Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jouons autour de l'Orestie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 1:42

Un petit divertissement en attendant le retour du jeu et de la saison des BTs.

Je vous propose un petit parcours chronologique autour d'Oreste. Saurez-vous retrouver les épisodes de la légende et les oeuvres ?

http://musicontempo.free.fr/orestie/ (13 pistes)

La première n'est pas sur Oreste, mais il y a un lien.


Dernière édition par le Mer 26 Déc 2007 - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 1:55

5 - Delunsch dans Idoménée. (rôle d'Elettra)
Ca lui va vraiment pas. Neutral
8 - Milhaud: Les Choéphores
La récitante me fait penser à Claude Nollier
9 - Elektra de Strauss, annonce de la mort d'Oreste pas Chrysothémis. Je ne trouve pas les interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 2:08

Xavier a écrit:
5 - Delunsch dans Idoménée. (rôle d'Elettra)
Ca lui va vraiment pas. Neutral
Je trouve ça merveilleux, et pourtant le rôle n'est pas passionnant en lui-même. Smile
Mais avec la compression (capté par le flux de France Mu), on dirait qu'elle aboie un peu.


Citation :
8 - Milhaud: Les Choéphores
La récitante me fait penser à Claude Nollier
Bravo. Elle a un peu de mal avec la psalmodie, mais j'aime beaucoup.


Citation :
9 - Elektra de Strauss, annonce de la mort d'Oreste pas Chrysothémis. Je ne trouve pas les interprètes.
Pourtant. Very Happy


Sans faute bien sûr. bounce


Et qu'est-ce que tu penses du reste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 2:13

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
8 - Milhaud: Les Choéphores
La récitante me fait penser à Claude Nollier
Bravo.

Je n'ai pas grand mérite pourtant. hehe

Je réécoute plus tard pour te préciser pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 2:17

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
8 - Milhaud: Les Choéphores
La récitante me fait penser à Claude Nollier
Bravo.

Je n'ai pas grand mérite pourtant. hehe
Pourquoi ? Ce n'est pas non plus du courant courant. Ok, il ne doit pas y avoir 360 versions, mais il faut déjà s'en rappeler. Wink

J'ai été étonné de la variété des extraits que j'ai pu trouver, puisqu'il y a de la musique de scène, de l'opéra, de l'oratorio, du lied, de l'orgue, et de toutes époques.

(Et encore, je vous ai épargné l'Electre de Pousseur. hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 2:20

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
8 - Milhaud: Les Choéphores
La récitante me fait penser à Claude Nollier
Bravo.

Je n'ai pas grand mérite pourtant. hehe
Pourquoi ? Ce n'est pas non plus du courant courant. Ok, il ne doit pas y avoir 360 versions, mais il faut déjà s'en rappeler. Wink

On en parle sur un certain site. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 2:28

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
8 - Milhaud: Les Choéphores
La récitante me fait penser à Claude Nollier
Bravo.

Je n'ai pas grand mérite pourtant. hehe
Pourquoi ? Ce n'est pas non plus du courant courant. Ok, il ne doit pas y avoir 360 versions, mais il faut déjà s'en rappeler. Wink

On en parle sur un certain site. Mr.Red
Mince, tu lis ce torchon, toi ? Laughing

En fait, j'ai enchaîné plusieurs écoutes sur ce thème aujourd'hui, du coup je me suis dit qu'il serait intéressant de proposer un parcours chronologique, parce qu'il est un peu difficile à rétablir.

Après, pour ce qui est de la partie plus ou moins BT, ça a un intérêt relatif (il y a des choses très célèbres, et d'autres assez difficiles à trouver).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 9:30

1-pas mal cette musique de film (un péplum?) Egypte, delta du Nil? Auric, Honneger?
Megabates, Artembares, des généraux perses, donc ça doit être les Perses d'Eschyle. Zut, le compositeur m'échappe, vous en avez parlé récemment avec Vartan me semble-t-il.

2-offenbach, orphée aux enfers je crois (en suédois? ou en espagnol?)

3-Gluck, Iphigénie en Aulide (par chance le monsieur qui chante a une bonne diction) je ne vois pas le rapport avec le thème (ma culture classique est pleine de trous.

4-comme c'est du russe, on va dire L'Orestie de Taneïev

6-Lully?

7-orgue et cuivre, du français peut-être...

10-difficile, pourrait être Schubert aussi bien que Schumann ou Wolff

11-Gluck, Iphigénie en Tauride cette fois

les deux autres ne m'inspirent pas...
Comment même pas un extrait de Mourning becomes Electra de Mavin David Levy?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 12:27

sud273 a écrit:
1-pas mal cette musique de film (un péplum?) Egypte, delta du Nil? Auric, Honneger?
Ce n'est pas un film. Oui, on peut comparer à Honegger (celui d'Antigone), mais c'est beaucoup plus réussi à mon avis.


Citation :
Megabates, Artembares, des généraux perses, donc ça doit être les Perses d'Eschyle. Zut, le compositeur m'échappe, vous en avez parlé récemment avec Vartan me semble-t-il.
Exact. Wink

Le lien est tout simplement Eschyle, j'avais envie, dans un cadre grec, de vous faire entendre ça.


Citation :
2-offenbach, orphée aux enfers je crois (en suédois? ou en espagnol?)
C'est le bon compositeur, mais il s'agit de l'Orestie, je rappelle...

Par ailleurs, il y a en effet du grec dans la phrase.


Citation :
3-Gluck, Iphigénie en Aulide (par chance le monsieur qui chante a une bonne diction) je ne vois pas le rapport avec le thème (ma culture classique est pleine de trous.
C'est l'épisode où Iphigénie est sacrifiée ; c'est la cause (du moins affichée) de l'assassinat d'Agamemnon par Clytemnestre, assassinat qui mène à la "rétaliation" d'Oreste.

Citation :
4-comme c'est du russe, on va dire L'Orestie de Taneïev
Agamemnon est de retour, il n'a pas encore été occis.

Citation :
6-Lully?
Non, pas la bonne période, c'est postérieur. Mais c'est de la tragédie lyrique, oui.

Citation :
7-orgue et cuivre, du français peut-être...
Oui.

Citation :
10-difficile, pourrait être Schubert aussi bien que Schumann ou Wolff
C'est une pièce de jeunesse, de cette veine récitative un peu atypique de Schubert.

Citation :
11-Gluck, Iphigénie en Tauride cette fois
Tout à fait, séparation de Pylade, juste avant les Erinyes.


Félicitations, tu as fait carton plein sur ce qui était trouvable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 14:28

Andromaque + 2
Hermione - 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 14:32

Tu veux dire :

Ilione +2
Alecto -2,

peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 14:42

Ah oui tu as raison c'est exactement ce que je voulais dire !

Coment as tu deviner ?

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mer 26 Déc 2007 - 14:50

Je te connais par coeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 27 Déc 2007 - 18:25

Bien, puisque ça ne semble pas motiver grand monde, je poursuis.

J'ai donc reconstitué pour vous, en musique, le parcours d'Oreste. Ce n'est pas toujours facile, car les textes ne coïncident pas toujours dans leurs références - ils sont très fragmentés, et la chronologie semble parfois difficilement conciliable.

Voici donc ce que donne le parcours :


1 - Autre pièce d'Eschyle.

2 - Evocation du jeune Oreste, du temps où la maison d'Argos semble vivre dans l'harmonie. Nous sommes au moment de l'enlèvement d'Hélène par Pâris.

[Réunion des chefs Grecs.]

3 - Au moment où les Achéens doivent s'embarquer, point de vent, on avait oublié la part d'Artémis. Agamemnon s'insurge ici contre le prix à payer : sa fille Iphigénie.

[Artémis substitue une biche au moment du sacrifice. Troie est assiégée et vaincue en dix années.]

4 - Retour d'Agamemnon - Clytemnestre a pris Egisthe pour amant.

[Assassinat d'Agamemnon.]

5 - Electre est en exil en Crète.

6 - Elle est en vain éprise du fils du roi, qui lui préfère la troyenne Ilione.

7 - Atmosphère crétoise.

8 - Imprécations sur la maison homicide d'Argos.

9 - Retour d'Oreste.

[Oreste tue sa mère et son amant pour venger son père.]

10 - Oreste, en proie au remords, aborde en Tauride.

11 - Oreste est séparé de son ami Pylade et tourmenté par les Erinyes.

[Oreste reconnaît dans la prêtresse qui doit l'immoler sa soeur.]

12 - Pylade, de retour avec des soldats grecs, tue le tyran local Thoas, avant qu'Oreste soit sacrifié.

13 - Après avoir opéré le rituel de purification, le pardon d'Oreste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Dim 30 Déc 2007 - 23:01

Personne n'a rien trouvé de plus pendant mon absence??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Dim 30 Déc 2007 - 23:20

Xavier a écrit:
Personne n'a rien trouvé de plus pendant mon absence??
Non, personne n'a semblé vouloir jouer ou discuter autour du sujet. Smile

J'attends que l'alcool du premier soit digéré, et si ça ne suscite toujours rien, je donnerai les réponses en attendant une hypothétique conversation dans quelques semaines, des fois des fils sont déterrés. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 15:52

Bon, un BT thématique, c'est suffisament rare pour que ça mérite qu'on s'y arrête un instant. Smile

Je ne connais absolument rien de tout ce qui est proposé mais c'est sans doute aussi parce que je reste également ignorant de tout ce qui touche à l'Orestie. Je ne suis même pas sûr de connaître l'histoire, c'est dire ... donc de fait, je n'ai absolument rien à dire...

1] J'ai mal à la gorge rien qu'en entendant déclamer l'acteur. Confused
Mais c'est formidable cette chose, en concert, ça doit décoiffer. Ca me rappelle Honegger mais ça doit être postèrieur. C'est pas du Enesco non ?

3] Le timbre rappelle celui de Van Dam je trouve. Mais c'est un peu vieux comme enregistrement pour que ce soit lui et je ne suis pas certain qu'il ait beaucoup chanté ce répertoire.

5] On jurerait que le commandeur va entrer sur scène en entendant la toute fin de l'extrait. C'est volontaire ?
6] Lully ? La doublure de la voix par la flûte dans la deuxième moitié de l'extrait est vraiment très belle fleurs

7] Je ne vois pas le rapport à l'Orestie dans cet extrait, mais c'est sans doute par absence de texte. J'adore la sonorité du cornet à bouquin soit dit en passant (si c'en est.)

8] Je ne sais pas qui est la récitante mais c'est remarquable. J'ai vraiment l'impression d'assister à un sacrifice ou un genre de rite sépulcral, un peu transcendantal, ça glace le sang. brrr

9] Ah, la voila celle-la. Je l'attendais. C'est le seul extrait que je connais. Toujours pas réécouté depuis l'opéra d'ailleurs...

10] La voix est vraiment superbe. Riche, douce, et semble par endroits comme posée sur un lit de pétales. J'aime beaucoup. En plus on comprend parfaitement le texte.

Oui, donc aucune nouvelle proposition, il fallait s'y attendre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 17:30

Merci Ouannier d'exhumer ce vieux fil. Very Happy

ouannier a écrit:
Bon, un BT thématique, c'est suffisament rare pour que ça mérite qu'on s'y arrête un instant. Smile
Je ne l'ai même pas pensé comme un BT, parce que les extraits sont ou très faciles ou très difficiles.
Ca se voulait un support pour discuter de la mise en musique de cette épopée et de pièces musicales assez atypiques.

Citation :
Je ne connais absolument rien de tout ce qui est proposé mais c'est sans doute aussi parce que je reste également ignorant de tout ce qui touche à l'Orestie. Je ne suis même pas sûr de connaître l'histoire, c'est dire ... donc de fait, je n'ai absolument rien à dire...
L'Orestie, c'est l'épopée d'Oreste. Tu en as forcément des notions.

Oreste, fils d'Agamemnon et de Clytemnestre, au coeur de lignée des Atrides. Son père est contraint de sacrifier sa soeur Iphigénie pour partir pour Troie, et se fait assassiner par sa femme et son amant à son retour. Oreste revient venger le père (c'est le sujet d'Elektra), erre à travers le monde, retrouve inopinément Iphigénie, devenue prêtresse en Tauride, et ne peut être sauvé du remords dévorant que par la purification rituelle.

Pour le détail, je l'ai présenté dans un message ci-dessus.
DavidLeMarrec a écrit:
2 - Evocation du jeune Oreste, du temps où la maison d'Argos semble vivre dans l'harmonie. Nous sommes au moment de l'enlèvement d'Hélène par Pâris.

[Réunion des chefs Grecs.]

3 - Au moment où les Achéens doivent s'embarquer, point de vent, on avait oublié la part d'Artémis. Agamemnon s'insurge ici contre le prix à payer : sa fille Iphigénie.

[Artémis substitue une biche au moment du sacrifice. Troie est assiégée et vaincue en dix années.]

4 - Retour d'Agamemnon - Clytemnestre a pris Egisthe pour amant.

[Assassinat d'Agamemnon.]

5 - Electre est en exil en Crète.

6 - Elle est en vain éprise du fils du roi, qui lui préfère la troyenne Ilione.

7 - Atmosphère crétoise.

8 - Imprécations sur la maison homicide d'Argos.

9 - Retour d'Oreste.

[Oreste tue sa mère et son amant pour venger son père.]

10 - Oreste, en proie au remords, aborde en Tauride.

11 - Oreste est séparé de son ami Pylade et tourmenté par les Erinyes.

[Oreste reconnaît dans la prêtresse qui doit l'immoler sa soeur.]

12 - Pylade, de retour avec des soldats grecs, tue le tyran local Thoas, avant qu'Oreste soit sacrifié.

13 - Après avoir opéré le rituel de purification, le pardon d'Oreste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 17:40

Ouannier a écrit:
1] J'ai mal à la gorge rien qu'en entendant déclamer l'acteur. Confused
Mais c'est formidable cette chose, en concert, ça doit décoiffer. Ca me rappelle Honegger mais ça doit être postèrieur. C'est pas du Enesco non ?
Tu as très exactement raison : c'est très honeggerien, mais postérieur. Tu auras du mal à trouver, il est surtout connu pour ses musiques de film.

Je trouve que ça décoiffe aussi. Diffusé en prime time sur l'unique chaîne et sur toutes les radios simultanément, à l'époque de l'ORTF...

Ce n'est jamais donné. Ce n'est même pas disponible au disque. Mais maintenant on doit pouvoir acquérir la vidéo auprès de l'INA (car le visuel est exceptionnel également).


Citation :
3] Le timbre rappelle celui de Van Dam je trouve. Mais c'est un peu vieux comme enregistrement pour que ce soit lui et je ne suis pas certain qu'il ait beaucoup chanté ce répertoire.
Si, si, c'est bien lui !
C'est Gardiner qui dirige l'opéra de Lyon. Oui, ça sonne un peu old school.

En effet, il n'a pas énormément chanté ce répertoire. Unique enregistrement de cet opéra jamais donné, hélas - mon préféré de son compositeur.


Citation :
5] On jurerait que le commandeur va entrer sur scène en entendant la toute fin de l'extrait. C'est volontaire ?
D'une certaine façon, puisque c'est du Mozart...


Citation :
6] Lully ? La doublure de la voix par la flûte dans la deuxième moitié de l'extrait est vraiment très belle fleurs
Non, c'est plus tardif que Lully, mais c'est de la tragédie lyrique.


Citation :
7] Je ne vois pas le rapport à l'Orestie dans cet extrait, mais c'est sans doute par absence de texte. J'adore la sonorité du cornet à bouquin soit dit en passant (si c'en est.)
Moi j'entends surtout de la trompette, le cornet à bouquin est plus "sale" comme son. Et ça m'étonnerait qu'on en fourgue ici dans cette interprétation ultraromantisante.

Le lien, c'est juste que c'est l'arrangement d'une danse tirée de l'opéra du n°6. Manière de mettre un peu d'instrumental.


Citation :
8] Je ne sais pas qui est la récitante mais c'est remarquable. J'ai vraiment l'impression d'assister à un sacrifice ou un genre de rite sépulcral, un peu transcendantal, ça glace le sang. brrr
Claude Nollier.


Citation :
9] Ah, la voila celle-la. Je l'attendais. C'est le seul extrait que je connais. Toujours pas réécouté depuis l'opéra d'ailleurs...
Incontournable en effet.


Citation :
10] La voix est vraiment superbe. Riche, douce, et semble par endroits comme posée sur un lit de pétales. J'aime beaucoup. En plus on comprend parfaitement le texte.
C'est Thomas Hampson, et dans ses meilleures années (seconde moitié des années 90). Génial en effet. En plus, il est là dans une tessiture difficile, assez grave.


Citation :
Oui, donc aucune nouvelle proposition, il fallait s'y attendre
Oui, mais tu as trouvé un interprète et une oeuvre...


Je suis très content que tu aies donné ton avis, c'est ce qui m'intéresse le plus !

Moi aussi j'ai un gros faible pour le 1 et le 8.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 19:02

Oui, j'ai des notions parce qu'il est impossible de passer totalement à côté de cette page de la littérature, mais par rapport au canon que ça représente, je suis vraiment à la ramasse.

Citation :
Citation :
3] Le timbre rappelle celui de Van Dam je trouve. Mais c'est un peu vieux comme enregistrement pour que ce soit lui et je ne suis pas certain qu'il ait beaucoup chanté ce répertoire.
Si, si, c'est bien lui !
Ah bah je suis content de l'avoir reconnu, en général je suis pas bon à ça. Il faut dire qu'il a un grain très particulier et que j'aime beaucoup.

Citation :
Citation :
5] On jurerait que le commandeur va entrer sur scène en entendant la toute fin de l'extrait. C'est volontaire ?
D'une certaine façon, puisque c'est du Mozart...
C'est pas Dom Juan quand même ? scratch Ca me fait peur si j'ai même pas reconnu Dom Juan.Confused

Citation :
Citation :
7] Je ne vois pas le rapport à l'Orestie dans cet extrait, mais c'est sans doute par absence de texte. J'adore la sonorité du cornet à bouquin soit dit en passant (si c'en est.)
Moi j'entends surtout de la trompette, le cornet à bouquin est plus "sale" comme son. Et ça m'étonnerait qu'on en fourgue ici dans cette interprétation ultraromantisante.
J'ai un souvenir inverse à ce que tu décris pour le cornet à bouquin, c'est-à-dire quelque timbre particulièrement clair et pur. Il faudrait que j'en réentende. Mais là oui, c'est peut-être juste de la trompette, l'orgue m'aura fait perdre mes repères hehe , mais c'est relativement proche comme sonorité.

Citation :
Citation :
Oui, donc aucune nouvelle proposition, il fallait s'y attendre
Oui, mais tu as trouvé un interprète et une oeuvre...
Oui, enfin... c'est pas comme si c'était difficile. Je suis sûr que je suis passé à côté de choses très faciles. Mais je n'ai pas cherché à identifier les compositeurs de toute manière, juste à écouter et à dire ce qu'il me passait par la tête à ce moment.

Citation :
Moi aussi j'ai un gros faible pour le 1 et le 8.
Auquel je rajoute le 10 Smile quoique d'un genre moins original et en partie gràce à l'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 19:24

ouannier a écrit:
Ah bah je suis content de l'avoir reconnu, en général je suis pas bon à ça. Il faut dire qu'il a un grain très particulier et que j'aime beaucoup.
Il est dans ses meilleures années.

Citation :
C'est pas Dom Juan quand même ? scratch Ca me fait peur si j'ai même pas reconnu Dom Juan.Confused
Non, ce n'est pas Don Gio ! Mais c'est du Mozart.

Citation :
Oui, enfin... c'est pas comme si c'était difficile. Je suis sûr que je suis passé à côté de choses très faciles.
Il n'y en a pas tant que ça, en fait.


Citation :
Moi aussi j'ai un gros faible pour le 1 et le 8.
Auquel je rajoute le 10 Smile quoique d'un genre moins original et en partie gràce à l'interprétation.[/quote]
Moi aussi je l'adore, mais cette pièce m'est tellement familière que je n'y ai même pas pensé.
Le compositeur t'étonnera peut-être. C'est le même que pour le dernier extrait (même interprète).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 20:36

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
Moi aussi j'ai un gros faible pour le 1 et le 8.
Citation :
Auquel je rajoute le 10 Smile quoique d'un genre moins original et en partie gràce à l'interprétation.
Moi aussi je l'adore, mais cette pièce m'est tellement familière que je n'y ai même pas pensé.
Le compositeur t'étonnera peut-être. C'est le même que pour le dernier extrait (même interprète).
Ah bah je suis passé à côté tiens. Je ne l'ai même pas entendu le 13, je l'ai oublié. Je répare ça tout de suite.


52 secondes plus tard :

Même sur un enregistrement et sur mon P.C aux enceintes pourries je crois percevoir l'excellente projection de ce chanteur, mais je confonds peut-être avec autre chose. Je suis très impressionné. drunken


Pour le Mozart, ça doit être un air de concert alors non ? (je ne l'ai pas réécouté là). Parce que je n'ai pas souvenance que Mozart ait composé un opéra qui fasse intervenir Oreste. Enfin en même temps il y en a 25 des opéras de Mozart...Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 20:57

ouannier a écrit:
52 secondes plus tard :

Même sur un enregistrement et sur mon P.C aux enceintes pourries je crois percevoir l'excellente projection de ce chanteur, mais je confonds peut-être avec autre chose. Je suis très impressionné. drunken
N'est-ce pas ? Quand il s'y met (dans Schubert, Malher, Liszt ou Wagner en particulier), ce garnement est irrésistible.


Citation :
Pour le Mozart, ça doit être un air de concert alors non ? (je ne l'ai pas réécouté là). Parce que je n'ai pas souvenance que Mozart ait composé un opéra qui fasse intervenir Oreste. Enfin en même temps il y en a 25 des opéras de Mozart...Rolling Eyes
Pas Oreste, mais quelqu'un de la famille. C'est bien un opéra, et un opéra important de sa production.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 21:15

DavidLeMarrec a écrit:
ouannier a écrit:
52 secondes plus tard :

Même sur un enregistrement et sur mon P.C aux enceintes pourries je crois percevoir l'excellente projection de ce chanteur, mais je confonds peut-être avec autre chose. Je suis très impressionné. drunken
N'est-ce pas ? Quand il s'y met (dans Schubert, Malher, Liszt ou Wagner en particulier), ce garnement est irrésistible.
Donc tu confirmes pour la bonne projection ? Curieux que ça s'entende aussi nettement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 21:18

Je reconnais pas (bah oui dans Liszt y en a pas 36 mais bon...). Neutral

Ouannier, pourquoi curieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 21:22

MickeyZeVrai a écrit:
Je reconnais pas (bah oui dans Liszt y en a pas 36 mais bon...). Neutral

Ouannier, pourquoi curieux ?
Parce qu'il me semble que la projection d'un chanteur est quelque chose qui se juge en salle, de façon accoustique, ce qui est logique. Or, ici c'est un enregistrement alors comment se rendre compte de ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 21:28

Dans cet extrait, j'ai l'impression qu'il y a une légère réverbération de la voix, c'est sans doute, avec le fait qu'elle couvre très bien le piano, pour cela qu'on le sent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Jeu 31 Jan 2008 - 21:57

ouannier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
ouannier a écrit:
52 secondes plus tard :

Même sur un enregistrement et sur mon P.C aux enceintes pourries je crois percevoir l'excellente projection de ce chanteur, mais je confonds peut-être avec autre chose. Je suis très impressionné. drunken
N'est-ce pas ? Quand il s'y met (dans Schubert, Malher, Liszt ou Wagner en particulier), ce garnement est irrésistible.
Donc tu confirmes pour la bonne projection ? Curieux que ça s'entende aussi nettement.
Je ne l'ai jamais entendu en salle. Mais vu sa carrière et ce qu'il a chanté, sans compter que ce n'est pas non plus une grosse voix, oui, je présume qu'il doit avoir une projection très efficace.
Son répertoire est l'un des plus hallucinants qu'on puisse voir... Du Mozart, du Verdi, du Wagner, du Gounod, du Strauss, du Busoni, du lied, de la mélodie, des songs... on n'en finirait pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
mah70
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 15:09

DavidLeMarrec a écrit:
Ouannier a écrit:
1] J'ai mal à la gorge rien qu'en entendant déclamer l'acteur. Confused
Mais c'est formidable cette chose, en concert, ça doit décoiffer. Ca me rappelle Honegger mais ça doit être postèrieur. C'est pas du Enesco non ?
Tu as très exactement raison : c'est très honeggerien, mais postérieur. Tu auras du mal à trouver, il est surtout connu pour ses musiques de film.

Je trouve que ça décoiffe aussi. Diffusé en prime time sur l'unique chaîne et sur toutes les radios simultanément, à l'époque de l'ORTF...

Ce n'est jamais donné. Ce n'est même pas disponible au disque. Mais maintenant on doit pouvoir acquérir la vidéo auprès de l'INA (car le visuel est exceptionnel également).

Les Perses, de Prodromides? C'était réalisé par Stellio Lorenzi, cette choses, non? Ah! temps bénis de la production de prestige (en direct, qui plus est).

Amitiés,
mah70
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 16:46

mah70 a écrit:
Les Perses, de Prodromides?
thumleft
C'est cela même. Un grand choc pour moi.

Citation :
C'était réalisé par Stellio Lorenzi, cette choses, non? Ah! temps bénis de la production de prestige (en direct, qui plus est).
C'était mis en scène par Jean Prat, je ne sais pas s'il tenait aussi la caméra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 17:11

Si quelqu'un a les bandes, please, je voudrais tellement le revoir. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 22:13

Moi je voudrais les voir ! Et imaginer Vartan... et David devant leur télévision... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 22:49

MickeyZeVrai a écrit:
Moi je voudrais les voir ! Et imaginer Vartan... et David devant leur télévision... Rolling Eyes

Oui, elle était en noir et blanc à l'époque. David m'en avait parlé dès le lendemain à la récré. Tout fou il en était. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 22:57

vartan a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Moi je voudrais les voir ! Et imaginer Vartan... et David devant leur télévision... Rolling Eyes

Oui, elle était en noir et blanc à l'époque. David m'en avait parlé dès le lendemain à la récré. Tout fou il en était. geek
Je comprends maintenant pourquoi il aime tant le noir et blanc, c'est toute son enfance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 23:03

Il était fan de Nounours aussi.

Moi, un peu moins quand même, mais j'étais déjà plus vieux il faut dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mah70
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Ven 1 Fév 2008 - 23:55

DavidLeMarrec a écrit:
mah70 a écrit:
Les Perses, de Prodromides?
C'est cela même. Un grand choc pour moi.

C'est vrai que ça a fait évènement. Et sur la durée, d'ailleurs, puisque Philips a sorti (en Hifi stéréo if you please) un 33 tours de la musique avec une version condensée du texte. Mais, quand je l'ai vu passer dans une biennale de vinyls il y a une quinzaine d'années, il coûtait déjà dans les 200 francs, ce qui était très hors de mes moyens (ça l'est toujours d'ailleurs).

P.S. : Au temps pour moi: Les Perses avait effectivement été réalisé par Prat, pas par Lorenzi. Je crois que l'émission avait été rediffusée à la mort de Prat. C'est là que j'en avais vu des extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Sam 2 Fév 2008 - 18:25

MickeyZeVrai a écrit:
vartan a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Moi je voudrais les voir ! Et imaginer Vartan... et David devant leur télévision... Rolling Eyes

Oui, elle était en noir et blanc à l'époque. David m'en avait parlé dès le lendemain à la récré. Tout fou il en était. geek
Je comprends maintenant pourquoi il aime tant le noir et blanc, c'est toute son enfance !
Non, non, Vartan omet de lui dire que je lui en ai parlé à la récréation en tant que surgé. What the fuck ?!? Je savais que cet enfant dissipé regardait beaucoup la télévision, alors pour une fois que les programmes étaient aussi exceptionnels. C'était déjà la fin de l'âge d'or de la télévision.


Dernière édition par le Sam 2 Fév 2008 - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Sam 2 Fév 2008 - 18:58

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mar 5 Fév 2008 - 0:54

Bien, je crois que vous avez eu tout le loisir de participer, voici donc les réponses !

1 - Prodromidès, Les Perses, oratorio d'après Eschyle. (Le lien est donc avec l'auteur de l'Orestie.)

2 - Offenbach, la Belle Hélène, entrée du jeune Oreste en galante compagnie "tzim-la-la, tzim-la-la, oh le képhalè, képhalè, oh-la-la". On se trouve avant l'enlèvement d'Hélène. (Stéphanie D'Oustrac, version Minkowski)

3 - Gluck, Iphigénie en Aulide. (van Dam, Gardiner, Lyon) Oeuvre peu jouée de Gluck, encore très ancrée dans la tragédie lyrique traditionnelle. Un bijou. Ici, le début de l'oeuvre, avec le refus d'Agamemnon de sacrifier sa fille pour laisser partir les Achéens vers Troie.

4 - Taneïev, L'Orestie.
Autour du meurtre d'Agamemnon, avant et après. Episode peu représenté.

5 - Mozart, Idomeneo, premier air d'Elettra. (Delunsch, Hengelbrock, Freiburger Barockorchester) La soeur d'Oreste se trouve en exil en Crète, éprise du fils du roi, Idamante.

6 - Campra, Idoménée, air d'Electre. Le livret de Danchet a servi de modèle à Mozart, qui reprend dans son opéra seria beaucoup de recettes, "modernisées", de la tragédie lyrique. (Piau, Christie)

7 - Rigaudon de ce même opéra, arrangé en sorte de sonata da chiesa.

8 - Milhaud, Les Choéphores. L'épisode du retour d'Oreste à Argos, celui de l'Electre de Sophocle. Musique de scène pour un texte de Claudel. Résultat assez décoiffant. (Markevitch)

9 - R. Strauss, Elektra, premier duo avec Chrysothemis. Même épisode. (avec Gwyneth Jones)

10 - Schubert, Orest auf Tauris. Un lied de relative jeunesse, un Mayrhofer, tout écrit dans le grave, avec cette fin rêveuse qui laisse entrevoir la réalisation de la prophétie : "une sainte princesse de Diane libèrera la malédiction qui pèse sur moi, sur mes pères". Annonce des retrouvailles avec Iphigénie. (Hampson, Johnson)

11 - Gluck, Iphigénie en Tauride. Un standard du répertoire. Ici, l'agression des Erinyes qui tourmentent Oreste par le remords alors qu'il se trouve sur le point de retrouver Iphigénie. (Allen, Muti, Scala)

12 - Piccinni, Iphigénie en Tauride. Intéressant rapprochement avec le rival théorique de Gluck, qui n'est pourtant guère éloigné stylistiquement. Ici, le dénouement de l'épisode où le frère et la soeur sont délivrés du sanguinaire potentat local scythe. (Mazzolà, ONF.)

13 - Schubert, Der entsühnte Orest (Oreste déchargé de ses péchés). Encore sur Mayrhofer. Exultation d'Oreste et hauts pensers de pouvoir, une fois purifié de son paricide par le rite. Triumph !
(Hampson, Johnson)


Ces rapprochements m'ont en tout cas passionné, sur les différents épisodes de la légende et leur appropriation (ou leur passage sous silence).

Merci aux courageux qui ont participé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80673
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mar 5 Fév 2008 - 1:00

DavidLeMarrec a écrit:

9 - R. Strauss, Elektra, premier duo avec Chrysothemis. Même épisode. (avec Gwyneth Jones)

Anne Evans donc?
Je n'ai reconnu aucune des deux. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   Mar 5 Fév 2008 - 1:26

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

9 - R. Strauss, Elektra, premier duo avec Chrysothemis. Même épisode. (avec Gwyneth Jones)

Anne Evans donc?
Je n'ai reconnu aucune des deux. Confused
Oui, avec Evans (le disque Tate). Jones est assez reconnaissable, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jouons autour de l'Orestie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jouons autour de l'Orestie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jouons autour de l'Orestie
» Festival "autour des cuivres" - du 20/10 au 24/10 - Cournon d'Auvergne
» Comment broder autour d'un thème
» J-F Lalanne : Autour de la Guitare 2011 ! Olympia et tournée
» Autour de mon Grand Père -Compositeur Organiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: