Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Schoenberg - Opéras et oratorios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Ven 12 Mar 2010 - 22:06

Ah oui Ozawa(pour mac Craken) et Chailly ou Abbado(Jerusalem chante sur les deux).

De bonnes versions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 0:31

Cololi a écrit:
et puis Lakes a franchement un très beau timbre.

ça alors ! Shocked Je ne connais pas cet enregistrement, mais c'est un vrai scoop ! C'était avant ou après son Siegmund avec Levine ? Là, le timbre était très très ingrat ! un sommet du genre !
En même temps, en Waldemar j'aime beaucoup McCracken, dont le timbre n'est vraiment pas formidable mais convient parfaitement à cette partition. Alors, qui sait ? Lakes y fait peut-être des merveilles. Tu excites ma curiosité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 2:50

Je suis vers la fin de la 1ère partie et cette version Chailly est vraiment enthousiasmante, sans défaut aucun.

Jerusalem et Dunn sont parfaits (même si cette dernière n'a pas une personnalité vocale hors du commun), l'orchestre de Chailly est absolument sublime, encore plus que Levine ou Ozawa, mais il faut préciser qu'il ne s'agit pas comme certains commentaires peuvent le laisser penser de superbes cordes qui écrasent tout, au contraire ça reste très détaillé. (il suffit d'écouter le prélude)
Mais surtout tout s'enchaîne avec un naturel confondant, la façon dont le 2è lied de Tove (Sterne jubeln) s'enchaîne par rapport au précédent par exemple, alors que chez Boulez ça restait un peu statique, ici quand ça s'emballe ça s'emballe vraiment, Chailly ne s'en prive pas!
Ca me paraît d'ailleurs être la version la plus rapide (en tout cas parmi celles que je connais, soit Ozawa, Levine, Boulez, Sinopoli et Chailly), sans que ça soit jamais bousculée, mais du coup le côté très romantique de la direction de Chailly est contrebalancé par la modernité des harmonies qui s'enchaînent parfois plus vite ici qu'ailleurs.
Ah oui et Jerusalem est superbe, très nuancé et tout et tout. Smile (même si le legato ne vaut pas tout à fait celui de Heppner chez Levine)
M'enfin le top c'est bien évidemment Fassbaender, poignante et hyper-expressive comme on pouvait s'y attendre. (je préfère même à Meier!)
En plus le timbre est bizarre, même Guillaume devrait aimer. Mr.Red


Dernière édition par Xavier le Sam 13 Mar 2010 - 2:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 2:51

Hippolyte a écrit:
Cololi a écrit:
et puis Lakes a franchement un très beau timbre.

ça alors ! Shocked Je ne connais pas cet enregistrement, mais c'est un vrai scoop ! C'était avant ou après son Siegmund avec Levine ? Là, le timbre était très très ingrat ! un sommet du genre !
En même temps, en Waldemar j'aime beaucoup McCracken, dont le timbre n'est vraiment pas formidable mais convient parfaitement à cette partition. Alors, qui sait ? Lakes y fait peut-être des merveilles. Tu excites ma curiosité !

Mais Cololi aime aussi Lakes dans la Walkyrie de Levine, donc ce n'est peut-être pas foncièrement différent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 3:13

Xavier a écrit:
Mais Cololi aime aussi Lakes dans la Walkyrie de Levine, donc ce n'est peut-être pas foncièrement différent...

affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 3:14

Hippolyte a écrit:
Xavier a écrit:
Schoenberg: Gurrelieder/Chailly

J'écoute à faible volume et pourtant à peine le prélude terminé j'ai déjà l'impression que c'est la meilleure version que j'aie pu entendre.

C'est assurément superbe. L'une des quelques meilleures versions. La seule chose que je reproche à l'orchestre de Chailly, c'est d'être très plastique, laissant le sentiment de quelque chose d'assez artificiel. Mais bon, j'aime beaucoup quand même.

Oui c'est sublimement beau mais je n'arrive pas à prendre ça pour un défaut. Mr.Red

Parce que je trouve que ça ne se contente pas d'être beau, c'est vivant et passionné, ça décolle vraiment contrairement à Boulez qui se contente d'être clair et précis, mais en fait un peu ennuyeux sur la durée.
Du point de vue de la direction c'est la version qui m'emballe le plus. (juste devant Ozawa et Levine)

(Pour Lakes on va être HS, pour ma part je trouve le timbre ni très beau ni laid, c'est un bon Siegmund à mon sens... (mais on est vraiment HS Smile )


Dernière édition par Xavier le Sam 13 Mar 2010 - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 3:25

Xavier a écrit:
Oui c'est sublimement beau mais je n'arrive pas à prendre ça pour un défaut. Mr.Red

Non, pas vraiment un défaut, mais on entend le travail sur les timbres de l'orchestre, on entend beaucoup les intentions de la direction, ce qui ne l'empêche pas d'être "vivante et passionnée" en effet, mais je reste plus extérieur, spectateur admiratif. Mais je pinaille, d'autant qu'on entend des choses qu'on n'entend pas ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 10:25

Hippolyte a écrit:
Xavier a écrit:
Mais Cololi aime aussi Lakes dans la Walkyrie de Levine, donc ce n'est peut-être pas foncièrement différent...

affraid

Ah oui j'aime beaucoup son Siegmund. Enfin un Siegmund au beau timbre et non braillard.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 12:22

Hippolyte a écrit:
Xavier a écrit:
Mais Cololi aime aussi Lakes dans la Walkyrie de Levine, donc ce n'est peut-être pas foncièrement différent...

affraid
C'est effectivement... surprenant. Parce qu'autant la nasalité chaude de Domingo, je veux bien, autant ce pif américain-là, grimaçant... Confused C'est pas horrible du tout, mais pas franchement gracieux non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 12:23

Cololi a écrit:
Hippolyte a écrit:
Xavier a écrit:
Mais Cololi aime aussi Lakes dans la Walkyrie de Levine, donc ce n'est peut-être pas foncièrement différent...

affraid

Ah oui j'aime beaucoup son Siegmund. Enfin un Siegmund au beau timbre et non braillard.
Heu... qui braille ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 12:50

Heureusement que j'ai précisé le HS... (mais vous êtes des pipelettes, vous ne pouvez pas vous empêcher de répondre hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 13:06

J'ai lu hier avant ton message et j'ai pas lu ce que tu as écrit ensuite. Embarassed pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 13 Mar 2010 - 15:15

Xavier a écrit:
Je suis vers la fin de la 1ère partie et cette version Chailly est vraiment enthousiasmante, sans défaut aucun.

Jerusalem et Dunn sont parfaits (même si cette dernière n'a pas une personnalité vocale hors du commun), l'orchestre de Chailly est absolument sublime, encore plus que Levine ou Ozawa, mais il faut préciser qu'il ne s'agit pas comme certains commentaires peuvent le laisser penser de superbes cordes qui écrasent tout, au contraire ça reste très détaillé. (il suffit d'écouter le prélude)
Mais surtout tout s'enchaîne avec un naturel confondant, la façon dont le 2è lied de Tove (Sterne jubeln) s'enchaîne par rapport au précédent par exemple, alors que chez Boulez ça restait un peu statique, ici quand ça s'emballe ça s'emballe vraiment, Chailly ne s'en prive pas!
Ca me paraît d'ailleurs être la version la plus rapide (en tout cas parmi celles que je connais, soit Ozawa, Levine, Boulez, Sinopoli et Chailly), sans que ça soit jamais bousculée, mais du coup le côté très romantique de la direction de Chailly est contrebalancé par la modernité des harmonies qui s'enchaînent parfois plus vite ici qu'ailleurs.
Ah oui et Jerusalem est superbe, très nuancé et tout et tout. Smile (même si le legato ne vaut pas tout à fait celui de Heppner chez Levine)
M'enfin le top c'est bien évidemment Fassbaender, poignante et hyper-expressive comme on pouvait s'y attendre. (je préfère même à Meier!)
En plus le timbre est bizarre, même Guillaume devrait aimer. Mr.Red

Je suis complétement d'accord, l'orchestre est sensuel et crémeux avec les effets de moirures et de réfraction qui manquent tant chez Boulez.

Siegfried Jerusalem est excellent (un chouilla moins de charme qu'Heppner mais on pinaille),il à cet aigu un peu dur qu'on lui connait chez Wagner dans les passages tendus, mais c'est toujours très maitrisé, la voix ne part jamais en vrille comme chez Jess thomas.

Susan Dunn est jolie comme un ange et Chailly lui cisèle un bel écrin.

Le reste du cast est à l'avenant.

C'est magnifique. sunny

Xavier a écrit:
Hippolyte a écrit:
Xavier a écrit:
Schoenberg: Gurrelieder/Chailly

J'écoute à faible volume et pourtant à peine le prélude terminé j'ai déjà l'impression que c'est la meilleure version que j'aie pu entendre.

C'est assurément superbe. L'une des quelques meilleures versions. La seule chose que je reproche à l'orchestre de Chailly, c'est d'être très plastique, laissant le sentiment de quelque chose d'assez artificiel. Mais bon, j'aime beaucoup quand même.

Oui c'est sublimement beau mais je n'arrive pas à prendre ça pour un défaut. Mr.Red

Parce que je trouve que ça ne se contente pas d'être beau, c'est vivant et passionné, ça décolle vraiment contrairement à Boulez qui se contente d'être clair et précis, mais en fait un peu ennuyeux sur la durée.
Du point de vue de la direction c'est la version qui m'emballe le plus. (juste devant Ozawa et Levine)

(Pour Lakes on va être HS, pour ma part je trouve le timbre ni très beau ni laid, c'est un bon Siegmund à mon sens... (mais on est vraiment HS Smile )

L'orchestre a beaucoup de relief, c'est un vrai régal.
La prise de son Decca aide beaucoup faut dire...
Peut être un chouilla moins de chaleur que la version Ozawa, mais c'est vraiment histoire de pinailler (Chailly c'est la fournaise lorsque l'on sort de Boulez Laughing ).

Une version immense. king king king

Hippolyte a écrit:
Xavier a écrit:
Oui c'est sublimement beau mais je n'arrive pas à prendre ça pour un défaut. Mr.Red

Non, pas vraiment un défaut, mais on entend le travail sur les timbres de l'orchestre, on entend beaucoup les intentions de la direction, ce qui ne l'empêche pas d'être "vivante et passionnée" en effet, mais je reste plus extérieur, spectateur admiratif. Mais je pinaille, d'autant qu'on entend des choses qu'on n'entend pas ailleurs.

Et si je vous dis qu'on entend encore plus de choses chez Gielen que chez Chailly?... alien

Mon trio de rêve demeure Ozawa, Chailly et Gielen:Ozawa pour le lyrisme et la chaleur, Chailly pour la beauté et l'allant, Gielen pour le détail et le relief.

Je vous reparle très bientôt de la version Levine. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 14 Mar 2010 - 14:58

Mes impressions sur la version Levine des Gurrelieder.


Prélude assez sobre, bien mené…moins scintillant que dans d’autres versions, mais une approche nimbée de pudeur qui fonctionne parfaitement.

Une version plutôt lente dans l'ensemble.

Ben Heppner est magique (peut être le Waldemar le plus avenant et charmeur).Un vrai régal. cool-blue


Chant enveloppant et chaleureux de Deborah Voigt, on est cependant en droit de déplorer chez elle un vibrato un peu aigre.

Lecture moins colorée que celle d' Ozawa ou Chailly, mais loin de la froideur grisâtre boulezienne.

Pas mal de sensualité (la battue plutôt lente aide bien).
On entend presque que les cordes.
Je perçois un leger manque de chatoiement et d'onctuosité, mais les cordes sont vraiment belles... assez Wagneriennes…
Des Gurrelieder versant Nuit Transfigurée pourrait on dire… bounce

Le lied de Waldtaube n'est pas très bien amené (selon moi ça manque de narquoiserie).
Bien evidemment, Meier c’est merveilleusement chanté…bien dramatisé(peut être un peu trop serieux et apocalyptique dans le ton...[wagnerien ,quoi]...mais je chipote)
La sortie du lied manque un peu de malice et de legerté... le glas est bien rendu, lent et hieratique.

L' "Herr gott" est assez lent et lourd...très pesant.

La sequence du Paysan est vraiment bien menée (et il assure au chant)

On peut globalement souligner la très haute tenue du chant dans cette version. Very Happy

Le passage clownesque de l’entrée du bouffon sonne de façon un peu mécanique. Encore une fois, c’est parfaitement chanté.

La sortie du bouffon est, par contre, bien enlevée et reussie.

Le Recitant est certes un peu harangueur, mais rien à redire.

Choeur final plutôt étiré, plus contemplatif qu'exalté... l'impact n'en est en rien amoindri

Bref, une version qui fonctionne parfaitement.
(même si cette optique plutôt sobre n'est pas la mienne)

Interpretation idéale pour ceux qui ne supportent pas les lectures technicolor et orgiaques de l'oeuvre.

A cet égard, il me semble que Levine reussit parfaitement ce que Boulez a raté:des Gurrelieder sobres, mais pas fades. Smile


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Dim 14 Mar 2010 - 15:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 14 Mar 2010 - 15:01

Vous pourriez séparer et faire un fil Gurrelieder maintenant. hehe

Vous m'excuserez si je ne participe pas, mais j'ai déjà du mal à venir à bout de l'oeuvre, alors faire des comparaisons étayées entre les versions...

J'ai déjà dit mes goûts (Boulez et Levine) et pourquoi, au demeurant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 14 Mar 2010 - 15:04

Ah si, concernant Levine, je peux quand même dire qu'il s'agit d'une prise sur le vif contrairement aux autres versions, et aussi, contrairement aux autres, d'un chef qui n'est qu'invité épisodique de l'orchestre avec lequel il a joué une oeuvre aussi gigantesque. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 14 Mar 2010 - 15:20

DavidLeMarrec a écrit:
Ah si, concernant Levine, je peux quand même dire qu'il s'agit d'une prise sur le vif contrairement aux autres versions

La version Ozawa est un live ! (Boston, Symphony Hall, avril 1979)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 14 Mar 2010 - 15:21

Hippolyte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ah si, concernant Levine, je peux quand même dire qu'il s'agit d'une prise sur le vif contrairement aux autres versions

La version Ozawa est un live ! (Boston, Symphony Hall, avril 1979)
Ouimaisc'estungrosconcertinternationalquisentlestudioc'estpaspareil.

Ok, ça va, ça va, j'avais dit qu'il fallait pas que je parle de ces Gurre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 14 Mar 2010 - 15:24

DavidLeMarrec a écrit:
Hippolyte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ah si, concernant Levine, je peux quand même dire qu'il s'agit d'une prise sur le vif contrairement aux autres versions

La version Ozawa est un live ! (Boston, Symphony Hall, avril 1979)

Ouimaisc'estungrosconcertinternationalquisentlestudioc'estpaspareil.

Houlala, la mauvaise foi ! hehe

Citation :
Ok, ça va, ça va, j'avais dit qu'il fallait pas que je parle de ces Gurre.

tongue Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 15 Mar 2010 - 23:10

Je suis en train d'ecouter le Lied de Waldtaube en version isolée chanté par Jessye Norman et dirigé par Boulez.(Sur le disque Sony qui contient Erwartung et Le Pierrot Lunaire)

Shocked

Ca n'a quasiment plus rien a voir avec les Gurrelieder.

L'entrée est jouée avec une lenteur et un pointillisme qui evacue toute féerie, tout caractère narquois et joueur à la petite valse introductive...on est dans une petite danse macabre qui fait froid dans le dos... shaking

Je devrais être choqué et outré par une telle approche nocturne, lugubre et anti-hedoniste, mais dans le contexte du disque, je trouve cela très reussi et très coherent...comme une sorte de coda à Erwartung.
Et c'est superbement chanté par Norman.

Un très intelligent contrepied. thumleft

Par contre, pas sûr que j'aurai supporté l'intégralité des Gurre interpretés de la sorte. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 15 Mar 2010 - 23:26

Das ist kolossal !!! Smile

Un orchestre à la pointe-sèche et un grand chant funèbre. Le texte s'y prête très bien. Et finalement la partition d'orchestre aussi. Moi je trouve ça sublime (et je tiens à dire au passage que je ne trouve pas tout ce que fait Norman toujours magnifique (il y a des choses que je tais, oui oui...) ! Je le précise parce que je me doute qu'on pourrait le croire... Wink

Je ne connais pas les Gurrelieder de Boulez, y fait-il la même chose qu'ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 16 Mar 2010 - 11:32

J'en parle ici:
http://classik.forumactif.com/discographie-f2/schoenberg-operas-et-oratorios-t2134-160.htm

pour resumer, c'est (à mon sens) terne, monochrome, grisâtre, ennuyeux...dans cette optique sobre, Levine est préférable.

Mais je crois que David aime beaucoup cette version Boulez...il saura donc t'en dresser les louanges avec plus de chaleur que moi. Mr. Green


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Mar 16 Mar 2010 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 16 Mar 2010 - 11:35

Mais comme David n'aime pas les Gurrelieder... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 16 Mar 2010 - 11:45

CQFD Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 16 Mar 2010 - 16:19

Réecoute du Moise et Aron de Solti.

Solti dirige cela comme un opéra classique, avec beaucoup de naturel, sans agitation, ni expressionnisme trop ardent (à ce titre, c'est à un tout autre pôle que Gielen).

Et ça fonctionne parfaitement avec un cast de premier plan (Mazura bougonne un peu son Moise, mais rien de bien méchant, Landridge assure comme un chef en Aron et les rôles secondaires sont parfaitement tenus, le choeur est idéal) Cool

La preuve definitive que Solti est vraiment un grand chef d'opéra. king

A ma connaissance, il n'est pas un spécialiste de Schoenberg et il arrive a rendre vivante cette oeuvre d'une difficulté extrême d'execution (Boulez lui-même s'y est cassé les dents par deux fois Mr. Green ).

Chapeau bas! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Mar 2010 - 12:06

Oui, c'est d'un lyrisme doux, une bonne porte d'entrée pour ne pas être effrayé. On pourrait imaginer qu'il passerait à côté totalement de l'articulation de cette musique, et au contraire, c'est très lisible. Solti est décidément surprenant : c'est la même chose avec ses Bach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Mar 2010 - 12:09

arnaud bellemontagne a écrit:
J'en parle ici:
http://classik.forumactif.com/discographie-f2/schoenberg-operas-et-oratorios-t2134-160.htm

pour resumer, c'est (à mon sens) terne, monochrome, grisâtre, ennuyeux...dans cette optique sobre, Levine est préférable.

Mais je crois que David aime beaucoup cette version Boulez...il saura donc t'en dresser les louanges avec plus de chaleur que moi. Mr. Green
Oui, j'aime beaucoup, parce que c'est plus mesuré, plus lisible que la moyenne (Chailly en particulier, je ne peux pas). Sans doute que la "grisaille" rend la sauce moins indigeste.

Après, si on veut du drame, Levine est idéal, et si on veut du spectaculaire, Ozawa fait ça comme un chef (oui, ça tombe bien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Mar 2010 - 12:56

Mais Chailly est pourtant tout aussi lisible que les autres, et heureusement ça n'est pas neutre comme Boulez, c'est vraiment inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Mar 2010 - 13:01

Xavier a écrit:
Mais Chailly est pourtant tout aussi lisible que les autres, et heureusement ça n'est pas neutre comme Boulez, c'est vraiment inspiré.
J'ai eu le même sentiment, moindre cependant, avec les autres que j'ai essayés.

C'est vraiment grâce à Boulez que j'ai pu entrer pour la première fois dans l'oeuvre.

Après ça, que Chailly soit détaillé et inspiré, je te crois sur parole, et d'autant plus facilement que c'est son habitude. Simplement, rien ne se passe avec moi.

Etpuisbon, les Gurrelieder, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Mar 2010 - 15:13

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est d'un lyrisme doux, une bonne porte d'entrée pour ne pas être effrayé. On pourrait imaginer qu'il passerait à côté totalement de l'articulation de cette musique, et au contraire, c'est très lisible. Solti est décidément surprenant : c'est la même chose avec ses Bach.

Completement d'accord, version idéale pour le débutant même si Gielen est plus ebouriffant et detaillé. Solti fait de Moise et Aron un quasi Oratorio qui tient parfaitement la route.

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Mais Chailly est pourtant tout aussi lisible que les autres, et heureusement ça n'est pas neutre comme Boulez, c'est vraiment inspiré.
J'ai eu le même sentiment, moindre cependant, avec les autres que j'ai essayés.

C'est vraiment grâce à Boulez que j'ai pu entrer pour la première fois dans l'oeuvre.

Après ça, que Chailly soit détaillé et inspiré, je te crois sur parole, et d'autant plus facilement que c'est son habitude. Simplement, rien ne se passe avec moi.

Etpuisbon, les Gurrelieder, quoi.

Evidemment 100 fois d'accord avec Xavier a propos de Chailly:vraiment une des toutes meilleures versions des Gurrelieder...peut être la plus equilibrée de toutes.

C'est vraiment grâce à Boulez que j'ai pu sortir pour la première fois de l'oeuvre. hehe

Etpuisbon, les Gurrelieder, quoi king king king king king king king

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 20:56

Quelle est la version où l'on trouve les solistes les plus prestigieux ? (notamment pour Tove et Waldemar)

McCracken c'est trés bien, mais j'aimerais voir ce que d'autres font dans ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:02

Essaie Chailly, avec Jerusalem en Waldemar, et Fassbaender en Waldtaube, et Hotter en Sprecher. Et Susan Dunn en Tove est très bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:05

De plus, ma galanterie naturelle m'empêchera de donner un nom plus précisément, mais tu éviteras le mal à la tête que peut donner une certaine soliste de cet enregistrement Ozawa. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:06

Je viens d'écouter Chailly, c'était vraiment magnifique, surtout pour Jerusalem en Waldemar (géant) et Fassbaender en colombe (toujours plein d'ironie). Susann Dunn est très bien mais sans grand chose de plus, en tout cas je n'ai rien remarqué de spécial.

Choeurs magnifique, un petit bémol pour Hotter en récitant, c'est pas passionnant... du coup pour la partie récitée j'ai zappé chez Osawa que j'avais entendu sur FM hier, avec Klemperer en récitant, beaucoup plus vivant que Hotter ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 864
Age : 48
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:17

Des goûts et des couleurs...j'avais entendu Klemperer (Ozawa) en comparaison directe avec 5 autres (dont Hotter (Chailly)) dans la Tribune de FM, et c'était - et de loin - ce dernier qui m'enthousiasmait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:18

Octavian a écrit:
De plus, ma galanterie naturelle m'empêchera de donner un nom plus précisément, mais tu éviteras le mal à la tête que peut donner une certaine soliste de cet enregistrement Ozawa. siffle

Norman ou Troyanos te donnent mal à la tête ? Shocked zut alors ! Peut-être préfères-tu Deborah Voigt... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:25

Hippolyte a écrit:
Octavian a écrit:
De plus, ma galanterie naturelle m'empêchera de donner un nom plus précisément, mais tu éviteras le mal à la tête que peut donner une certaine soliste de cet enregistrement Ozawa. siffle

Norman ou Troyanos te donnent mal à la tête ? Shocked zut alors ! Peut-être préfères-tu Deborah Voigt... Laughing
Non, Octavian n'est un fake de DLM. tutut

En plus, plutôt que Voigt dans les années où elle l'a enregistré, je choisis Norman non seulement sans hésiter, mais avec enthousiasme. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:27

Ah tiens, j'ai vu une version Gielen avec Dean Smith. J'y jetterais bien un oeil...

Et il n'y a pas de versions antérieures à 1965-1970 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:29

Tu vois, Octavian, même David ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:31

Guillaume a écrit:
Ah tiens, j'ai vu une version Gielen avec Dean Smith. J'y jetterais bien un oeil...

Lis plus haut...

Guillaume a écrit:
Et il n'y a pas de versions antérieures à 1965-1970 ?

Si si, on va te trouver une version bien pourrie, t'en fais pas. Smile

Tiens c'est cadeau: http://www.amazon.fr/Schoenberg-Gurrelieder-Complete-Germany/dp/B000E3LJBC/ref=sr_1_13?ie=UTF8&s=music&qid=1269804681&sr=1-13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:35

Oui, il y a la version Leibowitz et une plus ancienne de Stokowski.
http://en.wikipedia.org/wiki/Gurre-Lieder

La version Kubelik m'a paru vraiment très décevante lorsqu'elle a été présentée sur FM à la Tribune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:36

Mais il n'y a pas de version Wunderlich/Nilsson/Ludwig/Hotter/Böhm ??

Par contre, il y a une version par Kegel avec le plus grand ténor de tous les temps :













Manfred Jung


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:38

Tiens, je croyais qu'il n'avait enregistré qu'un disque? siffle

Bon allez, il faudrait peut-être arrêter là le flood...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:39

Guillaume a écrit:
Mais il n'y a pas de version Wunderlich/Nilsson/Ludwig/Hotter/Böhm ??

Non, et c'est un scandale ! De quoi émettre une protestation officielle ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 21:46

Hippolyte a écrit:
Guillaume a écrit:
Mais il n'y a pas de version Wunderlich/Nilsson/Ludwig/Hotter/Böhm ??

Non, et c'est un scandale ! De quoi émettre une protestation officielle ! Mr. Green

Ca permettra à Guillaume d'écouter d'autres chanteurs

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 28 Mar 2010 - 23:47

Guillaume a écrit:
Quelle est la version où l'on trouve les solistes les plus prestigieux ? (notamment pour Tove et Waldemar)

McCracken c'est trés bien, mais j'aimerais voir ce que d'autres font dans ce rôle.

Lis les pages précédentes Guillaume, on y a detaillé les versions principales. Wink

Pour aller vite, tu as Chailly qui est peut être la plus equilibrée (Cast, Direction, Prise de son), Gielen qui est la plus detaillée (un relief sonore tout simplement pas croyable:une version en 3D alien ) et Levine dans une optique un peu moins colorée et plus tristanesque (très en cordes cette version) mais qui tient parfaitement la route (avec un magnifique Ben Heppner en Waldermar).
La version Boulez est plutôt terne et pas bien passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 8:13

Pour les verdiens, il faut peut-être la version Ferencsik dont Hippolyte, je crois, avait déjà parlé, avec Martina Arroyo. Je ne l'ai pas mais Young est généralement excellent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 17:15

Le problème de cette version, c'est qu'on ne la trouve plus que difficilement, d'occasion et chère.
Une fois qu'on l'a, on se rend compte que c'est une très bonne version avec une magnifique Arroyo en Tove et une Baker des grands jours en ramier, et un très grand Julius Patzak. Alexander Young est souvent très bien, un peu fade au début, puis fort bien caractérisé. La direction suit le même chemin, assez changeante, très lente au début, puis beaucoup plus vive et passionnée. C'est vraiment une version intéressante si vous tombez dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 17:21

Merci de ces précisions Hippolyte. Very Happy
Sinon sur le plan orchestral c'est une lecture plutôt detaillée et colorée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 18:31

arnaud bellemontagne a écrit:
Merci de ces précisions Hippolyte. Very Happy
Sinon sur le plan orchestral c'est une lecture plutôt detaillée et colorée ?

C'est très éloigné de Chailly par exemple. C'est assez "wagnérien", plutôt fondu dans une pâte orchestrale et très dramatique, jouant sur les contrastes rythmiques plus que sur les couleurs et les timbres. Je viens de réécouter le début ; la première intervention de Waldemar est lente, c'est suprenant, et l'orchestre est comme nimbé, mais dès la 2e intervention les arêtes sont accentuées, le rythme est vigoureux, presque âpre : ce contraste a sa force, Ferencsik joue clairement un drame qui trouve son apogée dans le chant du ramier très pathétique de Baker. Il faudrait que je réécoute tout, mais rien à voir avec la direction analytique de Chailly. La prise de son est certes moins flatteuse aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   

Revenir en haut Aller en bas
 
Schoenberg - Opéras et oratorios
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Schoenberg - Opéras et oratorios
» Arnold Schoenberg (1874-1951)
» Gurrelieder de Schoenberg
» Mendelssohn: Oratorios (Elias ; Paulus)
» Schoenberg - Discographie sélective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: