Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 François Couperin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pousskine
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 29
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: François Couperin   Jeu 6 Déc 2007 - 23:13

Bonsoir (ou bonjour c'est selon) à tous, je ne connais pas tres bien Couperin raison pour laquelle en guise d'introduction j'ai acheté le fameux cd de Tharaud paru récemment et j'ai été comme hypnotisé,..le peu que j'ai entendu m'a beaucoup plus. Je pense me tourner vers une intégrale des oeuvres pour Clavecin (jouées au Clavecin ou au piano selon ce que je trouverai) mais je voulais savoir hormis la musique pour clavier, quelles sont les chefs d'oeuvres de Couperin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Jeu 6 Déc 2007 - 23:40

Pour l'intégrale, je te conseillerais nettement celle de Scott Ross. Wink
Au clavecin tu as aussi son Art de toucher le clavecin.

Pour le reste, ses Concerts royaux sont bien pompeux.
Un sommet pour moi: les Leçons de Ténèbres. (Deller)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 7 Déc 2007 - 0:51

Y avait pas de sujet général sur Couperin? scratch

Bon, sinon, pour le clavier: http://classik.forumactif.com/discographie-f2/francois-couperin-oeuvres-pour-clavier-t1755.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pousskine
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 29
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 7 Déc 2007 - 1:13

Non pas de Sujet general sur Couperin , faudrait quelqu'un qui s'y connaisse pour en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81662
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 7 Déc 2007 - 2:10

Couperin, oui, l'oeuvre pour clavier bien sûr. Les brefs extraits que j'ai entendu de Tharaud m'ont laissé sur ma faim par rapport à la réussite vraiment géniale, sans exagération, de son Rameau.

Il faut dire que Couperin sonne vraiment très bien au clavecin. Parmi ce qui a été écrit de plus adéquat pour cet instrument (j'aime beaucoup D'Anglebert et Froberger aussi). Pour l'aspect discographique, je recommandais Cummings et Ichise (Naxos), c'est vraiment parfait et pas cher du tout.

Le reste ? Il n'y a pas grand chose...

D'abord et surtout, les Leçons de Ténèbres. Christie/Daneman/Petibon, comme tout ce que fait Christie dans le religieux français, est d'une élégance à peine concevable. On y danse avec tenue, on y lyricise avec mesure.
(Pour la petite histoire, Hogwood a enregistré ça avec Kirkby - et ce n'est pas stylistiquement renversant. Surtout que les autres sopranes sont des clones de Kirkby - au secours !)
Je trouve ces oeuvres bien plus bouleversantes que la construction très soigneuse et cérébrale de Charpentier pour la même Semaine Sainte. Ici, vraiment l'abandon extatique physique au chant.

Il existe aussi des motets pour pas cher chez Harmonia Mundi (Musique d'abord), tout à fait comparables au petits motets de Lully, un rien moins résistants aux écoutes répétées, mais superbe tout de même.

L'oeuvre pour orgue, aussi, est centrale. La Messe pour les Paroisses et celle pour les Couvents, aux vertus totalement similaires (même composition aussi). Ca tient en un CD la messe (et un petit volume de partition pour les deux), ça a tout l'élégance simple de son oeuvre pour clavecin, avec un ton évidemment moins badin, instrument et contexte obligent.
Je crois que c'est désormais épuisé, mais Foccroulle avait enregistré les deux, avec un orgue aux sonorités agréablement limpides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pousskine
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 29
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 7 Déc 2007 - 2:23

Merci pour ces précisions et pistes discographiques Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 9 Déc 2007 - 10:28

Les pièces de clavecin sont toutes des petites merveilles. Je ne connais que Blandine Verlet que j'aime beaucoup.
Pour le reste, j'aime beaucoup les Nations (Jordi Savall): pour qui ne veut pas tout écouter (2CD), la "sonade" de l'Impériale est un chef d'oeuvre absolu, de la grande musique française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 25 Mai 2008 - 10:30

A part le "Tic toc Choc" que j'ai découvert sur France Inter en générique de l'émission La prochaine fois je vous le chanterai interprété par Cziffra, est-ce que vous auriez des noms d'oeuvres très connues ou souvent diffusées de Couperin, le genre d'oeuvres qu'on connait sans savoir que c'est de tel ou tel compositeur Mr. Green ? Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 25 Mai 2008 - 10:38

Les barricades mystérieuses.
Tic toc choc au piano, c'est gentil, virtuose, mais c'est pas du Couperin siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 25 Mai 2008 - 10:45

Peut-être, mais je préfère ça aux mystérieuses barricades...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 25 Mai 2008 - 11:59

KID A a écrit:
A part le "Tic toc Choc" que j'ai découvert sur France Inter en générique de l'émission La prochaine fois je vous le chanterai interprété par Cziffra, est-ce que vous auriez des noms d'oeuvres très connues ou souvent diffusées de Couperin, le genre d'oeuvres qu'on connait sans savoir que c'est de tel ou tel compositeur Mr. Green ? Merci d'avance!
Les "fastes de la grande et ancienne ménestrandise" par exemple c'est très rigolo et très imagé, cette marche voulument prétentieuse avec la déroute incroyable de la fin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florent
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: François Couperin   Sam 6 Fév 2010 - 19:34

Il y a aussi ses "Pièces de Violes", qui sont le testament musical de Couperin "Le Grand", qui couronna ainsi son oeuvre deux suites magistrales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
demiton
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: La Sultane de Couperin   Dim 19 Sep 2010 - 10:44

Bonjour,

j'écris pour vous poser une question.

J'ai découvert le morceau s'appelant "La Sultane" par François Couperin.

Vous pouvez l'écouter ici: http://www.youtube.com/watch?v=Y3f7r96-J0I

Voulant avoir plus d'informations sur cette pièce, j'ai googlé.

Mais je ne trouve rien d'intéressant.

Je ne le trouve pas dans la discographie de Couperin sur Wikipédia non plus.

Donc, je voudrais vous demander: est-ce vraiment une oeuvre de Couperin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81662
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 19 Sep 2010 - 11:20

Oui, c'est bien non seulement une oeuvre de Couperin mais aussi de François. Elle est très souvent enregistrée, presque à chaque fois qu'on programme sa musique de chambre. Si tu ne trouves pas trace de disques, je peux t'en donner une liste si tu veux. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 19 Sep 2010 - 11:26

Qu'est-ce que tu voulais avoir comme autre information ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
demiton
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 19 Sep 2010 - 13:55

DavidLeMarrec a écrit:
Si tu ne trouves pas trace de disques, je peux t'en donner une liste si tu veux. Laughing

Oui merci DavidLeMarrec!

Hidraot a écrit:
Qu'est-ce que tu voulais avoir comme autre information ?

En fait, la partition Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81662
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 19 Sep 2010 - 14:14

Alors :

=> Skip Sempé (DHM). Sonorités acidulées, mais atmosphère très galante.
=> Kuijken & Friends (Seon).
=> Oberlin Baroque Ensemble (Vox).
=> London Baroque (BIS).
=> Purcell Quartet (Chandos).
=> Asperen (Pan Classics).
=> Ohrwall (BIS).
=> Goebel (Arkiv).

Et beaucoup d'autres !

Il me semble en avoir écouté une version Rousset assez réussie, à vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: francois couperin   Ven 2 Déc 2011 - 9:35

Je suis en train de lire un livre pssionnant sur le poème symphonique (celuii de Michel Chion). Au début d'un chapitre consacré aux thèmes du poème symphonique, il évoque l'autoportrait musical.
Il parle de Couperin, rien qu'en le citant. J'ai cherché pour savoir de quelle oeuvre il parle. Serait-ce La Couperin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 2 Déc 2011 - 16:22

Pense à regarder dans l'index les sujets déjà existants. Wink
Je fusionne avec le sujet existant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22846
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: François Couperin   Jeu 5 Juil 2012 - 13:55

On m'a recommandé d'écouter les "Leçons de tenèbres". J'ai trouvé cette oeuvre splendide, très spirituelle, profonde, apaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28758
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: François Couperin   Jeu 5 Juil 2012 - 14:07

J'aime beaucoup Leçons de Ténèbres aussi.

Bon puisque le sujet n'a évoqué que les pièces pour clavecin ... je me dois de parler (puisque Hidraot ne l'a jamais fait fesse ) des oeuvres pour orgue.

C'est assez simple : Couperin (le Grand) n'a écrit que 2 oeuvres pour orgues. Mais des oeuvres très imposantes.
-> Messe à l'usage des paroisses
-> Messe à l'usage des couvents

Il s'agit de messes pour orgue dans la tradition française de cette époque. Donc comme Hidraot me l'expliquait ailleurs, il s'agit d'une vingtaine de pièces (par messe) qui étaient jouées entre des moments de plain-chant. Ces messes durent environ 1h avec plain-chant (la couvent est plus courte cependant que celle pour les paroisses). Il existe pas mal de versions discographiques : la plupart intégre le plain-chant, d'autres non.

Je n'ai écouté que celle pour les Couvents pour le moment. C'est une musique clairement consistante, pas facile, mais on finit par s'y faire, et y découvrir un chef d'oeuvre.
Pour le moment je préfère celle de de Grigny malgré tout.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 6 Juil 2012 - 0:16

On ne peut pas être partout Mr. Green

En un mot, pour moi ce qui qualifie la musique de François Couperin c'est la simplicité des mélodies et leur efficacité incroyable (bon d'accord ça fait plus d'un mot siffle )
Mais je suis bien d'accord que ce sont des oeuvres consistantes malgré leur simplicité mélodique. La messe pour orgue est effectivement un monde difficilement pénétrable mais tellement appréciable et apaisant ...

Pour écouter ces messes, même si cela parait un peu rébarbatif, je conseillerais une version avec le plain-chant. Ce sont des messes, pas des suites pour orgue et c'est donc avec le texte liturgique que ces pièces prennent tout leur sens.

Tu parles fort justement de de Grigny et Couperin mais il ne faut pas oublier les instigateurs des messes pour orgue en France qui sont, entre autres, Charpentier, Nivers et Lebègue. Je m'explique pour Charpentier qui n'a jamais à proprement parlé composé de messe pour orgue. Il a cependant contribué au maintien de la composition de messe, les autres compositeurs obéissant à la mode française qui préférait le motet. Il a aussi réservé à l'orgue une place importante à l'orgue dans certaines de ces messes en particulier la messe pour le Port-Royal où l'orgue n'est pas cantonné à l'accompagnement mais a aussi ses moments de gloire. Mais je suis un peu HS il faudrait trouver un fil où parler de tout ça ....

Je ne peux Cololi, que t'encourager vivement à écouter ces messes de Nivers et Lebègue qui sont les ancêtres des messes de Couperin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28758
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 6 Juil 2012 - 8:22

Si tu veux j'ai bien eu l'idée d'ouvrir un fil "Ecole organistique française du 17° et 18°", mais Wiki est bien foutu en la matière. Et comme je ne veux pas faire de copier/coller.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 6 Juil 2012 - 11:08

Je viens d'aller voir, c'est vrai que c'est pas mal foutu. Après je m'étais posé la question d'ouvrir un fil sur Nivers, peut-être vaut-il mieux ça qu'un fil général sur l'orgue en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28758
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: François Couperin   Ven 6 Juil 2012 - 11:20

Hidraot a écrit:
Je viens d'aller voir, c'est vrai que c'est pas mal foutu. Après je m'étais posé la question d'ouvrir un fil sur Nivers, peut-être vaut-il mieux ça qu'un fil général sur l'orgue en effet.

Je ne suis pas de ton avis : la caractéristique de cette école organistique française c'est justement une multitude de compositeurs, contrairement à l'Allemagne ou un Buxtehude et un Bach écrasent tout.
Qu'est ce que je veux dire par là : si on fait un fil par compositeur, l'info est éclatée, et comme ces compositeurs n'ont pas la notoriété des 2 que je viens de citer, ils resteront dans l'anonymat.
Moi je pensais plutôt à une sorte de liste des pièces à connaître de ce répertoire. Liste ... nourrie des avis de chacuns j'entend.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: François Couperin   Mar 19 Fév 2013 - 18:09

Un disque absolument génial que j'écoute en boucle depuis 15 jours :


Au programme : l'apothéose de LULLY et l'apothéose de Corelli (plus quelques pièces pour 2 clavecins) dans une version pour 2 clavecins interprétées par 2 maitres du clavecin, William Christie et Christophe Rousset.
Autant vous dire que ça déménage !
Moi qui n'aime pas trop ces pièces dans leur version pour trio, là je trouve ça magnifique et très inventif. Le style des 2 compositeurs est superbement imité.
Les petites pièces pour 2 clavecins sont dans un style champêtre très agréable avec une superbe musette qui conclue le CD.
L'interprétation est bien sûre superlative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biely
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: François Couperin   Mar 19 Fév 2013 - 19:01

DavidLeMarrec a écrit:


D'abord et surtout, les Leçons de Ténèbres. Christie/Daneman/Petibon, comme tout ce que fait Christie dans le religieux français, est d'une élégance à peine concevable. On y danse avec tenue, on y lyricise avec mesure.
(Pour la petite histoire, Hogwood a enregistré ça avec Kirkby - et ce n'est pas stylistiquement renversant. Surtout que les autres sopranes sont des clones de Kirkby - au secours !)


Tiens c'est marrant, j'avais en premier lieu découvert l'oeuvre dans la version Kirby, et j'avais trouvé ça pas loin d'être insupportable... Il m'a fallu du temps pour passer à d'autres versions. Que penses tu de la version René Jacobs, chez Harmonia ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16351
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: François Couperin   Mar 19 Fév 2013 - 19:10

Merci pour le conseil, Hildraot. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22374
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: François Couperin   Mar 19 Fév 2013 - 20:23

@ Hidraot & Yamaw :

Je ne connais pas ce disque à 2 clavecins, mais effectivement je trouve l'Apothéose de Lully passablement ennuyeuse quand elle est jouée sous sa forme de concert instrumental. Parnassien, académique pour ne pas dire platement sentencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81662
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Mar 19 Fév 2013 - 20:36

Biely a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


D'abord et surtout, les Leçons de Ténèbres. Christie/Daneman/Petibon, comme tout ce que fait Christie dans le religieux français, est d'une élégance à peine concevable. On y danse avec tenue, on y lyricise avec mesure.
(Pour la petite histoire, Hogwood a enregistré ça avec Kirkby - et ce n'est pas stylistiquement renversant. Surtout que les autres sopranes sont des clones de Kirkby - au secours !)


Tiens c'est marrant, j'avais en premier lieu découvert l'oeuvre dans la version Kirby, et j'avais trouvé ça pas loin d'être insupportable... Il m'a fallu du temps pour passer à d'autres versions. Que penses tu de la version René Jacobs, chez Harmonia ?
Il y a un peu de provocation de ma part, dans la mesure où j'aime bien me moquer de Kirkby - une véritable institution en Grande-Bretagne, où un sondage l'avait fait figurer parmi les dix plus grandes chanteuses du vingtième siècle, aux côtés de Callas et Nilsson -, avec sa petite voix grêle. Smile

Au demeurant, si je ne trouve pas la version Hogwood fantastique, j'aime énormément sa version avec Foulon et Medlam (chez BIS, avec Mellon en seconde soprane), d'une grande simplicité : pas de fantaisies métronomiques ni expressives, juste de la belle déclamation telle qu'écrite. Ce n'est pas aussi ébouriffant que Boulay / Laurens ni que Vernet ou Mandrin, mais c'est à peu près aussi bon.


Sinon, je trouve la version Jacobs d'un maintien assez raide - donc inapproprié pour cette musique. Et l'option contre-ténor ne me convainc pas vraiment (ça suppose de bidouiller les tonalités et ça manque de fermeté dans la déclamation) - néanmoins si on veut essayer, la version Lesne est fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: François Couperin   Dim 5 Mai 2013 - 22:59

Couperin que l'on connait surtout pour son travail en musique instrumentale ainsi que pour ses leçons de ténèbres, a également composé de nombreux motets. Ce sont tous des petits motets pour une, deux ou trois voix et basse continue . Ces oeuvres sont en général antérieures aux fameuses leçons.
Il a écrit ses motets sur des textes tout ce qu'il y a de plus classique : Magnificat, Tantum ergo, Regina caeli, Domine salvum fac regem. Il a également écrit beaucoup de motets de circonstances, à Sainte Suzanne, Saint Barthélémy, Saint Augustin ou encore pour le jour de Pâques.
Sa musique respecte scrupuleusement la versification. On trouve des changements de couleurs et d'ambiance en fonction du texte, il rappelle en cela con protecteur Delalande. Ces motets sont par contre beaucoup plus chatoyants que ceux de Delalande et ressemblent davantage à ceux de LULLY dans la fougue et la fraicheur. On trouve également un peu de Charpentier en particulier dans les motets de circonstances qui rappellent ses histoires sacrées.
Ils ne sont pas tous autant réussi, mais globalement on retiendra des ornementations pleines de charme et de sensualité, sans lourdeur et sans exagération, beaucoup de verdeur et de dynamisme tout en respectant le sacré.

Pour parler un peu discographie, il y a un disque qui pour moi est vraiment au-dessus du lot

Feldman et Poulenard là-dedans c'est tout simplement jouissif. Un accompagnement à la basse de viole et à l'orgue très sobre. Pour changer c'est un disque qui ne se trouve qu'en occasion.

Le CD de Rousset n'est pas mal non plus, l'accompagnement est un peu plus épais et, à mon avis, les voix moins bien adaptées :


Rousset a également enregistré le Magnificat, le motet à la Saint Barthélémy et le motet pour le jour de Pâques par Véronique Gens et Sandrine Piau dans le même enregistrement que les leçons de ténèbres. Cet enregistrement est également de grande qualité :


Il existe bien d'autres enregistrement, en particulier chez Christie, mais des motets qui m'ont moins marqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81662
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: François Couperin   Lun 6 Mai 2013 - 0:03

Hidraot a écrit:
Sa musique respecte scrupuleusement la versification. On trouve des changements de couleurs et d'ambiance en fonction du texte, il rappelle en cela con protecteur Delalande. Ces motets sont par contre beaucoup plus chatoyants que ceux de Delalande et ressemblent davantage à ceux de LULLY dans la fougue et la fraicheur.
L'harmonie est quand même beaucoup plus mobile que chez LULLY. Effectivement, le paralèlle avec Lalande est parlant, mais la sophistication de Couperin me paraît davantage le fait du langage que de la dramaturgie : c'est d'une élégance complexe un peu plus monochrome, là où Lalande dose ses changements de couleur pour des effets précis.

(En dehors des Leçons, je n'adore pas les motets de Couperin, je dois dire...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: François Couperin   Jeu 11 Aoû 2016 - 11:53



François Couperin (1668 – 1733)

1-6. Ariane consolée par Bacchus, cantate
7-22. Concert instrumental sous le titre d’apothéose composé à la mémoire immortelle de l’incomparable Monsieur de Lully
23-29. Le Parnasse ou l’Apothéose de Corelli

Christophe Rousset, clavecin & direction
Les Talens Lyriques
Stéphane Degout, baryton
Christophe Coin, viole
Laura Mónica Pustilnik, luth
Atsushi Sakai, viole
Gilone Gaubert-Jacques, Virginie Descharmes, violons
Jocelyn Daubigney, Stefanie Troffaes, flûtes
Gilles Vanssons, Vincent Blanchard, hautbois

Prévu pour le 9 septembre 2016...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1619
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: François Couperin   Mar 13 Juin 2017 - 22:30

Suite à mon écoute en Playlist

"1-6 I love you j'aime la conduite des lignes mélodiques (et Embarassed je comprends, les mots, pas le sens, enfin parfois, chantons chantons chantons sans fin le dieu du vin)

7-29  drunken particulièrement énervant au premier abord d'introduire chacun des tableaux par l’énoncé du titre (comme pour les Dominos dans le disque Michel et Yasuko Bouvard: folies françoises), et puis non: passé l'aspect guindé, c'est vraiment un contrepoint qui ajoute ironie et distance en fin de compte. Surtout, pour moi (dont ce ne sont pas les œuvres de Couperin qui me sont les plus chères), il y a une telle finesse et chatoyance sonore (encore plus que dans le récent disque Amandine Beyer Apothéoses) que cela apparait infiniment ciselé, comme autant d'éclats."


Mais nous ne sommes pas en discographie: Rousset développe de façon argumentée l'attribution à Couperin de cette cantate (Ariane consolée par Bacchus), et devant de possibles moues s'en tire par une virevolte: " Si je dois m'incliner devant ceux qui tordront le nez face à cette trouvaille, il faut aussi prendre acte que Couperin, n'a lui-même pas jugé utile de faire graver (...) ses cantates de chambre"

+ http://www.resmusica.com/2017/01/29/ariane-et-bacchus-une-cantate-retrouvee-de-francois-couperin/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Couperin   

Revenir en haut Aller en bas
 
François Couperin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François Couperin
» François Couperin - 3 Leçons de Ténèbres du Mercredi Saint
» Gervais-François Couperin
» François Couperin - Oeuvres pour clavier
» Régis Campo (1968)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: