Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Girolamo Frescobaldi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Froberger
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 3 Mar 2012 - 2:37

discobole a écrit:
Sinon Hantaï a effectivement fait un choix assez brillant, mais il a bien raison après tout Mr. Green
Je dis que c'est peut-être la plus belle anthologie, mais c'est très limitatif s'il faut se limiter aux seules œuvres qui parlent du premier coup !

discobole a écrit:
Enfin je suis quand même surpris par le faible nombre de clavecinistes qui s'investissent (durablement qui plus est) dans Frescobaldi.
Oui, c'est vrai. Mais j'y crois très peu. Les dix dernières années, les nouveaux clavecinistes ont montré globalement peu de talent — et en tout cas peu d'appétit et d'ambition —, et puis surtout très peu de suite dans les idées. Par exemple, la dernière intégrale de François Couperin est sans doute celle de Christophe Rousset, il y a environ dix ans. Depuis, on a droit a des petites anthologies, ressassant essentiellement les mêmes pièces connues, alors même que François Couperin est probablement le plus grand monument du clavecin français.

Pour tout dire, le premier claveciniste depuis un moment qui s'attaque durablement à un compositeur, c'est Benjamin Alard qui enregistre... les œuvres de Bach (ça manquait).

Ainsi, les enregistrements de Loreggian me semblent être ce qu'il y aura de mieux pour un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 3 Mar 2012 - 3:06

Ça, le manque d'imagination (plus que de « talent », enfin de technique quoi) des clavecinistes de moins de 40 ans, globalement, est assez triste à constater. Maintenant, le souci c'est que l'on ne peut plus aujourd'hui faire la carrière d'un Leonhardt, c'est à dire qu'il est forcément difficile pour un musicien, surtout jeune, de prétendre s'attaquer indifféremment le lundi à Bach, le mardi à Couperin, le mercredi à Frescobaldi, le jeudi à Froberger, le vendredi à Rameau, etc. La spécialisation est un truc assez inévitable.

Même Bach dont on pourrait se dire qu'il constitue un moyen terme que n'importe quel claveciniste peut jouer est justement, je trouve, moins bien joué, même si je ne vais pas une nouvelle fois me mettre à critiquer Staier ou Rannou. D'ailleurs au-delà de ces cas particuliers, le problème c'est surtout que fleurissent les mauvais concerts et les mauvais disques, des choses absolument inutiles et parfois assez affreuses : Suzuki, Belder, des gens qui sont bien la preuve que la supposée crise du disque n'empêche pas les producteurs d'enregistrer vraiment n'importe quoi.
C'est d'ailleurs, au passage, ce qui fait la valeur des enregistrements d'Alard (qui par ailleurs, hormis les Goldberg à venir, concernent des partitions finalement pour lesquelles le foisonnement (de qualité) reste tout à fait limité, c'est à dire que les partitas, franchement, à part Leonhardt et Ross, ben il fallait un peu chercher. Et puis l'orgue (Sonates en trio, Clavierübung III), là aussi la remise en question est possible.

Donc la spécialisation implique qu'un jeune puisse justement trouver son bonheur dans la musique allemande plutôt qu'ailleurs. Le problème est justement qu'on ne voit pas naître de vocation en musique française et encore moins italienne. Il est peut-être un peu dommage qu'une Béatrice Martin (en poussant un peu la notion de jeune musicien à ses limites...) ne s'essaie pas au répertoire français qu'elle explore tant au continuo. Au lieu de ça elle prévoit plutôt elle aussi de jouer plus de Bach...
Maintenant, la responsabilité des maisons de disques est énorme : les majors n'en ont rien à faire d'enregistrer une intégrale Couperin, pour reprendre ton exemple, surtout qu'elles ont déjà la leur. Harmonia Mundi a celle de Gilbert dans ses tiroirs qu'elle pourrait au moins (malgré ses réels défauts) rééditer en économique au lieu de laisser dormir, mais HM est à la dérive. Alors on aurait pu attendre ce genre d'initiative de labels indépendants, alpha par exemple, mais enfin l'orientation baroque = 50% Bach et le reste en vocal ou orchestral de préférence, c'est un impératif économique déjà amorcé par Combet, et que les repreneurs d'Outhere ont eu tendance à renforcer (c'est à dire en cessant de produire de l'autre côté des petits CD osés comme ceux de Leonhardt, de Sempé, de Watillon à la viole, bref des choses qui ont justement constitué les vraies paris d'alpha, permises par les choses un peu plus vendeuses mais pas forcément les plus urgentes du point de vue de l'état de la discographie).

Donc n'attendons pas de Frescobaldi dans les annnées à venir, oui, bien sûr. Sauf le jour ou un musicien et un producteur trouveront que c'est une bonne idée, et ça se vendra, ça fera parler, et ça permettra même au / à la claveciniste de sortir un peu du lot... Mais ça sera peut-être dans dix ans bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 16 Juin 2013 - 18:20



Je viens de trouver par hasard ce disque–là, et  vraiment la musique et le style m’ont étonné. Butt est très différent de Leonhardt (qui est trop sérieux  pour moi, dans son disque des Capricci chez DHM) D’ailleurs je préfère la musique sur une orgue.

Les Capricci, pourquoi Frescobaldi les ont écrits ? Est-ce qu’il y a un bon livre sur Frescobaldi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17014
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 10 Aoû 2013 - 9:18

Lucien a écrit:
Girolamo Frescobaldi (1583–1643), Tocc. 6ª · Tocc. 8ª · Canz. 4ª · Capr. s. la sol fa re mi · Tocc. 4ª · Canz. 5ª · Ric. 3ª · Canz. 6ª · Capr. di durezze · Fant. 2ª · Canz. francese · Tocc. per l’Elevazione · Capr. s. ut re mi fa sol la · Canz. 2ª · Tocc. 3ª · Tocc. 5ª
Very Happy à Very Happy Very Happy

Liuwe Tamminga, sur les deux orgues de la Basilique de San Petronio de Bologne

Accent, 1998 (enregistrement 1996)




« (...) il y eut un instant d’incertitude générale, le monde tout entier resta en suspens... et je me rappelle aujourd’hui encore combien profondément j’inhalai à ce moment l’ozone divin des tempêtes et des catastrophes monstrueuses. » (Vladimir Nabokov, La méprise, traduit de l’anglais par Marcel Stora).
Conseillé par Mélomaniac, j’ai écouté ce disque d’orgue par Liuwe Tamminga. Cette découverte de l’orgue de Frescobaldi fut grande. Ce qui me fascine le plus, ce sont ces dissonances. Certes, la musique baroque est plus libre que la musique classique, et une partie de celle de la Renaissance (dont est issu, si j’ai bien compris, Frescobaldi) aime les « dissonances » ; mais je n’ai jamais entendu avant le vingtième siècle d’aussi franches dissonances, de telles superpositions ! Shocked

Et quelles mélodies ! Quelles atmosphères !

À un moment intense et riche en dissonances, je lus cette phrase de Nabokov, et je ne pus m’empêcher de la noter.


Dernière édition par Lucien le Dim 25 Aoû 2013 - 22:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30340
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 10 Aoû 2013 - 9:58

Lucien a écrit:
Lucien a écrit:
Girolamo Frescobaldi (1583–1643), Tocc. 6ª · Tocc. 8ª · Canz. 4ª · Capr. s. la sol fa re mi · Tocc. 4ª · Canz. 5ª · Ric. 3ª · Canz. 6ª · Capr. di durezze · Fant. 2ª · Canz. francese · Tocc. per l’Elevazione · Capr. s. ut re mi fa sol la · Canz. 2ª · Tocc. 3ª · Tocc. 5ª
Very Happy à Very Happy Very Happy

Liuwe Tamminga, sur les deux orgues de la Basilique de San Petronio de Bologne

Accent, 1998 (enregistrement 1996)




« (...) il y eut un instant d’incertitude générale, le monde tout entier resta en suspens... et je me rappelle aujourd’hui encore combien profondément j’inhalai à ce moment l’ozone divin des tempêtes et des catastrophes monstrueuses. » (Vladimir Nabokov, La méprise, traduit de l’anglais par Marcel Stora).
Conseillé par Mélomaniac, j’ai écouté ce disque d’orgue par Liuwe Tamminga. Cette découverte de l’orgue de Frescobaldi fut grande. Ce qui me fascine le plus, ce sont ces dissonances. Certes, la musique baroque est plus libre que la musique classique, et une partie de celle de la Renaissance (dont est issu, si j’ai bien compris, Frescobaldi) aime les « dissonances » ; mais je n’ai jamais entendu avant le vingtième siècle d’aussi franches dissonances, de telles superpositions ! Shocked J’ai à plusieurs reprises pensé à Jehan Alain.

Et quelles mélodies ! Quelles atmosphères !

À un moment intense et riche en dissonances, je lus cette phrase de Nabokov, et je ne pus m’empêcher de la noter.
Va falloir que j'écoute ça Surprised 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17014
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 10 Aoû 2013 - 10:05

Cela dit, je suis en train de me demander si ces dissonances ne viennent pas de l’instrument. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 10 Aoû 2013 - 10:49

Il y a une partie des frottements qui peuvent venir de l'accord de l'orgue, à Bologne on doit encore être sur des tempéraments anciens (à vérifier). De toute façon cette musique n'a pas été écrite pour un tempérament égal, ces dissonances ont été écrites en toute connaissance de cause et ne sont pas artificiellement amenées par l'instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25742
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 11 Aoû 2013 - 2:07

Oui, les heurts harmoniques, les durezze, font partie intégrante de ce genre d'écriture, encore renforcés par le style improvisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 25 Aoû 2013 - 18:36

Que pensez –vous, les Frescobaldians,  du style de Vartolo?

Je mention en passant ce disque que je viens de découvrir et qui me plait beaucoup pour son style imaginatif. Avant je connaissais que son  disque de Byrd  – qui est également intéressant. Aapo Hakkinen est un claveciniste à suivre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25742
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 26 Oct 2013 - 20:35

Lucien, in Playlist, a écrit:

Frescobaldi, Capriccio sopra ut re mi fa sol la · Toccata terza per l’Elevazione.  

j’aime vraiment beaucoup cette toccata.I love you
Une des pièces les plus célèbres de Frescobaldi.

Deux interprétations très différentes :

Celle de Pierre Cochereau à ND Paris : http://www.amazon.fr/Grandes-toccatas-orgue-Pierre-Cochereau/dp/B00004UGRI

Et celle d'Andrea Marcon, à l'église Santa Caterina de Trévise, l'occasion de conseiller cer excellent disque : http://www.amazon.fr/Oeuvres-D%C2%92Orgue-Girolamo-Frescobaldi/dp/B000G7EXGO



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 27 Oct 2013 - 11:30

Frescobaldi 3eme toccata pour l’élévation du Fiori Musicale, Gustav Leonhardt en live en 2010 est sur internet


Dernière édition par Mandryka le Dim 27 Oct 2013 - 11:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 27 Oct 2013 - 11:31

Pas de liens vers des enregistrements non libres de droits, à supprimer donc, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 27 Oct 2013 - 11:48

Xavier a écrit:
Pas de liens vers des enregistrements non libres de droits, à supprimer donc, merci.
Désolé. Je pensais que c’était libre de droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 27 Oct 2013 - 12:08

La musique de Frescobaldi est libre de droits, mais pour les interprètes, c'est 50 ans après la publication de l'enregistrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thelonious
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1081
Age : 44
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Jeu 4 Jan 2018 - 10:48



Je découvre la musique de Frescobaldi par ce disque.
Je suis séduit par cette musique, mais j'ai trouvé l'interprétation quelque peu "heurtée", manquant de fluidité.
Je vais tenter d'autres interprètes.
Si quelqu'un a écouté ce disque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Jeu 4 Jan 2018 - 12:58

En fait je pense que le disque de Yoanne Moulin n'est pas mal, pourtant il y a d'autres qui sont plus imaginatifs. Peut-être vous aimerez plus Aapo Häkkinen, Martha Folts et Christopher Stembridge .

En ce qui concerne la fluidité, la musique de Frescobaldi est parfois construite d'un enchaînement de sections qui sont plus ou moins indépendents l'une de l'autre - comment gérer les transitions entre sections est une question difficile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musica Enchiriadis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 46
Localisation : Genève
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Mer 10 Jan 2018 - 23:45

Mandryka a écrit:
En ce qui concerne la fluidité, la musique de Frescobaldi est parfois construite d'un enchaînement de sections qui sont plus ou moins indépendents l'une de l'autre - comment gérer les transitions entre sections est une question difficile!

Oui, l’enchaînement des sections demande de l'habileté, mais le problème est bien documenté chez/par les musicologues, et on sait très précisément comment le faire. Voir les préfaces de l’édition complète chez Suvini Zerboni (Tagliavini, Darbellay, Leonhardt).


Dernière édition par Musica Enchiriadis le Jeu 11 Jan 2018 - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Jeu 11 Jan 2018 - 18:48

Aimez-vous le Frescobaldi de Sergio Vartolo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Jeu 11 Jan 2018 - 21:21

Thelonious a écrit:

Je vais tenter d'autres interprètes.

Patiente jusqu'au 2 Février, date de sortie du nouveau disque de l'excellent Damien Guillon avec son ensemble du Banquet céleste, consacré à Frescobaldi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Musica Enchiriadis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 46
Localisation : Genève
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Sam 13 Jan 2018 - 13:50

Mandryka a écrit:
Aimez-vous le Frescobaldi de Sergio Vartolo?

Pour faire court : non. Crying or Very sad
Pour être un peu plus précis, dans mes souvenirs d'écoute, Vartolo ne sent pas bien les alternances en style libre (quasi-improvisé, "tempo del affetto) et en style sévère (contrepoint rigoureux, batture régulière, tempo della mano), dans les toccate du grand maître. Rien de vivant ni d'intelligent dans le rendu...
Je préfère de loin Tagliavini (évidemment !), Tamminga, ou encore Aymes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 14 Jan 2018 - 10:05

En fait j'aime le fait que Vartolo joue les parties "sévères" très expressivement, je n'aime pas du tout la musique qui est battue régulièrement, surtout dans le stylus phantasticus!

J'ai un CD qui s'appelle "Mr Tagliavini and his harpsichords" avec trois pièces de Frescobaldi, c'est très bon!

J'ai décidé de réécouter Bk. 2 des toccatas et les Capriccios de Vartolo après avoir écouté le nouveau Bach de Rübsam, CBT et AoF, parce que je me suis souvenu que son style est "horizontal" - c'est à dire, les voix sont indépendantes et l'expression, le tempo et l'articulation sont conçus pour imiter la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musica Enchiriadis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 46
Localisation : Genève
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 14 Jan 2018 - 11:37

Mandryka a écrit:
En fait j'aime le fait que Vartolo joue les parties "sévères" très expressivement, je n'aime pas du tout la musique qui est battue régulièrement, surtout dans le stylus phantasticus!

Very Happy on peut aimer la musique "battue régulièrement" ou pas, il n'empêche que le style de Frescobaldi implique cette différenciation entre sections libres et sections battues... C'est lui qui insiste fortement là-dessus dans ses préfaces.

La musique a peu de critères objectifs d'interprétation, donc quant il y en a (et de la part du compositeur lui-mêmme), autant les respecter, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 14 Jan 2018 - 12:16

Musica Enchiriadis a écrit:
Mandryka a écrit:
En fait j'aime le fait que Vartolo joue les parties "sévères" très expressivement, je n'aime pas du tout la musique qui est battue régulièrement, surtout dans le stylus phantasticus!

C'est lui qui insiste fortement là-dessus dans ses préfaces.


Merci. Je ne le savais pas, et c'est très intéressant. Si vous avez un lien sur internet pour une traduction en anglais ou en français du texte où il dit qu'il veut qu'on joue des sections de ses toccatas ou ses capriccios strictement, je tiendrais à le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musica Enchiriadis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 46
Localisation : Genève
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Dim 14 Jan 2018 - 15:43

Il suffit de chercher "Frescobaldi + Al lettore / ai lettori" sur Google. Ce sont des textes très connus et discutés, on en trouve surement des traductions...

Par exemple, ici (https://storiadellamusicafiore.com/2012/04/14/frescobaldi-avvertimento-al-lettore/), on trouve les trois préfaces en italien.

Notamment :
Citation :
Ma vogliono esser portate intere col medesimo tempo; et non ha dubbio, che la perfettione di sonare principalmente consiste nell’intendere i tempi.


Ici un long texte sur le sujet (que je n'ai pas lu....) :
https://andrewlawrenceking.com/2015/10/23/frescobaldi-rules-ok/

Sinon une vaste littérature dans les revues scientifiques, mais pas sûr que tout le monde puisse y accéder gratuitement. Sinon, taper les mots clés dans Jstor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Lun 12 Fév 2018 - 15:36

Un très interessant article sur Ancidetemi Pur se trouve là

http://www.accademiagherardeschi.it/pdf/ANCIDETEMI%20PUR%20-%20Introduction%20to%20the%20Frescobaldi%20s%20madrigale%20passaggiato%202013.pdf

Je connais treize enregistrements d'Ancidetemi Pur

Vartolo - clavecin, avec le madrigal chanté
Häkkinen - clavecin
Le banquet céleste - harp
Bonizzoni - clavecin
Loreggian - harpsichord, avec le madrigal chanté
Laurent Stewart - clavecin
Thomas Schmögner - Orgue (moderne?)
Colin Tilney - clavecin
Rachel Taylor - clavecin
Guglielmi - clavecin
Aticciati - clavecin
Lester - clavecin
Silvia Rambaldi - clavecin

Une écoute comparée révèle combien le clavecin de Häkkinen est spécial, et combien il est doué pour jouer le stylus phantasticus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   Lun 12 Fév 2018 - 17:24

Häkkinen est doué pour tout ! Même le continuo de cantates, ou les solos de Rameau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Girolamo Frescobaldi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Girolamo Frescobaldi
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Girolamo Frescobaldi
» Girolamo Frescobaldi (1583-1643)
» Girolamo Fantini
» Frescobaldi
» Johann Jakob Froberger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: