Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les quatuors de Haydn

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 15:55

J'ai pas trouvé de fil existant sur ces quatuors ! Ca m'étonne quand même...
Bref, Je cherche un belle version de l'opus 76, avec le fameux ré mineur "Les quintes". Une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9893
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 15:59

Sofro avait annoncé la préparation d'un grand sujet si je me souviens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 17:14

123Niko a écrit:
Une idée ?
Pražák! Pražák! Pražák!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9893
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 17:39

Il y a aussi des éditions des Berg et des Lindsay pas trop chères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 18:44

Morloch a écrit:
Sofro avait annoncé la préparation d'un grand sujet si je me souviens bien.

Ok ! On demandera à Xavier de remplacer ce fil par celui de Sofro quand il sera prêt. thumleft

adriaticoboy a écrit:
Pražák! Pražák! Pražák!

Ca a le mérite d'être clair ! Wink

Morloch a écrit:
Il y a aussi des éditions des Berg et des Lindsay pas trop chères.

Merci pour les conseils ! Ca tombe bien mon compte fait la tronche en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 18:44

J'aime bien les Lindsays dans Beethoven, mais leur Haydn est vraiment pas terrible à mon avis. Ca manque cruellement de classe, de tenue. L'engagement et le chant ne suffisent pas dans Haydn.

Les Berg, connais pas mais ça doit sûrement être très bon.

Sur instruments d'époque, les Mosaïques et les Festetics sont des alternatives particulières mais très intéressantes. Son très chaleureux, fusion des timbres exquise, interprétation vivante et pleine d'élégance, même si ça n'égale pas à mon avis la fraicheur immaculée des Prazak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 565
Localisation : Nice comme Brice
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 21:15

J'avais en son temps demandé conseil sur les quatuors de Haydn sur feu un autre forum.
D'abord pour commencer avec cette masse on m'avait recommandé les op 76 et 77.
Ensuite, le quatuor Mosaïque pour son approche solaire à opposer, si je me souviens bien, quatuor festetic (je ne sais plus si c'est celui qui a enregistré pour Brilliant classic) qui aurait un jeu plus austère.

Pour avoir pris les deux op par le quatuor Mosaique, j'ai été très satisfait. A n'en prendre qu'un, je recommanderais le 76 qui vous a servi à lancer ce fil. en particulier le Si bemol Maj "lever de soleil".

Pour avoir l'intégrale des trios de Haydn par le trio Eisenstadt qui pratique aussi, à mon avis, un jeu lumineux, j'ai l'impression que ce genre d'approche convient particulièrement à cette musique dont on parle peu et lui donne un aspect très vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 21:25

Bertrand a écrit:
J'avais en son temps demandé conseil sur les quatuors de Haydn sur feu un autre forum.
D'abord pour commencer avec cette masse on m'avait recommandé les op 76 et 77.
Ensuite, le quatuor Mosaïque pour son approche solaire à opposer, si je me souviens bien, quatuor festetic (je ne sais plus si c'est celui qui a enregistré pour Brilliant classic) qui aurait un jeu plus austère.

Les Mosaïques (Astrée/Naïve) sont en effet un peu plus brillants que les Festetics (Arcana), mais je ne qualifierais pas pour autant ces derniers d'austères. Ils sont plutôt empreints d'une certaine retenue, qui s'apparente pour moi à une très belle sérénité.

Sinon, le quatuor qui fait l'intégrale chez Brilliant Classics est le Quatuor Buchberger, il semblerait qu'ils soient plutôt bons.


Dernière édition par le Mar 6 Nov 2007 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 565
Localisation : Nice comme Brice
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 22:06

Autant pour moi. Ce sont de vagues souvenirs de la discussion de l'époque et non mon sentiment à l'issue d'une écoute comparée. Je n'en ai qu'une version. fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 22:37

Il me manquait encore quelques écoutes pour amorcer une discographie complète... qui va venir dans quelques temps.

En attendant: pour l'opus 76, qui est un aboutissement dans le corpus des quatuors de Haydn (qui sont tous magnifiques, ce qui peut paraître incroyable étant donné leur nombre), je recommande l'opus 76 n°2 "les quintes": le plus connu de tous, également l'opus 76 n°4 "l'aurore" ou "lever de soleil".
En ce qui concerne les interprétations, les Lindsays que j'aime dans d'autres cycles qui leur conviennent mieux (l'opus 20 par exemple), sont à éviter ici, ainsi que dans l'opus 64: précipitation, nervosité, manque de gravité, de respiration, de solennel...
Les mosaïques sont acceptables mais pour moi la référence absolue dans l'opus 76 c'est:

LES PRAZAK ! cheers





Les quintes et le lever de soleil sont rassemblés dans un CD économique (idéal pour commencer):



A écouter absolument: le menuetto pré-chostakovitch de l'opus 76 n°2 "les quintes" par les Prazak: incroyable !


Le sabbat de sorcières des Prazak ("les quintes" menuetto, début):

[lien supprimé]


Dernière édition par le Mer 28 Nov 2007 - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9893
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 23:11

Une partie des critères pour déconseiller les Lindsays me paraissent curieux. Pour le manque de respiration, la précipitation, bon je veux bien comprendre que ce sont des soucis. La nervosité, si c'est dans un sens négatif, aussi. Mais je comprends mal que le manque de solennel et de gravité soient des problèmes.

Donc, par opposition, les Prazak sont de vieux barbons solennels et pompeux, ce qui les rend hautement recommandables ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 6 Nov 2007 - 23:58

Morloch a écrit:
Une partie des critères pour déconseiller les Lindsays me paraissent curieux. Pour le manque de respiration, la précipitation, bon je veux bien comprendre que ce sont des soucis. La nervosité, si c'est dans un sens négatif, aussi. Mais je comprends mal que le manque de solennel et de gravité soient des problèmes.

Donc, par opposition, les Prazak sont de vieux barbons solennels et pompeux, ce qui les rend hautement recommandables ?

Un quatuor de Haydn, ce n'est pas du tout facile à jouer: une interprétation réussie, c'est un dosage subtil entre plusieurs éléments... qui n'est pas le même selon le cycle de quatuor envisagé, et pas forcément facile à trouver pour les interprètes qui en réussissent certains et pas d'autres. On ne joue pas un opus 20 ou un opus 33 de la même manière qu'un opus 64 ou 76. De la même façon qu'on ne joue pas une symphonie "Sturm und Drang" comme une "Londonienne".
Les cycles tardifs demandent plus de gravité, de lenteur, de poids, de recul... et moins de précipitation... Les Lindsays ne s'adaptent pas au changement de style et ont une conception homogène et unifiée des quatuors, ce qui est une erreur à mon avis. Leurs qualités (engagement direct, nervosité, prise de risque) dans les cycles précoces tournent en défauts dans les cycles tardifs: manque de tenue, de distinction, comme il a été dit plus haut.

Je trouve que les Prazak ont trouvé le bon équilibre entre tous les éléments qui peuvent concourir à une belle interprétation des quatuors de l'opus 76.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 0:51

Et le quatuor Amadeus dans tout ça Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 1:25

Frédéric Lodéon, pour son émission Le pavé dans la mare du 23 mai 2004 consacré au quatuor "les quintes" (réM, hob III 76, op 76-2), avait sélectionné les quatuors Emerson, Amadeus, Alban Berg, Jerusalem et Italiano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 1:43

Pan a écrit:
Et le quatuor Amadeus dans tout ça Question
Je dirai même plus : et le quatuor Pro Arte dans tout çà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 1:53

Le quatuor Alberni avait eu aussi son heure de gloire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 8:47

Merci pour vos conseils. Je vais aller voir du côté des Prazak !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 9:39

Pan a écrit:
Frédéric Lodéon, pour son émission Le pavé dans la mare du 23 mai 2004 consacré au quatuor "les quintes" (réM, hob III 76, op 76-2), avait sélectionné les quatuors Emerson, Amadeus, Alban Berg, Jerusalem et Italiano.

Ma préférée est une version totalement méconnue, magnifique et ancienne, celle du quatuor Galimir (un quatuor d'origine viennoise qui créait avec Kolisch la musique d'avant-garde, Berg, etc). par ailleurs il y a quantités de versions splendides, au premier rang desquelles je mettrais Jérusalem et Hollywood (chez Testament).

(PS pour Pan: dans ton motto, "brave' est un peu violent et peu taoïste; moi je dirai "méprise". Littéralement:
Le tout premier des autres n’est pas connu ;
le suivant est aimé et loué ;
le suivant est redouté ;
le suivant est méprisé :

pardon pour cette philologie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9893
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 10:13

je tenterai sans doute aussi une diversification chez les Prazak, l'avantage avec Haydn c'est qu'il a écrit un nombre suffisant de quatuors pour éviter trop de doublons en variant les interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 11:06

supernova a écrit:
dans ton motto, "brave' est un peu violent et peu taoïste; moi je dirai "méprise". Littéralement:
Le tout premier des autres n’est pas connu ;
le suivant est aimé et loué ;
le suivant est redouté ;
le suivant est méprisé
Je te remercie.
Une chose me gêne, cependant, car ce n'est pas du tout la même chose : dans un cas c'est plutôt actif (braver) et dans l'autre plutôt passif (mépriser). Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 12:06

Pan a écrit:
supernova a écrit:
dans ton motto, "brave' est un peu violent et peu taoïste; moi je dirai "méprise". Littéralement:
Le tout premier des autres n’est pas connu ;
le suivant est aimé et loué ;
le suivant est redouté ;
le suivant est méprisé
Je te remercie.
Une chose me gêne, cependant, car ce n'est pas du tout la même chose : dans un cas c'est plutôt actif (braver) et dans l'autre plutôt passif (mépriser). Qu'en penses-tu ?
Je ne voudrais pas encombrer ce fil haydnien avec des considérations taoïstes qui risquent d'ennuyer nos mélomaniaques (on pourra continuer cette discussion en aparté), mais 1° wu (troisième ton) signifie plutôt insulter, outrager, manquer d'égards; 2° Tout le texte de Lao-tseu est un éloge du non-agir, et donc de la passivité (une passivité active si l'on veut). S'il brave les puissants, ce n'est pas en retroussant les manches. D'autres commentaires en privé si tu veux.

Quant à Haydn, ne pas oublier la rééd. de l'op. 76 par Budapest; pour l'ensemble, je ne crois pas qu'on ait fait mieux (sauf peut-être le Wiener Konzerthaus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 12:43

Quelqu'un parlait des Amadeus, je les déconseillerais en premier choix. C'est d'une sincérité et d'un lyrisme incomparables mais on est quand même assez loin de l'équilibre souverain et de la luminosité irradiante des Prazak, qui me semblent parfaitement en phase avec la musique de Haydn. Je trouve les Amadeus un peu trop "romantiques" pour ce répertoire, même si on ne peut bouder son plaisir à l'écoute de cette formation légendaire, savoureuse et chantante comme aucune autre.

L'Op. 76 des Budapest, j'ai acheté il y a quelques mois la réédition d'United Archives mais je n'ai pas encore eu l'occasion de glisser les Cds dans ma platine! Embarassed

Sinon, les Haydn du Wiener Konzerthaus Quartett, ça m'intéresserait beaucoup, mais est-ce ça a été réédité en CD ?


Dernière édition par le Mer 7 Nov 2007 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 13:50

[quote="supernova"]
Pan a écrit:


Quant à Haydn, ne pas oublier la rééd. de l'op. 76 par Budapest; pour l'ensemble, je ne crois pas qu'on ait fait mieux (sauf peut-être le Wiener Konzerthaus).

J'ai vu cette réédition à la fnac tout à l'heure, j'ai failli la prendre mais je voulais savoir si la prise de son de 56 (je crois Question ) est de bonne qualité ? C'est un critère vraiment important pour moi. Sauf exceptions, les prises d'avant les années 70's sont "limites" maintenant pour mes oreilles Mr. Green bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 14:21

à 123Niko: la prise de son des Budapest (1954, bibl. du Congrès) est un peu sèche, mais très détaillée et lisible. Se priver de ce qui a été enregistré avant 1970, c'est se priver de grands plaisirs: ce serait comme de refuser de voir, disons, "Citizen Kane" parce qu'on n'y trouve pas le technicolor/écran large/son dolby stéréo de rigueur dans les pires navets du moment.

à adriaticoboy: mon garçon, au lieu de rougir, prends le temps d'écouter, ça passe avant bien des choses… Quant au Wiener Konzerthaus Qt, je ne crois pas qu'on ait réédité leurs vinyls (on n'a numérisé que leurs Schubert). Il faut savoir qu'ils ont fait deux séries de Haydn dans les années 1950: en studio pour Westminster, avec un son époustouflant, magnifique (mais non réédité sauf erreur), et des bandes pour la radio autrichienne, plus sommaires, rééditées fugitivement par Preiser en 12 CD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 14:31

supernova a écrit:
Budapest (1954, bibl. du Congrès)
Ah ? Mais alors ils doivent être tombés dans le domaine public !


Dernière édition par le Mer 7 Nov 2007 - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 14:39

bien sûr: comme toutes les rééd. united archives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 15:17

supernova a écrit:
à 123Niko: la prise de son des Budapest (1954, bibl. du Congrès) est un peu sèche, mais très détaillée et lisible. Se priver de ce qui a été enregistré avant 1970, c'est se priver de grands plaisirs: ce serait comme de refuser de voir, disons, "Citizen Kane" parce qu'on n'y trouve pas le technicolor/écran large/son dolby stéréo de rigueur dans les pires navets du moment.
.

J'ai exagéré un peu. Je bloque pas systématiquement sur ce qui date un peu en terme de qualité sonore, mais quand j'ai le choix entre deux bonnes versions, je vais naturellement vers ce qu'il ya de plus moderne. A tort surement d'ailleurs...
Si je trouve pas les Prazak, je reviendrais vers les Budapest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 15:57

Oh, Supernova, pour une fois qu'on avait une conversation intéressante dans ce fil... Shit On s'en fiche que ce soit HS, tu sais.

En plus on a des fils sur les langues et tout...

Parce que les quatuors de Haydn, c'est bien gentil, ok, ce sont des chefs-d'oeuvre, mais pourquoi se priver de parler d'autre chose ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 21:38

Pan a écrit:
Et le quatuor Amadeus dans tout ça Question
Les Amadeus sont très vibrants et hyperexpressifs, comme à leur habitude. Dans Haydn cela peut gêner. En ce qui me concerne, ça passe encore mais je n'aurais pas eu l'idée d'en faire la promotion.
Même chose pour les Italiano: cela dépasse tellement tout en démesure instrumentale (dernier mouvement de l'"alouette" !) que la question du style d'interprétation idoine ne se pose même plus !
Toutes ces versions, c'est fait uniquement pour alimenter ses vices personnels...

Quand on n'a pas la chance et la possibilité de disposer comme David d'un stock important de musique spécialement dédié au détournement et au travestissement des émotions musicales virginales, cela peut faire à la rigueur l'affaire... siffle

DavidLeMarrec a écrit:
Parce que les quatuors de Haydn, c'est bien gentil, ok, ce sont des chefs-d'oeuvre
A la bonne heure...


Cela m'étonne quand même étant donné le peu de familiarité et de compréhension que vous avez pour cette musique... au point que j'en arriverais presque à me demander si vous ne dites pas cela uniquement pour me faire plaisir... Embarassed




Enfin... montrez-vous agréable pour une fois, je vous donne une occasion en or...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 7 Nov 2007 - 21:45

sofro a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Parce que les quatuors de Haydn, c'est bien gentil, ok, ce sont des chefs-d'oeuvre
A la bonne heure...


Cela m'étonne quand même étant donné le peu de familiarité et de compréhension que vous avez pour cette musique... au point que j'en arriverais presque à me demander si vous ne dites pas cela uniquement pour me faire plaisir... Embarassed
Vanité que tout cela. Vous ne savez pas ce qui passe en réalité sur ma chaîne.

En réalité, à part l'adagio de Barber, fort peu de musique après 1800.

Mais il faut bien que je soigne mon image publique, que voulez-vous.



Citation :
Enfin... montrez-vous agréable pour une fois, je vous donne une occasion en or...
C'est ça... vous venez de me traiter de haydeneau incompatible, et je dois vous courir dans les bras !


Décidément, le toupet ne doit pas être un objet circulaire. Sinon vous auriez depuis longtemps péri d'asphyxie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Ven 9 Nov 2007 - 19:39

Pour ceux qui souhaitent sortir des habituels "quintes", "alouette" et "cavalier", les quatuors de l'opus 54, les trois premiers des quatuors "Tost" (avec l'opus 55) comptent parmi les plus beaux de Haydn. Sans doute inspirés par un violoniste virtuose, ils sont truffés de parties brillantes et périlleuses pour le premier violon (même dans les mouvements lents: op 54 n°3 largo) qui monte parfois à des hauteurs inouïes (op 54 n°1 allegretto), mais comprennent aussi des mouvements lents parmi les plus beaux que Haydn ait jamais écrit: op 54 n°1: allegretto, op 54 n°2: adagio, ainsi que son finale (ce qui est inhabituel dans cette forme de composition).
Avec les deux premiers de l'op 54, on a pratiquement les trois plus beaux mouvements lents de toute la production des quatuors.
Le premier est parfait, avec son allegretto mystérieux qui contient une succession surprenante de modulations (voir ci-dessous) et un finale ébouriffant. Le second l'est aussi, d'une qualité exceptionnelle dans tous les mouvements. J'aime moins le troisième.

Gros plan en image et en son, sur la surprise du très beau mouvement lent de l'op 54 n°1, une trouvaille hamonique géniale de Haydn, une série de modulations amenées par des notes mystérieuses énoncées par l'alto, avec une superbe montée chromatique crescendo de tous les instruments qui rétablit le SOL originel.





Discographie: les Lindsay



Dernière édition par le Sam 19 Jan 2008 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Sam 10 Nov 2007 - 11:01

Pochette horrible s'il en est !
Pour moi c'est Mosaïques et Festetics.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Sam 10 Nov 2007 - 11:33

Coucou Vazen, ça faisait une paye !

Tu n'aimes pas cette pochette, pourquoi, tu n'aimes pas la peinture ? Mr. Green Oui, je sais, c'est pas drôle.


Pauvre Sofro, toujours avec des ingrats. Ce disque des Lindsay doit être assez récent, je pense ? C'est assez flou, et surtout bien plus acide que les enregistrements de la grande époque. Ca passe très bien dans Beethoven, mais en l'occurrence, dans Haydn, c'est moins convaincant, du moins pour autant que j'en puisse juger par l'extrait et le son...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Dim 11 Nov 2007 - 11:10

Vazen a écrit:
Pochette horrible s'il en est !
Pour moi c'est Mosaïques et Festetics.
Les Mosaïques n'ont pas enregistré l'opus 54. Cependant, j'aime ce qu'il font dans Haydn en général. Surtout dans l'opus 77 où ils sont irremplaçables, l'opus 20 et l'opus 30. Ailleurs c'est selon les cas... Je les trouve parfois un peu secs et courts, avec quelques affectations par ci par là (opus 64), mais toujours élégants avec de belles sonorités. Contrairement à ce qu'on peut lire parfois, il n'y a aucune raison de s'en priver, quel que soit l'opus.

Les Festetics ne sont plus disponibles.

L'opus 54 par les Lindsays est un très beau disque, dans lequel ils ne se montrent pas trop débridés et fantaisistes, ce qui est toujours le risque avec eux.


DavidLeMarrec a écrit:
Pauvre Sofro, toujours avec des ingrats. Ce disque des Lindsay doit être assez récent, je pense ? C'est assez flou, et surtout bien plus acide que les enregistrements de la grande époque. Ca passe très bien dans Beethoven, mais en l'occurrence, dans Haydn, c'est moins convaincant, du moins pour autant que j'en puisse juger par l'extrait et le son...
C'était bien essayé mais... l'opus 54 est au contraire le plus ancien enregistrement par les Lindsays de la série des quatuors tardifs de Haydn (enregistrement qui s'est poursuivi jusqu'en 2003): janvier 1987, soit, sauf erreur, quelques années seulement après leur enregistrement des derniers quatuors de Beethoven... Je ne sais pas ce que vous appelez les enregistrements de la grande époque, ronds pleins et chaleureux, par opposition à ceux de l'époque actuelle, acides, aigres, mous...

Que ne raconteriez-vous pas pour dire juste de me tenir compagnie (à votre manière bien sûr)...

Quant au flou de leur interprétation...
Réfléchissez donc ... des sonorités flottantes, douces, floues et imprécises, afin bien évidemment de rendre le mystère et le sublime d'un mouvement, à côté desquels vous êtes bien entendu passé... Vous croyez donc qu'ils ne le font pas exprès ? Vous voulez le finale roboratif pour voir leur véritable nature ?

Quel toupet...


DavidLeMarrec a écrit:
Décidément, le toupet ne doit pas être un objet circulaire.
Ne serait-ce pas au contraire un objet circulaire dénommé frisbee, que vous ne manquez pas de lancer à votre tour selon une trajectoire calculée, avec un habile mouvement de rotation dans lequel vous êtes passé maître ?

Et pas un mot sur mes modulations... moi qui attendais votre avis... tenez... vous êtes un ingrat vous aussi...



moi qui suis si gentil avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Dim 11 Nov 2007 - 12:28

sofro a écrit:
C'était bien essayé mais... l'opus 54 est au contraire le plus ancien enregistrement par les Lindsays de la série des quatuors tardifs de Haydn (enregistrement qui s'est poursuivi jusqu'en 2003): janvier 1987, soit, sauf erreur, quelques années seulement après leur enregistrement des derniers quatuors de Beethoven... Je ne sais pas ce que vous appelez les enregistrements de la grande époque, ronds pleins et chaleureux, par opposition à ceux de l'époque actuelle, acides, aigres, mous...
Mous ? Il y a erreur, je n'ai pas suggéré ça, c'est plutôt une aigreur vive, qui n'est pas dénuée d'intérêt, mais aux antipodes de leur esthétique hédoniste de la grande époque (en effet, je voulais suggérer les années quatre-vingts).
Une mauvaise surprise.


Citation :
Quant au flou de leur interprétation...
Réfléchissez donc ... des sonorités flottantes, douces, floues et imprécises, afin bien évidemment de rendre le mystère et le sublime d'un mouvement, à côté desquels vous êtes bien entendu passé... Vous croyez donc qu'ils ne le font pas exprès ?
Karajan aussi le faisait exprès dans Pelléas, et ça ne m'oblige pas à m'en repaître sans mot dire.


Citation :
Et pas un mot sur mes modulations...
Elle sont très jolies, dommage que vous ne les ayez pas écrites. Explication un peu à l'emporte-pièce quand même, il faut bien vous faire comprendre de la plèbe, on compatit - entre mélomanes de catégorie 6.


C'est vrai que vous êtes gentil. Généralement, c'est le vendredi entre 15 et 16h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Les 6 quatuors de l'opus 20   Lun 12 Nov 2007 - 23:22

L'opus 20 est de toute la série des quatuors le cycle le plus difficile, quoique le plus fascinant. Mieux vaut donc ne pas commencer par celui-là, plutôt alors par l'opus 64 ou 76...
Haydn y expérimente de nombreuses formes, fait preuve d'une grande subtilité et d'une grande ingéniosité dans leur maniement, compose une musique savante, introvertie, pas très facile d'accès en dépit des apparences, seule une familiarisation avec le genre et une fréquentation assidue (avec éventuellement une comparaison de versions différentes) permettant de se l'approprier.

[règlement de comptes]
Autant dire que si ces quatuors tombent par le plus grand des hasards (et des malheurs) dans les mains de David qui pratiquera à son habitude une écoute à la hussarde sur on ne sait quel matériel et avec des référents esthétiques importés d'autres musiques, on n'a pas fini d'entendre des sottises sur leur compte...
[/règlement de comptes]

Le second de l'opus 20, plus romantique, semble d'un accès plus immédiat : le thème du premier mouvement évoque curieusement un peu Dvorak ou Brahms. Le solo de violoncelle du mouvement lent est d'une grande plénitude. Le finale est une fugue, comme le 5ème et le 6ème.
J'ai une préférence pour le 2ème et le 5ème en raison de leur beauté sans faille (superbes mouvements lents), après vient le 6ème ou peut-être plutôt le 4ème...

Les Mosaïques sont une belle référence: superbes sonorités profondes et agréablement colorées, sens du détail, grande élégance, belle tenue, tempos retenus, expression grave et réfléchie... ils me semblent spirituellement les plus proches de cet opus 20.




J'aime également les Lindsays (beaucoup plus romantiques) surtout dans ce disque :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Les 6 quatuors de l'opus 33   Mar 13 Nov 2007 - 21:06

Les six quatuors de l'opus 33 sont ceux qui ont inspiré Mozart: bien accueillis, ils ont fait dès leur création le tour de toute l'Europe. Moins sombres que ceux de l'opus 20, ils sont beaucoup plus mélodiques, les thèmes sont nombreux, diversifiés et chantants, à caractère populaire.
Ces quatuors n'ont pas l'écrasante perfection des derniers, ils n'ont pas encore acquis la forme définitive, mais il sont remplis d'une fraîcheur, d'une tendresse et d'une grâce exquises, qui les rendent infiniment spirituels et attachants. Ils sont tous très réussis, ma préférence va peut-être vers le second, d'une beauté très homogène.
Continuons à rappeler que ces quatuors comme la plupart des autres sont des oeuvres majeures de l'histoire de la musique de chambre, même s'ils n'ont pas la place qui leur revient.

Discographie :

Les Mosaïques sont à recommander en premier lieu, pour les mêmes raisons que celles évoquées plus haut: très belle distinction, grande classe, beaux instruments...



Les Lindsays ont une lecture radicalement différente qui peut parfois poser problème: leur inventivité, leur excentricité, leur panache, conduisent à une prise de risque qui peut se retourner contre eux. Parfois un peu débraillés, j'aime cependant leur engagement même s'il conduit parfois à passer à côté de certains aspects des oeuvres par trop de brusquerie, de rapidité...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 14 Nov 2007 - 10:33

C'est fou la masse de chefs d'oeuvres qu'a pu écrire Haydn ! Entre les quatuors et les symphonies, c'est déjà énorme ! Vraiment, son génie est est méestimé ! Il devrait être aussi vénéré que Mozart ! J'espère que l'année anniversaire en 2009 sera à la hauteur de son génie !

J'ai assisté la semaine dernière à la leçon de musique de Zygel sur Haydn au théatre du chatelet. C'était vraiment bien (comme nombreuses de ses leçons) et s'était particulièrement axé sur les quatuors (Avec le quatuor Ebène que je trouve très bon en passant).
J'ai donc pu commencer à entrevoir le génie de ces oeuvres. Analyse des "quintes" de "l'empereur" pour l'opus 76 et de quelques autres.
En attendant de pouvoir m'offrir quelques disques, j'ai trouvé ça génial comme approche.

Merci Sofro pour cette présentation des différents opus ! C'est une mine d'or ces quatuors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mer 14 Nov 2007 - 22:24

123Niko a écrit:
C'est fou la masse de chefs d'oeuvres qu'a pu écrire Haydn ! Entre les quatuors et les symphonies, c'est déjà énorme ! Vraiment, son génie est est méestimé ! Il devrait être aussi vénéré que Mozart ! J'espère que l'année anniversaire en 2009 sera à la hauteur de son génie !

J'ai assisté la semaine dernière à la leçon de musique de Zygel sur Haydn au théatre du chatelet. C'était vraiment bien (comme nombreuses de ses leçons) et s'était particulièrement axé sur les quatuors (Avec le quatuor Ebène que je trouve très bon en passant).
J'ai donc pu commencer à entrevoir le génie de ces oeuvres. Analyse des "quintes" de "l'empereur" pour l'opus 76 et de quelques autres.
En attendant de pouvoir m'offrir quelques disques, j'ai trouvé ça génial comme approche.

Merci Sofro pour cette présentation des différents opus ! C'est une mine d'or ces quatuors !


123Niko... un gramme de finesse dans un monde de brutes... Cool


J'aurais dû faire une présentation générale et préciser en effet deux points:
1/ l'incroyable qualité globale de la production de Haydn. Sur près de la cinquantaine de quatuors que je connais, tous sont excellents, un grand nombre franchement géniaux. A rapprocher avec la qualité des symphonies. Haydn est incontestablement avec Bach le génie le plus prolifique de l'histoire de la musique.
2/ la richesse de l'écriture de ses quatuors: tous se prêtent à une analyse musicologique approfondie passionnante. Ces oeuvres fraîches et légères en apparence masquent une réelle complexité et un sens caché (V les analyses passionnées de Vignal dans son livre sur Haydn). Parfois leur substance ne se révèle qu'à l'issue de nombreuses écoutes et confrontations de versions.

Bref les quatuors de Haydn, c'est un pilier fondamental de la musique de chambre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Jeu 15 Nov 2007 - 15:11

J'ai emprunté mon 1er disque des quatuors de Haydn à la discothèque:
L'opus 76 n°3 l'Empereur et l'opus 33 n°2 par le Quatuor Italiano. Enregistrement de 1965.
L'aventure commence Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polonsky
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 186
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Dim 18 Nov 2007 - 18:38

123Niko a écrit:
J'ai pas trouvé de fil existant sur ces quatuors ! Ca m'étonne quand même...
Bref, Je cherche un belle version de l'opus 76, avec le fameux ré mineur "Les quintes". Une idée ?

Pour qui voudrait découvrir l'ensemble des quatuors (qui sont presque tous formidables), je signale aussi l'intégrale du Angeles string quartet (Philips). Sa disponibilité en France est improbable, mais on trouve aisément ce coffret sur le web.

Si on peut à l'unité trouver mieux (pour l'opus 76 je préfère à titre personnel le giovane quatuor italiano chez Claves), l'ensemble est tout de même à conseiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 12:20

123Niko a écrit:
J'ai emprunté mon 1er disque des quatuors de Haydn à la discothèque:
L'opus 76 n°3 l'Empereur et l'opus 33 n°2 par le Quatuor Italiano. Enregistrement de 1965.
L'aventure commence Mr. Green
(C'est une longue aventure !)
Les Italiano dans Haydn, c'est assez spectaculaire: il faut voir comme ils font exploser le finale de "l'alouette", c'est étonnant instrumentalement (comme tout ce que font les Italiano). C'est un disque impressionnant.



Polonsky a écrit:
Pour qui voudrait découvrir l'ensemble des quatuors (qui sont presque tous formidables), je signale aussi l'intégrale du Angeles string quartet (Philips). Sa disponibilité en France est improbable, mais on trouve aisément ce coffret sur le web.

Je ne connais pas cette intégrale dont on dit souvent du bien, d'après la lecture des extraits audio sur Amazon, sa réputation a l'air d'être méritée.



A signaler cet excellent disque pas très facile à trouver: le quatuor Hagen dans deux quatuors célèbres de Haydn: l'opus 64 n°5 "l'alouette" et l'opus 74 n°3 "le cavalier".
Un Haydn très fin, très spirituel, et une belle facture instrumentale.



En opus isolés, je n'aime guère les Berg qui manquent de grâce à mon goût. (Pourtant leurs Mozart sont très réussis...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9893
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 13:37

sofro a écrit:
En opus isolés, je n'aime guère les Berg qui manquent de grâce à mon goût. (Pourtant leurs Mozart sont très réussis...)


J'adhère bien à leur vision pourtant, il y a peut-être une sorte de sevérité ou d'austérité qui rebute, mais j'aime beaucoup leur son, leur équilibre, leur précision. Dans l'opus 76, la constuction des quatuors est passionnante à suivre de seconde en seconde, et quelle énergie ! J'adore !


Le quatuor Hagen c'est bien gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Liana
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 14:19

sofro a écrit:

A signaler cet excellent disque pas très facile à trouver: le quatuor Hagen dans deux quatuors célèbres de Haydn: l'opus 64 n°5 "l'alouette" et l'opus 74 n°3 "le cavalier".
Un Haydn très fin, très spirituel, et une belle facture instrumentale.



En opus isolés, je n'aime guère les Berg qui manquent de grâce à mon goût. (Pourtant leurs Mozart sont très réussis...)

C'est vrai, le disque Haydn / Hagen est miraculeux. Quel dommage que ce quatuor qui donnait les plus grandes espérances, n'a pas tout à fait honoré ses promesses (je me souviens de leur premier séjour à Lockenhaus, le petit Clemens devait avoir 13 ou 14 ans, nous étions tous persuadés que nous avions devant nous l'un des quatuors qui allaient marquer noitre époque. Que s'est-il passé ? Je n'ai pas la réponse.)

Par ailleurs, je m'aligne sur Morloch, les Berg dans Haydn sont à mon sens incontournables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boursosmile.com
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 14:34

Morloch a écrit:
sofro a écrit:
En opus isolés, je n'aime guère les Berg qui manquent de grâce à mon goût. (Pourtant leurs Mozart sont très réussis...)


J'adhère bien à leur vision pourtant, il y a peut-être une sorte de sevérité ou d'austérité qui rebute, mais j'aime beaucoup leur son, leur équilibre, leur précision. Dans l'opus 76, la constuction des quatuors est passionnante à suivre de seconde en seconde, et quelle énergie ! J'adore !


Le quatuor Hagen c'est bien gentil.

Forcément, après Richter dans Chopin... Les Berg peuvent paraître gracieux...





D'ailleurs, tout peut paraître gracieux... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 14:36

Héééé, Messer Sofro, c'est pas un peu fini de folâtrer avec n'importe qui ! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9893
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 15:23

DavidLeMarrec a écrit:
avec n'importe qui ! Evil or Very Mad

Morlochone, a Davidetto :
e tu, serpente,
tu che d'un lou ravi ridi al dolore,
sii maledetto !!!!!!!!!!!


Davidetto [da sè colpito] :
(Che sento! orrore!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9893
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 17:26

sofro a écrit:
Morloch a écrit:
sofro a écrit:
En opus isolés, je n'aime guère les Berg qui manquent de grâce à mon goût. (Pourtant leurs Mozart sont très réussis...)


J'adhère bien à leur vision pourtant, il y a peut-être une sorte de sevérité ou d'austérité qui rebute, mais j'aime beaucoup leur son, leur équilibre, leur précision. Dans l'opus 76, la constuction des quatuors est passionnante à suivre de seconde en seconde, et quelle énergie ! J'adore !


Le quatuor Hagen c'est bien gentil.

Forcément, après Richter dans Chopin... Les Berg peuvent paraître gracieux...


D'ailleurs, tout peut paraître gracieux... siffle

Non, les Berg ne sont pas gracieux, enfin ce n'est pas leur caractéristique principale ce ne sont pas non plus des bucherons, pas plus que Richter dans Chopin, mais je ressens dans leur jeu comme une clarté extrème, en phase avec la musique. Ils soulignent l'architecture de Haydn avec intelligence, sans que jamais cela ne se transforme en cours de musique.

Evidemment quand on aime les Hagen dans Haydn, ensuite tout peut paraître violent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85792
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 19:38

Morloch a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
avec n'importe qui ! Evil or Very Mad

Morlochone, a Davidetto :
e tu, serpente,
tu che d'un lou ravi ridi al dolore,
sii maledetto !!!!!!!!!!!


Davidetto [da sè colpito] :
(Che sento! orrore!)
Quel Ravi maledivami... O natura ! O forumi ! Vil Brillante contradittore mi faceste voi ! O rrrrabbia ! Esser ammiratto ! O rrrrabbia ! Esser scintillante ! Non dover, non poter altro che contradire ! Il retaggio d'ogn'uom m'è tolto... l'asseeeeeeeeeentim-e-e-nto !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   Mar 20 Nov 2007 - 23:10

Que faites-vous ici?

Vous êtes des enfants. Morloch, ne te penche pas ainsi sur l'humeur trolleuse de David, tu vas succomber... Vous ne savez pas qu'il est tard ? Il est près de minuit. Ne jouez pas ainsi dans l'obscurité. Vous êtes des enfants... Quels enfants!... Quels enfants!


Sofraud ou le drame de la jalousie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les quatuors de Haydn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les quatuors de Haydn
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les quatuors de Haydn
» Les Quatuors dédiés à Haydn ( Mozart )
» Mozart: quatuors à cordes dédiés à Haydn
» Joseph Haydn-Symphonies
» Franz Krommer (1759-1831)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: