Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Quel concerto préférez vous ?
- 1er cto
11%
 11% [ 6 ]
- 2e cto
33%
 33% [ 18 ]
- 3e cto
37%
 37% [ 20 ]
- 4e cto
7%
 7% [ 4 ]
- Rhapsodie Paganini
11%
 11% [ 6 ]
Total des votes : 54
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Dim 22 Oct 2017 - 21:40

Benedictus a écrit:
A priori, je vois Orozco / de Waart, Andsnes / Pappano, Hough / Litton, Kocsis / de Waart (voire Vásáry / Ahronovich) comme étant potentiellement susceptibles de coller - et Zimerman / Ozawa pour les seuls 1 et 2. (Berezowsky / Liss et Lugansky / Oramo, ça doit être du gros piano qui cogne, non?)

Thibaudet-Cleveland-Ashkenazy m'a fait prendre un plaisir insoupçonné à ces musiques (que j'aime bien, mais pas au point de m'en repaître autant). Irisations du piano, couleurs de l'orchestre !

Andsnes-Pappano, c'est vraiment ultime pour les concertos avec le LSO (le Troisième est un véritable miracle), beaucoup plus tradi pour ceux avec Berlin.

Ces deux références sont très au-dessus de Rösel, ne serait-ce que parce que l'orchestre reste tout de même assez passe-muraille dans cette intégrale.

Sinon, pour les autres, je ne peux que supposer comme toi. Hough-Litton, ça promet assez dans le genre classicisant, mais ça ne changera pas l'équilibre pour toi. Berezowsky-Liss, oui, ça doit cogner (mais harmonieusement) d'un côté et être assez sirupeux-mou de l'autre. Lugansky, non, ça ne cognera pas, mais ça s'épanchera, ce sera du Rachma tradi, même si on peut espérer beaucoup de l'accompagnement d'Oramo.

Honnêtement, mes deux références font vraiment la différence. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Lun 23 Oct 2017 - 14:18

Thibaudet / Ashkenazy, je ne peux pas me le procurer ici, mais j'ai récupéré Andsnes / Pappano. J'écouterai ça quand j'en aurais fini avec les symphonies de Klemperer et Опричник.

Sinon:

Là-dedans, «Moog», c'est le nom du pianiste, pas de l'instrument?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Lun 23 Oct 2017 - 14:21

C'est pas plutôt des cours de synthé à distance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Lun 23 Oct 2017 - 14:38

hehe

(Cela dit, peut-être que les Préludes de Rachmaninov au Mellotron, ce serait mieux?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Mer 25 Oct 2017 - 22:52

Bon, pas très facile avec ces sujets bizarrement partagés entre 1+4 et 2+3, mais comme j’ai commencé ici, je continue:


Concerto pour piano et orchestre nº1 en fa dièse mineur, op. 1¹ et nº3 en ré mineur, op. 30²
Zoltán Kocsis (piano), Edo de Waart / San Francisco Symphony
San Francisco, X.1982¹; X.1983²
Philips


J’ai en effet apprécié le côté «moderniste» de ces interprétations: le jeu de Kocsis (peut-être un de mes pianistes préférés) a comme d’habitude cette précision tendue et cette qualité de textures que j’aime beaucoup et qui fait remarquablement ressortir les angles et les aspérités, les contrastes rythmiques aussi, et tient en bride l’épanchement mélodique - un Rachmaninov pas si radicalement éloigné de Bartók.

La direction d’Edo de Waart est elle aussi assez sèche dans la conduite des phrasés et la gestion des dynamiques; dommage que l’orchestre souffre d’une image un peu opaque (est-ce que ce ne serait pas vraiment l’orchestre, d’ailleurs, plus que la prise de son? j’ai l’impression que c’est une constante du SFS) et que le chef ne cherche pas à proposer d’autres choses en termes d’équilibres instrumentaux.


Concertos pour piano et orchestre nº3 en ré mineur, op. 30¹ et nº4 en sol mineur, op. 40²
Leif Ove Andsnes (piano), Antonio Pappano / London Symphony Orchestra
Londres, III.2009¹; IV & V.2010²
Warner


La claque! Ce n’est d’ailleurs pas vraiment un Rachmaninov spécialement classicisant ni «sale et méchant» comme je l’appelais de mes vœux, mais c’est une musique postromantique très tenue, d’un raffinement inouï dans le travail de la matière sonore - qu’il s’agisse de l’orchestre ou du piano. On a l’impression d’entendre sans cesse quelque chose de neuf: les alliages instrumentaux semblent se recomposer dans une sorte de grand flux mi-Mahler mi-Debussy, et proposer à chaque instant de nouveaux timbres et de nouvelles textures; en osmose avec la partie orchestrale, Andsnes varie avec une maîtrise stupéfiante les attaques et les touchers, tantôt percussifs, tantôt soyeux - ce qui compose comme une sorte de vaste paysage «atmosphérique».

Et par ailleurs, le discours est articulé comme rarement, avec beaucoup de maîtrise dans les gradations et les transitions, et des phrasés (plutôt longs) remarquablement fouillés - mais avec toujours une espèce d’énergie sans excès d’aménité. J’y reviendrai! Very Happy


Concerto pour piano et orchestre nº1 en fa dièse mineur, op. 1
Byron Janis (piano), Kirill Kondrachine / Orchestre Philharmonique de Moscou
Moscou, VI.1962
Mercury Living Presence


Effectivement, là, il y a du «sale et méchant». Cela dit, c’est surtout Kondrachine et son orchestre moscovite qui m’ont plu: les timbres acides et la résonance ample, les phrasés hargneux ou amers, les atmosphères vénéneuses - c’est tout ce que j’ai toujours aimé chez ce chef... Certes, Janis y répond très bien avec son jeu très direct, surchauffé, sans hédonisme (mais avec une sonorité que j’aurais aimé plus sèche) - cependant, je trouve que ses ressources manquent un peu de variété, que ce soit dans les phrasés ou dans le toucher. Une version meilleure que dans mon souvenir (mais je confondais peut-être avec Van Cliburn?), mais un peu frustrante côté piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomane averti


Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 7:21

As-tu essayé Wild/Horenstein ?

Du coté Russe il y a des choses à explorer (un peu ancien)
- le 1er concerto par Richter/Sanderling
- le 4e par Zak/Kondrachine
et plus récent
- les concertos par Provatorov/Eresko
- le 4e par Petrov/Rozhdestvensky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 8:25

Belle version, le 4ème par petrov/Rodjetvensky...Assez incendiaire, si je me souviens bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 9:10

Merci, mais je ne me vois pas non plus collectionner les versions de ces concertos (c'est déjà beau que je les aime bien, à présent) - a fortiori les version «incendiaires». Richter / Sanderling, j'ai (pas réécouté depuis longtemps; je me souviens de quelque chose d'habité mais opaque); Wild / Horenstein, j'ai eu (peut-être ma première version, souvenir plus que mitigé.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 9:11

Benedictus a écrit:

Concertos pour piano et orchestre nº3 en ré mineur, op. 30¹ et nº4 en sol mineur, op. 40²
Leif Ove Andsnes (piano), Antonio Pappano / London Symphony Orchestra
Londres, III.2009¹; IV & V.2010²
Warner


La claque! Ce n’est d’ailleurs pas vraiment un Rachmaninov spécialement classicisant ni «sale et méchant» comme je l’appelais de mes vœux, mais c’est une musique postromantique très tenue, d’un raffinement inouï dans le travail de la matière sonore - qu’il s’agisse de l’orchestre ou du piano. On a l’impression d’entendre sans cesse quelque chose de neuf: les alliages instrumentaux semblent se recomposer dans une sorte de grand flux mi-Mahler mi-Debussy, et proposer à chaque instant de nouveaux timbres et de nouvelles textures; en osmose avec la partie orchestrale, Andsnes varie avec une maîtrise stupéfiante les attaques et les touchers, tantôt percussifs, tantôt soyeux - ce qui compose comme une sorte de vaste paysage «atmosphérique».

Et par ailleurs, le discours est articulé comme rarement, avec beaucoup de maîtrise dans les gradations et les transitions, et des phrasés (plutôt longs) remarquablement fouillés - mais avec toujours une espèce d’énergie sans excès d’aménité. J’y reviendrai!  Very Happy

cheers

Je vais m'inscrire à la validation des acquis de l'expérience pour un M2 prophète.

DavidLeMarrec a écrit:
Andsnes-Pappano, c'est vraiment ultime pour les concertos avec le LSO (le Troisième est un véritable miracle), beaucoup plus tradi pour ceux avec Berlin

Je crois que la prise de son y est pour beaucoup (on est très proche, vraiment au cœur de l'action et des alliages), mais c'est extraordinaire à tout point de vue, on y croit à peine, entendre ça dans Rachmaninov. Ce concerto ne m'avait jamais paru mieux que très bien fait, comme les autres, et je l'ai écouté en boucle après ça, même dans d'autres interprétations, ça produit une sorte de révélation d'être passé par leurs mains. Mais il n'y a pas mieux.

Pour ce type d'irisations, Thibaudet-Cleveland-Ashkenazy n'offre pas le même type d'équilibres, la prise de son étant plus traditionnelle, mais ça creuse un peu le même sillon de dénicher les détails et les couleurs.

C'est pourquoi, en fin de compte, à mon avis Rösel n'est pas tant pour toi, avec son orchestre gris et d'un bloc. C'est remarquable du côté du piano sans concession, très articulé, très timbré, très sobre et juste, mais l'accompagnement ne fait vraiment que de la figuration (pas toujours jolie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1464
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 10:20

dommage quand même que vos échanges passionnants sur le 3ème ne soient pas dans le fil adéquat, quelqu'un voulant des info sur ce seul concerto ne les lira jamais

les retranscrire ou regrouper les deux fils pourrait être de bonnes initiatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 10:37

J'ai mis un lien sur le fil 2+3: http://classik.forumactif.com/t209p150-concertos-de-rachmaninov-2-et-3#1096865 . Après, oui, ce qui est assez peu cohérent, c'est ce partage en deux fils 2+3 et 1+4: pour que la logique soit sauve, il faudrait ou bien un fil «Le concertos pour piano de Rachmaninov» ou bien un fil sur chaque concerto...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 10:48

Eh oui, tout ça c'est de la faute de Poulet qui voulait un sujet sur ses deux concertos préférés.
Après, on s'est adapté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Jeu 26 Oct 2017 - 10:56

Pour rétribution de son crime, il y a fort à parier que Poulet rôtisse en enfer.

(la preuve, il n'est plus sur le forum – coïncidence mon œil)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23109
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Ven 27 Oct 2017 - 20:49

Xavier a écrit:

Eh oui, tout ça c'est de la faute de Poulet qui voulait un sujet sur ses deux concertos préférés.
Après, on s'est adapté...



Surprised Est-il trop tard pour fusionner ? (les deux topics font à peine quelques pages à eux deux)


DavidLeMarrec a écrit:

Je vais m'inscrire à la validation des acquis de l'expérience pour un M2 prophète


carton rouge Chiqué, y a quand même un sacré biais d'autoréférentialité, puisque Benedictus accrédite tes moindres errements,
et par indulgence concède à ta came déchalandée que je n'ai pas encore entendue mais ça fait quand même envie...
Benedictus avait d'abord formulé des critères qui appelaient une interprétation sobre et cursive, tracée en bas-relief. Rösel s'intégrait légitimement aux recommandations.
Maintenant, si on doit sortir les filets dérivants, on peut demander à Benedictus s'il a balisé le terrain avec quelques blockbusters discographiques (je m'en tiens aux intégralistes) :
Vasary (DG), Anievas (Emi), et surtout l'épatant Earl Wild (commencer par la Rhapsodie, éberluante !)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Ven 27 Oct 2017 - 21:17

Andsnes / Pappano, c'est à l'opposé des lectures sales et méchantes que j'aime habituellement, mais c'est vraiment fascinant comme travail sur les sonorités. (Pas sûr que tu apprécies, cela dit.)

Anievas, c'est un pianiste que j'aime beaucoup en solo (ses Chopin!) mais l'orchestre et surtout les chefs me font moyennement envie (et je ne peux pas me le procurer pour l'instant). Vasary, je l'avais évoqué comme possible, mais sans obtenir de retour (là aussi, un pianiste que j'aime beaucoup en solo dans à peu près tous les répertoires - mais aucune idée de ce que peuvent valoir le chef et l'orchestre.) Wild (s'il s'agit de ses versions avec Horenstein), je sais que je l'ai écouté (mes parents ont la première réédition en CD chez Chesky), mais je n'en garde pas de souvenir particulièrement marquant. Le problème, c'est qu'après Pappano / LSO, j'ai a priori un peu peur d'être déçu par l'orchestre dans toutes ces lectures (à part Haitink / Concertgebouw avec Ashkenazy et Ashkenazy / Cleveland avec Thibaudet, que je tenterais tous deux volontiers.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23109
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Ven 27 Oct 2017 - 21:26

Smile Je ne connais personne qui n'ait été impressionné par les enregistrements de Wild/Horenstein, il conviendrait peut-être d'actualiser ton écoute, et dans de bonnes conditions.
Oui, les chefs qui accompagnent Anievas et Vasary ne transfigurent guère la partition, mais ils les servent habilement,
et les prises de son fouillent les tripes de l'orchestre, ce que tu avais apprécié dans Andsnes/Pappano.
Le pianiste polonais, il m'avait initié à Chopin, on l'a un peu oublié aujourd'hui (alors qu'il fut très populaire, ne serait-ce qu'accrédité par l'étiquette aux tulipes) :
son jeu à la fois viril et sensible convient très bien pour épurer Rachma de ses propensions lacrymales.
Anievas j'ai réécouté tout récemment, c'est assez parfait : intelligent, construit, robuste, sans écharpe qui flotte.

Et Benno Moiseiwitsch, tu as pu essayer ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Ven 27 Oct 2017 - 21:43

C'est vrai qu'on est loin des souhaits qu'il avait exprimés ! Mais il n'empêche que j'ai vu juste, nananère, moi je ne conseille pas de la potée auvergnate au ketchup…

Mélomaniac a écrit:
Surprised Est-il trop tard pour fusionner ? (les deux topics font à peine quelques pages à eux deux)

Le problème est que les messages seraient alors placés par ordre chronologique, et certaines conversations probablement mélangées… À part les verrouiller et recommencer, toutes les autres solutions sont bancales.


Citation :
Maintenant, si on doit sortir les filets dérivants, on peut demander à Benedictus s'il a balisé le terrain avec quelques blockbusters discographiques (je m'en tiens aux intégralistes) :
Vasary (DG), Anievas (Emi), et surtout l'épatant Earl Wild (commencer par la Rhapsodie, éberluante !)[/color]

J'avais été très déçu d'un Vásáry récemment, je me demande si ce n'était pas ça. Wild, il en a parlé, il n'aime pas (et, de fait, ce n'est pas passionnant, surtout Horenstein).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   Ven 27 Oct 2017 - 21:48

Mélomaniac a écrit:
Smile Je ne connais personne qui n'ait été impressionné par les enregistrements de Wild/Horenstein, il conviendrait peut-être d'actualiser ton écoute, et dans de bonnes conditions.
Pourquoi pas.

Mélomaniac a écrit:
Oui, les chefs qui accompagnent Anievas et Vasary ne transfigurent guère la partition, mais ils les servent habilement,
et les prises de son fouillent les tripes de l'orchestre, ce que tu avais apprécié dans Andsnes/Pappano.
Certes, mais chez Pappano, ce n'est pas juste une affaire de prise de son: il y a vraiment tout un travail sur les équilibres sonores, qui va bien au-delà du simple accompagnement habile (sans jamais donner l'impression de forcer le texte ou de le prendre à rebrousse-poil.)

Mélomaniac a écrit:
Le pianiste polonais hongrois, il m'avait initié à Chopin, on l'a un peu oublié aujourd'hui (alors qu'il fut très populaire, ne serait-ce qu'accrédité par l'étiquette aux tulipes) : son jeu à la fois viril et sensible convient très bien pour épurer Rachma de ses propensions lacrymales.
Je tenterai aussi, mais pas forcément tout de suite (cela dit, connaissant justement ses Chopin, ça me tente plus que Wild.)

Mélomaniac a écrit:
Et Benno Moiseiwitsch, tu as pu essayer ?
Non, pas trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rachmaninov : Concertos N°1 et 4, Rhapsodie Paganini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Movies musics, BO, Génériques series TV, les plus MYTHIQUES...
» Sergueï Vassilievitch Rachmaninov (1873-1943)
» Intégrales Rachmaninov (Brilliant, Decca)
» Niccolò Paganini (1782-1840)
» Rachmaninov : les symphonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: