Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mendelssohn

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 16 Sep 2008 - 21:00

Beirgla a écrit:
Spiritus a écrit:
La Symphonie Italienne, c'est d'un fade... I don't want that

Dieu soit loué.

Par ailleurs je suis d'accord avec Feleo sur l'inanité d'une hiérarchisation entre des oeuvres de qualité. Mais quand on compare un chef-d'oeuvre et une oeuvre ennuyeuse, on a bien le droit. hehe
ce n'est pas moi qui ai suggéré que la 4ème de Mendelssohn était "supérieure" à la 4ème de Brahms -même si je suis tout à fait d'accord avec ce point de vue-, en fait on ne saurait comparer le clacissisme radieux de Mendelssohn aux brumes germaniques et crépusculaires de ce faquin de Brahms, ni aux délires patauds de Schumann.
Je trouve contestable d'englober Brahms dans la musique romantique, c'est à la fois un peu mieux et un peu plus ennuyeux que ça, une sorte de réalisme grossier qui ne cesse de se lamenter sur son impuissance à construire un déroulement cohérent qui progresse.
Le plupart du temps Mendelssohn échappe à ces écueils comme aux passages obligés de la rhétorique bethovenienne. Il est plus dans la tradition de Weber (dont le premier professeur était Michel Haydn, héritier d'une tradition plus italianisante et française de la conception symphonique).
Revenir en haut Aller en bas
Beirgla
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 0:03

Le "clacissisme radieux de Mendelssohn" face aux "délires patauds de Schumann" ?!?
Moi j'aurai plutôt tendance à regretter, comme le faisait Debussy, que Schumann "ait pu laisser influencer son pur génie par ce notaire élégant et facile qu'était Mendelssohn"...
Mais bon je m'arrèterai là, en appliquant la maxime "si tu n'aimes pas, n'en dégoûte pas les autres".
Bonne nuit à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feleo
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 59
Localisation : chez Rosella de Daventry
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 9:59

Beirgla a écrit:
Le "clacissisme radieux de Mendelssohn" face aux "délires patauds de Schumann" ?!?
Moi j'aurai plutôt tendance à regretter, comme le faisait Debussy, que Schumann "ait pu laisser influencer son pur génie par ce notaire élégant et facile qu'était Mendelssohn"...
Mais bon je m'arrèterai là, en appliquant la maxime "si tu n'aimes pas, n'en dégoûte pas les autres".
Bonne nuit à tous.

NOn mais je reve ....citer cette phrase inepte de Debussy! Donc si j'ai bien compris les amateurs
de Mendelssohn sont au mieux dans l'erreur la plus totale . Je ne raffole pas de Brahms mais
je ne me permettrait pas de le traiter plus bas que terre ,insultant ainsi ceux qui l'aiment fouet
On frise le niveau d'un Lucien REBATET ....et dans ma bouche ce n'est pas un compliment
En musique comme en religion...taiau!! tuons les infideles affraid
Effectivement le moyen age est de retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-marc.assadourian@wanadoo.fr
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 48
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 10:02

feleo a écrit:
je ne me permettrait pas de le traiter plus bas que terre ,insultant ainsi ceux qui l'aiment fouet

Je pense qu'il faut surtout lire la dernière phrase du message de Beirgla :
Beirgla a écrit:
Mais bon je m'arrèterai là, en appliquant la maxime "si tu n'aimes pas, n'en dégoûte pas les autres".

Moi, j'aime Mendelssohn et Schumann I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
feleo
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 59
Localisation : chez Rosella de Daventry
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 10:06

Trop tard ... ce qui etait avant a ete lu. Le mal est fait. Il faut reflechir avant Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-marc.assadourian@wanadoo.fr
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 11:29

...ou mourir ! louis16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82576
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 11:43

feleo a écrit:
Beirgla a écrit:
Le "clacissisme radieux de Mendelssohn" face aux "délires patauds de Schumann" ?!?
Moi j'aurai plutôt tendance à regretter, comme le faisait Debussy, que Schumann "ait pu laisser influencer son pur génie par ce notaire élégant et facile qu'était Mendelssohn"...
Mais bon je m'arrèterai là, en appliquant la maxime "si tu n'aimes pas, n'en dégoûte pas les autres".
Bonne nuit à tous.

NOn mais je reve ....citer cette phrase inepte de Debussy! Donc si j'ai bien compris les amateurs
de Mendelssohn sont au mieux dans l'erreur la plus totale . Je ne raffole pas de Brahms mais
je ne me permettrait pas de le traiter plus bas que terre ,insultant ainsi ceux qui l'aiment fouet
On frise le niveau d'un Lucien REBATET ....et dans ma bouche ce n'est pas un compliment
En musique comme en religion...taiau!! tuons les infideles affraid
Effectivement le moyen age est de retour

Faut peut-être garder son sang-froid avant de s'emporter de la sorte...
Surtout que Beirgla répondait aux propos déjà un peu radicaux de Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beirgla
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 13:04

feleo a écrit:
Donc si j'ai bien compris les amateurs
de Mendelssohn sont au mieux dans l'erreur la plus totale . Je ne raffole pas de Brahms mais
je ne me permettrait pas de le traiter plus bas que terre ,insultant ainsi ceux qui l'aiment
En musique comme en religion...taiau!! tuons les infideles affraid
Effectivement le moyen age est de retour

Il ne me semblait pourtant pas avoir insulté quiconque, me contentant de donner mon avis qui, en l'espèce, se trouve concorder avec celui de l'illustre musicien français (ce qui n'a d'ailleurs pas valeur d'argument d'autorité, compte tenu des positions souvent extrèmes de celui-ci).
A l'avenir, vu que les nouveaux n'ont visiblement droit à aucune indulgence particulière, je me limiterai à parler de ce que j'aime !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 13:16

Beirgla a écrit:

A l'avenir, vu que les nouveaux n'ont visiblement droit à aucune indulgence particulière, je me limiterai à parler de ce que j'aime !

Qu'est-ce qui te fais dire cela ? Je crois que Xavier vient de tenter de nuancer la réaction de Feleo. Il n'y a aucune cabale anti-nouveau ici et tu es autorisé autant que les vieilles badernes qui hantent ces lieux à donne ton avis. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 13:48

je donnais juste mon point de vue sur la 4ème symphonie de Mendelssohn, que je n'ai en aucun cas entrepris de comparer à la 4ème de Brahms, et je précisais mon point de vue sur la musique romantique allemande, afin qu'on comprenne bien qu'il s'agissait d'un avis de "parti-pris" justement, qui ne refllète en aucun cas l'opinion majoritaire, ni sur ce forum, ni celle des "histoires de la musique".
Ce faisant j'essayais de situer Mendelssohn dans un rapport à la musique d'influence "italienne", deux tendances qui s'affrontent sans cesse chez lui, le côté restauration germanique de la réforme (symphonies 2 et 5 et tout le travail sur Bach) mais aussi une inspiration plus légère et roccoco qui le rattache aux prédécesseurs de Beethoven.

Il n'y a pas de "newbie-bashing" (et les vieilles badernes sont très contentes qu'on leur donne des coups de pied, ça fait de l'agitation et de jolis nuages de poussière)
j'ai tendance aussi à essayer de parler prioritairement de ce que j'aime et Mendelssohn me parait infiniment plus aimable que Beethoven, Schumann et Brahms (sans hiérachisation, ce n'est qu'une histoire d'affinité)
Revenir en haut Aller en bas
Beirgla
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mer 17 Sep 2008 - 14:00

C'est fou comme j'ai du mal à me faire comprendre et comme on sur-interprète mes propos !
Je n'ai pas le moins du monde soupçonné une "cabale anti-nouveaux", je voulais simplement sous-entendre que je trouvais l'agréssivité de Feleo d'autant plus déplacé que nous n'avions encore jamais rien échangé, et qu'il s'agissait de mon tout premier message ! Et j'essayais de le dire de façon plus posée que ça, voilà tout.
Cela dit, je n'en tiens rigueur à personne et je remercie Xavier pour son soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feleo
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 59
Localisation : chez Rosella de Daventry
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 9:11

Xavier a écrit:


Faut peut-être garder son sang-froid avant de s'emporter de la sorte...
Surtout que Beirgla répondait aux propos déjà un peu radicaux de Sud.


Je n'ai pas perdu mon sang froid , c'etait de l'ironie ....Ceci etant dit je voulais juste attirer l'attention sur le fait qu'on peut ne pas aimer une oeuvre ou un compositeur tout en respectant
les gouts des autres . Les pointes marrantes ne me genent pas ...
Il ne m'a pas semble etre agressif... Mais bon si cela vous fait plaisir ,chargez moi
Plates excuses M .Beirgla drapeau On ne va pas faire une tempete dans un verre d'eau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-marc.assadourian@wanadoo.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 9:16

Mer calme et heureux voyage
Revenir en haut Aller en bas
feleo
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 59
Localisation : chez Rosella de Daventry
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 9:24

Dans le verre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-marc.assadourian@wanadoo.fr
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 10:11

J'arrive un peu tard, mais pour le rassurer, je n'ai pas vu d'agressivité particulière dans les propos de Feleo . Je crois surtout que Beirgla ne connaît pas encore les goûts de Sud.

Et qu'il faut arrêter de lire les histoires de la musique, parce que Mendelssohn facile et soporifique, sans doute nettement moins que Mozart, si on va par là.

Manière de reprendre, Beirgla, tu as l'air de penser tout ce mal pour tout Mendelssohn. Tu connais les sonates pour violoncelle, les Psaumes et les deux oratorios Paulus et Elias ? Ce sont des oeuvres plus bachiennes ou brahmsiennes selon les cas, peut-être plus à même de te faire réviser ton jugement sur Mendelssohn. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
feleo
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 59
Localisation : chez Rosella de Daventry
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 10:54

Merci David , mains
Je suis heureux de voir que certaines personnes savent lire entre lignes et aller au dela des apparences .
Au fait j'ai ouvert le topic sur Czerny .... coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-marc.assadourian@wanadoo.fr
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 11:29

feleo a écrit:
Merci David , mains
Je suis heureux de voir que certaines personnes savent lire entre lignes et aller au dela des apparences .
Au fait j'ai ouvert le topic sur Czerny .... coucou
J'ai vu, mais je n'ai pas eu le temps de m'occuper du (vaste) sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 11:30

DavidLeMarrec a écrit:
Ce sont des oeuvres plus bachiennes ou brahmsiennes selon les cas
cessez d'insulter ce pauvre Félix!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 11:38

sud273 a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ce sont des oeuvres plus bachiennes ou brahmsiennes selon les cas
cessez d'insulter ce pauvre Félix!
Bah, je parle de parentés, pas de qualités. Il est évident que les oratorios de Félix sont autre chose (de nettement plus inspiré) que ses modèles. Quant à Brahms, c'est simplement qu'il hérite de l'état de la musique chorale de l'époque précédente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82576
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 12:30

feleo a écrit:

Il ne m'a pas semble etre agressif... Mais bon si cela vous fait plaisir ,chargez moi

Mon but n'est pas de te charger, mais d'éviter que Beigla, qui est effectivement nouveau, ne se sente pas agressé.
Maintenant c'est toi qui te sens agresser, bref, il faut faire quoi?... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beirgla
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 15:15

DavidLeMarrec a écrit:

Manière de reprendre, Beirgla, tu as l'air de penser tout ce mal pour tout Mendelssohn. Tu connais les sonates pour violoncelle, les Psaumes et les deux oratorios Paulus et Elias ? Ce sont des oeuvres plus bachiennes ou brahmsiennes selon les cas, peut-être plus à même de te faire réviser ton jugement sur Mendelssohn. Wink

Je ne peux pas penser de mal de tout Mendelssohn, pour la simple raison qu'il y a beaucoup d'oeuvres (notamment toutes les oeuvres vocales dont certains ici ont l'air de faire grand cas) que je ne connais pas du tout. Embarassed
Effectivement, toute la musique de chambre que j'ai pu entendre (en particulier les quators, l'octuor et une sonate pour violoncelle) est d'excellente facture. Par ailleurs, la précocité de ce musicien m'a toujours parue vraiment exceptionnelle, peut-être même sans équivalent: à 15 ans il écrit ce beau rondo capriccioso, dont l'introduction andante est pour moi un modèle du genre. Et si l'on retrouve à chaque pages, dans sa sonate op. 6, Schubert ou Beethoven, la facture de ce morceau, d'un jeune homme de 17 ans, est assez prodigieuse.
D'une façon plus générale, et pour expliquer mes réticences, bien réelles, à l'endroit de Mendelssohn, je trouve toujours ses oeuvres bien faites, bien menées, sans mauvais goût, classiques au noble sens du terme... mais je n'y retrouve pas l'élan et la fougue d'un Schumann ni la poèsie d'un Chopin, pour ne citer qu'eux. Quelque chose d'un peu froid et d'impersonnel... enfin les reproches habituels, quoi...
Cela étant dit, je vous fais confiance pour me conseiller les oeuvres qui me feront changer d'avis ! (David Le Marrec a déjà commencé).
Pour finir, les "plate excuses" de Feleo sont largement acceptées (elles n'étaient même pas nécessaires). mains


Dernière édition par Beirgla le Jeu 20 Nov 2008 - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 18:41

Beirgla a écrit:
Effectivement, toute la musique de chambre que j'ai pu entendre (en particulier les quators, l'octuor et une sonate pour violoncelle) est d'excellente facture. Par ailleurs, la précocité de ce musicien m'a toujours parue vraiment exceptionnelle, peut-être même sans équivalent: à 15 ans il écrit ce beau rondo capriccioso, dont l'introduction andante est pour moi un modèle du genre. Et si l'on retrouve à chaque pages, dans sa sonate op.106, Schubert ou Beethoven, la facture de ce morceau, d'un jeune homme de 18 ans, est assez prodigieuse.
Effectivement, l'introduction du rondeau, le dernier quatuor, l'octuor, les sonates pour violoncelles sont splendides. Je comprends que tu trouves ça plus aimable, moins engagé que Chopin et Schumann, mais c'est précisément du romantisme encore très classique. Du Goethe plus que du Hugo.


Pour ce qui est de la fougue, tente le quatuor Op.80 (ça passe la plupart des oeuvres de Schumann, sans même parler de ses insipides quatuors, en ardeur !), et les oratorios qui sont tout de même très habités.
Après, Mendelssohn, c'est aussi cette passion toujours très stylée, on peut préférer quelque chose de plus excessif et débridé, je le comprends très bien.

(Je te déconseille donc Czerny et d'une façon générale la musique qu'aime Feleo...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 19:00

DavidLeMarrec a écrit:
Et qu'il faut arrêter de lire les histoires de la musique, parce que Mendelssohn facile et soporifique, sans doute nettement moins que Mozart, si on va par là.

ben c'est évident, où est le problème? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beirgla
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 21:33

DavidLeMarrec a écrit:

(Je te déconseille donc Czerny et d'une façon générale la musique qu'aime Feleo...)

En fait je suis, à l'origine, plutôt classique dans mes goûts musicaux, et il n'y a pas si longtemps (une dizaine d'années tout-de-même) j'aurai échangé tout Brahms et tout Mahler (sans même parler de Wagner) contre un bon quatuor de Haydn ou un quintette de Mozart. Quant à Czerny, que j'ai évidemment haï à une époque comme tous les apprentis pianistes, le peu que j'ai entendu de "vraie" musique de lui (un trio avec piano, je crois), m'avais tout-à-fait convaincu ! Je vais d'ailleurs de ce pas faire un tour sur le topic qui lui est dédié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 18 Sep 2008 - 21:39

Beirgla a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

(Je te déconseille donc Czerny et d'une façon générale la musique qu'aime Feleo...)

En fait je suis, à l'origine, plutôt classique dans mes goûts musicaux, et il n'y a pas si longtemps (une dizaine d'années tout-de-même) j'aurai échangé tout Brahms et tout Mahler (sans même parler de Wagner) contre un bon quatuor de Haydn ou un quintette de Mozart. Quant à Czerny, que j'ai évidemment haï à une époque comme tous les apprentis pianistes, le peu que j'ai entendu de "vraie" musique de lui (un trio avec piano, je crois), m'avais tout-à-fait convaincu ! Je vais d'ailleurs de ce pas faire un tour sur le topic qui lui est dédié.
(On en a aussi parlé sur le fil Farrenc.)

Je trouve ça épatant, moi - mais pour le coup, la parenté avec Mendelssohn est assez forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
feleo
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 59
Localisation : chez Rosella de Daventry
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Ven 19 Sep 2008 - 9:20

Xavier a écrit:


Mon but n'est pas de te charger, mais d'éviter que Beigla, qui est effectivement nouveau, ne se sente pas agressé.
Maintenant c'est toi qui te sens agresser, bref, il faut faire quoi?... Rolling Eyes


drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau drapeau
ecoutez-moi tous ,et je suis sincere ...je reconnais ... je peux paraitre un peu vif ,Mais je ne veux
blesser personne ,j'ai certainement un cote expansif et enthousiaste (Marseille...ou Louis de Funes???? au choix) et je n'ai ni pretention ni grosse tete ; mais j'aime bien les debats un peu "houleux" vous vous en etes deja apercu , je trouve ca assez stimulant en musique .
Et puis on passe autre chose .
Xavier ne te fait pas de bile ....tiens pour te dire j'ai reessaye recemment d'ecouter du Wagner...
Mais je te chercherai encore des noises (Amicalement et sans agressivite bien entendu) mains
Beirgla : faut pas t'en faire ....on est tous passionnes de musiques et forcement on a des gouts differents ,les petits debordements c'est pas grave et puis la monotonie n'est elle pas pire
coucou J'espere qu'on aura de multiples occasions d'echanger d'autres points de vue

Sinon ,ben oui je suis un inconditionnel de Mendelssohn . Mr.Red

J'aurais bien repondu plus tot mais mon ADSL dec..... chez moi et je ne peux utiliser que celui
de mon boulot
A bientot a tous lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-marc.assadourian@wanadoo.fr
Beirgla
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Ven 19 Sep 2008 - 10:22

feleo a écrit:

Beirgla : faut pas t'en faire ....on est tous passionnes de musiques et forcement on a des gouts differents ,les petits debordements c'est pas grave et puis la monotonie n'est elle pas pire
coucou J'espere qu'on aura de multiples occasions d'echanger d'autres points de vue
J'aime aussi les débats houleux !
Et comme gage de ma bonne volonté, je viens de poster un message dans ton topic Czerny !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 29 Déc 2008 - 13:13

J'aimerais qu'on parle un peu des symphonies de Mendelssohn.
Curieusement, alors qu'il y a de grands trous dans ma culture classico-romantique, ce petit corpus - qui ne semble pas toujours faire l'unanimité - a su depuis longtemps retenir mon attention, et je m'en suis irrémédiablement pris d'affection.
Je fais donc un rapide tour d'horizon, juste mes petites impressions, espérant susciter une discussion sur leur place dans l'histoire, leurs influences, leurs atouts et leurs faiblesses par rapport à leurs cousines de l'époque.

Sur les douze symphonies pour cordes, écrites entre 12 et 15 ans (1821-1823), je ne connais que les 9 premières (Vol. 1 et 2 chez Naxos, Nicholas Ward & Nothern Chambern Orchestra). Malgré leur aspect un peu scolaire, je leur trouve un charme et une verve tout à fait délicieux, en particulier les 6 premières, un peu plus courtes et toutes en 3 mouvements (vif-lent-vif), alors qu'on passe à 4 mouvements à partir de la 7ème. On sent le jeune Félix en pleine découverte et assimilation du langage de ses ainés ; en élève modèle, il semble chercher à retrouver leur inspiration et leur coup de crayon ; Mozart sûrement, mais aussi Bach, Haendel, et j'oserais dire aussi que j'y entends un peu de Vivaldi par moments. En terme d'équilibre de construction, on sent une vraie maturité, une nervosité réjouissante et un sens mélodique qui n'a rien d'articifiel. Ce n'est certes pas la musique la plus folle qui soit, mais elle ne me semble plombée par nul académisme. Dans le style très "équilibré", je rentre d'ailleurs bien mieux là-dedans que dans bon nombre de symphonies de Mozart ou de Schubert. Embarassed

La première symphonie en Ut mineur op. 11 (1824), écrite donc à l'âge de 15 ans, fut d'abord envisagée comme une treizième symphonie pour cordes, mais il y sent un potentiel suffisant pour la faire passer à l'orchestre classique complet ; à moins qu'il n'ait tout simplement été impatient de se frotter à ce type d'orchestration, ou qu'en bon architecte, la rondeur close du chiffre 12 l'ait attiré.
Les thèmes sont effectivement proches de ceux des symphonies pour cordes (1er mouvement), mais les proportions s'élargissent un peu. Les vents, s'ils sont bien présents, sont parfois encore un peu là en remplissage harmonique, et bien souvent ce sont les cordes qui dirigent le discours, avec ces belles lignes pleines de dynamisme, sûrement un vrai régal à jouer en orchestre pour ce pupitre.
D'après ce que j'ai pu lire, on considère cette symphonie comme un coup d'essai qui n'a pas encore le degré de maîtrise des 3e, 4e et 5e ; mais cela ne correspond en rien à mon plaisir d'écoute personnel. confused

La deuxième symphonie en Sib Majeur op. 52 "Lobgesang" fut écrite en 1840 (31 ans) à l'occasion du 400ème anniversaire de l'invention de l'imprimerie (et d'ailleurs, je ne vois pas trop le rapport). Beaucoup de commentateurs y voient une forte inspiration de la IXe de Beethoven.
Un énorme premier mouvement orchestral de plus de vingt minutes, dont je comprends tout à fait qu'il en endorme plus d'un. Mais moi, il m'a au contraire réveillé plus d'une fois, et ce de la meilleure des façons, lorsqu'étudiant je devais attraper le RER matinal et programmer un bon disque motivant sur ma chaîne Hi-Fi. Grâce à cet appel du cor, tout d'optimisme et de bonhomie, j'ai pu trouver le courage de sortir mes fesses du lit pour affronter la froidure et la grisaille. Merci Félix !
Le mouvement est coupé en deux parties à peu près égales ; après la première motié, la clarinette solo semble poser une question (on n'est tout de même pas dans l'effroi existentiel) qui introduit un délicieux thème galant aux cordes, apparenté à ceux des 3e et 4e symphonies ; au bout de quelques minutes ce nouveau thème sera confronté au retour du choral initial, par questions-réponses entre cordes et vents.
Cucul, peut-être, mais qu'est-ce que ça chante ! C'est pour moi un régal de suivre ces développements, ces relances, tout se fait sans violence mais avec un naturel tout à fait prenant.
Avec le deuxième mouvement, c'est l'entrée du choeur : Alles, alles was Odem hat, lobe den Heeeerrn ! D'abord rappel de la mélodie fondatrice de l'oeuvre, dans un Sib Majeur rond et gentiment triomphant. Puis le choeur se sépare, écriture fuguée et passage par des tonalités un peu plus inquiètes, toujours dans un mouvement rythmique allant et moteur. Troisième partie de ce mouvement : l'air Lobe den Herrn, meine Seele, mené par la soprano, toujours dans une confiance généreuse qui n'est pas très loin, à mes oreilles, du Songe d'une nuit d'été ou du Meerstille und glückliche Fahrt.
Je ne peux pas décrire tous les airs suivants, ça serait trop long et un peu rébarbatif, mais je m'aperçois à la réécoute que je pourrais quasiment faire une déclaration d'amour à chacun d'entre eux hehe Une sorte de récitatif de ténor (Saget es, die Ihr erlöset seid), choeur tendre au bord de la mièvrerie mais on s'en fout (4ème partie), délicieux duo de voix féminines (Ich harrete des Herrn) dont l'entrelacement tout sensuel me fait inexplicablement penser au O lieber Herre Gott de Schütz, l'explosition de joie revigorante du die Nacht ist vergangen... Pour moi il y a baisse de tension avec le choral un peu casse-pieds Nun danket alle Gott et le duo Drum sing' ich mit meinem Liede dont la saveur mélodique me paraît très en-dessous du reste.
Mais tout cela se conclut de la meilleure manière avec le triple dernier mouvement, dont on a pu lire récemment, d'une plume indélicate, certains reproches sur une lourdeur excessive. Pour ma part, j'arrive à être pris par la lente progression fuguée du choeur vers la lumière finale, même si effectivement on n'est pas dans la plus grande légèreté ni la plus grande finesse d'affects. La rapidité de la conclusion est également un peu décevante.
Sur cette oeuvre en général, enfin, j'ai pu lire les commentaires les plus dépréciatifs, ce qui n'a jamais manqué de me faire m'interroger - sans succès - sur les raisons de mon attachement. Un ancien prof d'écriture m'en avait fait un jour un portrait vraiment cruel et méprisant, que j'ai eu un peu de mal à encaisser. Mais il a bien vite fermé son caquet ricanant, le salopard, je l'ai trucidé sauvagement à coup de grosses quintes parallèles sur son beau piano en acajou. Evil or Very Mad
Il paraît que les oratorios sont d'une qualité bien supérieure, mais à mon grand regret je ne les connais pas encore.
Avant les 3 dernières, plus réputées, je fais une petite pause, vous pouvez aller faire pipi... ou en profiter pour réécouter ces oeuvres coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 29 Déc 2008 - 16:08

Merci pour ce point. Very Happy Je partage tout à fait ton sentiment sur la première, à ceci près que je n'y trouve pas la même exaltation que dans les trois dernières (et plus précisément dans les deux 'pittoresques'). Ca reste un sympathique coup d'essai d'un beethovenien sage, qui prolonge les symphonies pour cordes, assez rossiniennes comme tu le précises.

La Deuxième, qui avait tout pour me plaire sur le papier, ne m'a jamais parlé. J'y ai trouvé le Mendelssohn des Lieder ohne Worte et des lieder tout court, quelque chose de lisse, qui ne me semble pas porter beaucoup de discours.

Effectivement, il est urgent que tu découvres Elias ou même les motets a capella. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 29 Déc 2008 - 16:13

DavidLeMarrec a écrit:
les symphonies pour cordes, assez rossiniennes comme tu le précises pas.
hehe

Je cours à la Vnac la plus proche acheter les oeuvres chorales dont tu parles, ça n'a que trop duré ! J'ai comme un pressentiment de risquer de revenir bredouille...
Herreweghe fait l'affaire, là-dedans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 29 Déc 2008 - 17:19

jerome a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
les symphonies pour cordes, assez rossiniennes comme tu le précises pas.
hehe
Oh, tu as dit Mozart + Vivaldi, c'est pareil, non ?

Citation :
Je cours à la Vnac la plus proche acheter les oeuvres chorales dont tu parles, ça n'a que trop duré ! J'ai comme un pressentiment de risquer de revenir bredouille...
Herreweghe fait l'affaire, là-dedans ?
Oui, Herreweghe, Corboz, Bernius, tout ça c'est très très bien. J'ai un faible pour Matt / Rilling, qui est très peu cher chez Brilliant (ça existe en séparé), comme ça tu as tous les Psaumes, et les Motets, et les oratorios...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 29 Déc 2008 - 17:46

voila! maintenant que tu l'as envoyé à la Snac, on n'aura jamais la suite.
Jérome, on a fini d'évacuer la deuxième demi depuis le temps
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 29 Déc 2008 - 18:09

Rien à la Phnaque... Shit
DavidLeMarrec a écrit:
J'ai un faible pour Matt / Rilling, qui est très peu cher chez Brilliant (ça existe en séparé), comme ça tu as tous les Psaumes, et les Motets, et les oratorios...
J'ai une sainte horreur des Bach de Rilling, je vais éviter, d'autant plus qu'il y a le choix, visiblement.
Sud273 a écrit:
on n'aura jamais la suite. Jérome, on a fini d'évacuer la deuxième demi depuis le temps
Un peu plus tard... sers-toi un deuxième demi, en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 29 Déc 2008 - 18:26

jerome a écrit:
Rien à la Phnaque... Shit
DavidLeMarrec a écrit:
J'ai un faible pour Matt / Rilling, qui est très peu cher chez Brilliant (ça existe en séparé), comme ça tu as tous les Psaumes, et les Motets, et les oratorios...
J'ai une sainte horreur des Bach de Rilling, je vais éviter, d'autant plus qu'il y a le choix, visiblement.
Je ne suis pas fou de ses Bach (corrects, mais pas exaltants), ici c'est tout autre chose (une oeuvre dramatique, quand même). Mais si tu préfères, il y a Sawallisch, Bernius...

Edit : En fait, ses Bach sont quand même bien. Mais dans Mendelssohn, c'est beaucoup mieux ! Justement, il le joue comme son Bach, donc ça ne fait pas du tout mou du coup. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5588
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 19 Jan 2009 - 8:53

jerome a écrit:
J'aimerais qu'on parle un peu des symphonies de Mendelssohn.
Curieusement, alors qu'il y a de grands trous dans ma culture classico-romantique, ce petit corpus - qui ne semble pas toujours faire l'unanimité - a su depuis longtemps retenir mon attention, et je m'en suis irrémédiablement pris d'affection...

Merci pour ce début de présentation surtout que je n'ai jamais entendu ces symphonies.

Je ne connais en fait que les deux plus célèbres, la 3ème et la 4ème. Comme pour toute la musique de Mendelssohn, j'y reviens rarement mais toujours avec plaisir. Je donne un léger avantage à l'Ecossaise, plus claire-obscure.

Tant qu'on est dans le nord, quitte à sortir des symphonies, il y a aussi l'ouverture Les Hébrides que j'aime énormément. Elle a un souffle que je trouve grisant. On sent les embruns et le vent.


Dernière édition par Cello le Mar 20 Jan 2009 - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Lun 19 Jan 2009 - 22:11

Comme beaucoup ici, j'ai quand même le sentiment d'une musique assez lisse, mais extrêmement bien écrite (je pense aux 3ème et 4ème symphonies, aux trios, aux quatuors...). Je découvre à l'instant la 5ème, et il faut bien avouer que malgré toutes ses qualités, on n'en reste pas scotché à son siège, contrairement à Schumann malgré son goût parfois outrancier. Même le concerto pour violon, je l'écoute comme de la musique de fond. Ses thèmes manquent de pouvoir expressif je trouve, et je ne parle même pas des pièces pour piano...


Dernière édition par KID A le Jeu 15 Juil 2010 - 19:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5588
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 20 Jan 2009 - 8:52

C'est une critique qu'on fait en effet souvent à Mendelssohn.

Je ne la partage pas. Je trouve beaucoup de ses oeuvres investies d'un vrai souffle. Ca n'est peut-être pas exaltant ou tourmenté mais moi, je trouve dans sa musique une grande force intérieure, une puissance bien présente à défaut d'être démonstrative.

C'est mon compositeur préféré de cette génération, précisément parce qu'il n'a pas cette ostentation, parce qu'il sait exprimer de grandes choses sans recourir au grandiloquent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 57
Age : 34
Localisation : Boston, USA
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 20 Jan 2009 - 14:09

Et le quatuor opus 80?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5588
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Mar 20 Jan 2009 - 15:36

Ben, c'est le contre-exemple parfait. Idéal pour faire changer d'avis ceux qui trouvent Mendelssohn trop lisse.

Un des plus beaux quatuors à cordes que je connaisse, je dois d'ailleurs l'avoir déjà dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouddha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 73
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 22 Jan 2009 - 12:27

a t-on parlé de son oeuvre pour violoncelle et piano (intégrale chez Guila)
et de ses concertos p. 2 pianos ?

tout à fait d'accord avec Joachim, les quatuors chez MDG sont une pure merveille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouddha.ch/Hifi/hifi.htm
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5588
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Jeu 22 Jan 2009 - 13:05

bouddha a écrit:
a t-on parlé de son oeuvre pour violoncelle et piano (intégrale chez Guila)

Oui, un peu ici:

http://classik.forumactif.com/discographie-f2/mendelssohn-musique-de-chambre-excluant-les-quatuors-t1934.htm?highlight=mendelssohn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 21 Fév 2009 - 23:40

Attention, message sans intérêt Mr.Red :

En écoutant le début du mouvement lent de la cinquième symphonie, on peut fredonner le thème de la valse de Chostakovitch !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 21 Fév 2009 - 23:51

Ouais, le motif ré-sib-la-sol, et puis ça s'arrête là. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 21 Fév 2009 - 23:57

Même au niveau des harmonies, elles changent pile au bon moment, il suffit de chanter avec des rythmes ternaires.


Dernière édition par KID A le Dim 22 Fév 2009 - 0:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 21 Fév 2009 - 23:57

Adriatico>
Il y a quand même ré mib rééé do juste après, puis do pour commencer le fragment suivant, et l'harmonie en-dessous est grosso modo la même. tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Sam 21 Fév 2009 - 23:59

Tiens, tu vois Mr.Red .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 22 Fév 2009 - 0:08

Il va falloir que je récoute.
Car je me rappelle juste du ré sib la sol, qui m'avait aussi marqué. Après je n'ai plus trop la mélodie en tête.

Et si l'harmonie correspond, ce n'est qu'à moitié étonnant, vous ne vous attendez quand même pas à une originalité folle de la part de mendelssohn ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 22 Fév 2009 - 0:15

adriaticoboy a écrit:
Et si l'harmonie correspond, ce n'est qu'à moitié étonnant, vous ne vous attendez quand même pas à une originalité folle de la part de mendelssohn ? hehe

Toujours à propos du manque d'originalité, j'avais lu une phrase d'une méchanceté dans un livre de commentaires d'oeuvres de musique de chambre, à propos de ses quatuors. Grosso modo, c'était: "Ici ou là, quelques passages nous rappellent Beethoven, mais jamais le talent, aussi grand qu'il soit, ne peut atteindre les hautes sphères du génie du premier". Et toc Félix! Prend cher Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82576
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 22 Fév 2009 - 0:20

adriaticoboy a écrit:

Et si l'harmonie correspond, ce n'est qu'à moitié étonnant, vous ne vous attendez quand même pas à une originalité folle de la part de mendelssohn ? hehe

Du coup ça serait plutôt Chostakovitch, un siècle plus tard, qui serait à railler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn   Dim 22 Fév 2009 - 3:02

Mais l'orchestration n'est pas de lui! Du moins dans la version des "jazz suites" il faudrait comparer son orchestration de cette valse dans ses ballets… alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mendelssohn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mendelssohn
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fanny Hensel-Mendelssohn
» Mendelssohn: Oratorios (Elias ; Paulus)
» Mendelssohn Quatuors
» La Symphonie n° 3 ( Mendelssohn )
» symphonie italienne MENDELSSOHN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: