Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 16 Fév 2014 - 20:09

J'ai ça dans le gros coffret Walter format lp. Ça va prendre un bout de temps avant que j'y arrive, par contre. Mais Walter CSO c'est presque toujours gagnant - beaucoup plus dynamique et solide que ce qu'on croit généralement - malgré les tempi plutôt modérés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 16 Fév 2014 - 20:19

 Surprised Walter CSO ?

De quoi parles-tu, pas de l'orchestre de Chicago quand même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 16 Fév 2014 - 21:51

Very Happy Non, le Columbia Symphony Orchestra. Je n'ai pas encore regardé l'origine de l'enregistrement. Lorsque fait sur la côte ouest, il s'agissait d'une partie du Los Angeles Philharmonic augmenté de free-lancers hollywoodiens. Si ça provient de New-York, c'est en bonne partie le NY Philharmonic. Meilleurs cuivres et timbales à l'ouest, meilleurs vents et cordes à l'est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 16 Fév 2014 - 21:57

Surprised Ouais enfin l'enregistrement de la de Dvorak c'est avec le New York Philharmonic !

A quoi ça sert que dans mes playlist je recopie le détail du staff et que j'affiche les pochettes, franchement...  hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 16 Fév 2014 - 21:59

Donc c'est pas la même que j'ai avec le CSO...mes excuses... Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 16 Fév 2014 - 22:09

Surprised Ah ok moi j'évoquais l'enregistrement de décembre 1947, et toi celui de février 1961 :




Dernière édition par Mélomaniac le Dim 16 Fév 2014 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 16 Fév 2014 - 22:34

Oui... Very Happy 

bon, alors après avoir ouvert le coffret et déniché le cd 17, j'y lis que ce fut enregistré au American Legion Hall de Los Angeles (de même que la Nouveau Monde qui y est couplée, mais datant de 1959). Donc selon la plupart des sources, c'est le LA Philharmonic (alors dirigé non officiellement par Solti durant un interrègne plutôt trouble (van Beinum jusqu'en 59, puis Mehta à partir de 62).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 16 Sep 2014 - 23:34

Smile Reparution très économique de l'intégrale Kubelik / Berlin (avec poèmes symphoniques et Danses slaves) dans la collection Eloquence :

http://www.amazon.fr/Antonin-Dvorak-die-Sinfonien-Eloquence/dp/B00M9STJ0I

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mer 23 Sep 2015 - 23:56

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Antonín Dvořák (1841-1904) :

Symphonie n°8 en sol majeur, Op. 88

= Carlo Maria Giulini, Orchestre symphonique de Chicago

(DG, mars 1978)




I love you Même si David doit honnir cette version, ce n'est pas une raison suffisamment légitime pour la vénérer.
On entend là un discours large mais où l'on peut littéralement contempler une souplesse d'articulation, une consistance du propos, une noblesse du ton, une intelligence du discours entre pupitres, et une hauteur de vues à peu près sans équivalents dans la discographie.
Certes, on est loin de la sève folklorique, de l'élan rythmique que font bouillonner les chefs slaves, mais alors quelle somptuosité, on aurait envie de s'arrêter à chaque mesure pour admirer le paysage, ici baigné d'un lyrisme contagieux !
Cette vision essentiellement bucolique s'avère fatalement marginale, mais se défend sui generis.
Et puis voilà Chicago à son meilleur : plasticité, densité, précision, opulence, mais sans lourdeur ni emphase -du moins sont-elles transfigurées par un chef qui porte la partition à bout de bras.
S'il faut relativiser, disons que l'allegretto est justement un peu trop gracieux, et que le finale mériterait qu'on l'aiguise et l'émoustille davantage. On y entend toutefois un tuilage des contrechants qu'on perçoit rarement sous d'autres baguettes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 24 Sep 2015 - 2:17

Effectivement, voici une version majestueuse et racée, ni dure de traits ni botoxée. Sa vestimentaire est parfaitement adaptée à de somptueuses formes à la plastique sans défaut. Une de mes toutes préférées.

Également disponible (pas-cher-pour-toi-monzami) dans le coffret Giulini CSO sur DGG. D'un point de vue purement sonore, c'est l'équivalent d'une grosse bouffée (ou gorgée) de votre intoxicant préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 24 Sep 2015 - 19:31

Mélomaniac a écrit:
Même si David doit honnir cette version [...] On entend là un discours large [...] on est loin de la sève folklorique, de l'élan rythmique que font bouillonner les chefs slaves, [...] on aurait envie de s'arrêter à chaque mesure [...] lyrisme contagieux [...] par un chef qui porte la partition à bout de bras.

À bout de gras, tu voulais dire ? Oui, c'est épais, exactement le genre de version qui me fait considérer Dvořák comme un mauvais Brahms prenant le prétexte du folklore pour maquiller ses insuffisances ; avant de me raviser en écoutant de véritables lectures adéquates.

Cela dit, si on veut du gros son qui flanque tout dans un lyrisme teuton univoque, ça se défend pas mal, ne serait-ce que par la qualité intrinsèque de l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Jeu 24 Sep 2015 - 20:52

André a écrit:

D'un point de vue purement sonore, c'est l'équivalent d'une grosse bouffée (ou gorgée) de votre intoxicant préféré.


Smile J'aime bien ta métaphore, c'est exactement ce qu'on ressent.
Dès les premières mesures hymniques, chaleureuses, suprêmes, on perçoit immédiatement la plus-value de Giulini face au lot commun des chefs : un ennoblissement du matériau sonore, une luxueuse précision de tous les paramètres (phrasés, contrechants, couleurs...)
On se dit : fichtre, quelle classe !
Un peu comme quand dans la rue on voit passer une grosse berline chromée, ou une personne habillée au comble du chic qui de sa mine adorne le moindre détail.

C'est sûr que les versions de kermesse qu'affectionne David sont certainement plus aguichantes. J'y souscris à l'occasion, pour me rappeler coupablement que Dvorak aurait pu sombrer dans un folklore de balpop si des chefs tels que Giulini ne venaient nous prouver comment il a su opérer une géniale fusion entre la tradition germanique et les racines mitteleuropa.

Dans l'absolu j'admire (voire je préfère) la veine décapante d'un Dorati, qui dispose d'une férule et d'orchestres qui ont les moyens de leur prétention.
Toutefois, là en écoutant ce disque, la bouche bée, on ôte son chapeau et on dit total respect.

Et je signale au passage que je ne me compte pourtant pas parmi les zélateurs de Giulini (par exemple ses Beethoven angelins, que je trouve trop dénervés).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Ven 25 Sep 2015 - 3:12

J'adore ses Beethoven angelins dénervés.... Very Happy . Pour faire un bon rognon, ne faut-il pas le dénerver avant toute chose ? hehe

Les septième et huitième ultérieures de Giulini (Concertgebouw Sony) poussent encore plus loin cette esthétique de la pâmoison sonore qui existe bel et bien dans la partition. Quand on a l'orchestre pour, pourquoi pas ? Ceci dit, je retiens la septième mais écarte la huitième pour raisons de supériorité de la version DGG.

Autre version somptueusement décorée, une Cendrillon parée pour le bal, mais avec un air rustique allié à cette classe sonore unique aux plus grands orchestres: C. Davis et le Concertgebouw.

La septième des mêmes est à se pâmer. Cette fois c'est un Achille prompt et généreux, mélancolique et brusque. Une des toutes meilleures septième (avec Kosler totalement différent, Kertesz LSO, Sejna Phil Tchèque, Talich et la Phil tchèque à nouveau...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Mar 19 Avr 2016 - 21:40


Smile Dans son intégrale dvorakienne, j'aime beaucoup le style incisif et coupant du chef polonais.
Quoiqu'ici dans le premier Allegro, déjà anguleux, le trait devient un peu trop agressif, ferraillant de taille et d'estoc, au détriment d'une vision mieux assise.
En tout cas, globalement je préfère ces approches finement musculeuses à des gestes trop empâtés. Je trouve l'orchestre londonien plus agile, plus aiguisé, plus caractérisé (voire caractériel) que sous Kertesz qui à la même époque gravait le cycle pour Decca.
Le Scherzo se trouve ainsi parfaitement géré, fermement animé.
Vive, nerveuse, décapante, cette lecture échappe aux clichés de lourdeur germanique -comme le confirme l'exécution trépidante du Finale, qui parait souvent lourd sous d'autres baguettes.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Antonín Dvořák (1841-1904) :

Symphonie n°4 en ré mineur, Op. 13

= Witold Rowicki, Orchestre symphonique de Londres

(Philips, août 1970)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Dim 27 Nov 2016 - 20:16

Very Happy J'espère que tu as bien profité de cette vrombissante interprétation du Finale, c'est tourneboulant  compress


arnaud bellemontagne, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

arnaud bellemontagne a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Écoute surtout la par Dorati chez Mercury


Demain, sans faute.


cheers Accroche ta ceinture !


Dvorak:Symphonie n°8 (Dorati)

En effet, ça décoiffe!!!

C'est allant, dynamique et mordant (ces cordes acérées  rambo )  à souhait.

J'adore. I love you

Les prises de son Mercury c'est quelque chose... colors

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   Lun 15 Mai 2017 - 10:05



Parution d'un superbe coffret regroupant tous les Dvorak de Kertesz remasterisés avec pochettes d'origine (des tableaux de Brueghel l'Ancien). C'est très supérieur à l'ancien pressage dans la version CD (car je n'ai pas de Blu-ray). C'est simple en comparant le premier mouvement de la 8ème symphonie, j'ai eu l'impression d'entendre deux versions différentes : beaucoup plus de richesse harmonique (dans le grave et le bas-médium), de détails, de contrastes, d'aération, de dialogue entre les pupitres ... Tout respire bien mieux et l'ensemble sonne beaucoup plus vivant. Et en cadeau bonus, le Requiem, les ouvertures, les poèmes symphoniques ...Bref, il n'y a pas à hésiter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde
» Dvorak: Symphonie du nouveau monde
» la symphonie du Nouveau Monde
» Les conquérants du nouveau monde.
» La 8e symphonie ( Dvorak )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: