou même des vivants, pourquoi pas, à la rigueur... mais sinon ! Comparer Richard Strauss à Wolfgang Rihm, ce sera difficile...


Dernière édition par le 23/7/2007, 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:53

M. CHEN Qigang, compositeur chinois résidant en France, figure parmi les cinq finalistes du concours international de "Masterprize"
Le deuxième concours international de "Masterprize", connu sous le nom d' "Olympiades internationales de composition", a publié le 6 août à Londres la liste des cinq oeuvres sélectionnées pour la finale. M. CHEN Qigang s'est affirmé avec sa grande suite d'orchestre "Wu Xing" (Les Cinq Eléments) et a été le seul chinois à arriver en finale.

Ce concours commencé fin 2000 rassemble des compositeurs de 62 pays et territoires du monde qui ont présenté 151 oeuvres. Outre M. CHEN Qigang, trois compositeurs américains et un compositeur anglais sont arrivés en finale. Le concert de la Finale aura lieu le 10 octobre 2001 au Barbican Centre à Londres : le nom du lauréat sera annoncé après l'interprétation des cinq oeuvres par l'orchestre de symphonie de Londres.

M. CHEN Qigang, compositeur chinois connu, a acquis ces dernières années du renom dans les milieux internationaux de la musique et s'est attiré cette année l'attention de ses concitoyens grâce à sa composition pour le ballet lever haut la lanterne rouge.

Le "Masterprize" a ceci de particulier que les suffrages du public international représentent 45% des voix, d'où leur rôle décisif dans le résultat final. Tout internaute, de n'importe quel pays, peut voter directement sur le site Internet de "Masterprize" : www.masterprize.com.


Hé David, sur ce coup-là, j'ai un doute: c'est pas plutôt un compositeur... du XXIè siècle?

Et aussi: tous ces compositeurs, tu les connais vraiment bien, ou t'as juste chercher "compositeurs importants" sur Google? hehe

Sérieux, c'est pour savoir. pété de rire

Non, non: sérieux. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81252
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:55

Oui, le plus gros de la production de Chen est récente, mais je voulais donner un peu de tout dans le vingtième.

Pour la réponse à ta question, voir précisions ci-dessus. cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:57

Zut, j'ai posté mon message trop tard, après le tien, David.

En tout cas, merci pour les éclaircissements. En plus j'ai découvert un truc assez facinant avec le "Masterprize", que je ne conaissais pas du tout.

En fait, je suis allé consulter leur site, et en revenant, je me suis aperçu que je n'avait pas confirmé mon message ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 16:59

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, le plus gros de la production de Chen est récente, mais je voulais donner un peu de tout dans le vingtième.

Qigang Chen, je connais!
Je croyais que tu parlais d'un Qigang, que je ne connaissais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81252
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 17:05

Ah oui, pardon, j'ai cité son prénom la première fois. Rolling Eyes

Et tu en penses ? (Attention au H.S. .)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 17:09

DavidLeMarrec a écrit:

Non, pas le moins du monde.

Ce sont tous des compositeurs qu'on trouve aisément au disque. Mais que j'ai sélectionnés comme peu connus.

Pour des raisons différentes, je les aime tous vraiment énormément.


Les Préludes pour piano de Kabelać sont des pièces délicieuses, à la fois simples et consistantes. On connaît mieux Braunfels depuis qu'on a remonté ses Oiseaux, un grand pan de la littérature opératique décadente. Lars Ekström est un (mauvais) rocker qui écrit également du classique, dont un opéra poststraussien absolument superbe, Ocean of Time. CHEN Qigang, unique élève de Messiaen en composition, mène aujourd'hui une très belle carrière ; je recommande absolument "Iris dévoilée". Udo Zimmermann a écrit un oratorio sur Sophie et Hans Scholl (Die Weisse Rose) ; ça date des années quatre-vingts, c'est très modal, et il en existe déjà deux enregistrements ! YUN Isang, coréen du Nord passé en Allemagne, qui fut enlevé, torturé, contraint à écrire pour le régime, a laissé aussi bien quelques horribles oeuvres de circonstances que des pièces beaucoup plus exigeantes, d'un ton sinistre, mais d'une très belle plasticité (notamment sa musique de chambre ou pour ensemble réduit). Enfin, Georg Katzer est le moins connu de la liste, il existe essentiellement au disque un trio pour hautbois, violoncelle et piano joué par l'Aulos Trio chez Berlin Classics, et que je trouve d'une très grande éloquence.

Bref, des compositeurs peu pratiqués, mais que je mets à des lieues au-dessus de Rózsa, sans parler de bien d'autres moins intéressants (j'ai dit les premiers qui me venaient à l'esprit).

Cela dit, le but n'était pas d'étaler des noms ni de faire de la propagande, mais juste de montrer que je ne m'avancerais pas sur une hiérarchie des plus grands compositeurs au vingtième siècle, tant il y en a de passionnants et de très différents.
Une hiérarchie des sériels, ou même des vivants, pourquoi pas, à la rigueur... mais sinon ! Comparer Richard Strauss à Wolfgang Rihm, ce sera difficile...

J'ai à présent lu ta réponse en détail: en tout cas, si tu bluffes, tu bluffes bien. Wink

Sinon, c'est vrai que " Plus grand compositeur ci, plus grand compositeur ça", ce n'est pas très important.

Ce qui me désole en fait, c'est lorsque des oeuvres ne sont pas jouées ou enregistrées.

Dans le cas de Rozsa: j'ai eu pendant plusieurs années une édition "non officielle" de "Private Life of Sherlock Holmes" et je ne comprenais pas que personne ne la sorte en officielle. A présent, elle est sortie, et je suis content.
Chez Herrmann, une de ses oeuvres majeurs,"Cape Fear", n'existe pas en disc officiel (la version de Bernstein pour le remake n'est que ça: une "adaptation" approximative..): c'est inconcevable! Idem pour "Obsession"! "Wrong Man" est sorti il n'y a pas très longtemps...
"Fahrenheit 451" va sortir dans quelques mois...

Que d'oublis... C'est triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 17:13

DavidLeMarrec a écrit:
Ah oui, pardon, j'ai cité son prénom la première fois. Rolling Eyes

Et tu en penses ? (Attention au H.S. .)

J'en avais parlé 2-3 fois, il y a de très bonnes choses.
Parfois très sucré, j'avais même entendu une oeuvre carrément kitsch à Présences.
Mais Iris dévoilée par exemple, j'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 17:43

DavidLeMarrec a écrit:

Il y a tellement de compositeurs majeurs au vingtième siècle, on peut démarrer la liste quand tu veux, mais il va falloir est très fort pour me convaincre que Rózsa est plus essentiel que Kabelać, Braunfels, Ekström, Qigang, Udo Zimmermann, Yun ou Katzer...

Ben... je vais quand même essayer:

Connais-tu:
HUNGARIAN SERENADE , Op. 25 (1945)
THE VINTNER’S DAUGHTER, 12 Variations on a French Folksong,
Op. 23a (1952)
NOTTURNO UNGHERESE , Op. 28 (1964)
TRIPARTITA PER ORCHESTRA, Op. 33 (1972)
SPELLBOUND CONCERTO for piano and orchestra (versio longue)
NEW ENGLAND CONCERTO
Sinfonia Concertante, for violin, cello and orchestra
Op. 29
The Thief of Bagdad
The Jungle Book
Spellbound
Lost Week End...?

Pour les films: j'abandonne, je m'arrête aux années 40....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 17:44

Je me répète, mais pour ce que je connais là-dedans, c'est plutôt de la bonne musique, mais c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 18:09

Xavier a écrit:
Déjà que j'en connais aucun de ceux-là...

Ca fait déjà 257. Mr.Red
flagrant délit de mensongé éhonté, tu as été le seul à trouver Qigang dans mon blind-test des nationalités improbables, et tu m'as même appris que c'était un élève de Messiaen!

Tsss! ces amateurs de Debussy qui disent du mal de Séverac, ça me dépasse!

Edit: j'aurais dû lire la suite... avant de répondre.

En ce qui concerne Rosza j'ai un bon souvenir du Voleur de Bagdad. Le Spellbound concerto, en entier ou pas, c'est vraiment du sous-Chopin (je peux pas faire pire je pense comme insulte), enfin c'est très mauvais, et je pense que rien chez Rosza n'arrive au petit doigt du pied gauche d'Hermann.
Tiens je ne me souviens plus qui est l'auteur de la musique de Gaslight (dans la version anglaise), c'était pas mal ça...


Dernière édition par le 23/7/2007, 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 18:11

Lis la suite du sujet. Wink
Je connais bien Qigang Chen, et son nom de famille est Chen, voilà pourquoi ce Qigang me paraissait nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 18:18

sud273 a écrit:
Tiens je ne me souviens plus qui est l'auteur de la musique de Gaslight (dans la version anglaise), c'était pas mal ça...
imdb est ton ami: Bronislau Kaper (il a fait de jolies choses mais est tout de même mal connu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JérômeParadoxePerdu
Mélomane filmique
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 18:31

sud273 a écrit:

En ce qui concerne Rosza j'ai un bon souvenir du Voleur de Bagdad. Le Spellbound concerto, en entier ou pas, c'est vraiment du sous-Chopin (je peux pas faire pire je pense comme insulte), enfin c'est très mauvais, et je pense que rien chez Rosza n'arrive au petit doigt du pied gauche d'Hermann.
Tiens je ne me souviens plus qui est l'auteur de la musique de Gaslight (dans la version anglaise), c'était pas mal ça...

Je n'ai pas trouvé de "Gaslight" anglais, seulement un "Fanny by Gaslight" (musique de Cedric Mallabey ). Sinon, "Gaslight" (1944), c'est Bronislau Kaper.

C'est curieux, plein de gens "détestent" Spellbound, je ne sais pas pourquoi. Ce n'est pas mon préféré, mais ça a de la gueule, je trouve.
Je préfère quand même (en concerto) le "New England".
Sinon, ton soutient à Herrmann me touche beaucoup, mais... Bernard Herrmann a aussi composé des choses assez faibles, si, si..., du coup, plein de choses composées par Rozsa arrivent largement aux narines de Herrmann!

Sinon, l'allusion à Chopin, je préfère pas relever... Evil or Very Mad (tu pouvais effectivement pas faire pire!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvez-la-planete.niceboard.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80167
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   23/7/2007, 18:33

JérômeParadoxePerdu a écrit:

C'est curieux, plein de gens "détestent" Spellbound, je ne sais pas pourquoi.

Peut-être parce que c'est hyper sirupeux, voire très mauvais goût.

JérômeParadoxePerdu a écrit:
Sinon, ton soutient à Herrmann me touche beaucoup, mais... Bernard Herrmann a aussi composé des choses assez faibles, si, si..., du coup, plein de choses composées par Rozsa arrivent largement aux narines de Herrmann!

Si tu prends les 2-3 meilleures oeuvres de Rozsa et les 2-3 pires d'Herrmann, où il a cachetonné vite fait, oui sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miklos Rozsa - un compositeur capital   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miklos Rozsa - un compositeur capital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Miklos Rozsa - un compositeur capital
» Miklos ROZSA (1907-1995)
» Bortniansky, un compositeur russe avant Glinka
» quel est le compositeur de cette musique svp (Glass)
» Boris Papandopulo (1906-1991), compositeur croate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Musique de film-
Sauter vers: