Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Verdi - AIDA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 10:41

Elvira a écrit:
Je viens d'écouter la version Nilsson, Corelli, Bumbry.

Déjà, il y a un gros défaut : Corelli. Et je n'aime pas. Je ne peux, je ne pourrais pas. Je crois que mon allergie du ténor vient de lui. Sérieusement, Radamès, c'est quand même un chouillat différent de Manrico. Ok, il part en guerre, mais il n'entonne pas non plus Di Quella Pira. Quant à Nilsson, elle n'est franchement pas à sa place. Trop frigide pour une éthiopienne...

Bumbry, ben là, je suis assez déçue. Ca manque d'autorité, mais aussi de charme, d'incarnation. Mais j'ai l'impression que c'est en grande partie dûe à la direction fadasse... (et le son, boooof, trop artificiel)
Corelli peut m'agacer (pour les mêmes raisons que toi, je pense), mais je l'aime beaucoup ici.

Nilsson en Aida, ça ne va pas du tout, parce qu'elle ne sait pas tenir une ligne, ce ne sont que des pointes (pas toujours justes), qui vont bien pour le discours fragmenté wagnérien, mais ici... On la sent très mal à l'aise.

Cette version m'intéresse beaucoup, en fait, pour l'Amonasro de Sereni, qui est absolument génial, le mordant, la caractérisation, l'arrogance, l'éloquence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 18:30

Ecoutez... Acceptez mes plus plates excuses... je dois me rendre à l'évidence devant la solidité des preuves que vous administrez. Figurez-vous que, hors le label "complètement myto", j'ai également de mon côté trouvé sur internet (dans un site nommé "Crâne et survole" tenu par un individu étrange d'une érudition apparemment débordante, ce fameux enregistrement du Met de Solti dans un autre petit label (connu sans doute que par vous-même) "Voillou records" (sans "y" je vous prie...) attestant effectivement de l'existence d'une version enregistrée très peu de temps avant votre post, ce qui vous épargne de justesse d'avoir tonton Sofro sur le dos jusqu'au restant de vos jours ce qui de toute façon ne changera rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 18:35

pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 18:37

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 19:16

Ne jouez pas ainsi avec vos certitudes auprès d'une discographie si profonde... vous allez tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 19:26

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 19:34

DavidLeMarrec a écrit:

Tu aurais dû essayer Harnoncourt, c'est rigolo. hehe Ou Karajan I. )

J'ai commencé à écouter cette version, c'est pas si mal que ça... C'est vrai que ça fait une esthétique épurée... Bon niveau chanteurs, ça n'a pas l'air d'être au top...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Sam 27 Sep 2008 - 20:32

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Tu aurais dû essayer Harnoncourt, c'est rigolo. hehe Ou Karajan I. )

J'ai commencé à écouter cette version, c'est pas si mal que ça... C'est vrai que ça fait une esthétique épurée... Bon niveau chanteurs, ça n'a pas l'air d'être au top...
La direction est effectivement épurée, mais justement, moi j'aime surtout le coup principal, je trouve que c'est format léger, délicieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 11:17

Moui, sauf que je vois Aïda comme un opéra tout sauf léger et délicieux. Par contre, on évite le côté pompier des deux premiers actes. J'imagine que lorsque ça deviet plus intimiste, l'orchestrillon doit être plus à sa place.

Connais-tu par contre, la version Gencer, Bergonzi, Cossotto ?
Je vais me l'écouter ce soir, j'ai hâte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 395
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 13:57

Gencer et Cossoto c'est un peu la chèvre et le loup tellement les styles et le chant sont différents. J'adore Gencer, mais Aida n'a jamais été son meilleur rôle, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 14:55

Je regarde rapidement la vidéo.

Ils ont dû s'éclater ceux qui sont aller ce spectacle... Qu'est-ce que la mise en scène est d'un chiantissime... Les chanteurs se regardent chanter. Les costumes sont très amusants aussi. (Bergonzi n'a rien à envier à Del Monaco niveau gambettes à l'air). [Cossotto peut être parfois belle, mais là, elle n'est pas gâtée...]

Par contre, Bergonzi est superbe ! Je trouve toujours sa voix un peu sèche, mais là, c'est très bien.
Par contre, Gencer, c'est vrai que ça ne lui pas très bien... Les coups de glotte dans Aïda, bof. Ca passe très bien dans le belcanto donizettien ou bellinien et verdien (type Il Trovatore), mais avec Aïda, on est vers la fin du Belcanto et ces petits tics ne passent pas bien. A vrai dire, je ne trouve pas ça non plus horrible. Je la préfère nettement Millo où on croirait entendre une chèvre.
Cossotto, rien à dire, une très bonne Amnéris... (mais je préfère Zajiiiiiiiiick !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 15:26

Elvira a écrit:
Moui, sauf que je vois Aïda comme un opéra tout sauf léger et délicieux. Par contre, on évite le côté pompier des deux premiers actes. J'imagine que lorsque ça deviet plus intimiste, l'orchestrillon doit être plus à sa place.
Non, orchestralement, c'est un peu nu. C'est surtout que les chanteurs sont élégants, pas des machines à sons, avec de très beaux phrasés. Et on sent toute leur fragilité, assurément !

Citation :
Connais-tu par contre, la version Gencer, Bergonzi, Cossotto ?
Je vais me l'écouter ce soir, j'ai hâte...
Celle de Vérone ?
Dans les mêmes costumes, ou peu s'en faut, qu'à Tokyo. Bergonzi joue comme un pied et fait de la démonstration, dans le genre, je préfère Del Mo, mais il est jeune, sa voix est encore ferme et c'est à mon goût son meilleur rôle de très loin.
Gencer, c'est très poitriné, un peu outré, elle n'est pas à son meilleur. Et Cossotto, comme toujours inébranlable (je n'aime pas trop son timbre nasillard, mais elle est toujours engagée et parfaitement en voix, rien à redire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 15:30

Elvira a écrit:
Ils ont dû s'éclater ceux qui sont aller ce spectacle... Qu'est-ce que la mise en scène est d'un chiantissime... Les chanteurs se regardent chanter. Les costumes sont très amusants aussi.
C'est ce que certains appellent l'âge d'or de l'opéra... je le leur laisse !

Et il existe bien pire (Ariadne à Aix !!). Statique, on se regarde chanter comme tu le dis, aucune idée, que des chanteurs plantés sur le devant de la scène, qui pensent à bien tenir leurs notes longtemps pour planter leurs partenaires, des pantins vocalisés, dans des costumes ridicules.

(Après on s'étonne qu'ils soient un peu figés au studio. Mr. Green )

Citation :
(Bergonzi n'a rien à envier à Del Monaco niveau gambettes à l'air).
Oui, c'est aussi drôlatique, mais mon préféré, c'est la mini-cotte de maille de Siepi.

http://fr.youtube.com/watch?v=mB2wn3Dx3j8


Citation :
Par contre, Bergonzi est superbe ! Je trouve toujours sa voix un peu sèche, mais là, c'est très bien.
Sèche ? C'est toujours très rond, voire un peu mou, je ne sais pas trop ce que tu entends pas là. Confused

Citation :
mais avec Aïda, on est vers la fin du Belcanto
Il est même mort depuis longtemps. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 15:38

DavidLeMarrec a écrit:

C'est ce que certains appellent l'âge d'or de l'opéra... je le leur laisse !

Vocalement, ce n'est pas mal du tout, mais on le dit toujours : "c'est toujours mieux avant"

Citation :
Et il existe bien pire (Ariadne à Aix !!). Statique, on se regarde chanter comme tu le dis, aucune idée, que des chanteurs plantés sur le devant de la scène, qui pensent à bien tenir leurs notes longtemps pour planter leurs partenaires, des pantins vocalisés, dans des costumes ridicules.

Pouah.


Citation :
Oui, c'est aussi drôlatique, mais mon préféré, c'est la mini-cotte de maille de Siepi.

http://fr.youtube.com/watch?v=mB2wn3Dx3j8

Effectivement !!! Heureusement que la voix est là...


Citation :

Sèche ? C'est toujours très rond, voire un peu mou, je ne sais pas trop ce que tu entends pas là. Confused
Niveau chaleur du timbre, pour moi, c'est l'inverse de Pavarotti.

Citation :
Il est même mort depuis longtemps. Mr. Green

Ah tiens, moi j'ai toujours lu (et pensé) que le Bel Canto était définitivement mort avec Puccini (il y a des traces belcantistes dans ses opéras).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 15:50

Elvira a écrit:
Vocalement, ce n'est pas mal du tout, mais on le dit toujours : "c'est toujours mieux avant"
Vocalement, c'est superbe, et il est vrai qu'on a peu de ténors de la classe du jeune Bergonzi ou du Del Mo des années 50 aujourd'hui, mais ils chantent dans plus de langues, et quelques-uns sont tout de même exceptionnels (même si pas forcément dans ce répertoire). Ca évolue, mais ça ne baisse pas (et sur mes critères, ça a fichtrement augmenté !).


Citation :
Effectivement !!! Heureusement que la voix est là...
La voix est magnétique, ça sauve tout, parce que franchement, avec l'épée qu'on attend pendant un quart d'heure qu'il saisisse...


Citation :
Citation :
Sèche ? C'est toujours très rond, voire un peu mou, je ne sais pas trop ce que tu entends pas là. Confused
Niveau chaleur du timbre, pour moi, c'est l'inverse de Pavarotti.
Quel rapport entre la sècheresse et la chaleur ?
Je trouve ça chaud, comme timbre, mais plus distant, plus sobre que Pavarotti, c'est sûr.


Citation :
Ah tiens, moi j'ai toujours lu (et pensé) que le Bel Canto était définitivement mort avec Puccini (il y a des traces belcantistes dans ses opéras).
Oui, si on veut. Mais dans Aida, on a tout de même totalement changé de paradigme : Verdi a bouleversé ces normes belcantistes depuis longtemps (au sens le plus strict, Nabucco n'est déjà plus du belcanto romantique), et Aida intègre beaucoup d'éléments du Grand Opéra à la française... Il reste du belcanto, mais à l'état de traces, c'est plus un héritage qu'un style, à ce moment.

Mais d'une certaine façon, oui, le belcanto s'étend de Legrenzi à Menotti en passant par Haendel, Haydn, Rossini, Bellini, Verdi, Puccini et Alfano. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 16:04

Citation :
Oui, si on veut. Mais dans Aida, on a tout de même totalement changé de paradigme : Verdi a bouleversé ces normes belcantistes depuis longtemps (au sens le plus strict, Nabucco n'est déjà plus du belcanto romantique), et Aida intègre beaucoup d'éléments du Grand Opéra à la française... Il reste du belcanto, mais à l'état de traces, c'est plus un héritage qu'un style, à ce moment.

Tu veux dire quoi par "belcanto romantique" ? Jai toujours différencié le belcanto du XVIIIième et celui du XIXième. Parce que Nabucco, c'est un mélange de Bellini, Donizetti et du Verdi bien sûr. Alors, du coup, on a du belcanto italien pur et dur dans cet opéra. Et que penser du Trouvère qui est très belcantiste ?
Peut-être voulais-tu dire que le Bel Canto Italien est l'héritage de celui du XVIIIième ?

Citation :
Quel rapport entre la sècheresse et la chaleur ?
Je trouve ça chaud, comme timbre, mais plus distant, plus sobre que Pavarotti, c'est sûr.

Dans cette Aïda ça va, mais j'ai un cd récital de lui (années 70 peut-être) et un Aïda avec Dimitrova où je la trouve sèche... Je ne sais pas comment t'expliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 16:09

Elvira a écrit:
Tu veux dire quoi par "belcanto romantique" ? Jai toujours différencié le belcanto du XVIIIième et celui du XIXième.
Le belcanto romantique, c'est celui du XIXe (celui que Verdi enterre).

Citation :
Parce que Nabucco, c'est un mélange de Bellini, Donizetti et du Verdi bien sûr. Alors, du coup, on a du belcanto italien pur et dur dans cet opéra.
Vraiment ? Pourtant, l'orchestration est bien envahissante pour du belcanto, et les formats un peu énormes.

Citation :
Et que penser du Trouvère qui est très belcantiste ?
Il est très belcantiste, certes, mais que penser du sillabando de Luna dans le trio du I, ou du duo Leonora / Luna, est-ce vraiment du belcanto, cette expression forcenée ?


Citation :
Dans cette Aïda ça va, mais j'ai un cd récital de lui (années 70 peut-être) et un Aïda avec Dimitrova où je la trouve sèche... Je ne sais pas comment t'expliquer...
Sèche ? C'est étonnant. Mais peut-être, en fin de carrière, c'est possible. En tout cas ce n'est pas du tout la caractéristique de sa voix habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 19:09

DavidLeMarrec a écrit:

Vraiment ? Pourtant, l'orchestration est bien envahissante pour du belcanto, et les formats un peu énormes.

D'accord ! Mais je veux dire que chez Verdi, le Bel Canto subsiste pas mal. Verdi, c'est un peu la période de transition, et le vérisme la fin.

Citation :
Il est très belcantiste, certes, mais que penser du sillabando de Luna dans le trio du I, ou du duo Leonora / Luna, est-ce vraiment du belcanto, cette expression forcenée ?

Ah, je trouve le duo Leonora/Luna assez belcantiste ( avec les quelques ornementations que fait Leonora).


Citation :

Sèche ? C'est étonnant. Mais peut-être, en fin de carrière, c'est possible. En tout cas ce n'est pas du tout la caractéristique de sa voix habituelle.

J'ai encore du mal avec le vocabulaire opératique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 19:40

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Vraiment ? Pourtant, l'orchestration est bien envahissante pour du belcanto, et les formats un peu énormes.

D'accord ! Mais je veux dire que chez Verdi, le Bel Canto subsiste pas mal. Verdi, c'est un peu la période de transition, et le vérisme la fin.
Verdi réutilise clairement le fonds du belcantisme... mais pour en faire autre chose.


Citation :
Citation :
Il est très belcantiste, certes, mais que penser du sillabando de Luna dans le trio du I, ou du duo Leonora / Luna, est-ce vraiment du belcanto, cette expression forcenée ?

Ah, je trouve le duo Leonora/Luna assez belcantiste ( avec les quelques ornementations que fait Leonora).
Eh bien, ça ne ressemble à aucun duo belcantiste, c'est beaucoup plus direct comme expression - à part les figures empruntées au belcantisme. Smile


Citation :
Citation :

Sèche ? C'est étonnant. Mais peut-être, en fin de carrière, c'est possible. En tout cas ce n'est pas du tout la caractéristique de sa voix habituelle.

J'ai encore du mal avec le vocabulaire opératique...
Non, c'est juste que je ne vois pas bien ce que tu vises présentement, mais peut-être que Bergonzi est effectivement asséché sur ce récital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 20:25

Le pire, c'est que je sens qu'on est pas totalement en désaccord, plus pour la place du belcanto chez Verdi. Smile

Je pense sincèrement qu'il y a trop de belcanto chez certains de ses opéras pour dire qu'ils ne sont pas belcantistes. MAIS, on est d'accord qu'il y a une plus grande place au théâtre ( cf. sa lettre à propos de ce que doit être la Lady Macbeth) par exemple. D'où la période de transition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 20:46

Elvira a écrit:
Le pire, c'est que je sens qu'on est pas totalement en désaccord, plus pour la place du belcanto chez Verdi. Smile

Je pense sincèrement qu'il y a trop de belcanto chez certains de ses opéras pour dire qu'ils ne sont pas belcantistes. MAIS, on est d'accord qu'il y a une plus grande place au théâtre ( cf. sa lettre à propos de ce que doit être la Lady Macbeth) par exemple. D'où la période de transition.
Disons que pour moi Verdi est plus un accomplissement total qu'une transition (qui en général est brève et considérée comme bâtarde).

Pour moi, il détourne complètement les formules belcantistes, ce n'est plus du tout du belcanto. Mais c'est très difficile de juger de la période, puisque parmi ses contemporains, à peu près rien n'est publié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:08

Citation :
Disons que pour moi Verdi est plus un accomplissement total qu'une transition (qui en général est brève et considérée comme bâtarde).

Oui, c'est sûr, mais cette transition se sent au sein même de ses compositions. Non pas tout sa carrière, mais aux alentours de 1860 je dirais.

Je sens qu'on ne va être jamais d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:10

Elvira a écrit:
Citation :
Disons que pour moi Verdi est plus un accomplissement total qu'une transition (qui en général est brève et considérée comme bâtarde).

Oui, c'est sûr, mais cette transition se sent au sein même de ses compositions. Non pas tout sa carrière, mais aux alentours de 1860 je dirais.

Je sens qu'on ne va être jamais d'accord...
La transition se sent dans la première partie de sa carrière, tout à fait. Masnadieri ou même Ernani sont encore imprégnés des manières belcantistes, c'est un fait. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:14

Bon, on est d'accord sur ce point-là. (ouf)

Après, es-tu bien d'accord c'est encore un peu belcantiste, mais nettement moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:15

Elvira a écrit:
Bon, on est d'accord sur ce point-là. (ouf)

Après, es-tu bien d'accord c'est encore un peu belcantiste, mais nettement moins ?
Oui, bien sûr, il hérite de formules belcantistes, mais ce qu'il en fait ne l'est plus du tout.

Si tu veux "O patria mia" est un moment belcantiste, mais le but est théâtral, l'opéra n'est pas belcantiste, le jeu avec les instruments solistes n'est pas belcantiste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:22

DavidLeMarrec a écrit:
Elvira a écrit:
Bon, on est d'accord sur ce point-là. (ouf)

Après, es-tu bien d'accord c'est encore un peu belcantiste, mais nettement moins ?
Oui, bien sûr, il hérite de formules belcantistes, mais ce qu'il en fait ne l'est plus du tout.

Si tu veux "O patria mia" est un moment belcantiste, mais le but est théâtral, l'opéra n'est pas belcantiste, le jeu avec les instruments solistes n'est pas belcantiste...

Ca dépend quels opéras, mais globalement oui. Je suis bien d'accord avec le fait que Verdi voulait du théâtre.

(trouvère, je le maintiens, c'est très emprunt de belcantisme)

Mais bon, je pense qu'on est quand même globalement en accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:25

Citation :
(trouvère, je le maintiens, c'est très emprunt de belcantisme)
Tout à fait, tout y ressemble... mais ce n'en est plus tout à fait. (Regarde Di Quella Pira, la fin, les passages purement théâtraux d'Azucena, le sillabando de Luna dans le trio du I...). Et la finalité reste théâtrale.

Citation :
Mais bon, je pense qu'on est quand même globalement en accord.
Sur le diagnostic, oui. Sur la conclusion, pas du tout. C'est bien, au moins on peut causer.

(D'ailleurs en ce moment, j'écoute Vespri, le duo du I est quand même un truc génial...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:30

DavidLeMarrec a écrit:

Tout à fait, tout y ressemble... mais ce n'en est plus tout à fait. (Regarde Di Quella Pira, la fin, les passages purement théâtraux d'Azucena, le sillabando de Luna dans le trio du I...). Et la finalité reste théâtrale.

Mouais, je trouve quand même le Di Quella Pira un bon moyen pour le ténor pour montrer ce qu'il sait, à l'instar des airs de bravoure belcantiste. Par contre, je n'ai pas noté mais c'est quoi exactement sillabando (quoique je me doute bien du passage dont tu veux parler) ? Justement, je trouvais ce trio très belcantiste.

Citation :

Sur le diagnostic, oui. Sur la conclusion, pas du tout. C'est bien, au moins on peut causer.
Ah oui, ça je l'avais remarqué. Laughing On a à peu près les mêmes arguments, sauf qu'on les utilise différemment. Mr. Green

Citation :
(D'ailleurs en ce moment, j'écoute Vespri, le duo du I est quand même un truc génial...)

Il va falloir que je réécoute cet opéra plus sérieusement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 21:55

Elvira a écrit:
Mouais, je trouve quand même le Di Quella Pira un bon moyen pour le ténor pour montrer ce qu'il sait, à l'instar des airs de bravoure belcantiste.
Mais ici, c'est beaucoup plus violent, les fioritures sont réduites autant que possible. Il ne reste plus que le rythme caractéristique de polonaise (à quatre temps Mr. Green) et la structure cantilène / cabalette. C'est très différent au niveau du langage musical. Et tous ces passages qui n'appartiennent à aucun "numéro"...

Citation :
Par contre, je n'ai pas noté mais c'est quoi exactement sillabando (quoique je me doute bien du passage dont tu veux parler) ? Justement, je trouvais ce trio très belcantiste.
Le sillabando, c'est l'usage d'un débit très rapide, comme dans les comiques de Rossini. Tu ne trouveras jamais ça dans le belcanto sérieux, en principe...


Citation :
Il va falloir que je réécoute cet opéra plus sérieusement....
Ecoute dans une bonne version (Levine ou Muti), il y en a beaucoup de décevantes.

Moi je préfère en français, mais à part une version néerlandaise avec Casanova, je n'ai rien trouvé d'exaltant.

Si, il y a le duo dans le disque Hadley/Hampson, foudroyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 22:10

Citation :
Mais ici, c'est beaucoup plus violent, les fioritures sont réduites autant que possible. Il ne reste plus que le rythme caractéristique de polonaise (à quatre temps ) et la structure cantilène / cabalette. C'est très différent au niveau du langage musical. Et tous ces passages qui n'appartiennent à aucun "numéro"...

Justement, je trouvais ça un peu dans le style de la cabalette.

Citation :
Le sillabando, c'est l'usage d'un débit très rapide, comme dans les comiques de Rossini. Tu ne trouveras jamais ça dans le belcanto sérieux, en principe...

Ah ok, par exemple, juste après le "A un doctor de la mia sorte" du Barbier...

Citation :
Ecoute dans une bonne version (Levine ou Muti), il y en a beaucoup de décevantes.

Moi je préfère en français, mais à part une version néerlandaise avec Casanova, je n'ai rien trouvé d'exaltant.

Ok. J'en avais une avec Nelly.M au Concertgebouw, et franchement, cela ne m'a pas du tout convaincu. Du coup, je suis restée sur une mauvaise impression de cet opéra. A vrai dire, à force d'en parler, tu me donnes envie de le réécouter.

(surtout que l'ouverture elle déchire grave les tympans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 22:25

Elvira a écrit:
Citation :
Mais ici, c'est beaucoup plus violent, les fioritures sont réduites autant que possible. Il ne reste plus que le rythme caractéristique de polonaise (à quatre temps ) et la structure cantilène / cabalette. C'est très différent au niveau du langage musical. Et tous ces passages qui n'appartiennent à aucun "numéro"...

Justement, je trouvais ça un peu dans le style de la cabalette.
C'en est une. Smile

Citation :
Citation :
Le sillabando, c'est l'usage d'un débit très rapide, comme dans les comiques de Rossini. Tu ne trouveras jamais ça dans le belcanto sérieux, en principe...

Ah ok, par exemple, juste après le "A un doctor de la mia sorte" du Barbier...
Tout à fait. Le terme est particulièrement employé lorsque ça se passe sur une même note (on trouve beaucoup ça dans Cenerentola).


Citation :
Ok. J'en avais une avec Nelly.M au Concertgebouw, et franchement, cela ne m'a pas du tout convaincu. Du coup, je suis restée sur une mauvaise impression de cet opéra. A vrai dire, à force d'en parler, tu me donnes envie de le réécouter.
Eh bien, c'est celle-là que j'aime beaucoup... Mais essaie Levine, ça décoiffe terrible (et puis Arroyo - Domingo - Milnes, ça devrait te motiver).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Dim 28 Sep 2008 - 22:27

Citation :
Eh bien, c'est celle-là que j'aime beaucoup... Mais essaie Levine, ça décoiffe terrible (et puis Arroyo - Domingo - Milnes, ça devrait te motiver).


Effectivement, ça m'a tout l'air d'un bon crû.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 19:53

C'est encore moiiii ! Mais cette fois-ci avec une autre version d'Aïda. La version vidéo avec Studer, O'Neill, et d'Intino. Bonne surprise !

D'abord, une mise en scène assez étrange, puisqu'elle se passe... en Asie, au Japon ! Shocked Là, je ne vois pas en quoi et sur quelles raisons on peut se permettre de déplacer le lieu de l'action... strictement aucun intérêt. On se croirait dans le monde de Naruto (sur Il Re, il y a une ressemblance frappante Mr. Green ) [ce n'est pas pourtant que dans l'acte III, la scène est affublée de têtes d'ANubis)

La direction de Downes n'est pas mal, mais

J'avais un peu de Cheryl Studer (c'est assez aléatoire chez elle) mais finalement, ce n'est pas si mal que ça ! Bon, le grave est pratiquemment inexistant, le suraigu un peu en lambeau elle peine mais le coeur y est...
O'Neill m'a un peu fait pensé à Bergonzi... avec l'aigu un peu plus dur cependant (et un chouillat nasillard)
Bonne surprise de la part d'Intino, une belle voix charnue et grave. Une prestance vocale comme il le faut pour Amnéris : royale dans l'acte I, et II, désespérée, dans l'acte III et IV. Cependant, elle a une voix un peu molle par moment...

La direction, par moment molle et brutale (pour la scène du triomphe), elle n'est franchement pas intéressante...

Globalement, une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 20:02

Oui, O'Neill est toujours un peu nasal. Mais Studer, irrégulière, c'est franchement de l'ordre du mythe !! Je ne connais pas plus constamment géniale dans tous les répertoires. Si la critique ne l'avait pas complaisamment assassinée sur je ne sais quelle lubie, c'était l'Assoluta. Et qu'on n'ose pas me parler de Callas, Sutherland ou Nilsson qui n'ont jamais été capable de changer leur style en dehors de leur spécialité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 20:04

Je déteste n'aime pas sa Marguerite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 20:07

Sa Marguerite est fade. Mais il y a pire, et on ne peut pas la trouver mal faite.

Qui peut se vanter d'autant de réussites éclatantes à la fois dans Mozart, Verdi, Wagner, Strauss, le lied, la mélodie, le grand répertoire français ?

A part Renée bien sûr.


Tu connais son Trouvère hué de Vienne, je crois. C'est quand même totalement visionnaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 20:10

Citation :
Tu connais son Trouvère hué de Vienne, je crois. C'est quand même totalement visionnaire !

Je n'aime pas non plus. Autant en Odabella, ses petits problèmes vocaux ne posent aucun problème, autant en Leonora...

Neutral

Citation :
Qui peut se vanter d'autant de réussites éclatantes à la fois dans Mozart, Verdi, Wagner, Strauss, le lied, la mélodie, le grand répertoire français ?

Ah mais après, je n'ai pas dit que c'était une grande chanteuse !!! Après dans ce que j'ai entendu dans le répertoire italien, c'est un peu fadasse et aléatoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 20:47

Elvira a écrit:
Citation :
Tu connais son Trouvère hué de Vienne, je crois. C'est quand même totalement visionnaire !

Je n'aime pas non plus. Autant en Odabella, ses petits problèmes vocaux ne posent aucun problème, autant en Leonora...

Neutral
Ses petits problèmes vocaux ???? Où ça ?

Par ailleurs, en Leonora, elle tire un suraigu, soit que la voix soit fatiguée, soit qu'elle fasse une petite erreur de prise de souffle, mais tout est parfait... Et même au delà, parce qu'en plus d'être instrumentalement irréprochable, c'est habité.
Là, vraiment, le public qui hue, il faut qu'il arrête de lire les revues critiques et qu'il utilise ses oreilles...


Citation :
Ah mais après, je n'ai pas dit que c'était une grande chanteuse !!! Après dans ce que j'ai entendu dans le répertoire italien, c'est un peu fadasse et aléatoire...
Ce n'est ni fadasse ni aléatoire, c'est génial et de toute façon Wagner c'est nul et tu n'aimes pas Verdi. Et toc.


Oui, ça a moins de caractère que d'autres... mais c'est très subtil, peut-être un peu germanique comme façon de penser les choses. Le timbre est pur mais pas électrique, le sens est distillé doucement et jamais en recherchant l'éclat à l'italienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:

Ses petits problèmes vocaux ???? Où ça ?
Son registre grave n'est pas fantastique par eemple !

Citation :
Là, vraiment, le public qui hue, il faut qu'il arrête de lire les revues critiques et qu'il utilise ses oreilles...

Ah oui là, c'est stupide. On se demande comment parfois les critiques peuvent encenser de véritables estrons et au contraire, descendre de vraies

Citation :

Ce n'est ni fadasse ni aléatoire, c'est génial et de toute façon Wagner c'est nul et tu n'aimes pas Verdi. Et toc.

Oué, c koi dailleur verdisse (c kom la jaunisse? lol mdr)

Citation :
Oui, ça a moins de caractère que d'autres... mais c'est très subtil, peut-être un peu germanique comme façon de penser les choses. Le timbre est pur mais pas électrique, le sens est distillé doucement et jamais en recherchant l'éclat à l'italienne...

Gencer powaa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 21:05

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Ses petits problèmes vocaux ???? Où ça ?
Son registre grave n'est pas fantastique par eemple !
Ce n'est pas un problème vocal, c'est une caractéristique vocale. On est (très) loin du cas Leontyne Price, qui n'a jamais pu descendre vraiment au-dessous du fa. Smile Studer, elle avait le la2 comme elle voulait. Cool


Citation :
Gencer powaa !
Incontestablement, c'est un autre genre. Mr. Green


Tu ne parles jamais de Magda Olivero, d'ailleurs... tu aimes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 21:12

DavidLeMarrec a écrit:
Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Ses petits problèmes vocaux ???? Où ça ?
Son registre grave n'est pas fantastique par eemple !
Ce n'est pas un problème vocal, c'est une caractéristique vocale. On est (très) loin du cas Leontyne Price, qui n'a jamais pu descendre vraiment au-dessous du fa. Smile Studer, elle avait le la2 comme elle voulait. Cool

Hé bien, je n'en suis pas fan. fleurs


Citation :

Tu ne parles jamais de Magda Olivero, d'ailleurs... tu aimes ?

Non, c'est quoi, un shampoing ?
Bon, elle est nulle celle-là.

Non, je ne connais pas en fait. Difficile d'aimer dans ce cas là...

De toute façon, je connais peu de "verdiennes" : Callas, Dimitrova, Sutherland, Gencer, Freni, Tebaldi, Arroyo, Price...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 21:15

C'est une vériste (d'ailleurs, elle n'a laissé aucun Verdi au disque à ma connaissance), spécialiste des poitrinés un peu 'appuyés'.

J'y pense parce que sa voix ne me paraît pas sans parenté avec Gencer. C'est plus rond et homogène, mais on retrouve un peu de cette ampleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 21:16

DavidLeMarrec a écrit:
C'est une vériste (d'ailleurs, elle n'a laissé aucun Verdi au disque à ma connaissance), spécialiste des poitrinés un peu 'appuyés'.

J'y pense parce que sa voix ne me paraît pas sans parenté avec Gencer. C'est plus rond et homogène, mais on retrouve un peu de cette ampleur.

Il va falloir que je tente alors. Elle a dû enregistré du Puccini je suppose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 21:26

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est une vériste (d'ailleurs, elle n'a laissé aucun Verdi au disque à ma connaissance), spécialiste des poitrinés un peu 'appuyés'.

J'y pense parce que sa voix ne me paraît pas sans parenté avec Gencer. C'est plus rond et homogène, mais on retrouve un peu de cette ampleur.

Il va falloir que je tente alors. Elle a dû enregistré du Puccini je suppose?
Beaucoup. Elle très connue mais peu écoutée parce que, similairement à Gencer, elle est très mal distribuée.

Mais dans Puccini, tu as l'embarras du choix : Liù, Manon, Tosca, Butterfly, Minnie et Giorgietta.

Elle a aussi fait du Cilea (son rôle le plus célèbre est précisément Adrienne), du Rota et même Alfano...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 21:29

Citation :
Mais dans Puccini, tu as l'embarras du choix : Liù, Manon, Tosca, Butterfly, Minnie et Giorgietta.

Ah, je vais tâcher de trouver Tosca et Minnie alors ! bounce

Citation :
Elle a aussi fait du Cilea (son rôle le plus célèbre est précisément Adrienne), du Rota et même Alfano...

Jamais entendu du Rota...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 21:39

Elvira a écrit:
Citation :
Mais dans Puccini, tu as l'embarras du choix : Liù, Manon, Tosca, Butterfly, Minnie et Giorgietta.

Ah, je vais tâcher de trouver Tosca et Minnie alors ! bounce

Citation :
Elle a aussi fait du Cilea (son rôle le plus célèbre est précisément Adrienne), du Rota et même Alfano...

Jamais entendu du Rota...
Au moins ses musiques de film.

Il a aussi écrit de la musique de chambre (un beau quatuor assez classique), et un très drôle Capello di paglia di Firenze (Olivero y tient un rôle de baronne).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 22:04

Citation :
Au moins ses musiques de film.

Heu peut-être...

David, c'est moi ou on parle tout seul ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81143
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 22:07

Elvira a écrit:
Citation :
Au moins ses musiques de film.

Heu peut-être...
... qui n'ont rien à voir avec sa musique pure ou vocale.

Citation :
David, c'est moi ou on parle tout seul ? Mr. Green
Quelle nouveauté ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 22:09

J'étais sûr qu'Elvira était bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   Lun 29 Sep 2008 - 22:10

DavidLeMarrec a écrit:
Elvira a écrit:
Citation :
Au moins ses musiques de film.

Heu peut-être...
... qui n'ont rien à voir avec sa musique pure ou vocale.


Franchement, ça ne me dis rien du tout... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - AIDA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Verdi - AIDA
» Verdi : Aïda
» Verdi - Un bal masqué
» VERDI - Il Trovatore / Le Trouvère
» Verdi - Luisa Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: