Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Thomas Adès

Aller en bas 
AuteurMessage
wilmerton
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 34
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Thomas Adès   Mer 28 Nov 2007 - 12:46

Je cède, mais doucement.

Tout d'abord, un courte bio, pompée largement de wikipedia et des carnets EMI.(je conseille les liens vers des critiques que j'ai introduit dans le texte parce que je suppose que c'est mieux que tout ce que je pourrais écrire, ceci dit, il y en a plein d'autres en cherchant sur google)


Issu d'une famille intellectuelle (sa mère est une historienne renommée), Thomas Adès
(lien ircam) étudie le piano et la composition à la Guildhall School of Music de Londres avec respectivement Paul Berkowitz et Robert Saxton. Il remporte en 1989 le deuxième prix de piano du BBC Young Musician of the year. Il poursuit ensuite ses études musicales au King's College de Cambridge, où il est reçu lauréat en 1992.

Adès est remarqué par la presse nationale, en janvier 1993, à l'occasion du récital d'ouverture qu'il donne au Purcell Room à Londres, et de la création de son œuvre
Still Sorrowing. En septembre, il est accueilli, pour une période de deux ans, en qualité de compositeur en résidence à l'Orchestre Hallé, pour qui il écrit The Origin of the Harp (1994) et These Premises Are Alarmed pour l'ouverture du Bridgewater Hall in 1996

Sa carrière se développe rapidement lorsque sa
Chamber Symphony est jouée à Cambridge en 1993, et lorsque Living Toys est présentée au Barbican Centre en 1994.

En 1994 sont également présentées sa première œuvre pour orchestre
...but all shall be well, qui lui a été commandée après qu'il eut reçu le prix de composition de la Société Musicale de l'Université de Cambridge ; Sonata da Caccia, commande de la BBC pour le Groupe de musique contemporaine de Birmingham ; et un quatuor à cordes Arcadiana, commande pour le Endellion Quartet créée au Festival de Cambridge.

Il crée en 1995 l'opéra
Powder her Face, commande de l'Almeida Theatre à Londres qui fera le tour du monde. Asyla (1997) est une Feeney Trust Commission du City of Birmingham Symphony Orchestra (CBSO) dirigé à l'époque par Sir Simon Rattle. Ce dernier a encore programmé Asyla comme concert d'ouverture en tant que directeur musical du Berliner Philharmoniker, en septembre 2002.

Il devient, à partir de 1999, le directeur artistique du festival d'Aldeburgh et en 2000 il est récompensé du Grawemeyer Award.

Son opéra
The Tempsest est créé en 2004 au théoatre de Covent Garden à Londres et est bien reçu par les critiques.

Il poursuit également une carrière de chef d'orchestre et il a dirigé, entre autres, l'orchestre de la BBC, l'orchestre philharmonique de New York, le London Sinfonietta...

En septembre 2005 Adès conduit la première de son
concerto pour violon op.24
au Berliner Festspiele et au BBC Proms avec Anthony Marwood (pour qui ce concerto à été écrit) et le l'orchestre de chambre d'Europe.

Bien que compositeur à plein temps, Adès jouit également d'une certaine renomée en temps qu'interprète (enregistrements de Kurtág, Nancarrow, Schumann, Schubert, Ruders, Tchaikovsky, Gerald Barry et Beethoven).

Adès a été invité à la R and B Debs Composer Chair au Carnegie Hall de New York où il actuellement est présent en tant que compositeur, conducteur et pianiste pour la saison 2007–8.


Ca, c'est fait... C'est pas tout à fait complet je pense mais c'est un peu dur de collecter toutes les infos en peu de temps, surtout sur un contemporain.

Deux autres liens, en anglais, pour cerner peu plus le personnage (pour les interressés)
New Yorker (1998), plus ou moins à propos d'Asyla
The Guardian, principalement à propos de Tevot.

il y a d'autres liens sur wikipedia en anglais.

Mon impression c'est que il y a du bon...et du moins bon. Je n'ai pas encore eu l'occasion de me familiariser avec les oeuvres en particulier bien que je sache déjà que je n'aime pas tout.

En général, ce que j'aime par dessus tout dans ses oeuvres c'est son éclectisme et l'humour avec lequel il l'utilise. Des influences se font sentir venant de l'ensemble du XX siècle : j'ai cru sentir (du haut de mes trois pommes de néophyte) des influences de Stravinsky, Bartok mais également de la période romantique, du Jazz mais aussi de chose plus moderne que je n'ai pas identifiées, provenant du sérieux et du moins sérieux. Il m'arrive souvent de sourire en écoutant un morceau (Asyla, Life Story, ..?).

La raison pour laquelle j'ai placé Adès en haut de ma liste des artistes, ce n'est pas seulement pour son talent, qui est présent, j'en suis certain, même si je ne suis pas apte à l'analyse, mais pour la vision de la vie que j'ai l'impression de sentir chez lui. Noire mais optimiste, assumant ses racine et la nature profondément bestiale de l'être humain (je suppose que je brode par rapport à ma perception Neutral ). A ce niveau, j'ai l'impression (je ne l'ai lu nul part), que Adès ressemble sur bien des points à Stravinsky (ou du moins le peu que j'ai perçu et lu de lui).

Du point de vue sonore, j'aime sa densité qui ne se présente pas comme une lourdeur pour moi en général. Le mélange de tonal et d'atonal me convient parfaitement et le travail des timbres également. La construction est suffisamment suivie et cohérente pour moi.

Bon, je dois y aller, pas le temps de me relire. Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mer 28 Nov 2007 - 13:13

C'est très intéressant et donne envie d'approfondir, je vais aller écouter ça. Mais tu as des conseils discographiques, sans doute, à nous donner ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mer 28 Nov 2007 - 14:37

Je connais un peu sa musique. Il avait donné un concert il y a quelques mois à la maison de la radio. C'est une musique assez hermétique un peu dans la lignée de Ligeti. Je n'aime pas beaucoup. C'est pas tellement original en plus... je ne trouve pas que ça ressemble à Stravinski mais peut-être que je n'ai pas entendu les bonnes pièces !

J'aimerais bien entendre quand même son opéra "Powder her face" qui a l'air assez intriguant.


Dernière édition par le Mer 28 Nov 2007 - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wilmerton
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 34
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mer 28 Nov 2007 - 14:43

vartan a écrit:
C'est très intéressant et donne envie d'approfondir, je vais aller écouter ça. Mais tu as des conseils discographiques, sans doute, à nous donner ? Mr. Green

Ben je trouve ça un peu difficile parce que, ce que j'aime bien, ce n'est encore qu'une question de goût. Je n'ose pas encore me prononcer sur des qualités plus fondamentales (mais j'y travaille Smile ). D'autre part, il y a bien des enregistrements incluant du Adès mais je ne connais que certains CD "purement Adès", qui son tous EMI (il faut ajouter à la liste liée America : A prophecy et powder her face, disponibles sur amazon), qui reprennent quasiment toutes ses compositions, mais qu'une seule fois. Il n'y a pas encore vraiment discussion possible sur les différentes interprétations....

Pour l'instant, je conseillerais toutefois, et je rappelle que c'est purement subjectif, le concerto pour violon (disponible uniquement en téléchargement je crois), son piano quintet couplé à la Truite de Schubert et Asyla. Je n'ai entendu aucun de ses Opéras.

JM a écrit:
Je connais un peu sa musique. Il avait donné un concert il y a quelques mois à la maison de la radio. C'est une sorte de musique néo-sérielle (ma non troppo) un peu dans la lignée de Ligeti. Je trouve ça sans intérêt. C'est pas très original en plus... je ne trouve pas que ça ressemble à Stravinski mais peut-être que je n'ai pas entendu les bonnes pièces !

Oui, j'ai aussi eu cette impression qu'il devait à Ligeti mais j'ai pas trop osé le dire (ça sonne terriblement bête formulé comme ça Embarassed ). Tandis que Stravinski, et bien, j'ai peut-être été trop vite. Ce que je veux dire c'est que j'ai eu l'impression qu'il y avait des blocs, qu'il répétait mais qui évoluaient peu et qui se rapportaient principalement à une culture commune.

Je ne sais absolument pas si c'est original, mais je pense effectivement que ça ne doit pas être le point fort de ses compositions. Ce qui me plaît, c'est l'humanité qu'il y a derrière, un certain réalisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capri
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1239
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Jeu 29 Nov 2007 - 8:52

Je suis allé aussi au festival Thomas Adès, et j'ai eu du mal à être conquis par son oeuvre que je trovue également hermétique et un peu trop boulézienne par instants. Mais il y a eu pire lors de ce festival comme ce mini-opéra de Géral Barry, The Triumph of Beauty and Dceipt, qui est d'un chiant et d'un ennui!

Je n'aime pas ses oeuvres pour choeur surtout. Je trouve cela froid.

En revanche j'ai été bluffé par Life Story pour soprano et piano, magnifiquement interprété par une chanteuse habitée.

Et je n'ai pas écouté Asyla, qui est apparemment sa meilleure oeuvre.


Citation :
Oui, j'ai aussi eu cette impression qu'il devait à Ligeti mais j'ai pas trop osé le dire (ça sonne terriblement bête formulé comme ça ).

En même temps qui ne doit pas à Ligeti aujourd'hui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3781
Age : 38
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 30 Nov 2007 - 4:55

J'ai du mal à comprendre dans quel sens on peut trouver ça hermétique. J'aurais presque le problème contraire, enfin non,pas vraiment, disons plutôt que je suis facilement bluffée par le côté brillant de certaines oeuvres, mais après quelques écoutes.. ça ne tient pas, ça semble un peu creux./. Mais hermétique, je ne vois pas.


J'aime de plus en plus Powder her face, même si les début sont été difficiles (la première fois, je me suis endormie Embarassed ). Je desespere d'entendre The Tempest, c'est tellement frustrant j'ai juste quitté l'europe au mauvais moment Evil or Very Mad
Est ce que quelqu'un a vu le DVD de Powder?


PS : veuillez pardonner mon français sont le niveau baisse de jour en jour pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witcheud
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 31 Déc 2007 - 23:17

YuHirà a écrit:


Et je n'ai pas écouté Asyla, qui est apparemment sa meilleure oeuvre.

Eh bien si c'est sa meilleure oeuvre, je ne voudrais pas entendre le reste. Je me suis fait royalement ch... en l'écoutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 1 Jan 2008 - 0:19

witcheud a écrit:
YuHirà a écrit:


Et je n'ai pas écouté Asyla, qui est apparemment sa meilleure oeuvre.

Eh bien si c'est sa meilleure oeuvre, je ne voudrais pas entendre le reste. Je me suis fait royalement ch... en l'écoutant.
Non, le plus intéressant, outre The Tempest, c'est sans doute sa musique de chambre, extrêmement ludique, farcie de références plaisantes.

Côté orchestral, il y a parfois (souvent ?) du savoir-faire et du bricolage, plus que du génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3781
Age : 38
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 1 Jan 2008 - 4:40

Veux tu bien arrêter avec the tempest, toi? Razz
Je suis terriblement frustrée de n'avoir toujours pas mis la main dessus pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 1 Jan 2008 - 12:47

Fuligo a écrit:
Veux tu bien arrêter avec the tempest, toi? Razz
Je suis terriblement frustrée de n'avoir toujours pas mis la main dessus pale
Mais ça existe en disque Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3781
Age : 38
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 1 Jan 2008 - 16:40

DavidLeMarrec a écrit:
Fuligo a écrit:
Veux tu bien arrêter avec the tempest, toi? Razz
Je suis terriblement frustrée de n'avoir toujours pas mis la main dessus pale
Mais ça existe en disque Exclamation

Vraiment? C'est tout nouveau alors? Je viens de rechercher rapidement, ça n'a rien donné. Un petit label paumé? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 1 Jan 2008 - 16:54

Fuligo a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Fuligo a écrit:
Veux tu bien arrêter avec the tempest, toi? Razz
Je suis terriblement frustrée de n'avoir toujours pas mis la main dessus pale
Mais ça existe en disque Exclamation

Vraiment? C'est tout nouveau alors? Je viens de rechercher rapidement, ça n'a rien donné. Un petit label paumé? scratch
Pardon, j'ai fait confusion : c'est le livret qui a été publié. Laughing

J'étais tellement content, comme j'avais depuis longtemps la captation radio sans pouvoir rien en faire (parce que toute la partie écrite dans le suraigu, bof bof), que du coup mon souvenir a enjolivé la chose. [Car mon pire cauchemar est précisément de posséder des opéras magnifiques sans le livret.]

Désolé pour la mauvaise info...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3781
Age : 38
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 1 Jan 2008 - 16:56

fouet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 1 Jan 2008 - 17:19

Si tu crois que c'est sur ce ton qu'on obtient... Cool

Mauvaise méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 2 Juin 2009 - 13:41

Eh bien !

EMI non content de renouer avec l'enregistrement d'opéras, se permet également de prendre des risques thumright

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 2 Juin 2009 - 13:47

Ce n'est pas un risque, c'est un bijou dans la distribution de la création. Cela dit, risque commercial, oui : j'ai déjà la bande radio et le programme de salle. Mr. Green

Par ailleurs, il faut vraiment l'écouter, c'est du postBritten d'excellente facture, vraiment très beau - plus immédiat que du Britten, d'une certaine façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30135
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 2 Juin 2009 - 13:58

Je signale que ce disque sera dispo le 8 juin sur musicme :

http://www.musicme.com/#/Thomas-Ades/albums/Thomas-Ades:-The-Tempest-5099969523557.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 11:05

Quelques mots…words, words, words…sur The tempest de Thomas Ades.

Bon, d’emblée j’ose le dire, c’est déjà l’un des opéras majeurs du XXIéme siècle.
Tous les (bons) ingrédients y étant réunis, le livret et la musique.

Plusieurs compositeurs ont déjà essayé une adaptation de cette pièce ; Purcell, Sibelius, Berio.
Thomas Ades voulant raconter l’intégralité de l’histoire, c’est sa collaboratrice, Meredith Oakes, qui condensa la pièce, "afin de préserver l’émerveillement suscité par le texte de Shakespeare".
Ades annonça la création de son opéra pour février 2004.

Plusieurs rôles ont été écrits sur mesure, c’est le cas de Prospero, créé par et pour le baryton Simon Keenlyside, Caliban, écrit pour Ian Bostridge et Ariel pour le soprano suraigu Cyndia Sieden.
Ce rôle d’Ariel est un peu particulier ; il tient parfois plus de l’acrobatie que du chant, et le texte dans ce cas est difficilement compréhensible ; Mais quelques beaux passages, plus « lyriques » lui sont quand même réservés.

La musique d’Ades bien que parfois complexe, reste très accessible. Elle est en tout cas très expressive, parfois violente, dissonante, mais aussi émouvante, lumineuse, avec des moments vraiment très beaux, qu'ils soient chantés ou purement orchestraux. Il y a un passage chanté par Ariel, comme en apesanteur, où la note est tenue pour chaque syllabe, avec derrière quelques glissements d’archets. Il y a de belles parties chantées, solo, duos (Fernando et Miranda par exemple), quatuors.. .
Presque chaque rôle a son « petit morceau de bravoure ». Un peu d’humour aussi, avec le rôle bouffe de Trinculo, qui pense surtout à étancher sa soif.

C’est un opéra qui ne manque pas de souffle, qui est prenant du début à la fin.

Bref, un opéra que je recommande.




Dernière édition par Rubato le Ven 18 Déc 2009 - 17:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30135
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 11:23

Dommage que je déteste l'anglais chanté Confused
Dommage aussi qu'on ai pas droit au DVD, toujours plus simple et agréable pour découvrir un opéra (et aussi le rend plus abordable).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 12:30

Cololi a écrit:
Dommage que je déteste l'anglais chanté Confused
ça élimine beaucoup de choses intéressantes. Confused
Citation :

Dommage aussi qu'on ai pas droit au DVD, toujours plus simple et agréable pour découvrir un opéra
Je préfère le CD. bounce
Citation :
(et aussi le rend plus abordable).
12€ en import + fdp. C'est correct. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 12:45

Cololi a écrit:
Dommage que je déteste l'anglais chanté Confused

Je ne déteste pas vraiment, mais c'est vrai que j'ai toujours l'impression que ce n'est pas une langue très adaptée au chant lyrique, du point de vue des sonorités, de l'accentuation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30135
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 13:40

Rubato a écrit:
Cololi a écrit:
Dommage que je déteste l'anglais chanté Confused
ça élimine beaucoup de choses intéressantes. Confused
Citation :

Dommage aussi qu'on ai pas droit au DVD, toujours plus simple et agréable pour découvrir un opéra
Je préfère le CD. bounce
Citation :
(et aussi le rend plus abordable).
12€ en import + fdp. C'est correct. Smile

Question esthétique, je n'aime simplement pas du tout l'anglais chanté.
Tu préfères le CD, mais celà prive les spectateur de l'image. Hors on ne peut pas nier le pouvoir de l'image (de la mise en scène, et surtout du talent de comédien que doivent avoir les chanteurs). Ce qui m'amène à dire que c'est plus abordable, et je ne parle pas du prix ... je parle du fait que ça facilite l'accés / la compréhension (surtout dans un milieux aussi peu fréquenté que l'opéra contemporain).

Rajoutons à celà que je préfère lire les sous-titre sur un écran, car c'est synchronisé, et ça pompe moins l'attention que de lire le livret à côté.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Ven 18 Déc 2009 - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 13:43

Pour "abordable" je croyais que tu parlais du prix! hehe

Sinon, une mauvaise mise en scène peut aussi te dégouter d'un opéra, c'est un risque.
Je préfère donc laisser travailler mon imagination! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 21:24

Rubato a écrit:
Quelques mots…words, words, words…sur The tempest de Thomas Ades.

Bon, d’emblée j’ose le dire, c’est déjà l’un des opéras majeurs du XXIéme siècle.
Tous les (bons) ingrédients y étant réunis, le livret et la musique.

Plusieurs compositeurs ont déjà essayé une adaptation de cette pièce ; Purcell, Sibelius, Berio.
Thomas Ades voulant raconter l’intégralité de l’histoire, c’est sa collaboratrice, Meredith Oakes, qui condensa la pièce, "afin de préserver l’émerveillement suscité par le texte de Shakespeare".
Ades annonça la création de son opéra pour février 2004.

Plusieurs rôles ont été écrits sur mesure, c’est le cas de Prospero, créé par et pour le baryton Simon Keenlyside, Caliban, écrit pour Ian Bostridge et Ariel pour le soprano suraigu Cyndia Sieden.
Ce rôle d’Ariel est un peu particulier ; il tient parfois plus de l’acrobatie que du chant, et le texte dans ce cas est difficilement compréhensible ; Mais quelques beaux passages, plus « lyriques » lui sont quand même réservés.

La musique d’Ades bien que parfois complexe, reste très accessible. Elle est en tout cas très expressive, parfois violente, dissonante, mais aussi émouvante, lumineuse, avec des moments vraiment très beaux, qu'ils soient chantés ou purement orchestraux. Il y a un passage chanté par Ariel, comme en apesanteur, où la note est tenue pour chaque syllabe, avec derrière quelques glissements d’archets. Il y a de belles parties chantées, solo, duos (Fernando et Miranda par exemple), quatuors.. .
Presque chaque rôle a son « petit morceau de bravoure ». Un peu d’humour aussi, avec le rôle bouffe de Trinculo, qui pense surtout à étancher sa soif.

C’est un opéra qui ne manque pas de souffle, qui est prenant du début à la fin.

Bref, un opéra que je recommande.


Merci pour la présentation Rubato. Very Happy Oui, c'est un opéra superchouette, équilibré, accessible, assez éloquent ; ça ressemble beaucoup à l'esthétique anglaise actuelle, en fait, fortement brittenienne (du type Maw ou Anderson). Et ça fonctionne très bien.

Comme toi, ce sont les suraigus d'Ariel, sorte de concession glottophilique récurrente dans les opéras contemporains et ici comme ailleurs assez gratuits, qui m'ont un peu lassé, mais le reste est magnifique.

Courageux de publier ça en CD pour une grosse maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Ven 18 Déc 2009 - 21:25

Wolfgang a écrit:
Cololi a écrit:
Dommage que je déteste l'anglais chanté Confused

Je ne déteste pas vraiment, mais c'est vrai que j'ai toujours l'impression que ce n'est pas une langue très adaptée au chant lyrique, du point de vue des sonorités, de l'accentuation...
Oui, ça sonne bizarre au début, parce qu'on a un autre anglais dans l'oreille, celui de la pop, et aussi parce que la langue est un peu molle.

Mais au niveau du placement, ça flatte au contraire la voix. Et ça peut super bien sonner lorsque c'est bien dit, il y a plusieurs opéras importants dans cette langue au vingtième, tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 21 Déc 2009 - 13:23

Petite question : est-ce qu'il y a une traduction en français dans le livret de The Tempest ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 21 Déc 2009 - 13:24

J'espère, je l'ai commandé. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 21 Déc 2009 - 13:52

Wolferl a écrit:
Petite question : est-ce qu'il y a une traduction en français dans le livret de The Tempest ?
Malheureusement non! Crying or Very sad
Texte anglais uniquement.

C'est d'ailleurs de plus en plus rare de trouver une traduction française de nos jours!!


Dernière édition par Rubato le Lun 21 Déc 2009 - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 21 Déc 2009 - 14:01

natrav a écrit:
J'espère, je l'ai commandé. pale
Aïe....ça commence mal! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30135
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 21 Déc 2009 - 14:25

Déjà que je préfère le DVD, si ils n'ont même pas pris la peine de traduire ... c'est même pas la peine Confused

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 21 Déc 2009 - 15:00

David LeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
...
C’est un opéra qui ne manque pas de souffle, qui est prenant du début à la fin.
...
Bref, un opéra que je recommande.

...
Courageux de publier ça en CD pour une grosse maison.
Il m'arrive de me rendre 2 ou 3 fois par an dans la Perfide Albion et j'ai eu l'occasion de mesurer le succès énorme rencontré par ce compositeur parmi quelques mélomanes de ce pays que j'ai pu cotoyer au Barbican. Adès y fait, en quelque sorte, partie des meubles avec un statut proche de celui de Britten, Elgar, Peter Maxwell Davies. Pas étonnant, donc, que EMI daigne s'y intéresser en dépit de ses gros soucis financiers...
Pour ma part, je n'ai pas encore réussi à apprivoiser cette musique, bien que familier du répertoire contemporain. Mais, ça viendra...
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Lun 21 Déc 2009 - 23:08

natrav a écrit:
J'espère, je l'ai commandé. pale
J'ai bien fait de ne pas l'acheter hier alors. Mr. Green
Le vendeur était incapable de me répondre et ne pouvait même pas ouvrir le boitier. Rolling Eyes

C'est possible de suivre avec une traduction de Shakespeare, ou bien la pièce a été vraiment refondue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 22 Déc 2009 - 8:04

C'est quand même dommage de se priver d'une oeuvre uniquement à cause de l'absence de traduction française. Neutral

Dans ce cas, je pourrais éliminer une bonne partie des opéras que je possède!!

En plus ce livret de The tempest (en anglais) est facile à suivre.

Ce serait passer à côté d'un excellent opéra (à mon avis)


Dernière édition par Rubato le Mar 22 Déc 2009 - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 22 Déc 2009 - 8:07

Wolferl a écrit:

C'est possible de suivre avec une traduction de Shakespeare, ou bien la pièce a été vraiment refondue ?
C'est ce que j'ai fait pour le "Lear" de Reimann, mais l'intrigue est plus complexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 22 Déc 2009 - 8:30

Rubato a écrit:

En plus ce livret de The tempest (en anglais) est facile à suivre.

Ce serait passer à côté d'un excellent opéra (à mon avis)

On va essayer quand même. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 22 Déc 2009 - 9:23

natrav a écrit:
Rubato a écrit:

En plus ce livret de The tempest (en anglais) est facile à suivre.

Ce serait passer à côté d'un excellent opéra (à mon avis)

On va essayer quand même. Mr. Green
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 22 Déc 2009 - 9:45

Rubato a écrit:
Wolferl a écrit:

C'est possible de suivre avec une traduction de Shakespeare, ou bien la pièce a été vraiment refondue ?
C'est ce que j'ai fait pour le "Lear" de Reimann, mais l'intrigue est plus complexe.
Et la musique plus pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 22 Déc 2009 - 9:50

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
Wolferl a écrit:

C'est possible de suivre avec une traduction de Shakespeare, ou bien la pièce a été vraiment refondue ?
C'est ce que j'ai fait pour le "Lear" de Reimann, mais l'intrigue est plus complexe.
Et la musique plus pénible.
Pénible, je ne dirais pas ça, mais beaucoup moins accessible, c'est certain. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Jeu 11 Fév 2010 - 16:39

Quelques mots sur le concerto pour violon et orchestre (disponible sur musicme) :

D'abord, c'est bien. cat Ensuite ça me fait penser au premier mouvement du concerto d'Adams, seulement là il tient sur trois mouvements. On un côté minimaliste assez savoureux avec une orchestration riche et stimulante. Elle est bien équilibrée aussi, le soliste n'est pas noyé sans arrêt par la masse orchestrale. En outre, les péripéties violonistiques n'ont rien d'exceptionnelles toutefois c'est très bien fait. (sans doute injouable)

Ce qui ressort le plus, c'est un sentiment d'amusement. Le compositeur prend son pied à mettre des notes dans tous les sens et ça sonne joliment.

A écouter, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30135
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mar 13 Nov 2012 - 11:53

Plutôt que de laisser échouter celà en rubrique Concert, je recopie des 2 avis sur The Tempest :

Cololi a écrit:

Bon parlons de The Tempest.

L'oeuvre est plutôt ingéale j'ai trouvé : pas mal de longs tunnel dans les 2 premiers actes, en revanche la fin du 2°, et le 3° acte qui m'ont parut plus tonals ou/et plus inspirés soulèvent plus d'intérêts. Certains disent post-Britten. Non c'est plus radical que ça je trouve. Donc des passages intéressant, mais aussi un compositeur qui a une vraie signature. Il y a une patte je trouve. Et ça c'est rare. Livret trop ténébreux pour être totalement pigé à la 1° écoute, surtout quand le texte défile trop vite (et pour ceux qui ne connaissent pas la pièce).
Les lignes vocales sont hallucinantes : le rôle principal pour baryton (Prospero) doit se transformer en ténor et basse. Le rôle de Ariel ... alors là les mots manques pour parler de la difficulté d'un tel rôle ... une contre note toute les 3 notes environ Laughing A côté la Reine de la Nuit, Olympia et compagnie c'est une promenade de santé. Les autres rôles ne sont pas épargnés ... loin de là. Les rôles de ténors sont très loins d'être évident.
Bravo donc à tous les chanteurs, mais surtout à ces deux là.

C'était Adès en personne qui dirigeait. Salle très vide au ciné.

J'en sors avec un avis mitigé.

Michel Desrousseaux a écrit:

J'y allais en confiance, car ce que je connais de la musique d'Adès m'a jusque-là plu. C'est malgré cela peut-être la première fois que j'écoutais de la musique vocale d'Adès, et j'ai eu un peu de mal dans le premier acte : la ligne de chant, à laquelle je reste finalement très attaché dans l'opéra, est très malmenée. Mais le second acte est magnifique et le troisième aussi, moins de yoyo dans les voix, plus de chant. Les passages orchestraux sont de toute beauté. La mise en scène était astucieuse et belle, quoiqu'on n'y reconnaisse pas tant que ça le René Lepage du Ring ! En tout cas, très lisible. Cololi, si tu avais vu l'année dernière The enchanted Island, c'était déjà tiré de la Tempête, donc ça aurait dû t'aider pour l’histoire.
L'immense salle du Gaumont Opéra était quand même pleine ou presque. On avait peut-être perdu quelques têtes chenues au profit d'un public un peu plus jeune, mais même les vieux (je m'inclus) ont bien tenu le choc et personne n'est sorti en cours de route.
Le prochain spectacle est la Clémence de Titus. On fait le grand écart !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mer 14 Mar 2018 - 22:44


Asyla, op. 17 (1997). Tevot (2005-06). Polaris (Voyage for Orchestra) (2010)
Thomas Adès / London Symphony Orchestra
En public, Londres, III.2016
LSO Live


Je me souviens que j’avais acheté le disque avec Asyla par Rattle à sa sortie (dont je ne conserve aucun souvenir - si ce n’est celui d’avoir revendu le disque). À la réécoute, je comprends pourquoi: c’est totalement anodin (du néo gentil un peu décousu.)

Les œuvres plus récentes témoignent d’un peu plus de métier quant à l’orchestration - qui, pour sonner un peu moins bricolée, n’est pas non plus spécialement brillante (d’un autre côté, l’acoustique très opaque du Barbican y est peut-être aussi pour quelque chose.)

C’est globalement lent (sans que ça semble être au cœur de son projet comme dans Odyssey de Maw, pour comparer avec un autre néotonal anglais), et dans des dynamiques très modérées. Ça ne semble pas non plus très architecturé (Polaris a même quelque chose d’assez informe, paraissant vouloir s’inscrire dans une veine vaguement sibélo-debussyste), ni très animé (sauf dans la première partie de Tevot, qui fait un peu penser à du Bernstein symphonique.) Ça fonctionne un peu toujours de la même façon: un tapis de cordes opaques qui tricotent des motifs répétitifs, tantôt traversés de ressac soulignés aux cuivres (ça sonne alors vaguement mahlérien), tantôt surmontées d’ornementations gentiment dissonantes aux bois. On a un peu l’impression d’écouter une version très affadie des mouvements lents d’œuvres pour orchestre d’Adams comme Harmonielehre ou Naive and Sentimental Music.

Vraiment un musique poussive - et peu marquante. I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85116
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Thomas Adès   Mer 14 Mar 2018 - 23:36

Pas encore écouté Polaris (pas écouté ses œuvres des dix dernières années, j'ai surtout réécouté celles d'avant), mais ce que tu dis d'Asyla sur le côté décousu et inoffensif correspond très bien à mes impressions, oui. Le premier est donné à la Philharmonie la saison prochaine…

Écouté sa Totentanz récemment, et j'ai entendu le côté terne et l'impression de surplace gentillet que tu décris, et dont je n'avais pas eu l'impression ailleurs.

J'ai aussi fini laborieusement Powder her Face (mais il faut dire que le livret fait passer Lulu pour une histoire édifiante pour les familles), qui m'avait beaucoup séduit en écoute sans livret, à une époque où je cherchais du contemporain viable à la scène, mais tout cela est si sinistre. Sa Tempest néo-brittenienne est d'une autre séduction !

Dommage, il promettait beaucoup, avec toutes ses références, son humour, un sens assez personnel de l'orchestration que j'avais perçu dans les gadgets d'Asyla.

(Autre défaut : il dirige mal Rameau.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thomas Adès   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas Adès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thomas Adès (1971-...)
» Thomas Adès
» Thomas Tallis
» Thomas Quasthoff
» Thomas Crecquillon ou Crequillon (v. 1505-1557)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: