Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Sam 7 Juil 2007 - 17:10

Après une recherche sur le forum, je n'ai pas trouvé où poster pour parler des symphonies n° 7 et 8, d'où la raison de ce nouveau post. Bien sûr, si jamais j'ai mal effectué ma recherche, je comprendrai tout à fait que ce fil soit déplacé.

Alors, en ce moment, j'écoute ces 2 symphonies (Mariss Jansons/Oslo Philharmonic Orchestra).

J'aime beaucoup. Cela me change un peu des symphonies de Haydn, Mozart, Beethoveen et nouvellement Gounod.

Le style est différent. Plus appuyé, plus chargé (il y a probablement plus de musicien dans l'orchestration, non ?). Plus de cuivre aussi, mais pas trop encore, tant mieux !!! C'est également plus sombre, plus ténébreux (désolé pour les termes). Pas autant que Tchaïkovski quand même (je possède les 4, 5 et 6 par Mravinsky).

Il y a incontestablement une ressemblance entre Dvorak et Tchaïkovski dans ces symphonies. Est-ce que l'un a influencé l'autre, ou est-ce l'époque qui veut ça ? Je trouve quand même Tchaïkovski plus "noir" (entre autre dans la 6ème).

Bref, je trouve que Dvorak, par ces 2 symphonies (je ne connais pas les 6 premières) fait un peu office de "passerelle" entre Haydn ou Beethoven et Tchaïkovski, Mahler et les symphonies du début du 20ème siècle. Cela me convient bien.

Suis-je complètement à côté de la plaque avec cette "analyse" ?

Christophe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Sam 7 Juil 2007 - 17:44

Houla, le final de la 8 commence à être un peu trop chargé à mon goût, m'enfin ça passe encore.

Bref, content de cet achat. 2 belles symphonies, dont l'interprétation et l'enregistrement me satisfont pleinement.

Christophe (content) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Sam 7 Juil 2007 - 20:44

La première symphonie est à s'encourir. Je m'en suis d'ailleurs débarrassé (chose rarissime chez moi en matière de CD). Neutral
Je dois avoir les 5, 6, 7, 8 quelque part dans le bas d'une pile. Je verrai ça à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Sam 7 Juil 2007 - 21:24

Christophe a écrit:
Le style est différent. Plus appuyé, plus chargé (il y a probablement plus de musicien dans l'orchestration, non ?). Plus de cuivre aussi, mais pas trop encore, tant mieux !!!
Tout cela est exact. Wink


Citation :
Il y a incontestablement une ressemblance entre Dvorak et Tchaïkovski dans ces symphonies. Est-ce que l'un a influencé l'autre, ou est-ce l'époque qui veut ça ? Je trouve quand même Tchaïkovski plus "noir" (entre autre dans la 6ème).
Tout à fait ! C'est qu'on se situe au moment des nationalismes musicaux, et ici dans le domaine slave. Il y a un lyrisme et un folklorisme (moins chez Tchaïkovsky que chez d'autres) qui sont dans le même esprit - même si les styles sont différents.


Citation :
Bref, je trouve que Dvorak, par ces 2 symphonies (je ne connais pas les 6 premières) fait un peu office de "passerelle" entre Haydn ou Beethoven et Tchaïkovski, Mahler et les symphonies du début du 20ème siècle. Cela me convient bien.

Suis-je complètement à côté de la plaque avec cette "analyse" ?
Non, pas du tout, au contraire, c'est bien cela. Dvořák n'a pas nécessairement influencé les suivants, mais il est bien à la charnière entre Brahms et les romantismes tardifs nationaux. Wink

Tu sens tout ça très bien, pas de souci.

Christophe Wink[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Sam 7 Juil 2007 - 22:41

L'intégrale de Kertész à Londre est essentielle. Le chef tchèque réussi à insuffler un son slave à la phallange anglaise tout en soulignant comme il se doit les moments forts de la riche orchestration de ce oeuvres.

Dans cette intégrale, j'ai vraiment un faible pour la première Symphonie : le jeune Dvorak me séduit par ses trouvailles (les cloches du début) et, si on compare aux premières oeuvres symphoniques composées par les autres (Beethoven, Schumann, Mendelsohnn, Bruckner, Mahler...), c'est, je pense, la mieux réussie.

La 7e est également une grande réussite. Ceux qui ne veulent pas l'intégrale peuvent se rabattre sur deux coffrets. Le premier (Double Decca) avec les Symphonies 1-3 et le second (Decca Eloquence) avec les 5e, 7e-9e.

Enfin, je ne peux que suggérer les 7e, 8e et 9e avec Harnoncourt, qui a réalisé une relecture vraiment passionnante, surtout dans le cas de la 7e. Harnoncourt a de vieux souvenirs avec Dvorak : à Vienne, lorsque qu'il était le premier violoncelle, il allait souvent en tournée avec cet orchestre dont le son doit beauocup à la forte présence de musiciens tchèques qui pleuraient en jouant Ma Vlast et la 9e de Dvorak. Passionnant.


Dernière édition par le Jeu 19 Juil 2007 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 28
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 19 Juil 2007 - 15:46

Bon alors pour les symphonies 7 et 8, en dehors de Kertesz, on peut se rabattre sur Kubelik?

Bref, une bonne interprétation avec un orchestre non américain et encore moins anglais, est-elle disponible?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 19 Juil 2007 - 16:02

Jorge a écrit:
Bon alors pour les symphonies 7 et 8, en dehors de Kertesz, on peut se rabattre sur Kubelik?

Bref, une bonne interprétation avec un orchestre non américain et encore moins anglais, est-elle disponible?
Je n'ai entendu Kubelik que dans la 8e et la 9e chez DG. 8e :Excellente version mais un peu trop «vaste» à mon goût, surtout pour une symphonie qui n'en demande pas autant.

Pour les 7e et 8e, en considérant que mon premier choix va en ce moment à Harnoncourt qui, à mon sens, a trouvé le ton idéal pour traiter ces oeuvres, je te conseillerais ces versions que j'aimerais vraiment entendre :

-Charles Mackerras chez Supraphon. La réputation de Sir Charles dans le répertoire tchèque n'est plus à faire, lui qui a étudié longtemps à Prague et qui connaît très bien la tradition sonore de l'endroit.

-Mariss Jansons sur Brilliant (coffret 3 CD qui coûte quelques cacahouettes). Symphonies n° 5; 7; 8; 9. Othello; Scherzo capriccioso. Anciennement sur EMI.

- Yakov Kreisberg sur PentaTone. Symphonie n° 8; Le Pigeon des bois (alias "La Colombe"); La Sorcière de midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 19 Juil 2007 - 16:08

Essaye une version avec le philharmonique Tchèque, pour goûter aux saveurs des bois, Vaclav Neuman par exemple avec une excellente prise de son. Je ne connais que sa huitième et je n'ai jamais pu me faire à une autre version…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 19 Juil 2007 - 16:26

Ou Karel Ancerl, que j'avais scandaleusement omis. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 19 Juil 2007 - 16:30

Tristan-Klingsor a écrit:
Ou Karel Ancerl, que j'avais scandaleusement omis. Mr.Red
J'y ai pensé mais Jorge semble exiger une prise de son récente et excellente!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 19 Juil 2007 - 16:33

Alors Kreisberg sur PentaTone. Habituellement, ses enregistrements sont pestaculaires!!! viking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 19 Juil 2007 - 22:44

Jaky a écrit:
Essaye une version avec le philharmonique Tchèque, pour goûter aux saveurs des bois, Vaclav Neuman par exemple avec une excellente prise de son. Je ne connais que sa huitième et je n'ai jamais pu me faire à une autre version…
C'est un peu indolent, tout de même... pensez que Jorge aime les versions bien électriques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
andrino
Mélomane averti


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Ven 20 Juil 2007 - 10:54

Dans la 8ème, écoutez Karajan, dans sa courte période Decca, au debut des annees 60; Un 1er mouvement d'un punch et d'un enthousiasme à renverser les montagnes, et quelle belle prise de son!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Ven 20 Juil 2007 - 14:56

J'ai oublié Rowicki sur Philips qu a une excellente réputation (10 de Répertoire à l'époque) mais dont je n'ai jamais entendu ses Dvorak. Intégrale en 3CD doubles chez Philips DUO ou en coffret. Parait que ça sonne bien aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 14 Avr 2008 - 20:32

J'ai pu écouté mon CD des symphonies 7 et 8 de Dvorak dirigé par Davis.
C'est vraiment très agréables de les écouter. D'ailleurs l'allegro con brio de la 8 m'a fait pensé à la moldau de Smetana.
De plus, c'est amusant de voir quelques points communs entre la 7 et la 9, au niveau de l'utilisation des intrusments.

En somme, j'ai bien aimé ces 2 symphonies et l'orchestre m'a semblé très bien... mais étant une supra-novice dans ce domaine, je ne vais pas m'y aventurer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melo man
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 15 Avr 2008 - 22:00

DavidLeMarrec a écrit:

C'est un peu indolent, tout de même... pensez que Jorge aime les versions bien électriques.
Dans le même courant (electrique), C Munch et Boston dans la huitième avec le concerto pour violoncelle par Piatigorsky, une belle version coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 15 Avr 2008 - 22:01

Ah oui, Munch ça doit péter le feu. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miralf
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 7 Sep 2008 - 15:39

bonjour

fan de la N°9 de Dvorak (j'ai fricsay et karajan, je prefere fricsay, probablement parce que c'etait un de mes premiers cd..)

bref je cherche l'integrale

j'en ai vu de nombreuses "anciennes" j'aierais savoir ce que vous pensez de Neumann, un nouvel opus (2003 je crois)

http://www.amazon.com/Dvorák-Symphonies-Nos-1-9-Box/dp/B00008GQ8A/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=music&qid=1220794542&sr=1-1

merci de vos avis, c'est un investisssment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 7 Sep 2008 - 16:28

Tiens, je ne le connais pas, celui-là.

Kubelik est un incontournable, et moi j'ai un faible pour Suitner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polonsky
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 186
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 7 Sep 2008 - 19:07

Spiritus a écrit:
Tiens, je ne le connais pas, celui-là.

Kubelik est un incontournable, et moi j'ai un faible pour Suitner.

Suitner est un peu mou quand même... Mais ça respire et ça chante. En priorité, je dirais: Dorati, Szell et Rowicki.

Dorati avec le LSO chez Mercury:



Szell avec Cleveland chez Sony:


Rowicki avec le LSO chez Philips:


Dorati est difficile à trouver, mais est disponible chez arkivmusic. Dans les trois cas, ce sont des interprétations enthousiasmantes, nerveuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianissimo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 8 Sep 2008 - 10:36

Dorati, c'est vraiment pas mal surtout pour le 3ème mouvement de la 8ème : un délice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 8 Sep 2008 - 19:09

Polonsky a écrit:

Suitner est un peu mou quand même...

Ah non, ça dépend. Il y a des moments où ça s'emballe totalement: le finale de la Huitième, par exemple, c'est un truc de dingue! Il est vrai que c'est parfois plus plan-plan (le finale de la Neuvième, le premier mouvement de la Septième), mais comme tu dis le ton est assez formidablement juste, ça respire toujours et l'orchestre est absolument splendide (ces cordes I love you ). Moi j'aime énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5472
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mer 17 Juin 2009 - 12:18

Je me renseigne sur les enregistrements des trois dernières symphonies et il y a vraiment du monde. Voici un essai de synthèse de ce que j'ai lu.

Les (presque) unanimement encensées

Kubelik (DG), Kertesz (DECCA), Ancerl (SUPRAPHON)

Celles qui ont leurs fans

Dohnanyi (DECCA), Rowicki (PHILIPS DUO), Giulini (EMI), Szell (SONY), Mackerras (CP)

Les mitigées

Maazel (DG), Davis (PHILIPS DUO), Jansons (EMI), Neumann (SUPRAPHON)


Liste non-exhaustive mais qui permet déjà de bien se torturer les méninges avant de fixer son choix.


Dernière édition par Cello le Jeu 18 Juin 2009 - 8:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mer 17 Juin 2009 - 23:37

Cello a écrit:
Je me renseigne sur les enregistrements de trois dernières symphonies et il y a vraiment du monde. Voici un essai de synthèse de ce que j'ai lu.

Les (presque) unanimement encensées

Kubelik (DG), Kertesz (DECCA), Ancerl (SUPRAPHON)
Le problème d'Ancerl, c'est qu'il n'a gravé officiellement que la 6ème et la 9ème chez Supraphon.

On peut quand même le retrouver dans la 8ème grâce à deux concerts électrisants: en 1960 à Prague avec sa Phiharmonie tchèque (Praga, mono) et en 1970 au Concertgebouw d'Amsterdam (Tahra ou EMI)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22842
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 25 Juin 2009 - 14:12

J'ai écouté Kubelik dans la 7e dans sa version d'octobre 1956 avec l'Orhestre Philarmonique de Vienne. Voici le lien : http://www.musicme.com/#/Rafael-Kubelik/albums/Dvorak:-Symphonies-Nos.7-&-9-0028946699423.html

C'est une symphonie qui me plaît bien. La direction est dynamique, la couleur de l'orchestre est vraiment bonne. Après, ce n'est pas émouvant ou tellement prenant que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5472
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Ven 26 Juin 2009 - 9:03

Mais je pense qu'il les a enregistrées (au moins) deux fois. Pour ma part, je citais la version DG, plus tardive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 19 Sep 2010 - 21:23

Je me penche actuellement sur la huitième avec Levine et la SK Dresde ; je découvre l'œuvre en même temps que cette interprétation et y prend par l'occasion un plaisir certain.
Étant donc néophyte dans ce répertoire (mis à part la neuvième), que pensez-vous de ce que je viens d'entendre? Je me risquerai à la trouver équilibrée mais un peu trop cadrée et sage (l'interprétation), il me semble aussi qu'on puisse par moment obtenir plus de clarté.
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 19 Sep 2010 - 23:23

Je ne connais pas Levine dans Dvorak, mais si tu veux à coup sûr entendre une grande 8ème pour comparer, essaie Talich, Ancerl, Kertesz, Dorati ou Szell. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 20 Sep 2010 - 0:02

adriaticoboy a écrit:
Je ne connais pas Levine dans Dvorak, mais si tu veux à coup sûr entendre une grande 8ème pour comparer, essaie Talich, Ancerl, Kertesz, Dorati ou Szell. Wink

Ou même Davis ! Par contre sa 7e n'est pas au même niveau. Ančerl ? Avec Toronto ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 20 Sep 2010 - 0:22

Utnapishtim a écrit:
Ančerl ? Avec Toronto ?
Non, avec sa philharmonie tchèque ou plus tard avec le Concertgebouw. J'en parlais d'ailleurs plus haut:
http://classik.forumactif.com/ouvres-f10/dvorak-symphonies-autres-que-la-9eme-du-nouveau-monde-t1854-20.htm#420789
Ce sont deux versions live de très haute volée, et j'ai une petite préférence pour la première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 20 Sep 2010 - 0:30

adriaticoboy a écrit:
Utnapishtim a écrit:
Ančerl ? Avec Toronto ?
Non, avec sa philharmonie tchèque ou plus tard avec le Concertgebouw. J'en parlais d'ailleurs plus haut:
http://classik.forumactif.com/ouvres-f10/dvorak-symphonies-autres-que-la-9eme-du-nouveau-monde-t1854-20.htm#420789
Ce sont deux versions live de très haute volée, et j'ai une petite préférence pour la première.

Désolé je n'avais pas regardé. silent Il faudra que j'écoute ça un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 20 Sep 2010 - 10:17

Rowicki est formidable car plus lyrique et chantant que Kertesz tout en faisant preuve d'un bel engagement dramatique. D'ailleurs, dans une écoute en aveugle de la 6ème symphonie organisée par Répertoire, il l'avait emporté haut la main. Si, de manière générale, Kertesz, s'appuie essentiellement sur les violons et les cuivres livrant parfois une lecture presque brahmsienne de Dvorak en épaississant la pate orchestrale, Rowicki, plus aérien et chambriste, fait beaucoup mieux ressortir les violoncelles et surtout les bois qui font, à mon avis, toute l'originalité de l'orchestre de Dvorak. De ce fait, sa lecture parait souvent plus poétique que Kertesz qui reste néanmoins très recommandable même si je le trouve parfois un peu sec. Et puis, bonne nouvelle, Rowicki vient d'être réédité à petit prix pour ceux qui ne l'ont toujours pas :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 24 Juil 2011 - 23:26

Cello a écrit:
Les mitigées

Maazel (DG), Davis (PHILIPS DUO), Jansons (EMI), Neumann (SUPRAPHON)[/b]

Liste non-exhaustive mais qui permet déjà de bien se torturer les méninges avant de fixer son choix.

Personnellement, j`ai l`integrale par Neumann, et je dois dire qu`elle m`enchante. Si le successeur d`Ancerl manque parfois d`un peu d`imagination, chque symphonie, notamment les dernieres, sont magnifiquement traitees.
Neumann exalte le drame de la 7e, reussit a maintenir le final ; jamais la musique ne perd en profondeur. La 8e est pleine de couleurs et de joie de vivre, et la 9e se transforme vite en rouleau compresseur (bonnes dynamiques).
I love you

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 1 Nov 2011 - 14:09

J'ai récemment écouté Kubelik dans son intégrale berlinoise, les symphonies 6 à 8. Et mon impression est très mitigée Neutral .
Kubelik profite d'un orchestre très sonore et très puissant, qui pèse de tout son poids sur cette musique. Résultat, comparé à Neumann avec une Philharmonie tchèque beaucoup plus lyrique : de nombreuses bonnes idées malheureusement noyées dans une opulence de son et de patte sonore qui dessert la musique de Dvorak. Là il faudrait avancer en finesse, jouer sur les couleurs et les équilibres pour éviter les impression de redondance et de déjà-vu (ce qui est à mon avis vital chez Dvorak), on tire au contraire vers Brahms. Du Dvorak trop musclé, en fait, et pas assez bucolique ni pastoral.
La 6e en pâti énormément, surtout dans le troisième mouvement (drôles d'accentuations, phrasés trop appuyés). La 7e s'en tire mieux, malgré le final qui retrouve les mauvaises habitudes cités plus haut. N'ayant pas encore écouté la 9e, la 8e me semble être la meilleure du lot, l'enthousiasme de Kubelik y faisant forte impression - même s'il y a beaucoup mieux selon moi (Kertész - ravageur - ou Szell).

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 1 Nov 2011 - 14:41

Il faudrait absolument que j'écoute Kertesz, car justement, je trouve l'intégrale de Kubelik vraiment exceptionnelle. sunny
Je n'ai pour ainsi dire jamais retrouvé une vitalité et un souffle aussi puissants que dans cette intégrale. La , et les 3 dernières sont parmi les meilleures pour moi.
Après oui, c'est très impressionnant, mais je comprends que ça puisse ne pas plaire à tout le monde, comme tu dis, on a du mal à retrouver le côté bucolique de la ou de la par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 1 Nov 2011 - 14:47

TragicSymph a écrit:
Il faudrait absolument que j'écoute Kertesz, car justement, je trouve l'intégrale de Kubelik vraiment exceptionnelle. sunny
Je n'ai pour ainsi dire jamais retrouvé une vitalité et un souffle aussi puissants que dans cette intégrale. La , et les 3 dernières sont parmi les meilleures pour moi.
Après oui, c'est très impressionnant, mais je comprends que ça puisse ne pas plaire à tout le monde, comme tu dis, on a du mal à retrouver le côté bucolique de la ou de la par exemple.

Tu risques d'être un peu déçu avec lui. Le LSO est assez extérieur, pas vraiment impliqué et très cuivré. La 8e en jette pas mal par exemple, mais la 9e est bien fade.
Essaye plutôt Rowicki dont on dit beaucoup de bonnes choses (que je ne connais pas d'ailleurs), ou Neumann, dont l'intégrale est un exemple de lisibilité, de simplicité et de justesse stylistique selon moi (avec les timbres amoureux de son orchestre I love you ).

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 1 Nov 2011 - 14:50

Ok, merci pour tes conseils !
J'irai jeter une oreille sur ces versions ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 1 Nov 2011 - 15:10

Szell est assez étonnant: l'autre jour à l'aveugle à la radio, j'étais sûr de reconnaître Kubelik dans le scherzo de la 7ème. L'intégrale Kubelik est ma préférée, forcément c'était parmi mes premiers disques (le premier coffret en fait). Dans le genre décalé j'ai bien aimé Chung pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mer 2 Nov 2011 - 23:55

J'adore les 7 et 8. Du coup j'ai eu envie d'écouter les 6 premières il y a quelques années mais je n'ai pas du tout croché, je les trouve nettement plus creuses. Je ne les ai écoutées qu'une fois donc si vous en avez une que vous trouvez particulièrement bonne, je tenterai une nouvelle écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 11:27

la 3ème contient l'un des plus beaux thèmes jamais écrit. La 5ème avec ses trois mouvements est très ramassée.
Revenir en haut Aller en bas
tomseche89
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 12:12

Le 3e mouvement de la 6e est sympa aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 17:22

sud273 a écrit:
la 3ème contient l'un des plus beaux thèmes jamais écrit. La 5ème avec ses trois mouvements est très ramassée.

C'est la 3e qui est en trois mouvements Wink - la plus "wagnérienne" de Dvorak.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 17:46

tomseche89 a écrit:
Le 3e mouvement de la 6e est sympa aussi.

Je confirme. Je trouve que la 4e tient bien la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 18:05

Utnapištim a écrit:
tomseche89 a écrit:
Le 3e mouvement de la 6e est sympa aussi.

Je confirme. Je trouve que la 4e tient bien la route.
La 6ème je l'aime de plus en plus, surtout depuis que j'y ai découvert Mackerras. Sa version est splendide, les bois tranchent énormément (Philharmonie tchèque oblige), mais ne sont jamais agressif. Au niveau des cordes, on a le droit à une vrai explication de texte tant chaque pupitre semble parfaitement équilibré et possédant sa propre motricité. Le premier mouvement est remarquablement tendu (mais où puise Mackerras cette force qui lui permet de maintenir une tension continue dans tout ce qu'il touche ?). Ce qui est également frappant ce sont les tempi, tout paraît extrêmement juste, la pulsation semble toujours être la bonne, malgré ruptures de caractère rien n'est forcé. Le cor solo se couvre totalement de gloire dans le II. Scherzo pas aussi tonitruant que chez Kubelik, les cuivres restent suffisamment modérés, ce qui permet d'avoir des textures relativement allégées. Ça reste malgré tout puissant, et il n'y a aucun épanchement dans le second thème. Dans le IV. Mackerras évite de nous servir un finale par trop brahmsien, les contrebasses restent relativement discrètes, la petite harmonie est là encore sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 18:13

Utnapištim a écrit:
tomseche89 a écrit:
Le 3e mouvement de la 6e est sympa aussi.

Je confirme. Je trouve que la 4e tient bien la route.

Tout à fait ; j'aime bien l'introduction du premier mouvement, et le dernier est séduisant - mais le début illustre bien mon sentiment : de très bons moments, mais un ton un peu trop uniforme et de nombreuses répétitions. Le Furiant est, comme toujours, très bien fait même si je préfère celui de la 6e.
Je trouve que l'intérêt va vraiment croissant dans ses symphonies ; la 1e n'a rien pour elle si ce ne sont de très beaux thèmes qui tournent à vide après 40'' d'écoute seulement. La 2e... et bien je n'ai jamais eu envie de faire une seconde écoute de cette 2e bedo . J'ai un joli souvenir de la 3e (notamment le mouvement lent, où apparaît ce thème dont parlait Sud à ce que je me rappelle - à l'époque, j'avais eu l'impression que Dvorak l'avait réutilisé ailleurs, peut-être dans ses Légendes), tout comme de la 4e dont je viens de parler.
La 5e est sa symphonie "pastorale", ; une jolie parenté entre les thèmes des second et troisième mouvements (aux violoncelles), et le final ébouriffant (on lui a souvent reproché d'être "en trop", car il rompait trop violemment avec la tranquillité des autres mouvements) - avec notamment un état de grâce, juste avant la réexposition, où le thème est repris par les vents, chaque fois plus bas (la première fois que j'ai écouté ce finale, je m'étais dit : «Mais pourquoi Dvorak ne s'arrête-il pas là ? Le reste n'est que redite !»).
La 6e, "la symphonie du Noël tchèque" comme disait Talich (en raison de son second mouvement), possède des mouvements intermédiaires magnifiques et très habités, le premier n'est pas mal non plus. On sent Dvorak plus inspiré zen .

Enfin, les 7e, 8e et 9e que tout le monde connaît, les meilleures du cycle (même si la 9e éclipse injustement, à mon avis, les deux autres, certainement meilleures du point de vue formel et critique).

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 18:15

alexandre. a écrit:
Utnapištim a écrit:
tomseche89 a écrit:
Le 3e mouvement de la 6e est sympa aussi.

Je confirme. Je trouve que la 4e tient bien la route.
La 6ème je l'aime de plus en plus, surtout depuis que j'y ai découvert Mackerras.

C'est supérieur à Kubelik selon toi ? Et par rapport à Neumann, si tu connais Smile ?

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 3 Nov 2011 - 18:27

Horatio a écrit:
alexandre. a écrit:
Utnapištim a écrit:
tomseche89 a écrit:
Le 3e mouvement de la 6e est sympa aussi.

Je confirme. Je trouve que la 4e tient bien la route.
La 6ème je l'aime de plus en plus, surtout depuis que j'y ai découvert Mackerras.

C'est supérieur à Kubelik selon toi ? Et par rapport à Neumann, si tu connais Smile ?
Le seul qui me semble au même niveau, c'est Ančerl. Chez Mackerras, j'ai vraiment l'impression que chaque épisode est parfait, tout s'enchaîne avec une grâce quasi mozartienne (bon pas le furiant quand même). En plus c'est excellemment enregistré.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Ven 4 Nov 2011 - 14:34

sud273 a écrit:
Szell est assez étonnant: l'autre jour à l'aveugle à la radio, j'étais sûr de reconnaître Kubelik dans le scherzo de la 7ème.
J'écoute en ce moment la 8e par Szell à la tête du Concertgebouw en 51, chez Decca. Quelqu'un qui connaîtrait les deux enregistrements pourrait-il comparer ça avec l'enregistrement du même chef à Cleveland pour Sony, que plusieurs personnes ont cité parmi les "références" pour cette symphonie dans les pages précédentes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Ven 4 Nov 2011 - 18:15

Octavian a écrit:
sud273 a écrit:
Szell est assez étonnant: l'autre jour à l'aveugle à la radio, j'étais sûr de reconnaître Kubelik dans le scherzo de la 7ème.
J'écoute en ce moment la 8e par Szell à la tête du Concertgebouw en 51, chez Decca. Quelqu'un qui connaîtrait les deux enregistrements pourrait-il comparer ça avec l'enregistrement du même chef à Cleveland pour Sony, que plusieurs personnes ont cité parmi les "références" pour cette symphonie dans les pages précédentes ?
La version avec le Concertgebouw est plus tranchante (c'est peut-être en légère partie dû à la prise de son), les contours de Cleveland sont un peu arrondis (bon, ça reste quand même Szell). Le son du Concertgebouw est aussi beaucoup plus gros, comme d'habitude Szell s'adapte énormément à l'orchestre, et ce qu'il fait avec Cleveland est typique du tandem Cleveland / Szell, c'est-à-dire un orchestre relativement transparent, très équilibré, mais jamais étriqué. Le finale de 51 est un peu plus fou, avec une petite harmonie extrêmement expressive (le Concertgebouw dans ces années là c'est fabuleux pour les timbres).

Sinon, là encore c'est Mackerras que j'écoute le plus, cette fois-ci avec l'orchestre de la radio de Prague (Symfonický orchestr hl. m. Prahy FOK). C'est un live, l'orchestre est remarquable (même très impressionnant). C'est surtout dans le premier mouvement qu'il se démarque, c'est un peu moins raide que chez Szell (que j'adore néanmoins), et ça chante, ça chante. C'est aussi un des rares à vraiment faire sonner l'orchestre de façon "dvořákienne", les textures sont vraiment extraordinaires.

Dans l'optique gros son brahmsien qui arrache tout, Munch est franchement jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Ven 4 Nov 2011 - 18:32

alexandre. a écrit:
Octavian a écrit:
sud273 a écrit:
Szell est assez étonnant: l'autre jour à l'aveugle à la radio, j'étais sûr de reconnaître Kubelik dans le scherzo de la 7ème.
J'écoute en ce moment la 8e par Szell à la tête du Concertgebouw en 51, chez Decca. Quelqu'un qui connaîtrait les deux enregistrements pourrait-il comparer ça avec l'enregistrement du même chef à Cleveland pour Sony, que plusieurs personnes ont cité parmi les "références" pour cette symphonie dans les pages précédentes ?
La version avec le Concertgebouw est plus tranchante (c'est peut-être en légère partie dû à la prise de son), les contours de Cleveland sont un peu arrondis (bon, ça reste quand même Szell). Le son du Concertgebouw est aussi beaucoup plus gros, comme d'habitude Szell s'adapte énormément à l'orchestre, et ce qu'il fait avec Cleveland est typique du tandem Cleveland / Szell, c'est-à-dire un orchestre relativement transparent, très équilibré, mais jamais étriqué. Le finale de 51 est un peu plus fou, avec une petite harmonie extrêmement expressive (le Concertgebouw dans ces années là c'est fabuleux pour les timbres).

Sinon, là encore c'est Mackerras que j'écoute le plus, cette fois-ci avec l'orchestre de la radio de Prague (Symfonický orchestr hl. m. Prahy FOK). C'est un live, l'orchestre est remarquable (même très impressionnant). C'est surtout dans le premier mouvement qu'il se démarque, c'est un peu moins raide que chez Szell (que j'adore néanmoins), et ça chante, ça chante. C'est aussi un des rares à vraiment faire sonner l'orchestre de façon "dvořákienne", les textures sont vraiment extraordinaires.

Dans l'optique gros son brahmsien qui arrache tout, Munch est franchement jouissif.

Faudrait savoir. scratch L'orchestre symphonique de Prague et l'orchestre radio-symphonique de Prague ne sont pas les mêmes. C'est le premier qui correspond à : Symfonický orchestr hl. m. Prahy FOK. Le second c'est : Symfonický orchestr Českého rozhlasu. Mr.Red rabbit


Dernière édition par Utnapištim le Ven 4 Nov 2011 - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde
» Dvorak: Symphonie du nouveau monde
» la symphonie du Nouveau Monde
» Les conquérants du nouveau monde.
» La 8e symphonie ( Dvorak )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: