Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Théâtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Théâtre   Mer 15 Jan 2014 - 0:46

J'ai un abonnement au Théâtre des Treize Vents à Montpellier et j'ai déjà vu deux pièces. Je n'ai pas grand chose à dire de Tambours dans la nuit de Brecht monté dans une nouvelle traduction. Je découvrais la pièce. Rien à reprocher au metteur en scène qui était Dag Jeanneret, cohérente avec le contenu de la pièce. Les comédiens en revanche manquaient de subtilité dans leur jeu.

J'avais posté un commentaire sur L'Importance d'être sérieux d'Oscar Wilde, pièce que je découvrais également sur mon facebook. Je peux le reposter ici : Mise en scène et direction d'acteurs très réussies de Gilbert Désveaux. Une excellente traduction de Jean-Marie Besset à mon avis, bien que je n'avais jamais lu ou vu la pièce, des dialogues d'une drôlerie incroyable. Une prestation magistrale de Claude Aufaure en Lady Bracknell, tant dans le ton que dans la gestuelle. Arnaud Denis en Algernon et Mathieu Bisson en Jack qui sont également excellents comédiens. Du côté des femmes, Mathilde Bisson en pupille Cecily a une présence et un ton parfait. Une Mademoiselle Prisme très drôle de Margaret Zenou. L'ensemble de la troupe a été acclamée comme il se doit à la fin de la représentation. Du beau et grand théâtre !

La semaine prochaine, je vais voir deux pièces de Corneille moins célèbres que d'autres que je lis d'ailleurs en ce moment pour m'imprégner du texte. Il s'agit de Sophonisbe et de La Mort de Pompée. Il s'agit d'une co-production avec le Théâtre de la Ville à Paris.Les pièces ont été jouées en novembre et décembre 2013 là-bas. La metteure en scène est une figure connue que je ne connaissais pas : Brigitte Jacques-Wajeman, ce qui va me permettre de découvrir son travail. J'ai trouvé des commentaires sur le net, notamment sur le blog de David.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Mer 5 Fév 2014 - 21:35

Est-ce que d'autres ont vu l'Onéguine de Tuminas ?  

Je l'ai fait hier, très étrange mais convaincant, j'aurais aimé avoir d'autres échos, au besoin contradictoires.

--

Sinon, Aurèle, comment as-tu trouvé finalement ? J'avais bien aimé, surtout Sophonisbe (mieux maîtrisée, mais surtout la pièce est meilleure).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 6 Fév 2014 - 21:47

D'accord avec toi David. Je trouve Sophonisbe que j'avais pu lire avant de voir la pièce meilleure et la troupe était plus équilibrée dans cette pièce.

Je découvrais le travail de la disciple de Vitez. Le côté dépouillé de la scénographie m'a séduit ainsi que ce choix de mettre une musique à la fin de chaque acte et de montrer à vue le changement des objets sur la table. Direction d'acteurs très classique. Les costumes et la modernisation dans la première pièce vue ne m'ont pas dérangé du tout, ils étaient même beaux pour les femmes en particulier. Des robes simples mais séduisantes.

J'ai vu d'abord La Mort de Pompée. Comme toi (cf ton blog), je n'ai pas aimé la Cornélie de Sophie Daull qui en faisait trop, n'avait pas le ton requis pour le personnage. Pascal Bekkar manquait cruellement de charisme en César. Thibault Perrenoult en Ptolémée que tu n'as pas tellement apprécié m'a plu, il rendait bien le côté "gamin, foufou, cruel" du personnage. Marc Arnaud en Photin ne m'a pas dérangé. Rien de spécial sur les autres avant d'évoquer pour moi la meilleure de cette distribution, Marion Lambert en Cléopâtre. Une diction fantastique, une justesse interprétative remarquable, une belle présence scénique.

Dans Sophonisbe, très marqué par Aurore Paris dans le rôle titre. Une présence incroyable, quelques cris en trop à un moment mais une incarnation tout simplement magistrale. La fierté et froideur du personnage sont parfaitement rendues. Malvina Morisseau, fantastique Eryxe. Pascal Bekkar, plus convaincant que dans la première pièce. Marc Arnaud très sobre et simple, remarquable en Lélius. Mon autre révélation a été Bertand Suarez-Pazos, les échanges entre Massinisse et Sophonisbe avec un tel couple d'acteurs étaient prenants. Un Thibault Perrenoud très moyen en revanche en Mézétulle. Une Marion Lambert très belle en Herminie, très bien aussi dans ce rôle secondaire. Sophie Daull dont j'ai du mal avec la manière de dire le texte était mieux ici tout de même.

Des acteurs ne respectant pas tous les diérèses, ce qui est dommage.

J'ai passé toutefois deux soirées très agréables et une soirée extraordinaire avec Sophonisbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Théâtre   Mar 29 Avr 2014 - 18:02

Viens de voir Potiche de Barillet et Grédy avec Maillan. C'est la troisième pièce que je vois avec cette grande comédienne de boulevard. Son interprétation du rôle de Suzanne Pujol est génialissime. Jouanneau et Maguelon notamment sont également très bons, respectivement en Robert Pujol et en Maurice Babin. Je n'ai pas spécialement envie de voir l'adaptation de François Ozon car je n'aime pas Catherine Deneuve et je l'imagine très mal dans ce rôle de bourgeoise décalée. Catherine Deneuve quel que soit le rôle est Catherine Deneuve, jamais le personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Mer 30 Avr 2014 - 15:33

(Je n'avais pas réagi, mais je t'avais lu sur les Corneille... Smile et je suis bien sûr d'accord sur la disparité des dictions, très étonnante tout de même : tous les partis pris sont possibles, mais on peut au minimum les harmoniser.)

--

Sinon, je poste simplement pour dire que la saison prochaine du Théâtre de la Colline vient de paraître... et pas d'Ibsen pour la première fois depuis l'arrivée de Braunschweig. J'espérais les Prétendants à la Couronne, moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Mar 3 Juin 2014 - 23:38

Je me sens un peu seul sur ce fil... Pourtant, en allant dans les salles, je n'ai vraiment pas l'impression que les publics du classique et du théâtre soient exclusifs, bien au contraire – c'est une autre histoire pour la comédie musicale grand public, par exemple.

Bref, tout ça pour dire que je reviens d'Aglavaine & Sélysette, à la fois séduit et goguenard... et je m'étonne qu'aucun pelléassien n'ait essayé sur le forum.

Un voisin disait derrière moi, haussant manifestement les épaules : « Je crois que c'est lui qui a fait Pelléas et Mélisandre ; mon père ne jurait que par ça. »  Messieurs, votre miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Mer 4 Juin 2014 - 22:30

Je dois avouer que je vais rarement au théâtre... Et ce, pour plusieurs raisons: j'aime surtout les pièces classiques assez traditionnelles et c'est lors de soirées de ce genre qu'on trouve plein de scolaires plus ou moins bien tenus par leurs enseignants, ce qui peut gâcher le plaisir (en tout cas le mien de vieil aigri avant l'heure). En outre, si un concert raté ne me pose pas de problème existentiel, une pièce de théâtre qui ne me convainc pas me met mal à l'aise et m'agace très vite.

Le fait d'habiter en province me paraît finalement plus discriminant pour le théâtre que pour le classique, sauf exceptions notables. Bien sûr, si j'avais la Comédie Française à 4 arrêts de métro, je serais souvent de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Ven 6 Juin 2014 - 0:21

Les comédiens-français ne sont pas parfaits non plus (et outrageusement amplifiés, je ne m'en remets pas...), mais effectivement, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis sur la fracture provinciale.

Quand j'étais à Bordeaux, j'allais une ou deux fois par an au théâtre : quand on n'a qu'un seul théâtre de haut niveau, où se jouent une quinzaine de pièces l'an, le tri devient vite radical... Alors qu'à Paris rien qu'intra muros, on doit être dans les cinquante pièces chaque soir.

Ça rend difficile de se plaindre qu'Untel ne soit pas allé voir tel spectacle immanquable... mais j'aurais bien aimé recevoir des impressions sur Maeterlinck, je supposais qu'il y aurait éventuellement une convergence entre amateurs de Pelléas et amateurs de théâtre. (il était clairement recommandé d'être déjà convaincu pour survivre – même moi, je rigolais doucement à pas mal de moments...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2921
Age : 43
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 19 Juin 2014 - 21:59

Mon amie et moi irons voir l'adaptation théatrale de la Flûte Enchantée, au Théatre des Variétés. J'en ai entendu dire beaucoup de bien, même pour le fameux air de la Reine de la Nuit.

Avez-vous eu l'occasion d'aller voir cette pièce ? Je suis très impatient de la voir  bounce 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 29 Juin 2014 - 22:27

Alors Pipus, cette Flûte t'a-t-elle enchanté ?

Pour ma part, je suis allé voir, en cette journée de fête du cinéma, Le cercle de craie caucasien de Brecht (2h45 sans entracte quand même !).
Après un prologue un peu long, voire bavard (ce qui est pour moi un - léger - défaut récurrent chez Brecht) sur un problème de kolkhoze (d'où l'expression : kolkhoze toujours, tu m'intéresses) qui en réalité ne fait que reprendre l'antagonisme originel de l'histoire de l'humanité, à savoir la rivalité agriculteurs/éleveurs, symbolisée par le conflit fraternel entre Caïn et Abel, on en arrive au vif du sujet, qui est une mise en abyme, puisque les paysans eux-mêmes interprètent deux légendes chinoises. La pièce se fait alors parabole, l’enfant qui est au centre de l'intrigue devenant une métaphore de la terre à qui appartient-elle ? A ceux qui l'occupaient à l'origine et qui en sont partis, ou à ceux qui l'ont reprise et mise en valeur ? Cf. le Moyen-Orient !!). Le jugement de Salomon tranchera le débat...

Mise en scène originale, avec peu de moyens mais beaucoup d'inventivité.

Bref, je n'ai pas vu le temps passer, et je n'ai même pas regretté d'avoir raté Pays-Bas/Mexique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 29 Juin 2014 - 22:30

Tu oses mettre en balance le théâtre et le cinéma avec 22 zouaves qui courent après un ballon Shocked ? 'Spèce de sacripant va fesse 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 29 Juin 2014 - 22:36

Chris3 a écrit:
Après un prologue un peu long, voire bavard (ce qui est pour moi un - léger - défaut récurrent chez Brecht) sur un problème de kolkhoze (d'où l'expression : kolkhoze toujours, tu m'intéresses)

Ah tiens, j'ai toujours cru que c'était Col, cause toujours, tu m'intéresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2921
Age : 43
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 29 Juin 2014 - 22:44

Chris3 a écrit:
Alors Pipus, cette Flûte t'a-t-elle enchanté ?

hehe Jeu de mot, jeu de vil... flûte ça ne marche pas.

C'est une pièce très sympathique, avec une mise en scène humoristique voire un peu déjantée. Les dialogues sont en français, les airs en allemand : les enfants peuvent ainsi comprendre l'histoire, tout en profitant de la musique des airs les plus fameux. Une excellent façon de faire découvrir en façon ludique le monde de l'opéra aux petits  thumleft 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 29 Juin 2014 - 22:48

DavidLeMarrec a écrit:
Chris3 a écrit:
Après un prologue un peu long, voire bavard (ce qui est pour moi un - léger - défaut récurrent chez Brecht) sur un problème de kolkhoze (d'où l'expression : kolkhoze toujours, tu m'intéresses)

Ah tiens, j'ai toujours cru que c'était Col, cause toujours, tu m'intéresses.

Ah la bave du crapaud  Very Happy 

Ici on parle Tournemire je te signale !
Quand je cause moi ... ça intéresse ... et même ça passionne !

Tandis que le lullysme ...  cat 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 29 Juin 2014 - 22:53

Ca serait pas plutôt toi le crapaud col hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 29 Juin 2014 - 22:53

Cololi a écrit:
Ici on parle Tournemire je te signale !
Quand je cause moi ... ça intéresse ... et même ça passionne !

Malgré ton grand âge, j'écoutais déjà Tournemire que tu croyais encore que Bruckner était un présentateur télé. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
O.
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1238
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Théâtre   Ven 12 Déc 2014 - 0:40

J'ai lu la Phèdre de Marina Tsvetaïeva l'an dernier. Il semble que cette pièce ne soit plus éditée en français. Sad Je l'ai assidûment cherchée en librairie, en vain : il n'en reste des exemplaires que dans quelques biblis bien loties.

C'est une très belle réécriture du mythe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Théâtre   Mer 6 Mai 2015 - 17:51

Je me lis le recueil Théâtre en Liberté de Hugo.
Je ne sais trop parfois si c'est du Théâtre ou de la Poésie, mais je sais que je prend un pied pas possible à lire ça, eu egard au moyens lexicaux absolument insensés du Maître. alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Mer 6 Mai 2015 - 21:22

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Ici on parle Tournemire je te signale !
Quand je cause moi ... ça intéresse ... et même ça passionne !

Malgré ton grand âge, j'écoutais déjà Tournemire que tu croyais encore que Bruckner était un présentateur télé. Basketball

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Théâtre   Mer 6 Mai 2015 - 22:14

arnaud bellemontagne a écrit:
Je me lis le recueil Théâtre en Liberté de Hugo.
Je ne sais trop parfois si c'est du Théâtre ou de la Poésie, mais je sais que je prend un pied pas possible à lire ça, eu egard au moyens lexicaux absolument insensés du Maître. alien

Eh oui, entre autres titres de gloire (même si ce n'est pas le plus connu !), Totor est aussi le précurseur du théâtre moderne en France. Mangeront-ils est à cet égard confondant !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 7 Mai 2015 - 0:20

arnaud bellemontagne a écrit:
Je me lis le recueil Théâtre en Liberté de Hugo.
Je ne sais trop parfois si c'est du Théâtre ou de la Poésie, mais je sais que je prend un pied pas possible à lire ça, eu egard au moyens lexicaux absolument insensés du Maître. alien

Ah oui c'est merveilleux le théâtre en liberté entre mangeront-ils mille franc de récompense et le délire de la foret mouillée c'est assez étourdissant
(je crois qu'il n'y a que l'histoire de la margrave que j'ai trouvé d'une niaiserie moralisatrice absolument assommante)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 7 Mai 2015 - 10:34

Idem, j'ai trouvé La grand mère bien culcul la praline.
Mais le Verbe donne le change quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 7 Mai 2015 - 13:42

même sur le plan de la langue dans celui là je le trouve très en dessous de ses capacités normal (en même temps vu le sujet peut être que l'inspiration venait moins facilement Confused )
l'intervention en revanche aurait pu tomber dans le même travers mais c'est très beau et très touchant et pour le coup la prose est très belle (même si le théâtre hugolien est toujours plus jouissif en vers)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 21 Mai 2015 - 0:22

Vu ce soir Il ne faut jurer de rien d'Alfred de Musset au Théâtre Auditorium de Poitiers. C'était bien joué avec une mise en scène sympa et de beaux costumes. Mon problème vient des décors très, trop, minimalistes. Un simple module de bois et un "rideau" mécanique qui se levait et se baissait de temps à autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 28 Nov 2015 - 15:58

Le professeur Rollin se rebiffe, tout le mois de décembre au Théâtre Michel à Paris: j'y cours! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup


Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 28 Nov 2015 - 19:57

J'adorais ses billets et chroniques sur France Culture puis France Inter,
Je les réécoute souvent ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O.
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1238
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 3 Mar 2016 - 16:48

;


Dernière édition par Oriane le Mar 16 Mai 2017 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 68
Localisation : guadeloupe (FWI)
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Théâtre   Jeu 28 Juil 2016 - 5:53

A voir vendredi soir sur Arte à 22h30, Karamazov dans le cadre du off à Avignon, avec François Deblock, Molière de la Révélation masculine 2015 (spectacle Rabelais au Théatre Gérard Philipe à St Denis et Chère Elena, vu au Théatre de St-Maur cet hiver). Attention, ça dure 4 ou 5 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O.
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1238
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Théâtre   Mar 16 Mai 2017 - 14:56

Si vous vous trouvez à Besançon ou pas loin ces jours-ci, je signale que Marie Payen se mettra en scène dans Je brûle, le plus beau spectacle que j'ai vu l'an dernier (avec les adieux de Mats Ek).

Courez-y, c'est vraiment très bien.


www.theatre-contemporain.net/contacts/Nouveau-theatre-Centre-dramatique-national-de-Besancon

www.theatre-contemporain.net/spectacles/Je-Brule/ensavoirplus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 30 Juil 2017 - 19:04

C'est triste, ça: https://fr.news.yahoo.com/fran%C3%A7ois-rollin-arr%C3%AAte-sc%C3%A8ne-parce-134900482.html

Un quasi-génie qui ne remplit pas (du tout) les salles...
Je suis content d'être allé le voir assez récemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 30 Juil 2017 - 20:17

entièrement d'accord avec toi ! C'est dramatique ...  Sad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 30 Juil 2017 - 20:18

J'espère vraiment qu'il a d'autres projets; je crius qu'il doit notamment jouer dans le prochain film Kaamelott...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 30 Juil 2017 - 20:33

Oui, il seras dans Kamelott j'ai envi de dire que c'est presque une obligation ! Que serait le personnage du Roi Loth sans lui ?

Je l'espère aussi. J'espère surtout qu'il finira par pouvoir remonter sur scène. Ses spectacles sont de véritables bijoux, et son humour est trop rare (et trop drôle), ... il faut qu'il puisse exister !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 7:05

Je vous conseille cette mise en scène d'un de mes auteurs fétiches : Fin de partie de Beckett.


J'avais eu la chance de la voir au théâtre, puis j'ai acheté le DVD. Un auteur plus complexe qu'il n'y parait, avec pour projet de faire tout le contraire d'Aristote. Dans un cours sur La Poétique, mon professeur le citait très souvent. Un auteur immense dont le projet va s'accentuer avec le temps, les pièces devenant de plus en plus courtes.

Mon regret est qu'aujourd'hui, quand on parle de théâtre, c'est essentiellement de Molière, Racine et Corneille. Pourtant, il s'est fait des choses, après. Les révolutions de Victor Hugo, le théâtre "néoclassique" du début du XXème siècle, puis le Nouveau Théâtre (Ionesco, Beckett, Adamov, Genet, etc. que des auteurs passionnants), qu'est-ce qu'on en fait ? Non, on croirait que le temps s'est arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 9:17

AlexCorzoma a écrit:
Mon regret est qu'aujourd'hui, quand on parle de théâtre, c'est essentiellement de Molière, Racine et Corneille.

Dans les faits, pourtant, on joue assez peu Racine, très peu Corneille (hors le Cid, évidemment), les productions des théâtres sont très diversifiées, avec beaucoup de créations contemporaines « légères », d'autres qui ont une prétention novatrice / patrimoniale / esthétique / expérimentale, et un certain nombre de jalons entre ces deux pôles.

Évidemment, à Paris, l'offre est gigantesque dans tous les genres, mais en regardant sur tout le territoire, on peut trouver régulièrement Marivaux, Beaumarchais, Hugo, Ibsen, Tchekhov, Rostand, Ionesco, Beckett, T. Williams, Sartre… Sans parler de ceux qui sont considérer comme les classiques / standards d'aujourd'hui, les Gombrowicz, Pommerat…
Donc du patrimonial de toutes époques, vraiment.

Après, comme tout répertoire, il y a ses angles morts : on joue très peu ce qui précède Corneille, pour des raisons évidentes, on ne joue pas grand'chose du théâtre du XIXe français (rarement Dumas, jamais Delavigne, toujours les mêmes Hugo, et pas grand'chose dans la seconde moitié du siècle, hors comédies – à part Rostand et parfois Maeterlinck…). Mais en termes de volumes, le XVIIe est loin de représenter l'essentiel de l'offre théâtrale, même dans les villes de taille moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 17:02

Pourtant, l'éducation nationale résume tout au XVIIème siècle, avec les trois unités et d'autres règles prétendument venues d'Aristote. On jouait récemment Brecht. On joue des tas de choses. Mais je doute que le grand nombre connaisse autre chose que Molière. D'autant que tout le monde n'habite pas Paris. Corneille et Racine, on en parle par principe, même si on résume le premier au Cid (je préfère Horace).

Sinon, il n'y a pas tellement de raisons évidentes qui expliquent qu'on ne joue rien de ce qui a été écrit avant Corneille. Tous les auteurs qui l'ont précédé ne sont pas mauvais. Depuis le Moyen-âge, il y a beaucoup de choses très intéressantes, captivantes. C'est juste pas institutionnalisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 17:26

AlexCorzoma a écrit:
Mais je doute que le grand nombre connaisse autre chose que Molière. D'autant que tout le monde n'habite pas Paris. Corneille et Racine, on en parle par principe, même si on résume le premier au Cid (je préfère Horace).

Si on va par là je doute que le grand nombre connaisse Molière (et Corneille et Racine) autrement que par des souvenirs d'écoles.
Je suis plutôt d'accord avec David quand même, Corneille et Racine ne sont pas tant jouer que ça, et ce n'est pas Ionesco et Beckett qui sont a plaindre en terme de représentation que ce soit par des compagnies professionnels ou amateurs et pas qu'a Paris.
Après oui on peut discuter de la vision réductrice des programmes de l'éducation nationale (on admettras cependant la nécessité de faire des choix)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4189
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 17:32

AlexCorzoma a écrit:
Pourtant, l'éducation nationale résume tout au XVIIème siècle, avec les trois unités et d'autres règles prétendument venues d'Aristote.
Euh... À l'époque où ma mère commençait d'enseigner, oui, sans doute.
Quand j'étais élève, la doxa (en tout cas celle de mes profs), c'était plutôt le théâtre de l'absurde et le théâtre engagé (punaise, qu'est-ce que j'en ai bouffé du Beckett et du Camus...) À présent, de ce que je vois de mes collègues de Lettres et d'option théâtre, ça donnerait plutôt dans le cathartique branché, genre Wajdi Mouawad. (Personnellement, comme je suis un vieux con réac©, j'aurais au contraire plutôt tendance à vitupérer contre une Educ' Nat' qui a renoncé à transmettre la culture classique...)

Cela dit, avec la liberté pédagogique, j'imagine qu'il doit aussi y avoir des écarts énormes entre collèges de REP+ et grands lycées de centre-ville, Paris et province... - et même, à l'intérieur d'un même bahut, entre un prof et un autre. Je suis sûr qu'on doit pouvoir trouver des profs qui font travailler sur Quinault et Oehlenschläger et d'autres qui doivent axer leur approche sur les arts de rue vivants dans les cultures urbaines d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 18:39

AlexCorzoma a écrit:
Pourtant, l'éducation nationale résume tout au XVIIème siècle, avec les trois unités et d'autres règles prétendument venues d'Aristote.

Tu parlais de DVD et de représentations, je croyais que tu faisais référence à l'offre théâtrale et au public de théâtre. Si on parle de ce qui s'étudie à l'école, oui, réforme après réforme, c'est Molière pendant quatre ans au collège (avec une exception tragique en troisième), et potentiellement à nouveau avec Dom Juan ou le Misanthrope au lycée… C'est sûr que ce n'est pas l'imagination au pouvoir.

(Selon les moutures des reformes, on impose XVIIe ou carrément « Molière »…)

Après, vu la liberté octroyée aux profs de français / lettres, ils font un peu ce qu'ils veulent, en fait… C'est plus le rapport entre le poète et la mythologie qu'entre l'employé et les heures de présence, en somme. Basketball


Citation :
On jouait récemment Brecht. On joue des tas de choses. Mais je doute que le grand nombre connaisse autre chose que Molière. D'autant que tout le monde n'habite pas Paris.


Paris c'est particulier, on trouve tout (ou beaucoup : vu deux pièces données en bilingue japonais-coréen cette saison, et déjà fait en polonais, en biélorusse, etc.). Mais je parlais bien en général de l'offre des villes françaises : tu auras un Molière dans la saison, une ou plusieurs pièces comiques type vaudeville (classiques ou récents), éventuellement un Tchekhov… Il y a des scènes subventionnées qui donnent du patrimoine (et pas que du Molière) dans toutes les villes moyennes de France.


Citation :
Sinon, il n'y a pas tellement de raisons évidentes qui expliquent qu'on ne joue rien de ce qui a été écrit avant Corneille. Tous les auteurs qui l'ont précédé ne sont pas mauvais.

Si, quand même : Jodelle, Garnier ou Viau, c'est difficile pour un public non averti, avec les monologues en périodes emplis de périphrases cryptiques. (J'aime beaucoup Garnier et Viau, ce n'est pas la question.) À côté, Rotrou c'est Bambi contre Martine.

En s'éloignant davantage, c'est différent en effet, mais ce seront alors des pièces en traduction (fût-ce du français).


Parsifal a écrit:
Après oui on peut discuter de la vision réductrice des programmes de l'éducation nationale (on admettras cependant la nécessité de faire des choix)

Une des volontés est bien sûr de transmettre un patrimoine commun. Si les uns étudient Vinaver et les autres Tristan L'Hermite, sûr que c'est plus difficile de considérer que les membres de la société peuvent avoir des points de contact.

Il n'empêche, Molière, ça ne fait déjà pas forcément rire les amateurs de théâtre, alors les élèves de sixième dont les parents ne sont pas profs de français, pas sûr.


Benedictus a écrit:
ça donnerait plutôt dans le cathartique branché, genre Wajdi Mouawad.

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 18:58

Benedictus a écrit:
AlexCorzoma a écrit:
Pourtant, l'éducation nationale résume tout au XVIIème siècle, avec les trois unités et d'autres règles prétendument venues d'Aristote.
Euh... À l'époque où ma mère commençait d'enseigner, oui, sans doute.
Quand j'étais élève, la doxa (en tout cas celle de mes profs), c'était plutôt le théâtre de l'absurde et le théâtre engagé (punaise, qu'est-ce que j'en ai bouffé du Beckett et du Camus...) À présent, de ce que je vois de mes collègues de Lettres et d'option théâtre, ça donnerait plutôt dans le cathartique branché, genre Wajdi Mouawad. (Personnellement, comme je suis un vieux con réac©, j'aurais au contraire plutôt tendance à vitupérer contre une Educ' Nat' qui a renoncé à transmettre la culture classique...)

Cela dit, avec la liberté pédagogique, j'imagine qu'il doit aussi y avoir des écarts énormes entre collèges de REP+ et grands lycées de centre-ville, Paris et province... - et même, à l'intérieur d'un même bahut, entre un prof et un autre. Je suis sûr qu'on doit pouvoir trouver des profs qui font travailler sur Quinault et Oehlenschläger et d'autres qui doivent axer leur approche sur les arts de rue vivants dans les cultures urbaines d'aujourd'hui.

Il y a des écarts, et si je deviens prof au lycée (je pense plutôt m'orienter vers la recherche, comme enseignant-chercheur), j'aurai beaucoup de libertés, dans les limites du programme évidemment.

L'idée de classique est au fond très contestable. Est classique ce qui s'étudie dans les classes. Comme le disait David Le Marrec, il y a le soucis de transmettre un patrimoine commun. Il faut donc passer par Molière et d'autres, que je ne déteste pas. J'ai redécouvert Racine cette année (toujours intéressant de le lire en le comparant par exemple à Euripide). Et Molière mérite d'être lu et relu. Mais on ne peut pas écarter ce qui vient après.

Le XXème siècle a donné nombre d’œuvres d'une richesse incroyable. Beckett est moins adapté qu'Ionesco pour des lycéens. Mais l'enjeu est de mettre en avant les évolutions du théâtre, et de donner conscience aux élève que non, il n'y a pas d’œuvre intemporelle. Mais que tout naît dans une époque particulière, avec des enjeux esthétiques particuliers, influencés en grande partie par un contexte. Défaire l'idée de règles universelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 19:13

Je suppose raisonnablement qu'aucun prof n'enseigne les règles simplifiées du XVIIe comme universelles – de même que tous les élèves voient des poèmes en prose dans leur scolarité, tout de même.

Ionesco est couramment étudié au lycée, me semble-t-il. Beckett sans doute moins (tout autant donné par les petites compagnies en revanche), mais que commenter dans un Beckett ? En matière de forme, on a vite fait le tour des procédés à un niveau lycée. (Et puis c'est le type même d'œuvre qui me paraît requérir d'avoir lu ce qui s'est fait avant, pour en mesurer la transgression.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 19:20

Chez Beckett, il y a la déconstruction du langage. Le langage ne signifie plus. Chose plus accessible, il y a les personnages, qui sont des loques, non des personnages qui font rêver. L'importance du silence aussi, le mélange de registres de langues, l'humour, le doute, etc. Parce que le monde de Beckett est douteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 19:51

Précisément : pour l'apprécier, il faut avoir la maîtrise de ce que signifie le langage au départ. (Et, au passage, moins évident de faire étudier les figures de rhétorique ou le fonds historico-mytholoique avec Godot qu'avec Cinna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Théâtre   Sam 26 Aoû 2017 - 20:26

Il ne faut pas oublier que les profs font ... avec les horaires qu'on leur alloue ... avec les programmes ... et les élèves qui arrivent avec des lacunes qu'il convient de combler.

Je ne crois pas que les élèves aient l'impression que le théâtre se résume au XVII°. Le vrai problème c'est ce que je viens de dire juste avant.

Se rajoute à cela ... que même dans l'école idéale, il est illusoire de penser qu'elle pourra dispenser une culture importante à chaque élève.
La démonstration est assez simple : je vois les manques énormes quand on arrive à la fin de la licence ... alors comment pourrait-il en être autrement avant le bac ?

La seule chose que l'on peut faire, c'est leur montrer un maximum de chose, bien choisies, assez variées ... dont on est soit même convaincu ... sinon il n'y a aucune chance que eux le soient aussi ...



Au passage, dans mon petit cas personnel, ce sont les profs d'histoire ... et non ceux de lettres, de philo ... (et encore moins musique et arts plastiques) qui m'ont donné le peu de culture en dehors de leur matière, alors que d'évidence ces profs pouvaient le faire.
Je me souviens en particulier d'une prof d'histoire qui quand j'étais en 5° ... nous avait fait écouter L'Orfeo de Monteverdi, nous avait fait voir la Jeanne d'Arc de Rivette ou encore avait passé beaucoup de temps sur l'art musulman médiéval (le terme médiéval est sûrement valide que pour notre occident ... mais tout le monde comprend ce que veux dire). Et c'est un autre prof d'histoire, en 2° qui m'a fait connaître Verdi.

Pour faire le lien avec le débat, ça ne fait pas de nous des personnes cultivées (ce dont je viens de parler) ... mais ça nous montre l'existence de certaines œuvres. C'est tout ce que l'ont peu faire, et non viser à l'exhaustivité comme semble le dessiner AlexCorzoma.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4189
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 27 Aoû 2017 - 0:21

Cololi a écrit:
Au passage, dans mon petit cas personnel, ce sont les profs d'histoire ... et non ceux de lettres, de philo ... (et encore moins musique et arts plastiques) qui m'ont donné le peu de culture en dehors de leur matière, alors que d'évidence ces profs pouvaient le faire.
Je me souviens en particulier d'une prof d'histoire qui quand j'étais en 5° ... nous avait fait écouter L'Orfeo de Monteverdi, nous avait fait voir la Jeanne d'Arc de Rivette ou encore avait passé beaucoup de temps sur l'art musulman médiéval (le terme médiéval est sûrement valide que pour notre occident ... mais tout le monde comprend ce que veux dire). Et c'est un autre prof d'histoire, en 2° qui m'a fait connaître Verdi.
Ça, c'est parce que les profs d'histoire-géographie sont dotés de super-pouvoirs.
(En 4ᵉ, je leur fais Louis XIV à partir du Rossellini, et en 5ᵉ je leur fais l'art tridentin à partir du Miserere d'Allegri avec et sans les ornementations.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82384
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 27 Aoû 2017 - 0:35

Ah, moi, en 6e, j'ai eu un prof de sport qui nous faisait l'endurance avec Hérodote, et en 4e un prof de SVT qui nous introduisait les dissections avec Atys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4189
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 27 Aoû 2017 - 0:44

pété de rire (Sauf que moi c'est vrai.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 27 Aoû 2017 - 0:57

DavidLeMarrec a écrit:
Si on parle de ce qui s'étudie à l'école, oui, réforme après réforme, c'est Molière pendant quatre ans au collège (avec une exception tragique en troisième), et potentiellement à nouveau avec Dom Juan ou le Misanthrope au lycée…

C'est juste pour qualifier le registre de la pièce ou c'est une perfidie a l'égard de ce pauvre Anouilh? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 27 Aoû 2017 - 7:55

Benedictus a écrit:
Cololi a écrit:
Au passage, dans mon petit cas personnel, ce sont les profs d'histoire ... et non ceux de lettres, de philo ... (et encore moins musique et arts plastiques) qui m'ont donné le peu de culture en dehors de leur matière, alors que d'évidence ces profs pouvaient le faire.
Je me souviens en particulier d'une prof d'histoire qui quand j'étais en 5° ... nous avait fait écouter L'Orfeo de Monteverdi, nous avait fait voir la Jeanne d'Arc de Rivette ou encore avait passé beaucoup de temps sur l'art musulman médiéval (le terme médiéval est sûrement valide que pour notre occident ... mais tout le monde comprend ce que veux dire). Et c'est un autre prof d'histoire, en 2° qui m'a fait connaître Verdi.
Ça, c'est parce que les profs d'histoire-géographie sont dotés de super-pouvoirs.
(En 4ᵉ, je leur fais Louis XIV à partir du Rossellini, et en 5ᵉ je leur fais l'art tridentin à partir du Miserere d'Allegri avec et sans les ornementations.)

Travailler depuis un film ? Franchement de mon côté ça me fait très peur, car j'ai peur de ne pas connaître assez le sujet pour pouvoir critiquer complètement le film.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Théâtre   Dim 27 Aoû 2017 - 10:51

Benedictus a écrit:

Cololi a écrit:

Au passage, dans mon petit cas personnel, ce sont les profs d'histoire ... et non ceux de lettres, de philo ... (et encore moins musique et arts plastiques) qui m'ont donné le peu de culture en dehors de leur matière, alors que d'évidence ces profs pouvaient le faire.


Ça, c'est parce que les profs d'histoire-géographie sont dotés de super-pouvoirs.


Alors ça... Shocked C'est tellement vrai !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théâtre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Théâtre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: