Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Strauss - Oeuvres symphoniques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24654
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Strauss - Oeuvres symphoniques   Dim 14 Jan 2018 - 3:07

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Richard Strauss (1864-1949) :

Don Quichotte, poème symphonique Op. 35

= Tabea Zimmermann, alto ; Mischa Maisky, violoncelle ; Zubin Mehta, Orchestre philharmonique de Berlin

(DG, live décembre 2002)

Very Happy Superbe prestation d'orchestre, très sculpturale.
Pour autant, Maisky n'en fait pas trop, il semble que son tempérament s'assagisse au fil des ans,
et s'allie mieux à une introspection qui nous vaut ici une lecture à la fois démonstrative et sensible.
Prise de son de grand apparat, d'une ampleur et d'une dynamique stupéfiante.
Bref une version qui conquiert sa place aux côtés des anciennes références discographiques.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24654
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 20 Fév 2018 - 22:55

Very Happy Découverte de cette version méconnue, réalisée à l'orée de l'ère CD.
Remarquable surprise : plénitude épanouie, timbres somptueux (maniant superbement le clair comme l'obscur),
et un instinct narratif qui ne fait pas défaut à ce grand chef de fosse.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Richard Strauss (1864-1949) :

Also sprach Zarathustra, poème symphonique Op. 30

= Georges Prêtre, Philharmonia Orchestra

(RCA, juin 1983)

Smile Une des versions les plus fouillées et majestueuses que compte la discographie (37 minutes !)
De la clarté et du lyrisme (malgré quelques passagères raideurs), du panorama et du détail.
Bref excellente interprétation.
Et superbe prise de son.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24654
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Strauss - Oeuvres symphoniques   Lun 26 Fév 2018 - 23:46

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Richard Strauss (1864-1949) :

Also sprach Zarathustra, poème symphonique Op. 30

= Karl Böhm, Orchestre philharmonique de Berlin

(DG, avril 1958)

Smile Contrairement à une certaine réputation, Böhm n'a pas la main lourde bien au contraire,
dans cette interprétation rien ne s'appesantit, les contours restent nets, les tuttis ne bavent pas,
on pourrait juste reprocher un excès de fermeté, et regretter un certain statisme dans les séquences méditatives.
En tout cas, la maîtrise de la temporalité, l'intelligence d'ensemble forcent l'admiration.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5752
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Strauss - Oeuvres symphoniques   Ven 30 Mar 2018 - 23:35

En cherchant des informations sur les enregistrements de musique russe de Mravinski, je suis tombé sur ceci:
Mélomaniac a écrit:
Au-delà de ses célèbres enregistrements du répertoire russe (Tchaikovski, Chostakovitch, Prokofiev : sa Sixième d'une noirceur irrémissible...), je reste particulièrement intimidé par ses interprétations de la Symphonie Alpestre[...]
Du coup, j’ai écouté:


Eine Alpensinfonie, op. 64
Evgeny Mravinsky / Orchestre Philharmonique de Leningrad
En public, Leningrad, IV.1962
Melodiya


Effectivement, un témoignage imposant - et, à coup sûr, ma lecture préférée de l’Alpensinfonie.

Lecture idéalement méchante, absolument non-idiomatique et même hors-style. Que ceux qui veulent entendre ici des nappes de cordes soyeuses, des vents généreusement arrondis et un peu nimbés passent leur chemin: il n’entendront qu’une impressionnante section de cordes serrées et d’une densité à couper au couteau, des cuivres puissants et vibrants et des bois nasillards, presque agressifs. Les phrasés frappent par leur roide verticalité (on dirait que Mravinski cherche à couper court à ces petites clausules modulées et ascendantes en contrechant, si typiques de Strauss); et que l’on ne s’attende pas à retrouver ici les figuralismes qui abondent dans l’œuvre: alors même que les notes sont là, les phrasés comme les timbres de Leningrad les rendent méconnaissables, abstraits.

En fait, Mravinski métamorphose complètement la logique de l’œuvre: à la succession de micro-épisodes narratifs qu’on entend habituellement ici, il substitue un discours à la fois construit dans la continuité (il y a là une grande poussée unificatrice «en arche», constamment tendue et d’une irrésistible puissance) et dans l’articulation des détails (ainsi rendues à une forme d’abstraction, les multiples petites touches orchestrales straussiennes tendent à fonctionner comme les solos dans les symphonies de Mahler, construisant des tuilages, des relais et des circulations qui viennent sans cesse relancer le discours - d’autant que la typicité des timbres et la précision de la mise en place confèrent à ces détails une lisibilité qu’ils n’ont que rarement.) Et tout en procédant d’une forme d’austérité ou d’abstraction, cette lecture est cependant la plus exaltante qui soit - ne serait-ce que par l’intensité de chaque accent, l’impact sonore incroyable d’une Philharmonie de Leningrad littéralement chauffée à blanc.

Un peu à l’image de la pochette: pour le sourire et la bonhommie, ce n’est clairement pas la bonne adresse - mais c’est redoutablement impressionnant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 16:02

Voilà une médication qui correspond assez exactement à ce qui me frustre dans cette œuvre (discontinuité, manque d'arche, de direction, de nécessité). Au concert, ça passe très bien parce qu'il y a plein de choses à voir, mais pour l'instant, je n'ai toujours jamais réussi à percevoir ça de la façon dont tu dis. J'essaie ça très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5752
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Strauss - Oeuvres symphoniques   Dim 22 Avr 2018 - 19:15

Du fil Playlist:

Benedictus a écrit:
Pour fêter le retour de Mélo en playlist, et comme cet après-midi j’ai écouté la musique de Star Wars (le premier, c’est-à-dire le IV) et que Ravelavélo avait évoqué cette réédition ces jours-ci:


Holst: The Planets, op. 32¹. Strauss: Also sprach Zarathustra, op. 30²
William Steinberg / Boston Symphony Orchestra; New England Conservatory Chorus / Lorna Cooke deVaron¹; Joseph Silverstein (violon solo)²
Boston, IX-X.1970, III.1971
DG


On s’en doutera, ce ne sont pas mes œuvres préférées - mais ça pourrait bien en être mes interprétations préférées. Steinberg donne de ces partitions une lecture très élancée, sans temps mort et plutôt dégraissée; la matière orchestrale est magnifique: aucune surcharge, aucune opacité, mais des couleurs fauves assez somptueuses.

[...] Dans Zarathustra, en revanche, les phrasés ont quelque chose d’à la fois ondoyant et intense, d’une volupté assez «décadente.»

Prise de son superbe [...]

Ce qui est assez étonnant, c’est qu’à lire la notice, Steinberg n’avait jamais dirigé les Planètes avant que DG le sollicite pour enregistrer l’œuvre, et que les (magnifiques) Hindemith enregistrés peu après (voir ici) étaient apparemment bien plus la tasse de thé du chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Strauss - Oeuvres symphoniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Strauss - Oeuvres symphoniques
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» R. Strauss - Oeuvres a cappella
» Franz Schreker - Oeuvres symphoniques
» Dvorak: oeuvres symphoniques
» Claude-Achille DEBUSSY - Oeuvres symphoniques
» Liszt - Oeuvres symphoniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: