Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ernest Bloch (1880-1959)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
letitia87
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 29 Avr 2009 - 19:50

Oui justement, j'avais vu ça... Mais mon anglais n'étant pas terrible, j'ai eu du mal à comprendre ce que c'était écrit... Je prévoyais de demander à une amie anglophone de traduire pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 29 Avr 2009 - 19:56

letitia87 a écrit:
Oui justement, j'avais vu ça... Mais mon anglais n'étant pas terrible, j'ai eu du mal à comprendre ce que c'était écrit... Je prévoyais de demander à une amie anglophone de traduire pour moi...

Ils disent qu'il faut contacter:


France
Editions Mario Bois SA
19 rue de Rocroy
75010 Paris
France
Tel: 33 (1) 42 82 10 46
Fax: 33 (1) 42 82 10 19
Email: editions@mariobois.com

cat

ah oui, bienvenue cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
letitia87
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 29 Avr 2009 - 20:00

C'est vrai que je suis toute nouvelle ^^ Merci pour l'accueil ^^
C'est très gentil pour l'adresse, mais je suis de Suisse... Bon, vu que j'habite à Genève, j'imagine que je peux tout de même contacter ces personnes-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 29 Avr 2009 - 20:03

Apparemment pour la Suisse c'est le "revendeur" allemand mais essaye donc le français. Je ne vois pas de raison qu'il ne puisse pas t'imprimer ça.

Si jamais ça marche pas:

Germany
Internationale Musikverlage Hans Sikorski
D-20139 Hamburg
Germany
Tel: 49 (40) 4141 0029
Fax: 49 (40) 4141 0050
Email: hire@sikorski.de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
letitia87
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 29 Avr 2009 - 20:14

Merci!! C'est vraiment très gentil de me donner toutes ces infos... Je contacterai d'abord le "revendeur" français, et on fera bien ce qu'ils me diront... Si jamais, je contacterai l'allemand... Mais en tout cas, encore merci!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 1 Juil 2009 - 13:16

Je ne connais pas beaucoup Bloch, seulement le Concerto symphonique, le Concerto grosso No.1 et le scherzo fantasque (Jenny Lin au piano). Globalement, il a ce style plutôt caractéristique qui me plaît. Pas de faux détours, c'est une musique efficace qui va droit au but et qui en est très plaisante, mélodiquement originale. Je lis sur Wikipédia que:

Wikipédia a écrit:
Son œuvre s'inspire de thèmes hébraïques.

Quelqu'un peu préciser?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 1 Juil 2009 - 13:19

Eh bien, plusieurs de ses oeuvres sont inspirées par son ascendance juive et reprennent des tournures harmoniques ou des motifs typiques de cette musique.

L'exemple le plus célèbre auquel ont dû penser les rédacteurs de cet article est la rhapsodie Salomon (Schelomo) pour violoncelle et orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 1 Juil 2009 - 13:35

DavidLeMarrec a écrit:
Eh bien, plusieurs de ses oeuvres sont inspirées par son ascendance juive et reprennent des tournures harmoniques ou des motifs typiques de cette musique.

L'exemple le plus célèbre auquel ont dû penser les rédacteurs de cet article est la rhapsodie Salomon (Schelomo) pour violoncelle et orchestre.

Je suis en train d'écouter cette oeuvre sur un site célèbre de vidéos, et c'est vraiment très bien comme musique. C'est vrai qu'il y a cette "signature musicale" particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Sam 3 Juil 2010 - 22:10

Ernst Bloch : Trois nocturnes, pour trio. (1924)
Très rétrograde comme musique, aimable, très facile d'approche, mais malgré tout pas grossière. C'est finement fait. L'Andante est très beau, on se laisse emporter , c'est agréable et coulant. Beaucoup de pédales, de suspensions, d'effets d'ambiance. L'harmonie est franchement tonale, gentiment riche, rien de grinçant. Une certaine noblesse dans les chants, c'est mi-candide mi-douloureux, évident mais fin. L'Andante quieto est une berceuse naïve, presque fade. Mais on reste à la limite du nouille, d'un certain côté on retrouve le réconfort et la consolation Chaussonniennes, c'est joli et tendre. Le troisième mouvement s'intitule Tempestoso, mais c'est une tempête gentiment romantique, à des kilomètres de l'anxiété moderne. Aucune acidité. Le motif motorique du début m'a fait penser à du heavy-metal à cordes, c'est mignon tout plein. Très content de cette découverte qui illustre la variété des démarches musicales de l'époque moderne. J'ai son Quintette sous le coude, je vais poursuivre avec ça.

alexandreg a écrit:
je te conseille les quintettes avec piano. Le premier est très motorique, avec souvent une saturation des timbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 4 Juil 2010 - 19:30

Je te conseillerais Macbeth aussi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Lun 5 Juil 2010 - 1:03

Il ne va pas trouver ça très lourd, avec beaucoup d'effets et beaucoup de voix ? Même moi, je trouve que c'est un peu trop (surtout la version disponible au disque, qui est un peu aboyée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Lun 5 Juil 2010 - 1:11

Des effets oui, mais toujours heureux. Par contre c'est vrai que, pour Jérome, ça reste de l'opéra...

Je suis loin d'avoir fait le tour du corpus de Bloch, mais c'est tout de même ce que j'ai etendu jusqu'ici de plus dense et de plus saisissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Lun 5 Juil 2010 - 1:18

J'ai écouté le Quintette (le premier, j'imagine) par les Fine Arts. Ça m'a gavé. J'aimais l'humilité des Trois nocturnes, mais là elle disparaît complètement ; c'est une grosse pièce à ambition dramatique, ça a bien sûr du charme mais ça ne m'a pas du tout captivé.

Merci du conseil Wolferl. Mais bon, j'y crois pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 16 Juil 2010 - 13:04

J'ai aussi écouté les Trois Nocturnes, en fait un tout petit trio pour piano qui dure à peine 8 minutes. Jérôme en a parlé et l'a décrit un peu plus haut. C'est une oeuvre agréable à écouter et dont j'ai surtout apprécié le premier et le mouvement final. L'ambiance est calme et rêveuse, le début du III, délicieux, ancre bien cette oeuvre dans le XXème siècle. L'Andante quieto, le mouvement central, est moins intéressant et plus banal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)    Jeu 16 Juin 2011 - 11:25

"From Jewish Life" : Je ne connais pas beaucoup Bloch, loin de là, mais j'ai découvert en écoutant une émission sur France Musique les 3 pièces pour violoncelle et piano "From Jewish Life" et c'est vraiment très beau. C'était joué par Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 13 Juil 2011 - 20:18

A part Schelomo, qui soit dit en passant est un véritable chef-d`oeuvre, il existe beaucoup d`autres oeuvres pour violoncelle de Bloch : citons Voix dans le désert, l`autre concerto quasiment inconnu, et ses trois suites pour violoncelle solo - de vraies réussites pour le répertoire solo de l`instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 16 Sep 2011 - 3:00

J'avais déjà entendu certaines pièces pour piano de façon distraite... il y a là de vrais petits bijoux!

Les Poèmes de la mer, Nirvana, Dans la nuit et les Esquisses en sépia... (1922-23)
On pense parfois à Koechlin, à certains Bartok ou Prokofiev (sans le côté percussif) pour certaines harmonies et un goût pour les pièces d'atmosphères. (les Vagues, les Lucioles...)
Mais au fond ça sonne assez français, peut-être plus proche des cycles de Dupont ou Tournemire. (voire Decaux)
Dans les Enfantines (1923), plus classiques de langage, on pense parfois à Mompou. (n°3, "Avec maman", adorable et très diatonique, n°7 "Pastorale")

C'est Istvan Kassai qui a enregistré ça, chez Naxos.
Je n'ai écouté que le premier volume pour l'instant (le 2è comporte notamment l'importante Sonate de 1935), mais vraiment, je recommande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 16 Sep 2011 - 14:38

Juste un mot pour ajouter que le 2è CD des oeuvres pour piano par Kassai, avec des oeuvres de maturité comme la Sonate, Visions et prophéties, est tout aussi recommandable, bien que court. (40 minutes)
De très belles oeuvres, avec parfois une harmonie qui se rapproche de Messiaen notamment dans la sonate. (mode 2 prédominant)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 12 Fév 2012 - 2:44

En deux mots, la symphonie Israël, petite déception, j'attendais le sommet symphonique de Bloch, mais bon, c'est quand même assez chouette. (je préfère Schelomo, le concerto pour violon, les Poèmes juifs, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannig
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 53
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Suites pour violoncelle seul de Bloch   Ven 14 Déc 2012 - 22:45

Horatio a écrit:
A part Schelomo, qui soit dit en passant est un véritable chef-d`oeuvre, il existe beaucoup d`autres oeuvres pour violoncelle de Bloch : citons Voix dans le désert, l`autre concerto quasiment inconnu, et ses trois suites pour violoncelle solo - de vraies réussites pour le répertoire solo de l`instrument.


il n'y a hélas que peu d'enregistrements disponibles.

J'ai la version Rama Jucker (en vinyle) que je trouve excellente, je connais la version d'Emmanuelle Bertrand qui me laisse bizarrement sur la faim, mais je crois que c'est du à une limite d'enregistrement (un peu trop de réverbération, qui procure même effet de pompage, et le son du violoncelle est comme coupé en 2, je sais: je suis ch. sur ce critère), qui n'a pas le niveau du disque Dutilleux/Bacri....



En connaitriez-vous d'autres, car là, je sèche ?

Même trouver la version Jucker en CD n'est pas facile...

y.


Dernière édition par yannig le Sam 15 Déc 2012 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spianato.com
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Sam 15 Déc 2012 - 12:34

Concernant les deux premières Suites, je n'ai jamais réussi à mettre la main sur un enregistrement, mon souvenir se limite à une écoute assez ancienne (je ne sais même plus par qui d'ailleurs).

Par contre, cet programme contient une très belle interprétation de la Troisième, par Kanka (violoncelliste du quatuor Prazak) :



Avec, en prime, de très belles versions de petites pièces plus connues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4702
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 16 Déc 2012 - 13:23

J'ai écouté Schelomo 3 fois en 2 jours, effectivement, c'est une très belle oeuvre (d'ordinaire je n'aime pas cette période de la musique/les trucs à Xavier), je vais me pencher sur le concerto et les poemes juifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 16 Déc 2012 - 13:25

"Les trucs à Xavier"? Quel mépris! Evil or Very Mad

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4702
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 16 Déc 2012 - 13:33

Je viens de lancer le concerto pour violon (je vois qu'il y a d'autres concertos), ça fait musique de peplum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Jeu 30 Mai 2013 - 21:19



amadeus a écrit:

bloch, ses quatuors sont des chef d oeuvre, [...], je conseille l enregistrement du quatuor grillier.

Je réécoute les Quatuors, et viens leur faire un peu de retape car ils s'inscrivent pour moi quasiment au même rang d'intérêt que ceux de Bartok et Chostakovitch parmi le répertoire du XX° Siècle, et stylistiquement ils n'en sont d'ailleurs pas très éloignés.
L'intelligence de leur structure, la parfaite maîtrise de la forme (le compositeur a vraiment trouvé là un vecteur privilégié pour sa pensée musicale) parlent un langage aussi dense qu'expressif, constamment habité, exploitant tout l'arsenal technique et affectif des quatre instruments.

C'est en pleine possession de ses moyens qu'il acheva à trente-six ans (aux Etats-Unis qui devinrent son pays d'adoption) son premier et magistral essai dans ce genre, déployant en près d'une heure un aspect chambriste de son « cycle juif » qu'il avait illustré à l'orchestre par la symphonie Israël et la rhapsodie Schelomo.
L'inspiration encore tributaire du post-romantisme, où la mélopée alterne avec la frénésie, s'y fait aussi l'écho pastoral de sa Suisse natale dans l'Andante tamisé en sourdine.

Le Quatuor n°2 reste marqué par le sérialisme (canon « in moto inverso » du Moderato), mais l'on perçoit aussi dans sa construction une influence de Bach, comme la passacaille du mouvement conclusif, où souffle pourtant un indéniable vent de passion.
Entre-temps, Bloch avait rencontré en 1937 les membres du Griller Quartet, dont il devint l'ami et à qui il dédia le Quatuor n°3 : une partition concise et dense, dont le thème initial connaît une extension dodécaphonique dans l'âcre Finale.
Plus secret et méditatif (mystérieux Andante), le Quatuor n°4 se lancine entre intériorité et lyrisme douloureux.

Sidney Griller, Jack O'Brien, Philip Burton et Colin Hampton eurent l'occasion d'enregistrer ces quatre oeuvres (ils ne gravèrent pas le n°5) à Londres en juin-juillet 1954, dans une excellente monophonie Decca, incarnée, précise et chaleureuse.
Ce témoignage reste une idéale porte d'entrée pour ce corpus. La réédition en CD est difficile à trouver mais on peut couramment accéder au téléchargement mp3.


Dernière édition par Mélomaniac le Ven 31 Mai 2013 - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 31 Mai 2013 - 3:12

J'ai de la difficulté à comprendre les réticences ou la tiédeur de certains face aux deux quintettes avec piano. Fort différents l'un de l'autre, mais de valeur égale. Je connais le premier depuis plus de trente ans, mais j'ai découvert le deuxième il y a moins d'un an. Le premier quintette en particulier est une oeuvre saisissante de beauté.

J'aime aussi beaucoup ses oeuvres en technicolor, comme Schelomo, la Rhapsodie épique America, le concerto symphonique (su-per-be), le concerto pour violon, les deux concertos grossos et ses symphonies. Je ne connais pas encore les quatuors. Je vais remédier à ça dès que possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18156
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 13 Avr 2014 - 20:10

Un compositeur que je ne connais pas.
Faudra essayer.  bounce 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 13 Avr 2014 - 20:51

Ah oui, je pense qu'il y a beaucoup de choses qui pourraient te plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Jeu 16 Oct 2014 - 23:47

lucien, in playlist, a écrit:

oh bah, ma connaissance de Bloch est vraiment très limitée... je n’ai écouté que le piano et une sonate pour violon.


affraid Même pas Schelomo ou le Concerto grosso n°1 ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Jeu 16 Oct 2014 - 23:49

et puis quoi encore ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 17 Oct 2014 - 0:10

Tiens, je m'aperçois que j'avais déjà dit un mot des Quatuors, ci-dessus dans le message du 30 mai 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mar 3 Fév 2015 - 22:49

Je découvre la Suite pour alto et orchestre (quatre mouvements), mise en valeur par l'alto de Tabea Zimmermann. C'est d'une beauté  Shocked ; une véritable révélation pour moi.
C'est très rhapsodique, sans qu'on s'y perde car toujours très inspiré et jamais bavard. On ne ressent pas trop dans cette oeuvre les influences hébraïques chères à Bloch (il y a d'ailleurs une autre suite dite "hébraïque"). Et en effet renseignements pris, ce sont des visions de l'Indonésie qui ont inspiré cette oeuvre à Bloch.
C'est l'orchestration qui m'a le plus emballé et fait de cette pièce une oeuvre aussi belle. L'orchestre met l'instrument soliste dans un écrin sonore incroyable, avec des couleurs, des harmonies superbes et changeantes, et c'est grâce à lui que l'attention ne se relâche pas un instant. Grande découverte !
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Fiordiligi
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 20 Fév 2015 - 15:23

Très intéressante série d'émissions de Renaud Machart sur Bloch sur France Musique :
http://www.francemusique.fr/emission/le-mitan-des-musiciens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges54
Néophyte


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 20 Fév 2015 - 21:59

Concernant Bloch pour Schelomo 2 interprètes retiennent mon attention Manuel feuerman , un vieille enregistrement à peine audible des années 39-40 de mémoire magnifique ainsi que plus proche Maisky. Au violon Pour le concerto Nathan Milstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 20 Fév 2015 - 23:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 25 Nov 2015 - 0:34

bonsoir j'écoute la symphonie de BLOCH elle est très bien je trouve !et personne n'en a parlé !

Ernest Bloch - Symphony in C Sharp Minor (1903)
watch?v=j-uHV5h2iss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 25 Nov 2015 - 0:35

C'est une oeuvre de jeunesse, mon souvenir est lointain mais je crois que ce n'est pas encore tout à fait du "vrai" Bloch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 25 Nov 2015 - 0:41

Bloch a écrit beaucoup pour l'orchestre, dans un registre programmatique ou pas. Symphonies, concertos, rhapsodies, tout est à retenir, malgré l'enflure quelquefois gênante. La générosité du geste et de l'inspiration compensent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 25 Nov 2015 - 8:44

André a écrit:
Bloch a écrit beaucoup pour l'orchestre, dans un registre programmatique ou pas. Symphonies, concertos, rhapsodies, tout est à retenir, malgré l'enflure quelquefois gênante. La générosité du geste et de l'inspiration compensent.

Il y a eu quelques belles sorties chez Naxos, ces derniers mois : http://www.amazon.fr/Bloch-Symphonie-di%C3%A8se-mineur-Poems/dp/B00E3ISHMI/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1448437335&sr=1-3&keywords=bloch+naxos , http://www.amazon.fr/Symphonie-en-Mi-B%C3%A9mol-Majeur/dp/B00JWUX1Z0/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1448437335&sr=1-2&keywords=bloch+naxos , http://www.amazon.fr/Israel-Symphony-Suite-Viola-Orchestra/dp/B00LFPNBWS/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1448437335&sr=1-1&keywords=bloch+naxos (la chef Dalia Atlas, que je ne connaissais absolument par ailleurs, semble en avoir fait sa "cause" : http://www.naxos.com/person/Dalia_Atlas/31982.htm ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudeyaacov
Mélomane averti


Nombre de messages : 121
Age : 72
Date d'inscription : 14/03/2012

MessageSujet: Discographie    Mer 25 Nov 2015 - 9:18

Bonjour,

Comme je fais partie de la Société Ernest Bloch dirigée par son petit fils Ernest Bloch II (dit Ernie) et dont je suis le discographe je me permets de vous donner quelques liens utiles
pour la connaissance de ce compositeur Américain d'origine Suisse.

Tout d'abord les liens vers la société américaine
- Ernest Bloch Society
- Ernest Bloch Project

Vous trouverez d'autres liens sur ma page
Dicographie de Ernest Bloch

Cordialement
Claude Torres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musiques-regenerees.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 25 Nov 2015 - 9:23

claudeyaacov a écrit:
Bonjour,

Comme je fais partie de la Société Ernest Bloch dirigée par son petit fils Ernest Bloch II (dit Ernie) et dont je suis le discographe je me permets de vous donner quelques liens utiles
pour la connaissance de ce compositeur Américain d'origine Suisse.

Tout d'abord les liens vers la société américaine
- Ernest Bloch Society
- Ernest Bloch Project

Vous trouverez d'autres liens sur ma page
Dicographie de Ernest Bloch

Cordialement
Claude Torres

Un grand merci ; on manque souvent de "recours" fiables quand il s'agit de documenter l'oeuvre d'un compositeur.
Un avis sur le travail de Dalia Atlas dont je parlais juste avant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudeyaacov
Mélomane averti


Nombre de messages : 121
Age : 72
Date d'inscription : 14/03/2012

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 25 Nov 2015 - 9:38

bAlexb a écrit:
Un grand merci ; on manque souvent de "recours" fiables quand il s'agit de documenter l'oeuvre d'un compositeur.
Un avis sur le travail de Dalia Atlas dont je parlais juste avant ?

Remarquable travail de cette cheffe Israélienne. Elle fait également partie de la Société Ernest Bloch.
Elle a promis de continuer les enregistrements de l'œuvre orchestrale, mais ses occupations l'amènent actuellement vers d'autres chemins.

Il manque par par ex.

Helvetia, Fresque symphonique (1929)
Évocations pour orchestre (1937)
Suite symphonique (1944)

Claude Torres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musiques-regenerees.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Mer 25 Nov 2015 - 9:52

claudeyaacov a écrit:
bAlexb a écrit:
Un grand merci ; on manque souvent de "recours" fiables quand il s'agit de documenter l'oeuvre d'un compositeur.
Un avis sur le travail de Dalia Atlas dont je parlais juste avant ?

Remarquable travail de cette cheffe Israélienne. Elle fait également partie de la Société Ernest Bloch.
Elle a promis de continuer les enregistrements de l'œuvre orchestrale, mais ses occupations l'amènent actuellement vers d'autres chemins.

Il reste à croiser les doigts, alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Jeu 25 Fév 2016 - 22:46

Écoute du concerto pour violon en la mineur (1938). Enregistrement de la même année, avec Joseph Szigeti et l'orchestre des Concerts du Conservatoire sous Charles Munch. Une très belle oeuvre dont la structure classique en trois mouvements et la durée rappelle celle du concerto de Brahms (Allegro de 19 minutes, andante de 7 minutes, allegro de 10 minutes). J'ai une autre version (Oleh Krysa), qui confirme selon moi qu'il s'agit ici d'un concerto majeur, très mélodieux, malheureusement peu joué et enregistré.

Bloch a écrit de très belles oeuvres concertantes pour cordes (violon, alto et violoncelle), mais aussi pour piano (Concerto symphonique). Je recommande d'urgence une exploration allant au-delà de Schelomo .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudeyaacov
Mélomane averti


Nombre de messages : 121
Age : 72
Date d'inscription : 14/03/2012

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Jeu 25 Fév 2016 - 23:13

André a écrit:
Écoute du concerto pour violon en la mineur (1938). Enregistrement de la même année, avec Joseph Szigeti et l'orchestre des Concerts du Conservatoire sous Charles Munch. Une très belle oeuvre dont la structure classique en trois mouvements et la durée rappelle celle du concerto de Brahms (Allegro de 19 minutes, andante de 7 minutes, allegro de 10 minutes). J'ai une autre version (Oleh Krysa), qui confirme selon moi qu'il s'agit ici d'un concerto majeur, très mélodieux, malheureusement peu joué et enregistré.

Bloch a écrit de très belles oeuvres concertantes pour cordes  (violon, alto et violoncelle), mais aussi pour piano (Concerto symphonique). Je recommande d'urgence une exploration allant au-delà de Schelomo .

Cette version a été enregistrée le 22-23 Mars 1939 pour Columbia
au Studio Albert, Paris 
Matrix nos. CLX 2134, 2135, 2143/48
34'19" (18'00" / 6'08" / 10'11")
La même année Szigeti a enregistré ce concerto avec le London Philharmonic Orchestra dirigé par Thomas Beecham (mars 1939)
et le Royal Concertgebouw Amsterdam dirigé par Willem Mengelberg (septembre 1939)
La création a été faite par le 15/12/1938, au Severance Hall, Cleveland, par Joseph Szigeti, le Cleveland Symphony Orchetra, et Dimitri Mitropoulos

Ce concerto pour violon comporte une vingtaine de versions disponibles dans le commerce (dont celle de Yehudi Menuhin avec le Philharmonia Orchestra dirigé par Paul Kletzki) et quelques pirates


Claude Torres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musiques-regenerees.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Jeu 25 Fév 2016 - 23:21

C'est ce que je me disais, il y a quand même pas mal d'enregistrements.

Par contre il n'est pas possible de mettre des liens vers des enregistrements non libres de droits. Ici c'est l'oeuvre elle-même qui n'est pas libre de droits. (Bloch est mort en 1959)
Je supprime les liens.

Oeuvre majeure, je ne sais pas, mais en tout cas très beau concerto, je suis d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Jeu 25 Fév 2016 - 23:38

Lien vers un intéressant article (en anglais) sur ce concerto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5588
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Ven 26 Fév 2016 - 14:35

Oui, un très beau concerto, exaltant et nettement plus mémorable que ses oeuvres concertantes pour violoncelle à mon avis. C'est l'excellent BT de Mélomaniac qui me l'a remis en tête, avec d'autres oeuvres de ce genre (il avait bien choisi ses extraits).

Trop peu enregistré malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6645
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 6 Mai 2018 - 1:37

En Playlist, arnaud bellemontagne a écrit:
Bloch : Quatuor n°1 (Griller)
Entre Bartók et Chostakovitch, pour situer.
Remarquable. bounce

Du coup:


Quatuor à cordes nº1
Quatuor Griller: Sidney Griller (violon I), Jack O’Brien (violon II), Philip Burton (alto), Colin Hampton (violoncelle)
Londres, VII.1954
Decca


Une découverte (je ne connaissais que Schelomo - qui m’avait un peu dissuadé de découvrir le reste du corpus...)

C’est en effet un quatuor très dense, très sombre, dont l’écriture s’inscrit tout à fait dans le langage de la première modernité mitteleuropéenne.

Je dirais que cela se rapproche surtout de Chostakovitch pour son atmosphère assez uniment déprimée - ce qui (comme pour Chostakovitch) en fait aussi un peu la limite: en termes de climats, ça manque un peu de contrastes, de ruptures et d’aspérités (dans les passages les plus étals, cela engendre même une certaine monotonie, comme dans le III.) De Bartók, on retrouve en effet certains effets de langage - les ostinati sur de dynamiques et des rythmes contrastés et les frottements, grésillements et  bourdonnements dans des dynamiques basses (auxquels il est d’ailleurs possible que l’ancienneté de l’enregistrement ne rende pas pleinement justice - qu’il s’agisse du peu de variété des modes de jeu ou de la prise de son.) Mais on pourrait aussi penser à Janáček, à Enesco...

D’une manière générale, je dirais qu’il s’agit d’une œuvre dense et aboutie, mais qui me touche au total assez faiblement (pour rester dans des trajectoires et des univers proches, le langage plus sinueux et modulé, les atmosphères et les couleurs plus variées de Haas ou de Toch me touchent bien davantage.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudeyaacov
Mélomane averti


Nombre de messages : 121
Age : 72
Date d'inscription : 14/03/2012

MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   Dim 6 Mai 2018 - 11:00

En Playlist, arnaud bellemontagne a écrit:

Bloch : Quatuor n°1 (Griller)
Entre Bartók et Chostakovitch, pour situer.
Remarquable. bounce



Ernest Bloch et le Quatuor du Flonzaley pendant la répétition du Quatuor No.1  (29/12/1916, New York) à qui il est dédié
Adolfo Betti (vl)
Alfred Pochon (vl)
Ugo Ara (alto)
Iwan d'Archambeau (vcl)

Claude Torres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musiques-regenerees.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ernest Bloch (1880-1959)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ernest Bloch (1880-1959)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ernest Bloch (1880-1959)
» Ernest Bloch
» Bloch - Schelomo
» Ernest Chausson - Œuvres symphoniques
» Ernest Chausson (1855-1899)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: