Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prokofiev: Roméo et Juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mar 19 Fév 2008 - 14:38

En pleine découverte, il me semble falloir distinguer:

-les disques reprenant uniquement les suites instrumentales

-les intégrales

Une fois de plus, je m'en remets à vous quant au choix d'un disque de référence dans ces deux catégories.

Le "mélomaniac" d'Amazon conseille Chung et le Concertgebouw pour l'instrumental et Gergiev pour l'intégrale. Dois-je suivre ses éminents conseils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mar 19 Fév 2008 - 15:13

Abbado a fait de bonnes choses aussi avec le LSO (decca) et le Berliner (DG).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raf21
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 39
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mar 19 Fév 2008 - 21:43

J'ai ce disque :
http://www.amazon.fr/Prokofiev-Juliette-Suites-Moussorgsky-Chauve/dp/B0000057KM/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1203453574&sr=1-2

Pour un disque d'Antal Dorati on va dire que c'est bien, Mr. Green

Mais on peut trouver mieux. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaceharmony.free.fr/cariboost1/index.html
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9408
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mar 19 Fév 2008 - 23:24

Il y a Maazel avec Cleveland en intégrale en éco avec superbe prise de son, superbe orchestre (et horrible pochette) : j'ai plus du tout envie d'aller voir ailleurs. Ah si! Mravinsky tout de même, pour les couleurs du Léningrad pour une suite seulement avec des extrait de casse-noisette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mar 19 Fév 2008 - 23:47

Référence pour l'intégrale du ballet à mon avis:

Bolchoï / Rojdestvenski (Melodiya 1959)



L'évidence stylistique: gestion parfaite de la narration et du drame, avec une superbe mise en valeur des transitions et beaucoup de rythme. Une version incontestablement chorégraphique, qui sent la vie et la sueur.

A côté, Previn (EMI) ou Ozawa (DG), c'est Disneyland, presque vulgaire.


Dernière édition par adriaticoboy le Mar 19 Fév 2008 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monomélomaniaque
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 33
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mer 20 Fév 2008 - 10:56

Je n'ai qu'un mot à dire: Gergiev pour l'intégrale, Tilson-Thomas pour les suites!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mer 20 Fév 2008 - 23:27

adriaticoboy a écrit:
Référence pour l'intégrale du ballet à mon avis:

Bolchoï / Rojdestvenski (Melodiya 1959)



L'évidence stylistique: gestion parfaite de la narration et du drame, avec une superbe mise en valeur des transitions et beaucoup de rythme. Une version incontestablement chorégraphique, qui sent la vie et la sueur.

A côté, Previn (EMI) ou Ozawa (DG), c'est Disneyland, presque vulgaire.
Ta description fait très envie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ludovyk
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 53
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 23 Fév 2008 - 16:41

Jaky a écrit:
Mravinsky tout de même, pour les couleurs du Léningrad pour une suite seulement avec des extrait de casse-noisette.

Comment est le son de ce disque ?? J'ai eu l'opportunité d'entendre Mravinsky en direct, c'était en 1982; il dirigeait cette Suite... je me souviens du crescendo du début des Montaigus et Capulets, brutal...

J'ajoute les noms d'Ancerl (Supraphon), superbe comme presque toujours: dramatique, obscur, étouffant par moments, terriblement lyrique; et de Muti (EMI), aux antipodes: brillant, lumineux, virtuoso...

Un autre qui m'inquiète toujours dans cette oeuvre: Mitropoulos.

Mariss Jansons, que j'admire, m'a déçu, par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Ven 22 Mai 2009 - 22:46

adriaticoboy a écrit:
A côté, Previn (EMI) ou Ozawa (DG), c'est Disneyland, presque vulgaire.

Je suis en train d'écouter Prévin et je ne trouve pas du tout que ça fasse Disneyland, je trouve même ça très beau Very Happy

Edit : Mince, en fait il s'agit de Cendrillon, mais la même équipe a enregistré Roméo, avec sans doute le même succès Embarassed


Dernière édition par WoO le Sam 23 Mai 2009 - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9408
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 23 Mai 2009 - 0:06

Ludovyk a écrit:
Jaky a écrit:
Mravinsky tout de même, pour les couleurs du Léningrad pour une suite seulement avec des extrait de casse-noisette.

Comment est le son de ce disque ?? J'ai eu l'opportunité d'entendre Mravinsky en direct, c'était en 1982; il dirigeait cette Suite... je me souviens du crescendo du début des Montaigus et Capulets, brutal...
Je n'avais pas vu Embarassed Le son est excellent mais c'est un live de Leningrad (à l'époque) en plein décembre donc quelques toux mais discrètes. Le début est assez brutal mais ensuite c'est très envoûtant et vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
klingsor
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 23 Mai 2009 - 12:04

Sous forme d'extraits : Mitropoulos à New York en 1958 - avec en plus une excellente prise de son -

Sinon Maazel -¨Previn valent le coup pour le ballet intégral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohan Nicolas
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 28
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 4 Sep 2010 - 20:15

C'est quand même un peu fort de dire de Prévin qu'il fait dans le vulgaire avec cette oeuvre.
Quant à Disneyland, je ne comprends pas bien scratch

En tout cas,s' il y a bien plus vivant, c'est très propre, bien dirigé. Mais j'avoue quand même m'ennuyer.

Sur Tontube, j'ai vu des extraits d'Abbado, à Venise, dans la mort de Tibald, c'était très prenant, pour ainsi dire physique!!! affraid

Il y deux ans, la collection Altaya avait fait une collection "les plus beaux ballets", avec des enregistrements de qualités pour pas cher, en particulier pour la Sylphide, très beau (et très kitch, à en vomir, pour La belle au bois dormant). Pour Roméo et Juliette, il y avait un très beau live du Bolchoï, de 1989, avec la magnifique Natalia Bessmertnova Very Happy (enfin, je parle de sa prestation, hein!). Et là, la direction est excellente, rondement menée par Algis Zhuraitis (vous connaissez ?). C'est super, et en plus, le ballet, c'est très beau à voir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohan Nicolas
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 28
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 4 Sep 2010 - 20:20

Mais pour avoir une bonne version cd, il faudrait apparemment que j'aille voir du côté de Rojdestvenski, c'est noté Wink
Je verrai ce que la médiathèque propose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 11 Sep 2010 - 12:33

DavidLeMarrec a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Référence pour l'intégrale du ballet à mon avis:

Bolchoï / Rojdestvenski (Melodiya 1959)



L'évidence stylistique: gestion parfaite de la narration et du drame, avec une superbe mise en valeur des transitions et beaucoup de rythme. Une version incontestablement chorégraphique, qui sent la vie et la sueur.

A côté, Previn (EMI) ou Ozawa (DG), c'est Disneyland, presque vulgaire.
Ta description fait très envie. Very Happy

J'ai acheté l'intégrale des ballets par Rozhdestvensky acheter sur amazon


En ce moment j'écoute Roméo et Juliette, l'enregistrement date de 59(c'est le plus vieux), et pour l'époque le son est franchement bon mais en mono et si vous écoutez sur casque ça peut être gênant le souffle permanent. L'interprétation de Rozhdestvensky est ma fois excellente, très vive(je ne peux comparer qu'avec 1 autre version de la Danse des Chevaliers). Vu le prix de l'intégrale foncez!


Dernière édition par guimix le Ven 12 Nov 2010 - 0:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 11 Sep 2010 - 12:42

Jaky a écrit:
Il y a Maazel avec Cleveland en intégrale en éco avec superbe prise de son, superbe orchestre (et horrible pochette) : j'ai plus du tout envie d'aller voir ailleurs.

Pour moi c'est pareil ! Depuis que je connais cet enregistrement, cheers je n'écoute plus les autres intégrales.
Pour les extraits j'adore surtout deux enregistrements :

Mitropoulos et Ančerl ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 11 Sep 2010 - 16:08

Je viens de finir l'écoute de Roméo et Juliette, et vraiment je crois que c'est LE chef d'œuvre de Prokofiev! Déjà son plus beau ballet c'est sûr, même si Cendrillon et La Fleur de Pierre ont leurs qualités.

edit : désolé pour le HS, disons que je me réserve ce post pour faire un compte rendu de l'intégrale Rozhdestvensky, sur un point de vue discographique bien sûr. Mais il faut que je fasse savoir au monde comme Proko c'est génial^^.

Roméo et Juliette : Comme je l'ai déjà dit, je n'ai pas de comparaison possible avec une autre version complète du ballet, mais l'interprétation est excellente, très nerveuse et intelligente, doux et subtil quand ça doit l'être, non vraiment il n'y a pas à hésiter on peut acheter les yeux fermés. A noté que l'enregistrement datant de 59, le son est en mono, ça peut gâcher le plaisir surtout qu'avec Rozhdestvensky les contrastes sont énorme alors parfois on monte le son parce qu'on entend pas trop et puis d'un coup paff dans l'oreille un cris de corde sortie de nul part^^ L'interprétation franchement je pense irréprochable mais le son peut gaver au bout d'un moment et on peut se tourner vers ou Ozawa dans ce cas.Prévin


Dernière édition par guimix le Ven 12 Nov 2010 - 0:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 11 Sep 2010 - 16:09

Très bien, mais ici on parle discographie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 11 Sep 2010 - 16:34

Est ce qu'on pourrait agrandir le fil de Roméo et Juliette à Prokofiev-Ballets? Je vais pas créer un fil sur les ballets pour pouvoir parler de l'intégrale des ballets de Rozhdestvensky? Et est ce qu'on peut parler un peu des ballets en eux-même ou on va dans le sujet général pour ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 11 Sep 2010 - 20:10

Il y a un sujet général pour les ballets: http://classik.forumactif.com/general-f1/prokofiev-ballets-t3093.htm mais pas en discographie.
Si c'est vraiment pour parler discographie, tu peux créer un sujet Prokofiev - Ballets (sauf Roméo) par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Dim 12 Sep 2010 - 0:41

ah mais j'avais cherché un sujet Prokofiev ballets, j'avais pas trouvé sinon j'aurais pas posé la question^^ ben je vais développé sur les ballets en eux même dans le sujet adéquat alors et juste rajouté ici ce que je pense de la version Rozhdestvensky ici une fois tous les ballets écoutés.
merci de m'avoir répondu^^
Quand on regarde l'index général il y a écrit Prokofiev :
Symphonies
Général
Opéras
On voit pas ballets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Dim 12 Sep 2010 - 1:26

Ben oui, il manque certains sujets effectivement... (la fonction Recherche peut aider aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9408
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Dim 21 Nov 2010 - 15:17

Je recherche une version DVD du ballet pour faire plaisir à ma sœur qui aime beaucoup cette musique que je lui ai imposé ai fait découvrir,
frère Lulu ou un(e) autre amateur(trice) de ballet aurait une version à me conseiller?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29158
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Dim 21 Nov 2010 - 15:29

Jaky a écrit:
Je recherche une version DVD du ballet pour faire plaisir à ma sœur qui aime beaucoup cette musique que je lui ai imposé ai fait découvrir,
frère Lulu ou un(e) autre amateur(trice) de ballet aurait une version à me conseiller?

Frère lulu elle va te répondre : Casse-noisette Mr. Green

Sinon moi aussi ça m'interesse. J'ai cherché une version visionable entièrement sur le tube (pour acheter ensuite), mais j'ai trouvé que des extraits.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Dim 21 Nov 2010 - 16:32


Il y a le grand stantard de Noureyev, difficile de se tromper avec cette cette version de l'ONP :

http://www.amazon.fr/Rudolf-Nureyevs-Juliette-Ballet

Ou ailleurs bien sûr, Amazon est cher sur ce coup! Wink

(Ce que j'aime bien c'est qu'Amazon me rappelle que je l'ai acheté en 2002, le web a vraiment des grandes oreilles) albino

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9408
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Dim 21 Nov 2010 - 16:45

Et hop! La commande est passée! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mar 1 Mar 2011 - 23:29

guimix a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Référence pour l'intégrale du ballet à mon avis:

Bolchoï / Rojdestvenski (Melodiya 1959)



L'évidence stylistique: gestion parfaite de la narration et du drame, avec une superbe mise en valeur des transitions et beaucoup de rythme. Une version incontestablement chorégraphique, qui sent la vie et la sueur.

A côté, Previn (EMI) ou Ozawa (DG), c'est Disneyland, presque vulgaire.
Ta description fait très envie. Very Happy

J'ai acheté l'intégrale des ballets par Rozhdestvensky acheter sur amazon


En ce moment j'écoute Roméo et Juliette, l'enregistrement date de 59(c'est le plus vieux), et pour l'époque le son est franchement bon mais en mono et si vous écoutez sur casque ça peut être gênant le souffle permanent. L'interprétation de Rozhdestvensky est ma fois excellente, très vive(je ne peux comparer qu'avec 1 autre version de la Danse des Chevaliers). Vu le prix de l'intégrale foncez!

guimix a écrit:
Je viens de finir l'écoute de Roméo et Juliette, et vraiment je crois que c'est LE chef d'œuvre de Prokofiev! Déjà son plus beau ballet c'est sûr, même si Cendrillon et La Fleur de Pierre ont leurs qualités.

edit : désolé pour le HS, disons que je me réserve ce post pour faire un compte rendu de l'intégrale Rozhdestvensky, sur un point de vue discographique bien sûr. Mais il faut que je fasse savoir au monde comme Proko c'est génial^^.

Roméo et Juliette : Comme je l'ai déjà dit, je n'ai pas de comparaison possible avec une autre version complète du ballet, mais l'interprétation est excellente, très nerveuse et intelligente, doux et subtil quand ça doit l'être, non vraiment il n'y a pas à hésiter on peut acheter les yeux fermés. A noté que l'enregistrement datant de 59, le son est en mono, ça peut gâcher le plaisir surtout qu'avec Rozhdestvensky les contrastes sont énorme alors parfois on monte le son parce qu'on entend pas trop et puis d'un coup paff dans l'oreille un cris de corde sortie de nul part^^ L'interprétation franchement je pense irréprochable mais le son peut gaver au bout d'un moment et on peut se tourner vers Prévin ou Ozawa dans ce cas.

Bon ben j'ai finalement opté pour l'interprétation d'Ozawa, et c'est sans regrets! Bien au contraire, le son est cette fois irréprochable, et l'interprétation magnifique. Au début, j'avais trouvé 1 ou 2 page un peu tiède par rapport à Rozhdestvensky, particulièrement dans le numéro 39 : I leave before parting/The last farewell, dans lequel ce dernier faisait me soulever mon cœur avec le thème de l'introduction. Mais en fait, la version Ozawa est mieux sous tout rapport, et on entend tout! Ce qui est est plus qu'essentiel dans ce merveilleux Roméo et Juliette dont la partition recèle de petits détails jouissifs à l'oreille.
Donc mon conseil sûr pour tous ceux qui veulent une bonne version garantie du ballet complet :
Là c'est sans hésiter, une interprétation et un son sans faille, et Ozawa est vraiment bon, dans les pages lyriques et tendres -Chez le Frère Laurence ou La Danse d'Amour de Roméo et Juliette par exemple- comme dans les pages sombres et dures -bien sûr la Danse des Chevaliers, mais aussi le Cortège de Tybalt ou les Funérailles de Juliettes-. Faites moi confiance, ça vient d'un pur fan de Prokofiev et d'un encore plus pur fan de Roméo et Juliette. Je vais aussi me procurer la version Prévin dont on dit beaucoup de bien pour comparer avec Ozawa, je viendrai donner mes impressions ici.
Pour Cendrillon, le coffret Rozhdestvensky avait aussi des problèmes techniques et j'ai choisi de me tourner vers Michail Jurowski :

et je n'en suis pas déçu non plus, même si cette fois-ci, il y a quelques numéro, peut-être trois, que Rozhdestvensky avait mieux réussi. Mais globalement Jurowski a une bien meilleure lecture du ballet, et c'est un vrai plaisir. Sa Musique de Minuit est vraiment forte par exemple, très chargée, dense, presque oppressante c'est impressionnant.

Pour les autres ballets, La Fleur de Pierre, je garde Rozhdestvensky, le son comme l'interprétation sont excellent. Pour tous les autres aussi le chef russe fait très bien l'affaire, sauf pour Le Pas d'Acier, où encore une fois un problème de son vient gâcher le plaisir, et ce dans la meilleur scène, celle de l'Usine! On se tournera à nouveau vers Michail Jurowski :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mer 2 Mar 2011 - 9:51


J'ai la version d'Ozawa depuis longtemps, à sa parution sûrement, j'y reviens toujours, c'est très équilibré et quel son! J'ai aussi Gergiev/Kirov 1991 un bel enregistrement. j'écoute les deux principalement, et le DVD de l'ONP pour avoir le spectacle complet. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounou
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mer 2 Mar 2011 - 13:23

Pelléas a écrit:

J'ai la version d'Ozawa depuis longtemps, à sa parution sûrement, j'y reviens toujours, c'est très équilibré et quel son! J'ai aussi Gergiev/Kirov 1991 un bel enregistrement. j'écoute les deux principalement, et le DVD de l'ONP pour avoir le spectacle complet. Wink

La plus belle version occidentale est à mes oreilles celle de Maazel à Cleveland. L'américain a tout compris de cette musique, qui est avant tout un ballet avant d'être purement symphonique. Ozawa et Prévin très beau, mais il manque ce côté grinçant, humoristique, que Maazel a parfaitement cerné.

Côté russe, Gergiev est indispensable. Certes il y a quelques imperfections, le kirov n'est pas Boston ou Cleveland, mais il règne une atmosphère fin du monde, lugubre, propre aux couleurs sombres des orchestres russes. Superbe !

Evitez Salonen à Berlin, il ne se passe rien (je pense que l'orchestre n'a pas compris cette musique).
Et j'aimerais bcp écouter la version d'Ancerl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bazil Zoofari
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 47
Localisation : Devant vous!
Date d'inscription : 31/12/2011

MessageSujet: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 29 Déc 2012 - 16:13

J'ai opté pour Maazel - Cleveland; Ozawa - Boston est aussi bien mais moins "punchy". Je ne connais pas les versions 'à la russe'...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 29 Déc 2012 - 16:28

Pour Romeo, je n'ai que Prévin, que j'aime bien. J'aimerais bien acquérir Rozhdestvensky mais j'attends que l'intégrale Melodiya redescende à un prix correct. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 29 Déc 2012 - 17:48

WoO a écrit:
Pour Romeo, je n'ai que Prévin, que j'aime bien. J'aimerais bien acquérir Rozhdestvensky mais j'attends que l'intégrale Melodiya redescende à un prix correct. Confused
Tu as raison d'attendre, mais d'ici là c'est un peu dommage de se contenter de Previn, que je trouve passablement ennuyeux, prônant la distanciation, avec un LSO pas très charmeur ni agile.

Pour répondre au message précédent, y a Gergiev (Philips) bien sûr parmi les bonnes versions à la russe.
Dirigé par un chef slave, y a Ashkenazy (Decca), mais qui livre plutôt une admirable interprétation de sythèse à la tête du Royal Philharmonic. Je ne misais pas lourd sur cette version, mais elle m'a conquis quand je l'ai découverte cette année. C'est très efficace, sensible, et superbement enregistré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bazil Zoofari
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 47
Localisation : Devant vous!
Date d'inscription : 31/12/2011

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Sam 29 Déc 2012 - 19:55

Je ne voulais pas être péjoratif en disant 'à la russe'; J'aime beaucoup Gergiev (Casse-noisette!!!)('') et Ashkenazy (symphonies de Sibélius, Rachmaninov, Scriabine).
Seulement, certaines de leurs directions sont trop "rêches" à mon goût...(Mravinsky dans Tchaïkovsky)....

('What the fuck ?!?')

Je tâcherai de dénicher Ashkenazy pour comparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mer 9 Oct 2013 - 22:42


 
Je réécoute ces extraits qu'enregistra Erich Leinsdorf avec le Boston Symphony Orchestra (RCA, 13 février 1967).
 
Rien que la prise de son, réalisée pendant la période Dynagroove de la firme américaine, est à tomber à la renverse !
 
Transparence, dynamique, relief, présence... Impressionnant.
 
Comparé à l'interprétation au fond assez classique (mais très cohérente) de Seiji Ozawa avec le même orchestre vingt ans plus tard, le chef autrichien montre ici beaucoup de caractère et exploite au forceps la palette dramatique. Quitte à ce que les nuances expressives s'estompent et que les plans intermédiaires, les voix médianes, tendent à s'infatuer, et à saturer le message.
 
Cette sollicitation peut sembler excessive, mais dans le genre spectaculaire, on n'a guère fait mieux pour qui souhaite en prendre plein les oreilles.
 
Toujours avec la phalange bostonienne, captée par RCA (13-17 février 1957), on n'oubliera pas les extraits précédemment gravés par Charles Munch dont la fougue et l'ardeur lyrique illustrent avec flamme le destin des amants de Vérone.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mer 9 Oct 2013 - 22:43

raf21, le 19 février 2008, a écrit:

J'ai ce disque :
 
http://www.amazon.fr/Prokofiev-Juliette-Suites-Moussorgsky-Chauve/dp/B0000057KM
 
Pour un disque d'Antal Dorati on va dire que c'est bien,  Mr. Green
 
 
bedo La vacherie tombe à l'eau : certes Dorati est un excellent chef, mais ici il ne dirige que le complément de progamme (Nuit sur le Mont Chauve) et non les extraits de Roméo et Juliette, interprétés par Stanislaw Skrowaczewski.
 
 
 
 
Jorge, le 19 février 2008, a écrit:


Le "mélomaniac" d'Amazon conseille Chung et le Concertgebouw pour l'instrumental et Gergiev pour l'intégrale. Dois-je suivre ses éminents conseils?
 
 
Oh non, il est gâteux et à moitié sourd... Mr.Red
 
Pour ma part, je ne connais à vrai dire aucune mauvaise version du ballet intégral, même si je ne situerais pas Previn parmi les prioritaires.
 
Depuis que je l'ai découvert, je conseillerais l'enregistrement de Vladimir Ashkenazy (Decca) pour une première approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 10 Oct 2013 - 9:45

Pourquoi chercher midi à quatorze heures ? Deux intégrales dominent, à mon avis, largement le marché : Gergiev, assez rude, aux couleurs sombres et aux attaques sèches et Maazel, plus occidentalisé mais délivrant des alliages de timbres magiques. Quant aux extraits : aucun intérêt puisque ces deux intégrales sont vendues à prix éco :

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 10 Oct 2013 - 14:54

hugo75 a écrit:
Pourquoi chercher midi à quatorze heures ? Deux intégrales dominent, à mon avis, largement le marché
Quand on aime une oeuvre, il est assez rare de se contenter de deux versions... non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29158
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 10 Oct 2013 - 15:06

Xavier a écrit:
hugo75 a écrit:
Pourquoi chercher midi à quatorze heures ? Deux intégrales dominent, à mon avis, largement le marché
Quand on aime une oeuvre, il est assez rare de se contenter de deux versions... non?
Il y a des tonnes d'œuvre que j'aime où j'ai 1 seule version ... et heureusement pour mon porte-monnaie ... et la place dans mon appart !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 10 Oct 2013 - 16:24

Certes moi aussi... souvent aussi parce qu'il n'y a qu'une version!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 10 Oct 2013 - 17:20

Xavier a écrit:
hugo75 a écrit:
Pourquoi chercher midi à quatorze heures ? Deux intégrales dominent, à mon avis, largement le marché
Quand on aime une oeuvre, il est assez rare de se contenter de deux versions... non?
Je m'adressais surtout à ceux qui souhaitaient découvrir l'œuvre.

Sinon, pour l'avoir entendu en concert là dedans, je peux vous dire que Vasily Petrenko y est formidable et qu'il doit enregistrer l'intégrale pour Pentatone ou Ondine. Mais il ne savait pas encore pour quel label "because of the collapse of EMI" pour reprendre son expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 10 Oct 2013 - 20:48

Les extraits de Leinsdorf à Boston sont disponibles dans un coffret tout Proko-Leinsdorf que RCA édite à mini-prix. Vrai, la prise de son est d'un spectaculaire achevé. Inclus dans ce coffret: symphonies 2,3,5,6, concertos pour piano (tous ) avec John Browning et concertos pour violon avec Friedman et Perlman.

Dommage que Leinsdrof n'ait pas enregistré les symphonies 1,4,7. Ce coffret serait une référence.

R et J par Edo de Waart et le Philharmonique de Rotterdam: 44 minutes d' extraits. Une bonne lecture de concert, polie et qui ne casse pas la baraque. J'aime bien, mais il y a mieux, notamment Leinsdorf et Chung, déjà cités.

J'aime bien l'intégrale de Mogrelia sur Naxos. C'est un peu fruste, mais très engagé. Comme je ne connais ni Ashkenazy, ni Maazel ou Gergiev, j'ai de belles découvertes devant moi!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 26 Déc 2013 - 21:24

John Pritchard, Orchestre philharmonique de Londres

(cfp, 1-3 décembre 1975)

Un petit coup de projecteur sur cette anthologie pas très connue.
Ca fait partie des enregistrements de très bonne facture que ce chef anglais réalisa pour le label Classics for pleasure (une collection subventionnée par l'industrie du tabac, très populaire dans les années 1970, qui vendit des microsillons par centaine de milliers et fit même remporter un disque d'or au London Philharmonic).
Bien sûr, quand on a entendu le Boston Symphony Orchestra, le Cleveland Orchestra, ou le Berliner Philharmoniker dans ces pages, on pourra regretter que la phalange londonienne patine un peu dans Tybalt croise le fer avec Mercutio, qu'elle s'avère un peu lourde dans les fanfares de l'Interlude.
Néanmoins, la palette instrumentale est fort séduisante et savoureuse, -les bois particulièrement, si attendrissants dans le postlude de l'ultime tableau au tombeau.
L'attrait de ce témoignage réside surtout dans la profonde empathie que Pritchard nous fait partager envers situations et personnages, débusquant maintes tournures expressives qui distillent avec des soins d'artisan l'émotion de la Danse des chevaliers ou de la Scène du balcon, et cisèlent en orfèvre la gavotte du Départ des invités.
Une découverte chaleureusement conseillée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 683
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Ven 27 Déc 2013 - 13:42

Comme d'autres, je me suis arrêté à l'enregistrement de Lorin Maazel, en LP puis en CD, pour la version intégrale.
Pourtant, on a l'embarras du choix, beaucoup d'excellentes interprétations sont disponibles que l'on cherche le ballet intégral, un large choix d'extraits ou les suites d'orchestre.

Je regrette que Sony qui a récemment réédité pas mal d'enregistrements RCA de Charles Munch n'y ait pas ajouté la matière du LP d'extraits qu'il avait enregistrée dans les années cinquante. Il est vrai que Sony propose la totalité des enregistrements RCA d'Erich Leinsdorf dans des conditions techniques et financières intéressantes. Les extraits du Romeo et Juliette de Prokofiev étaient, me semble-t-il, un des chevaux de bataille de Leinsdorf et son disque d'extraits avait été précédemment réédité par Testament :




En ce qui concerne les suites, je suggère de chercher un CD Denon qui regroupe les trois suites (la troisième est très rarement donnée) dans l'interprétation de Stanislaw Skrowaczewski, un "spécialiste" pourrait-on dire de cette musique puisqu'il a précédemment enregistré les 1ere et 2ème suite pour Mercury et la 2ème suite pour Vox :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 53
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Ven 27 Déc 2013 - 20:38

Très belle version également pour l'intégrale du ballet : Ashkenazy et le Royal philh Orchestra.
Très très grosse prise de son, qui n'a rien à envier à celle dont jouit Maazel à Cleveland.
Il avait aussi fait un super Cendrillon (avec Cleveland).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Dim 9 Mar 2014 - 1:59

Georg Solti, Orchestre symphonique de Chicago

(Decca, mai 1982)

Surprised Interprétation absolument splendide : sensibilité, caractère, poésie, lyrisme, émotion, virtuosité, panache... Tout est là !

Et quelle prise de son !

Ce solo d'orgue de la Scène au balcon : le plus troublant que j'aie entendu !

Hélas, Solti ne grava que ces trois quarts d'heure d'extraits... Dommage car on tenait bien les ingrédients parfaits pour un enregistrement du ballet complet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Lun 10 Nov 2014 - 23:35

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Serge Prokofiev (1891-1953) :

Roméo et Juliette, suites du ballet Op. 64 bis et ter

= Stanislav Skrowaczewski, Orchestre symphonique de Minneapolis

(Mercury, avril 1962)



C'est toujours un grand plaisir de réentendre cette version, d'une exemplaire netteté rythmique, mais surtout très ciselée, d'une grande finesse de compréhension et de restitution -bravo aussi à cette orchestre qui, ne comptant pas parmi les big five du continent, s'en tire avec tous les honneurs.
Par exemple, la marche funèbre de la Mort de Tybalt, implacablement articulée, et où les cuivres (par la couleur, le phrasé) réalisent un travail très émouvant.
Ecoutez aussi la gracile élégance du hautboïste au début de la Danse populaire, esquissée sur les pointes...
Bref voilà réconciliés la vocation chorégraphique et le potentiel émotionnel, cela sous les révélateurs micros de la firme américaine, qui nous restituent grandeur nature ces épisodes du drame -et nous font regretter de ne point disposer du ballet intégral sous les mêmes auspices !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Ven 15 Avr 2016 - 9:39

Mélomaniac a écrit:
Georg Solti, Orchestre symphonique de Chicago

(Decca, mai 1982)

Surprised Interprétation absolument splendide : sensibilité, caractère, poésie, lyrisme, émotion, virtuosité, panache... Tout est là !

Et quelle prise de son !

Ce solo d'orgue de la Scène au balcon : le plus troublant que j'aie entendu !

Hélas, Solti ne grava que ces trois quarts d'heure d'extraits... Dommage car on tenait bien les ingrédients parfaits pour un enregistrement du ballet complet.



Repêché du côté de la Playlist :

André a écrit:
Superbes extraits du ballet de Prokofiev. Solti et l'orchestre de Chicago sont beaucoup plus classiques et tendres que je n'anticipais. Dans les scènes de foule, de combat ou de fête l'orchestre s'en donne à coeur joie.

Mais je crois que Solti était aussi, et contrairement à ce qu'on met souvent trop en avant (un panache par trop extérieur ?), un chef qui savait phraser, chanter amoureusement et avec une intuitivité animale du "sentiment" (sans mièvrerie, surtout).
Je crois que c'est un peu fait pour ; et, de fait, dans cet exercice, je crois que chef et phalange n'avaient pas beaucoup de concurrent à l'époque (et pas forcément tellement plus aujourd'hui, d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 6 Oct 2016 - 16:24

Ludovyk a écrit:

Jaky a écrit:
Ludovyk a écrit:
Jaky a écrit:
Mravinsky tout de même, pour les couleurs du Léningrad pour une suite seulement avec des extrait de casse-noisette.

Comment est le son de ce disque ?? J'ai eu l'opportunité d'entendre Mravinsky en direct, c'était en 1982; il dirigeait cette Suite... je me souviens du crescendo du début des Montaigus et Capulets, brutal...
Je n'avais pas vu  Embarassed Le son est excellent mais c'est un live de Leningrad (à l'époque) en plein décembre donc quelques toux mais discrètes. Le début est assez brutal mais ensuite c'est très envoûtant et vivant.

C'est vrai qu'elle décape cette version.

"Brutal", le mot n'est pas faux, en tout cas très rapide. La Danse des chevaliers est déjà bien pressée mais ça fonctionne encore très bien en fait. Par contre, j'ai un peu de mal à m'habituer à la Danse des jeunes filles aux fleurs qui me semble aller deux fois plus vite que dans d'autres versions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Mer 26 Avr 2017 - 17:12

Polyeucte a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:

Non. tutut

Il y a des moments de flottement tout au long du ballet. Et Prokofiev, tout surdoué qu'il soit, n'a pas l'inspiration fulgurante et visionnaire de Wagner.

"Inspiration fulgurante et visionnaire"... tu fais référence aux Maîtres là?? Tu es sûr? Mr.Red
Sinon le ballet, faut le voir mis en scène... il n'y a pas vraiment de temps mort je trouve justement!
Il y a forcément les moments de "dialogue" où la tension retombe à l'écoute seule. Mais en scène ça marche parfaitement!

La production de l'Opéra de Paris est assez magnifique je trouve :


Pour ma part je recommande plutôt la production londonienne de MacMillan : beaucoup moins rigide et premier degré, avec des moments de grâce extraordinaires (la danse de Roméo avec le corps sans vie de Juliette…). Pour couronner le tout, la soirée filmée est avec Tamara Rojo, la danseuse la plus expressive (même facialement) que je puisse nommer – une des rares à être aussi une réelle actrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   Jeu 11 Mai 2017 - 9:19

DavidLeMarrec a écrit:
Pour ma part je recommande plutôt la production londonienne de MacMillan : beaucoup moins rigide et premier degré, avec des moments de grâce extraordinaires (la danse de Roméo avec le corps sans vie de Juliette…). Pour couronner le tout, la soirée filmée est avec Tamara Rojo, la danseuse la plus expressive (même facialement) que je puisse nommer – une des rares à être aussi une réelle actrice.



Oui, une version merveilleuse et je plussoie aussi le(s) talent(s) remarquable(s) de Rojo. Orchestre excellent et mise en scène classique sans être quelconque : jolis jeux de lumières notamment, discrets mais évocateurs. Acosta, me convainc moins, je ne le trouve pas exempt d'un fifrelin de lourdeur mais dans l'ensemble, c'est une référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prokofiev: Roméo et Juliette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prokofiev: Roméo et Juliette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prokofiev: Roméo et Juliette
» Roméo et Juliette ( Gounod )
» Gounod-Roméo et Juliette
» Romeo et Juliette de Gounod
» Aimez-vous Roméo et Juliette de Berlioz ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: