Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Lun 5 Déc 2011 - 23:38

Pourquoi ouvrir un nouveau sujet Morricone alors qu'il y en a un juste en-dessous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Lun 5 Déc 2011 - 23:39

pour mission to mars je suis de ton avis , hormis ses horribles synthé electronique de son crus personnel que je trouve assez agressive et irritante en écoute audio le reste en effet emporte tout sur son passage et rattrape cette chose horrible et vraiment déplacé......
Pour disclosure, en faisant abstraction du theme superbe theme "family" je ne me rappel plus du titre mais tu m'as compris.....
Je ne peux pas encaisser cette B.O dans sa globalité en audition j'entend ! dans le film par contre on ressent effectivement une recherche musical assez complexe qui colle bien aux scenes de suspense, c'est assez paradoxal d'aimer une musique sur un film et pas en écoute audio mais cela m'arrive assez souvent........
Nixon de williams m'as fait le même effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Lun 5 Déc 2011 - 23:44

par ce qu'il a mauvais goût d'une part , et d'autre part j'aimerais aborder des aspects un peu plus technique ! si c'est possible bien sur... sinon previens moi avant l'operation que je puisse copié collé Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Lun 5 Déc 2011 - 23:47

Rien n'empêche de continuer dans le sujet Morricone existant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Lun 5 Déc 2011 - 23:56

ca veux dire quoi tu le ferme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Lun 5 Déc 2011 - 23:57

rodolphe738 a écrit:
pour mission to mars je suis de ton avis , hormis ses horribles synthé electronique de son crus personnel que je trouve assez agressive et irritante en écoute audio le reste en effet emporte tout sur son passage et rattrape cette chose horrible et vraiment déplacé......

Déplacé, sûrement pas, mais agressif et corrosif, je suis d'accord et c'est justement ce qui me plait dans cet apport d'autant plus que ce fut un choix assumé par le compositeur. Je préfère l'agressif au sirupeux, le corrosif à la guimauve. C'est aussi cette agressivité que j'aime dans DISCLOSURE, plus dans DISCLOSURE encore car je la trouve plus musicale que dans MISSION TO MARS où elle est davantage "bruitiste".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 0:08

rodolphe738 a écrit:
Bon voila ami théo, ça va être du caviar pour toi………..
J’ai lus dans un bouquin que Ennio Morricone était le maître incontesté du contre point.

1/ Ques que l’on appel le contre point ? Merci de m’éclairer sur le sujet, en me donnant un exemple précis sur une ou plusieurs de ses compositions « the mission serait pas mal » pour que je puisse comprendre la chose.

J’ai remarqué que l’ami Ennio à une certaine période utilisait beaucoup le clavecin d’une manière assez hypnotique et entêtante sur les B.O de ses polars. Quelques exemples qui me viennent a l’esprit : sentimental « i comme icare » et puis tiens le main title de i comme icare
Défense de stationner « peur sur la ville » pas mal de titre de la cité de la violence etc etc …..
J’aimerais savoir s’il se sert de cet instrument pour le contre point ?,
Par exemple prenons si tu le veux bien « défense de stationner » comme exemple, qui est une ritournelle assez entêtante et construite d’une manière exemplaire, un peu comme Ritratto d'autore DANS UN GENRE DIFFERENT……


Et puis tiens je vais te glisser une petite quenelle… histoire que tu ne t’ennuie pas trop ! J’ai une petite info pour toi, Notre Ennio adoré, a déclarer dans une interview dans les années laser N° 168 qu’il admirais énormément le travail de HANS !!!!! Sur Backdraft…….. Alors la je dis Achtung ! verboten…….. Schnell Arrow

PETER SCULTHORPE, compositeur australien que j'adore au plus haut point, tenait, tout au moins à une époque, LES CHARIOTS DE FEU de VANGELIS comme la meilleure musique de film jamais écrite. Seulement combien en a-t-il écoutées? Je ne connaissais pas l'anecdote où MORRICONE cite BACKDRAFT de HANS. Est-ce une réponse courtoise d'un compositeur envers un ZIMMER qui n'a jamais tari d'éloges à son égard ou était-il sincère?
Je ne sais pas. Toutefois, je tire mon chapeau à ZIMMER d'avoir oeuvré sur un film couvert d'effets sonores qui recouvre sa musique d'un point à l'autre. Je ne la connais pas sur cd.

Pour le reste de ton message, on verra demain ou plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 0:11

je t'ai dis déplacé dans le sens ou il aurait pû sortir un tout autre atirail que cette nappe electronique qui fait sauté d'un bond de 30 ans l'evolution de la musique electronique, sans tomber dans la guimauve ou le sirupeux !" je parle de mission to mars là"
Quand a disclosure, j'ai toujours eu du mal a écouté en entier une B.O formater presque uniquement sur des synthé sec et aride c'est pour cette raison que dans un genre different la presque totalité de ses giallo m'horripile .....
Je les ai tous par ce que je suis collectionneur mais quand je veux écouté cette partie de l'oeuvre du maestro je sors l'exellente compil crimes et dissonance ca me suffit...
Je trouve qu'il y as bien meilleurs dans l'oeuvre de morricone que ce genre, dans lequel il a exellé certes, mais qui vieillisse trés mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 0:19

BACKDRAFT de HANS. Est-ce une réponse courtoise d'un compositeur envers un ZIMMER qui n'a jamais tari d'éloges à son égard ou était-il sincère?
Je ne sais pas. Toutefois, je tire mon chapeau à ZIMMER d'avoir oeuvré sur un film couvert d'effets sonores qui recouvre sa musique d'un point à l'autre. Je ne la connais pas sur cd.

Non je ne pense pas vue que le journaliste lui a poser une question neutre : quel compositeur vous a marqué ? alors il a cité nino rota et son romeo et juliette en argumentant que ce qu'avais composé nino rota etait hors de sa porté artistique " je crois qu'il en a fait beaucoup " mais c'est un de ses maîtres..... et puis ensuite la même question pour les compo Français, il a cité francis lai, et pour finir americain, il a cité HANS !
pour répondre a ta question pour BACKDRAFT, c'est tout simplement insupportable en écoute prolongé... mais ennio parlais du main title !

pour le reste je ne suis pas pressé on a tout le temps amigo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 0:26

bon le shérif du compté a oeuvré, donc je colle ici...

Bon voila ami théo, ça va être du caviar pour toi………..
J’ai lus dans un bouquin que Ennio Morricone était le maître incontesté du contre point.

1/ Ques que l’on appel le contre point ? Merci de m’éclairer sur le sujet, en me donnant un exemple précis sur une ou plusieurs de ses compositions « the mission serait pas mal » pour que je puisse comprendre la chose.

J’ai remarqué que l’ami Ennio à une certaine période utilisait beaucoup le clavecin d’une manière assez hypnotique et entêtante sur les B.O de ses polars. Quelques exemples qui me viennent a l’esprit : sentimental « i comme icare » et puis tiens le main title de i comme icare
Défense de stationner « peur sur la ville » pas mal de titre de la cité de la violence etc etc …..
J’aimerais savoir s’il se sert de cet instrument pour le contre point ?,
Par exemple prenons si tu le veux bien « défense de stationner » comme exemple, qui est une ritournelle assez entêtante et construite d’une manière exemplaire, un peu comme Ritratto d'autore DANS UN GENRE DIFFERENT……


Et puis tiens je vais te glisser une petite quenelle… histoire que tu ne t’ennuie pas trop ! J’ai une petite info pour toi, Notre Ennio adoré, a déclarer dans une interview dans les années laser N° 168 qu’il admirais énormément le travail de HANS !!!!! Sur Backdraft…….. Alors la je dis Achtung ! verboten…….. Schnell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 0:29

Ton message n'avait pas été supprimé, j'ai juste fusionné avec l'autre sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 17:03

rodolphe738 a écrit:
BACKDRAFT de HANS. Est-ce une réponse courtoise d'un compositeur envers un ZIMMER qui n'a jamais tari d'éloges à son égard ou était-il sincère?
Je ne sais pas. Toutefois, je tire mon chapeau à ZIMMER d'avoir oeuvré sur un film couvert d'effets sonores qui recouvre sa musique d'un point à l'autre. Je ne la connais pas sur cd.

Non je ne pense pas vue que le journaliste lui a poser une question neutre : quel compositeur vous a marqué ? alors il a cité nino rota et son romeo et juliette en argumentant que ce qu'avais composé nino rota etait hors de sa porté artistique " je crois qu'il en a fait beaucoup " mais c'est un de ses maîtres..... et puis ensuite la même question pour les compo Français, il a cité francis lai, et pour finir americain, il a cité HANS !
pour répondre a ta question pour BACKDRAFT, c'est tout simplement insupportable en écoute prolongé... mais ennio parlais du main title !

Je te répondrai par une réponse de MORRICONE lui-même: << Les compositeurs ne sont pas forcément les mieux placés pour juger les musiques de leurs collègues.>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 17:14

rodolphe738 a écrit:
je t'ai dis déplacé dans le sens ou il aurait pû sortir un tout autre atirail que cette nappe electronique qui fait sauté d'un bond de 30 ans l'evolution de la musique electronique, sans tomber dans la guimauve ou le sirupeux !" je parle de mission to mars là"

Il aurait pu et alors? Le fait est qu'il a opté pour cette approche d'une électronique sèche et corrosive qui ne m'a absolument pas choqué dans son contexte et que j'apprécie malgré tout dans une écoute seule. Et j'aimerais beaucoup écouter la pièce de concert pour batterie électronique et orchestre qu'il aurait composée dernièrement. La musique est un art fondamentalement abstrait et ce qui émerveille les uns emmerde les autres, ce qui a toujours été vrai et le restera toujours. Tu détestes cette approche de l'électronique, soit, je le conçois très bien. Il devrait donc t'être facile de comprendre que je puisse détester certaines approches comme celle de VANGELIS par exemple alors que je trouve en plus que ses synthés vieillissent très mal. La musique est d'abord une affaire de sons, et comme toi, il y a des sons qui m'horripilent et d'autres qui me fascinent pour des raisons que je peux expliquer aisément d'ailleurs, sauf que je l'ai déjà fait.


Dernière édition par Théo taschimor le Mar 6 Déc 2011 - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 17:33

rodolphe738 a écrit:
je t'ai dis déplacé dans le sens ou il aurait pû sortir un tout autre atirail que cette nappe electronique qui fait sauté d'un bond de 30 ans l'evolution de la musique electronique, sans tomber dans la guimauve ou le sirupeux !" je parle de mission to mars là"
Quand a disclosure, j'ai toujours eu du mal a écouté en entier une B.O formater presque uniquement sur des synthé sec et aride c'est pour cette raison que dans un genre different la presque totalité de ses giallo m'horripile .....
Je les ai tous par ce que je suis collectionneur mais quand je veux écouté cette partie de l'oeuvre du maestro je sors l'exellente compil crimes et dissonance ca me suffit...
Je trouve qu'il y as bien meilleurs dans l'oeuvre de morricone que ce genre, dans lequel il a exellé certes, mais qui vieillisse trés mal.

Voilà un point de vue qui mérite d'être relativisé, tout de même. Mr. Green MORRICONE a composé différentes sortes de musiques pour le giallo des années 70, parmi lesquelles, se distingue un "son" qui revient plus souvent et caractérise son approche; c'est-à-dire, une approche expérimentale peut-être semi-improvisée en collaboration avec le groupe Nuova Consonanza créé par Franco Evangelisti et dont il fut membre. Ce qui fut surtout expérimentalement intéressant, ce ne fut pas le seul fait d'extirper des sons inédits d'instruments communs comme la trompette ou le trombone, c'est dans l'approche de l'image, d'une scène de meurtre par exemple, ou une scène d'hallucination. C'est l'expérience du compositeur confrontée à l'instinct des musiciens jouant ensemble et face à l'écran. Ce qui devrait rester à la postérité, outre les thèmes mélodiques souvent très beaux et les parties les plus réussies et les plus écrites, c'est une façon d'aborder musicalement un film, bien plus intéressante et créative que ce que l'on entend dans beaucoup de films aujourd'hui. Ce devrait être une école pour de jeunes compositeurs et réalisateurs afin qu'ils se disent que l'image peut permettre des choses étonnantes, etc... Mais c'est vrai que c'est tout une époque d'audace et de créativité et que ces musiques n'ont pas été conçues pour être jouées en concert. On est davantage dans l'immédiateté d'une forme d'expérience qui convenait parfaitement à l'approche cinématographique de Dario Argento et qui, elle aussi, était dans cet esprit de recherche et d'interaction. Le cinéma est aussi un espace ludique et Morricone l'a très bien compris. Toutefois, le meilleur put être repris par des musiciens atypiques comme John Zorn qui le réinventa en sa manière. L'OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL reste une partition extraordinaire. Et je ferai le même compliment d'UN COIN TRANQUILLE A LA CAMPAGNE mais seulement dans la dernière édition, pas la précédente, stupidement compilée et bâtie sur une mauvaise sélection. Sinon, la compilation CRIMES ET DISSONANCES est effectivement excellente.


Dernière édition par Théo taschimor le Mar 6 Déc 2011 - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 17:55

Comme l'a si bien dit Philippe Sarde; De la jolie musique, des tas de compositeurs peuvent en écrire, mais ceux qui écrivent une musique intéressante sont beaucoup plus rares. Le style "giallo" n'est pas ce que je préfère non plus dans la production du compositeur transalpin, mais elle n'en demeure pas moins objectivement une phase essentielle dans sa forte personnalité musicale ainsi qu'une extension non négligeable de son génie créatif Very Happy Il est unique et inclassable en partie pour cette raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 21:42

Voilà un point de vue qui mérite d'être relativisé, tout de même

Non je ne pense pas, vus que comme je te l'ai dis plus haut ce n'est pas dans se registre que j'affectionne particulierement l'oeuvre du maestro et le genre cinématographique qu'il represente d'ailleurs....... maintenant , il m'arrive de passé certains CD quand même ..... comme L'Ultimo Treno Della Notte, l'oiseau au plume....... et quelques autres , mais me taper un cd entier... me gonfle ! c'est un point de vue personnel bien sur... ce qui n'enleve en rien la qualité de l'oeuvre , ni même le fait qu'il est été un precurseur en la matiere...
il y as sans doute beaucoup de gens qui aime la musique de cacophonie mais moi ca me laisse de glace Shit par exemple...
Maintenant, choisir dans son oeuvre Il Diavolo Nel Cervello reste dans mes préférences ... mais peux t'on parler de dissonance avec se titre ? non de mon point de vue et pourtant c'est un giallo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 22:31

rodolphe738 a écrit:
Voilà un point de vue qui mérite d'être relativisé, tout de même

Non je ne pense pas, vus que comme je te l'ai dis plus haut ce n'est pas dans se registre que j'affectionne particulierement l'oeuvre du maestro et le genre cinématographique qu'il represente d'ailleurs....... maintenant , il m'arrive de passé certains CD quand même ..... comme L'Ultimo Treno Della Notte, l'oiseau au plume....... et quelques autres , mais me taper un cd entier... me gonfle ! c'est un point de vue personnel bien sur... ce qui n'enleve en rien la qualité de l'oeuvre , ni même le fait qu'il est été un precurseur en la matiere...

Et bien si je pense qu'il devait être relativisé et c'est fait! Je comprends très bien ta position. Ce qui est absurde c'est de vouloir ressortir des disques de 70 minutes de cette musique. Rolling Eyes Je viens de réécouter la première édition cd de IL GATTO A NOVE CODE qui ne dure même pas 40 minutes. J'aime cette musique car je la trouve très travaillée et très raffinée, soignée sur le plan des timbres instrumentaux. J'adore la construction minimaliste et obsessionnelle du second extrait qui s'articule autour d'un motif percussif. Il s'en dégage une forme de dérision, voire d'auto-dérision. Etrange et burlesque à la fois. Il y a un autre passage que je trouve très intéressant dans sa construction et sa progression. c'est une alchimie de sonorités originales, une manière de triturer les sons, de faire sonner une contrebasse, de lanciner une flûte nocturne, de faire scintiller un carillon, de déformer la voix humaine ou d'une trompette bouchée, de faire résonner un clavecin sur des rythmes de free jazz, de développer une ambiance douceureuse, une musique pour l'image et l'imagination. S'ajoute à cette poésie sonore une mélodie toujours délicieuse. C'est pour moi l'exemple d'une musique de giallo qui vieillit assez bien tout en modifiant bien sûr les repères habituels de la musique tonale. C'est une autre dimension où le son est maître et où l'instrument se permet une certaine liberté selon l'inspiration du joueur qui peut aller jusqu'à le malmener pour tirer un son inédit, particulier. C'est cette proximité avec les instruments, cette éloge du son qui m'est chère bien que dans un contexte atonal. Une partition comme IL GATTO A NOVE CODE a certainement contribué à m'ouvrir une porte sur le contemporain et d'en saisir plus facilement les différentes tendances et esthétiques, allant de BOULEZ à DONATONI et tellement d'autres.

Evidemment que MORRICONE a abordé le giallo sous différentes formes parce que chaque film demeure généralement une aventure unique, et j'aime aussi beaucoup ce qu'il a composé sur IL DIAVOLO NEL CERVELLO et aussi CHE LA VISTA MORIRE qui est également un giallo et présente une musique totalement différente des deux cités juste avant! Ha! les grands écarts artistiques du maestro!!! Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 22:49

Je comprends très bien ta position. Ce qui est absurde c'est de vouloir ressortir des disques de 70 minutes de cette musique

tu parle de quel disque ... Il Diavolo ou L'Ultimo Treno ? pour il gatto je suis entierement ok avec toi, cela fait parti de ses grandes réussite dans se genre..... mais bon ! je vais pas me répéter la dessus...... a petite dose Shit maintenant, ressortir des disques , je ne fais que cela, ca va du chef d'oeuvre jusqu'a the island ! tu vois entre ses deux concepte ya de la place Very Happy ce qui me permet de découvrir beaucoup d'oeuvre méconnus et qui gagne pourtant a l'être et d'autre a ranger dans le placard a balaies. comme une oeuvre du maestro que je trouve absolument admirable de bout en bout et qui porte le titre de i pugni in tasca..... des disques j'en sortirais toujours amigo, ne serais-ce que pou réécouter certaines oeuvres avec lesquels je serais passer a coté pour diverses raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 22:58

rodolphe738 a écrit:
Je comprends très bien ta position. Ce qui est absurde c'est de vouloir ressortir des disques de 70 minutes de cette musique

tu parle de quel disque ... Il Diavolo ou L'Ultimo Treno ?

Non, celui-là est très court et il a la durée qu'il faut en fait. J'aime bien l'association du train comment argument rythmique au thème d'action. En revanche, je ne supporte pas l'orchestration très kitch de la chanson chantée par l'autre barbu grec. hehe Puis il y a ce thème bizarre avec harmonica complètement obsessionnel et aussi crado que ce film glauque et malsain que je ne reverrai jamais plus. Evil or Very Mad Mais bizarrement, j'aime bien ce thème bizarre, je l'ai toujours aimé. Ceci-dit, c'est quand même rare une BO de MORRICONE où je ne trouve pas au moins un thème qui vaut le détour, quand j'y pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 23:03

a oui demis roussos c'est pas top ! mais mireille mathieu sur le casse ca l'etait pas non plus pété de rire je préfere nettement quand il s'associe a Chico Buarque ou a dulce pontes cet exellent disque que j'écoute regulierement.
Mais bon, il faut croire que dans ses années là c'etait a la mode ! je me souviens d'ailleurs d'une B.O de colombier ou il faisait chanter drupi ....
Une catastrophe nucléaire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 23:06

rodolphe738 a écrit:
a oui demis roussos c'est pas top ! mais mireille mathieu sur le casse ca l'etait pas non plus pété de rire je préfere nettement quand il s'associe a Chico Buarque ou a dulce pontes cet exellent disque que j'écoute regulierement.

Bien d'accord, quel magnifique album!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mar 6 Déc 2011 - 23:09

c'est quand même rare une BO de MORRICONE où je ne trouve pas au moins un thème qui vaut le détour, quand j'y pense.

c'est un grand paradox chez lui.... même sur des nanards sans nom il arrive a te sortir un théme de fou et souvent des declinaisons a tomber a la renverse.. Je crois que c'est unique dans les compositeurs de musique de film...
Il faut dire qu'il est le seul a avoir pondus plus de 480 oeuvre en comptant ce qu'il a ecris a coté pour pas mal de chanteur italien, les téléfilm etc etc mais ce que j'admire par dessus tout chez ce bonhomme c'est que même sur de petites production il est capable de te sortir un chef d'oeuvre ou presque...
J'ai dans la tête son exellent missus et Una Storia Italiana ! ah !!!! c'est un genie voila tout... le mozart de notre époque et je n'exagere pas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mer 7 Déc 2011 - 18:26

rodolphe738 a écrit:
c'est quand même rare une BO de MORRICONE où je ne trouve pas au moins un thème qui vaut le détour, quand j'y pense.

c'est un grand paradox chez lui.... même sur des nanards sans nom il arrive a te sortir un théme de fou et souvent des declinaisons a tomber a la renverse.. Je crois que c'est unique dans les compositeurs de musique de film...
Il faut dire qu'il est le seul a avoir pondus plus de 480 oeuvre en comptant ce qu'il a ecris a coté pour pas mal de chanteur italien, les téléfilm etc etc mais ce que j'admire par dessus tout chez ce bonhomme c'est que même sur de petites production il est capable de te sortir un chef d'oeuvre ou presque...
J'ai dans la tête son exellent missus et Una Storia Italiana ! ah !!!! c'est un genie voila tout...

Entièrement d'accord sur ce que tu as écrit ci-dessus à la virgule près. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Mer 7 Déc 2011 - 19:43

Wink tu te souviens de cuore di mama le main title ? pour moi morricone c'est ca...... être capable de te sortir un arrangement pop yper chiadé en resumant eu deux minute trente la trame du film et pour le reste du score repartir sur du classique melodieux et classe !
J'ai vus que tu appreciais aussi kilar, je connais mal se compositeur j'ai 3 oeuvres de lui en tout et pour tout.. mais c'est un régal aussi, d'ailleurs je trouve qu'il a pas mal de similitude avec morricone pour ce qui est des orchestration, l'utilisation des coeur en orchestre et le bon gout de ses voix feminine .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 17:17

autrement j'aime bien ce qu'a fait morricone avec bianco rosso et il gatto est un must dans sa carriere, tiens je vais me le mettre en sourdine .......... pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 17:35


Oui, c'est de la musique légère correctement écrite qui met au moins de bonne humeur et le thème de Il Gatto évoque ironiquement le leitmotiv que Fiorenzo Carpi composa pour Pinocchio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 17:41

Il Gatto évoque ironiquement le leitmotiv que Fiorenzo Carpi composa pour Pinocchio.

il faudras que je regarde ça .. connais pas.

Avec il gatto je me suis mélangé ca, avec les bianco rosso , un elephant ca trompe énormément et le grand blond ! un pur bonheur..... une petite playlist plein de gaité, formidable pour passé un moment agréable.
là je sais que tu va pas aimer, mais tant pis..... je deteste le score secret of the sahara ...... mais oh paradoxe ! j'adore le desert des tartares et moses ...
Ca se soigne docteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 18:02


J'adore les trois pour des raisons très différentes. Dans les trois B.O., je suis sublimé par l'écriture symphonique de ce compositeur. Dans LE SECRET DU SAHARA, je n'ai qu'à fermer les yeux et je sens la fraicheur nocturne du désert. Cette oeuvre rigoureusement écrite et orchestrée est d'une grande force évocatrice. Les morceaux les plus impressionnants ont été écrits à l'origine pour LA BIBLE de John Huston. C'est quand même dans ce genre de musique que l'on mesure le potentiel et la maîtrise du compositeur, beaucoup plus que dans des amusettes comme BIANCO ROSSO VERDONE, des amusettes en parfaite adéquation avec les films concernés, ceci-dit. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 18:07

et oui ! et tu vois c'est sur ce genre d'oeuvre que je pêche souvent.... j'ai bien conscience a l'écoute que j'ai a faire a une oeuvre trés travaillé mais je n'arrive pas rentré dedans pour autant ........ Sad
C'est ennyueux, surtout que cela me bouche pas mal d'horizon surtout en classique pur....
Dis moi une petite question pendant que j'y pense , le concerto de morricone que j'ai sur bande magnétique, connaît tu un moyen pour le faire authentifié ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 18:17

rodolphe738 a écrit:
et oui ! et tu vois c'est sur ce genre d'oeuvre que je pêche souvent.... j'ai bien conscience a l'écoute que j'ai a faire a une oeuvre trés travaillé mais je n'arrive pas rentré dedans pour autant ........ Sad
C'est ennyueux, surtout que cela me bouche pas mal d'horizon surtout en classique pur...

Je pense que ça viendra. Je vais faire ici même un commentaire sur mon expérience du classique au travers de Morricone et aussi les grands compositeurs du passé ou qui lui ont été contemporains et ont pu joué une influence sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 18:19

rodolphe738 a écrit:
Dis moi une petite question pendant que j'y pense , le concerto de morricone que j'ai sur bande magnétique, connaît tu un moyen pour le faire authentifié ?

hélas non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Jeu 8 Déc 2011 - 18:35

Je pense que ça viendra. Je vais faire ici même un commentaire sur mon expérience du classique au travers de Morricone et aussi les grands compositeurs du passé ou qui lui ont été contemporains et ont pu joué une influence sur lui.

avec plaisir amigo, si en même temps tu peux me donner deux trois ref de ton crus, tu est le phénix des hottes de ce....... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 13:09

Lorsque j'ai développé mon intérêt pour la musique d'Ennio Morricone, que j'avais parallèlement cette envie de découvrir la musique sur un champs plus vaste, il s'est posé le problème "de par quoi commencer?". A l'époque, il n'y avait pas d'internet ni de forum et je n'avais pas dans mes relations d'amis mélomanes. Je me croyais même la seule personne au monde à m'intéresser assidûment à ce compositeur de musique de film! La bonne idée d'avoir fréquenté plus tard quelques conventions du disque m'a permis - et c'est fort heureux - de reconsidérer cette drôle d'impression. Toutefois, bien que l'oeuvre du maestro me fascinait, bien que la musique de film même d'autres compositeurs occupait elle aussi mes temps d'écoute, un besoin d'élargir mes horizons musicaux se faisait sentir. Ennio Morricone a souvent cité en référence J. S. Bach et Igor Stravinsky, alors je me suis dit que je pouvais très largement commencer par eux. C'est ce que j'ai fait et n'ai pas arrêté depuis, mon terrain de chasse pouvant désormais démarrer de Palestrina et s'arrêter provisoirement à Thomas Adès, Régis Campo. C'est tout un monde de créateurs et d'oeuvres formidables qui se situe entre ces deux points (certes arbitrairement choisis)!! Te conseiller une oeuvre ou un compositeur en particulier est trop aléatoire pour que j'en prenne le risque. Ayant été mon unique guide, je ne suis, hélas, pas sûr de pouvoir l'être pour les autres. Que connais-tu déjà en classique et qu'apprécies-tu? Donne-moi des indices! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 19:44

là theo , laisse moi un peu de temps pour que je rassemble un peu mes idées a ce niveau là, mais dors et déja et si cela peux t'aider a me cerner un peu, disons que je suis tres sensible a ce qu'a fait morricone ses dernier scores comme baaria, pane e liberta, et un autre du même genre dont le nom m'echappe...... camina burana j'adore " mais peux t'on qualifier cela en musique classique ? " j'ai adorer le score heroïc fantaisie de poledouris..... je connais tres mal la musique classique europeenne , je ne la connais que par le biais des films tu vois .... donc ca va être dur pour toi amigo !
mais merci a toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 19:53

Si tu aimes le Conan le Barbare de Poledouris, tu ne peux qu'aimer la Carmina Burana de Carl Orff et tu peux te pencher aisément à mon avis sur le REQUIEM de VERDI, un compositeur qui a pu influencé MORRICONE sur 1900, et peut-on en déceler l'esprit dans le thème de la rébellion dans BAARIA, thème de la rébellion qui n'est autre que la version symphonique du magnifique thème principal d'ALLONZENFAN, film des frères TAVIANI également du
Maestro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 20:41

rodolphe738 a écrit:
là theo , laisse moi un peu de temps pour que je rassemble un peu mes idées a ce niveau là, mais dors et déja et si cela peux t'aider a me cerner un peu, disons que je suis tres sensible a ce qu'a fait morricone ses dernier scores comme baaria, pane e liberta, et un autre du même genre dont le nom m'echappe...... camina burana j'adore " mais peux t'on qualifier cela en musique classique ? " j'ai adorer le score heroïc fantaisie de poledouris..... je connais tres mal la musique classique europeenne , je ne la connais que par le biais des films tu vois .... donc ca va être dur pour toi amigo ! mais merci a toi Wink

D'après un ami, grand admirateur de Morricone devant l'éternel, le disque de BAARIA aurait pu être mieux qu'il ne l'est en réalité car de très beaux thèmes inédits figurent dans le film.
PANE E LIBERTA m'avait laissé un peu sur ma faim lors d'une première écoute. J'attendais une partition plus intense et plus poignante. Morricone a pris un peu le contrepied de ce que j'espérais. Toutefois, lors d'une nouvelle écoute, j'ai aimé les orchestrations solaires de cette partition. Maintenant, je l'apprécie beaucoup, en aime le caractère doucereux et lumineux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 20:47

je vais essayer comme tu dis, je passe par la fnac le samedi donc je chercherais ce requiem la bas ... y'a il en enregistrement particulier ? une orchestration qui sort du lot ?
le troisieme album que je cherchais du maestro est il cuore nel pozzo que je met a égalité en terme de qualité avec baaria.
dis moi, connais tu l'admirable score " passé completement inaperçus " du maestro, caccitori di navi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 20:56

rodolphe738 a écrit:
je vais essayer comme tu dis, je passe par la fnac le samedi donc je chercherais ce requiem la bas ... y'a il en enregistrement particulier ? une orchestration qui sort du lot ?
le troisieme album que je cherchais du maestro est il cuore nel pozzo que je met a égalité en terme de qualité avec baaria.
dis moi, connais tu l'admirable score " passé completement inaperçus " du maestro, caccitori di navi ?

"Il cuore nel pozzo" contient effectivement de très beaux thèmes, c'est une musique qui donne envie de voir le film! "Cacciatori di navi" , c'est surtout la force d'un thème principal solide et riche en lui-même, jusqu'à cette version exaltante où les deux frères, joueurs de flûte pan, s'y donnent à coeur-joie. On notera également la version qui ignore subtilement la mélodie et se suffit largement à elle-même. Quelle écriture des cordes et quelle intensité!
Sur ce, la huitième symphonie de SHOSTAKOVICH m'appelle. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 20:58

pour pane e liberta , je crois que c'est de palma qui a declaré que morricone avait dans sa carriere rérécris l'hymne italien 3 ou quattre fois ...
A l'ecoute du titre quella estate, le premier titre puis dans sa declinaison un peu plus musclé on est ddans de plein pied.....
pour cuore nel pozzo idem !
Non, moi pane e liberta je suis rentrer dedans assez facilement, mais il faut dire que je l'ai découvert juste aprés baaria , donc l'enchainement c'est fait sans trop de difficulté et j'apprecie vraiment ce score dans un tout autre etat d'esprit ! plus mélancolique a l'image de lacrime e sangue ... magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 21:00

ok , a plus amigo........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 21:01

rodolphe738 a écrit:
je vais essayer comme tu dis, je passe par la fnac le samedi donc je chercherais ce requiem la bas ... y'a il en enregistrement particulier ? une orchestration qui sort du lot ?

pour les différentes interprétations du REQUIEM de VERDI, il en existe sûrement plusieurs de très valables, celle que j'ai est sous la direction de KARAJAN
chez Deutsche Grammophon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Ven 9 Déc 2011 - 21:09

ok Wink merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Sam 10 Déc 2011 - 13:57

Erratum, les notes de piano en question ne sont pas sur le nocturne de la califfa il faudra que je recherche ça…. Pour la cité de la violence le titre est momento estremo… tu retrouve ces fameuses note de piano sur pas mal de ses anciens western …….
Pour « mon nom est personne », je ne pense pas que l’on puisse dire que c’est du pompage ! Il fait référence aux walkyries de wagner c’est indéniable, mais selon moi c’est un clin d’œil plutôt humoristique… et il y va de manière frontal…… il s’est pas pris au sérieux quoi…..
J’ai trouvé le disque que tu m’as conseillé, le vendeur m’a orienté vers Giulini, mais j’ai pris ta refs en même temps « Karayan » je vais me mettre ca dans les feuilles ce soir.
J’ai bien le carlo rustichelli, mais sans un état déplorable, il faut que j’essaye de le passer sur la clearaudio ce soir, mais je suis sceptique …….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Sam 10 Déc 2011 - 18:00

Ennio Morricone a usé plusieurs fois de la citation. Hormis Les Walkyries de Wagner par des klaxons d'automobiles dans Mon nom est personne, il cita le plus célèbre passage de La petite musique de nuit de Mozart dans La marche des mendiants de Giu la testa! et La lettre à Elise de Beethoven dans le thème de la cavalcade ; Un génie, deux associés, une cloche. Cette fameuse "Lettre à Elise" fait d'ailleurs, il me semble, figure d'obsession dans l'oeuvre du compositeur - enfin, n'exagérons rien non plus - mais on la retrouve en furtif contraste dans La cité de la violence, dans Revolver et, si je ne me trompe pas, certains thèmes de "doux climat" dans Il diavolo nel cervello semblent s'articuler autour des notes principales de la célèbre mélodie de Beethoven.

Une autre obsession de Morricone qui le rattache aux chefs-d'oeuvre du passé et à certains compositeurs en particulier, c'est un thème de Girolamo Frescobaldi (1583-1643) ou plutôt une cellule mélodique de quelques notes autour de laquelle il s'est évertué plusieurs fois à construire une pièce de musique intense, dramatique et sinueuse - sortes de variations autour d'un thème de Frescobaldi - Autonno - 1922 dans Novecento. Dans le même esprit, on retiendra ses tre variazioni su un tema di Franz Schubert (trois variations sur un thème de Franz Schubert) qui concluent Buone Notizie. Ce qui saute à mon oreille c'est à quel point les styles respectifs des deux maîtres classiques sont absorbés par celui du compositeur italien.
Balaise, pour ne pas dire génial, serait celui qui identifierait, dans ces deux cas, ces emprunts de Frescobaldi et Schubert à l'écoute des deux pièces pré-citées.

Il put arriver à Morricone d'écrire un thème dans le style d'un autre, pour une scène et une raison précises. Un des exemples les plus significatifs de cette approche exceptionnelle est Verdi e'morto dans Novecento, écrit dans le style du compositeur de Nabucco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Sam 10 Déc 2011 - 21:13

là ! je m'incline.... pas trop quand même ....... pété de rire et oui ca sert d'avoir des réferences classique quand même ! bravo... je ne peux qu'être d'accord avec toi, sauf pour Il diavolo... ce n'est pas du tout le même truc... cepandant j'ai remarqué qu'en effet il se sert des ses notes de piano " lettre a élise " assez souvent , soit pour terminer un théme, soit en plein millieu pour faire redescendre la tension comme sur le titre que je t'ai donné sur la cité de la violence, mais dans les deux cas, c'est toujours fait a bon escient et d'une manier totalement linéaire.... on s'apperçoit bien de la chose , mais toujours comme un clin d'oeil .... ca doit être cela que l'on appel comunément, la classe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Sam 10 Déc 2011 - 22:39


Je me suis planté, ce n'est pas sur Il diavolo...? Zut! Bon réécoute de cette B.O. dans les prochains jours...bien deux ans minimum que je ne l'ai pas remise dans mes oreilles...Pourtant j'aurais juré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Dim 11 Déc 2011 - 10:43

Pour il diavolo fais gaffe ! C’est une B.O qui fait partie de celle qui t’entête à n’en plus finir … 1 thème extraordinaire avec edda et puis des déclinaisons du même thème, en ce sens quand tu disait que tu ne comprenais pas pourquoi ressortir se genre d’album face a un giallo du meilleurs crus, c’est vrais ! Mais ques-que c’est beau quelquefois de se laisser pieger sur ce genre de score…..ca me fait la même chose avec la cosa buffa, d’amore si muore , c’est comme quand je met le pif dans un paquet de chocolat, je peux plus m’arrêter .

Une autre obsession de Morricone qui le rattache aux chefs-d'oeuvre du passé et à certains compositeurs en particulier, c'est un thème de Girolamo Frescobaldi (1583-1643) ou plutôt une cellule mélodique de quelques notes autour de laquelle il s'est évertué plusieurs fois à construire une pièce de musique intense, dramatique et sinueuse - sortes de variations autour d'un thème de Frescobaldi - Autonno - 1922 dans Novecento. Dans le même esprit, on retiendra ses tre variazioni su un tema di Franz Schubert (trois variations sur un thème de Franz Schubert) qui concluent Buone Notizie. Ce qui saute à mon oreille c'est à quel point les styles respectifs des deux maîtres classiques sont absorbés par celui du compositeur italien.


Il a fait des clin d’œil en forme d’hommage pour pas mal de beau monde,dans revolver tu as un superbe clin d’œil encore une fois, quasi un Vivaldi par exemple
Et une chose aussi que j’apprécie et que je trouve extraordinaire chez morricone, Oh, ce n’est pas une obsession chez lui, mais un exercice de style incroyable… Tu as sans doute remarqué que sur énormément de thème « surtout ceux qui dépasse les 5 minutes, mais pas seulement » il monte ses thèmes comme des boléro….. « dans la construction « c’est stupéfiant, sur révolver par exemple « main title », Un Uomo da Rispettare, Childhood Memories, le clan des siciliens etc etc…….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Dim 11 Déc 2011 - 20:23


Dans Amore si muore, il y a un morceau, il me semble, où il chevauche deux mélodies très différentes, et dans La cosa buffa Morricone y exprime son art de la déclinaison. Dans les deux cas, voilà deux compositions qui touchent droit au coeur pour deux films dont j'ignore tout.

Pour la construction en forme de boléro, Revolver est édifiant même si le résultat (au-delà du jugement de valeur) est à mille lieues de celui de Ravel. Saisissante musique de polar et d'action urbaine également redevable au jazz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Dim 11 Déc 2011 - 21:13

Oui, en effet , mais son art de la déclinaison il l’exerce quand même dans une bonne partie de ses partitions des années 70 et encore maintenant, toujours avec le même talent d’ailleurs, son lolita est un sommet……d’ailleurs en parlant de se score, je ressent toujours la même émotion a l’écoute, tout comme le magnifique score d' Angelo Badalamenti «Comfort of Strangers »
Qui est emotionellement très proche, bien que beaucoup plus puissant.


Pour la construction en forme de boléro, Revolver est édifiant même si le résultat (au-delà du jugement de valeur) est à mille lieues de celui de Ravel. Saisissante musique de polar et d'action urbaine également redevable au jazz.


Là c’est clair, je parlais juste de cette adaptation qu’il fait sur beaucoup de thème en commençant par un instrument, puis en enchaînant sur un autre etc etc pour arriver a une mise en forme du dit thème qui se termine souvent en apothéose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   Dim 11 Déc 2011 - 21:58

rodolphe738 a écrit:
Oui, en effet , mais son art de la déclinaison il l’exerce quand même dans une bonne partie de ses partitions des années 70 et encore maintenant, toujours avec le même talent d’ailleurs, son lolita est un sommet……d’ailleurs en parlant de se score, je ressent toujours la même émotion a l’écoute, tout comme le magnifique score d' Angelo Badalamenti «Comfort of Strangers »
Qui est emotionellement très proche, bien que beaucoup plus puissant.

LOLITA de Morricone, Comfort of Strangers de Badalamenti, je dois dire que j'aime beaucoup aussi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ennio Morricone, compositeur de mauvais goût...
» Ennio MORRICONE
» "L'embellie" élu album de l'année RTL 2009
» Musiques de films
» Danger Mouse & Daniele Luppi - Rome (2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Musique de film-
Sauter vers: