Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les compositeurs vus par leurs contemporains

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12352
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Dim 16 Déc 2007 - 10:00

pété de rire

Est ce que c'était un double sens sur la musique de Liszt, ou est ce qu'il parlait juste de la technique impressionnante de ce dernier ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Dim 16 Déc 2007 - 10:04

Telle est la question... Pour ma part, je trouve sa musique bien assomante Mr. Green .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12352
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Dim 16 Déc 2007 - 10:08

On est d'accord, surtout quand on compare à la délicatesse de Chopin qui écrit ces lignes mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Dim 16 Déc 2007 - 10:16

...elles-même si délicates!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Dim 16 Déc 2007 - 13:48

De ces trois traductions, vous pourriez noter facilement les différences. Wagner indique une troupe d'anges qui apportent un vase sacré; Liszt voit un monument miraculeusement beau, qui se reflète dans un mirage vaporeux. Ma rêverie est beaucoup moins illustrée d'objets matériels : elle est plus vague et plus abstraite. Mais l'important est ici de s'attacher aux ressemblances. Peu nombreuses, elles constitueraient encore une preuve suffisante; mais, par bonheur, elles sont nombreuses et saisissantes jusqu'au superflu. Dans les trois traductions nous trouvons la sensation de la béatitude spirituelle et physique; de l'isolement; de la contemplation de quelque chose infiniment grand et infiniment beau; d'une lumière intense qui réjouit les yeux et l'âme jusqu'à la pâmoison; et enfin la sensation de l'espace étendu jusqu'aux dernières limites concevables.
Aucun musicien n'excelle, comme Wagner, à peindre l'espace et la profondeur, matériels et spirituels. C'est une remarque que plusieurs esprits, et des meilleurs, n'ont pu s'empêcher de faire en plusieurs occasions. Il possède l'art de traduire, par des gradations subtiles, tout ce qu'il y a d'excessif, d'immense, d'ambitieux, dans l'homme spirituel et naturel. Il semble parfois, en écoutant cette musique ardente et despotique, qu'on retrouve peintes sur le fond des ténèbres, déchiré par la rêverie, les vertigineuses conceptions de l'opium.


C'est une grande qualité de Wagner, amener l'auditeur à des images précises. Sa musique n'est jamais vague, elle n'est pas ambiguë, elle évoque avec force des sentiments et des tableaux pertinents par rapport au drame qui se joue ou à la scène en cours. Prenez le prélude de l'acte I de la Walkyrie (ou Valkyrie), prenez l'entrée dans le Nibelheim, le réveil de Brünnhilde, et tellement d'autres exemples...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Nicolas
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 57
Age : 34
Localisation : Boston, USA
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 4 Mar 2009 - 17:20

Un peu HS (car ce n'est pas vraiment son contemporain), Berlioz sur Beethoven:
Etude critique des symphonies de Beethoven
et
Quelques mots sur les trios et les sonates de Beethoven (ou il parle aussi de Liszt jouant la sonate "clair de lune").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 19 Mai 2010 - 15:19

Fauré a dit beaucoup de bêtises, c'est presque autant que Saint-Saëns, champion en la matière.
Mais au moins, Fauré est un compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19783
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 19 Mai 2010 - 15:23

Zeno a écrit:
Fauré a dit beaucoup de bêtises, c'est presque autant que Saint-Saëns, champion en la matière.
Mais au moins, Fauré est un compositeur.

scratch Sous-entendu que Saint-Saëns n'en est pas un?
Et pour ce qui est des bêtises, je n'en ai pas trop notées dans les articles que j'ai lu de lui...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18320
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 19 Mai 2010 - 15:23

Ce que disent les compositeurs de leurs confréres releve rarement de la plus haute pertinence...sauf lorsque l'on tend le micro à Boulez, la au moins on rigole. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 19 Mai 2010 - 15:27

Polyeucte a écrit:
Zeno a écrit:
Fauré a dit beaucoup de bêtises, c'est presque autant que Saint-Saëns, champion en la matière.
Mais au moins, Fauré est un compositeur.

scratch Sous-entendu que Saint-Saëns n'en est pas un?
Et pour ce qui est des bêtises, je n'en ai pas trop notées dans les articles que j'ai lu de lui...

Il a déversé des horreurs sur toute l'esthétique nouvelle française, Debussy en tête. Il se privait de vacances pour rester à Parie et mieux dire du mal de Pelléas.
Evidemment qu'il est un compositeur, et même très doué. Sauf qu'il n'a rien à dire et qu'on se fait mal, forcément, à s'attendrir contre un sac d'os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19783
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 19 Mai 2010 - 15:30

Zeno a écrit:
Il a déversé des horreurs sur toute l'esthétique nouvelle française, Debussy en tête. Il se privait de vacances pour rester à Parie et mieux dire du mal de Pelléas.

Dire du mal de Pelléas n'est pas un crime non? (c'est même normal vu la chose! Mr.Red ) De même que dire qu'il n'aimait pas la nouvelle esthétique...
Ses commentaires sur ses contemporains sont très intéressants je trouve : Wagner, Liszt, Rubinstein, Berlioz...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 19 Mai 2010 - 15:36

Zeno a écrit:
…… Il se privait de vacances pour rester à Paris et mieux dire du mal de Pelléas. ……

Tiens! Paris plage existait déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 19 Mai 2010 - 15:49

Polyeucte a écrit:
Zeno a écrit:
Il a déversé des horreurs sur toute l'esthétique nouvelle française, Debussy en tête. Il se privait de vacances pour rester à Parie et mieux dire du mal de Pelléas.

Dire du mal de Pelléas n'est pas un crime non? (c'est même normal vu la chose! Mr.Red ) De même que dire qu'il n'aimait pas la nouvelle esthétique...
Ses commentaires sur ses contemporains sont très intéressants je trouve : Wagner, Liszt, Rubinstein, Berlioz...

Qui a dit que c'était un crime ? Et je ne suis pas fan de Pelléas. Mais comme vieille barbe hargneuse, Saint-Saëns s'est parfois posé là. Il a, en effet, écrit par ailleurs des choses intéressantes.


Dernière édition par Zeno le Mer 19 Mai 2010 - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianoguy
Mélomane averti


Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Quand les compositeurs rencontraient les écrivains    Jeu 19 Aoû 2010 - 22:39

bonjour

avez vous des exemples de compositeurs qui ont cotoyé ou rencontré des écrivains connus ?

exemple :

lully et molière
Chopin et Balzac ( ? )
Mozart et Casanova

à vous .......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82881
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 19 Aoû 2010 - 23:02

Je fusionne parce qu'il y a un sujet qui se rapproche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 835
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Ven 20 Aoû 2010 - 0:28

Il me semble que Jean Barraqué a été l'amant de Michel Foucault...

Sinon, Satie et Cocteau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82881
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Ven 20 Aoû 2010 - 0:30

pianoguy a écrit:

Chopin et Balzac ( ? )

Chopin et George Sand surtout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 86153
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Ven 20 Aoû 2010 - 7:43

pianoguy a écrit:
bonjour

avez vous des exemples de compositeurs qui ont cotoyé ou rencontré des écrivains connus ?

exemple :

lully et molière
Chopin et Balzac ( ? )
Mozart et Casanova

à vous .......
Beaucoup, c'est le même milieu.

Même si on s'en tient à ceux qui ont collaboré, ça fait beaucoup.

Lully et Corneille
Strauss et Hofmannsthal
Debussy et Maeterlinck
Damase et Anouilh
...

De toute façon, si tu prends les années 1830 (et c'est valable pour à peu près toutes les périodes entre 1800 et 1940), les compositeurs et les écrivains vivaient dans le même bocal : Chopin et Liszt fréquentaient Heine à Paris, par exemple, mais comme tous les écrivains de cette époque. C'était le principe du salon de toute façon. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Ven 20 Aoû 2010 - 9:29

Enfin, ce qui est drôle avec Strauss et Hofmannsthal, c'est justement qu'ils ne se sont pas beaucoup côtoyés... d'où la correspondance bien connue, pour des gens qui se voyaient relativement rarement. C'est un peu la même chose avec Strauss et Zweig, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Sep 2010 - 14:24

Voici ce que Vuillermoz pense de Fauré (lettre à Charles Koechlin, 23 août 1916) :

Citation :
Fauré me navre sans trop me surprendre, lui. J'ai toujours senti qu'il avait plus de sympathie pour le côté salonnier et bonne compagnie des Bréville-Lalo-Samazeuilh que pour les demi-fauves de la SMI* qui jouent des Kodaly, des Bartok, des Stravinsky, des Schoenberg, des Satie... etc, et autres musiques débraillées qui sentent l'atelier de rapin. Il déteste ce genre de manifestation. Souvenez-vous de son indignation le jour de la première des Histoires Naturelles de Ravel ! Ces blagues-là ne sont plus de son âge et ses plus chers élèves sont un peu trop turbulents pour lui. Il ne faut pas lui en vouloir de chercher à s'installer dans un milieu plus rassis. Mais c'est bien décourageant.

Vuillermoz écrit au sujet du choix de Fauré d'accepter la présidence de la Société Nationale. C'est une Société qui a déchaînée les passions parce qu'elle avait le soutien du Secrétariat des Beaux-Arts (grâce à Cortot) et qu'elle risquait de dévorer les autres sociétés sous l'excuse de l'Union Sacrée. Par exemple, on y jouait jamais certains compositeurs comme Ravel ou Roger-Ducasse. (je résume ce qu'en dit Marcel Duchesnau dans son ouvrage - un outil excellent - L'avant-garde musicale et ses sociétés à Paris de 1871 à 1939)

--------
*Société Musicale Indépendante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 22
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 31 Oct 2013 - 11:03

Je viens de lire quelques très bons articles sur le grand Serge, ce qui m'a donné l'envie de compléter ce fil passionnant par une citation de Joseph Hofmann qui me semble très juste et très belle:

"Rachmaninov était fort d'acier et d'or; l'acier était dans ses mains, l'or était dans son cœur."

Ce bouquin m'a aussi fait redécouvrir une facette de ce musicien que j'aime tant: c'est sa carrière exceptionnelle de pianiste. Certe's, on a parlé sur ce fil des disques dans lesquels il interprète ses propres œuvres mais il faut savoir qu'il excellait dans bien d'autres compositeurs que lui même. Pianiste remarquable, je dirai même exceptionnel, il est une légende dans le monde des solistes. Il suffit pour s'en convaincre de lire cet article du Sun, paru en 1930: "L'interprétation de la sonate en si bémol majeur de Chopin s'apparentait à un quod erat demonstrantum magistral et sans réplique. La logique était inébranlable, le plan invulnérable, la proclamation impériale. Il ne nous restait plus qu'à remercier les cieux de nous avoir fait vivre au temps de Rachmaninov et de nous avoir permis de l'entendre recréer ce chef-d'oeuvre, de toutes les forces de son génie: un génie comprenant le génie."

Homme grand et sévère, Rachmaninov provoquait le silence total dans la salle de concert dès qu'il arrivait sur scène. Il dévisageait le public avant de commencer et certains qui ont croisé son regard se sont - d'après des témoins - terrés dans leur fauteuil...

Comme quoi je pense que des hommes comme Rachmaninov il n'y en a pas beaucoup par siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Lun 30 Mar 2015 - 18:08

Puisque l'on en parlait dans le fil "Ces compositeurs que vous ne supportez pas même en peinture", une actualité sur ce sujet : les mémoires de Charles Tournemire sont accessibles, et il y déversé une certaine dose de bile, ou disons sa veuve qui a tout relu et censuré en fonction des susceptibilités encore vivantes laisse passer un peu des flots de critiques véhémentes.

Ames sensibles, attention. Remarquez, on le comprend un peu, quand on était au moins dans la grande oeuvre de l'Orgue Mystique d'après moi une sorte de un génie peu reconnu comme Tournemire (oui, j'ose), il est assez légitime de péter les plombs.


http://ml-langlais.com/Tournemire.html

Du 7 décembre au 29 décembre 1937
Maurice Ravel vient de mourir. Il paraît qu’il suffit d’avoir un très élégant métier, de
remuer admirablement de petites idées pas très saines, sans horizon, et surtout sans
« Dieu », pour avoir droit à l’admiration des hommes. Evidemment, ces qualités de
second ordre sont à la portée des esprits moyens et des coeurs desséchés… Et ils sont
nombreux…
Ce compositeur nous quitte comme un « chien » ; ses restes ont été transportés par les
voies les plus rapides –du domicile au cimetière- C’est un exemple !!!


A priori, ce texte n'était pas destiné à être rendu publique (enfin, il faudrait rechercher s'il y a des indications de Tournemire lui-même sur la destination qu'il voyait à son journal/mémoires). C'est sa femme qui a voulu publier ça (sans trop y parvenir).
Donc, ça minimise beaucoup la portée de ces écrits. Ils sont à considérer comme écrits privés, et que jette la première pierre celui qui en privé n'a pas eu des pensées démoniaques.
S'il avait publié ça dans un journal ou dans un bouquin, ça serait autre chose.


Dernière édition par shushu le Mar 31 Mar 2015 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mar 31 Mar 2015 - 14:30



C'est lamentable : non seulment une critique de la musique (ce qui peut s'admettre) mais aussi une atteinte à la réputation de l'homme.

J'aime bcp sa réflexion :

"Il paraît qu’il suffit d’avoir un très élégant métier, de remuer admirablement de petites idées pas très saines, sans horizon, et surtout sans« Dieu », pour avoir droit à l’admiration des hommes".

Donc, seule la musique inspirée par Dieu peut remuer le coeur des hommes et échapper aux "petites idées pas très saine".

Désolé, mais en lisant cela, je me dis que M. Tournemire, en dépit de ses éventuelles qualités artistiques, était vraiment un c... Twisted Evil

J'espère que de ferventes prières ont retiré à ce "cul-bén" du coeur l'aigre frustration qui transparaît à chaque mot. Pas évident...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mar 31 Mar 2015 - 15:38

Je viens d'en lire / parcourir une bonne partie (tout en écoutant les deux premiers disques du Gros Moustique par Delvallée), et en effet il n'y a pas de quoi pavoiser... Confused

Il parle de la "haine profonde et absurdement durable" de "Charles-Marie von Widor" à son endroit, mais lui-même semble être un spécialiste de ce genre de haines (apparemment très très chrétiennes) (et d'autre part on comprend un peu Widor, même si j'ai beaucoup plus d'estime pour Tournemire en tant que compositeur); mais le plus pénible, c'est l'immodestie hallucinante dont il fait preuve – reproduisant in extenso tous les compliments fanatiques qui lui sont adressés, parlant de "Charles Tournemire" à la troisième personne (pas une seule mention du prénom de sa première épouse, c'est toujours "Madame Charles Tournemire" pale ), ne ratant pas une occasion de qualifier ses "œuvres" de "grandes" ou "immenses", de se comparer à Bach, à Beethoven... Le tout sans le moindre début d'ébauche d'once d'humour, évidemment.
Quand bien même ses prétentions seraient justifiées – ce qui après tout n'est pas nécessairement exclu (et je précise que j'aime beaucoup ce que j'ai entendu de l'O.M.), quelle case peut bien lui manquer pour qu'il se pavane sur ce ton constipé, avec cet esprit de sérieux et cette emphase ?

Cela dit, si ce genre de chose m'empêchait d'apprécier un compositeur, je n'écouterais jamais de Wagner... Et concernant Tournemire, mieux vaut voir le côté un peu ridicule et (presque) touchant du personnage que son côté... puant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mar 31 Mar 2015 - 16:14

A priori, ce texte n'était pas destiné à être rendu publique (enfin, il faudrait rechercher s'il y a des indications de Tournemire lui-même sur la destination qu'il voyait à son journal/mémoires). C'est sa femme qui a voulu publier ça (sans trop y parvenir).
Donc, ça minimise beaucoup la portée de ces écrits. Ils sont à considérer comme écrits privés, et que jette la première pierre celui qui en privé n'a pas eu des pensées démoniaques.
S'il avait publié ça dans un journal ou dans un bouquin, ça serait autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mar 31 Mar 2015 - 16:50

En même temps, il a tout de même éprouvé le besoin de mettre ces pensées par écrit, ce qui est déjà en soi un geste tourné vers l'extérieur... D'autre part, chacun peut certes avoir des "pensées démoniaques", mais il me semble que ça fluctue davantage en général : on peut être de mauvais humeur et compisser le monde entier un jour, mais le lendemain ça se calme; lui, apparemment, carburait en permanence (à moins qu'il n'ait écrit que dans ses pires moments, en guise de thérapie)...
Et puis franchement, écrire au moins vingt fois "Une grande œuvre", "Une œuvre immense" etc. au sujet de sa propre production, et toutes ces lettres louangeuses (ou peut-être même flagorneuses) pieusement recopiées... C'est quand même assez bizarre... On a beau se dire qu'il devait être assez malheureux, souffrir du manque de reconnaissance de ses pairs comparativement à d'autres moins talentueux et moins honnêtes que lui (ce qui est le cas de pas mal de monde, après tout, y compris parmi les artistes aujourd'hui très reconnus), avoir besoin de se persuader lui-même de son propre génie, etc., la lecture de cette auto-hagiographie atrabilaire met tout de même un peu mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mar 31 Mar 2015 - 19:19

La jalousie a peut-être, effectivement, motivé de tels propos : après la 1ère Guerre, on ne s'occupe plus des oeuvres à aspiration mystique de Tournemire, et on le laisse un peu cracher sur tout le monde dans son coin. Quand personne ne reconnaît son talent, quel autre moyen que se jeter des fleurs à soi-même pour donner un peu d'importance à ce qu'on écrit (lesdits écrits étant, soit dit en passant, loin d'être dépassés harmoniquement et rythmiquement à l'époque) ?

C'était un peu un illuminé, mais ses convictions religieuse lui ont quand même permis de nous livrer quelques chefs-d'oeuvres uniques en leur genre.
Et puis je ne pense pas qu'il soit le seul compositeur à qui on peut reprocher l'orgueil (après, me dira-t-on, il n'arrive pas peut-être pas au niveau que quelques autres imbus d'eux-mêmes, mais son corpus est tout de même, à mon sens, assez majeur dans la musique française).

Enfin, c'était vraiment un misanthrope convaincu, et énormément de personnes (sauf son vénéré maître Franck, peut-être) sont passées sous ses injures, que ce soit ses professeurs, collègues ou élèves.

Moi j'aime bien ce personnage. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mar 31 Mar 2015 - 20:01

Au moins, il n'était pas hypocrite. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 1 Avr 2015 - 0:23

Jof a écrit:

C'était un peu un illuminé, mais ses convictions religieuse lui ont quand même permis de nous livrer quelques chefs-d'oeuvres uniques en leur genre.

Difficile de faire la part de ses convictions religieuses. L'Orgue est la musique que tout méditatif, cosmique, et pataphysicien (j'en suis) devrait rechercher.
J'aime beaucoup en fait cette conscience de produire une petite merveille. On ne produit pas de chefs-d'oeuvres par hasard ou de manière purement inconsciente.

Il faudra que j'écoute la musique pour piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 1 Avr 2015 - 9:43

shushu a écrit:
J'aime beaucoup en fait cette conscience de produire une petite merveille. On ne produit pas de chefs-d'oeuvres par hasard ou de manière purement inconsciente.

Bien sûr, je ne crois pas qu'aucun artiste n'ait jamais produit un chef-d'œuvre sans le savoir d'une façon où d'une autre... Mais la conscience est une chose, le besoin de la mettre par écrit en est une autre, et surtout il y a la manière... Et le fait de rabaisser tout ce qui ne procède pas strictement de sa propre conception de l'art, qui semble singulièrement rigide et univoque : là il y a un vrai problème, un mur mental, une forme d'aveuglement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 1 Avr 2015 - 10:01

Attention, encore une fois ce n'était pas destiné à la publication.
Il faut bien mettre ça dans la balance.
Dans ma vie professionnelle, je suis confronté à des personnes qui doivent avoir des pensées bien pires sur moi, et de même je peux en avoir sur eux. Certains les expriment même et vont même jusqu'à les écrire avec copie aux Directions!!!!!! Et les Directions leur remontent les bretelles !! Et ma GLOIRE MONTE !!! aaaarrrgh....... (lol)
Je ne pense donc pas que les pensées de Tournemire dérogent aux fonctions principales du fonctionnement de la cervelle humaine. Un humain ordinaire, sauf par sa musique, qui elle au moins pour certaines oeuvre me semble extrachose amha.
Tiens au fait, j'ai toujours à peu près plus ou moins subliminalement pensé à peu près la même chose de Ravel. Sauf pour l'aspect enterrement, qui est évidemment une référence au rite catholique et à la manière comme on traitait les acteurs sous l'ancien régime.Je risque d'être assez d'accord sur Widor également (cela dit, pas encore vu ce qu'il pense de Widor). Je dois même avoir un carnet intime où...........mais je ne révèlerai rien même sous la torture.
Je devais chercher depuis longtemps sans le savoir une musique du genre de celle produite par Tournemire. Pas étonnant que ses jugements à la serpe ravalés et ruminés me semblent mettre des mots sur ce que l'on peut ressentir, que certaines personnes peuvent ressentir, à l'approche de bon nombre de compositeurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 1 Avr 2015 - 10:21

Je manque de temps pour te répondre, mais je dois au moins dire qu'il y a chez Ravel des choses tout-à-fait sublimes... Même si sa conception de la musique n'était en rien axée sur la grandeur ou le mysticisme, et même si l'éventail de ses horizons esthétiques était particulièrement étendu (peut-être même trop pour moi à certains égards – je ne suis pas fanatique de sa veine parodique, ni de son affiliation à l'esthétique dominante des années 1920 et 30 –, mais en revanche je considère cette largeur d'esprit plutôt comme une qualité, une faculté supérieure d'épouser le monde, une forme de générosité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 1 Avr 2015 - 22:39

Jmaime bien l'Hommage à Couperin.
Mais jnétant pas contemporain exact de Maurice Ravel, ma réflexion sur ce point est un peu hors-sujet.

A la place jvais dire que jnaime pas Glass, na.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Mer 1 Avr 2015 - 22:50

Le problème avec Glass, c'est que je ne comprends pas du tout pourquoi ses contemporains en parlent autant (y compris ici).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 2:06

Hommage au tombeau, oui.

Suite des aigreurs à la mode Tournemire, à propos de Marcel Dupré, organiste, titulaire à St Sulpice, compositeur inégal souvent moyen il est vrai, mais là ce sont ses compétences d'interprète qui passent à la moulinette sans clémence :

1933

Assisté à Meudon, chez monsieur Marcel Dupré, à l’inauguration de son orgue.
Cet orgue avait appartenu à Alexandre Guilmant.
Monsieur Marcel Dupré l’a augmenté de six à sept jeux de «haute fantaisie», pour charmer les oreilles des Américains en mal de sonorités d’orgue de barbarie!
Ces misérables jeux sont répartis sur un quatrième clavier.
En outre, l’étendue des quatre claviers de cet instrument qui ne comporte que trente et quelques jeux (!!!) est de 73 notes. C’est ,à priori , bien inutile.

M. Marcel Dupré, organiste connaissant très bien le métier, n’est qu’un «artisan».
Un artisan sans goût, ne visant qu’au succès malhonnête,corrompant.
Notamment:abus du trémolo.
Il y a là un grand danger pour l’avenir de «l’école» d’orgue française; car la
jeunesse musicale se consacrant à l’étude de l’instrument-roi est entre les mains (et les
pieds !) de ce cabotin... professeur d’orgue au Conservatoire de Paris!
L’inauguration fut un scandale. Qu’on en juge ! Une mauvaise exécution, sans accent, d’une œuvre de J.S. Bach (Toccata et fugue en do majeur).
Un dérangement sérieux d’un concerto de Mozart pour orchestre et piano:la partie d’orchestre confiée à l’orgue sentant «à plein nez» la foire de Neuilly.
Une transcription à l’orgue de la Symphonie de Rédemption de Franck! Oui, cette monstruosité ! etc. etc.
Ah ! Quel inconscient, ce Dupré! Peut-être est-il atteint d’une douce et dangereuse folie !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 11:10

Shocked On est sûr que c'est Tournemire ? What the fuck ?!? ça ressemble plutôt aux carnets secrets que Jof accumule contre Ton Koopman. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 13:42


Tournemire tourne à l'aigre...

à travers ce genre d'écrits, il apparaît vraiment comme un type ranci dans ses préjugés et sa jalousie...

Et se critiquer lui-même, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 15:03

En tout cas, quand on compare du Tournemire avec du Du Pré, à mon avis il n'y a pas photo. C'est quand même le premier qui gagne assez facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 15:11

shushu a écrit:
En tout cas, quand on compare du Tournemire avec du Du Pré, à mon avis il n'y a pas photo. C'est quand même le premier qui gagne assez facilement.

Là, je me déclare incompétent, n'étant pas-et de loin- un amateur d'orgue. C'est un instrument qui me faisait peur quand j'allais à la messe étant petit et je m'en suis assez mal remis...

Tout au plus, comme mon beau-frère est un grand amateur d'orgue, suis-je allé, avec lui, écouter du JS Bach ou du Olivier Messiaen....

Dupré a eu tt de même un mérite : prendre sous son aile Nicolas Medtner qui, s'il n'est pas le plus en vue des compositeurs russes ne mérite pas l'oubli où il est tombé...

Mais c'est extra-musical, j'en conviens...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82881
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 15:23

Tournemire a aussi fait des symphonies et de la musique de chambre. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 15:25

Xavier a écrit:
Tournemire a aussi fait des symphonies et de la musique de chambre. Smile

Exact...J'en ai entendue une, un jour, chez mon beau-frère...Cela fait longtemps...Mais je ne me souviens pas que cela m'ait marqué profondément...Il faudrait que je réécoute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 21:04

Golisande a écrit:
Et le fait de rabaisser tout ce qui ne procède pas strictement de sa propre conception de l'art, qui semble singulièrement rigide et univoque : là il y a un vrai problème, un mur mental, une forme d'aveuglement.

Oui, clairement. M'enfin, on lui a pas demandé d'être sain d'esprit. Mr. Green

Rock le brave a écrit:
Shocked On est sûr que c'est Tournemire ? What the fuck ?!? ça ressemble plutôt aux carnets secrets que Jof accumule contre Ton Koopman. Very Happy

Figure-toi que j'adore Koopman dans Bach ! Surprised

starluc a écrit:

Tournemire tourne à l'aigre...

à travers ce genre d'écrits, il apparaît vraiment comme un type ranci dans ses préjugés et sa jalousie...

Il avait aussi une bonne dose d'orgueil (eh, c'est un organiste quand même !) ! Après, préjugés, je ne pense pas tellement. Ce serait plutôt, non pas de l'étroitesse d'esprit, mais une trop grande dose d'assurance et d'aplomb (inébranlables si on en juge ses écrits).
Après, pour se critiquer lui-même, tu penses bien qu'il ne va rien trouver à redire au seul et unique qui détient la vérité ! hehe

Tenez, comme on aime beaucoup, un autre extrait ! Sur l'arrivée de Widor au poste de prof d'orgue du conservatoire de Paris, après la mort de Franck :

Deux mois après cet événement, qui pour moi fut catastrophique, Ambroise Thomas
-ce musicien en marge de la musique- eut l’idée de préférer monsieur Charles-Marie
Widor à Alexandre Guilmant comme successeur du « musicien des anges ». Je
n’oublierai jamais l’arrivée, sur la pointe des pieds, tel une danseuse en « tutu », du
nouveau professeur de la classe d’orgue. Son air dégagé, son front fuyant, son long cou,
le tout se rapprochant de « l’oeuf placé sur un coquetier », un veston aux couleurs
bariolées du premier « faiseur » d’alors, ne cachant qu’une légère partie de ses fesses,
un gilet et un pantalon « ad hoc », me rendirent le personnage immédiatement
intolérable. Je sortais de la gravité de la tenue de Franck et de la mauvaise coupe de son
vêtement très usagé… L’auteur des Béatitudes venait d’avoir pour successeur l’auteur
de La Korrigane, ballet à l’usage des abonnés dépravés de l’Opéra.


Et puis :

Du 12 janvier 1935 au 8 février
Un événement grotesque s’est produit : j’ai consenti à aller rendre visite à Widor,
actuellement âgé de 91 ans.
Je ne lui avais pas parlé depuis près de 40 années. Je l’ai trouvé exactement le même
qu’autrefois : c’est-à-dire, stupide. Il passe son temps à raconter de petites histoires
inlassablement. Il faut l’écouter, s’efforcer de rire !!


Vraiment d'une délicieuse cocasserie ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 21:34

Jof a écrit:
Rock le brave a écrit:
Shocked On est sûr que c'est Tournemire ? What the fuck ?!? ça ressemble plutôt aux carnets secrets que Jof accumule contre Ton Koopman. Very Happy

Figure-toi que j'adore Koopman dans Bach !  Surprised

je ne peux même pas en dire autant. hehe concernant l'orgue.

Jof a écrit:
[i]Son air dégagé, son front fuyant, son long cou,
le tout se rapprochant de « l’oeuf placé sur un coquetier », un veston aux couleurs
bariolées du premier « faiseur » d’alors, ne cachant qu’une légère partie de ses fesses,
un gilet et un pantalon « ad hoc », me rendirent le personnage immédiatement...
Spoiler:
 
.

C'est sûr qu'arrivés là, si nous-même on n'en rit pas à la place de Tournemire... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 23:53

Quand on est très exigeant vis-à-vis de soi-même, on est très exigeant vis-à-vis des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17036
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Jeu 2 Avr 2015 - 23:54

oh non, pas toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Ven 3 Avr 2015 - 10:57

Jof a écrit:
Golisande a écrit:
Et le fait de rabaisser tout ce qui ne procède pas strictement de sa propre conception de l'art, qui semble singulièrement rigide et univoque : là il y a un vrai problème, un mur mental, une forme d'aveuglement.

Oui, clairement. M'enfin, on lui a pas demandé d'être sain d'esprit.  Mr. Green  

Rock le brave a écrit:
Shocked On est sûr que c'est Tournemire ? What the fuck ?!? ça ressemble plutôt aux carnets secrets que Jof accumule contre Ton Koopman. Very Happy

Figure-toi que j'adore Koopman dans Bach !  Surprised

starluc a écrit:

Tournemire tourne à l'aigre...

à travers ce genre d'écrits, il apparaît vraiment comme un type ranci dans ses préjugés et sa jalousie...

Il avait aussi une bonne dose d'orgueil (eh, c'est un organiste quand même !) ! Après, préjugés, je ne pense pas tellement. Ce serait plutôt, non pas de l'étroitesse d'esprit, mais une trop grande dose d'assurance et d'aplomb (inébranlables si on en juge ses écrits).
Après, pour se critiquer lui-même, tu penses bien qu'il ne va rien trouver à redire au seul et unique qui détient la vérité !  hehe

Tenez, comme on aime beaucoup, un autre extrait ! Sur l'arrivée de Widor au poste de prof d'orgue du conservatoire de Paris, après la mort de Franck :

Deux mois après cet événement, qui pour moi fut catastrophique, Ambroise Thomas
-ce musicien en marge de la musique- eut l’idée de préférer monsieur Charles-Marie
Widor à Alexandre Guilmant comme successeur du « musicien des anges ». Je
n’oublierai jamais l’arrivée, sur la pointe des pieds, tel une danseuse en « tutu », du
nouveau professeur de la classe d’orgue. Son air dégagé, son front fuyant, son long cou,
le tout se rapprochant de « l’oeuf placé sur un coquetier », un veston aux couleurs
bariolées du premier « faiseur » d’alors, ne cachant qu’une légère partie de ses fesses,
un gilet et un pantalon « ad hoc », me rendirent le personnage immédiatement
intolérable. Je sortais de la gravité de la tenue de Franck et de la mauvaise coupe de son
vêtement très usagé… L’auteur des Béatitudes venait d’avoir pour successeur l’auteur
de La Korrigane, ballet à l’usage des abonnés dépravés de l’Opéra.


Et puis :

Du 12 janvier 1935 au 8 février
Un événement grotesque s’est produit : j’ai consenti à aller rendre visite à Widor,
actuellement âgé de 91 ans.
Je ne lui avais pas parlé depuis près de 40 années. Je l’ai trouvé exactement le même
qu’autrefois : c’est-à-dire, stupide. Il passe son temps à raconter de petites histoires
inlassablement. Il faut l’écouter, s’efforcer de rire !!


Vraiment d'une délicieuse cocasserie ! hehe


Oui, au second degré...De l'humour d'égomaniaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Ven 3 Avr 2015 - 12:09

shushu a écrit:
Quand on est très exigeant vis-à-vis de soi-même, on est très exigeant vis-à-vis des autres.

lucien a écrit:
oh non, pas toujours.

Dans ce dernier cas c'est plus inquiétant, parce que c'est un signe d'auto-déification...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Sam 4 Avr 2015 - 0:20

Et Scriabine, il n'était pas intraitable vis-à-vis de la concurrence ? je crois me rappeler de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5227
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Sam 4 Avr 2015 - 10:26

Ça ne m'étonnerait pas de sa part. geek

Après, il y a ceux qui sont tellement obsédés par eux-mêmes que les autres n'existent carrément pas (c'est plus ou moins ce que je voulais dire en répondant à Lucien)... Exemple, évidemment Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   Dim 5 Avr 2015 - 14:52


Jean Sébastien Bach sur son fils cadet Jean Chrétien qui deviendra compositeur en Italie et en GB, admiré de Mozart : "Le gamin s'imposera par sa sottise"

Devenu grand, le même jean Chrétien aurait été traité par "un jaloux" de " cochon qui compose dans les vapeurs du punch" mais Mozart l'aurait défendu en parole sinon aux mains.

Cité ici : http://next.liberation.fr/musique/2012/01/04/revisons-notre-jean-chretien-bach_785791
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les compositeurs vus par leurs contemporains   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les compositeurs vus par leurs contemporains
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les compositeurs vus par leurs contemporains
» Biographies des compositeurs contemporains
» Compositeurs contemporains - Votre top
» Régis Haas, "les grands compositeurs et leurs oeuvres&q
» Compositeurs italiens fin XIXième début XXième

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: