Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hans PFITZNER

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Mer 16 Mar 2011 - 2:12

Connaissez vous Das Christ-Elflein? Il en existe visiblement deux enregistrements dont un qui a été publié par Orfeo : http://www.operone.de/opern/christelf.html

Connaissez vous Das Herz qui est semble-t-il son dernier opéra? Il en existe là encore un enregistrement : http://www.operone.de/opern/herzpfit.html

J'aimerais plus avoir des avis sur les oeuvres et des commentaires musicaux que discographiques car j'ai créé un topic spécifiquement pour l'aspect discographique. Merci d'avance pour vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Mer 16 Mar 2011 - 11:17

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne veux pas me répéter, mais Der Arme Heinrich, dit par des interprètes exceptionnels (diction complètement parfaite même sans livret), c'est un enchantement, une musique postwagnérienne riche, très romantique encore, et qui voit son atmosphère feutrée et sombre s'éclaircir brutalement dans le miracle final avec une jubilation parsifalienne, pour ne pas dire friedenstagienne - même si l'inspiration n'est évidemment du niveau de l'un ni de l'autre.

Je recite ce que nous en disait Rubato :


Rubato a écrit:
Dans la série "les opéras de Hans Pfitzner"

Der Arme Heinrich. (le pauvre Henri)
Opéra en 3 actes de Hans Pfitzner.
Livret de James Grun. (compagnon d’étude et ami d’enfance de Pfitzner)
Inspiré librement de l’épopée homonyme de Hartmann von Aue.
C’est une légende médiévale.
Durée : 2h10 env.

C’est son premier opéra, et il fut créé le 2 avril 1895 à l’opéra municipal de Mayence. Il connut un succès surprenant.

Heinrich : ténor
Dietrich : baryton
Hilde : soprano
Agnès: soprano
Médecin: basse
Choeurs.

[...]

-Pfitzner, conservateur dans sa maturité, fait encore figure d’avant-gardiste pour cette première oeuvre scénique, avec des sonorités nouvelles. La composition des chants de prière en latin des moines, ne repose sur aucun modèle historique.
Dans quelques passages, le compositeur a refondu d’anciens lieder, ainsi que son concerto pour violoncelle en la min.
On reconnaît dans cette oeuvre son héritage wagnérien ; le thème de la chevauchée de la walkyrie dans l’acte I, le voyage sur le Rhin de Siegfried, et le long récit de Dietrich sur son voyage en Italie fait penser à celui de Tannhauser à Rome. On pense parfois aussi, à Parsifal. Les parties vocales sont richement orchestrées.
Piftzner utilise la technique des leitmotiv de Wagner, mais de façon moins rigoureuse.
La tonalité mineure est dominante dans cette oeuvre. A la fin de l’opéra, l’atmosphère s’éclaircit en évoluant vers le mode majeur.

Très belle oeuvre dont la découverte fut un réel plaisir.

Sources: le livret Capriccio

Rubato, je devine qu'il y a le livret bilingue allemand-anglais ?
Oui, et avec un texte de présentation et un synopsis en français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85294
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Mer 16 Mar 2011 - 15:15

Merci Rubato. Smile

aurele a écrit:
Connaissez vous Das Christ-Elflein? Il en existe visiblement deux enregistrements dont un qui a été publié par Orfeo : http://www.operone.de/opern/christelf.html
Très chouette. Postromantique en diable, mais assez lyrique et très digeste. Version CPO excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Jeu 8 Juin 2017 - 9:23

Pour en revenir à ses Lieder, dont le sujet a été juste effleuré, c'est un corpus (110 Lieder) qui est à prendre en comte, et l'on y trouve des choses remarquables.
Déjà dans les Lieder de jeunesse on y trouve des choses intéressantes.

Pfitzner était très conservateur (pour ne pas dire plus) et avait peu de considération pour ses contemporains; il composait dans une veine romantique "classique".

Il a mis en musique Goethe, Möricke, Lenau, Rückert, Eichendorff (son favori), Dehmel...pour ne parler que des plus connus.

J'ai commencé à les réécouter, et j'y prends du plaisir.

L'intégrale CPO (5 volumes) les présente de façon chronologique, avec comme interprètes:
Julie Kaufmann: soprano
Iris Vermillion: mezzo-soprano
Christoph Pregardien: ténor
Andreas Schmidt: baryron
Robert Holl: Basse
Donald Sulzen – Axel Bauni – Micharl Gees – Rudolf Jansen: piano

J'y reviendrai avec plus de détails au fil des écoutes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82293
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Mar 24 Avr 2018 - 20:01

J'ai écouté Palestrina avec le DVD dirigé par Simone Young, eh bien à part la dernière demi-heure du 1er acte qui est très belle, je me suis pas mal ennuyé, malgré des interprètes de premier choix comme Ventris, Struckmann, Volle...
Le 2è acte est d'une longueur hallucinante (1h10 qui en paraissent deux fois plus) et son intrigue politico-religieuse est assez peu intelligible, voire pénible. (on s'éloigne considérablement de l'intrigue principale, et pour aller où??)
Le souci est que la musique ne rattrape pas vraiment les choses, notamment dans ce 2è acte.
Il y a de belles choses dans le reste, mais l'ensemble est quand même assez fade, et long.
Peu de contrastes, très peu de thématique qui puisse marquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6359
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Mar 24 Avr 2018 - 20:46

Ah oui, c'est peut-être l'œuvre la plus célèbre de Pfitzner, mais ce n'est pas (et de loin) sa meilleure; même pas son meilleur opéra (Der arme Heinrich et Das Christelflein sont vraiment chouettes, dans une veine à la Humperdinck ou à la Siegfried Wagner.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Mar 24 Avr 2018 - 22:01

Benedictus a écrit:
Ah oui, c'est peut-être l'œuvre la plus célèbre de Pfitzner, mais ce n'est pas (et de loin) sa meilleure; même pas son meilleur opéra (Der arme Heinrich et Das Christelflein sont vraiment chouettes, dans une veine à la Humperdinck ou à la Siegfried Wagner.)

Ah oui, Der arme Heinrich est sans doute mon préféré. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85294
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Mar 24 Avr 2018 - 23:38

En effet, en fait de Palestrina, ça ressemble plutôt à du belcanto germanique XXe, particulièrement peu mobile et assez ennuyeux.

En revanche, les deux cités par Benedictus et en particulier Heinrich, sont des merveilles du postromantisme. I love you

J'aimerais beaucoup voir la pièce, aussi (l'extrait littéral mis en musique par Gurlitt est très appétissant, mais ça n'existe pas en français et j'ai peur d'y passer beaucoup de temps en allemand seul).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 458
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Dim 30 Sep 2018 - 23:31

Ça parle un peu trop musique vocale ici... siffle

Alors que :
Hans PITZNER : Concerto pour piano [Christian Thielemann, Staatskapelle de Dresde, Tzimo Barton - Profil, 2013]
         Il s'agit pour moi d'une découverte (de l'œuvre, mais aussi du compositeur). Un concerto postromantique bien chargé et à l'orchestration chatoyante, dont les deux mouvements centraux m'ont particulièrement charmé. Le deuxième pour son caractère bondissant et espiègle, le troisième parce qu'il s'agit d'un des plus beaux adagios de concerto pour piano que j'aie jamais entendu... D'une beauté immense. Les deux mouvements périphériques sont à mon goût moins inspirés, mais c'est tout de même une très belle œuvre dans l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzo-capriccioso.tumblr.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85294
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   Lun 1 Oct 2018 - 17:34

Très lisztien, très ample, mais de réelles beautés en effet. Beaucoup plus net et claquant qu'on pourrait l'attendre de Pfitzner. Pas écouté Thielemann – et pas particulièrement envie, mais il existe de belles versions Banfield avec le Philharmonique de Munich, ou Urban avec la Radio-Est de Berlin et Rögner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans PFITZNER   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans PFITZNER
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Hans Pfitzner
» Hans Pfitzner-Opéras
» Hans PFITZNER
» [JEU]Le Café Lohengrin
» Wagner - Ring - Hans Knappertsbusch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: