Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Beverly Sills (1929 2007)

Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMar 3 Juil 2007 - 12:48

J'apprends avec tristesse le décès de Beverly Sills à l'âge de 78 ans des suites d'un cancer.

http://www.abeilleinfo.com/chronique.php?id_chro=6441&langue=fr

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_w/171-8606378-3384269?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&initialSearch=1&url=search-alias%3Dclassical&field-keywords=Beverly+Sills&Go.x=17&Go.y=10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Invité
Invité



Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMar 3 Juil 2007 - 14:13

il est certain qu'on la pleurera plus que Claude Pompidou, décédée aujourd'hui à l'âge de 94 ans.
Sills, je me souviens de son Rodelinda et d'un joli concerto de Glière. Elle est toujours associée dans mon esprit à Sutherland, je ne sais pas trop pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 4 Juil 2007 - 1:48

Je ne la connais que dans la Lucia de Schippers: sa technique (son vibrato et ses trilles serrés comme une sonnerie de téléphone) est parfois un peu agaçante et froide, mais parfaite dans la justesse, son timbre de voix un peu neutre mais plein de fraîcheur. Une très belle Lucia à mon goût... (et avec Bergonzi en prime !...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 18 Mai 2009 - 19:28

Deutsche Grammophon va rééditer l'enregistrement de studio de Norma de 1973 dirigé par Levine. Je pense me le procurer parce que les extraits sur le tube sont géniaux. Elle n'est peut être pas le personnage mais la maîtrise technique est incroyable. Verrett et elle sont géniales dans les duos, leurs deux voix se fondent l'une dans l'autre. Levine adapte sa direction qui est très réussie à Sills. Le "Casta Diva" est d'une beauté à couper le souffle, la voix est magnifique, c'est une étoile. La réédition est prévue pour juillet : http://www2.deutschegrammophon.com/cat/result?&PRODUCT_NR=4778186&SearchString=4778186.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyDim 23 Mai 2010 - 19:05

J'aime beaucoup sa Manon dans l'opéra de Massenet, c'est l'une de mes interprètes préférées de ce rôle. Sa Gilda est un peu trop minaudante et la direction de Rudel est catastrophique. Je pense écouter prochainement en entier ses 3 reines donizettiennes, son Elvira dans I Puritani, sa Giulietta dans I Capuleti e i Montecchi, sa Lucia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 13 Juil 2011 - 14:24

Je viens d'écouter le premier acte de Manon, c'est mon premier contact avec cette chanteuse et je n'aime pas tellement sa voix, j'ai l'impression qu'elle parle français avec un cheveu sur la langue, ses [ʒ] sont chuintants Confused Sinon elle arrive bien à rendre l'impression de jeune ingénue, c'est vrai - en fait c'est surtout la direction de Rudel qui pose le plus problème dans cet enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87575
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 13 Juil 2011 - 14:40

La direction de Rudel est catastrophique, autant le dire comme c'est. Confused Vraiment un chef redoutable, il dirige ça comme on dirigeait Monteverdi dans les années 50...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 13 Juil 2011 - 15:09

WoO a écrit:
Je viens d'écouter le premier acte de Manon, c'est mon premier contact avec cette chanteuse et je n'aime pas tellement sa voix, j'ai l'impression qu'elle parle français avec un cheveu sur la langue, ses [ʒ] sont chuintants Confused Sinon elle arrive bien à rendre l'impression de jeune ingénue, c'est vrai - en fait c'est surtout la direction de Rudel qui pose le plus problème dans cet enregistrement.


En fait je trouve parfois Sills ou commune quand elle se contenter de chanter (Traviata très ennuyeuse au studio) ou frisant le ridicule à force de délirer en vocalises (Cléopatre ahurissante et pas en bien.)

Et ce n'est pas quelqu'un dont le geste dramatique m'emporte naturellement ... mais ... dans ses nombreux bons jours elle déborde de bonnes idées, ses phrasés peuvent vraiment être à la fois surprenant et évident. Pour le coup dans le Bel Canto on se dit souvent "bon sang, mais c'est bien sûr : c'est comme ça que ça doit être fait !"

Le Ring Tudor avec elle n'a pas, de ce point de vue, usurper sa réputation flatteuse, par exemple. Et j'aime énormémént ses Capuleti avec Baker.

Pour Manon voyez Gruberova, de toute manière, et le tour est joué Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 13 Juil 2011 - 15:20

Francesco a écrit:
Pour Manon voyez Gruberova, de toute manière, et le tour est joué Very Happy

J'aurais pas osé ; mais... mais en fait, je crois que je pense exactement comme toi Rolling Eyes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 13 Juil 2011 - 15:26

bAlexb a écrit:
Francesco a écrit:
Pour Manon voyez Gruberova, de toute manière, et le tour est joué Very Happy

J'aurais pas osé ; mais... mais en fait, je crois que je pense exactement comme toi Rolling Eyes !

Ah non, mais j'ose, j'ose. Pour moi en Manon, à part des pailles de français, c'est absolument parfait : toujours brillant et toujours mobile, d'une solidité vocale qui n'empêche pas l'expression de la fragilité, d'une beauté de coloris jamais prise en défaut et d'un investissement total qui n'exclut pas un controle vocal frappant. C'est vraiment un art de ballerine : précis, athlétique et gracieux à la fois.

La manière dont elle chauffe sa voix à blanc dans les duos d'amour je trouve ça renversant et irresistible autant que les acrobaties aeriennes dans les airs "à effet".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyJeu 14 Juil 2011 - 14:31

Moi aussi je la trouve irrésistible, notamment dans les "Reines Tudor".
C'est évidemment dans ce répertoire qu'il faut la juger, pas dans "Giulio Cesare" !
Rudolf Bing, qui ne l'aimant pas, disait d'elle : "une reine d'Angleterre avec l'accent de Brooklyn - il lui avait donc fermé les portes du Met et elle chantait au N-Y C O - elle a eu sa revanche en finissant sa vie comme chairperson du Met !!

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lm@viv@
Mélomaniaque
@lm@viv@

Nombre de messages : 557
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 8 Jan 2014 - 20:28

Je viens de m'offrir ce petit récital que je ne connaissais pas (et acquis par pure chance car je le crois épuisé):

Beverly Sills (1929 2007) 519bhk15

Eh bien c'est vraiment épatant  bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 8 Jan 2014 - 21:22

C'est mieux qu'épatant! Cet album est carrément génial! Anthologique!  mains 
Extraordinaire belcantiste dont on n'a pas l'ombre de l'équivalent aujourd'hui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lm@viv@
Mélomaniaque
@lm@viv@

Nombre de messages : 557
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 8 Jan 2014 - 23:06

Embarassed  C'est que je préfère modérer et contraindre mes enthousiasmes sur le forum.

Et en effet ( 3eme écoute ce soir) , ce disque est d'un autre monde!

Je crois que ceux qui vont acheter le gros coffret Westminster Legacy , le trouveront et s'en réjouiront, je l'espère!
Accompagné d'ailleurs de la Rodelinda de Stich-Randall / Forrester, mythique d'après ce que j'en sais. Dommage pour moi que ce Haendel ne sorte pas en édition séparée Crying or Very sad .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:00

Ce pavé Donizetti présente Beverly Sills dans son domaine d'élection et à son sommet.

Beverly Sills (1929 2007) Sills_10

Beverly Sills (1929 2007) Sills_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31028
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:02

Mon Dieu  affraid 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:08

Cololi a écrit:
Mon Dieu  affraid 
quoi ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:10

ça ne donne pas très envie (c'est laid)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:13

WoO a écrit:
ça ne donne pas très envie (c'est laid)
Qu'est ce qui est laid ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31028
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:17

WoO a écrit:
ça ne donne pas très envie (c'est laid)

Horriblement laid je préciserais même  Mr. Green 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:18

La pochette, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 12:21

Ben non la pochette n'est pas laide du tout!
Et ce coffret renferme 3 enregistrements formidables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 13:19

C'était juste une supposition; ceci dit c'est vrai qu'il y a pire comme pochette Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 18:37

Surtout que je ne vois pas où est le souci! C'est Sills en costume dans les 3 rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 18:55

Otello a écrit:
Surtout que je ne vois pas où est le souci! C'est Sills en costume dans les 3 rôles.

Mais ça n'empêche pas que certains trouvent ça moche, c'est pas grave  Wink !
Comme, d'ailleurs, ça n'empêche pas que certains trouvent le chant ou le timbre vilains ; moi, j'avais été épaté dès ma première Bolena, même si je me souviens d'avoir été longtemps complexé par les avis que j'avais entendus, notamment lors d'une écoute comparée sur France Musique. Pareil avec ce que j'ai lu de sa Rosina ou de sa Violetta ; mais ça va, j'ai dépassé ça, depuis  Smile ! Ma seule limite (et elle est légère) : la cadence de Lucia avec Schippers que je trouve par trop bavarde, presque "héroïque", ce qui n'est pas du tout le sujet, pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 19:22

Oui ben tant pis pour ceux qui trouvent sa voix et son chant laids et qui n'y connaissent rien. Il n'empêche qu'elle a été et reste l'une des belcantistes majeures de notre temps et ça, aucun de ses détracteurs n'y changera rien.
Moi la seule minime réserve est sur sa Gilda, enregistrée un peu tard et où la voix commence à vraiment beaucoup trémuler (mais ça reste quand même du très grand chant!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 19:25

Oulala, je ne m'attendais pas à ce que la face Sills, à mon avis fort banale, de ce cartonnage soit ainsi "flinguée".

Les boitiers internes reprennent les illustrations des coffrets des LP et un opuscule est dédié à Sills se préparant pour l'Elisabetta de Roberto Devereux (passionnant). Est-ce plus présentable ?

Beverly Sills (1929 2007) Sills_12

Beverly Sills (1929 2007) Sills_13

Ceci écrit, je mettrai toutefois un bémol (à mon grand regret) à l'enthousiasme d''Otello et de bAlexb : Si Robert Ilosfalvy se tire à peu près honorablement du rôle de Roberto Devereux, le cher Stuart Burrows est bien poussif dans Riccardo Percy et Leicester...A l'époque, John Alexander (Percy avec Souliotis) et Pavarotti (Leicester avec Sutherland), c'était quand même beaucoup mieux (ou bien moins moins pire).
Comme bAlexb, je trouve que Beverly Sills en fait un peu trop dans Lucia. Je regrette surtout qu'elle ne ce soit apparemment pas beaucoup intéressée à Lucrezia Borgia.
Le succès lui est venu relativement tardivement, peut-être cela explique-t-il qu'elle n'ait pas interprété davantage d'opéras de Donizetti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83851
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 22:26

Otello a écrit:
Oui ben tant pis pour ceux qui trouvent sa voix et son chant laids et qui n'y connaissent rien. Il n'empêche qu'elle a été et reste l'une des belcantistes majeures de notre temps et ça, aucun de ses détracteurs n'y changera rien.

J'aimerais bien un jour savoir qui fait tous ces classements dont tu parles sur les meilleurs, les moins bons, les plus belles voix, etc...  Smile

En plus, "laid" n'a été employé que pour parler des pochettes... je ne vois pas de raison de t'exprimer de façon aussi méprisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31028
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 22:37

Je précise que je parlais évidemment des pochettes (bon certes, les mini tentatives pour écouter ces œuvres ce sont soldés par un échec tellement que c'était ennuyeux, et pourtant j'aime beaucoup certains Donizetti).

Et puis je pensais (p être à tort) qu'on se connaissait depuis assez d'année avec Otello (et en tout cas en ce qui me concerne il a toujours eu ma sympathie ... et mes divergences de vue n'ont jamais altéré ça) pour que je le titille un peu.

Aussi évidemment ce n'était pas pour heurter  Smile 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20110
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 23:05

Otello a écrit:
Oui ben tant pis pour ceux qui trouvent sa voix et son chant laids et qui n'y connaissent rien. Il n'empêche qu'elle a été et reste l'une des belcantistes majeures de notre temps et ça, aucun de ses détracteurs n'y changera rien.

Ben moi je n'aime pas du tout son chant et je trouve ça assez moche...

Conclusion, je n'y connais rien! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 23:09

dans le répertoire français je ne la supporte pas, son cheveu sur la langue est extrêmement pénible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 23:22

Cololi a écrit:
Et puis je pensais (p être à tort) qu'on se connaissait depuis assez d'année avec Otello (et en tout cas en ce qui me concerne il a toujours eu ma sympathie ... et mes divergences de vue n'ont jamais altéré ça) pour que je le titille un peu.
mais non rassure toi, c'est pas à tort et la sympathie est réciproque! tu n'étais pas visé par ma remarque (qui ne concernait que les détracteurs de l'art de la dame)  kiss 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87575
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 23:23

J'aime beaucoup Sills dans le répertoire français (et n'importe où ailleurs aussi Smile ), avec son émission franche très en style.

Il y a cependant deux réserves importantes :

=> la monochromie de la voix (en plus légèrement dure du fait de son émission très antérieure). Si l'œuvre n'est pas elle-même très variée, ça peut lasser, malgré la beauté du chant et des intentions.

=> Julius Rudel. Il l'accompagne la plupart du temps, et c'est la caricature des directions lourdes, opaques, ultra-lentes de ces années – c'est aussi sinistre que le dernier Klemperer, mais sans la rigueur et sans le poids des notes. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 23:30

DavidLeMarrec a écrit:
Julius Rudel. Il l'accompagne la plupart du temps, et c'est la caricature des directions lourdes, opaques, ultra-lentes de ces années – c'est aussi sinistre que le dernier Klemperer, mais sans la rigueur et sans le poids des notes. Confused
Moins de la moitié des 20 intégrales studio de Sills sont dirigées par Rudel qui n'en dirige que 8 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87575
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 23:40

Otello a écrit:
Moins de la moitié des 20 intégrales studio de Sills sont dirigées par Rudel qui n'en dirige que 8 ...
Dans ce cas je n'ai pas eu la main heureuse, parce que j'ai un peu eu l'impression de faire l'intégrale Rudel simultanément. Certes, le son d'orchestre est bien rond, ça fait plaisir au début... et puis au bout de cinq minutes, on a envie de tout casser.  rambo 

En plus, dans des opéras pas forcément très contrastés comme Manon ou Bolena... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyLun 13 Jan 2014 - 23:43

je suis le seul à entendre son cheveux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMar 14 Jan 2014 - 16:58

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
Surtout que je ne vois pas où est le souci! C'est Sills en costume dans les 3 rôles.

Mais ça n'empêche pas que certains trouvent ça moche, c'est pas grave  Wink !
Comme, d'ailleurs, ça n'empêche pas que certains trouvent le chant ou le timbre vilains ; moi, j'avais été épaté dès ma première Bolena, même si je me souviens d'avoir été longtemps complexé par les avis que j'avais entendus, notamment lors d'une écoute comparée sur France Musique. Pareil avec ce que j'ai lu de sa Rosina ou de sa Violetta ; mais ça va, j'ai dépassé ça, depuis  Smile ! Ma seule limite (et elle est légère) : la cadence de Lucia avec Schippers que je trouve par trop bavarde, presque "héroïque", ce qui n'est pas du tout le sujet, pour moi.
 
Précisément je n'ai jamais trouvé d'intérêt ni à sa Rosina ni à sa Violetta.  Embarassed C'est d'ailleurs assez significatif, parce que dans ses rôles où elle a beaucoup de concurrentes, il y a quelque chose de finalement banal et prosaïque dans son approche, presque "à l'américaine" mais au mauvais sens du terme. C'est chanté sans un défaut et je pense que les intentions y sont ... mais pas la grâce quoi ... alors que je trouve que dans le Donizetti seria elle est très difficilement approchable à la fois pour la technique (qui "rend" quand même merveilleusement dans cette musique) et pour l'imagination des variations et de la phrase. Mais quand elle est "enfermée" en Violetta ... quelque chose se fige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 3:50

Euh... que veux-tu dire par "à l'américaine" ?? Es-tu certain que tu peux définir ça sans tomber dans les stéréotypes ?  siffle 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 9:38

Je trouve cette discussion un peu bizarre : débutée sur une équivoque : moche, mais quoi : la pochette ou la chanteuse ??
Sauf à etre un parfait snob comme le fut Rudolf Bing " des reines d'Angleterre avec l'accent de Brooklyn", disait-il d'elle, je pense qu'on aimerait bien retrouver aujourd'hui des interprétations de cette qualité - vocale et d'incarnation - des "Reines Tudor".

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20110
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 11:39

Donc pour récapituler... si on aime pas Sills, on est snob et on y connait rien...

 Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 13:02

Montfort a écrit:
je pense qu'on aimerait bien retrouver aujourd'hui des interprétations de cette qualité - vocale et d'incarnation - des "Reines Tudor".
oh que oui!! et pas que ces 3 rôles! Elle est aussi après Sutherland, l'une des plus phénoménales Lucia et Elvira de ces 60 dernières années et on n'a pas depuis 20 ans l'équivalent d'un chant d'un tel niveau dans ce répertoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 13:15

Polyeucte a écrit:
Donc pour récapituler... si on aime pas Sills, on est snob et on y connait rien...

Ah mais parce que t'avais pas encore compris ? A quoi ça sert, hein, qu'Otello il se décarcasse  Wink ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 13:18

@Otello : Et Devia alors ? Et Gruberova que tu apprécies en Lucia et en Maria Stuarda (version Philips) notamment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 13:33

aurele a écrit:
@Otello : Et Devia alors ? Et Gruberova que tu apprécies en Lucia et en Maria Stuarda (version Philips) notamment ?
oui Devia et Gruberova sont très bien mais Sills leur est supérieure.
Par ailleurs avec elles on est très au delà des 20 dernières années que je ciblais: pour rappel, Mariella Devia chante sa 1ère Lucia en 1973 et Edita Gruberova se lance dans le même rôle en 1975.
moi j'évoquais plutôt les Lucia qui ont émergé ces 20 dernières années et là désolé aucune n'arrive pleinement à la cheville de Sills. Elles sont parfois intéressantes, voire très satisfaisantes mais n'atteignent pas la même dimension.
La seule peut-être qui pourrait y arriver, et je le lui souhaite, c'est Jessica Pratt. L'avenir le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 14:02

J'aurais dû m'en douter pour les dates, vu le nombre d'années de carrière de ces deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 14:15

Moi, je voudrais juste préciser mon rapport à Sills (enfin si ça intéresse quelqu'un  pale ) ; au risque de paraître ignorant et snob, même si je ne vois pas trop en quoi mais il y aura sans doute une bonne âme éclairée pour me l'expliquer avec des mots que je sois en capacité de comprendre  Boulet .
Quand je dis que j'ai été "épaté" lorsque je l'ai entendue, c'est à prendre au sens propre : c'est à dire que ça m'a en quelque sorte tassé sur moi-même, que ça m'a coupé les pieds. Et c'est indépendant de toute notion d'esthétique.
Oui, chez Sills, je sens "l'épate" : ce que Francesco (mais je lui prête peut-être des idées qui ne sont pas les siennes) entend par un chant américain. Quelque chose d'incroyablement technique (par analogie, avec DiDonato pour qui j'avais parlé de "truqueuse", d'une chanteuse qui a formidablement pourvu sa "boîte à outils" vocale) ; peut-être plus que de styliste, ou en tout cas que de "vécu". Ça appelle sans doute des nuances, des développements aussi (en fonction des enregistrements, noatmment ; des rôles, des types d'écriture). On peut pas régler son compte à quelqu'un en se contentant d'affirmer : "c'est génial" ou "c'est nul". Si ?
Donc Sills ?
Peut-être pas la plus phonogénique des voix ; spectre dynamique et ambitus large mais instrument qui peut paraître émacié ou induré par son vibrato tellement caractéristique (je pose la question en même temps que j'écris ; c'est peut-être un peu le problème, me direz-vous) ? En tout état de cause, on sait que ça compte peu/pas pour moi.
Peut-être captée un peu tard, parfois (Devereux à 40 ans certes, mais Thaïs à 47, Louise à 48 et Rigoletto à 49) ?
Peut-être parfois un traitement archétypal des caractères (Rosina, Gilda qui sont bien pépiantes) ? A moins que "l'épate" (je ne vois vraiment pas comment qualifier ça autrement), le naturel de showgirl en quelque sorte ne l'ait amené à ouvrager, à "orfévrer" la ligne là où d'autres belcantistes "naturelles" (si tant est que le bel canto ait quelque rapport, même incestueux, avec le naturel) colorent le son ? L'exemple de la cadence de la Folie de Lucia avec Schippers me vient à l'esprit : c'est brillant, vertigineux, peut-être la démonstration par excellence d'un instrument en pleine maturité et utilisé avec un talent époustouflant au maximum de ses capacités... mais est-ce que c'est vraiment ce qu'on lui demande à cet instant précis ?
D'où cette expression de "limite", dont je parlais ; parce que, effectivement, Violetta ou Gilda n'en sont pas dès lors qu'elles ne constituent pas, à la base, un objet de fascination pour moi, à la différence de cette Lucia (c'est peut-être bien elle, pour moi, la Lucia des années 60-70). Violetta, Gilda, Louise... Oui, mais ce n'est pas le coeur du débat, en fait.
L'idée, ça n'est pas d'instruire un réquisitoire à charge contre une artiste parfaitement musicienne mais, par-dessus tout, d'une sensibilité affolante (la comparer avec Sutherland, par exemple, relève pour moi, de ce point de vue, de l'inutilité la plus totale) mais bien d'essayer de délier ce qui m'entraîne à la réécouter (parce que c'est le cas ; et même souvent, et au moins pour tous ses studios) et ce qui, en même temps peut me "déranger". En-dehors de toute perspective comparative, historicisante ou autre dont on sait parfaitement ce que je fais  Wink .
Finalement, je me demande si ce n'est pas sur ses "marges" que je la préfère. Là où l'art, avec cette composante d'étrangeté un peu surnaturelle (c'est à dire : qui repousse la nature), aborde à des rivages qui, s'écartant d'une certaine othodoxie, n'en est que plus prégnant : Aida, la Reine de Chemakha, Donna Anna, Zerbinetta. Là, elle n'est pas comme dans le bel canto (cette manière, d'ailleurs, de monopoliser l'attention, quitte à truster un répertoire autrement curieux I don't want that ) une parmi les autres, fût-elle au sommet, mais plutôt une "autour" des autres, ce qui moi m'intéresse beaucoup plus.
Quant au(x) classement(s), je le laisse à ceux qui maîtrisent les codes et les normes de notation (moi je n'y entends rien, tout le monde le sait) salut ...


Dernière édition par bAlexb le Jeu 23 Jan 2014 - 15:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87575
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 14:17

.
De la lecture de différents fils, je tire :


Sutherland > Sills > Gruberová > Devia

Or, dans un ensemble donizettien rationnel,
Sutherland = 5 x Devia = 45,5 x Mosuc (car Mosuc = 10/91 Devia)

Considérant que Jessica Pratt, qui n'a que 4/7 de Sutherland, vaut 87,8 UVA*, proposez des valeurs possibles pour Gruberová. Attention, vous devrez tenir compte du facteur dégressif applicable à l'UVA pour les femmes de plus de 50 ans.



* (Unité de Valeur Artistique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) EmptyMer 15 Jan 2014 - 18:32

André a écrit:
Euh... que veux-tu dire par "à l'américaine" ?? Es-tu certain que tu peux définir ça sans tomber dans les stéréotypes ?  siffle 
 
Sills appartenait à un temps où les écoles de chant existaient encore et où on pouvait assez facilement identifier quels étaient les chanteurs qui avaient fait leur classe en Italie, en Angleterre ou en Allemagne par exemple. Sills fait partie de ces chanteurs qui savaient tout "bien chanter", travaillaient leur accent et leur diction, étaient rarement ridicules stylistiquement (quoique sa Cléopâtre) et étaient toujours un peu chez eux, ce qui est assez typiques d'une certaine manière de chanter "internationale", frappantez chez d'autres chanteurs américains (Horne par exemple, dont le timbre et l'émission étaient si particuliers qu'il se passe nécessairement quelque chose cela dit, ou Verrett). Dans l'absolu elle n'a jamais l'air "exotique" ou en tout cas elle est soucieuse de ne pas le paraître. Mais en chantant tout de cette manière, dans certains rôles, ça manque de flamme, voire de personnalité, en tout cas à mes oreilles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Beverly Sills (1929 2007) Empty
MessageSujet: Re: Beverly Sills (1929 2007)   Beverly Sills (1929 2007) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Beverly Sills (1929 2007)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Terenzi Horror Nights 2007
» [Vidéo] Le grand journal - 14.09.2007
» [05-10-2007] CAPTAIN => 14 ans, Dj PEDROH + DARK RAVER
» NRJ Music Awards 2007 : les Nommés + Résultats
» electromind 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: