Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aleksandr Konstantinovitch Glazounov

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Jeu 21 Juil 2011 - 20:32

Tu peux aller ici : http://classik.forumactif.com/t2229-les-symphonies-de-glazounov

C'est un sujet sur la discographie des symphonies de Glazounov I love you

Sinon, quelles sont tes symphonies préférées de Glazounov, et celles que tu aimes moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Jeu 21 Juil 2011 - 20:36

vincent.1976 a écrit:
Tu peux aller ici : http://classik.forumactif.com/t2229-les-symphonies-de-glazounov

C'est un sujet sur la discographie des symphonies de Glazounov I love you

Sinon, quelles sont tes symphonies préférées de Glazounov, et celles que tu aimes moins ?

je connais vraiment très très trop peu Glazounov je pourrais pas dire vraiment laquelle je préfère. la Troisième et celle dont je me rappelle le plus et celle que j'ai surement le mieux préféré mais il faudrait que je réécoute tous pour bien savoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Sam 2 Juin 2012 - 10:19

J'ai écrit il y a peu à Naxos pour savoir si la collection Glazounov était terminée, puisqu'aucune nouveauté n'est sortie depuis le volume 19 qui date de janvier 2010, ou s'ils comptaient nous proposer de nouveaux CD, je signalais à ce propos qu'il existait des oeuvres sans opus qu'il serait intéressant d'enregistrer (comme la danse du diable par exemple Very Happy )

J'ai reçu une réponse positive cheers Même s'ils ne précisent rien de ce que contiendra ce nouveau volume.

Citation :

Good day! We hope this message finds you well.

As per checking with the department concerned, please be advised that the Glazunov series is still in progress and the release date hasn't been announced yet.

Should we be of further assistance, please don't hesitate to contact us again.

Thank you!


Warmest regards,

Kearsy Rosete
Customer Service
Naxos Digital Services Ltd.
Customer.Service@naxos.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Churchill
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 46
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 7 Juin 2013 - 18:13

Je ressors ce sujet, car je viens d'écouter ce fameux concerto pour violon, dans une version peut-être mineure (empruntée à la médiathèque de ma ville, je n'avais guère le choix). C'est une oeuvre remarquable, surtout pour son troisième mouvement, que je trouve dansant, entraînant, et jamais excessif.

J'ai écouté la version de Julia Krasko (une soliste que je ne connaissais pas) et l'orchestre symphonique d'État de Russie (chez Chandos). Mais s'il a été enregistré par Oïstrakh, je vais me jeter dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 7 Juin 2013 - 18:20

Pour Oistrakh il y a au moins une version avec Kondrachine, enregistrée en 1947.
Revenir en haut Aller en bas
Churchill
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 46
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 7 Juin 2013 - 18:43

alexandre. a écrit:
Pour Oistrakh il y a au moins une version avec Kondrachine, enregistrée en 1947.

Je viens de repérer un coffret DG de 3 disques à un prix riquiqui : "concertos et bis". Je ne sais pas si c'est celui-là :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Churchill
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 46
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 7 Juin 2013 - 18:50

À moins que ce ne soit plutôt celui-là :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 7 Juin 2013 - 21:56

Je ne connais que le Brilliant, mais il est possible que ce soit exactement le même enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 725
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Sam 8 Juin 2013 - 13:56

alexandre. a écrit:
Je ne connais que le Brilliant, mais il est possible que ce soit exactement le même enregistrement.

Pas certain,
- le CD brilliant donne un timing de 21'42, et la date d'enregistrement est 1.I.1947. Ce timing correspond plus ou moins à d'autres CD chez Monitor ou Lys.
- le CD DG donne un timing de 21'03, Il s'agit d'un transfert de LP de Westminter (P) 1948
- Plus compliqué encore un enregistrement live chez Praga de 1948 existe avec un timing de 20'14. J'ai lu dans le passé que la maison Praga trafique des enregistrements et fait croire des inédits.

Techniquement, le transfert de chez Brilliant est le meilleur.

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Churchill
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 46
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Sam 8 Juin 2013 - 16:08

Il peut s'agir de trois enregistrements différents... Glazounov était peut-être pas mal à la mode au lendemain de la guerre, comme tous les compositeurs soviétiques. La seule chose qui m'a surpris, c'est que je possède un coffret Melodiya de David Oïstrakh (5 CD) et l'oeuvre n'était pas dedans. C'est aussi pour ça que je connaissais mal Glazounov et surtout son concerto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mer 17 Juil 2013 - 17:35



Melodiya vient de sortir l'une des meilleures versions des Saisons de Glazounov, avec, selon certains critiques, une extraordinaire apothéose finale. Avec Boris Khaykin à la baguette, un chef ayant enregistré d'excellentes symphonies (2,3,7 et 8 )de Glazounov.

Je voulais le commander, mais malheureusement le disque est en rupture de stock provisoire sur amazon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Jeu 18 Juil 2013 - 23:25

Je vais profiter de mes vacances pour vous présenter en détail des œuvres de Glazounov.

En préambule, une rapide présentation de la carrière de Glazounov.

Nous pouvons découper la carrière de Glazounov en 4 grandes périodes:

- la première partie de sa carrière est la plus productive, elle s'échelonne de 1878 à 1905, soit 142 œuvres composées. D'abord jeune compositeur prodige, puis atteignant la maturité. Les grandes œuvres de Glazounov datent de cette période : les symphonies, le concerto pour violon, les 3 ballets.

- la seconde période s'étale de 1905 à 1917, elle correspond à celle où Glazounov était Directeur du conservatoire de Saint Petersbourg. Cette période voit la production de Glazounov baisser sensiblement, en raison de l'investissement de Glazounov dans sa tâche de directeur. 32 œuvres composées entre 1905 et 1917. Durant cette période Glazounov s’essaie à des domaines nouveaux : il compose pour l'orgue, pour un orchestre de balalaïkas, des concertos pour piano, de la musique de scène. Les œuvres de cette période sont moins connues, et pourtant, certaines sont essentielles à connaitre.

- la troisième période s'étale de 1918 à 1928. Cela correspond à la prise de pouvoir des bolcheviques, un travail intense pour maintenir le conservatoire à flot dans une ambiance de guerre civile, puis de stabilisation du pouvoir. Les restrictions ont une grande incidence sur la santé de Glazounov, qui décline. Seulement 9 œuvres composées durant cette période, rien de significatif, l'oeuvre la plus importante étant le sixième quatuor.

- la dernière période est celle de 1929 à la mort de Glazounov en 1936. Seulement 7 œuvres dans la période. Glazounov est malade, mais se remet à la composition avec des oeuvres de plus grande envergure que durant les 10 dernières années. Ainsi d'un concerto ballade pour violoncelle, un quatuor pour saxophone, puis un concerto pour saxophone, un poème symphonique, première (et dernière) oeuvre symphonique depuis 1916 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 10:21

Bonjour Vincent !
Est-ce que tu as acquis l'intégrale Serebrier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 11:27

WoO a écrit:
Bonjour Vincent !
Est-ce que tu as acquis l'intégrale Serebrier ?

Hello WoO !

Non, pas encore, c'est sur ma liste Very Happy 

Et toi tu l'as ? Si oui, c'est bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85296
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 12:29

vincent.1976 a écrit:
c'est bien ?
Oui, tout à fait.

Mais quand on a Fedoseyev ou Sinaisky, l'achat ne s'impose pas du tout. (Et même si on a une version un peu moins bonne que celles-là, parce que Serebrier fait bien le job, mais n'apporte pas de plus-value particulière du côté de l'interprétation.)

De toute façon, la musique de Glazounov ne se prête pas particulièrement à la multiplication des versions, à mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 14:02

DavidLeMarrec a écrit:
De toute façon, la musique de Glazounov ne se prête pas particulièrement à la multiplication des versions, à mon humble avis.

Sauf pour un fan fou comme moi Laughing 

Mais chaque version que je découvre m'apporte quelque chose Wink 

DavidLeMarrec a écrit:
Mais quand on a Fedoseyev ou Sinaisky

Sinaisky ?

J'ai sa version de la 5ème avec l'orchestre de la BBC, mais, à ma connaissance, il n'a pas enregistré d'autres symphonies de Glazounov.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85296
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 14:18

vincent.1976 a écrit:
Sinaisky ?

J'ai sa version de la 5ème avec l'orchestre de la BBC, mais, à ma connaissance, il n'a pas enregistré d'autres symphonies de Glazounov.
Si tu le dis, tu as très probablement raison. Je vais regarder ce que j'ai comme versions et je reviens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85296
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 14:22

Effectivement, je voulais dire Polyansky (Sinaisky c'est formidable, mais dans les symphonies de Schmidt Mr. Green ). Et en plus je n'ai pas trouvé Polyansky / Detroit particulièrement supérieur au reste.

Outre Fedoseyev, qui est un peu ma "base", j'ai particulièrement aimé Anissimov / Moscou SO dans la Deuxième (moins dans la Troisième) et Weller / Bâle dans la Quatrième.

Polyansky, c'était un peu flou (prise de son Chandos, et pas de charisme extraordinaire non plus). Serebrier ne m'a jamais paru apporter quelque chose de nouveau dans ces symphonies (comme Otaka d'ailleurs (qui débutait une intégrale me semble-t-il).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 14:45

Le Chant du destin, Opus 84

Cette ouverture dramatique a été composée en 1907 et créée le 18 mars 1908, lors du même concert où fut créée la 1ère symphonie de Maximilien Steinberg. C'est pourquoi, Glazounov dédia à ce dernier son ouverture.

Cette ouverture est la première oeuvre de Glazounov depuis qu'il est devenu le directeur du conservatoire (la huitième symphonie, créée en 1906, avait été composée en grande partie avant la nomination de Glazounov).

De forme sonate classique, la tonalité de ré mineur domine, bien que les changements de tonalité soient très fréquents.

C'est le thème du destin de la cinquième symphonie de Beethoven qui ouvre l'oeuvre et revient ensuite en leitmotiv par tierces mineures/majeures.

On perçoit les influences de Brahms et de Wagner.

Quatre enregistrements du Chant du destin sont disponibles :









Quelle version choisir ?

Sans aucune hésitation Svetlanov, l'orchestre est excellent, l'aspect dramatique de l'oeuvre ressort très bien.

Almeida est un bon second choix.

Botstein souffre d'un orchestre sans impact, les trompettes semblent étouffées...

Enfin Golovshine... Première indication, le temps. Alors que les 3 autres tournent autour de 11'30 pour Almeida, et 14'30 pour Svetlanov, Golovshine met lui 19'00 et c'est beaucoup trop... L'intensité dramatique a disparu, les phrases s'allongent inutilement... Cet enregistrement est à fuir !

Je vous conseille vivement de découvrir cette oeuvre rare, par Svetlanov de préférence Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 18:13

Message déplacé dans le fil discographique des Symphonies Arrow 


Dernière édition par WoO le Sam 20 Juil 2013 - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Ven 19 Juil 2013 - 18:37

Pour les symphonies, il faudrait mieux utiliser le fil dédié à la question : http://classik.forumactif.com/t2229-les-symphonies-de-glazounov

Si Xavier ou un modérateur pouvait y transférer les messages de ce jour sur les symphonies, ce serait sympa Very Happy

Je continue le débat là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 22 Juil 2013 - 14:02

Sinon, pour le Chant du destin, à part moi, d'autres apprécient cette ouverture ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mar 23 Juil 2013 - 10:05

Oui j'aime bien (Svetlanov aussi) mais d'autres oeuvres me font plus "chavirer", la très borodinienne Ouverture n°1 par exemple Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Sam 27 Juil 2013 - 18:15

L'ouverture n°1 sur des thèmes grecs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Dim 28 Juil 2013 - 0:08

Elles sont toutes sur des thèmes grecs de toute façon (et elles font toutes 15 min) Laughing(la 2ème est "sur des thèmes grecs" et la 1ère sur "trois thèmes grecs")
Je parle bien de la 1ère (3 thèmes) en sol mineur Op.3


Dernière édition par WoO le Mer 14 Aoû 2013 - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mer 14 Aoû 2013 - 12:07


Les concertos pour piano sont très beaux aussi : le mouvement initial du premier est basé sur un thème proche de celui de la 2ème symphonie de Rachmaninov et se termine par des variations sur un thème clos par une éblouissante mazurka. Le second (opus 100), en un seul mouvement, date de 1917. C'est aussi une série de variations sur un thème. Une douce et gentille mélancolie nimbe cette oeuvre qui se termine par un exposition triomphale et radieuse du thème. Le langage oscille entre Brahms et Rachma. Je vous en conseille vraiment l'écoute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Dim 9 Mar 2014 - 0:27

bonsoir je suis entrain d'écouter la symphonie de glazounov n° 6 et j'adore le 1er mouvement et le dernier mouvement..c'est plus "moderne" que les symphonies de tchaikovsky je trouve. voici l'orchestre et le chef : London Symphony Orchestra - Yondani Butt.
je pensais qu'il n'y avait pas de sujet glazounov car je l'écrivais avec un "U".
par contre je n'aime pas trop la 5ème...je crois oui que xavier aimerait le 1er mouvement de la 6ème.
le début de la 4ème me plait déjà plus que la 5ème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 8:37

JOURNÉE HOMMAGE A GLAZOUNOV


Aujourd'hui, 21 mars 2016, Glazounov est mort il y a exactement 80 ans.

Petite rétrospective en photos :

Tout d'abord, les parents de Glazounov :

Konstantin Ilitch Glazounov (1826-1914) Editeur de Saint Petersbourg



Elena Pavlovna Glazounov, née Turygina (1846-1925)



Je n'ai trouvé que ces deux pauvres photos des parents de Glazounov...

Glazounov vers 1871 (6 ans)



Glazounov vers 1876 (11 ans)



C'est à cet âge qu'il commence réellement à apprendre la musique.

Glazounov vers 1881 (16 ans) C'est à cette époque qu'il commence à composer sa Première Symphonie.



Dernière édition par vincent.1976 le Lun 21 Mar 2016 - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 8:57

Glazounov vers l'époque de la création de sa symphonie en 1882



Glazounov en 1887



La même année, le fameux portrait par Répine



Au début des années 1890 lors des soirées de Belaieff, Glazounov avec AV Verzhbilovich, GA Laroche, FM Blumenfeld.



Glazounov en 1894



Glazounov en 1895

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 9:34

G Laroche et Glazounov en 1892



Glazounov en 1896



Glazounov dans les années 1890 avec V.I.Safonov et M.M.Ippolitov-Ivanov.



Milieu des années 1890 : de Gauche à droite assis : Anatole Liadov, Vladimir Stassov, César Cui, Nikolai Rimsky Korsakov, Mitrofan Belayev, Alexander Glazunov et Nikolaï Sokolov.



Années 1890 : Glazounov et Stassov qui font du bateau ^^



Glazounov en 1899



Dernière édition par vincent.1976 le Lun 21 Mar 2016 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 9:46

Glazounov en 1900



Antole Liadov, Alexandre Glazounov et Nikolai Rimsky-Korsakov en 1904.



Les mêmes à la même époque



Glazounov et Rimsky Korsakov en 1905 à l'occasion de la création de Katcheï



Rimsky-Korsakov avec Alexandre Glazounov et leurs disciples M.M.Chernovym et V.A.Senilovym en 1906.



17 Mars 1907 : 25ème anniversaire de l'activité créatrice de Glazounov



12 Juin 1907, l'Université de Cambridge donne le titre honorifique de "Doctor of Music" à Glazunov.



Glazounov en 1907



Glazounov en 1908

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 10:05

Glazounov avec Balakirev avant 1910.



Glazounov vers 1910



Glazounov en 1910



Glazounov avec Nikolaï Malko dans les années 1910.



Glazounov en 1912 avec Alexander Spendiarov



Glazounov en 1912 avec Léopold Auer devant le monument en mémoire de Glinka.



Glazounov à son bureau de Directeur du Conservatoire en 1912



Glazunov avec le groupe des professeurs du Conservatoire participants à la célébration du 50e anniversaire du Conservatoire en 1912.



Glazounov vers 1913



Glazounov en 1916

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 10:23

Quelques photos comprises entre 1918 et 1928 dans les activités de Glazounov au conservatoire









1923 avec Horowitz et Milstein



1926



En 1926



1927 : Avec les professeurs du Conservatoire d'Odessa



Au Piano



En plein travail



En pleine répétition comme chef d'Orchestre



Avec Maximilien Steinberg





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 10:34

Et maintenant l'exil...



Avec son épouse en 1929





Avec sa femme et sa belle fille Elena Glazounov (Pianiste)



En 1930





Vers 1932



Vers 1933 - 1934





Dernière photo de Glazounov 1935-1936



Vous pourrez trouver beaucoup d'autres photos de Glazounov sur la page Pinterest d'une autre fan de Glazounov Tatiana Spitzer ici : https://fr.pinterest.com/tatianaspitzer/glazunov-alexandre-kontantinovich/
Une partie des photos ci dessus provenant de ses recherches personnelles.


Dernière édition par vincent.1976 le Sam 2 Avr 2016 - 10:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 10:40

Sa tombe au Cimetière de Neuilly sur Seine en 1962.



Rapatriement du Corps de Glazounov à Saint Petersbourg en 1972.



Sa tombe au Cimetière Tikhvine de Saint Petersbourg aujourd'hui



Et voilà pour cet hommage photographique


Dernière édition par vincent.1976 le Lun 21 Mar 2016 - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 10:52

Je faisais le point des œuvres que je possède de Glazounov, et pour celles avec Opus, il m'en manque 4...
- Opus 63 : Cantate Festive pour le 100ème anniversaire de l'Institut Pavlovsk
- Opus 66 : Hymne à Pouchkine
- Opus 86 : Fantaisie Russe pour Orchestre de Balalaïka
- Opus 96 : Paraphrase sur les hymnes des nations alliées, pour orchestre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9414
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 11:18

C'est dommage de laisser la photo rayée de vert : Confused

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 11:26

En effet, je ne suis pas un pro de la correction des photos, je remplace la mienne par la tienne bien meilleure ^^ Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 42
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Lun 21 Mar 2016 - 17:34

Petite histoire pour situer la famille Glazounov dans l'Histoire Russe.

Les Glazounov sont des marchands dont les origines remontent à 1678.

Peter Fedorovitch Glazounov (décédé en 1768) était marchand à Serpukhov.

Son fils ainé Matvei Petrovitch (1757-1830) s'installe à Moscou en 1780 comme Libraire, rejoint ensuite par ses frères Ivan Petrovitch (qui suit) et Vassili Petrovitch. Il est enterré au cimetière Simonov de Moscou.

Ivan Petrovitch (1762-1831) Dès 1784, il quitte ses frères et Moscou pour installer sa Librairie à Saint Petersbourg. En 1790, il devient éditeur et en 1808 il installe son fils ainé Pierre dans une nouvelle Librairie à Moscou. En 1827, il devient commissaire de l'académie des sciences de Saint Petersbourg. Il est enterré dans le Cimetière Volkov de Saint Petersbourg.

Portrait d'Ivan Petrovitch



C'est son fils Ilya Ivanovitch (1786-1849) qui reprend l'affaire de Saint Petersbourg, son frère Pierre gardant celle de Moscou. En 1836 il créé une usine d'imprimerie à Saint Petersbourg. Il a publié les œuvres d'écrivains russes - Batiushkov , Derzhavin , Lermontov , Marly , Pouchkine, Khemnitser. Il a été engagé dans les activités sociales et était le doyen de la troisième branche du conseil municipal de Saint-Pétersbourg et président du conseil général des marchands. En 1832 , il a reçu le titre de citoyen d'honneur héréditaire .

Portrait de Ilya Glazounov Ivanovich 1843 par Ivan Khrutsky.



Il y a a eu 3 fils :  Ivan (1826-1890) Konstantin (1828-1914) et Alexandre (1829-1896), qui ont continué son travail.

Ivan Ilitch (1826-1890) à côté de ses activités d'éditeur et de libraire, il s'est beaucoup investit dans la vie de Saint Petersbourg, il a  reçu l'Ordre de Saint-Stanislas 3ème (1863) et 2ème (1875) degrés, l'Ordre de Saint-Vladimir 4ème degré (1866). Le 30 août 1870 Glazunov a reçu l' Ordre de Saint-Vladimir du 3ème degré avec la cession de ses droits à la noblesse héréditaire. Il est Maire de Saint Petersbourg de 1881 à 1885 puis nommé conseiller d' Etat, en 1882, décoré de l'Ordre de Saint-Stanislas 1er degré, et en 1883 de l'Ordre de Sainte-Anne 1er degré. Il est enterré au Monastère de la Trinité Saint Serge à Strelna.

Portrait d'Ivan Ilitch



Ivan Ilitch à un fils : Ilya Ivanovitch (1856-1913), qui sera à son tour Maire de Saint Petersbourg de 1910 à 1913.

Portrait d'Ilya Ivanovitch



Konstantin Ilitch (1828-1914) Editeur et Libraire avec ses deux frères.

Portrait de Konstantin Ilitch



Il a 3 fils : Alexandre Konstantinovitch (1865-1936) notre compositeur, Dimitri Konstantinovitch (1869-1914) Entomologiste diplômé de la Sorbonne à Paris et Michel Konstantinovitch (1870-?) qui reprend la maison d'édition jusqu'à sa nationalisation en 1917 par les bolchéviks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roupoil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 37
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mer 26 Sep 2018 - 10:13

Je reposte ici ce que j'ai dit en playlist sur la troisième de Glazounov :

Roupoil a écrit:
Glazounov, Symphonie n°3 (Radio symphonique de Moscou / Fedosseyev)

Je continue sur ma lancée Glazounov, toujours aussi agréable, mais je vais détailler un peu plus mes impressions. Rien d'original ou de révolutionnaire dans la musique orchestrale de Glazounov, pour un compositeur qui se situe chronologiquement à mi-chemin entre Tchaikovsky et Chota ou Prokofiev, il est clair qu'on entend infiniment plus de réminiscences du premier (l'orchestration, et notamment l'utilisation des bois, est extrêmement tchaikovskienne) que de préfigurations des deux derniers. Mais si on pense immanquablement au grand Piotr Illitch en écoutant par exemple cette troisième symphonie (je n'ai pas sauté la deuxième en passant, mais celle-ci m'inspire plus niveau commentaires), c'est un Tchaikovski où on aurait remplacé le pathos un peu lourd (bon, moi j'adore mais je sais bien que ça en rebute certains) par une sorte de pastoralisme joyeux et pour le coup très léger. Bref, un ersatz de Tchaikovsky souriant, ça change un peu. Et c'est peut-être aussi ce qui constitue les limites de l'oeuvre d'ailleurs : même si elle est vraiment bien construite et bien orchestrée, avec encore une fois des mélodies charmantes à tous les coins de page, ce côté léger finit par la rendre presque anecdotique. Vite entendue, fort appréciée, mais probablement assez vite oubliée également.

J'ai depuis exploré toutes les symphonies, ainsi que les ballets (Raymonda et Les saisons), mais il faut bien avouer que, si la séduction mélodique avait fait son petit effet sur les premières symphonies, ça se renouvelle quand même terriblement peu (il y en a huit au total) et que par ailleurs les dernières symphonies tombent parfois dans quelques outrances typiques des symphonies russes de l'époque, avec notamment des finales qui fleurent bon le tagada tsoin-tsoin pouet-pouet à la limite du pompiérisme (celui de la sixième par exemple est d'une subtilité très relative). Dommage dans la mesure où le charme de Glazounov provient souvent de la légèreté qu'on retrouve dans d'autres mouvements. Bref, j'ai globalement préféré les premières, mais peut-être à cause d'un effet de lassitude. Greg pensait que j'adorerais la quatrième, je l'ai effectivement appréciée mais finalement pas plus que la troisième qui reste peut-être ma préférée.

Concernant les ballets, déception, Les saisons notamment me semblent être un décalque pas aussi inspiré du Casse-noisettes de Tchaikovsky (à la limite du plagiat par moments, ok les thèmes ne sont pas les mêmes mais l'atmosphère vraiment très proche).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/ En ligne
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mer 26 Sep 2018 - 11:37

Roupoil a écrit:
Je reposte ici ce que j'ai dit en playlist sur la troisième de Glazounov :

Roupoil a écrit:
Glazounov, Symphonie n°3 (Radio symphonique de Moscou / Fedosseyev)

Je continue sur ma lancée Glazounov, toujours aussi agréable, mais je vais détailler un peu plus mes impressions. Rien d'original ou de révolutionnaire dans la musique orchestrale de Glazounov, pour un compositeur qui se situe chronologiquement à mi-chemin entre Tchaikovsky et Chota ou Prokofiev, il est clair qu'on entend infiniment plus de réminiscences du premier (l'orchestration, et notamment l'utilisation des bois, est extrêmement tchaikovskienne) que de préfigurations des deux derniers. Mais si on pense immanquablement au grand Piotr Illitch en écoutant par exemple cette troisième symphonie (je n'ai pas sauté la deuxième en passant, mais celle-ci m'inspire plus niveau commentaires), c'est un Tchaikovski où on aurait remplacé le pathos un peu lourd (bon, moi j'adore mais je sais bien que ça en rebute certains) par une sorte de pastoralisme joyeux et pour le coup très léger. Bref, un ersatz de Tchaikovsky souriant, ça change un peu. Et c'est peut-être aussi ce qui constitue les limites de l'oeuvre d'ailleurs : même si elle est vraiment bien construite et bien orchestrée, avec encore une fois des mélodies charmantes à tous les coins de page, ce côté léger finit par la rendre presque anecdotique. Vite entendue, fort appréciée, mais probablement assez vite oubliée également.

J'ai depuis exploré toutes les symphonies, ainsi que les ballets (Raymonda et Les saisons), mais il faut bien avouer que, si la séduction mélodique avait fait son petit effet sur les premières symphonies, ça se renouvelle quand même terriblement peu (il y en a huit au total) et que par ailleurs les dernières symphonies tombent parfois dans quelques outrances typiques des symphonies russes de l'époque, avec notamment des finales qui fleurent bon le tagada tsoin-tsoin pouet-pouet à la limite du pompiérisme (celui de la sixième par exemple est d'une subtilité très relative). Dommage dans la mesure où le charme de Glazounov provient souvent de la légèreté qu'on retrouve dans d'autres mouvements. Bref, j'ai globalement préféré les premières, mais peut-être à cause d'un effet de lassitude. Greg pensait que j'adorerais la quatrième, je l'ai effectivement appréciée mais finalement pas plus que la troisième qui reste peut-être ma préférée.

Concernant les ballets, déception, Les saisons notamment me semblent être un décalque pas aussi inspiré du Casse-noisettes de Tchaikovsky (à la limite du plagiat par moments, ok les thèmes ne sont pas les mêmes mais l'atmosphère vraiment très proche).


Avant de refermer la page glazounov ,   je suggère   d'écouter   Le Roi des Juifs ( Tsar Ludeyskiy )   , musique de scène .  

en négatif :   un coté disparate ...    normal , c'est une musique de scène .
en positif : des mélodies magnifiques  
L'oeuvre de glazounov  que je préfère  I love you



excellent prise de son de ce disque en prime .  

Et j'aime aussi :  le poème symphonique   Stenka Razin  ( par Svetlanov )  dans la veine du groupe des 5 ( Tamara de Balakirev , rimsky etc ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8352
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mer 26 Sep 2018 - 11:47

Le concerto pour violon par Marcovici/Stokowski affraid ; d'aucuns le trouveront bavard moi, je le trouve fier, tout empanaché, caracolant, ne tirant jamais à la ligne, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mer 26 Sep 2018 - 12:03

OUi , le concerto du violon est pas mal Very Happy ,
donc
1 le roi des juifs
2 stenka razin
3 concerto pour violon

mon tiercé gagnant compress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roupoil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 37
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Mer 26 Sep 2018 - 16:04

Le concerto je le connais déjà, par contre le Roi des juifs effectivement je n'ai jamais écouté, alors que tu en parles depuis un bon moment sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/ En ligne
Roupoil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 37
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   Jeu 27 Sep 2018 - 21:02

J'ai donc écouté la musique de scène du Roi des juifs, c'est vrai que c'est sympa, le côté très mélodique de Glazounov s'accomode plutôt bien du patchwork que représente cette musique de scènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aleksandr Konstantinovitch Glazounov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aleksandr Konstantinovitch Glazounov
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Aleksandr Konstantinovitch Glazounov
» Alexandre Konstantinovitch Glazounov (1865-1936)
» Les symphonies de Glazounov
» Pleyel Glazounov/Prokofiev RNO/Pletnev/Capuçon
» Classiques du Saxophone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: