Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Schoenberg - Opéras et oratorios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 22:44

La version de Kegel des Gurrelieder. On dira qu'elle vaut le coup d'oreille pour la direction orchestrale et les beaux chœurs. Evidemment, les solistes ne valent pas ceux de la version Ozawa… Mais l'orchestre est habité, il y a une véritable vision de l'œuvre. Quel chef, ce Kegel, perdu en Allemagne de l'Est et que personne ou presque ne connaît de ce côté du monde occidental.
Bon, je vais être sincère, j'aime bien les Gurrelieder, mais sans plus. Je n'y apprends rien, impression de déjà vu, familiarité. Cela fait plus de 20 ans que je l'écoute une ou deux fois par an… et je n'y ai jamais accroché plus que cela. Cela m'a toujours moins plu que Mahler. Bien sûr, les lied sont très beaux, entendons-nous, mais je n'y trouve pas la profondeur émotionnelle que je peux ressentir avec Mahler. Les solos de mezzo me font fondre tout de même, et je pense que j'irai acheter la version avec Fassbaender, car je l'adore…

Ecouté aussi Moses und Aron. C'est plus aride, difficile à tenir sur la longueur, demandant une écoute vraiment active mais quel plaisir si l'on arrive à s'y faire. Je comprends que certains trouvent cela un peu uniforme, ça l'est en apparence. Mais musicalement, c'est beaucoup plus profond que les Gurre, à mon avis. On trouve ici le Schönberg novateur - mais là encore, je préfère de très loin le langage de Berg, tant Wozzeck que Lulu.
La version Kegel : Werner Haseleu, Reiner Goldberg, Rundfunk-Sinfonie-Orchester Leipzig. Les chœurs, encore une fois sont époustouflants. Haseleu a une présence formidable en Moïse, vrai patriarche, il fait peur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 23:09

Merci de ces precisions Marie fran et Hippolyte! Very Happy
D'après ce que tu dis Hippolyte, la version Kegel à l'air plus proche de celle de Levine.Tu dis Chailly analytique, je l'entends plus dans le sens "detaillé" que "froid et distant" parce que il y a vraiment de la vie chez Chailly je trouve.

Mariefran, je comprends tout à fait tes impressions de "déjà vu" à l'ecoute des Gurrelieder.
Ca confirme ce que j'ai déjà dit à maintes reprises: c'est vraiment une vaste synthése du post-romatisme...et ce point constitue une des sources de ma fascination pour l'oeuvre:avec les Gurrelieder on a du Wagner, du Mahler et du Strauss pour le prix d'un. Cool

Effectivement ça n'est pas d'une originalité foudroyante, même si l'ecriture en strates de Schoenberg reste très typée.

Oui, il faut foncer sur la version Chailly( avec Fassebaender): c'est une des meilleures! thumleft

Ah Moise et Aron!
Le dernier grand manifeste artistique de Schoenberg. farao
Plus âpre que les Gurrelieder c'est evident , mais il y a beaucoup de couleurs et un luxe inoui de details;l'orchestration est fabuleuse, quant à l'ecriture chorale elle se passe de commentaires... king king king

Je suis d'accord avec toi, musicalement parlant ça va plus loin que les Gurrelieder, c'est beaucoup plus audacieux...mais c'est normal: les Gurrelieder correspondent à la première période de Schoenberg et Moise à la dernière.
Néanmoins, les deux oeuvres ont des points communs:l'ecriture en relief, la profusion thematique, le souffle épique, la richesse d'idées presque excessive,une ampleur colossale, une grande difficulté d'execution...

Merci MarieFran pour ce petit mot au sujet de la version Kegel, je vais essayer de mettre la main dessus. bounce
De mon côté je te conseille la version Gielen qui est totalement renversante:de la braise! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 23:40

L'ennui, c'est que c'est moins bien que 1) Wagner 2) Mahler 3) Strauss… Mr.Red

Je vais chercher la version que tu me conseilles pour Moses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 23:50

Mariefran a écrit:
L'ennui, c'est que c'est moins bien que 1) Wagner 2) Mahler 3) Strauss… Mr.Red

C'est aussi autre chose; une synthèse je veux bien, mais c'est quand même différent, ce n'est pas une pâle copie de ces derniers. (surtout que Strauss n'avait écrit aucun opéra à cette date et Mahler seulement ses premières symphonies)
Et quand on connaît bien Schoenberg, on se rend compte que c'est déjà très schoenbergien en fait, on reconnaît sa patte comme on reconnaît celle de Scriabine dans les préludes opus 11 qui ne sont déjà plus du faux Chopin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 29 Mar 2010 - 23:55

C'était une plaisanterie, je sais bien tout cela Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 31 Mar 2010 - 15:27

Gurrelieder:

Polyeucte a écrit:

Je crois que je vais me laisser tenté par Ozawa ou Levine... j'hésite entre les deux...

Ozawa, Levine et Chailly (ma version préférée) se valent, à peu de choses près.
Tu n'as plus qu'à choisir en fonction de tes préférences vis-à-vis des chanteurs.
Et Levine ne se trouve pas à un prix aussi doux que les deux autres.
Si tu veux le livret, les choses se compliquent, mais tu peux trouver Ozawa ou Chailly (anciennes éditions avec livret) d'occas sur Marketplace par exemple.


Dernière édition par Xavier le Mer 31 Mar 2010 - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19003
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 31 Mar 2010 - 15:34

Xavier a écrit:
Gurrelieder:

Polyeucte a écrit:

Je crois que je vais me laisser tenté par Ozawa ou Levine... j'hésite entre les deux...

Ozawa, Levine et Chailly (ma version préférée) se valent, à peu de choses près.
Tu n'as plus qu'à choisir en fonction de préférences vis-à-vis des chanteurs.
Et Levine ne se trouve pas à un prix aussi doux que les deux autres.
Si tu veux le livret, les choses se compliquent, mais tu peux trouver Ozawa ou Chailly (anciennes éditions avec livret) d'occas sur Marketplace par exemple.

Merci! Je vais aller faire mon marché d'abord à la médiathèque... on verra pas la suite! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 31 Mar 2010 - 15:36

N.B. : La version Ozawa reprise dans la collection The Originals contient le livret en allemand, anglais et français.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 0:50

Bertram a écrit:
Pour les verdiens, il faut peut-être la version Ferencsik dont Hippolyte, je crois, avait déjà parlé, avec Martina Arroyo. Je ne l'ai pas mais Young est généralement excellent.


Hippolyte a écrit:
Le problème de cette version, c'est qu'on ne la trouve plus que difficilement, d'occasion et chère.
Une fois qu'on l'a, on se rend compte que c'est une très bonne version avec une magnifique Arroyo en Tove et une Baker des grands jours en ramier, et un très grand Julius Patzak. Alexander Young est souvent très bien, un peu fade au début, puis fort bien caractérisé. La direction suit le même chemin, assez changeante, très lente au début, puis beaucoup plus vive et passionnée. C'est vraiment une version intéressante si vous tombez dessus.

On peut tomber dessus sur Musicme. Smile
Ca a l'air sympa, mais à côté d'un Ozawa ou d'un Chailly, le fondu orchestral n'est pas tout à fait idéal dans le prélude... (les cors qui font "prout, prout"...) ce n'est que le prélude bien sûr. (si ça me plaît j'irai plus loin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 0:53

C'est sûr que l'orchestre n'est pas si beau que dans les deux versions que tu cites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 0:55

Le truc, c'est que je doute que Baker ça soit aussi beau que Meier, Troyanos ou Fassbaender!

Je ne vais pas parler trop vite non plus, si on évite de trop comparer, ça a l'air d'être une version qui se défend. (mais il y en a tellement d'excellentes!)


Sinon, j'ai beaucoup écouté Chailly, et je dois quand même émettre une réserve sur Jerusalem, que je trouve globalement superbe ici, mais il faut reconnaître une chose, c'est que ses aigüs sont vraiment criés, pas tenus, pas timbrés... à partir du la aigü, il pousse sa note comme il peut et c'est pas très beau. Rien d'horrible non plus, mais pour ceux qui veulent quelque chose de vraiment bien chanté, Heppner (chez Levine) est un cran au-dessus. (et aussi, Susan Dunn fait 3-4 portamenti un peu agaçants, mais bon, c'est une verdienne je crois!)


Dernière édition par Xavier le Sam 3 Avr 2010 - 1:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:05

Xavier a écrit:
Le truc, c'est que je doute que Baker ça soit aussi beau que Meier, Troyanos ou Fassbaender!

Je ne vais pas parler trop vite non plus, si on évite de trop comparer, ça a l'air d'être une version qui se défend. (mais il y en a tellement d'excellentes!)

Avec Baker, c'est assez lent, pas totalement propre, mais quelle présence, quel chant bouleversant ! ça ne dépasse pas Fassbaender, mais Troyanos assez facilement. A condition d'aimer Baker. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:11

Xavier a écrit:
ça a l'air d'être une version qui se défend. (mais il y en a tellement d'excellentes!)

Tant que ça ? Ozawa, Chailly, Levine (faut aimer Voigt), Abbado et puis ? Boulez pour faire plaisir à David Smile. Kubelik n'est pas terrible, Sinopoli est oubliable, Salonen est atroce. Je ne connais pas Rattle, c'est bien ? en tout cas l'affiche est belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:15

Oui, c'est bien mais ça ne me paraît pas au niveau des plus réussies.

Salonen atroce ? Ah, ah. Ca se trouve quelque part ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:16

Ozawa, Levine et Chailly, ça suffit amplement, non?
Je n'ai pas écouté Abbado, mais aucun doute que ça doit être superbe.
Et Arnaud a été dithyrambique sur Gielen!
Et Cololi aime Mehta. (mais il ne nous en a pas dit grand chose)

Enfin je vois vraiment pas le problème avec Voigt, en tout cas ici chez Levine... quel est-il exactement? C'est très bon à mon sens.


Dernière édition par Xavier le Sam 3 Avr 2010 - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:17

Xavier a écrit:
Ozawa, Levine et Chailly, ça suffit amplement, non?
Je n'ai pas écouté Abbado, mais aucun doute que ça doit être superbe.

Enfin je vois vraiment pas le problème avec Voigt, en tout cas ici chez Levine... quel est-il exactement? C'est très bon à mon sens.
Oui, c'est très bon, mais très fade aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:25

DavidLeMarrec a écrit:
Salonen atroce ? Ah, ah. Ca se trouve quelque part ? Very Happy

Cet intérêt pour une version ratée des GL est fort suspect, David ! What the fuck ?!?

Elle date de l'an dernier, j'en ai entendu des extraits à La Tribune, et c'était assez effrayant. Avec Isokoski, Stig Andersen, Monica Groop (ramier), Andreas Conrad et Barbara Sukowa en Sprecher. D'accord, ce sont des extraits, mais même si le reste est meilleur, je n'en veux pas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:27

Je me dis que si ça déplaît à ceux qui aiment, ça peut me plaire (surtout que Salonen, ce ne peut pas être raté).

Plus pervers encore, je me dis que des Gurrelieder déformés peuvent peut-être m'ouvrir des portes dans l'oeuvre, en disloquant un peu tout ça, en le rendant plus animé.

En fait, j'aimerais une version mal jouée, du type orchestre italien des années cinquante, ce serait intéressant. Peut-être aussi que les versions au disque sont trop léchées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:30

DavidLeMarrec a écrit:

En fait, j'aimerais une version mal jouée, du type orchestre italien des années cinquante, ce serait intéressant.

Bah... y a déjà la version Boulez qui remplit cet office, non?
Mal chantée en plus. (Thomas Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:48

Xavier a écrit:
Enfin je vois vraiment pas le problème avec Voigt, en tout cas ici chez Levine... quel est-il exactement? C'est très bon à mon sens.

Le timbre de mégère, bien ingrat. Quand on a les chanteuses qu'on a dans les autres versions, devoir s'infliger Voigt, surtout que là c'est déjà trop tard, moi j'évite de souffrir. Avec Sinopoli dans Ariane à Naxos, c'était encore supportable, surtout que le reste est magnifique, surtout l'orchestre, mais là ! Pour être sûr que je n'en fais pas une tête de turc je viens d'aller écouter des extraits sur Amazon, et c'est vraiment une souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:51

Bizarre, pour moi c'est vraiment pas un timbre ingrat, en tout cas c'est bien chanté, on ne peut pas dire le contraire.
Je comprends qu'on ne trouve pas ça passionnant, à la limite... m'enfin pas de quoi gâcher l'enregistrement!

Là j'ai dû arrêter la version Ferencsik à cause d'Arroyo par contre... (beaucoup de portamenti et c'est parfois bien faux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 1:52

Ah tiens, je me suis retenu de dire que c'était trop tôt. hehe La voix est devenue plus chaleureuse et surtout l'expression beaucoup plus mobile. Dans ces années-là, elle est assez ennuyeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 2:00

Xavier a écrit:
Bizarre, pour moi c'est vraiment pas un timbre ingrat, en tout cas c'est bien chanté, on ne peut pas dire le contraire.
Je comprends qu'on ne trouve pas ça passionnant, à la limite... m'enfin pas de quoi gâcher l'enregistrement!

Là j'ai dû arrêter la version Ferencsik à cause d'Arroyo par contre... (beaucoup de portamenti et c'est parfois bien faux)

Et moi qui aime bien Arroyo ! Very Happy M'en fiche un peu que ce soit faux de temps en temps, du moment que j'ai l'expression et la séduction de la voix !
Voigt c'est très bien chanté, je ne dis pas le contraire, c'est indéniable, et toujours très juste, mais ce timbre non je ne peux pas, et je ne comprends pas qu'on puisse ! Smile Et surtout quand j'entends sa Tove, je ne comprends vraiment pas que Waldemar soit sous le charme de cette mégère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 2:05

DavidLeMarrec a écrit:
Ah tiens, je me suis retenu de dire que c'était trop tôt. hehe La voix est devenue plus chaleureuse et surtout l'expression beaucoup plus mobile. Dans ces années-là, elle est assez ennuyeuse.

Shocked Tu plaisantes ? C'est de pire en pire. Je suis allé l'an dernier voir le Bal masqué de Bastille dans lequel elle chantait. Je suis parti à l'entracte en grande partie à cause d'elle. La voix est encore plus ingrate. A ce stade-là, l'expression devient grimaçante. Bon c'est vrai que la voir n'arrange rien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 2:12

Dans Verdi, elle n'a jamais très bien chanté. Je pensais à son évolution dans les grands rôles allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 9:20

Je viens de comparer les chœurs (vassaux et final) des versions Osawa et Chailly, c'est incroyable comme on ressent dix fois plus d'impact chez Chailly !
Effectivement en écoutant Osawa, je comprends que le chœur des vassaux puisse paraître assez anodin, mais en écoutant Chailly ça prend une toute autre ampleur, on entend distinctement chaque partie, il y a de la force... et les chœurs ne sont pas couverts par les cuivres comme chez Osawa, version dans laquelle on ne les entend qu'en fond (et c'est pareil pour le final !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 864
Age : 48
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 9:51

Les chœurs de la version Chailly, en effet, sont très impressionnants et procurent beaucoup de plaisir à l'écoute.
Le mixage, la prise de son, sont aussi en partie responsables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 3 Avr 2010 - 12:36

Xavier a écrit:


Sinon, j'ai beaucoup écouté Chailly, et je dois quand même émettre une réserve sur Jerusalem, que je trouve globalement superbe ici, mais il faut reconnaître une chose, c'est que ses aigüs sont vraiment criés, pas tenus, pas timbrés... à partir du la aigü, il pousse sa note comme il peut et c'est pas très beau. Rien d'horrible non plus, mais pour ceux qui veulent quelque chose de vraiment bien chanté, Heppner (chez Levine) est un cran au-dessus. (et aussi, Susan Dunn fait 3-4 portamenti un peu agaçants, mais bon, c'est une verdienne je crois!)

En effet, je l'avais signalé :Jerusalem à un aigu un peu dur(mais quelle prestance!).Sinon, je suis d'accord avec toi: Heppner me semble sans comparaison.

Xavier a écrit:
Ozawa, Levine et Chailly, ça suffit amplement, non?
Je n'ai pas écouté Abbado, mais aucun doute que ça doit être superbe.
Et Arnaud a été dithyrambique sur Gielen!
Et Cololi aime Mehta. (mais il ne nous en a pas dit grand chose)

Enfin je vois vraiment pas le problème avec Voigt, en tout cas ici chez Levine... quel est-il exactement? C'est très bon à mon sens.

Ah oui, Gielen est vraiment à connaitre, c'est detaillé à faire perdre la tête alien (bien qu'un peu moins chaleureux qu'Ozawa).

Je trouve le timbre de Voigt un peu aigre.

La version Abbado est très belle en effet (bien qu'ayant des reserves sur Sukowa en Recitante).

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

En fait, j'aimerais une version mal jouée, du type orchestre italien des années cinquante, ce serait intéressant.

Bah... y a déjà la version Boulez qui remplit cet office, non?
Mal chantée en plus. (Thomas Mr.Red )

Oui, la version Boulez est parfaite dans l'imperfection. Mr. Green

Era a écrit:
Je viens de comparer les chœurs (vassaux et final) des versions Osawa et Chailly, c'est incroyable comme on ressent dix fois plus d'impact chez Chailly !
Effectivement en écoutant Osawa, je comprends que le chœur des vassaux puisse paraître assez anodin, mais en écoutant Chailly ça prend une toute autre ampleur, on entend distinctement chaque partie, il y a de la force... et les chœurs ne sont pas couverts par les cuivres comme chez Osawa, version dans laquelle on ne les entend qu'en fond (et c'est pareil pour le final !!)

Oui la spatialisation des choeurs chez Ozawa n'est pas parfaite,il faut dire que c'est un live( la qualité du rendu sonore reste tout de même assez etonnante!!!)...le choeur prend toute sa dimension chez Chailly et chez Gielen. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 7 Avr 2010 - 1:51

Petit match Meier/Fassbaender pour le Chant du ramier...
C'est vraiment difficile!

C'est un peu le même type d'interprétation, et pourtant à y regarder de plus près elles font des choses très différentes, Fassbaender par exemple attaque un certain nombre de notes sans vibrato...
Meier est très engagée et dramatique, mais finalement je trouve Fassbaender plus variée, surprenante et poignante, avec ce timbre qui prend à la gorge.
C'est vraiment pour discuter, évidemment, parce que là on est sur des sommets... Very Happy
Il faut que je réécoute Troyanos... y a pas à dire, ce rôle est vraiment bien servi! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 7 Avr 2010 - 14:19

3 grandes et belles performances de ce chef d'oeuvre du Lied. Cool

Si par hasard tu mets la main sur la version Gielen n'hesite pas. Wink

Par ailleurs, je dois recevoir la version Inbal incessament sous peu.
J'en rendrai compte d'ici la fin de la semaine. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 7 Avr 2010 - 14:32

C'est vraiment dommage que ce ne soit pas donné de temps à autre à la place des Vier Letzte Lieder (et surtout des rigides Wesendonck), c'est quand même une superbe pièce de bravoure.

Trop récitatif sans doute, mais si on forçait un peu le public, il aimerait. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 7 Avr 2010 - 14:48

Completement d'accord. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 10 Avr 2010 - 0:23

Deux mots sur la version Inbal que je viens de decouvrir.
Le Prelude est pris à toute vitesse avec un manque evident de grâce, de sensualité et de langueur.

L'image sonore est etriquée,il n'y a pas de relief…et on entend beaucoup de souffle. Thumb down
Les cordes sont rêches au possible (elles sonnent un peu comme dans le report teldec du parsifal de kna 51, si !!! Laughing ). violon
Pour un enregistrement de 1990 c'est assez scandaleux.


Paul Frey est un Waldemar inexpressif, nasal, sans grâce, sans charme…il fait penser a Jess Thomas (dont il partage le manque de tenue vocale sur les passages tendus), hélas il n’a pas la poésie dudit Thomas dans les passages plus apaisés.
Elizabeth Connell est une Tove affublée d’un incoercible vibrato de sonnette d’alarme…penible.
Je jette un voile pudique sur le Lied de Waldtaube introduit avec un manque d’elegance et de classe confondant.
(Jard van nes n’est en rien mémorable en Waldtaube…mais elle apporte un soulagement bienvenu après l'indigent couple Waldemar/Tove.)

La direction orchestrale est si peu narrative, si peu dynamique que tout tombe completement a plat.

Pas de climat, pas d’atmosphere, peu d'elan, aucun souffle...ça rend la 3ème partie carrément lourdingue. Mad

C'est long, lourd et ennuyeux...j'ai eu du mal à aller au bout. I don't want that

Une version carrément désagreable.
Pire que Boulez: fallait le faire. Laughing

On est clairement à des années lumiere de Chailly, Ozawa, Levine ou Gielen.

Une version que je deconseille formellement.Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 10 Avr 2010 - 0:27

Tu sais ce qu'il te reste à écouter David. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 11 Avr 2010 - 11:08

Pas de risque : outre que j'ai largement outrepassé mon quota, je trouve Frey et van Nes toujours d'une placidité assez hors du commun. Van Nes m'a même saboté certaines réductions chambristes de Mahler ! carton rouge
Pas que ce soit mauvais, mais ce n'est ni séduisant de timbre ni surtout éloquent, et du coup je vais voir ailleurs dans la discographie extraordinaire des oeuvres qu'elle a servies.

En revanche je peux aimer beaucoup Inbal. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 18 Avr 2010 - 4:05

J'ai découvert Von heute auf morgen avec le film un peu bizarre de Straub et Huillet. (bande-son de la version Gielen, excellente)

Bizarre parce que c'est hyper dépouillé, en noir et blanc, très statique, avec parfois des plans fixes sur une chaise ou une porte pendant 2 minutes alors que les chanteurs chantent hors-champ... hehe
Toujours est-il que ça fonctionne plutôt bien, les acteurs sont plutôt bons et finalement on ne s'ennuie pas. (et je me serais surement plus ennuyé au disque, parce que ça reste une musique assez aride, malgré une citation amusante de la Walkyrie notamment, et un livret plutôt réjouissant... et la musique est quand même assez réactive par rapport au texte)
Et il faut souligner que le playback est d'une qualité remarquable (en plus j'imagine que les acteurs ne sont pas les chanteurs... mais je n'en suis pas sûr), comme je n'en avais jamais vue pour un film d'opéra.

Ce coffret contient notamment un Moïse et Aaron par les mêmes, attention, vous ne le trouverez pas en tapant Schoenberg ou le titre des opéras, mais plutôt Straub et Huillet, volume 1.
Pour en savoir plus: http://www.arkepix.com/kinok/DVD/STRAUB_HUILLET/coffret1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 18 Avr 2010 - 11:46

Oui, ce film est absolument réjouissant ! J'avais découvert l'oeuvre avec, à une époque où je n'avais pas franchement de facilité avec ce langage, et j'avais vraiment été conquis.

Sans doute mon côté nécrocinéphile qui a parlé. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 18 Avr 2010 - 13:45

Tiens, je n'avais pas remarqué qu'il y avait une citation de la Walkyrie dans du jour au lendemain... bounce

Je vais sans doute me laisser tenter par ce coffret (malgré le fait que je posséde déjà les deux bande son sur disque), même si j'imagine que les images du Moise et Aron doivent être kitschissimes à souhait. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 18 Avr 2010 - 15:15

.


Dernière édition par tumesilhouette le Lun 27 Déc 2010 - 0:49, édité 1 fois (Raison : inutile de donner des conseils à tels benêts)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 18 Avr 2010 - 17:14

Merci pour cet eclairage, je vais tacher de me procurer ce coffret. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 18 Avr 2010 - 17:53

arnaud bellemontagne a écrit:
Tiens, je n'avais pas remarqué qu'il y avait une citation de la Walkyrie dans du jour au lendemain... bounce

Pourtant le personnage (le ténor) le dit clairement: "veux-tu que je te le dise comme Siegmund?" (ou quelque chose de ce style)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 18 Avr 2010 - 17:56

Ca m'avait totalement echappé...
(pourtant j'avais remarqué la fugitive allusion au thème du Rhin dans la Ville Morte de Korngold)
Cool, ce sera une belle occasion de réecouter ce "Du jour au lendemain" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 27 Avr 2010 - 21:21

J'ai reçu le Coffret Straub-Huillet. Very Happy

DU JOUR AU LENDEMAIN.

Ce qui me frappe d'emblée c'est la discrépance, que dis-je, la scissiparité Mr. Green qui s'installe dés le début entre la trivialité du livret de madame Schoenberg (un vaudeville, rien de plus ) et la complexité de la musique. Un peu comme si on avait mis la musique de Wozzeck pour accompagner une pièce de Feydeau. Laughing
Mise en scène très sobre avec (comme l'a signalé Xavier) un play-back remarquable(au point qu'on est même amené à se demander si ça en est vraiment: Mr. Green ).
Malgré le grand ecart entre cette histoire de couple et la sophistication echevelée de l'esthétique schoenbergienne, le film est très vivant et captivant, d'autant plus que la musique est très inspirée:du grand Schoenberg (idéalement dirigé par Gielen). thumleft
A cet égard, la scéne du quatuor est assez bluffante de virtuosité polyphonique. cool-blue


MOISE ET ARON
Premier point:j'ai eu l'impression (mais ç'est n'est peut être juste qu'une impression) que le tempo etait plus rapide lors de certaines sequences dans le film que sur le disque de Gielen. scratch

Le Film m'a inspiré des sentiments mêlés.

Bon, la musique est géniale (j'ai déjà parlé à l'envi de la hauteur d'inspiration de cet opéra et de cette version Gielen donc je n'y reviens pas).
Côté film, c'est une adaptation littéraliste un peu figée, notamment les les plans fixes sur ce peuple immobile et neutre qui donne une impression de décalage avec le choeur de la bande-son qui est lui ultra expressif .
Les gros plans sur Moise et sur Aron sont plutôt reussis: de la belle scénographie a ce niveau.
Pour le reste, la version disque de Gielen est déjà en elle-même si imagée et colorée que ça rend un peu superflu le film qui n'a ici qu'une vocation illustrative.On a vraiment peu de plus-value (peut être que ca permettra a ceux qui considerent l'oeuvre comme particulierement difficile de rentrer plus facilement dans cet opéra).
A noter une sequence du Veau d'Or choregraphiée de façon assez ridicule et kitsch pété de rire
Gros point positif sur le plan dramaturgique:on a droit au 3 ème acte(en recitatif) qui nous montre Aron vaincu devant Moise. farao

Bref,un film que j'ai regardé comme une curiosité interessante, mais auquel il manque l'inventivité, la vie et la passion qu'on avait pu voir dans la version mise en scéne par Willy Decker (et dirigée par Michael Boder) qui avait été diffusée sur Arte(Impossible de mettre la main dessus Neutral ).

Cependant, le Film de Straub et Huillet pourra sans doute permettre à certains d'aborder cet extraordinaire opéra de façon plus confortable.Et c'est déjà beaucoup. Very Happy


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Sam 1 Mai 2010 - 20:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 1 Mai 2010 - 2:29

Gurrelieder, 1ère partie de la version Abbado.

Très belle version, le philharmonique de Vienne magnifique, pour un live quelle performance!

Jerusalem toujours aussi bon, Sharon Sweet très correcte, mais comme Susan Dunn ça ne casse pas énormément de briques non plus... ceci dit il n'y a pas les portamenti un peu agaçant de Dunn mais le timbre est un peu moins bon.
Lipovsek superbe, mais ça n'est pas Fassbaender ni Meier...

Du coup c'est un cran en-dessous de Chailly, mais ça peut peut-être batailler avec Ozawa et Levine. (d'ailleurs c'est étonnant de voir autant de lives publiés pour cette oeuvre, la plupart de qualité exceptionnelle il faut dire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 13 Mai 2010 - 1:16

arnaud bellemontagne a écrit:

MOISE ET ARON
Premier point:j'ai eu l'impression (mais ç'est n'est peut être juste qu'une impression) que le tempo etait plus rapide lors de certaines sequences dans le film que sur le disque de Gielen. scratch

Tu as comparé les timings?

Je ne sais pas ce qu'il en est, mais on remarque ça pour les BO, le son est accéléré (et se retrouve un demi-ton plus haut) de je ne sais plus combien de % sur pour les DVD Pal des films, à cause du nombre d'images par seconde.
Il faudrait vérifier si ce n'est pas le cas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 13 Mai 2010 - 1:44

Je reviens aux Gurrelieder, je termine l'écoute de la version Abbado, que j'aime beaucoup.
Langridge est remarquable, par contre le court rôle du paysan n'est pas idéalement servi avec Welker, mais bon c'est pas très grave.
La voix de Sukowa, la récitante, peut être un peu agaçante pour certains du fait de son placement assez aigü, mais pour ma part j'aime bien, c'est expressif et sautillant, et je crois que je préfère ça à une grosse voix à la Hotter. Ici il reste plus de place pour l'orchestre je trouve, et du coup j'ai plus apprécié cette séquence (ultra raffinée) avec cette version. Smile

Au final, une des excellentes versions avec Ozawa, Levine... derrière Chailly à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 28 Juin 2010 - 15:03

Je réécoutais Levine ce matin en me disant que Heppner et Meier étaient vraiment parfaits...

Quelle serait votre distribution idéale?

Pour moi: Heppner, Norman et Meier. (à égalité avec Fassbaender)
Je n'ai pas encore trop réfléchi aux autres rôles, qui m'importent moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 28 Juin 2010 - 15:06

T'as écouté ta Marton préférée dans le rôle ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 28 Juin 2010 - 15:09

Non, pas encore écouté Mehta, je ne trouve pas ça en médiathèque. (mais je ne vois pas du tout Marton là-dedans je dois dire, j'attends plus une Sieglinde qu'une Brünnhilde pour schématiser... par contre j'aurais bien aimé Behrens!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 28 Juin 2010 - 15:16

Heppner est un Waldemar de rêve en effet.

Pour moi ce serait Heppner, Norman et Troyanos. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   

Revenir en haut Aller en bas
 
Schoenberg - Opéras et oratorios
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Schoenberg - Opéras et oratorios
» Arnold Schoenberg (1874-1951)
» Gurrelieder de Schoenberg
» Mendelssohn: Oratorios (Elias ; Paulus)
» Schoenberg - Discographie sélective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: