Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Brahms: musique pour piano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Jeu 16 Déc 2010 - 19:07

Richard a écrit:
alexandre. a écrit:
Chez DG c'est très bien, en live ça me fait pleurer. Je ne me souviens pas exactement du récital dont est tiré le live qu'on m'a filé, donc je ne saurais pas vous orienter. Mais comme je risque probablement de récupérer les récitals montrés ci-dessus, j'essayerai de faire un petit compte-rendu.

Peut-être que Théo a pu comparer ces versions ?

Question à Théo et à toi...Comment sont les prises de son chez Melodiya en général et pour ces 4 Ballades ?

C'est très variable les prises Gilels/Melodya... le disque Beethoven (12 et 16) Brahms (ballades) Schumann est plutôt propre et chaleureux, un peu trop près du piano à mon goût. Généralement, je préfère les prises Melodya années 60, les récitals Beethoven-Medtner-Schubert-Ravel, Schubert-Chosta-Chopin, etc. Malheureusement, pour le dernier Gilels, hors studio, les seules prises de son qui lui rende pleinement justice sont celles du Japon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1247
Age : 44
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Jeu 16 Déc 2010 - 20:23

Théo a écrit:
Prague ou Moscou, Moscou cd/dvd ? Difficile, questions d'affinités avec les différentes facettes de Gilels, et ce qu'on attend dans l'oeuvre; si on veut le plus intuitif, émacié, direct, noire, clairement, c'est Prague, et puis avec l'opus 116, c'est raccord dans l'ambiance...

Prague, tu aurais un lien vers ce disque pour voir à quoi ça ressemble ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Ven 17 Déc 2010 - 10:20

Désolé, c'est un Praga qui est devenu très très dur à trouver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1247
Age : 44
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 26 Jan 2011 - 15:32

Je viens de voir que Philippe Cassard avait enregistré les opus tardifs de Brahms..



Quelqu'un connait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 26 Jan 2011 - 15:58

Oh que oui, je l'écoute en boucle depuis trois jours. Very Happy C'est bien mieux que ses Schubert et ses Schumann, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 408
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 26 Jan 2011 - 21:10

On ne choisit pas toujours celui ou celle qui nous accroche à une oeuvre. Moi, pour la troisième Sonate Op.3, ce fut Emmanuel Ax, entendue un jour à la radio. J'ai tout cessé séance tenante pour écouter ça! Après, il y a eu Arrau, Rubinstein...Chez Brahms, au piano, c'est ce que je préfère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1247
Age : 44
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 26 Jan 2011 - 21:17

Donzelague a écrit:
On ne choisit pas toujours celui ou celle qui nous accroche à une oeuvre. Moi, pour la troisième Sonate Op.3, ce fut Emmanuel Ax, entendue un jour à la radio. J'ai tout cessé séance tenante pour écouter ça! Après, il y a eu Arrau, Rubinstein...Chez Brahms, au piano, c'est ce que je préfère.

Mais je crois que Ax est un très grand brahmsien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 408
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 26 Jan 2011 - 21:39

kiss mains coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 9 Mai 2011 - 14:56

Ophanin a écrit:
Oh que oui, je l'écoute en boucle depuis trois jours. Very Happy C'est bien mieux que ses Schubert et ses Schumann, je trouve.

Qu'ont-ils de déplaisant ses Schubert ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Sam 30 Juil 2011 - 11:16

Percy Bysshe a écrit:
Brahms: Sonate Op.1; Virsaladze
Ca manque d'élan, et c'est déjà si massif comme écriture... dans le premier thème du I en particulier. Par contre, le IV est formidablement mené. Very Happy

ysov a écrit:
Pour moi les oeuvres pour piano de Brahms, c'est Peter Rösel, rien d'autres... Wink

Richter dans les sonates n°1 et n°2, A. Fischer dans la 3ème, Michelangeli dans les Ballades, Moiseiwitsch dans les variations Haendel, Lupu dans les op.117, 118 & 119, Serkin dans l'op.119 et les variations Haendel ça te semble si dispensable que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Kilban
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 451
Age : 28
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Dim 13 Nov 2011 - 23:55

Plus j'écoute la 2ème sonate par Grimaud, plus je trouve cette version épatante! Rien que le son du piano est extraordinairement travaillé, sculpté, minéral, abrupt, très approprié pour cette musique indomptable et véloce. Les tempis, les enchaînements... tout est bien en place pour offrir une expérience décoiffante, aux antipodes du Brahms rêveur de la 3ème symphonie. La conclusion du dernier mouvement est tellement sensuelle et fluide, on croirait être à la source d'une montagne, à l'eau à demi-jaillissante qui la rend presque solide d'apparence. Je m'emballe, mais c'est très abouti, ce que fait Grimaud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alarecherchedubeau.over-blog.com/
Onéguine
Mélomane averti


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mar 6 Déc 2011 - 1:53

sud273 a écrit:
En ce qui concerne les compositeurs, j'en vois peu qui aient apporté quelquechose à la musique en demeurant pianistes. Je préfère les trompettistes et les clarinettistes: de gustibus

oui c'est vrai, mozart, beethoven, chopin, schumann, liszt, brahms, scriabine, debussy, qu'ont-ils apporté à la musique? pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mar 27 Déc 2011 - 22:07

Je réécoutais les Ballades Op.10, et je trouve que la quatrième, qui est notée Andante con moto, est jouée trop lentement par Michelangeli, qui n'aide pas à faire sortir le lyrisme allant de l'oeuvre (en particulier la première mélodie), que je trouve par exemple dans l'extrait enregistré par Ilona Eibenschütz, proche de Johannes Brahms et élève de Clara Schumann, qui joue réellement le "con moto" (document historique extrêmement intéressant). Michelangeli passe à côté de l'indication... au contraire, ce que fait Grinberg dans cette ballade est miraculeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22167
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Dim 6 Juil 2014 - 13:13

Smile A l'encontre de tout brio, les micros nous situent dans une perspective intimiste pour ce premier des deux enregistrements de l'oeuvre par Rubinstein (l'autre date de 1959) -le plus buriné et ombrageux.
Ce qui dans l'Andante n'empêche pas une magie qu'il réussit comme personne, non pas naïve mais primesautière.

 
Mélomaniac, in Playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Sonate n°3 en fa mineur Op. 5

= Artur Rubinstein, piano

(RCA, juin 1949)
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Sam 30 Aoû 2014 - 18:56

plenum a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Brahms: Ballades, Op. 10 / Krystian Zimerman (1980 DG)

Glaçant. Peut-être trop.

En effet si surtout on les écoutes par Rösel auparavant. Wink

En fait presque n'importe quelle autre version paraîtra normale à côté de ce que fait Zimerman là-dedans. Il y a déjà un problème de sonorité qui n'est peut-être pas complètement du fait du pianiste polonais (on sait qu'à la même époque les ingénieurs DG massacraient aussi Pollini et Argerich) mais il n'en reste pas moins qu'il s'agit de lectures froides et minérales qui ne conviennent pas à la musique de Brahms. Dans les sonates, c'est encore plus fascinant, mais c'est presque pire, ça rend tout uniformément austère, et Brahms ça ne devrait pas ça.

En tous cas je comprends mieux pourquoi Zimerman a fait supprimer du catalogue ce double-album Brahms, car, sa vision évoluant, il a dû se rendre compte rétrospectivement que son jeu était vraiment trop caricatural à l'époque de ces enregistrements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 24 Aoû 2015 - 16:51

sofro a écrit:

(3ème sonate op. 5)
D'autres excellentes versions existent par ailleurs: Rubinstein, Curzon, Katchen...
Les deux sommets de la discographie sont Arrau et Fischer.


Justement, on peut sans trop déparer le paysage mettre un coup de projecteur sur l'enregistrement de Curzon, effectué par Decca à la Sofiensaal de Vienne en 1962 (se trouve dans les Decca Recordings 1941-1972). D'abord je trouve le son et le toucher fabuleux, ensuite on va dire que Curzon est, compte tenu de la nature de l'oeuvre, obligé de sortir de sa réserve habituelle et du du bois tout en conservant son grand style de flegmatique britannique. Très intéressant ! Mais ça ne renverse sans doute pas la hiérarchie établie avec Arrau tout en haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bergamask
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/08/2015

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 24 Aoû 2015 - 17:23

Plusieurs de mes favoris :

SONATES
Peter Rösel, incontestablement, domine tous les enregistrements que j'ai pu entendre jusque-là. C'est à la fois subtil, coloré, puissant, habité sans verser dans une lourdeur excessive ou incohérente, avec un sens parfait du "rubato brahmsien" selon moi. Extraordinaire.

PIÈCES OP.76/116-119
Je trouve Julius Katchen d'une pertinence incroyable, avec notamment une palette de sons magnifique. Jamais d'excès de lyrisme (j'ai horreur de ça), du piano direct, efficace, comme je l'aime (mais je comprends qu'on puisse lui reprocher une telle approche justement). Mention spéciale à ses op.118 n°6 et op.119 n°1...

RHAPSODIES OP.79
Là, j'avoue qu'aucune des versions que je connais ne me satisfait pleinement. Particulièrement pour la 2ème, qui est tantôt trop lourde, tantôt trop en retrait, pas assez contrastée ou mystérieuse. Emanuel Ax et Radu Lupu ne sont pas loin de mon idéal, mais pas mal de détails font qu'ils ne l'atteignent pas totalement...

DANSES HONGROISES
Les soeurs Labèque, qui se permettent parfois de petites fantaisies il me semble (après tout, c'est une musique à caractère populaire donc libre par définition, ça ne me gêne pas plus que ça), offrent un Brahms vif, plein d'esprit, original et haut en couleurs, ce qui se prête merveilleusement bien à ce type de morceaux. Les frères Kolacny livrent une version plus traditionnelle, moins fantaisiste mais tout aussi intéressante, tout en nuances et contrastes. Comme quoi, on dirait que la fusion fraternelle fonctionne bien pour le 4 mains ! Laughing

Pour ce qui est des autres morceaux, ils me sont un peu moins familiers, je les trouve moins intéressants que tous ceux-là... Pas d'avis spécifique quant aux interprètes donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Bortki/videos
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 24 Aoû 2015 - 17:41

J'aime beaucoup Katchen et Rösel moi aussi (qui ont en plus l'avantage rassurant d'avoir tout fait, c'est commode). Pour les Rhapsodies, j'ai toujours beaucoup aimé Grimaud. Il faut aimer ce type de rubato, mais ça fonctionne vraiment bien, avec une ardeur que tous n'ont pas.

Pour les Danses Hongroises (et tout le quatre mains, transcriptions ou pas), je crois qu'il est difficile d'approcher Matthies-Köhn, qui a tout à la fois : l'élan mélodique, la lisibilité verticale absolue, le sens de la structure et des couleurs… Même les symphonies et les concertos sont aussi passionnants que les originaux sous leurs doigts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bergamask
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/08/2015

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 24 Aoû 2015 - 17:51

DavidLeMarrec a écrit:
Pour les Danses Hongroises (et tout le quatre mains, transcriptions ou pas), je crois qu'il est difficile d'approcher Matthies-Köhn, qui a tout à la fois : l'élan mélodique, la lisibilité verticale absolue, le sens de la structure et des couleurs…  Même les symphonies et les concertos sont aussi passionnants que les originaux sous leurs doigts !

Je crois bien que c'est en fait eux que j'avais en tête... Ce sont deux versions que j'ai découvert en même temps, et que je confonds toujours Rolling Eyes
Leurs Dvořák sont formidables aussi, tout à fait de la même trempe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Bortki/videos
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 24 Aoû 2015 - 18:00

Bergamask a écrit:
Leurs Dvořák sont formidables aussi, tout à fait de la même trempe.

Oh oui, complètement ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 26
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 24 Aoû 2015 - 19:30

Très étrangement, j'ai beaucoup de mal à trouver mon bonheur dans ces œuvres, que j'aime pourtant beaucoup!

J'adore Clifford Curzon (Intermezzi, sonate n°3) et Yves Nat!

J'aime un peu Katchen par-ci, un peu Richard Farrell par-là, et suis très émue par les quelques enregistrements que Solomon (Cutner) a laissés. Et sinon, c'est un peu hérétique, mais j'ai toujours beaucoup aimé les Brahms du vieux Heinrich Neuhaus ! C'est peut-être là qu'il m'a vraiment bouleversée (le deuxième Intermezzo op. 118 est ... Sad ).

Edit : J'ai aussi un récital de Shoshana Rudiakov que j'aime beaucoup, même si le son est malheureusement réverbéré. C'était, il me semble, une élève de Yakov Flier (comme Mikhail Rudy).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2986
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 24 Aoû 2015 - 20:24

Pour les sonates, je n'ai vraiment trouvé mon bonheur qu'avec Sviatoslav Richter pour les opus 1 et 2 (Praga).

Pour l'opus 5, c'était un peu le désert... jusqu'à ce que j'écoute le disque d'Igor Zhukov (Telos). Voilà un Brahms solide et fluide, harmoniquement limpide, translucide et ferme. Zhukov est bien un des rares magiciens du piano... Dans l'opus 5, c'est pour moi la quadrature du cercle, la dissolution des contingences mécaniques dans la fluidité de la musique. Hallucinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mar 25 Aoû 2015 - 10:09

Pour ma part, j'aime beaucoup l'intégrale Katchen, aussi bien dans les pièces de jeunesse que dans les cycles op. 116-119 (sans oublier l'op. 76), dont la sobriété m'émeut toujours ici.

Sinon, dans ce mêmes opus tardifs et dans une lecture toute opposée, tellurique et puissante, j'aime aussi Cassard. Et dans les Ballades op. 10, Gilels reste un sommet.

Nat a fait un très bel op. 117, mais je ne connais rien d'autre : c'est de cela dont tu parlais, Oriane?

Il faudra absolument que j'essaie Rösel.

Sinon, on peut se reporter à … Brahms lui-même
https://www.youtube.com/watch?v=xwy2eCpIPmI&feature=share

https://www.youtube.com/watch?v=CMErexlDKFs&sns=fb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mar 25 Aoû 2015 - 19:36

Scherzian a écrit:

Pour l'opus 5, c'était un peu le désert... jusqu'à ce que j'écoute le disque d'Igor Zhukov (Telos). Voilà un Brahms solide et fluide, harmoniquement limpide, translucide et ferme. Zhukov est bien un des rares magiciens du piano... Dans l'opus 5, c'est pour moi la quadrature du cercle, la dissolution des contingences mécaniques dans la fluidité de la musique. Hallucinant.

Bizarre, c'est un peu ce que j'aurais dit avec Curzon 62, justement, que je suspecte en plus d'avoir choisi le piano utilisé spécialement en rapport avec l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bergamask
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/08/2015

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mar 25 Aoû 2015 - 19:47

DavidLeMarrec a écrit:
Pour les Rhapsodies, j'ai toujours beaucoup aimé Grimaud. Il faut aimer ce type de rubato, mais ça fonctionne vraiment bien, avec une ardeur que tous n'ont pas.

J'ai écouté Grimaud, en effet ce rubato est plutôt particulier, j'ai eu l'impression d'une interprétation un poil décousue, notamment dans la 2e, dans laquelle je ne retrouve pas le côté mystérieux et caverneux que je prête à ce morceau. C'est évidemment une lecture qui se tient, elle n'est je pense simplement pas à mon goût...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Bortki/videos
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mar 25 Aoû 2015 - 20:03

Puisque l'on parlait de fluidité dans l'op. 5, il y a beaucoup de passages étonnants dans le témoignage live laissé par Kempff en 1969 et édité par BBC Legends (couplé avec la Fantaisie de Schumann).
Je parle de passages seulement, parce qu'il y a des passages à vide, des notes à côté et j'en passe; témoignage à mon avis exceptionnel néanmoins.


BBCL 4085-2 (684911408522)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2986
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mar 25 Aoû 2015 - 21:00

shushu a écrit:
Bizarre, c'est un peu ce que j'aurais dit avec Curzon 62, justement, que je suspecte en plus d'avoir choisi le piano utilisé spécialement en rapport avec l'oeuvre.

Pour moi, la version de Clifford Curzon en 1962 pour Decca est de celles qui s'opposent le plus clairement à la conception à harmonie tonale opulente, verticale et charnue défendue par exemple par Claudio Arrau dont je n'aime pas l'approche (tout en admirant les moyens techniques). C'est peut-être comme ça que Clara Schumann jouait Brahms, avec la ligne et la fluidité avant tout, et ça devrait me plaire beaucoup. J'ai réécouté le disque de Curzon... Comme souvent avec lui, j'admire l'approche, les idées et l'engagement, mais je suis rebuté par les moyens techniques. Ici, il tape quand même très fort et très dur assez souvent. Sur le plan harmonique, le mouvement lent par exemple me laisse sur ma faim à cause de ça, je n'y entends pas la magie sonore d'Igor Zhukov (la manière par exemple dont le thème glisse au médium, c'est très carré et anguleux avec Curzon). Sonorité plutôt boisée, très proche des marteaux, dans les fortissimos ça devient douloureux pour moi. Probable que la prise de son ne l'aide pas, mais c'est toujours ce que j'ai entendu dans les disques de Curzon.

Sinon, l'enregistrement de Zhukov se trouve dans le tuyau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 26 Aoû 2015 - 17:05

Je ressens chez Curzon au contraire un bon contrôle sur le son, comme souvent ou à peu près toujours d'après moi, très riche dans le cas présent (surtout pour une prise de 62). Je pense que l'ensemble reflète bien sa conception de l'oeuvre, il y est assez "viril" en effet, c'est pour cela que je disais qu'il sortait de sa réserve habituel.

Après, chacun a sa propre interprétation de ce qu'il entend. C'est ma découverte dans ce coffret Decca, ça me plait vraiment beaucoup (avec le quintette de Dvorak). Par contre la D 960 de Schubert que je ne connaissais pas sous les doigts curzoniens : Crying or Very sad (impossible de me détacher soit de Serkin live, soit surtout du Fleisher ressuscité).

Le Kempff live dans l'op.5 est vraiment à part, on peut aimer ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Jeu 27 Aoû 2015 - 10:55

shushu a écrit:
Le Kempff live dans l'op.5 est vraiment à part, on peut aimer ou pas.
Si c'est similaire à Salzbourg, il y a autant de fausses notes que de bonnes, et le piano sonne comme une vieille tôle que l'on chercherait à détordre. Mais quel poète !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22167
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 28 Sep 2015 - 23:57

Surprised Fascinant, Gould fouille le texte, le scrute, le sculpte, l'interroge comme un terrain d'expérience, mais apporte peu de réponses.
Une approche déstabilisante, presque déconstruite -rarement ces pièces m'auront-elles semblé comme de tels glaçons énigmatiques, irréguliers, bruts et vitreux, observés sous toutes les facettes.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Intermezzi, Op. 76, 116-119

= Glenn Gould, piano

(CBS, septembre-novembre 1960)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 28 Oct 2015 - 15:51

Bergamask a écrit:
Plusieurs de mes favoris :

SONATES
Peter Rösel, incontestablement, domine tous les enregistrements que j'ai pu entendre jusque-là. C'est à la fois subtil, coloré, puissant, habité sans verser dans une lourdeur excessive ou incohérente, avec un sens parfait du "rubato brahmsien" selon moi. Extraordinaire.

DavidLeMarrec a écrit:
J'aime beaucoup Katchen et Rösel moi aussi (qui ont en plus l'avantage rassurant d'avoir tout fait, c'est commode).

Toute l'intégrale de Rösel est formidable pour moi. Mon ressenti est similaire à celui de Bergamask: c'est puissant sans lourdeur, précis sans rigidité, sec parfois mais sans aridité. Une grande pudeur qui cache des sentiments intenses. Brahms, quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Dim 15 Nov 2015 - 20:29

bonsoir j'ai une question
pourquoi la sonate numero 1 de Brahms dure de 24 à 30 min selon les interprètes ????
car la partition est la même et la durée d'une noire, d'une blanche, d'une croche doit être identique pour n'importe quel pianiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Dim 15 Nov 2015 - 20:33

Les notes ont une valeur relative : une blanche vaut toujours deux noires, mais le tempo est indicatif (et pas toujours respecté !), donc les interprètes peuvent décider en toute légalité qu'une noire est plus ou moins longue (même si elle fera toujours la moitié d'une blanche).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 16 Nov 2015 - 9:48

Avec de telles différences de durée, ce ne serait pas plutôt des reprises qui sont respectées ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Lun 16 Nov 2015 - 21:22

Cello a écrit:
Avec de telles différences de durée, ce ne serait pas plutôt des reprises qui sont respectées ou pas?

C'est possible. Katchen par exemple ne fait pas la reprise dans le I de l'opus 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1274
Age : 52
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 30 Déc 2015 - 2:17

Eusèbe a écrit:
Quand on est un inconditionnel de Katchen, quels nouveaux plaisirs trouve-t-on avec Rösel?

Je n’ai pas fait une écoute comparée systématique, partition en main, des deux intégrales; donc je réponds de manière très générale. Par ailleurs, c’était ma première audition de l’intégrale Rösel que je viens de découvrir. Elle m’a plutôt enthousiasmé mais ce n’est qu’une première impression.

Tu parles de nouveaux plaisirs. Si tu cherches quelque chose de tout à fait différent de Katchen, je ne pense pas que Rösel soit le bon choix dans la mesure où, à première écoute, les ressemblances sont nombreuses: très grande maîtrise technique, respect strict du texte, sobriété et refus de tout épanchement « sentimental », très grande clarté polyphonique. Autant de qualités, selon moi indispensables, et que les deux pianistes possèdent. La première différence qui s’impose ne doit rien à Rösel lui-même mais est quand même bienvenue: c’est beaucoup mieux enregistré que Katchen. La prise de son chez ce dernier est souvent ingrate. Il y a même des cycles comme l’op. 10, l'op. 116 ou l’op. 118 qui mèlent des prises mono et des prises stéréo. Rien de cela chez Rösel où la prise de son met parfaitement en valeur le travail du pianiste. Pour le reste son approche est souvent monumentale, sans jamais être lourde. C’est précis, violent parfois, sans être sec, mais c’est aussi intimiste quand il le faut. Il y a des variations de tempi entre les deux pianistes, mais là il faudrait comparer oeuvre par oeuvre. À première écoute, ma préférence continue d’aller à Katchen pour des cycles comme l’op. 76, l’op. 79, l’op. 116 ou l’op. 118, mais pour les trois sonates ou surtout les ballades op. 10, j’ai été très, très séduit par Rösel. Et pour le reste, les deux approches me comblent. Mais c’est à confirmer par une réécoute … plus tard … Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 30 Déc 2015 - 9:26

Anaxagore a écrit:
Eusèbe a écrit:
Quand on est un inconditionnel de Katchen, quels nouveaux plaisirs trouve-t-on avec Rösel?

La première différence qui s’impose ne doit rien à Rösel lui-même mais est quand même bienvenue: c’est beaucoup mieux enregistré que Katchen. La prise de son chez ce dernier est souvent ingrate. Il y a même des cycles comme l’op. 10, l'op. 116 ou l’op. 118 qui mèlent des prises mono et des prises stéréo. Rien de cela chez Rösel où la prise de son met parfaitement en valeur le travail du pianiste.

Tout à fait d'accord : Katchen est enregistré dans une piscine avec un son dur, métallique et agressif qui rend l'écoute vraiment éprouvante quand le piano de Rösel est rond, plein, charnu avec une belle richesse des harmoniques dans le grave.

Sur le plan musical, Rösel joue davantage au fond du clavier que Katchen et sa lecture est tantôt plus sobre (derniers opus), tantôt plus exaltée (2ème sonate avec un finale beaucoup plus rapide que son confrère). En fait, j'ai l'impression que Katchen unifie les cycles quand Rösel essaie davantage de marquer la différence entre le Brahms de la jeunesse et de la vieillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Mer 30 Déc 2015 - 10:37

hugo75 a écrit:
Anaxagore a écrit:
Eusèbe a écrit:
Quand on est un inconditionnel de Katchen, quels nouveaux plaisirs trouve-t-on avec Rösel?

La première différence qui s’impose ne doit rien à Rösel lui-même mais est quand même bienvenue: c’est beaucoup mieux enregistré que Katchen. La prise de son chez ce dernier est souvent ingrate. Il y a même des cycles comme l’op. 10, l'op. 116 ou l’op. 118 qui mèlent des prises mono et des prises stéréo. Rien de cela chez Rösel où la prise de son met parfaitement en valeur le travail du pianiste.

Tout à fait d'accord : Katchen est enregistré dans une piscine avec un son dur, métallique et agressif qui rend l'écoute vraiment éprouvante quand le piano de Rösel est rond, plein, charnu avec une belle richesse des harmoniques dans le grave.

Sur le plan musical, Rösel joue davantage au fond du clavier que Katchen et sa lecture est tantôt plus sobre (derniers opus), tantôt plus exaltée (2ème sonate avec un finale beaucoup plus rapide que son confrère). En fait, j'ai l'impression que Katchen unifie les cycles quand Rösel essaie davantage de marquer la différence entre le Brahms de la jeunesse et de la vieillesse.

Merci à tous deux pour vos réponses. Cela me confirme dans l'idée d'écouter un jour prochain cette intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22167
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Dim 24 Jan 2016 - 22:34


Smile Ci-dessous, souvenir de ma playlist de dimanche dernier, première d'une série dédiée au piano brahmsien, avec quelques enregistrements que j'aime particulièrement.


Frontispice :
 


1) Sonate n°1 en ut majeur, Op. 1

= Sviatoslav Richter, piano

(RCA, juillet 1988)




2) Sonate n°3 en fa mineur, Op. 5

= Clifford Curzon, piano

(Decca, décembre 1962)




3) Quatre Ballades, Op. 10

= Arturo Benedetti Michelangeli, piano

(DG, février 1981)

Smile Fameuse interprétation, qui utilise un Steinway du début du siècle, et en tire des nuances de plans, des camaïeux absolument magiques.
Enfin, je ne vais pas sortir la batterie de smiley, -toute la discographie brahmsienne de cette soirée relève de l'excellence.





4) Sept Fantasias, Op. 116 - Quatre Klavierstücke, Op. 119

= Wilhelm Kempff, piano

(Decca, novembre 1953)




5) Huit Klavierstücke, Op. 76

= Aldo Ciccolini, piano

(Emi, novembre 1968)




6) Vingt-cinq Variations sur un thème de Haendel, Op. 24

= Benno Moiseiwitsch, piano

(HMV, juillet-septembre 1953)




7) Johannes Brahms (1833-1897) :

Deux Rhapsodies, Op. 79

= Martha Argerich, piano

(DG, juillet 1960)

La suite de ces trésors de la discographie brahmsienne une autre fois  coucou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   Ven 24 Mar 2017 - 23:24

Dans le fil «La musique de chambre de Brahms», khool63 a écrit:
pour les sonates pour piano de brahms toujours une grande pianiste vient d'être reconnue internationalement ,, elle y joue un brahms unique ,,elle possède le talent inoui des gens de l'est ,, valentina lisitsa est une pianiste ukrainienne d'ascendance ce qui lui vaut d'être censurée car la géniale valentina prend position dans la guerre qui oppose l'ukraine à la russie mais quelle artiste ,, elle joue sur un bosendorfer au vibrato envoûtant ,,, je suis heureux de cette découverte car valentina possède grâce qui la transporte de bach a rachmaninov en passant par beethoven haydn liszt schumann mendelsohn chopin mozart schubert et d'autres encore ,, elle joue sans partition un répertoire très vaste et a du attendre youtube pour enfin éclore ,, pathétique  ,,,, écoutez ,, nous en reparlerons longtemps encore
Euh... oui? (Elle joue Philip Glass, aussi.)

Cela dit, comme le talent inouï des gens de l'Est et le Bösendorfer au vibrato envoûtant me disent bien quand même, je crois que je vais essayer les deux premières sonates par Melnikov.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brahms: musique pour piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brahms: musique pour piano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Brahms: musique pour piano
» Tchaïkovsky : musique pour piano
» Franz Schubert : Musique pour Piano
» Mendelssohn - Musique pour piano
» La musique pour PIANO de Brahms

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: