Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hector Berlioz: symphonies + Lélio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
kolaps
Jaquette man
avatar

Nombre de messages : 158
Localisation : Rambouillet
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Jeu 9 Mar à 14:41

Je voudrais avoir votre avis sur les meilleures versions disponibles de la symphonie funèbre et triomphale de Berlioz. En espérant vous lire bientôt.

Edit de la modération:

Zoilreb a écrit:

Je vous propose de parler ici des différentes symphonies du compositeur ainsi que de Lélio

Elles sont au nombre de quatre:

Symphonie fantastique, épisode de la vie d'un artiste
Composée en 1830, en cinq mouvements, pour orchestre.
On y trouve des mélodies que Berlioz a recyclé d'anciennes œuvres.

Cette symphonie possède une suite:
Lélio ou Le retour à la vie, monodrame lyrique
Composé en 1831 et 1832. Cette œuvre comporte six mouvements intercalés par un récitant, un acteur en fait. Berlioz demandait une mise en scène aussi: que l'orchestre soit caché derrière un voile, etc. Voici les six mouvements en question:
1. Le pêcheur (ballade) (t, pf)
2. Chœur des ombres (STB, orch)
3. Chanson de brigands (b,TTBB orch)
4. Chant de bonheur (t, orch)
5. La harpe éolienne, souvenirs (orch)
6. Fantaisie sur la Tempête de Shakespeare (SSATT, orch)

Le nr.1 est adapté d'une mélodie antérieure de quatre ans à la composition du cycle, le nr.2 de la "méditation" de Cléopâtre, le nr.3 d'une Chanson de pirates perdue et composée en 1829, le nr.4 de la Mort d'Orphée (cantate pour le Prix de Rome), le nr.5 idem, et le nr.6 fût monté séparément en 1830 sous le nom Ouverture pour la Tempête de Shakespeare.
Le tout a été révisé en 1854 et publié en 1855.


Harold en Italie
Composé en 1834, il s'agit d'une symphonie en quatre parties avec violon-alto solo

Roméo et Juliette
Symphonie dramatique sur base du Roméo et Juliette de Shakespeare. Les paroles sont de Emile Deschamps. L'œuvre date de 1839 et est écrite pour orchestre, alto, ténor et basse solo, ainsi qu'un double chœur mixte à six voix (STBSTB)

Grande symphonie funèbre et triomphale
Œuvre qui a grandement impressionné Wagner (bedo). Composée en 1840 et créée lors du transfert des victimes de juillet 1830 sous la colonne de la Bastille. L'œuvre est initialement écrite pour un orchestre d'harmonie. Berlioz y ajouta ensuite un orchestre à cordes et un chœur pour l'apothéose.
Cette apothéose existe aussi en version soliste, chœur et pianoforte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurwenal
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Jeu 9 Mar à 15:15

J'avoue que je ne connais pas beaucoup de version de cette symphonie.

On va me taxer de jouer la carte de la banalite en citant la version Colin Davis. C'est vrai qu'elle commence a dater mais ca reste une fort belle version (chez Philips)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Jeu 9 Mar à 18:34

Je posséde cette oeuvre par la Musique des Gardiens de la Paix direction Désiré Dondeyne. L'enregistrement est 1976 CD Calliope de 1996.

Il s'agit de la première version composée par Berlioz, c'est à dire pour instruments à vent, et sans le choeur de l' Apothéose "Gloire et Triomphe à ces héros".

L'interprétation par elle même est bonne, mais je suis néanmoins contrarié par le manque du choeur final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Jeu 16 Mar à 1:52

Je ne me souviens pas d'avoir écouté ça... c'est vraiment une oeuvre intéressante?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Jeu 16 Mar à 2:19

Xavier a écrit:
Je ne me souviens pas d'avoir écouté ça... c'est vraiment une oeuvre intéressante?
Est ce que c'est une question qui se pose ???
Et la 5ème de Prokofiev c'est intéressant ? Non mais.. (Laughing... je n'en doute pas)

Sérieusement.
Je trouve que ça vaut plus que la réputation de musique de fanfare qu'on serait tenté de lui donner. C'est très bien orchestré (si tu connais "Jason and the Argonauts" d'Herrmann, on peu faire des rapprochements). Voici la structure sur environ 35min.: 1.Marche Funèbre / 2.Oraison Funèbre / 3.Apothéose (avec choeur)

L'oeuvre a été composée pour l'inauguration de la Colonne de la Bastille en 1840 (si je dis pas de bêtises). Il y avait, à l'époque, un cortège qui traversait Paris avec les cendres des victimes de la Révolution de Juillet (1830 donc)... transférées à la Bastille. Une fanfare accompagnait ce cortège sous la direction de Berlioz en costume militaire et sabre au poignet, et ils on joué la Symphonie en question. Par après, Berlioz a rajouté des cordes (discrètes) et un choeur à l'Apothéose.

A l'époque il y a eu (forcément) des répétitions auxquelles Wagner a assisté. Et celui-ci portait cette symphonie en haute estime (ça te fait déjà un avis Laughing)

Là-dessus je vais me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Jeu 16 Mar à 2:21

Zoilreb a écrit:
Xavier a écrit:
Je ne me souviens pas d'avoir écouté ça... c'est vraiment une oeuvre intéressante?
Est ce que c'est une question qui se pose ???

S'agissant de Berlioz et que déjà j'ai du mal avec ses oeuvres supposées les meilleures, oui! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reidid
Mélomane averti


Nombre de messages : 494
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 11 Juil à 10:51

colors


Dernière édition par le Lun 28 Aoû à 8:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunail38
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mer 12 Juil à 18:46

Mon top 3 serait :
1. Colin Davis
2. Philippe Ferro et les gardiens de la paix
3. Désiré Dondeyne et les gardiens de la paix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Berlioz - Roméo et Juliette   Dim 16 Sep à 1:51

Les berlioziens ne semblent pas prêts à s'atteler à la tâche, alors il faut leur forcer la main! Laughing

Comme on m'a dit que mon coffret Inbal était à jeter (ou presque), j'ai emprunté la version Davis 93 (je viens de m'apercevoir qu'il a enregistré 3 fois l'oeuvre EDIT: 4 puisqu'il y a aussi un DVD...) avec Borodina et Moser, pensant que ça devait être un bon choix.
J'ai parcouru le défunt topic discographie sélective et n'y ai trouvé aucune mention de cet enregistrement, et très peu de conseils sur cette oeuvre finalement.

Vos conseils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Dim 16 Sep à 7:15

Davis, j'ai entendu ça, mais il y a trop longtemps. Confused
Il me reste juste la Scène d'amour et le Scherzo sur un CD avec des extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andrino
Mélomane averti


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Dim 16 Sep à 7:24

J'ai la version Davis ( 1968), et en suis tres satisfait; j'ai eu en vinyle la version Osawa, je prefère Davis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Dim 16 Sep à 12:03

La version Levine est excellente je trouve (mais je ne connais pas Davis). Elle est cependant un peu plus bruyante. Son diapason est trop haut aussi, c'est très net quand on écoute la version plus lyrique et mélancolique de Gardiner que je trouve formidable.

Ces deux orchestres restent très beau, après on peu aimer le côté plus brillant de Levine, ou plus expressif et dramatique de Gardiner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Lun 17 Sep à 1:40

vartan a écrit:
La version Levine est excellente je trouve

Quels sont les chanteurs?

Sinon, vraiment personne pour ce Davis 93?
Bon, de toute façon, ça ne doit pas être mauvais et ça doit être meilleur qu'Inbal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Lun 17 Sep à 8:50

Sur Roméo & Juliette :

Xavier a écrit:
vartan a écrit:
La version Levine est excellente je trouve

Quels sont les chanteurs?

Sinon, vraiment personne pour ce Davis 93?
Bon, de toute façon, ça ne doit pas être mauvais et ça doit être meilleur qu'Inbal.
Personnellement, j'aurais tendance, a priori, à ne pas forcément le penser.

Le français doit être pâteux, tout de même... (l'orchestre, je ne sais pas, Vienne sauve peut-être Davis - ou au contraire, par manque d'habitude, sonne routinier)
En tout cas sans rapport avec Inbal (comment pourrais-tu trouver mieux que Denize, déjà ?).

--

Sur la Fantastique.

Je reproduis pour qu'on l'ait sans fouiller dans le fil ma disco perso du 11 mai 2011.

Tentative de disco personnelle

--

Prolégomènes :

Guillaume a écrit:
Et quelles seraient les meilleures versions, pour toi, parce qu'il y en a quand même beaucoup...
C'est difficile à dire, pour plusieurs raisons :

=> Je ne l'écoute pas souvent (bien que je l'adore), pour tout un tas de raisons, et en particulier parce que je n'en ressens pas le besoin. Aussi, je ne suis pas le mieux placé pour dire quelle version fonctionne davantage à l'usage, parce que des écoutes isolées peuvent être très trompeuses.

=> C'est tellement bien orchestré qu'à moins d'être mollasson comme Davis / LSO I ou Boulez II / Cleveland, il est difficile de ne pas produire quelque chose d'électrique (et encore, ces versions ne dégradent pas du tout l'oeuvre).

Ca ne sera donc que mon avis pas très avisé.

--

Premiers chocs

J'avais été très impressionné par le passé par Ozawa I / Boston, que je trouvais pleine d'esprit, mais pour avoir écouté récemment Ozawa II / Toronto et Ozawa III / Saito Kinen, il s'agit tout de même de lecture très romantiques (enfin, ce qu'on appelle le romantisme en direction d'orchestre, qui est plus un héritage brucknérien que beethovenien...) et rondes, qui ne correspondent plus vraiment à ce que je privilégie aujourd'hui, même si ce n'est pas un romantisme aseptisé façon Karajan DGG (du moins l'une des deux versions...).

--

Panel

Pour rendre mon avis plus clair, je fournis la liste des versions que j'ai écoutées. Un astérisque à celles que je trouve remarquables, deux à celles qui me touchent le plus. Et ¤ pour figurer les indiquer que je trouve peu convaincantes.

- *Monteux SFSO (45 ou 50 ?)
- *Beecham II RTF 59
- *Munch IV Boston 54
- *Munch V Boston 62
- Munch Boston 62 vidéo
- *Markevitch II Lamoureux
- *Paray Detroit
- Martinon RTF
- *Ozawa I Toronto
- *Ozawa II Boston
- Ozawa III Saito Kinen
- Ozawa Saito Kinen vidéo
- Bernstein ONF vidéo
- ¤Karajan DGG (laquelle des deux ?)
- Prêtre Vienne
- Solti Vienne
- Gardiner ORR
- ¤C. Davis LSO-1
- *C. Davis Concertgebouw
- *Kegel Dresde PO
- Nanut Ljubljana
- *Bertini III Cologne
- ¤Boulez II Cleveland
- *Norrington I LCP
- *Norrington III SWR
- Minkowski
- Immerseel
- Rattle Berlin
- *Salonen Philharmonia
- *Nézet-Séguin Rotterdam

--

Vers une sélection

=> Je remettrais peut-être la palme à Gary Bertini. L'acoustique est un peu trop réverbérée (manifestement capté dans une église), mais il réussit la quadrature du cercle : de l'esprit, de l'urgence, des timbres extrêmement lisibles et une prise de son détaillée. On entend tout, on a le climat, et c'est toujours tendu.
Ce doit être le seul que j'aie écouté qui réussisse au même degré tous les mouvements. Cela dit, je doute que ses fondus douteux (on entend souvent des disparités d'attaque entre cordes et vends) et sa manière douce soit du goût de tout le monde : c'est mon émotion que je partage avec vous, mais ce n'est pas forcément un conseil. Smile


=> Du côté des versions qui tirent le meilleur parti de la couleur orchestrale : Nézet-Séguin, Salonen, Kegel, Davis-Concertgebouw pour leur haut degré de technicité et leur prise de son, avec beaucoup d'implication.

=> Si on veut faire dans la sècheresse et la violence au détriment des timbres, il y a bien sûr Monteux et Munch, et Paray est de très loin la version la plus rapide, la plus violente et le plus figurative, une expérience très forte.

=> Côté versions "authentiques", c'est vers Norrington LCP que je recommanderais de se tourner : l'originalité des timbres est là, sans la froideur presque indifférente de Gardiner, sans le côté pépère de la direction d'Immerseel. Je n'ai pas trouvé Minkowski fascinant lors de sa sortie (mais c'est étonnant, alors je réessaierai prochainement).

=> Et puis il y a le cas de Markevitch II, fabuleux dans les mouvements lents, plus banal ailleurs.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mer 11 Mai à 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Lun 17 Sep à 10:26

Pour Levine il s'agit de la Philharmonie de Berlin avec Langridge et Von Otter. Le Français de Sophie n'est pas mal, pour Philip, c'est plus discutable.

Pour Gardiner c'est Gilles Cachemaille et Catherine Robbin (?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Lun 17 Sep à 11:55

vartan a écrit:
Pour Levine il s'agit de la Philharmonie de Berlin avec Langridge et Von Otter. Le Français de Sophie n'est pas mal, pour Philip, c'est plus discutable.

Pour Gardiner c'est Gilles Cachemaille et Catherine Robbin (?).
Robbin a très peu enregistré, son plus gros rôle étant Annius dans la Clémence de Gardiner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Lun 17 Sep à 17:52

DavidLeMarrec a écrit:
et Catherine Robbin (?).
Robbin a très peu enregistré, son plus gros rôle étant Annius dans la Clémence de Gardiner.[/quote]

Merci, service rapide !

En plus je l'ai cette Clémence... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 21:05

Attention que ce sujet est un nouveau sujet consacré aux symphonies, dans lequel ont été intégré deux anciens sujets:

- Un consacré à la Symphonie funèbre et triomphale: du message de kolaps du 9 mars 2006 Arrow jusqu'au message de Bruno38 du 12 juillet 2006.

- Et un autre consacré à Roméo et Juliette: du message de Xavier du 16 septembre 2007 Arrow jusqu'au message de vartan du 17 septembre 2007.

A partir du présent message, le nouveau sujet "global" commence. cheers


Je vous propose de parler ici des différentes symphonies du compositeur ainsi que de Lélio

Elles sont au nombre de quatre:

Symphonie fantastique, épisode de la vie d'un artiste
Composée en 1830, en cinq mouvements, pour orchestre.
On y trouve des mélodies que Berlioz a recyclé d'anciennes œuvres.

Cette symphonie possède une suite:
Lélio ou Le retour à la vie, monodrame lyrique
Composé en 1831 et 1832. Cette œuvre comporte six mouvements intercalés par un récitant, un acteur en fait. Berlioz demandait une mise en scène aussi: que l'orchestre soit caché derrière un voile, etc. Voici les six mouvements en question:
1. Le pêcheur (ballade) (t, pf)
2. Chœur des ombres (STB, orch)
3. Chanson de brigands (b,TTBB orch)
4. Chant de bonheur (t, orch)
5. La harpe éolienne, souvenirs (orch)
6. Fantaisie sur la Tempête de Shakespeare (SSATT, orch)

Le nr.1 est adapté d'une mélodie antérieure de quatre ans à la composition du cycle, le nr.2 de la "méditation" de Cléopâtre, le nr.3 d'une Chanson de pirates perdue et composée en 1829, le nr.4 de la Mort d'Orphée (cantate pour le Prix de Rome), le nr.5 idem, et le nr.6 fût monté séparément en 1830 sous le nom Ouverture pour la Tempête de Shakespeare.
Le tout a été révisé en 1854 et publié en 1855.


Harold en Italie
Composé en 1834, il s'agit d'une symphonie en quatre parties avec violon-alto solo

Roméo et Juliette
Symphonie dramatique sur base du Roméo et Juliette de Shakespeare. Les paroles sont de Emile Deschamps. L'œuvre date de 1839 et est écrite pour orchestre, alto, ténor et basse solo, ainsi qu'un double chœur mixte à six voix (STBSTB)

Grande symphonie funèbre et triomphale
Œuvre qui a grandement impressionné Wagner (bedo). Composée en 1840 et créée lors du transfert des victimes de juillet 1830 sous la colonne de la Bastille. L'œuvre est initialement écrite pour un orchestre d'harmonie. Berlioz y ajouta ensuite un orchestre à cordes et un chœur pour l'apothéose.
Cette apothéose existe aussi en version soliste, chœur et pianoforte.


Dernière édition par le Mer 26 Sep à 13:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 21:43

Rolling Eyes











J'ai pas pu m'en empêcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 22:26

J'ai essayé de réécouter la Symphonie fantastique... pas pu dépasser cet interminable adagio central... je retenterai ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 22:29

C'est pas la version d'Abbado quand même ? What the fuck ?!? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 22:30

Non, Eugène Ormandy, orchestre de philadelphie 1961
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 22:55

Si tu as accès à une médiathèque, va chercher la version Gardiner (très bonne) ou la Colin Davis avec le Concertgebouw (que certains n'aiment pas mais que je trouve très bien)… parce qu'Ormandy, je ne connais pas, mais j'essaie d'imaginer. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 22:56

Sinon, pour essayer autre chose que cette Symphonie, tu conseillerais quoi pour rentrer de plein pied dans Berlioz ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:08

Bart Simpson a écrit:
Sinon, pour essayer autre chose que cette Symphonie, tu conseillerais quoi pour rentrer de plein pied dans Berlioz ?

Je crois que tu aimes l'opera, personnellement je te conseillerais Les Troyens en y allant tranquillement, acte par acte Smile


Dernière édition par le Mar 18 Sep à 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:09

Pour quelqu'un qui aime Star Wars et les Simpson, attends, je cherche. scratch

Euh: Damnation de Faust ou Requiem. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:10

… oui, ou les Troyens, effectivement. T'écoutes bien du Wagner après tout. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:11

La messe solennelle me ravit. Pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:13

Je ne connais pas de mauvaise version de la Fantastique... (à part Davis/LSO, c'est vraiment pâteux et brouillon : rédhibitoire)

Gardiner, le problème est que c'est très personnel, tout le monde n'aime pas ces sons-là. Davis, non merci pour desservir Berlioz.

Mais n'importe quel chef pas trop opaque, ou pourquoi pas Munch, on trouve ça partout, et c'est très narratif.


Pour ma part, le chef-d'oeuvre absolu de Berlioz étant la Damnation, l'affaire est pliée pour ma recommandation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:14

La Damnation de Faust pourrait me tenter, parce que j'aime beaucoup la pièce (enfin... le poème dramatique dira-t-on) de Goethe à la base.
Ou les Troyens. Mais un opéra en tout cas, oui ce serait pas mal je pense, je risque de mieux accrocher qu'avec une oeuvre symphonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:21

DavidLeMarrec a écrit:
Davis, non merci pour desservir Berlioz.
Rolling Eyes J'écoutais il y a peu sa version de la fantastique avec le Concergebouw, et je trouvais ça très bon, pas pâteux comme tu le dis tout le temps, précis, vif, soucieux de l'esprit et inspiré (si si)… et avec un bel orchestre moderne en plus.

Citation :
Mais n'importe quel chef pas trop opaque, ou pourquoi pas Munch, on trouve ça partout, et c'est très narratif.
Et je n'ai jamais adhéré aux visions de Munch et de Monteux qui me laissent de marbre, faudrait que je les réécoute. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:27

J'ai deux versions de Munch que je trouve bizarrement brouillonnes et pas si dynamique que ça. Gardiner c'est un bon cran au-dessus à mon avis, timbres plus intéressant, précis, plus élégant et trépidant. Je sais qu'en matière de goût rien n'est absolu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:27

Monteux c'est carrément moche. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:32

Zoilreb a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Davis, non merci pour desservir Berlioz.
Rolling Eyes J'écoutais il y a peu sa version de la fantastique avec le Concergebouw, et je trouvais ça très bon, pas pâteux comme tu le dis tout le temps, précis, vif, soucieux de l'esprit et inspiré (si si)… et avec un bel orchestre moderne en plus.
Je ne peux pas dire pour le Concertgebouw, qui est l'orchestre idéal pour la Fantastique, une association que je n'ai jamais entendue avec Davis. Mais prends ses Troyens, n'importe lesquels, et regarde la partition : c'est global, c'est flou, c'est pâteux.
La Fantastique que j'ai entendue (plus récente cela dit) était vraiment repoussante, et pourtant, dans cette oeuvre, il faut en faire pour la couler !


Citation :
Et je n'ai jamais adhéré aux visions de Munch et de Monteux qui me laissent de marbre, faudrait que je les réécoute. Confused
Toi peut-être, mais pour n'importe qui qui débutera, ce sera parfait. Je trouve Munch très figuratif, et je préfère l'abstraction, mais c'est inconstestablement une lecture très vivante, et à mon sens majeure de la partition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:34

vartan a écrit:
J'ai deux versions de Munch que je trouve bizarrement brouillonnes et pas si dynamique que ça. Gardiner c'est un bon cran au-dessus à mon avis, timbres plus intéressant, précis, plus élégant et trépidant. Je sais qu'en matière de goût rien n'est absolu...
Mais encore une fois, pour Gardiner, il faut aimer la façon instruments d'époque, on ne peut pas recommander ça en l'air. Surtout que c'est à mon avis faire prendre une mauvaise habitude d'écoute : on ne pourra pas réentendre quelque chose de similaire ensuite, se privant de surcroît du plaisir de découvrir cette lecture.

Munch est réputé pour sa mise en place lâche, mais c'est tout de même très enfiévré. Quand on vante les mérites de Gardiner, quand même. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:38

Je sais mais je ne perçois pas le problème de l'orchestre qui est si équilibré avec son ensemble qui n'est pas baroque mais romantique primitif.

Pour Bart je ne suis pas sûr que sortant de l'écoute du Ring de Krauss le problème d'écoute soit si important.

Mais Munch c'est effectivement ma première version. En tout cas pas moche je suis d'accord. Mais il ne faut pas repousser cette oeuvre à mon avis si on ne l'a pas alors entendue dans cette version "ancienne" qui me semble si juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:40

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne peux pas dire pour le Concertgebouw, qui est l'orchestre idéal pour la Fantastique, une association que je n'ai jamais entendue avec Davis. Mais prends ses Troyens, n'importe lesquels, et regarde la partition : c'est global, c'est flou, c'est pâteux.
Je suis en partie d'accord, son "intégrale" (charcutée) est inégale. Mais il y a certains enregistrements qui méritent d'être sauvé, notamment sa fantastique avec le CA, sa funèbre et triomphale, son Requiem, son Cellini.

Citation :
La Fantastique que j'ai entendue (plus récente cela dit) était vraiment repoussante, et pourtant, dans cette oeuvre, il faut en faire pour la couler !
Tu parles de sa dernière version aux éditions LSO ? PArce que j'ai entendu des extraits des Troyens dans cette édition-là et c'était à puker

Citation :
Citation :
Et je n'ai jamais adhéré aux visions de Munch et de Monteux qui me laissent de marbre, faudrait que je les réécoute. Confused
Toi peut-être, mais pour n'importe qui qui débutera, ce sera parfait. Je trouve Munch très figuratif, et je préfère l'abstraction, mais c'est inconstestablement une lecture très vivante, et à mon sens majeure de la partition.
J'ai débuté aussi en mon temps, et avec Davis et je ne m'en porte pas plus mal. Il a des accointances avec l'univers émotionnel de Berlioz que d'autres non pas… Munch et Monteux c'est trop distant, vivant peut-être, mais ils ne sont pas dans le trip, ils n'ont pas le spleen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:46

Sinon pour la Damnation, Markevitch c'est bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mar 18 Sep à 23:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunail38
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mer 19 Sep à 6:11

La fantastique par Munch avec le tout jeune orchestre de Paris c'est plutôt pas mal du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mer 19 Sep à 7:32

vartan a écrit:
Je sais mais je ne perçois pas le problème de l'orchestre qui est si équilibré avec son ensemble qui n'est pas baroque mais romantique primitif.
Ai-je prononcé ce mot maudit ? Smile


Citation :
Mais il ne faut pas repousser cette oeuvre à mon avis si on ne l'a pas alors entendue dans cette version "ancienne" qui me semble si juste.
En tout cas il ne faut pas l'écouter dans des versions opaques. Mais ça ne veut rien dire, il y a bien des gens qui aiment le Pelléas de Karajan II...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mer 19 Sep à 7:36

Zoilreb a écrit:
Je suis en partie d'accord, son "intégrale" (charcutée) est inégale. Mais il y a certains enregistrements qui méritent d'être sauvé, notamment sa fantastique avec le CA, sa funèbre et triomphale, son Requiem, son Cellini.
Quel dommage, je narrive pas à lire les petits caractères. Mais peut-être parles-tu de ce truc en plastoc qui sent le studio et où tous les géniaux récitatifs manquent ?


Citation :
Tu parles de sa dernière version aux éditions LSO ? PArce que j'ai entendu des extraits des Troyens dans cette édition-là et c'était à puker
Il me semble que c'était la dernière. Mais ses seconds Troyens sont très comparables aux premiers. Un peu plus vifs et beaucoup mieux chantés (Mattei vs. Glossop, quand même !). Mais toujours aussi massifs et flous.


Citation :
J'ai débuté aussi en mon temps, et avec Davis et je ne m'en porte pas plus mal.
Mais vu où tu en es, je crois que tu avais des prédispositions pathologiques. Surprised


Citation :
Il a des accointances avec l'univers émotionnel de Berlioz que d'autres non pas… Munch et Monteux c'est trop distant, vivant peut-être, mais ils ne sont pas dans le trip, ils n'ont pas le spleen.
Je n'entends pas du tout ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mer 19 Sep à 16:06

Pour ma part j'ai Munch 1962 et cette version me ravit !

Sinon, je vais m'offrir Harold en Italie et la symphonie funèbre & triomphale me tente également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Mer 19 Sep à 18:25

Pour la funèbre et triomphale je te conseille Colin Davis (couplé avec le Requiem) ou alors si tu arrives à la trouver par Charles Dutoit… couplée avec l'ouverture de Rob Roy. thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Ven 21 Sep à 1:13

J'avais ouvert un sujet exprès pour Roméo, et v'là que la modération qui laisse pourrir des sujets Rachmaninov me fusionne les Berlioz! Mr. Green
Ca ne mérite sans doute pas un sujet par oeuvre... pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Ven 21 Sep à 8:47

Oui, ne confondons pas Berlioz et Mahler.

Mr. Green

(Au passage, j'aime l'un autant que l'autre.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Ven 21 Sep à 10:15

Xavier a écrit:
J'avais ouvert un sujet exprès pour Roméo, et v'là que la modération qui laisse pourrir des sujets Rachmaninov me fusionne les Berlioz! Mr. Green
Ca ne mérite sans doute pas un sujet par oeuvre... pété de rire
… à ma demande expresse Exclamation Very Happy
Le sujet funèbre et triomphale avait atteint péniblement les 7 messages en près de deux ans, et le Roméo démarrait tout aussi difficilement. Alors, réunir les 4 symphonies dans un seul sujet ce n'est pas si difficile de s'y retrouver pour des gens aussi intelligents que ceux qui parcourent ce forum. Il y a bien un sujet pour le Ring, ça fait 4 opéras déjà plus connus et plus fréquentés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Sam 22 Sep à 8:45

dans vingt minutes j'aurai enfin chez moi Harold en Italie par Munch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Dim 14 Oct à 23:12

Et bien moi depuis deux jours, grâce en soit rendue à David, j'ai Harold par Toscanini/NBC 53 et c'est un vrai régal.
On peut trouver Berlioz parfois brouillon, agité et finalement dispersé, c'est parce qu'il est mal joué comme souvent quand il est peu expressif. Oui, ici c'est brut de décoffrage, mais une vision, on est touché par les visions romantique de cette Italie, une fermeté qui n'est pas sans évoquer Beethoven, Toscanini s'y emploie sûrement fermement. Mais ce n'est sans doute pas trahir Berlioz. Par comparaison la version flasque de Davis qui me laissait tiède va se refroidir encore plus dans sa pochette.

Pour l'alto c'est plus délicat, moins à l'aise que la partition l'exige je trouve, mais qu'importe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
selavy
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 45
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   Dim 14 Oct à 23:26

Mais je viens de lire un topic entier sur Berlioz sans voir citer la symphonie Fantastique par Jean-Claude Casadesus, qui me semble pourtant plus qu'honorable, notamment sa valse, irrésistiblement dansante. Peut-être un peu pesante sur les derniers mvts à la rigueur? Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hector Berlioz: symphonies + Lélio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hector Berlioz: symphonies + Lélio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hector Berlioz: symphonies + Lélio
» Hector Berlioz: les cantates
» Hector Berlioz (1803-1869)
» Hector Berlioz: Œuvres diverses et arrangements
» Hector Berlioz (discographie sélective)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: