Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tchaïkovsky, les opéras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 14:54

Il est quand même scandaleux que ce forum ne propose pas de sujet discographique sur les oeuvres lyriques de ce grand compositeur.

Je viens de recevoir ça et ne sais pas si c'est écoutable.





_________________________

EDIT de la modération :
Pour discuter plus spécifiquement de la discographie de La Dame de Pique ou de celle d'Eugène Onéguine, on se reportera respectivement à :

(Dame de Pique)

et à :

(Eugène Onéguine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 15:01

vartan a écrit:


Je viens de recevoir ça et ne sais pas si c'est écoutable.

Si ton lecteur CD marche, y'a pas de raison… hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 15:04

Il a ses têtes de lecture sensibles. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 16:04

Tu risques trouver que Lisa (Guleghina) criaille un peu ; sinon le reste, c'est du grand, grand luxe.

Pour le reste, de la très belle musique. Mais tu aurais peut-être été plus sensible au classicisme d'Onéguine. A moins qu'évidemment tu ne sois attiré par cette trame-à-fous. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 17:42

Moi ? Shocked
Tu connais mes goûts ! Je suis un grand fanatique de la musique de Tchaïkovsky.

En ces périodes de Noël il se trouve que l'on vous fait les cadeaux les plus étranges. hehe

Mais je vais écouter ça avec la plus grande attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 18:01

L 'opéra de Lyon s 'est lancé dans la triologie :
Mazeppa il y a 2 ans
Onéguine l 'an passé
Dame de pique au mois de janvier 2008 (bientôt).

Je ne connaisais rien de ces oeuvres .... Onéguine seulement de nom.
Et puis ce fut la grande découverte.
Mazeppa j 'y suis allé 5 fois ... le rideau à peine baissé je n 'avais qu'une hâte, retrouver une place.... un immense chanteur : Anatoly Kotscherga que l 'on peut retrouver en CD. La musique est belle et des scènes sublimes.
Onéguine seulement 3 fois ... mais je me suis rattrappé en DVD et enregistrements TV (Paris et MET)
La Dame de pique j 'ai le DVD de ta version. J aime déjà beaucoup et j 'ai bien entendu ma place pour Lyon.
Bref, que du bonheur !!!!!!
santa joyeux Noël à tous ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 18:35

vartan a écrit:
Moi ? Shocked
Tu connais mes goûts ! Je suis un grand fanatique de la musique de Tchaïkovsky.
Je voulais dire que j'ai cru remarquer que tu étais sensible aux histoires de fous furieux.

Citation :
En ces périodes de Noël il se trouve que l'on vous fait les cadeaux les plus étranges. hehe
Mais de bon goût. Si tu veux, je te l'échange contre la Force du Destin de Levine. fleurs

Citation :
Mais je vais écouter ça avec la plus grande attention.
J'y compte bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 19:09

DavidLeMarrec a écrit:
vartan a écrit:
En ces périodes de Noël il se trouve que l'on vous fait les cadeaux les plus étranges. hehe
Mais de bon goût. Si tu veux, je te l'échange contre la Force du Destin de Levine. fleurs

Mais dans le cadre de ma semaine de la découverte de l'opéra russe ça ne va pas être possible, désolé. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 19:14

vartan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
vartan a écrit:
En ces périodes de Noël il se trouve que l'on vous fait les cadeaux les plus étranges. hehe
Mais de bon goût. Si tu veux, je te l'échange contre la Force du Destin de Levine. fleurs

Mais dans le cadre de ma semaine de la découverte de l'opéra russe ça ne va pas être possible, désolé. hehe
Mais Levine, c'est un nom russe Exclamation

Sinon, je peux te l'échanger comme un affreux Prince Igor avec Ghiaurov et Ghiuselev (tout en finesse comme on peut l'imaginer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 24 Déc 2007 - 19:21

DavidLeMarrec a écrit:
Mais Levine, c'est un nom russe Exclamation

Un Russe blanc certainement, qui connaît mieux Manhattan que Moscou, ça ne fera pas l'affaire. tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mar 25 Déc 2007 - 18:05

J ‘ai oublié de dire que les personnages de ces opéras ne sont vraiment pas sympas, mais alors pas sympas du tout !
De vraies têtes à claques !
Mazeppa, malgré la grosse différence d ‘âge, fait perdre la tête à une pure jeune fille (là il n’ a pas tort Mr. Green ), fille de son vieil ami, l’enlève et puis à la fin la laisse tomber car elle est devenue folle. Pourquoi s ‘encombrer ? Entre-temps il fait décapiter le père et il tue aussi l ‘amoureux transi de sa nana. Il s ‘enfuit dans les steppes froides . Seul . Bien fait !!
L ‘Eugène, refuse les avances d’ une pure jeune fille ( avec Tchaïkovski les jeunes filles sont toujours pures) . Tue en duel son meilleur ami après avoir séduit par jeu la « fiancé » de celui-ci, part à l’étranger et en rentrant tombe amoureux de la pure jeune fille du début qui entre-temps s ‘est mariée (et bien !) … enfin il fait croire qu’il est amoureux mais avec ce personnage je me méfie. Heureusement elle ne tombe pas dans le panneau et l ‘Eugène se retrouve tout seul. Bien fait !!!!

Quant au Hermann de la Dame de pique , il ne vaut guère mieux. Il fait mourir une pauvre mémé riche pour lui soutirer le secret des 3 cartes qui le feront gagner au jeu . Pour épouser la femme qui l ‘aime ???? hum, je n ‘y crois pas trop !!! un triste sire… Heureusement il sort la Dame de pique qui lui fait tout perdre !
Sa mort ne nous émeut guère . Bien fait !!!!!

La musique sauve tout.
Pour ceux qui n 'auront pas le courage d 'écouter la Dame de pique, les 3 cartes sont : 3 /7 / et As ... mais méfiez-vous ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mar 25 Déc 2007 - 21:44

quelle chance, LE chef d'oeuvre avec L'Enchanteresse. J'en ai parlé dans le topic Tchaïkovsky. Outre la trame digne de la Peau de Chagrin, je ne doute pas que Vartan sera sensible au divertimento 18ème straussien avant Strauss, à l'imitation d'ouverture de Carmen et Werther, à la sublime musique du prélude.
Et Hermann, non bien loin de l'arriviste imbécile attendu, un personnage très torturé d'homme libre, de révolté avant toutes les révolutions.
C'est tout de même fort dommage qu'il y manque un chef de génie, mais c'est tout de même une très belle version.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 26 Déc 2007 - 0:58

Ecouté une vingtaine de minutes, à l'oreille ça passe très bien... Le Russe est une superbe langue pour le chant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 26 Déc 2007 - 2:06

vartan a écrit:
Ecouté une vingtaine de minutes, à l'oreille ça passe très bien... Le Russe est une superbe langue pour le chant.
Oui, c'est rond, c'est en arrière : ça flatte les voix.

Ensuite, il faut aimer les consonnes molles. Ca finit par ronronner si ce n'est pas bien habité, surtout que les chanteurs russes ont pour beaucoup voix superbe et petit cerveau. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 26 Déc 2007 - 2:24

Laughing
Certain ténor franco-italien a aussi cette réputation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 1 Fév 2008 - 1:49

Cette Dame de Pique que j'ai réécoutée aujourd'hui...

Finalement c'est très bien pour du Tchaikovsky. Mr. Green

Très habiles tournures pour redonner un climat XVIII° finissant. Des emprunts à Mozart, des ballets presque gluckistes. Le russe est une belle langue sans aucun doute et l'on se prend à vouloir la chanter aussi.

Vraiment bien conçu. Trois actes bien différenciés, l'un exposant le drame, puis les péripéties qui aboutissent à la mort de tous les protagonistes. Une Héroïne un peu plus cruchotte qu'une Anna Karenine qui finit par se jeter dans le canal par dépit amoureux... Rolling Eyes Une comtesse au coeur fragile et qui la lâche au deuxième acte, qui fréquenta le fameux Saint-Germain et qui ne délivre sa martingale que sous la forme d'un spectre au joueur pathologique qui délaisse amour et amis pour assouvir ses vices (vous suivez ?). L'apparition du spectre de la vieille comtesse qui confie les trois cartes gagnantes laisse penser qu'Herman est effectivement halluciné et malade. Il finit par se poignarder pour faire bonne mesure à la toute fin après avoir perdu toute sa fortune bien entendu. re- Rolling Eyes

La musique est pour mes oreilles très très efficace dramatiquement, belle et chatoyante, le travail du grand symphoniste qu'était Tchai. Vraiment intéressant même si ça reste toujours sans surprise harmoniquement.
Chouette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 1 Fév 2008 - 19:00

Même si on lit des chausse-trappes à chaque ligne, la métamorphose reste saisissante. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 1 Fév 2008 - 19:06

Oui ! Prochaine étape : la Pathétique par Bernstein. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 1 Fév 2008 - 19:56

vartan a écrit:
La musique est pour mes oreilles très très efficace dramatiquement, belle et chatoyante, le travail du grand symphoniste qu'était Tchai. Vraiment intéressant même si ça reste toujours sans surprise harmoniquement.
Chouette !
Je ne sais plus bien... Est-ce que tu aimes Verdi ou non ? scratch
Non parce que ce dernier paragraphe, à part le symphoniste on croirait vraiment que tu causes de Verdi...

Citation :
(vous suivez ?).
:hehe:Justement, il m'a fallu la relire hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 1 Fév 2008 - 20:03

Oui pour Verdi. Ce que j'ai vu à la scène (Nabuco et Aïda) m'a beaucoup plu. Mais c'était en plein air.

Au disque La Forza del destino aussi. Je crois que j'aime Verdi.



Boulet

Mais je verrai cet opéra avec beaucoup de plaisir. Rien à voir avec la musique symphonique de Tchai qui m'endort ou me donne la nausée. La magie du théâtre sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2164
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 2 Fév 2008 - 0:04

j'ai découvert la Dame de Pique dernierement justement !!
elle a été joué au théatre du capitole , c'estle premier opéra dirigé par Tugan et l'orchestre du capitole de Toulouse Smile
je connaissaispas du tout l'opéra Russe en général avant , donc si vous pouvez me conseillez d'autres opéras dans le meme genre Wink

a propos de tugan ( c'est Hs je sais) , vous avez dans le monde la musique , un cd avec la 4eme symphonie de Tchaikovski dirigé par tugan !
d'ailleurs les prochaines victoires de la musique classique sont à Toulouse Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves etc
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 61
Localisation : Jonchères (Haute-Loire)
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 2 Fév 2008 - 6:42

Wolfy a écrit:
j'ai découvert la Dame de Pique dernierement justement !!
elle a été joué au théatre du capitole , c'estle premier opéra dirigé par Tugan et l'orchestre du capitole de Toulouse Smile
je connaissaispas du tout l'opéra Russe en général avant , donc si vous pouvez me conseillez d'autres opéras dans le meme genre Wink

a propos de tugan ( c'est Hs je sais) , vous avez dans le monde la musique , un cd avec la 4eme symphonie de Tchaikovski dirigé par tugan !
d'ailleurs les prochaines victoires de la musique classique sont à Toulouse Smile

Salut,

"Eugène Onéguine", du même compositeur ; dans un style différent, moins lyrique, de Moussorgsky, "Boris Godounov"...

Bon week-end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2164
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 2 Fév 2008 - 13:35

il y un air magnifique dans le premier acte , c'est la romance de Liza chantée par Pauline , sa femme de chambre , pouvez me donnez d'autres airs dans ce genre dans l'opéra russe ?Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 2 Fév 2008 - 13:38

Wolfy a écrit:

je connaissaispas du tout l'opéra Russe en général avant , donc si vous pouvez me conseillez d'autres opéras dans le meme genre Wink
En première page de ce post tu as quelques réponses . Rolling Eyes

Lundi, j 'ai vu la Dame de pique à Lyon et je me suis bien régalé. Des moments très forts où le silence de la salle était très impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2164
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 2 Fév 2008 - 14:30

Guyercoeur a écrit:
Wolfy a écrit:

je connaissaispas du tout l'opéra Russe en général avant , donc si vous pouvez me conseillez d'autres opéras dans le meme genre Wink
En première page de ce post tu as quelques réponses . Rolling Eyes

Lundi, j 'ai vu la Dame de pique à Lyon et je me suis bien régalé. Des moments très forts où le silence de la salle était très impressionnant.

ca va merci, j'ai regardé, mais je voulais d'autres réponses tout simplement ; l'opéra russe ne se limite pas à Tchaikovsky et Boris Goudonov à mon avis:roll:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80500
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 2 Fév 2008 - 14:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andrino
Mélomane averti


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 2 Fév 2008 - 15:05

Wolfy a écrit:
il y un air magnifique dans le premier acte , c'est la romance de Liza chantée par Pauline , sa femme de chambre , pouvez me donnez d'autres airs dans ce genre dans l'opéra russe ?Wink



Petite erreur, Pauline n'est pas la femme de chambre de Lisa, mais une aristocrate, amie de cette dernière;....une bonne version dvd de cette oeuvre, celle realisée à Glyndebourne, direction A Davis, mise en scène Graham Vick; dans ce dernier, la craquante M Ange Todorovich en Pauline!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80500
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 11 Avr 2008 - 1:22

andrino a écrit:

Petite erreur, Pauline n'est pas la femme de chambre de Lisa, mais une aristocrate, amie de cette dernière;....une bonne version dvd de cette oeuvre, celle realisée à Glyndebourne, direction A Davis, mise en scène Graham Vick; dans ce dernier, la craquante M Ange Todorovich en Pauline!

Je pensais me procurer ça, d'autres avis sur cette version?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 16 Mai 2008 - 12:18



Très belle version d'Eugène Oneguine par le Met, direction de Valery Gergiev, mis en scène par Robert Carsen.

L'orchestre du Met est plutôt en forme et rend de façon hédoniste la partition de Tchaïkovsky. Je ne me rends pas bien compte, comme je manque de comparaison, mais je me demande s'il n'y aurait pas moyen de dramatiser plus que cela.

La mise en scène de Robert Carsen est classique, direction d'acteur honnêtes avec très beaux costumes et décors abstraits, mais cela ne m'a pas paru si fouillé. De ce que j'ai perçu, c'est linéaire et fidèle à la trame, mais il manque un soupçon d'ambiguïté dans cet Oneguine. Le livret de Tchaiko me parait rendre de façon un peu univoque l'histoire de Pouchkine.

Dmitri Hvorostovsky est sur la même ligne. Impeccable et crédible en Eugène Oneguine, il est tout de même monocorde dans le style du dandy oisif et froid. Vocalement, c'est quand même plus que très très bien, il donne aisance et prestance à son personnage.

Je vois d'avance les sourires narquois, mais Renée Fleming en Tatiana est plus subtile. Elle rend bien l'évolution de son personnage entre le premier et le dernier acte. Elle est presque à l'aise sur scène pour une fois. Vocalement, c'est magnifique et elle me parait parfaite dans le style de Tchaïkovsky, et très en confiance devant son public. La scène de l'écriture de la lettre est à couper le souffle.

Ramon Vargas est aussi parfait en Lenski. Voix pleine de nuances, d'une grande musicalité. Le monologue avant le duel est fabuleux. Ramon Vargas a vraiment la classe, peut-être juste qu'il manque un peu de puissance pour entrer dans la catégorie des immenses ténors ?

Dans les rôles secondaires, c'est du très bon avec en particulier l'apparition de Jean-Paul Fouchécourt en Triquet, qui chante sa petite romance avec élégance.

Bref, un bon DVD. Je découvre cet opéra de Tchaiko qui est vraiment splendide et moins sucré que je ne le craignais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 16 Mai 2008 - 16:56

Si tu as aimé ce chef-d'oeuvre dans cette version sans en sortir écoeuré, tu le supporteras dans toutes les situations à présent. Very Happy

(Je confesse le petit sourire narquois, tu avais bien vu. Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 16 Mai 2008 - 17:53

Ménon, ménon, tout cela est très bon.

Miss Renée ne s'épanche pas trop dans le style nunuche dans le premier acte un peu quand même, mais pas trop. Une leçon de presque bon-goût et est parfaite à la fin. Que tu le croies ou non , elle est le point fort de cette représentation Razz

Peut-être que quelques aspérités seraient les bienvenues une petite pointe d'acide dans le sucre.

Mais j'étais prêt aux basses attaques (des attaques par en dessous quoi) venant du front du alien et de ses alliés anti-Miss-Renée keuf rien ne me démontera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 16 Mai 2008 - 18:22

Morloch a écrit:
Ménon, ménon, tout cela est très bon.

Miss Renée ne s'épanche pas trop dans le style nunuche dans le premier acte un peu quand même, mais pas trop. Une leçon de presque bon-goût et est parfaite à la fin. Que tu le croies ou non , elle est le point fort de cette représentation Razz
Ca promet. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Ven 16 Mai 2008 - 22:11

Citation :
Tu risques trouver que Lisa (Guleghina) criaille un peu ; sinon le reste, c'est du grand, grand luxe.

Ca donne quoi ? C'est bien chanté au moins ? Parce que Guleghina... c'est quand même le tractopelle en puissance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 21 Jan 2009 - 17:43

C'est nettement mieux que la moyenne des Lisa discographiques, même si c'est un peu gros et pas très précis.

Freni, les portamenti sont insupportables, Milashkina sonne comme une mégère, j'ai une allergie personnelle à la dureté du timbre de Vishnevskaya (et sans l'aspect attachant de Silja ou Scotto)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 21 Jan 2009 - 18:00

(Onéguine)

Issu de 'bons plans CD' :

DavidLeMarrec a écrit:
WoO a écrit:
Xavier a écrit:
Ouais m'enfin autant prendre une bonne version.

ça n'a pas l'air mauvais non plus (musique + chant)
Ah oui, si tu l'écoutes comme un CD, pourquoi pas ! Tout est un peu rectiligne (Weikl en dandy dans un environnement poétique ?), la direction très métronomique de Solti en premier lieu, mais c'est amplement estimable.
Cela dit, franchement, plutôt que les versions avec des Russes prosaïques (Khaikin), plutôt que les grands machins internationaux (Levine est bien fade comme il faut), plutôt que les versions avec Vichneskaya (Khaikin et Rostropovitch entre autres), mon choix est tout fait !

Sinon, il faut tout de bon aller piocher dans l'authentique : Nébolsine. Son qui pleure terriblement, mais une atmosphère.


Edit : En réalité, après avoir remis cette version que je n'avais pas écoutée depuis longtemps, je trouve ça vraiment bien, surtout comparé aux autres. Ce qu'il y a, c'est que je l'avais écoutée après Rozhdestvensky, dont on connaît le caractère évocateur et la souplesse.
En fait pas si métronomique que ça, et beaucoup de poésie pour un studio.
WoO a écrit:
Bon, ça donne à réfléchir le Rozhdestvensky est à moins de 15 euros sur Amazon (avec 3 semaines d'attente Confused ), j'aviserai.
En tout cas ce que j'ai vu et entendu ne m'a pas déplu.
Pas de contre-indications pour les autres DVD ?
Donc, outre Rozhdestvensky 98 que je louais pour sa fraîcheur, son naturel, sa simplicité, qui me semble le sommet de la discographie.

=> Solti 74. Je l'ai dit, très bonne version, un peu rectiligne (la danse, c'est très instrumental). Ca reste quand même dans ce qui s'est fait de mieux, la discographie n'est pas régulière que ça.
Le problème réside dans le ridicule playback dans la campagne... ce n'est pas très sérieux tout ça. Du bricolage visuel pour occuper ceux qui s'ennuient en écoutant la musique. (Méritent-ils d'écouter Pikoyava Dama ?)

L'extrait que j'ai vu de Gergiev 2007 semble très habité (et extrêmement bien chanté pour Hvorostovky, bien plus rond que chez Bychkov quatorze ans plus tôt, très éloquent et parfait en dandy). Il y en a beaucoup d'autres, pas le temps de tous les lister. Il y a quand même Mattei avec Barenboim (c'est un de ses grands rôles).

Non, pas de contre-indications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
senga
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 21 Jan 2009 - 23:00

DavidLeMarrec a écrit:
Freni, les portamenti sont insupportables,
Freni, je ne la connais pas en Lisa, juste en Tatiana et je n’avais rien remarqué. Je réécouterai ses attaques par en-dessous, si j’arrive à supporter les boursouflures de l’orchestre de Levine (cette musique n’a franchement pas besoin de ces excès). En tout cas, Freni est jeune passionnée au début et très femme à la fin. L’affrontement final avec Allen est magnifique.
Je ne suis pas fan de Vishnevskaia, mais chez Khaikin, je lui trouve le timbre moins acéré que d’habitude. Et puis Lemeshev est fabuleux. Gremin aussi.
L’Onéguine de Gergiev au Met est désespérément lisse, à l’image des chanteurs.
Sur scène à Lyon, Peter Stein n’était que parfaitement illustratif et Carsen non plus n’a pas réussi au Met à donner de l’épaisseur au drame.
Mais est-il possible de faire cette oeuvre un drame saisissant ? J’en doute, c’est juste une histoire intimiste. Du moins dans l’adaptation du livret, parce que chez Pouchkine, ça déménage ( Lenski surtout en prend pour son grade : s’il n’était pas mort dignement en duel voilà ce qui lui serait arrivé : « Quittant la muse, il eût pris femme,/Dans sa campagne aurait vécu/en vieux peignoir, heureux, cocu/Aurait connu la vie réelle/Gagné la goutte à quarante ans,/Gris, rance, lourd, ventripotent « , mais la famille Larine aussi et même Tatiana et son prénom de paysanne !)
Pour la Dame de pique, j’aime la Lisa de Julia Varady dans un enregistrement de Munich, dramatique et ingénue à la fois. Même quand elle a des problèmes avec la justesse (mais ça tombe bien, c’est quand elle dit en gros « je n’en peux plus »), elle donne le frisson. La version Bolchoi 1949 vaut pour Nelepp, Hermann progressivement halluciné. J’ai le souvenir d’une retransmission sur FM en octobre d’une Dame dirigée par Osawa à Vienne en 2007: j’avais été séduite par la plateau vocal : Shicoff, faut aimer, mais dans le style névrosé, il sait faire; Serafin, Lisa très fougueuse, et Silja, déjà dans un autre monde.
Et j'aimerais bien entendre un Iolanta sans Galina et sans Gedda: lequel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 1:25

DavidLeMarrec a écrit:
=> Solti 74. Je l'ai dit, très bonne version, un peu rectiligne (la danse, c'est très instrumental). Ca reste quand même dans ce qui s'est fait de mieux, la discographie n'est pas régulière que ça.

Le DVD dure 117 minutes : il y a eu des coupes sévères non ? Je viens de relire le compte-rendu de Morloch (représentation à Garnier en septembre dernier) et celui-ci précise que le spectacle durait plus de 3 heures...
Qu'est-ce qui est passé à la trappe ?

J'ai vraiment beaucoup aimé cet opéra romantique : le chant, la musique, les danses, les choeurs, le livret "réaliste". Même la mise en scène du film, parfois plus que limite (cf. la lettre d'amour avec ce bonnet de nuit hideux sur la tête pendant un quart d'heure Rolling Eyes ) ne m'a pas déplue dans son ensemble. Esthétiquement on navigue à vue entre Raison et Sentiments et Harlequin avec de petites touches de Visconti (les costumes et les décors sont très réussis). Bref, une très belle découverte. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 11:31

Faut pas toujours lire ce que j'écris comme parole d'évangile bedo

Mais je regardais, la retransmission télé de l'Onéguine Bolchoï-Garnier fait 155 minutes, la version Gergiev 2007, 156 minutes.

Donc pour 117 minutes, il doit bien y avoir une petite coupe quelque part. D'ailleurs, c'est curieux, ce n'est pas la doctrine Solti en général.
L'édition Telerama serait différente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 12:24

WoO a écrit:
Le DVD dure 117 minutes : il y a eu des coupes sévères non ? Je viens de relire le compte-rendu de Morloch (représentation à Garnier en septembre dernier) et celui-ci précise que le spectacle durait plus de 3 heures...
Qu'est-ce qui est passé à la trappe ?
Je ne comprends pas : le disque dure 139 minutes... Or ce sont les mêmes musiciens...

Même Nebolsine qui dirige à toute allure fait 133 minutes...

Citation :
J'ai vraiment beaucoup aimé cet opéra romantique : le chant, la musique, les danses, les choeurs, le livret "réaliste".
Oui, enfin, réaliste... par rapport à d'Albaret. Laughing

C'est vrai que par rapport à l'esquisse de Pouchkine, c'est plus concret. Tchaïkovsky transformait beaucoup ses sources (avec un véritable bonheur), c'est vrai également de Pikovaya Dama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 12:29

c'est pourtant évident, si on dépasse les 118 minutes il faut un deuxième disque...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 12:34

Vu ce qu'il manque, ils ont dû supprimer une scène entière... Le tout début peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 18:08

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, enfin, réaliste... par rapport à d'Albaret. Laughing

Plaît-il ? scratch

qui est ce monsieur ?

J'ai bien mis le mot réaliste entre guillemets. En regardant ce film j'ai eu l'impression de lire un Balzac : complètement romantique et en même temps de grosses tendances réalistes. L'enchaînement des situations est logique, la manière dont les choeurs interagissent avec les protagonistes est parfaitement crédible, etc.

Je n'ai aucune idée de ce qui a pu être coupé. L'opéra commence avec le choeurs des paysannes. Je vais essayer de comparer avec le livret s'il est disponible sur ODB. En tout cas si j'avais su que l'opéra n'était pas complet je n'aurais jamais acheté le DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 21:07

WoO a écrit:
Plaît-il ? scratch

qui est ce monsieur ?
Le librettiste de Sylla & Glaucus. Mr. Green

Citation :
L'enchaînement des situations est logique, la manière dont les choeurs interagissent avec les protagonistes est parfaitement crédible, etc.
Oui, c'est bien ce que je dis, c'est ta définition du réalisme qui est biaisée par de mauvaises fréquentations. hehe

Citation :
Je n'ai aucune idée de ce qui a pu être coupé. L'opéra commence avec le choeurs des paysannes. Je vais essayer de comparer avec le livret s'il est disponible sur ODB. En tout cas si j'avais su que l'opéra n'était pas complet je n'aurais jamais acheté le DVD.
Je suis navré de t'avoir induit en erreur, je ne comprends pas bien ce qui a pu se passer. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
senga
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 22 Jan 2009 - 21:12

WoO a écrit:
le livret "réaliste". Esthétiquement on navigue à vue entre Raison et Sentiments et Harlequin
plutôt classique que réaliste, non? et plutôt orgueil et préjugés que raison et sentiments (Mister Darcy = Onéguine, froid dandy). Harlequin, tout à fait!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22856
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Dim 15 Fév 2009 - 15:02

Voici mon ressenti sur le live du Met diffusé hier sur France Musique que j'ai écouté en entier en suivant le livret en russe et la traduction française disponible sur ODB.

C'est la deuxième fois que j'écoute cet opéra. J'avais vu en 2007 la retransmission sur Arte du live du Met avec Hvorostovsky, Fleming et Vargas notamment. L'oeuvre m'avait plutôt plu mais avec cette nouvelle écoute, cela s'est accru. La musique est superbe. Il y a beaucoup de moments magnifiques dans cet opéra : scène de la lettre, air de Lenski, fin de l'Acte II sur le plan musical, air de Gremin, scène finale qui est ma préférée de l'opéra, etc...

Karita Mattila même si elle n'est plus toute jeune, arrive à faire croire au personnage et m'a subjugué par son chant magnifique. Bien entendu, les aigus ne sont plus aussi extraordinaires qu'il y a quelques années même si encore très bien négociés. Le grave en revanche n'est pas très beau. Elle est très touchante dans ce rôle, la prononciation est excellente, on voit qu'elle chante souvent en russe ou en tchèque, elle maîtrise bien les langues des pays de l'Est. Elle a beaucoup de tempérament, est emportée comme il faut dans la scène finale. Très bonne prestation. J'avais beaucoup aimé Fleming dans le role qui faisait ses débuts dans celui-ci mais Mattila est un cran au-dessus, notamment par sa maîtrise de la langue.
Thomas Hampson a déjà chanté le rôle tout comme Mattila mais c'est la première fois qu'ils chantent ces rôles ensemble. Leur binôme fonctionne bien car ils ont déjà chanté plusieurs fois ensemble : Arabella au Chatelêt par exemple. Hampson n'a pas la classe de Hvorostovsky dans ce rôle, son chant est un peu trop brusque mais il compose néanmoins un Oneguine très convaincant. C'est globalement bien chanté.
Piotr Beczala a une très jolie voix, son interprétation de l'air de Lenski est somptueuse, très émouvante. Je préfère son Lenski à celui de Vargas, il est plus dans la finesse. Jolie incarnation.
Ekaterina Semenchuk est une bonne Olga, elle a un jolie timbre de voix.
Barbara Dever est bien en Filippyevna, néanmoins, on entend beaucoup le souffleur lorsqu'elle intervient, il est vrai que la langue russe doit être plus difficile à mémoriser que de l'italien et du français.
Le déclin de James Morris est malheureusement confirmé, il peine pour arriver au bout de son air. J'ai été déçu par sa prestation. Je connais peu d'interprétations de cet air mais j'adore celle de Ghiaurov pleine de sensibilité.
Tony Stevenson est un Triquet plein de truculence. Il est génial dans ces 2 couplets avec une bonne prononciation du français.
La direction de Jiří Bělohlávek est superbe, pleine de raffinement et de lyrisme.
J'ai passé un très bon moment à l'écoute de cet Eugène Onéguine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Lun 25 Mai 2009 - 20:12

Je viens d'acheter l'Onéguine de Tchakarov que Sony réédite pour une bouchée de pain (mais sans le livret). Avec entre autres Gedda et Tomowa-Sintow. Ai-je fait une bêtise ou est-ce assez potable pour découvrir l'œuvre? Si quelqu'un connaît cette version...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Sam 30 Mai 2009 - 17:11

Puisque personne ne se dévoue...

Tchakarov, c'est très prosaïque orchestralement, en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 28 Oct 2009 - 21:54

emmanuel a écrit:
Je viens d'acheter l'Onéguine de Tchakarov que Sony réédite pour une bouchée de pain (mais sans le livret). Avec entre autres Gedda et Tomowa-Sintow. Ai-je fait une bêtise ou est-ce assez potable pour découvrir l'œuvre? Si quelqu'un connaît cette version...

Est-ce que tu as eu le temps de l'écouter ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2164
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Mer 28 Oct 2009 - 23:23

je l'ai écouté vite fait à la mediatheque , je prefere Levine et Bychkov .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 647
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   Jeu 29 Oct 2009 - 9:31

Mirella Freni chez Levine.....c'est somptueux Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, les opéras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchaïkovsky, les opéras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tchaïkovsky - mélodies
» Tchaïkovsky - Symphonie n°4
» Denis Matsuev, piano. Tchaïkovsky, Chostakovitch
» Tchaïkovsky : symphonie n°2
» Tchaïkovsky, 6ème symphonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: