Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Schubert : Musique pour Piano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 22:36

mwoué m'enfin ni Kempf, ni Lupu, ni Richter ne tapent vraiment dans les "modernes" cités plus haut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 22:41

Sofro a écrit:
Citation :
Artur Schnabel est une référence historique incontournable dans les impromptus
affraid confused Franchement il prend des tempos complètement bizarres et surtout il ne prend pas le temps... Pour moi c'est une version TGV qui n'apporte pas grand chose: c'est même pas virtuose! siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 22:46

Kia a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

C'est-à-dire ni grand public (qui aurait dit Mozart, Beethoven ou Orff), ni public très chevronné. Ce serait plutôt le public qui écoute distraitement du classique.


Par ailleurs, Schubert me semble un excellent choix.
Faut pas rêver David, les types n'ont pas choisi Schubert à cause de ses lied ou de sa Neuvième, ils l'ont pris que parce que l'andante du trio n°2 est la musique qui accompagne bien Barry Lyndon !
N'empêche que c'est l'une des plus belles pièces de toute la musique de chambre de Schubert...

Par ailleurs, je ne trouve pas la programmation de Franscla déprimante. Elle s'adresse à un public précis, sans trop de mauvais goût pour ce que j'en ai entendu, et parfois avec des audaces incroyables (Die Frau ohne Schatten un dimanche soir, il y a deux semaines !!).

Ensuite, oui, bien sûr, je regrette sa grande époque, où Radio Classique diffusait des classiques et romantiques rares, faisait des soirées thématiques Kagel ou Kurtág (je vous assure que c'est vrai !), diffusait le Cos`i de Harding...

Mais récemment, c'était la Messe en si de Minkowski, et c'était GRAND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 22:50

Ce trio est bien gentillet mais chez Schubert, on trouve mieux niveau musique de chambre (Quintette à 2 violoncelles)...

Mais bon tu as au moins le mérite de chercher du bien là ou il n y'en a point Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80898
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 23:01

"Gentillet", allons... Les 2 trios sont deux merveilles absolues.
D'ailleurs, sur l'ensemble, je préfère le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6940
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 23:05

C'est d'une modernité en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 23:19

Xavier a écrit:
"Gentillet", allons... Les 2 trios sont deux merveilles absolues.
D'ailleurs, sur l'ensemble, je préfère le premier.

Je suis d'accord. Et la récente version des frères Capuçon avec Braley le prouve.

Je pense que Schubert se foutait pas mal des conventions et de la complexité à tout prix recherchée par certains à cette époque. Dans le cas des trios, il a su trouver sa voie dans un discours très simple, jamais banal et toujours bouleversant par sa proximité avec l'auditeur. Et c'est bien ce qu'on entend dans les dernières sonates.

Ceux qui jouent ça comme Liszt n'ont pas tout à fait compris!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 23:19

Kia a écrit:
Ce trio est bien gentillet
Kia, crois-moi, tu fais un blocage préoccupant sur tout ce qui est populaire... Tu crois aussi que la Cinquième de Beethoven est un ratage surfait ? Basketball


Citation :
mais chez Schubert, on trouve mieux niveau musique de chambre (Quintette à 2 violoncelles)...
Et le Quatuor Tod & Mädchen, et le dernier quatuor en sol... Tout ça, c'est du même niveau pour moi.

Ensuite, viennent le premier trio ou le Quartettsatz (qu'à partir de demain je ne pourrai plus jamais réentendre...).


Le gentil, chez Schubert, il y en a, mais je le vois plutôt du côté des premiers quatuors, de pas mal de sonates, et surtout des symphonies (1,2,4,6... voire 9 dwarf ).
En revanche, dans le lied, tout est méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 23:31

Sauron le Dispensateur a écrit:
Sofro a écrit:
Citation :
Artur Schnabel est une référence historique incontournable dans les impromptus
affraid confused Franchement il prend des tempos complètement bizarres et surtout il ne prend pas le temps... Pour moi c'est une version TGV qui n'apporte pas grand chose: c'est même pas virtuose! siffle
C'est le style de Schnabel (et de l'époque), les lignes sont un peu bousculées dans la D960 et D959, en comparaison avec la clarté et la rigueur des grandes interprétations modernes, on ne jouait pas de la même manière dans les années 30.
Par contre la D850 est un sommet inaccessible, surtout le dernier mouvement. Je n'ai jamais rien entendu de mieux. Si ! si ! je t'assure: réécoute !

et puis aussi les scherzos de Chopin par Arrau, à l'occasion... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 23:35

Tristan-Klingsor a écrit:
Je pense que Schubert se foutait pas mal des conventions et de la complexité à tout prix recherchée par certains à cette époque.
Vraiment ?

J'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire.

- Schubert respectait pleinement les conventions (formes canoniques en musique pure, formes strophiques dans le lied, modèles préexistants dans ses opéras...), même s'il faisait partie de ceux qui ont nourri le siècle à venir, en développant des spécificités romantiques.
- Je ne crois pas que ces trios soient si simples ! La structure des mouvements lents, en particulier... Le reste n'étant pas plus simple que du Beethoven (avec en particulier un usage récurrent de triolets, dans le 1).
- Je ne vois pas qui, parmi ses contemporains, cherchait à tout prix la complexité. Schubert me paraît plutôt à la pointe, il n'y a qu'à voir les modulations et les comparer à Spohr, Zelter ou Czerny !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bastien
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 37
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 4 Juil 2007 - 23:38

Citation :
Il faut faire une distinction entre 1/ les dernières sonates qui manquent chez Kempff de dramatisme, sont un peu désinvoltes et sautillantes (pas déshonorantes quand même), et manquent de toute évidence de densité

Effectivement, c'est surtout les dernières, celles que j'écoute le plus, qui m'ont laissé un peu froid. Je suis sûrement passé un peu vite sur les 1ères sonates, il faudra que je réécoute.

Citation :
Dans les premières sonates, essaie Lupu (du moins celles qu'il a enregistrée) et Michelangeli.

Oui, la D.537 par Michelangeli est vraiment belle (j'adore ce pianiste!). Et un petit coup de coeur pour la D.850 par Gilels...

Ceci dit, j'ai quand même un peu de mal à écouter les sonates de Schubert les unes après les autres (contrairement à celles de Beethoven, avec lesquelles je pourrais passer mes journées). Ce n'est pas qu'elles ne soient pas belles, je ne sais pas trop à quoi ça tient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinteix
Mélomane averti


Nombre de messages : 176
Age : 48
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 10:20

Juste un mot pour revenir aux enregistrements de Schubert par S.RICHTER... car en lisant rapidement le post, à part Morloch, j'ai constaté un enthousiasme assez moyen, alors que pour les sonates D.960 et surtout la D.894 (qui était je crois sa préférée... si je me rappelle bien du film de Monsaingeon), c'est absolument fabuleux ! et pas du tout "bourrin", surtout dans les enregistrements plus récents...

Un monument pour moi : le 1er mouvement de la D.894 (enr. live 1978), immense (26 minutes), est d'une d'une profondeur insondable et d'une beauté à pleurer ! tout en maîtrise contenue, dépouillé, d'une douceur et d'une droiture inflexible en même temps et d'un lyrisme qui ne tombe pas dans le sentimental; Un grand moment d'extase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 16:23

DavidLeMarrec a écrit:
Tristan-Klingsor a écrit:
Je pense que Schubert se foutait pas mal des conventions et de la complexité à tout prix recherchée par certains à cette époque.
Vraiment ?

J'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire.

- Schubert respectait pleinement les conventions (formes canoniques en musique pure, formes strophiques dans le lied, modèles préexistants dans ses opéras...), même s'il faisait partie de ceux qui ont nourri le siècle à venir, en développant des spécificités romantiques.
- Je ne crois pas que ces trios soient si simples ! La structure des mouvements lents, en particulier... Le reste n'étant pas plus simple que du Beethoven (avec en particulier un usage récurrent de triolets, dans le 1).
- Je ne vois pas qui, parmi ses contemporains, cherchait à tout prix la complexité. Schubert me paraît plutôt à la pointe, il n'y a qu'à voir les modulations et les comparer à Spohr, Zelter ou Czerny !

Bon, désdolé, c'était pas très limpide, j'en conviens. Je ne parlais pas de la structure de cette musique, que je n'ai pas analysée - quoique dans sa musique religieuse, il coupe certaines parties du texte parce qu'il n'aimait pas beaucoup le clergé. Merci des informations.

Je parlais plutôt de la recherche d'une intimité qu'on ne retrouve pas nécessairement ailleurs. Enfin, c'est ce que je ressens en écoutant Schubert. Il me semble que sa musique était conçue pour ses intimes plus que pour la masse et les salles de concerts. Ça reste une impression personnelle et non une prémisse de thèse de doctorat. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 16:36

oui oui, mais je pense quand même que tout en les connaissant Schubert n'en avait rien à faire des conventions, quand on a 20 ans et qu'on sait qu'on va mourir, tout est égal: on donne au public ce qu'il veut et si on a autre chose à dire, c'est pour le cercle privé au mieux, ou pour le tiroir.
"Le pâtre sur le rocher", les deux ou trois dernières symphonies, qu'est-ce que ça a à voir avec la réception possible d'un public? les règles ne sont plus que des cadres à transgresser. On prend Schubert aujourd'hui pour un compositeur accompli! nous n'avons de lui que des oeuvres d'extrême jeunesse, d'un étudiant, comme si Mendelssohn était mort avec ses symphonies pour cordes et l'ouverture du Songe.
En précocité et maturité, je ne vois que Schubert, Lekeu et Lili Boulanger pour concurrencer Mozart
Revenir en haut Aller en bas
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 16:44

sud273 a écrit:
oui oui, mais je pense quand même que tout en les connaissant Schubert n'en avait rien à faire des conventions, quand on a 20 ans et qu'on sait qu'on va mourir, tout est égal: on donne au public ce qu'il veut et si on a autre chose à dire, c'est pour le cercle privé au mieux, ou pour le tiroir.

Tu résumes avec d'autres mots ce que je voulais dire. Cependant, je ne suis pas certain qu'il savait qu'il allait mourir. Peut-être était-il de nature pessimiste, tellement qu'il présageait sa propre mort dans les prochains mois... Il y a beaucoup de jeunes personnes dans cette situation. Était-il maniacodépressif, ou simplement dépressif ? Chacun pourra émettre l'hypothèse qui lui plait et interpréter sa musique pour piano à sa guise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 16:48

la syphillis
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6838
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 18:06

sud273 a écrit:
la syphillis
..Ou la typhoïde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 20:25

J'écoute actuellement les moments musicaux D780 par Alexandre Tharaud. C'est plutôt agréable même si ça ne deviendra pas une oeuvre majeur de ma cdthèque Very Happy

Idéal en musique de fond, tout en surfant sur ce forum, ce que je fais en ce moment Laughing

Christophe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Juil 2007 - 20:36

Rubato a écrit:
sud273 a écrit:
la syphillis
..Ou la typhoïde ?
ah oui c'est vrai qu'on s'était déjà engueulé là-dessus: là typhoïde en plus alors, sinon ça ne laisse guère entrevoir de mort prévisible et tout le drame romantique s'en trouve un peu ruiné
Revenir en haut Aller en bas
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Ven 6 Juil 2007 - 6:06

sud273 a écrit:
Rubato a écrit:
sud273 a écrit:
la syphillis
..Ou la typhoïde ?
ah oui c'est vrai qu'on s'était déjà engueulé là-dessus: là typhoïde en plus alors, sinon ça ne laisse guère entrevoir de mort prévisible et tout le drame romantique s'en trouve un peu ruiné

Voilà, c'est ce que je pense. Faut pas trop interpréter sur ce don qu'aurait eu Schubert, musicien national des français, pour prévoir le jour et l'heure de sa mort. C'est comme toutes ces histoires à l'eau de rose entourant la relation entre Brahms et la Sainte Clara, veuve parfaite : faire vendre des bouquins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 23 Aoû 2007 - 20:41



J'écoute les impromptus de Schubert par Arrau que je ne connaissais pas, inclus dans un coffret que je viens d'acheter. L''opus 90 a été enregistré en 1978 et l'opus 142 en 1990 à la fin de la vie d'un artiste de près de 90 ans (87 exactement), ils bénéficient tous les deux d'une prise de son sensationnelle, au ras des cordes, comme toutes les prises Philips d'Arrau.
Immergés dans les profondeurs du piano, impossible de perdre un seul bruissement de feutre ou un cliquetis d'ongle sur le clavier!

Disons tout de suite que l'on a affaire à une interprétation qui se situe au niveau de ses Liszt ou de ses nocturnes de Chopin, c'est-à-dire au niveau le plus élevé de toute la discographie pianistique, et à une anthologie de tout ce qu'il est possible de réaliser humainement sur un piano.
Les tempos sont très étirés (l'opus 142 n°3), le ton inhabituel pour ces oeuvres: grandiose, grave, majestueux, ambitieux, libéré de l'insupportable ambiance de piano de salon sentimental qui défigure souvent ces impromptus ; Arrau leur donne un caractère d'immensité, il joue au fond du clavier avec une économie de pédale rare, articule, ponctue ses phrases de manière très marquée (ralentissements en fin de phrase, semblant de "panne" puis attaque vigoureuse sur la première note de la phrase suivante), pratiquant ainsi de grandes respirations, il n'hésite pas à introduire de la théâtralité pour changer de climat (certains passages évoquent une puissance lisztienne, comme le trio de l'opus 90 n°4)...
On retrouve la pesanteur, le désir maniaque de donner à chaque note, même d'ornement, une valeur mélodique: les appoggiatures ne passent jamais inaperçues, comme celle de la deuxième mesure de l'opus 142 n°3 chargée au point d'entraîner un ralentissement généralisé. Les notes d'accompagnement ne sont pas égales (triolets, doubles croches), sonores et saillantes au point d'en devenir obsessionnelles, elles font parfois irruption de manière inattendue dans la mélodie qui arrive à en "choper" au passage quelques unes pour se donner du sens supplémentaire.
Les tierces ne sont pas jouées ensemble, selon le contexte, les décalages dans les accords et entre les mains sont nombreux, les reprises ne sont jamais identiques. Certains accords sont éclatés et sautent à la figure, des aigus cinglants explosent littéralement et couvrent la voix mélodique (opus 142 n°1). On remarquera la lourde gamme finale du dernier des impromptus (opus 142 n°4), inégale elle aussi. Rien n'est régulier du reste dans le jeu d'Arrau.
La polyphonie est fascinante: les voix indépendantes et s'exprimant selon leur logique propre, ajouté à la considération que des techniques pianistiques variées dans les différentes parties sont mises en oeuvre simultanément, suggèrent qu'Arrau est doté de plusieurs cerveaux qu'il fait fonctionner ensemble. Des mélodies sublimes émergent des accords sans être pour autant assujetties à leur rythmique: même si cela fait partie du métier et que c'est une technique que doit maîtriser tout pianiste, ici c'est remarquable, particulièrement dans l'opus 142 n°1.
Arrau se classe une fois de plus comme un exceptionnel magicien des sonorités: les phrases sont dotées de sons différents, en fonction de leur signification, il y aurait beaucoup à dire sur toutes les nuances d'accords possibles dans un corpus remarquable comme ces impromptus, sur toutes les nuances d'aigus, du moelleux au percussif, et sur la façon dont sont "sonorisées" les basses, exceptionnellement présentes.

Une version analytique et anti-sentimentale, d'une profondeur exceptionnelle, anti-bourgeoise, complètement désarticulée au point de friser parfois l'incohérence, mais profondément émouvante.

Bref, une quintessence de l'art d'Arrau, indispensable aux passionnés et aux blasés qui pensent avoir tout entendu dans ces impromptus. A déconseiller aux novices qui ont une version virtuose bien attachée dans l'oreille, et que la manipulation sonore et l'écartellement du discours entrepris par Arrau, peut dérouter.


Autres références dans une esthétique opposée: Edwin Fischer, Maria Yudina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 23 Aoû 2007 - 23:58

Citation :
Une version analytique et anti-sentimentale, d'une profondeur exceptionnelle, anti-bourgeoise, complètement désarticulée au point de friser parfois l'incohérence, mais profondément émouvante.

Bref, une quintessence de l'art d'Arrau, indispensable aux passionnés et aux blasés qui pensent avoir tout entendu dans ces impromptus. A déconseiller aux novices qui ont une version virtuose bien attachée dans l'oreille, et que la manipulation sonore et l'écartellement du discours entrepris par Arrau, peut dérouter.
C'est ma version favorite des impromptus mais dans un style que beaucoup trouveront douteux. En fait c'est le deuxième cycle qui est le plus stupéfiant. Le premier enregistré en 1978 reste assez sobre. En revanche le second cycle enregistré en 1990/1991 est du Arrau vieilli et intransigeant dans son style inimitable. Le plus étrange vient certainement des accentuations et revirements trouvés dans les phrasés. Globalement il y a une expressivité qui laisse pantois dans un tel répertoire qu'on est habitué à entendre avec davantage de galanterie et de joliesse.
En fait pour comparer Arrau à lui-même je crois qu'on se situe plutôt dans la même perspective que ces Mozart qui bouleversent nos habitudes d'écoute. C'est génialement hors normes mais beaucoup seront déconcertés et n'aimeront pas.

Pour le coffret que tu cites on peut rappeler la présence dans la même veine que ces impromptus une sonate D. 894 d'une tenue semblable. En revanche les Moments musicaux également enregistrés à la fin de sa vie me laissent sur ma fin. Toujours dans ces enregistrements des derniers instants de la vie d'Arrau on trouvera les 3 Klavierstücke D.946 qui constituent à mon avis le sommet de ce coffret. Comme il le dit si à propos de cs pièces "on sent le tombeau".

Par ailleurs le coffret nous propose d'autres enregistrements peut-être moins étonnants mais tout à fait excellents. Les trois dernières sonates sont très réussies et donnent à cette musique une dimension qu'on lui refuse souvent. Une belle sonate opus 120 également enregistrée dans les années 80 qui sans lourdeur.

Enfin le cd bonus nous donne quelques enregistrements d'Arrau dans les années 50 dont quelques Moments Musicaux la Wanderer et les Klavierstücke D.946. On mesure l'incroyable évolution dans le jeu de cet homme. C'est d'ailleurs l'intérêt prinicpal de ce disque que de mettre mieux en lumière le génie de ses enregistrements futurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohengrin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 148
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 28 Nov 2007 - 20:27

J'aime beaucoup Brendel dans Schubert en général.

Au fait, son agent a annoncé sa retraite pour décembre 2007. Mais c'est très étrange, il est programmé à Carnegie Hall en février, à Paris le 2 juin... je ne comprends pas ! De même sur son site il y a des programmes jusqu'en été 2008.

Quelqu'un en saurait-il plus à ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 28 Nov 2007 - 21:33

tiens j'ai entendu le bruit d'un bouchon de champagne depuis Bordeaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 28 Nov 2007 - 21:57

Mais c'est très bien Brendel dans Schubert Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 28 Nov 2007 - 22:19

ah mais je n'ai jamais dit le contraire, j'ai les impromptus et quelques sonates par lui, j'adore, et c'est un bon accompagnateur de lied.
J'aime beaucoup la façon dont son jeu a évolué vers la fin de sa carrière, plus personnel.




Mais il y en a qui trouvent ça chichiteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 28 Nov 2007 - 22:25

Je sais... mais c'est un horrible personnage il ne faut pas l'écouter... c'est un pseudo-décadent... ce qu'il y a de pire sur cette planète hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 29 Nov 2007 - 1:19

Parsifal a écrit:
J'aime beaucoup Brendel dans Schubert en général.

Au fait, son agent a annoncé sa retraite pour décembre 2007. Mais c'est très étrange, il est programmé à Carnegie Hall en février, à Paris le 2 juin... je ne comprends pas ! De même sur son site il y a des programmes jusqu'en été 2008.

Quelqu'un en saurait-il plus à ce sujet ?
C'est qu'il arrête en réalité en décembre 2008.

Pop !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 3 Fév 2008 - 2:48

Sauf erreur de ma part, on a pas parlé dans ce topic de la Wanderer-Fantasie en ut majeur Op. 15 D.760 composée en 1822.
Sur une forme sonate traditionelle en 4 mouvements, c'est un vrai petit chef-d'oeuvre que signe Schubert, qui n'aura ici jamais été aussi proche de Beethoven dans l'art de développer des thèmes à partir d'un matériau de base assez rudimentaire. Où l'on découvre ainsi le potentiel viril de son écriture, sa capacité à se concentrer davantage sur le rythme et l'harmonie plutôt que sur la mélodie.
Et puis quel morceau de bravoure pour l'interprète! C'est certainement la pièce la plus difficile techniquement de Schubert.

J'en parle car j'ai assisté hier soir lors de la Folle Journée à un récital de Michel Dalberto avec cette Fantaisie au programme.
Ce n'est sans doute pas le plus grand des virtuoses mais il s'est montré assez époustouflant, 1 ou 2 pains tout au plus. J'avais presque honte de réclamer avec le reste du public un bis après ça tellement il avait l'air épuisé!
Justement, au disque, je ne connais que la version de l'intégrale de Dalberto (Denon/Brilliant), celle de Fischer aussi mais il faudrait que je réécoute. Pour une nouvelle version, j'irais naturellement voir du côté de Richter, Pollini, Brendel ou autre Rösel mais si Sofro et les autres spécialistes du piano passent par là, je suis sûr qu'ils pourront nous faire un petit topo et donner des conseils judicieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bespin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 43
Localisation : Saint-Jean-sur-Richelieu
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 3 Fév 2008 - 3:02

Schubert qui est mort de cinq ou six phyllis... les experts ne s'entendent pas très bien là-dessus.

J'ai re-découvert récemment Schwanengesang (Ständchen [Poème : Rellstab]) que je massacrais hélas au piano étant gosse, puis découvert avec le plus grand étonnement cette mélodie vers-d'oreille : Heideröslein, D257 (Poème : Von Goethe).

Cette dernière est interprétée par Elisabeth Schwarzkopf (EMI / Londres 1957) sur le CD que j'ai. Ça donne le goût d'apprendre l'Allemand!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/patof/aznavour
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 3 Fév 2008 - 3:03

On parle du piano solo ici! fesse
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bespin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 43
Localisation : Saint-Jean-sur-Richelieu
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 3 Fév 2008 - 3:07

Mais c'est du piano solo aussi, y'a juste une grosse dame qui chante en plusse, bon.... désolé hehe Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/patof/aznavour
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 3 Fév 2008 - 9:51

Pas grosse du tout, Schwarzkopf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 3 Fév 2008 - 9:56

Il y a un enregistrement chez EMI de Richter qui est d'une très très grande beauté, et me parait beaucoup plus intéressant que les autres cités (je n'ai pas entendu Rösel), mais un peu froid peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 3 Fév 2008 - 11:00

Bespin, tu as un fil-index, tout en faut de ce forum "Discographie", tu peux y trouver plusieurs fils sur les lieder de Schubert. Wink

Sinon, Adriatico, je crois qu'on n'a pas forcément de surprises dans cette pièce. Je pourrais te mettre en garde contre Kempff, mais ce n'est pas du mauvais Kempff, juste du Kempff, et tu es amplement capable de savoir si tu aimes ça ou pas.

Effectivement, très beethovenien dans l'esprit, assez différent du reste de sa production. Je ne sais pas s'il faut en tirer la conclusion d'écouter plutôt des beethoveniens que des schubertiens, j'ai tendance à penser qu'il vaut mieux décaler l'interprète par rapport au ton, mais c'est une constante chez moi, alors je suis définitivement de mauvais conseil. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Lun 4 Fév 2008 - 22:44

adriaticoboy a écrit:
Justement, au disque, je ne connais que la version de l'intégrale de Dalberto (Denon/Brilliant), celle de Fischer aussi mais il faudrait que je réécoute. Pour une nouvelle version, j'irais naturellement voir du côté de Richter, Pollini, Brendel ou autre Rösel mais si Sofro et les autres spécialistes du piano passent par là, je suis sûr qu'ils pourront nous faire un petit topo et donner des conseils judicieux!
Je ne connais pas Richter dans la Wanderer, je l'y vois assez bien, je crois qu'il a fait une bonne version.
Pour moi les inégalés pour l'instant sont Fischer et Sofronitzky, pour la dimension exceptionnelle de ce qu'ils font entendre.
La version de Pollini est admirable de rectitude, de rigueur et de sobriété: une très belle architecture sonore.
J'aime également beaucoup la version Perahia, équilibrée, humaine et sensible (très beau couplage avec la fantaisie de Schumann).



DavidLeMarrec a écrit:
j'ai tendance à penser qu'il vaut mieux décaler l'interprète par rapport au ton, mais c'est une constante chez moi, alors je suis définitivement de mauvais conseil. Shit

Parlez, David, continuez...





Tonton Sofro vous a mis sur écoute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Houston, Texas
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Lun 11 Fév 2008 - 9:08

Le Havrais a écrit:
c'est dingue de ne pas aimer Schubert

C'est vrai, ce que vous dites. Fou.

J'ecoute en ce moment meme des Impromptus, interpretes par Horowitz: c'est la perfection, on ne peut pas mieux faire cela!

Pour la profondeur, son enregistrement de la derniere sonate, D.960, a Carnegie Hall, 25 Fevrier 1953. Horowitz contenait son emotivite mais l'emotion s'epanche quand meme. Et quelle richesse emotive, on croit entendre plusieurs instruments (y compris une clarinette) - et l'on voix des couleurs, belles comme les illustrations de Goethe a son Etude sur la Couleur -- belles comme des tableaux de Jean Guerin.

N'aimer pas Schubert est dingue -- mais l'ecouter rend fou.


____________________________________________________
L'art brule, la verite refroidit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Lun 11 Fév 2008 - 23:57

Introuvables aujourd'hui, certains impromptus de Schubert par Maria Yudina sont mes références...
Jeu hors normes, inimaginable aujourd'hui...

Cet impromptu est terrible:

[lien supprimé]

Chant profond, basses puissantes, articulation (les accords répétés, les notes et accords détachés et accentués!...), technique variée, inspiration violente et éruptive de génie, jeu viril d'une grande rudesse et sans alanguissement, un vrai jeu de kolkhozienne...
Vision terrifiante, ça cogne, ça explose, ça va très loin dans les excès, et c'est pas toujours propre et c'est parfois précipité!
Perfectionnistes s'abstenir. Moi, ça me bouleverse...

Yudina à l'époque de cet enregistrement:



Dernière édition par sofro le Mar 26 Fév 2008 - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mar 12 Fév 2008 - 1:57

Ils datent de quand, ces enregistrements ? Parce que s'ils sont libres de droit, au cas où, je suis preneur...

Cela dit, ne le prenez pas comme une requête, je dis ça comme ça... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Polonsky
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 186
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mar 12 Fév 2008 - 6:10

sofro a écrit:

Vision terrifiante, ça cogne, ça explose, ça va très loin dans les excès, et c'est pas toujours propre et c'est parfois précipité!
Perfectionnistes s'abstenir. Moi, ça me bouleverse...

C'est extraordinaire ! Merci beaucoup pour cette révélation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Mer 13 Fév 2008 - 21:51

Picrotal a écrit:
Ils datent de quand, ces enregistrements ? Parce que s'ils sont libres de droit, au cas où, je suis preneur...

Cela dit, ne le prenez pas comme une requête, je dis ça comme ça... siffle

1964 malheureusement, ils ne sont pas libres de droits Sad ... Sans cela, je les aurais mis en entier!


Voici après l'opus 90-1, des extraits des célébrissimes opus 90-2 (fin) opus 90-3 (début)

Abandon du legato niaiseux habituel, ton plein de sévérité et de grandeur, dramatisme, accords finaux bien timbrés:

[lien supprimé]



Phrasés immenses, décalages, simplicité, irrégularités, économie de pédale, coups de griffes, avec toujours une hauteur qui n'exclut pas une sensibilité extrême non dégoulinante... à chaque note, il se passe quelque chose... de l'anti-piano de salon, profondément anti-sentimental, beaucoup de pianistes deviennent inécoutables après cela:

[lien supprimé]


Une leçon de piano... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 0:10

Quel pianiste pourrait me plaire dans les sonates de Schubert?

Sachant que je cherche toujours une sonorité opulente, sans trop de rubato mais lyrique. Ni la sécheresse d'un Serkin ou d'une Utchida, ni la timidité de Lupu. Du grand et large piano.

En écoutant ici ou là des extraits, Planes semble assez me correspondre. D'autres idées?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 0:12

les impromptus de Perahia
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 0:28

Voyons Jorge... Marie-Jo est là pour Schubert!!! Surprised Sinon -Sud déteste- Brendel est tout à fait merveilleux dans Schubert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 0:31

Brendel n'est tolérable que dans Beethoven, leurs médiocritézs s'unissent pour créer un himalaya de l'ennui... dans le genre gros son Pollini pour les dernières sonates
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 0:31

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 0:59

Jorge a écrit:
D'autres idées?
Dalberto!!! Il n'a pas de thuriféraires réguliers pour faire sa promo mais son Schubert est très grand! Peut-être le meilleur à l'heure actuelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 9:56

Jorge a écrit:
Quel pianiste pourrait me plaire dans les sonates de Schubert?

Sachant que je cherche toujours une sonorité opulente, sans trop de rubato mais lyrique. Ni la sécheresse d'un Serkin ou d'une Utchida, ni la timidité de Lupu. Du grand et large piano.

En écoutant ici ou là des extraits, Planes semble assez me correspondre. D'autres idées?
Je ne sais pas ce que donne Planès en studio, j'en ai lu beaucoup de mal, mais en concert, c'est toujours inspiré et raffiné, une forme de perfection pour moi. Maintenant, est-ce que c'est du "grand et large piano", je ne crois pas.
Bellucci, s'il les a enregistré, fait peut-être ça plus à ton goût, il y a une petite touche d'éclat supplémentaire.

(En effet, évite les chichis de Brendel, c'est - faussement - timide et c'est insupportable.)

Pourquoi ne pas tenter tout de bon les grands anciens comme Richter ? Ce n'est pas trop ma tasse de thé dans ces oeuvres, mais si tu veux du grand format...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 9:57

Sauron le Dispensateur a écrit:
Voyons Jorge... Marie-Jo est là pour Schubert!!! Surprised
C'est peut-être un peu délicat pour la demande de Jorge, non ? Cela dit, c'est bien sûr parfait de style ; dans le même genre, Planès est plus personnel, plus enthousiasmant - je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Liana
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 5 Avr 2008 - 11:18

Quel pianiste ?

Pour la D958 tout au moins, la meilleure interprétation, sans commune mesure avec aucune autre (ben oui, quoi, j'en connais quelques autres) c'est, pour moi, Youri Egorov, elle est époustouflante.

Elle a été éditée (avec les Moments musicaux) chez Canal Grande en 1992 sous la référence CG 9213, mais probablement il existe des rééditions, du moins, je l'espère.

C'est l'un des 5 ou 6 disques auxquels je tiens comme à le prunelle de mes yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boursosmile.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Schubert : Musique pour Piano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Franz Schubert : Musique pour Piano
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» Brahms: musique pour piano
» Tchaïkovsky : musique pour piano
» Transcriptions pour piano: Beethoven, Debussy, Ravel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: