Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mendelssohn

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 25 Nov 2012 - 0:22

Et pour les Hébrides aussi!!!
Si il y a bien une relation complexe dans l'histoire de la musique, c'est la position de Wagner vis-à-vis de Mendelssohn...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 25 Nov 2012 - 0:34

benvenuto a écrit:
Et pour les Hébrides aussi!!!

Ca me semble on ne peut plus logique, et là je pense qu'il y a vraiment une influence dans le Vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18171
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 25 Nov 2012 - 0:45

Xavier a écrit:
Certes mais j'ai lu qu'il avait tout de même déclaré son admiration pour la 3è symphonie et le Songe.

Ah, oui?
Ca m'avait échappé, merci de la précision. Smile


Il n'est donc pas à une contradiction près. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodolphe
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 08/11/2009

MessageSujet: Réponse à Xavier - Mendelssohn Wagner   Lun 7 Jan 2013 - 0:05

Voici un lien qui confirme que Wagner, mal gré qu'il en eût, s'est inspiré de Mendelssohn.

Il faut écouter à partir de 1h12 ce programme de la BBC consacré aux ouvertures de Felix. Sinon, sa musique m'ennuie un peu, même le fameux octuor ne me bouleverse pas, mais bouleverser n'est apparemment pas ce qu'il faut lui demander.



http://www.bbc.co.uk/radio3/discoveringmusic/pip/h4r31/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 18 Mar 2013 - 22:57

Encore un exemple, s'il en était besoin, de la réelle influence du Mendelssohn symphonique sur le premier Wagner: la comparaison des dernières mesures de l'Ouverture "Meeresstille und Glückliche Fahrt" (1828) et de celle du Fliegende Holländer (1843).
Dans les deux cas, on trouve:
-la même tonalité de Ré Majeur;
-une péroraison triomphale et brillante;
-l'interruption in extremis de cette péroraison par quelques ultimes mesures calmes et contemplatives;
-sur cette "coda de coda", la même cadence plagale, le même retour à des valeurs longues tenues par les cordes, s'opposant au bouillonnement précédent.

Les seules choses que Wagner ajoute, ce sont la minorisation de l'accord du IVème degré, et la reprise thématique de la ballade de Senta par-dessus cette cadence. En dehors de cela, l'effet est le même: après le triomphe, on jette un dernier regard, ému et apaisé, sur le théâtre du drame qui vient de se jouer (on trouve dans les deux cas la prééminence du décor marin).

Autrement dit, avec 15 ans d'avance, et sans même prendre en compte le précédent de l'Ouverture du Songe (1826), qui se terminait elle aussi par la reprise pianissimo des accords liminaires, après une coda éclatante, Mendelssohn jette déjà les bases de ce qui deviendra l'une des caractéristiques du pathos wagnérien: la prise de recul sur l'action, le regard lointain et rétrospectif, chargé d'émotion, qui boucle la boucle et donne au drame toute sa profondeur par la suggestion de la conscience qu'il a de lui-même en tant que drame... Ces quelques mesures d'apparence banale, dans un Ré Majeur inoffensif, peuvent apparaître, sans avoir recours à beaucoup d'imagination, comme l'annonce de la fin du Liebestod par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CharlAndreo
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Ven 22 Mar 2013 - 10:40

Je n'ai pas vraiment une très grande culture en ce qui concerne Mendelssohn, mais il se trouve que récemment j'ai découvert son premier concerto pour piano et orchestre.
Son deuxième mouvement est d'une grande beauté...

Lien retiré (non libre de droits)

Le style est à la fois moderne et typiquement romantique, et sincèrement ça mérite le coup d'oeil.

Quand aux symphonies..je crois que le débat montre que tout le monde n'adhère pas au style. Le mouvement lent de la 5ème et le premier mouvement de la 3ème restent quand même des chefs d’œuvres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4702
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Ven 22 Mar 2013 - 11:16

Charlito a écrit:
Je n'ai pas vraiment une très grande culture en ce qui concerne Mendelssohn, mais il se trouve que récemment j'ai découvert son premier concerto pour piano et orchestre.
Son deuxième mouvement est d'une grande beauté...


Le style est à la fois moderne et typiquement romantique, et sincèrement ça mérite le coup d'oeil.

Quand aux symphonies..je crois que le débat montre que tout le monde n'adhère pas au style. Le mouvement lent de la 5ème et le premier mouvement de la 3ème restent quand même des chefs d’œuvres...
Tente le concerto pour piano en la mineur (il n'est pas numéroté, c'est une oeuvre de jeunesse mais qui je trouve surpasse les deux officiels de très loin) et surtout le concerto pour violon op 64, magnifique.

edit : suppression du lien en citation, ce que je suis grand !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4702
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 27 Oct 2013 - 14:33

DavidLeMarrec a écrit:
Ce n'est que mon opinion, mais vu le nombre de versions, tu pourrais peut-être segmenter entre musiques de scène et ouvertures...

Les quatre musiques de scène sont vraiment superbes (ses opéras aussi, mais c'est une autre histoire).
Je ne connais que le songe d'une nuit d'été, je vais essayer les autres musiques de scène (je n'en avais jamais entendu parler).

Il a fait des opéras Mendelssohn ? (peut-être que tu parles des oratorios).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 27 Oct 2013 - 17:52

Glocktahr a écrit:
Je ne connais que le songe d'une nuit d'été, je vais essayer les autres musiques de scène (je n'en avais jamais entendu parler).
Commence par Œdipe ou Antigone, il y a de très belles gravures chez Capriccio.

Citation :
Il a fait des opéras Mendelssohn ? (peut-être que tu parles des oratorios).
Oui, et pas qu'un peu : sept, plus deux petites œuvres scéniques. Il y a pas mal de Singspiel, et peu de choses ont été représentées récemment.

Tu peux quand même trouver Die Hochzeit des Camacho (d'après le Quichotte) au disque, et j'avais réussi à mettre la mian sur une bande de la Lorelei, mais l'opéra est inachevé (il reste quand même près d'une heure de musique).

Die beiden Pädagogen (d'après Scribe !), Die beiden Neffen oder Der Onkel aus Boston et Heimkehr aus der Fremde ont été enregistrés officiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4702
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 27 Oct 2013 - 18:12

DavidLeMarrec a écrit:
Glocktahr a écrit:
Je ne connais que le songe d'une nuit d'été, je vais essayer les autres musiques de scène (je n'en avais jamais entendu parler).
Commence par Œdipe ou Antigone, il y a de très belles gravures chez Capriccio.

Citation :
Il a fait des opéras Mendelssohn ? (peut-être que tu parles des oratorios).
Oui, et pas qu'un peu : sept, plus deux petites œuvres scéniques. Il y a pas mal de Singspiel, et peu de choses ont été représentées récemment.

Tu peux quand même trouver Die Hochzeit des Camacho (d'après le Quichotte) au disque, et j'avais réussi à mettre la mian sur une bande de la Lorelei, mais l'opéra est inachevé (il reste quand même près d'une heure de musique).

Die beiden Pädagogen (d'après Scribe !), Die beiden Neffen oder Der Onkel aus Boston et Heimkehr aus der Fremde ont été enregistrés officiellement.
Ok merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 27
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 28 Oct 2013 - 11:06

Comme j'adore Mendelssohn, je me suis toujours demandé ce que valaient ses opéras.
C'est bien Die Heimkehr aus der Fremde ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 28 Oct 2013 - 12:34

TragicSymph a écrit:
Mendelssohn [...] C'est bien Die Heimkehr aus der Fremde ?
Heu, pardon, quel est le sens de ta question ? Tu es vraiment en train de me demander si une œuvre de Mendelssohn vaut la peine d'être écoutée ? What the fuck ?!?

Tout Mendelssohn est gigantesque sauf peut-être les lieder, et certainement pas les Romances sans paroles. Comme ça c'est plus simple.

Die Heimkehr n'est pas forcément son meilleur opéra ; ça ressemble assez aux musiques de scène, ce n'est pas aussi dense que Camacho ou Lorelei, à mon sens. Mais c'est très beau. Évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 27
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 28 Oct 2013 - 13:53

Pardon, je me suis mal exprimé. Je voulais juste savoir si cet opéra était une bonne porte d'entrée aux opéras de Mendelssohn.
Mais sinon, évidemment que Mendelssohn est un très grand compositeur, je suis toujours ébahi à l'écoute d'Elias. Concernant les Romances sans Paroles, même si ce ne sont pas les pages ultimes du répertoire pianistique en général, je trouve que ce sont quand même de belles pièces, très poétiques et vraiment imagées pour certaines.

Merci pour ta réponse, j'irai jeter une oreille sur cet opéra donc ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 28 Oct 2013 - 13:55

Il n'a eu que le tort de ne pas mourir à 18 ans Laughing bon je plaisante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25742
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 2 Nov 2013 - 14:43

DavidLeMarrec, in Playlist, a écrit:

=> Mendelssohn – les 9 concertos pour piano – Brautigam, Pöntinen, Derwinger, Amsterdam Sinfonietta, Markiz (sur trois albums BIS)
Clairement pas le meilleur de sa production, mais il y a quand même de bons trucs, même parmi ceux qu'on ne joue jamais (par exemple le concerto en la mineur dont raffole Glocktahr, ou le Capriccio brillant). Comme je les écoute très rarement, ça fait quand plaisir.
 alien 

Le commun des mélomanes ignore que Mendelssohn a composé ne serait-ce qu'un Concerto pour piano, mais David en connaît neuf.

Voudrait-il nous dire quelques mots sur cette part plutôt confidentielle de l'oeuvre mendelssohnien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 2 Nov 2013 - 14:46

Très volontiers. J'ouvre un fil, il y a finalement peu de choses sur Mendelssohn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 2 Nov 2013 - 14:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 27
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 2 Nov 2013 - 17:35

Je connais 2 Concertos pour Piano, de maturité, le premier en sol mineur est vraiment chouette d'ailleurs ! Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 12 Nov 2013 - 0:47

;


Dernière édition par Oriane le Dim 26 Juil 2015 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 12 Nov 2013 - 0:52

Et j'ai oublié Le songe d'une nuit d'été ... Pour avoir lu et relu la pièce de Shakespeare, je suis impressionnée par les jeux de contrastes et les ambiguïtés de la musique, qui semblent être une si belle interprétation d'un texte littéraire riche et complexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 12 Nov 2013 - 1:31

oriane-danali a écrit:
Sa soeur aussi composait. Quelqu'un connaîtrait-il un peu son oeuvre?
David en a dit quelques mots ici: http://classik.forumactif.com/t1257-a-la-decouverte-du-lied-mode-d-emploi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 12 Nov 2013 - 1:35

oriane-danali a écrit:
Jouées par Ginette Doyen, Yakov Flier, Horowitz ou Annie d'Arco (entre autres!!), les Romances sans paroles sont très belles. Il y en a des plus intéressantes que d'autres.

J'adore également le Concerto pour violon, surtout joué par Milstein. Très jouissif.

Sa soeur aussi composait. Quelqu'un connaîtrait-il un peu son oeuvre?
On pourrait même ouvrir un fil, parce qu'elle revient à la mode, et on a maintenant des enregistrements nombreux de son quatuor, ses oratorios qui reparaissent... Et il y a pas mal de bonne musique là-dedans (c'est d'ailleurs son quatuor qui m'a le plus intéressé à ce jour).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 12 Nov 2013 - 2:43

Merci beaucoup pour votre aide. Je vais m'y intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4702
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 17 Juil 2014 - 9:34

Une histoire de la musique annonce 4 concertos pour piano de Mendelssohn, le 1er en la mineur en 1821 (le MWV 02 j'imagine), un deuxième (en la mineur aussi) de 1824 (celui-là je n'en ai jamais entendu parler) et les 3 et 4 de 1831 et 1837 (donc ceux qui sont habituellement numérotés 1 et 2).

Auriez vous des informations sur le deuxième en la mineur ? Un disque pour l'écouter ?

Je ne l'ai jamais vu mentionné nul part ailleurs.

edit : en relisant le fil je viens de voir que des concertos pour piano, David en annonce 9 avec la création d'un fil spécial, je vais voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 19 Aoû 2014 - 16:05

Bonjour Smile 

Quelqu'un saurait à quelle(s) pièce(s) de Mendelssohn correspondent la partition suivante ? :

http://www.amazon.fr/MENDELSSOHN-GRAVOLLET-TRANSCRIPTION-ACCOMPAGNEMENT-COLLECTION/dp/B00B7HQCBG

Je cherche en particulier de quelle œuvre originale la mélodie intitulée "Au bord du grand lac paisible" est issue...

En voici les premières mesures :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 726
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 5 Aoû 2015 - 0:42

rebonjour chers amis de classikforum
salut xavier david !
est ce que vous connaissez cette oeuvre de mendelssohn ?

Hymn for alto, chorus & orchestra or organ in E flat major, Op. 96
watch?v=x7jZ1HXVmK4

c'est superbe !
merci pour vos réponses à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 5 Aoû 2015 - 22:07

salut hommepiano. J'ai écouté le début. Très beau. Je ne sais pas quand j'aurai le courage d'écouter l'intégralité. C'est une question de tempérament, ou d'âge de la vie, ou de localité peut-être ? Mais ce n'est pas une question de goût, car c'est incontestablement attirant. Merci pour le choix des musiciens, je ne l'ai pas encore noté donc j'espère que le lien va perdurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 8 Aoû 2015 - 0:05

Oui, l'Hymne Op.97 et le Lauda Sion sont superbes… comme à peu près toute la musique sacrée de Mendelssohn, rarement jouée en dehors des oratorios et Psaumes, et pourtant, on n'y trouve quasiment que des œuvres de sa meilleure veine !

Rock le brave a écrit:
Merci pour le choix des musiciens, je ne l'ai pas encore noté donc j'espère que le lien va perdurer.

C'est l'intégrale de Nicol Matt enregistrée pour Brilliant, un bon choix pour pas cher ; ce n'est pas très nerveux, mais ça reste très poétique. Sinon, chez Carus, il y a l'intégrale Bernius (superlative).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 8 Aoû 2015 - 10:41

Ok, merci. Bernius fait envie aussi, car dans ce que j'ai entendu de Zelenka et Bach il assure. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 8 Aoû 2015 - 16:19

Rock le brave a écrit:
Ok, merci. Bernius fait envie aussi, car dans ce que j'ai entendu de Zelenka et Bach il assure. Smile

Et de même dans Mendelssohn ; il assure partout, en fait. Un peu le prince du genre oratorio aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 929
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 9 Aoû 2015 - 16:29

En musique sacrée, très beau disque

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 10 Aoû 2015 - 8:35

C'est vrai !

(même si j'aime davantage Rilling ici, qui a en plus l'avantage d'avoir été reconduit sous licence dans l'intégrale de musique sacrée de Brilliant, avec les nouveaux enregistrements de Matt dont on parlait justement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 7 Nov 2016 - 9:06

Pipus a écrit:
Petite question de curiosité, pour laquelle je n'ai pas trouvé de réponse : savez-vous pourquoi l'oeuvre "Les variations sérieuses" de Mendelssohn, sont titrées à l'origine en français ?

Voici ce qu'en dit Rémi Jacobs dans sa biographie de Mendelssohn (Solfèges, 1977) :

"Pour justifier leur titre français, il faut évoquer cette multitude d'airs variés et de pot-pourris ou fantaisies sur les thèmes favoris des opéras à la mode que Mendelssohn avait pris en grippe lors de son premier séjour à Paris, et se souvenir que ces pratiques décadentes, auxquelles Chopin et Liszt cédèrent aussi, avaient pour promoteurs et propagateurs peu exigeants des pianistes comme Henri Kerz, Kalkbrenner fils, J.P. Pixis, J. Rosenhaim et autres allemands émigrés dans la capiutale française après la révolution de 1830. Ces incontestables virtuoses du piano, au nombre desquels se distinguaient encore Stamaty ou Thalberg, compromettaient, tout en faisant le bonheur des facteurs Erard, Pape ou Pleyel, la création d'une véritable musique de piano romantique française. La réaction de Mendelssohn à cette débauche de mauvaise musique et à ces excès de virtuosité gratuite se traduit dans les Variations sérieuses par un parti-pris de densité expressive tout à fait remarquable."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2946
Age : 44
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 7 Nov 2016 - 9:58

Merci Iskender ! Je comprends que l'usage de la langue française renforçait la volonté de Mendelssohn de se démarquer de la mode de l'époque qu'il considérait comme peut-être un peu futile. Le français était à l'époque, peut-elle l'est-il toujours, une des langues du savoir, de l'érudition et donc indirectement du sérieux ?

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 929
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 8 Nov 2016 - 21:11

Pipus a écrit:
Merci Iskender ! Je comprends que l'usage de la langue française renforçait la volonté de Mendelssohn de se démarquer de la mode de l'époque qu'il considérait comme peut-être un peu futile. Le français était à l'époque, peut-elle l'est-il toujours, une des langues du savoir, de l'érudition et donc indirectement du sérieux ?

mains

Oui, clairement. déjà au XVIIIe, c'est la langue des lettrés, de Paris à Postdam ou Moscou. Et au XIXe, c'est en plus la langue du progrès républicain. Il y a un très chouette essai de Marc Fumaroli sur le sujet, Quand l'Europe parlait français.

Sur les Variations sérieuses, on peut encore écouter l'émission de Ph. Cassard qui leur était consacrée:

http://www.francemusique.fr/emission/portraits-de-famille/2015-2016/notes-du-traducteur-le-retour-mendelssohn-variations-serieuses-11-07-2015-09-00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2946
Age : 44
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 8 Nov 2016 - 21:16

Génial, merci Eusèbe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 929
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 9 Nov 2016 - 17:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 19 Sep 2018 - 17:22

Oui je ne remonte que des sujets d'un romantisme un peu bourratif !
Il suffit avec les décadents viennois et autres bruitistes moldo-valaques, revenons aux valeurs sûres.

J'ai été émerveillé (émerveillé vous dis-je !) par mon écoute du Songe d'une nuit d'été (par Philippe Herreweghe et l'orchestre des Champs-Elysés) (je ne sais pas si cela peut être taxé de plaisir coupable mais j'ai un faible pour les enregistrements romantiques de cette formation, y compris les symphonies de Schumann). Je ne maitrise pas vraiment mon Mendelssohn mais j'en ai une image un peu ronflante (aimable, dirons nous pour la litote) mais là c'est tout à tour mélodique, guilleret et enlevé, romantique en diable, parfois classique dans l'orchestration, mais avec des touches très novatrices lorsque la harpe vient donner un aspect de féérie rappelant le Tchaïkovski à venir. Et surtout, j'ai adoré le lied avec chœur, ce qui est rare dans mon cas.

Voilà, voilà

Du coup j'essayerais bien la version de Gardiner avec le LSO qui d'après ce que j'avais compris ajoutait des interludes à la musique de scène, en anglais, tirées du texte de Shakespeare. Quelqu'un aurait posé une oreille (en pointe) dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 19 Sep 2018 - 18:44

Prosopopus a écrit:
un romantisme un peu bourratif ! [...] j'en ai une image un peu ronflante (aimable, dirons nous pour la litote)[...]
Ah? Pourtant, au contraire, Mendelssohn, je trouve ça tellement fin, ciselé, à la fois élancé et au cordeau... Même dans ses œuvres qui, du fait de leur forme ou de leurs effectifs (Elias, Paulus, Lobgesang) pourraient prêter le flanc à ce genre de critiques, ce n'est en fait jamais le cas (tout au plus peut-on trouver la Lobgesang un peu trop formelle.)

En fait, la plus grande partie de l'œuvre de Mendelssohn est de la même étoffe que le Songe! Si tu ne connais pas, je ne peux que te conseiller (très vivement, même) les symphonies (par Heras-Casado ou Dohnányi, de préférence), les quatuors à cordes, les quatuors avec piano, les psaumes et les motets: des textures, des couleurs d'une finesse incroyable, et toujours cet élan...

Effectivement, à son moins inspiré (les Romances sans paroles), c'est un peu aimable.

Prosopopus a écrit:
Du coup j'essayerais bien la version de Gardiner avec le LSO qui d'après ce que j'avais compris ajoutait des interludes à la musique de scène, en anglais, tirées du texte de Shakespeare. Quelqu'un aurait posé une oreille (en pointe) dessus ?
Franchement, Herreweghe m'a toujours paru assez idéal ici - et, si je ne connais pas ce disque-ci, Gardiner avec le LSO m'a toujours déçu par rapport à ce qu'il fait avec l'Orchestre Révolutionnaire et Romantique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 19 Sep 2018 - 20:20

Tout à fait, je pense que mon image était complètement erronée, liée à une écoute distraite des symphonies et des concertos pour deux pianos. Je le voyais comme un sous Schumann, et là j'ai été frappé par l'aspect très ciselé pour reprendre ton terme vu que c'est exactement ça.

J'ai les symphonies en stock mais pas Masur avec le Gewandhausorchester de Leipzig.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 19 Sep 2018 - 21:04

Prosopopus a écrit:
J'ai les symphonies en stock mais pas Masur avec le Gewandhausorchester de Leipzig.
C'est bien aussi, dans mon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 19 Sep 2018 - 23:01

Prosopopus a écrit:
Tout à fait, je pense que mon image était complètement erronée, liée à une écoute distraite des symphonies et des concertos pour deux pianos. Je le voyais comme un sous Schumann, et là j'ai été frappé par l'aspect très ciselé pour reprendre ton terme vu que c'est exactement ça.

J'ai les symphonies en stock mais pas Masur avec le Gewandhausorchester de Leipzig.

C'est assez différent de Schumann (et beaucoup plus subtil orchestralement) ; il y a quelques œuvres fades (les Romances en effet, et puis les lieder qui sont pour la plupart assez gentils ; quasiment tout le reste, à l'exception de quelques Symphonies pour cordes et des trios avec cor de basset, sont vraiment de haute volée).

Masur est un peu gentil, pas très animé (donc il peut te conforter dans certains préjugés), mais ça reste de très belles références, tu peux très bien t'en contenter si tu ne sens pas de gêne particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 20 Sep 2018 - 9:52

C'est bien noté !
L'Ouverture Les Hébrides en complément du Songe par Herreweghe, m'ayant aussi beaucoup plu, c'est évident que je vais creuser le reste.
(d'ailleurs initialement c'est en voyant que tu remettais souvent Mendelssohn sur le tapis avec beaucoup de déférence que je me suis dit que je devais en avoir une image complètement erronée)
(d'ailleurs, un musicien tour à tour enjoué et tourmenté, innovant mais pas tonitruant, aussi à l'aise pour l'écrit que pour le son, jouant des formes qu'il a lui-même contribué à mettre en place, sorte de gentilhomme humaniste, injustement victime des quolibets des plus incisifs Liszt et Wagner, ça ne serait pas ton compositeur totem ?)
(existe-t-il un sujet où on essaye de coller à chaque membre du forum son compositeur âme sœur ?)


Sinon vous êtes gentils de ne pas avoir relevé mon "lorsque la harpe vient donner un aspect de féérie" alors qu'il n'y a pas de harpe dans l'instrumentarium...
(je me suis emmêlé les pinceaux, souhaitant évoquer les moments où Tchaïkovsky use et abuse de la harpe pour évoquer des ambiances féériques, là où Mendelssohn le fait sans rien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 1 Oct 2018 - 12:09

Effectivement, un grand plaisir aussi à l'écoute des symphonies, pour l'instant la première, la seconde et la cinquième. tel point que je regrette d'être resté si longtemps éloigné de ce corpus.

Par contre je trouve les versions Leipzig-Masur un brin épaisse, surtout les parties un peu tonitruantes de cuivres dans la Cinquième, et les cordes très massives. Il y a un côté gros son qui rend peut-être bien en concert mais qui me semble écraser un peu la dynamique des œuvres sur les enregistrements, et qui retranscrit mal les essais harmoniques.
J'aime moins quand le chant intervient dans la Seconde mais je réessayerai plus tard, le chant a l'air assez plat et jouant sur le magistral, ce qui pourrait plus facilement me plaire.

Je trouve que dès la première, Mendelssohn essaye de belles choses, le scherzo coupé par un thème plus serein, la partie lente très lyrique qui s'éloigne résolument des œuvres classiques auxquelles on se réfère pour ce premier essai symphonique.
(à seize ans personnellement je n'avais composé qu'un morceau de métal sur une copie bas de gamme de Fender, qui s'intitulait Fuck it all où l'anglais approximatif n'avait d'égal que l'imagination des riffs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 1 Oct 2018 - 15:06

Prosopopus a écrit:
Par contre je trouve les versions Leipzig-Masur un brin épaisses
Donc, j'en reviens à mes préconisations initiales: Dohnányi / Vienne (Decca) pour une intégrale, Heras-Casado / Freiburger Barockorchester pour les 1, 3 et 4 et Heras-Casado / Radio Bavaroise pour la 2 (HM.) David ajoutera sans doute Fey / Heidelberger Symphoniker (Hänssler), mais personnellement, je n'ai pas du tout accroché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 1 Oct 2018 - 15:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 1 Oct 2018 - 15:33

Prosopopus a écrit:
Par contre je trouve les versions Leipzig-Masur un brin épaisse, surtout les parties un peu tonitruantes de cuivres dans la Cinquième, et les cordes très massives. Il y a un côté gros son qui rend peut-être bien en concert mais qui me semble écraser un peu la dynamique des œuvres sur les enregistrements, et qui retranscrit mal les essais harmoniques.

Oui, c'est un brin opaque. Dans ce cas, tu peux te tourner vers les nombreuses belles alternatives : Dohnányi-Vienne, hors concurrence, vraiment la vivacité et les couleurs qui t'ont fait défaut ; Nézet-Séguin-COE, limpide, souple, direct ; Poppen-Saarbrücken, là aussi très animé ; Ashkenazy-DSOB ; Heras-Casado ; Fey-Heidelberg… Moins marquants, Manze-Hanovre, Litton-Bergen et Weller-LondonPO sont au demeurant assez irréprochables. Ça fait pas mal de possibilités plus satisfaisantes.

On est déjà loin de la période classique lorsque Mendelssohn écrit sa Première Symphonie au milieu des années 20, mais en effet, il offre déjà quelque chose de très neuf et abouti. Et son potentiel créatif n'a jamais décru.

(Flatté et réjoui, au passage, d'avoir contribué à ta redécouverte ! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 1 Oct 2018 - 15:40

Xavier a écrit:
http://classik.forumactif.com/t1437-mendelssohn-les-symphonies

Zut, on s'est croisés (et j'avais déjà écrit la même chose là-bas récemment Confused ). Bon, je recopie là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mendelssohn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mendelssohn
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Mendelssohn: Oratorios (Elias ; Paulus)
» Mendelssohn Quatuors
» La Symphonie n° 3 ( Mendelssohn )
» symphonie italienne MENDELSSOHN
» Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: