Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Leos Janacek (hors opéras et messe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mer 13 Fév 2008 - 23:55

Je suis en train d'écouter le Quatuor à cordes n°2 de Janacek, interprété par le Melos Quartett, et me voici assailli de plein de sons bizarres et variés, mais je ne trouve pas ça désagréable pour autant... Forcément, à force d'écouter du Bach, on ne prend pas forcément l'habitude d'entendre des compositeurs exploiter le violon de cette manière... Mais aussi bizarre que cela soit, ça me semble très harmonieux, il y a un côté pysché-rugueux derrière tout ça façon Velvet Underground (oui je sais, c'est une comparaison ridicule mais c'est ce que ça m'inspire)... Enfin bref, c'est une découverte très agréable, et c'est bien tout ce qui compte.

Le coffret Harmonia Mundi n'a certainement pas fini de me surprendre, chaque nouveau disque est un enchantement... !

P.S. Je poste ce message ici car je n'ai pas trouvé de topic générique sur Janacek... Ai-je mal cherché ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81011
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mer 13 Fév 2008 - 23:58

Picrotal a écrit:

P.S. Je poste ce message ici car je n'ai pas trouvé de topic générique sur Janacek... Ai-je mal cherché ?

Dans ce cas-là il suffit de le créer... Wink

(et je rappelle au passage qu'il y a un sujet spécifique pour ses opéras)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81011
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 14 Fév 2008 - 0:00

Mais moi aussi je trouve que c'est une musique un peu étrange.
Non pas dans le traitement instrumental (tu n'as qu'à écouter les quatuors de Bartok pour un quatuor plus rugueux et surprenant), mais sur le plan formel c'est assez curieux, on passe d'une section à une autre sans lien apparent par moments.
Ce n'est pas une musique qui me parle énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 14 Fév 2008 - 0:00

Xavier a écrit:
Picrotal a écrit:

P.S. Je poste ce message ici car je n'ai pas trouvé de topic générique sur Janacek... Ai-je mal cherché ?

Dans ce cas-là il suffit de le créer... Wink

J'avais pas osé de peur de faire une bêtise... Merci, Xavier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Ven 15 Fév 2008 - 19:26

Bon ben comme ça avait titillé ma curiosité, je me suis offert quelques Janacek à bon prix, histoire de voir... Là je suis en train d'écouter le Quatuor n°1 interprété par le Quatuor Belcea et c'est dur de dire avec précision mes sensations premières, si ce n'est qu'il y a vraiment quelque chose qui me plaît dans ce bordel incomparable... Mes petites oreilles ont découvert quelque chose de nouveau, ça fait plaisir !! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 22 Juin 2008 - 14:51


Je viens de finir ce disque, ce n'est pas mal du tout. bounce
Ces oeuvres chorales de Janacek prennent la forme de petites pièces courtes et lyriques, intelligemment écrites et d'inspiration plutôt romantique. L'harmonie est peu audacieuse, mais nourrissante et bien faite; au niveau de la thématique, les oeuvres rassemblées ici sont inégales mais dans l'ensemble c'est très convenable. Le choeur mixte s'enrichit quelquefois d'instruments (flûte, harpe, piano, ocarina) et de voix solistes qui viennent colorer le tableau d'un côté un peu exotique très bienvenu. Bon, il est vrai qu'il y a quelques longueurs, en particulier dans les comptines, mais le langage lyrique et inspiré de Janacek me plaît bien, particulièrement dans l'élégie pour ma fille Olga, superbe de résignation sourde et contenue, sans aucune complaisance, et dans les premières pièces, qui me semblent plus convaincantes que les dernières. En tous cas, cette musique me "parle" bien, je m'y sens à l'aise et je vais de ce pas commander la musique orchestrale de Janacek. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 22 Juin 2008 - 15:29

la musique orchestrale de Janacek je te conseille vivement de l'emprunter, Tarass Bulba et la sinfonietta, c'est séduisant à première écoute (encore que...) mais ensuite on regrette Smetana, formules toujours identiques, plates, chorus de cuivres distribués sans raison, ça tourne à vide, comme une bicyclette sans chaîne...
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 22 Juin 2008 - 17:32

Et le reste? Rien de très passionnant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81011
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 22 Juin 2008 - 19:28

sud273 a écrit:
la musique orchestrale de Janacek je te conseille vivement de l'emprunter, Tarass Bulba et la sinfonietta, c'est séduisant à première écoute (encore que...) mais ensuite on regrette Smetana, formules toujours identiques, plates, chorus de cuivres distribués sans raison, ça tourne à vide, comme une bicyclette sans chaîne...

Ca peut paraître sévère, mais c'est tout à fait mon impression.
Ca ne me parle pas, je ne comprends pas en fait... Quelque chose m'échappe.
J'accroche plus à ses opéras pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 22 Juin 2008 - 20:02

comme Xavier je préfère ses opéras (plutôt les moins connus tant qu'à faire parce que ses histoires de campagne...) et éventuellement sa musique de chambre (mais je n'écoute pas beaucoup de musique de piano et c'est en général ce qui réconcilie tout le monde dirait-on).
Quand j'étais jeune j'ai beaucoup écouté la messe glagolitique mais je suppose que j'aimais plus le nom que l'oeuvre et l'enregistrement 70 très "variété" (très réverbéré) de Decca.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 23 Juin 2008 - 2:10

Pour moi, c'est avant tout la superbe musique de piano, indispensable, et la Petite Renarde. Le reste me paraît bien moins essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 23 Juin 2008 - 9:35

Mais sa musique symphonique est loin d'être à rejeter !

Que faites vous des Danses des Lachs, du poème symphonique "l'Enfant du violoneux (que je place avant Tarass Boulba), et ses deux merveilleuses suites de jeunesse pour orchestre à cordes (la première s'appelle "suite", la seconde "idylle") ?

Si je pense comme vous que ses chefs d'oeuvres sont probablement ses opéras, le reste n'est pas à jeter aux oubliettes pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PJF
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 77
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 23 Juin 2008 - 15:52

sud273 a écrit:
la musique orchestrale de Janacek je te conseille vivement de l'emprunter, Tarass Bulba et la sinfonietta, c'est séduisant à première écoute (encore que...) mais ensuite on regrette Smetana, formules toujours identiques, plates, chorus de cuivres distribués sans raison, ça tourne à vide, comme une bicyclette sans chaîne...

Je ne suis pas un fanatique de Tarass Boulba, mais tout de même, la Sinfonietta, c'est à mon goût tout à fait admirable. Personnellement, je ne m'en suis jamais lassé...Et je ne suis pas du tout d'accord pour la bicyclette, ni pour les formules plates !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PJF
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 77
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 23 Juin 2008 - 15:55

sud273 a écrit:
Quand j'étais jeune j'ai beaucoup écouté la messe glagolitique mais je suppose que j'aimais plus le nom que l'oeuvre et l'enregistrement 70 très "variété" (très réverbéré) de Decca.

C'est curieux, j'aime passionément Janacek, mais je n'ai jamais accroché à la Messe glagolitique, de même qu'à Tarass Boulba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mer 6 Aoû 2008 - 13:27

Crapio a écrit:
Tu dois essayer La Petite Renarde Rusée de Janacek maintenant atom hehe

De quoi s'agit-il ? Je ne connais pas du tout ce monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mer 6 Aoû 2008 - 13:29

En fait c'était assez ironique atom, car hier je disais moi même que cette Petite Renarde Rusée était un des rares opéras que je trouvais tout à fait jouissif sans connaitre le livret, comme toi tu l'as dis pour ton ECJDLG.
C'était juste pour faire une petite référence hehe

Je ne pense pas que tu apprécierais mais je peux me tromper. Smile
En fait je ne connais que la Petite Renarde Rusée de Janacek donc je ne peux pas t'en dire plus Shit
Il parait que c'est ce qu'il y a de plus accessible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mer 6 Aoû 2008 - 13:32

C'est malin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81011
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mer 6 Aoû 2008 - 13:32

Il faut aller dans le topic opéras justement, on vient d'en parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 29 Jan 2009 - 13:19

Tiens, c'est marrant ces nombreuses réserves par rapport à Janácek.

J'ai entendu, il y a un an ou deux, plusieurs pièces de musique de chambre qui m'avaient vraiment intrigué. J'avais trouvé cela très personnel et inventif. Une musique fébrile et un peu floue. Je suis quasiment sûr que Sur un Sentier Recouvert pour piano faisait partie de ces oeuvres. Probablement Pohádka pour violoncelle et piano et le quatuor à cordes Lettres Intimes aussi.

J'avais classé tout ça dans la catégorie "à découvrir" et, maintenant que j'y repense, je m'étonne un peu de voir que ça n'a pas l'air d'enthousiasmer grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PJF
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 77
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 29 Jan 2009 - 20:05

Cello a écrit:
Tiens, c'est marrant ces nombreuses réserves par rapport à Janácek.

En ce qui me concerne, je n'ai pas de réserves. Il y a des oeuvres que j'aime un peu moins, comme chez tout compositeur.
Il y a chez Janacek de nombreux diamants. On n'a guère parlé ici par exemple du Journal d'un disparu (il y a la version piano et la version orchestre). C'est à mon avis une pure merveille. Mais sa beauté ne se révèle pas forcément à la première écoute.

(Note qui n'a rien à voir : traduisez-nous la phrase en vieil anglo-saxon sur la géographie et les langues de la Grande-Bretagne !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arsen6203
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Ven 30 Jan 2009 - 9:39

PJF a écrit:
On n'a guère parlé ici par exemple du Journal d'un disparu (il y a la version piano et la version orchestre). C'est à mon avis une pure merveille. Mais sa beauté ne se révèle pas forcément à la première écoute.

Oui le "Journal d'un Disparu" est absolument à connaitre. Par contre je ne connais que la version originale pour piano et n'ai jamais entendu parler d'une version orchestrale. Tu es certain que Janáček a orchestré ce cycle.

PJF a écrit:
(Note qui n'a rien à voir : traduisez-nous la phrase en vieil anglo-saxon sur la géographie et les langues de la Grande-Bretagne !)

Brytene igland is ehta hund mila lang 7 twa hund mila brad, 7 her synd on þam iglande fif geþeodu, Ænglisc, Brytwylsc, Scottysc, Pihttisc 7 Boclæden.

Britain island is eight hundred miles long and two hundred miles broad, and her xxx on xxx island five xxxx, English, Brittish, Scottich, xxx and xxx.

L'ile de Bretagne est longue de huit miles et large de deux miles, et ...., Anglais, Breton (Galois), Ecossais, ...

Je sèche sur le reste (synd est peut être issu du saxon --> sind --> are --> sont).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senga
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Ven 30 Jan 2009 - 10:16

arsen6203 a écrit:

Oui le "Journal d'un Disparu" est absolument à connaitre. Par contre je ne connais que la version originale pour piano et n'ai jamais entendu parler d'une version orchestrale. Tu es certain que Janáček a orchestré ce cycle.
La version orchestre a été donnée à Garnier il y a 2 ans. Si je me souviens bien, c'est Kuhn lui-même qui s'était octroyé la liberté d'orchestrer la (magnifique) version pour piano. En comparant son travail à celui de Ravel et Schönberg orchestrant Moussorgski et Brahms!!! Le résultat avait été attristant mais j'avais eu du mal à savoir s'il fallait mettre cela sur le compte de l'orchestration ou de la direction (du cotonneux mou) ou de la mise en scène (d'un statisme déprimant). La seule version piano que j'aie - et qui me convient parfaitement - est celle de 1979 avec Peter Keller, Clara Wirz et Venzago au piano. Une merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PJF
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 77
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Ven 30 Jan 2009 - 15:25

senga a écrit:
arsen6203 a écrit:

Oui le "Journal d'un Disparu" est absolument à connaitre. Par contre je ne connais que la version originale pour piano et n'ai jamais entendu parler d'une version orchestrale. Tu es certain que Janáček a orchestré ce cycle.
La version orchestre a été donnée à Garnier il y a 2 ans. Si je me souviens bien, c'est Kuhn lui-même qui s'était octroyé la liberté d'orchestrer la (magnifique) version pour piano. En comparant son travail à celui de Ravel et Schönberg orchestrant Moussorgski et Brahms!!! Le résultat avait été attristant mais j'avais eu du mal à savoir s'il fallait mettre cela sur le compte de l'orchestration ou de la direction (du cotonneux mou) ou de la mise en scène (d'un statisme déprimant). La seule version piano que j'aie - et qui me convient parfaitement - est celle de 1979 avec Peter Keller, Clara Wirz et Venzago au piano. Une merveille.

L'orchestration de Gustav Kuhn est très bonne à mon avis. Tout dépend de l'interprétation. Mais la version piano est incontestablement un chef d'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dsoslglece
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 76
Localisation : Somme
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Sam 14 Fév 2009 - 18:37

Bon, je passe par là et je ne peux pas m'empêcher d'ajouter un petit mot...
Ces quatuors de Janáček, sont de vrais chefs d'œuvre, mais je crois que pour vraiment apprécier Janáček, il faut bien connaître la musique Tchèque en général, Dvořák, Smetána, bien sûr, mais aussi Martinú, et leur musique folklorique... et surtout, il faut que toutes ces musiques soient jouées peut-être pas par des Tchèques, mais au moins par des musiciens qui savent ce qu'elle est, et comment la jouer...

Je me souviens, il y a bien longtemps de ça, je résidais à l'étranger, et le hasard m'avait fait rencontrer des musiciens Tchèques réfugiés et qui justement cherchaient un premier violon pour former un quatuor, le meilleur des 3 étant l'ex alto solo d'un grand orchestre de là-bas...

bien sûr, rencontrer des bons musiciens n'étant pas toujours facile, j'acceptai... au programme le quatuor américain de Dvořák, et le premier de Smetána (ma vie)..

après une semaine de travail pour remettre dans les doigts ce quatuor que j'avais déjà joué, première répétition... Je commence donc seul les batteries en doubles croches puis entre l'alto avec le premier thème que je devais reprendre aussitôt... mais là, au lieu de jouer, j'ai demandé de recommencer... puis je me suis excusé en disant que je rentrais chez moi pour tout retravailler dans cet esprit...

Cette façon de jouer ce thème que moi, en bon Français, je pensais comme quelque chose de très mélodique, presque Fauréen... lorsqu'il était joué par cet altiste, prenait une vigueur, un dynamisme, une nervosité au coin de chaque rythme qui en faisait quelque chose de totalement opposé...

De plus, et pour revenir à Janáček, je pense que connaître le personnage peut aider à comprendre sa musique... c'était un petit bonhomme tout en nerfs, qui parlait d'ailleurs comme il écrit sa musique, par petits bouts de phrases un peu saccadés... ajoutez à celà une vitalité débordante, une vie amoureuse toujours sur le qui vive...

il parait que comme liszt il avait lors de ses concerts toujours un œil qui trainait sur le public pour voir si sa musique touchait les jolies femmes... d'ailleurs, lorsqu'il a publié son 2d quatuor (pages intimes), il écrivit à sa maîtresse :

« Et les gens, ils n'en croient pas leurs yeux ! j'ai du succès et il y a de la passion dans mes compositions. D'où est-ce qu'il tire cela ? Un mystère...
Oh avec quel plaisir j'aimerais leur crier – te soulevant au dessus de ma tête, et te montrant à leurs yeux – Voici ! Voici mon amour, le mystère de ma vie »

et aussi, un peu après, et à propos encore de ce second quartet :

« Oh, c'est une œuvre comme un vivant quartier de chair ! Je ne crois pas être capable d'écrire encore quelque chose de plus profond et de plus vrai »… 
« maintenant que j'ai terminé ces « lettres d'amour », ma tête est vidée... j'ai l'impression de n'être plus qu'un homme de la rue ordinaire»…

Et puis 3 mois plus tard, il mourait, d'un arrêt cardiaque (on m'a dit : dans son lit, mais aussi qu'il était avec sa maîtresse... Belle mort !) il est à noter qu'il avait alors 74 ans.

Je voudrais ajouter à celà que parmi les œuvres magnifiques de ce compositeur (et c'est certain je ne classe pas Tarass Boulba parmi elles), il y a la sonate pour piano et violon, et puis une petite sonatine pour piano, écrite sur la mort d'un étudiant lors d'une bagarre révolutionnaire...

J'ai aussi accompagné un curieux concertino pour piano, trio à cordes, cor et petite clarinette... le premier mouvement étant réservé presque intégralement au piano et au cor, qui répète un thème de 6 notes construit sur 3 notes, répété inlassablement dans toutes les tonalités, à toutes les hauteurs, le trio n'entrant que sur l'accord final du mouvement...

Ensuite, et dans le second mouvement, la petite clarinette passe son temps à siffloter un petit air sarcastique et aîgre, comme pour agacer le piano sans y parvenir... Certainement une œuvre curieuse, mais qu'importe, je crois qu'elle dit bien ce qu'il voulait dire, donc c'est réussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jeanclaudeferet.net
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 16 Fév 2009 - 9:37

PJF a écrit:


(Note qui n'a rien à voir : traduisez-nous la phrase en vieil anglo-saxon sur la géographie et les langues de la Grande-Bretagne !)

Pour éviter le HS, réponse ici: http://classik.forumactif.com/le-forum-f6/signatures-t1016-840.htm#363787
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 28 Juil 2009 - 13:02

Très intéressant dsoslglece !

J'ai bien aimé ce quatuor No.2, version quatuor Belcea (qui semble fait l'unanimité apparemment), qui me donne envie d'aller voir plus loin. J'ai senti une musique à l'architecture inhabituelle, possédant de multiples facettes. Il dans ce quatuor des élans foudroyants, pas mal de fougue, de la romance, quelque chose à la fois abrupte et sensible.
Je vais écouter le 1er quatuor de ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 28 Juil 2009 - 14:25

Le premier quatuor surpasse le 2ème selon moi, un vrai chef-d'oeuvre, plus "métaphysique" que le second, des dissonances interpellantes et le côté "oeuvre cyclique" (reprise d'un thème dans les différents mouvements) nous attache encore plus à l'oeuvre. bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 30 Nov 2009 - 14:20

Je viens enfin d'écouter le quatuor à cordes n°2 presque trois ans après y avoir pensé pour la première fois. Je suis vraiment conquis. Le dernier mouvement dansant et folklorique ne risque pas de me laisser tranquille dans les prochains jours. Le quatuor à cordes n°1, dont je n'ai entendu qu'un extrait a l'air très bon aussi.

Xavier a écrit:
Mais moi aussi je trouve que c'est une musique un peu étrange.
... mais sur le plan formel c'est assez curieux, on passe d'une section à une autre sans lien apparent par moments.
Ce n'est pas une musique qui me parle énormément.

Je suis assez d'accord. C'est parfois décousu et de ce point de vue, ça me fait penser à Grieg à qui l'on adresse le même reproche. Mais comme ce dernier, moi, ça me parle fort.

dsoslglece a écrit:
Bon, je passe par là et je ne peux pas m'empêcher d'ajouter un petit mot...
Ces quatuors de Janáček, sont de vrais chefs d'œuvre, mais je crois que pour vraiment apprécier Janáček, il faut bien connaître la musique Tchèque en général, Dvořák, Smetána, bien sûr, mais aussi Martinú, et leur musique folklorique... et surtout, il faut que toutes ces musiques soient jouées peut-être pas par des Tchèques, mais au moins par des musiciens qui savent ce qu'elle est, et comment la jouer...

Là aussi, je suis d'accord. Il y a quelques années, ce quatuor m'avait semblé très étrange. Maintenant, après un long et enthousiasmant passage par la case Dvorák, ça me paraît couler de source.

Maintenant, pour ce qui est de la nécessité de musiciens tchèques, je ne sais pas. J'essaye d'éviter le cliché que veut que les ensembles du cru comprennent et interprètent mieux la musique de leur pays mais il se fait que c'est justement quatuor tchèque qui m'a fait découvrir cette oeuvre alors qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senga
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 30 Nov 2009 - 23:32

Xavier a écrit:
Ce n'est pas une musique qui me parle énormément.
Alors ça, c’est dommage parce que quand j’entends ce quatuor, enfin, pas tout le quatuor, surtout le mvt 4 avec ses silences, ses passages dansants, ses changements abrupts de rythme, d’atmosphère et de tableau, ses martèlements, ses chamades … ça me rappelle ... Embarassed ton Caligari, déambulation dans le dédale de cerveaux imprévisibles! De même avec le mvt 1 du quatuor n°1.
mais bon, si tu n'aimes pas, la comparaison n'est peut-être pas la bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 1 Déc 2009 - 20:46

Senga, en substance, dans une rélévation foudroyante a écrit:
Xavier écrit dans le style de Janáček.
Senga, vous serez responsable si Xavier renonce à la composition ! carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 3 Déc 2009 - 10:37

Et bien, je me demande si le quatuor à cordes n°1 n'est pas encore plus marquant que le deuxième...

Le très beau thème en forme d'arche de six notes qui ouvre l'oeuvre revient sous diverses formes tout au long de la pièce. J'aime également les chassés-croisés du deuxième mouvement, la réapparition du thème d'orgine avec dissonances ajoutées au début du quatrième et le final rayonnant, presque extatique. Et bien sûr ces ruptures soudaines de tempo et d'ambiance.

Outre Dvorák, j'ai pensé à Bartók. Pas du tout à cause du langage qui est nettement moins radical chez Janacek mais il y a une parenté dans cette façon de sublimer le folklore, de jeter un pont entre musique traditionnelle et langage moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 3 Déc 2009 - 14:54

Cello a écrit:
Et bien, je me demande si le quatuor à cordes n°1 n'est pas encore plus marquant que le deuxième...

Le très beau thème en forme d'arche de six notes qui ouvre l'oeuvre revient sous diverses formes tout au long de la pièce. J'aime également les chassés-croisés du deuxième mouvement, la réapparition du thème d'orgine avec dissonances ajoutées au début du quatrième et le final rayonnant, presque extatique. Et bien sûr ces ruptures soudaines de tempo et d'ambiance.

Outre Dvorák, j'ai pensé à Bartók. Pas du tout à cause du langage qui est nettement moins radical chez Janacek mais il y a une parenté dans cette façon de sublimer le folklore, de jeter un pont entre musique traditionnelle et langage moderne.
Je suis assez d'accord avec toi, sauf que le Deuxième me paraît à la fois plus accessible et plus séduisant (à moi, très subjectivement). On peut tout à fait dresser le pont avec BB effectivement, pas bien sûr avec les quatuors d'icelui. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 3 Déc 2009 - 16:05

Disons que le dernier mouvement du deuxième quatuor est le plus immédiat et le plus mémorable de tous mais le premier m'a plus séduit dans l'ensemble. Il a une unité très perceptible.

De toute façon, les deux sont excellents. Et hop, sur ma liste d'achats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29162
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Lun 29 Nov 2010 - 10:36

Cello a écrit:
Et bien, je me demande si le quatuor à cordes n°1 n'est pas encore plus marquant que le deuxième...

Le très beau thème en forme d'arche de six notes qui ouvre l'oeuvre revient sous diverses formes tout au long de la pièce. J'aime également les chassés-croisés du deuxième mouvement, la réapparition du thème d'orgine avec dissonances ajoutées au début du quatrième et le final rayonnant, presque extatique. Et bien sûr ces ruptures soudaines de tempo et d'ambiance.

Outre Dvorák, j'ai pensé à Bartók. Pas du tout à cause du langage qui est nettement moins radical chez Janacek mais il y a une parenté dans cette façon de sublimer le folklore, de jeter un pont entre musique traditionnelle et langage moderne.

Je suis tout à fait d'accord.
Je viens de découvrir le 1° quatuor, et franchement je sens déjà qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre.
Je me suis fait aussi la réflexion que ce quatuor est exactement à mi-chemin entre Dvorak et Bartok.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Gaïus
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 27 Jan 2011 - 20:51

Je découvre le 2eme quatuor aujourd'hui, après avoir lu de très bons avis sur celui-ci.

Première écoute : "Mais c'est quoi toutes ces fausses notes ?..."
Deuxième écoute : "Et mais ya des truc sympas quand même parmi ces fausses notes !"
Troisième écoute : "Mais.. mais.. C'est super joli en fait ! Dommage pour ces quelques passages dissonants"

Je vais me le garder de coté pour plus tard, je sens que la prochaine écoute va être terrible thumleft
Je trouve quand même dommage qu'il n'ai pas plus développé sur la mélodie qui émerge à la fin du deuxième mouvement.
A chaque fois que je l'entends elle commence à m'emporter, et puis POUF, fin du mouvement, mon nuage se volatilise Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 887
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Ven 28 Jan 2011 - 13:43

Joile, ma musique de Janáček, l'adjectif est un peu léger Wink
Je te comprends, à la première écoute on est plus sensible au lyrisme : La détente adagio (chiffre [12]) dans le 1er mouvement, le thème d'alto repris au second violon au début du 2è, tout cela va droit au coeur. Mais la musique de Janáček est faite de contrastes, d'alternance entre des arrêtes et des périodes d'apaisement; il en est de même dans la sinfonietta pour ne citer qu'elle. Le 2è quatuor est profondément autobiographique, et la vie n'est pas toujours belle voilà tout...
C'est très fragmenté mais en aucun cas décousu, plus on pénètre au coeur de l'oeuvre plus on saisit la structure, génialement équilibrée, de sorte que ce quatuor -mon préféré de toute la littérature pour quatuor à cordes comme j'ai déjà pu le dire - est passionnant de bout en bout. En effet, réécoute-le encore. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 1 Déc 2011 - 19:49

dsoslglece a écrit:
J'ai aussi accompagné un curieux concertino pour piano, trio à cordes, cor et petite clarinette... le premier mouvement étant réservé presque intégralement au piano et au cor, qui répète un thème de 6 notes construit sur 3 notes, répété inlassablement dans toutes les tonalités, à toutes les hauteurs, le trio n'entrant que sur l'accord final du mouvement...

Ensuite, et dans le second mouvement, la petite clarinette passe son temps à siffloter un petit air sarcastique et aîgre, comme pour agacer le piano sans y parvenir... Certainement une œuvre curieuse, mais qu'importe, je crois qu'elle dit bien ce qu'il voulait dire, donc c'est réussi !

Je l'ai découvert aujourd'hui. Ca correspond bien à la description. C'est vraiment très spécial… Un truc très curieux, comme il est dit ici, déstabilisant. Très moderne. J'ai lu la description sur wiki et tombe des nues… Je n'ai rien entendu de ce qui y est évoqué hehe

Citation :
Le concertino décrit un ensemble de scènes pastorales. Le premier mouvement représente un hérisson tentant de rejoindre son terrier. Le second peint la fuite d'un écureuil rattrapé par le musicien. Le troisième imite le chant des oiseaux nocturnes. Le dernier mouvement combine les thèmes des trois premiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1547
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Jeu 1 Déc 2011 - 22:55

Je viens également d'écouter ce concertino. Comme Mariefran, je trouve effectivement ça d'une grande modernité. Et bien que tout à fait ouvert à la puissance suggestive de la musique, je dois reconnaître que le commentaire de wiki qu'elle cite a en effet une capacité d'imagination animale débordante que l'écoute, le moins qu'on puisse dire, n'évoque pas franchement... (le fait est que j'ai un peu de mal à imaginer ce que pourrait donner la représentation musicale d'un hérisson)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Ven 2 Déc 2011 - 10:03

dsoslglece a écrit:
Bon, je passe par là et je ne peux pas m'empêcher d'ajouter un petit mot...
Ces quatuors de Janáček, sont de vrais chefs d'œuvre, mais je crois que pour vraiment apprécier Janáček, il faut bien connaître la musique Tchèque en général, Dvořák, Smetána, bien sûr, mais aussi Martinú, et leur musique folklorique... et surtout, il faut que toutes ces musiques soient jouées peut-être pas par des Tchèques, mais au moins par des musiciens qui savent ce qu'elle est, et comment la jouer...

Je me souviens, il y a bien longtemps de ça, je résidais à l'étranger, et le hasard m'avait fait rencontrer des musiciens Tchèques réfugiés et qui justement cherchaient un premier violon pour former un quatuor, le meilleur des 3 étant l'ex alto solo d'un grand orchestre de là-bas...

bien sûr, rencontrer des bons musiciens n'étant pas toujours facile, j'acceptai... au programme le quatuor américain de Dvořák, et le premier de Smetána (ma vie)..

après une semaine de travail pour remettre dans les doigts ce quatuor que j'avais déjà joué, première répétition... Je commence donc seul les batteries en doubles croches puis entre l'alto avec le premier thème que je devais reprendre aussitôt... mais là, au lieu de jouer, j'ai demandé de recommencer... puis je me suis excusé en disant que je rentrais chez moi pour tout retravailler dans cet esprit...

Cette façon de jouer ce thème que moi, en bon Français, je pensais comme quelque chose de très mélodique, presque Fauréen... lorsqu'il était joué par cet altiste, prenait une vigueur, un dynamisme, une nervosité au coin de chaque rythme qui en faisait quelque chose de totalement opposé...

De plus, et pour revenir à Janáček, je pense que connaître le personnage peut aider à comprendre sa musique... c'était un petit bonhomme tout en nerfs, qui parlait d'ailleurs comme il écrit sa musique, par petits bouts de phrases un peu saccadés... ajoutez à celà une vitalité débordante, une vie amoureuse toujours sur le qui vive...

il parait que comme liszt il avait lors de ses concerts toujours un œil qui trainait sur le public pour voir si sa musique touchait les jolies femmes... d'ailleurs, lorsqu'il a publié son 2d quatuor (pages intimes), il écrivit à sa maîtresse :

« Et les gens, ils n'en croient pas leurs yeux ! j'ai du succès et il y a de la passion dans mes compositions. D'où est-ce qu'il tire cela ? Un mystère...
Oh avec quel plaisir j'aimerais leur crier – te soulevant au dessus de ma tête, et te montrant à leurs yeux – Voici ! Voici mon amour, le mystère de ma vie »

et aussi, un peu après, et à propos encore de ce second quartet :

« Oh, c'est une œuvre comme un vivant quartier de chair ! Je ne crois pas être capable d'écrire encore quelque chose de plus profond et de plus vrai »… 
« maintenant que j'ai terminé ces « lettres d'amour », ma tête est vidée... j'ai l'impression de n'être plus qu'un homme de la rue ordinaire»…

Et puis 3 mois plus tard, il mourait, d'un arrêt cardiaque (on m'a dit : dans son lit, mais aussi qu'il était avec sa maîtresse... Belle mort !) il est à noter qu'il avait alors 74 ans.

Je voudrais ajouter à celà que parmi les œuvres magnifiques de ce compositeur (et c'est certain je ne classe pas Tarass Boulba parmi elles), il y a la sonate pour piano et violon, et puis une petite sonatine pour piano, écrite sur la mort d'un étudiant lors d'une bagarre révolutionnaire...

J'ai aussi accompagné un curieux concertino pour piano, trio à cordes, cor et petite clarinette... le premier mouvement étant réservé presque intégralement au piano et au cor, qui répète un thème de 6 notes construit sur 3 notes, répété inlassablement dans toutes les tonalités, à toutes les hauteurs, le trio n'entrant que sur l'accord final du mouvement...

Ensuite, et dans le second mouvement, la petite clarinette passe son temps à siffloter un petit air sarcastique et aîgre, comme pour agacer le piano sans y parvenir... Certainement une œuvre curieuse, mais qu'importe, je crois qu'elle dit bien ce qu'il voulait dire, donc c'est réussi !
Ça fait plaisir de lire un message aussi intéressant sur un forum !... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6237
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Ven 2 Déc 2011 - 23:37

Xavier a écrit:
sud273 a écrit:
la musique orchestrale de Janacek je te conseille vivement de l'emprunter, Tarass Bulba et la sinfonietta, c'est séduisant à première écoute (encore que...) mais ensuite on regrette Smetana, formules toujours identiques, plates, chorus de cuivres distribués sans raison, ça tourne à vide, comme une bicyclette sans chaîne...

Ca peut paraître sévère, mais c'est tout à fait mon impression.
Ca ne me parle pas, je ne comprends pas en fait... Quelque chose m'échappe.
J'accroche plus à ses opéras pour l'instant.

Je sais que Janacek est un compositeur très difficile à interpréter pour les chefs d'orchestres de part la manière qu'il a de jouer avec le rythme et les changement de rythme, de tempo. Tout ces "changements" en général qui viennent scander sa musique de manière imprévu. Il faut réussir à mettre en place sa musique sans que le résultat ne rende une cacophonie impossible de rythme et de mélodie en tout genre où les musicien se coupent entre eux et se retrouve perdus et décalé par rapport à la musique. Je penses surtout à Taras Bulba puisque c'est la seule oeuvre de Janacek que je connaisse parfaitement. Car en effet je suis comme vous j'ai du mal à rentrer dedans, ça ne me parle pas et pourtant je sais que c'est le genre de musique qui s'avère extraordinairement parlante et captivante lorsque je deviens familier avec, la preuve en est avec Taras Bulba. En gros Janacek pourrait être un de mes compositeurs préférés si je prenais le temps de rentrer dans sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mer 25 Avr 2012 - 12:43

Da Ponte a écrit:
Pour ce qui est de Janacek, moi aussi je m'y sens parfois perdu, mais c'est un des rares compositeurs reconnus de cette époque auxquels j'accroche assez peu, à part les opéras, et encore...

Je ne cesse décidément de faire des revirements autour de ce compositeur.

En relisant ce fil, je me rends compte que les quatuors à cordes m'avaient laissé une très bonne impression il y a quelques temps. Je les ai réécouté récemment et... pfff, plus rien, j'y suis resté plus ou moins indifférent. Et là, je viens de me repasser Pohádka pour violoncelle et piano et c'est passé sans que je ne ressente le moindre début d'intérêt. Je pourrais reprendre les mots de Xavier: je me sens perdu dans cette musique qui me paraît assise entre deux chaises. Ca n'est plus tout à fait du romantisme, pas aussi audacieux que d'autres grands noms du début du XXème siècle et ça n'a au final ni la séduction de l'un, ni le mystère de l'autre... C'est flou pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 29 Avr 2012 - 11:55

Je découvre en ce moment Janacek avec émerveillement, c'est quelque chose de vraiment unique!!! C'est à la fois tellement étrange dans le langage et tellement fort au niveau émotionnel...
J'aime particulièrement sa musique de chambre (quatuors, sonate pour violoncelle, sonate pour violon, concertino, capriccio...) ainsi que la messe glagolitique, et j'aimerais attaquer les opéras à présent: auriez-vous des suggestions au vu des oeuvres que j'ai écoutées et appréciées? J'hésite entre Jenufa, Katia Kabanova et la Petite Renarde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6237
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 29 Avr 2012 - 13:01

Vous me donné tous tellement envi ! Very Happy Il y a une oeuvre qui personnellement ne cesse pas de me fasciner particulièrement pour son orchestration drunken fascinante, c'est Taras Bulba. Une merveille !
J'attends avec impatience vos réponses à la question posée par benvenuto bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 29 Avr 2012 - 14:45

benvenuto a écrit:
Je découvre en ce moment Janacek avec émerveillement, c'est quelque chose de vraiment unique!!! C'est à la fois tellement étrange dans le langage et tellement fort au niveau émotionnel...
J'aime particulièrement sa musique de chambre (quatuors, sonate pour violoncelle, sonate pour violon, concertino, capriccio...) ainsi que la messe glagolitique, et j'aimerais attaquer les opéras à présent: auriez-vous des suggestions au vu des oeuvres que j'ai écoutées et appréciées? J'hésite entre Jenufa, Katia Kabanova et la Petite Renarde...


Je connais mal l'opéra de Janacek. Mais j'aurais tendance à dire que La Petite Renarde est l'entrée idéale dans l'oeuvre vocale de Janacek.

Mais tu as aussi, dans un autre genre, une Sinfonietta, pour orchestre symphonique, qui peut être intéressante. Et puis le très beau Journal d'un disparu, que je préfère personnellement même à ses opéras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81011
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Dim 29 Avr 2012 - 17:45

benvenuto a écrit:
J'aime particulièrement sa musique de chambre (quatuors, sonate pour violoncelle, sonate pour violon, concertino, capriccio...) ainsi que la messe glagolitique, et j'aimerais attaquer les opéras à présent: auriez-vous des suggestions au vu des oeuvres que j'ai écoutées et appréciées? J'hésite entre Jenufa, Katia Kabanova et la Petite Renarde...

Rav-phaël a écrit:
J'attends avec impatience vos réponses à la question posée par benvenuto bounce

Y a 4 pages là-dessus: http://classik.forumactif.com/t423-les-operas-de-janacek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 13 Aoû 2013 - 17:46

Cololi a écrit:
TragicSymph a écrit:

Je ne connais pas non plus les Quatuors, tu me donnes envie David, sont-ce de petits chefs-d'oeuvre ?
Oui !
Je commence par lequel ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29162
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 13 Aoû 2013 - 17:47

TragicSymph a écrit:
Cololi a écrit:
TragicSymph a écrit:

Je ne connais pas non plus les Quatuors, tu me donnes envie David, sont-ce de petits chefs-d'oeuvre ?
Oui !
Je commence par lequel ? bounce
Le 1 me parait plus simple.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 13 Aoû 2013 - 17:48

Tiré du fil sur les compositeurs que l'on n'aime pas

Rav-phaël a écrit:
TragicSymph a écrit:
Je ne connais pas non plus les Quatuors, tu me donnes envie David, sont-ce de petits chefs-d'oeuvre ?
Ce sont d'immenses chefs d'oeuvres !! Very Happy D'une intensté dramatique et d'une poésie humaine comme seul Janacek à le secret. Particulièrement le second, Lettre intime, avec un lyrisme incroyable, comme un opéra de poche. Rien que le premier mouvement est fascinant ! Il repose sur deux motifs principaux, un premier joué forte et andante qui est énergique, avec l'ardeur de la jeunesse, celle de la bien aimée, et un second sul ponticello joué pianissimo comme une sorte de représentation de la vieillesse du compositeur. Et c'est cette fantastique opposition qui va structurer tout le mouvement, c'est passionant puisque de cette manière il s'affranchi de la forme avec sa propre forme liée aux motifs et lié à l'intensité de la passion amoureuse et à l'instinct. On a l'impression que c'est morcellé, on peux se dire que c'est décousue, mais ce qui est génial c'est que malgrès tout ça va quelque part. Les deux motifs contrastés au début vont évoluer, et le deuxième va s'épanoire et arriver à rayonner comme si sous l'effet de l'intensité du premier il se retrouvait revivifié. On en arrive même à un nouveau motif, issu du second thème, comme un produit de l'enfantement de l'amour entre ces deux individus, l'effet est vraiment merveilleux !!! drunken 
La manière dont cette écriture du motif structure la forme a grande échelle en faisant une économie de la forme sonate, même si on peu trouver si on veux une exposition, reexposition et un devellopement mais c'est secondaire parce que fondamentalement toute l'oeuvre est portée par l'impulsion de la passion. Je trouve ça personnellement absolument fantastique et ça a un effet sur moi ... cheers !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 13 Aoû 2013 - 17:49

Cololi a écrit:

Le 1 me parait plus simple.
Forcément...David conseille le Deuxième. Laughing 

Bon, j'écoute les 2 quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29162
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   Mar 13 Aoû 2013 - 17:50

TragicSymph a écrit:
Cololi a écrit:

Le 1 me parait plus simple.
Forcément...David conseille le Deuxième. Laughing 

Bon, j'écoute les 2 quoi...
Depuis quand David dit la vérité ? Surprised 

Façon oui faut écouter les 2 Very Happy 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leos Janacek (hors opéras et messe)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leos Janacek (hors opéras et messe)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Leos Janacek (hors opéras et messe)
» Leos Janacek
» Ecoute comparée : Leos Janacek, 2e quatuor "Lettres intimes"
» Janacek : Messe glagolitique
» Janacek - Messe glagolitique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: