Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Wagner - Tristan et Isolde

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 19 Fév 2008 - 23:04

Comme il n'y a pas de sujet sur Tristan, je signale ici que je l'ai écouté intégralement aussi. Le moins qu'on puisse dire est que ça prend aux tripes, de bout en bout, et qu'à la fin de l'acte III, j'étais ému comme rarement. L'impression de panique, de tension implacable (merci Böhm) prend à la gorge et ne m'a plus lâché Mon attention a bien faibli à quelques passages, mais dans l'ensemble, il y a peu d'oeuvres aussi longues qui peuvent s'être targuées de m'avoir "pris" ainsi.

Enfin, c'est une merveilleuse découverte, qui m'ouvre la porte au monde de l'opéra et me prouve que mon oreille est décidément bien moins bornée que je ne le craignais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 19 Fév 2008 - 23:15

cheers

Une fois de plus, tu m'épates... Tu entres dans Tristan comme ça, sans préambule ?!

Je sais bien que je suis un garçon un peu laborieux, mais avant d'entrer dedans et de l'écouter en entier, il m'a fallu... longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 19 Fév 2008 - 23:17

J'en avais assez de tourner autour sans oser y aller, alors hop, je me suis enfermé à clé, j'ai pris mon casque, le livret, et j'ai écouté, presque tout d'une traite.

Pareil pour Parsifal d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 19 Fév 2008 - 23:19

Tu es fou. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 19 Fév 2008 - 23:20

Mais ça a marché ! alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9794
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 19 Fév 2008 - 23:41

Les deux de rang, faut le faire viking

C'est aussi par Tristan que je suis entré dans Wagner mais pour Parsifal j'ai encore des ennuis à aimer complètement déjà je ne comprends pas l'histoire avec Parsifal qui trouve le Graal mais il est dans un château où tout le monde sait où est le Graal donc il ne le trouve pas et comme il est comme moi il s'en va parce qu'il ne comprend rien et ensuite il se bat contre un magicien et des filles fleurs on se demande bien pourquoi arrive Kundry qui veut le séduire pour qu'il devienne comme Amfortas mais il veut pas et ensuite il se paume dans la nature avant de retrouver le chemin et on sait pas pourquoi il se paume et d'ailleurs je suis sûr que Montsalvat c'est fléché de partout il est nul ce Parsifal et alors Kundry lui lave les pieds et il trouve le Graal qu'il avait déjà trouvé et là tout le monde est content parce qu'il prend la place d'Amfortas qui en avait marre.


Dernière édition par Morloch le Mar 19 Fév 2008 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 19 Fév 2008 - 23:44

pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu SP
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 40
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 20 Fév 2008 - 0:02

Le problème, c'est que c'est avec ce genre de scenar improbable qu'on arrive à faire généralement des enfilades géantes. study geek


Mais bon, il n'y a pas que chez Wagner, puisque si je ne m'abuse, on a maintenant des sites à part entière pour certaines phrases. Mr.Red


Me demande si je devrais pas en lancer un sur "Erlösung dem Erlöser", ça m'intrigue ce truc.
compress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 1:16

Spiritus a écrit:
Comme il n'y a pas de sujet sur Tristan

... il fallait y remédier! Very Happy

Spiritus a écrit:
Le moins qu'on puisse dire est que ça prend aux tripes, de bout en bout, et qu'à la fin de l'acte III, j'étais ému comme rarement. L'impression de panique, de tension implacable (merci Böhm) prend à la gorge et ne m'a plus lâché Mon attention a bien faibli à quelques passages, mais dans l'ensemble, il y a peu d'oeuvres aussi longues qui peuvent s'être targuées de m'avoir "pris" ainsi.

Enfin, c'est une merveilleuse découverte, qui m'ouvre la porte au monde de l'opéra et me prouve que mon oreille est décidément bien moins bornée que je ne le craignais...

Et je pense que la Tétralogie risque de te plaire encore davantage!

Tu as écouté avec le livret je suppose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Falstaff
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Localisation : Genf
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 3:19

Spiritus a écrit:
Enfin, c'est une merveilleuse découverte, qui m'ouvre la porte au monde de l'opéra et me prouve que mon oreille est décidément bien moins bornée que je ne le craignais...

Même constat, ça fait vraiment plaisir d'arriver à aimer une oeuvre comme Tristan dès la première écoute... Il y a encore 3 mois je n'y serais pas arrivé.
Il faut dire que vers Noël, sentant que ça ne pouvait plus durer (d’écouter Otello en boucle) j'ai fait quelque chose de bizarre... J'ai prit Wozzeck et je l'ai écouté jusqu'a ce que ça rentre. Maintenant Wagner c'est aussi accessible que du Beatles.

Donc pour en revenir à Tristan (Böhm)… Sans aucun doute un des plus importants chocs musicaux de ma vie. (C’est rare que je ne puisse plus me passer d’une œuvre de 3h40 au point de l’écouter au moins une fois par jour, pendant plus d’une semaine.)

Donc dès le prélude, stupeur ! « Attendez, c’est le même monsieur qui a composé Lohengrin ? Vous êtes certains ? » Avec cette intro, j’ai l’impression que Wagner s’est propulsé à des années lumières de ses concurrents, qu’il a repoussé pas mal de barrières et puis surtout j’ai eu comme rarement le sentiment d’écouter une page très importante de l’histoire de la musique… J’exagère peut-être (et puis j’y connais rien) mais vraiment, wouahouuuuuu !!
cheers
Acte 1 : J’ai tout de suite accroché, sans temps morts, atmosphère superbement pausée par le chant du matelot, et hop on rentre directement dans l’intrigue (d’ailleurs mes cours de première me sont revenus tout d’un coup) J’adore ça chez Wagner, cette façon de nous lancer dans une histoire en marche, sans intro à la Verdi par exemple. Et puis ce déploiement de leitmotivs, tous plus géniaux les uns que les autres… L’intensité dramatique atteint des sommets avec le dialogue Tristan-Isolde. Et tout retombe pour repartir 100x plus fort sur le final, ou tout se mélange. C’est merveilleux, j’en avais les larmes aux yeux. (Et puis le passage du bateau a toujours été mon préféré de l’histoire)

Le 2ème acte est celui qui m’a fait le moins d’effet lors de la première écoute. J’étais peut-être moins attentif, et puis les dialogues étant très longs j’ai du perdre un peu le fil avec le livret… (Je comprends très mal l’allemand, contrairement à l’italien) le duo Isolde-Tristan est incroyable. La musique se contorsionne pour suivre la passion qui tourmente les protagonistes. Passant de l’amour le plus fou au désespoir absolu colors . Et cette intensité qui monte qui monte, « et là c’est le drame ». C’est très expressif, les émotions sont palpables, si vous voyez ce que je veux dire… Mais je n’ai pas encore réussi à le mémoriser convenablement, contrairement aux autres. Ca viendra.

L’acte 3 est peut-être mon préféré. Le réveil de Tristan, la joie de Kurwenal et le crescendo de Tristan jusqu'à la mort. J’étais littéralement scotché, l’arrivée du bateau est d’une beauté, j’ai eu ce passage dans ma tête durant les 3 jours qui ont suivit… La mort de Kurwenal est touchante et ce fameux Liebestod : bouleversant… Je ne m’en suis pas encore remit. Sad

Je ne sais pas ce qui est arrivé dans la vie de Wagner pour arriver à un tel chef d’œuvre d’intensité tout en évoluant autant son style… Mais ce qui est certain c’est que je peux dire sans exagérer que Tristan und Isolde est la chose la plus parfaite que j’ai pu entendre jusqu'à présent. I love you

Prochainement Der Ring (Solti)

(Il faut me bannir des topics opéra, cette musique me touche tellement que je me sens obligé de me répandre avec des critiques dégoulinantes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 3:31

John Falstaff a écrit:

Donc dès le prélude, stupeur ! « Attendez, c’est le même monsieur qui a composé Lohengrin ? Vous êtes certains ? » Avec cette intro, j’ai l’impression que Wagner s’est propulsé à des années lumières de ses concurrents

Genre qui? Laughing

John Falstaff a écrit:
(Il faut me bannir des topics opéra, cette musique me touche tellement que je me sens obligé de me répandre avec des critiques dégoulinantes)

Au contraire, c'est très agréable de lire ce genre de messages!
Tu vas voir, à la longue, l'acte 2 va t'hypnotiser. (mais peut-être davantage avec une autre version que Böhm, qui est meilleur dans les 2 autres actes à mon avis, il ne prend pas beaucoup le temps ici, et puis Nilsson en amoureuse éperdue... bref, ça reste assez froid de ce côté-là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Falstaff
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Localisation : Genf
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 3:53

Xavier a écrit:
Genre qui? Laughing

Eh bien Verdi venait de finir la Trilogie et la première version de Simon Boccanegra si je ne me trompe pas. Bizet lui, en était aux pécheurs et Gounod à Faust. Ca ne veut pas dire que je les trouve moins bons, mais seulement que maintenant je les verrais d'un autre oeil...

Par contre ça me montre également que Verdi malgré ce qu'on m'a toujours dit a su garder un style très personnel jusqu'a la fin, même si effectivement Otello semble plutôt inspiré (pour le meilleur). Mais tout de même savoir garder son style quand on a un « adversaire » aussi doué... Ca ne doit pas être évident.

Xavier a écrit:
Tu vas voir, à la longue, l'acte 2 va t'hypnotiser. (mais peut-être davantage avec une autre version que Böhm, qui est meilleur dans les 2 autres actes à mon avis, il ne prend pas beaucoup le temps ici, et puis Nilsson en amoureuse éperdue... bref, ça reste assez froid de ce côté-là)

C'est intéressant parce que à la première écoute c'est surtout Windgassen qui m'a fait un très fort effet. Je n'avais pas trop accroché à la voix de Nilsson. Enfin maintenant je suis habitué mais sur le coup je n'étais pas réellement convaincu. Mais je fais du HS. silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 9:25

Beau commentaire, sir John ! Very Happy

C'est un plaisir de lire ces fraîches impressions... Surtout lorsqu'elles sont si justes.

John Falstaff a écrit:
Il faut dire que vers Noël, sentant que ça ne pouvait plus durer (d’écouter Otello en boucle) j'ai fait quelque chose de bizarre... J'ai prit Wozzeck et je l'ai écouté jusqu'a ce que ça rentre. Maintenant Wagner c'est aussi accessible que du Beatles.
Tiens, amusant, nous avons eu la même médication. J'ai fait la même chose pour me mettre au contemporain : deux heures par jour pendant six mois, jusqu'à ce que ça devienne un peu familier et que je commence à prendre des repères. Dans le lot, il y a forcément eu des choses qui m'ont parlé, et c'était gagné.
C'est ainsi que via Boulez, j'ai enfin pu attaquer Debussy de front, avec bien moins de difficultés. [Ce qui rend toujours malade Xavier...]


Citation :
Donc pour en revenir à Tristan (Böhm)… Sans aucun doute un des plus importants chocs musicaux de ma vie. (C’est rare que je ne puisse plus me passer d’une œuvre de 3h40 au point de l’écouter au moins une fois par jour, pendant plus d’une semaine.)
Shocked
Ahouiquandmême.


A propos de ce que tu dis de Verdi et des autres Gounod, leur ambition n'était pas avant tout d'être novateurs, aussi leur style n'a pas eu besoin d'évoluer aussi radicalement (quoique, entre Aida et Falstaff...). Ils s'inscrivent dans une continuité et n'ont pas eu de mécènes pour souvenir leurs caprices créateurs.

La concurrence Verdi / Wagner existait seulement chez leurs disciples et surtout leurs spectateurs. Verdi s'est fâché au mauvais moment avec l'un des meilleurs chefs de la péninsule, qui s'est dévoué tout entier à Wagner (oui, Xavier, on sait, il a vu la lumière).

Dans les faits, il y a assez peu de points communs, même si on peut toujours identifier un motif ici ou là.


Citation :
Acte 1 : J’ai tout de suite accroché, sans temps morts, atmosphère superbement pausée par le chant du matelot, et hop on rentre directement dans l’intrigue (d’ailleurs mes cours de première me sont revenus tout d’un coup)
Ah tiens. Ce n'est pas en terminale qu'on étudiait Béroul ? Mais c'est peut-être autre chose...


Citation :
J’adore ça chez Wagner, cette façon de nous lancer dans une histoire en marche, sans intro à la Verdi par exemple.
Ouais, bon. Enfin.

C'est pas pour dire, mais les interventions de Verdi dans ses livrets sont autrement plus claivoyantes que chez le père Wagner...


Citation :
Et puis ce déploiement de leitmotivs, tous plus géniaux les uns que les autres…
Un leitmotiv peut être génial ? Oui, certains sont très bien pensés, mais c'est surtout leur usage ensuite qui fait leur intérêt, non ?

A part quelques-uns qui sont des chefs-d'oeuvre d'évidence et de raffinement en eux-mêmes, comme le thème héroïque de Siegfried.


Citation :
Je ne sais pas ce qui est arrivé dans la vie de Wagner

Dans la vie de Wagner ? Tout en se faisant héberger par son mécène, il lui piquait sa femme...

Ouais, c'était un brave type, Wagner, il a planté dans le dos tous ceux qui l'ont aidé (Bülow, Wesendonck, Meyerbeer...).


Citation :
pour arriver à un tel chef d’œuvre d’intensité tout en évoluant autant son style… Mais ce qui est certain c’est que je peux dire sans exagérer que Tristan und Isolde est la chose la plus parfaite que j’ai pu entendre jusqu'à présent. I love you
Il y a des chances ! bounce

C'est étrange, parce que je ne me sens pas du tout proche de l'esprit de Wagner, et pourtant j'écoute plus souvent Tristan que d'autres oeuvres bien plus proches de mes goûts. Tellement fascinant ce Wagner du diable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9794
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 9:59

2 nouveaux convertis en moins d'une semaine bounce

Qui est le chef qui a vu la lumière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 10:09

Morloch a écrit:
2 nouveaux convertis en moins d'une semaine bounce
Oui, et des violents ! Shocked

Moi, ce qui me ravit le plus, c'est qu'on pourrit un fil Tristan avec des éloges HS de Verdi. Enfin un peu de justice immanente !


Citation :
Qui est le chef qui a vu la lumière ?
Là, à l'instant, je mange son nom - et je n'ai pas le temps de vérifier pour la raison que tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 10:42

Xavier a écrit:

Tu as écouté avec le livret je suppose?

Oui tout à fait. Very Happy

Superbes impressions, sir John !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 13:10

John Falstaff a écrit:
Xavier a écrit:
Genre qui? Laughing

Eh bien Verdi

pété de rire





Pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 13:41

Je vois qu'on est plusieurs à avoir été envoutés par cette musique.
Wagner c'est pour moi aussi une révélation, un choc musical et artistique extraordinaire.
Je dois dire que personnellement c'est le Ring qui me fascine le plus (Avec l'idylle dans l'acte 2 Tristan + les préludes et l'acte 3).A l l'heure actuelle c'est mon oeuvre préférée tous genres et toutes musiques confondues. C'est d'une richesse, d'une beauté, d'une portée incroyable ! Et je me réjouis d'avance de savoir que j'ai une vie devant moi pour approfondir, décoder, comprendre mieux ces chefs d'oeuvres.
J'ai investi récement dans la version Solti et elle me ravit. Ca fait 10 jours que je suis sur l'or du Rhin et j'arrive pas à en sortir. Je me suis fais une première écoute juste pour le plaisir, sans relire le livret (que je connais déjà). Vocalement, je trouve ça très bon avec quelques petites réserves par moment genre Fricka et orchestralement je prends mon pied mais alors c'est quelque chose !
Et après je reprends scènes par scènes avec le livret...Quel plaisir de découvrir de nouveaux détails, de mieux comprendre la relation Livret/Musique, les leitmotivs.
De toute façon j'essairai de faire un petit bilan sur ce coffret en le rapprochant de la version DVD Barenboim/Kupfer que j'ai déjà.

En tout cas ça fait plaisir de voir des gens se lancer dans l'aventure avec autant d'enthousiasme !

Spiritus, tu connais pas encore le Ring ????Shocked
Tu vas pas t'en remettre !!! Enfin j'espère pour toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 14:02

Moi, je ne conseillerais à personne de commencer du Wagner avec le livret...parce que personnellement, la première fois que j'ai écouté Tristan, j'ai trouvé le texte tellement bête que je n'arrivais plus à me concentrer sur la musique et c'est pire pour le Ring...

cette nouvelle diatribe fera-t-elle enfin réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 14:17

Décidément, c'est la période, moi aussi je l'ai découvert il y a quelques jours Very Happy

Je ne m'étendrai certainement pas autant ni aussi bien que Spiritus, John et Niko, mais je vais tenter de dire un peu mes impression si c'est possible...
Donc pour moi ça n'a pas vraiment été un choc, mais tout de même une découverte géniale, puisque j'avais déjà tenté de l'écouter il y a près d'un an, et juste après le Vaisseau, ça ne m'avait pas trop branché. L'écriture n'est plus du tout la même et rien que le début je l'avais trouvé long et sirupeux. Alors j'ai fait un peu le parcours inverse : j'ai commencé le Ring juste après, et étant maintenant habitué au style de Wagner, revenir à Tristan et le découvrir enfin a été un vrai plaisir. Je pense même que je le préfère au Ring (pour l'instant, je ne l'ai pas fini non plus...).
Tout l'acte I est superbe, le final garde complètement en haleine et on n'a d'autre choix que de continuer avec le sublime acte II, mon préféré, où la tension monte durant tout le duo pour se finir en apothéose, comme sait si bien le faire Wagner. J'ai trouvé le début de l'acte III assez long, avec la chanson du pâtre qui m'agace très rapidement, mais les tirades de Tristan passent finalement comme une lettre à la poste. La fin, bien que très frustrante, est par contre géniale, surtout avec le monologue d'Isolde (que je connaissais avant grâce à la merveilleuse Waltraud, c'est ce qui m'a d'ailleurs donné envie de retourner à cet opéra).
Sans pouvoir l'expliquer, j'ai tout de suite préféré le personnage d'Isolde, duquel je me sentais étrangement proche, à celui de Tristan qui m'énerve un peu. Ca explique certainement pourquoi je préfère l'acte I, plus centré sur Isolde, et l'acte II où ils sont réunis à l'acte III avec Tistan seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Falstaff
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Localisation : Genf
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Jeu 21 Fév 2008 - 16:59

DavidLeMarrec a écrit:
A propos de ce que tu dis de Verdi et des autres Gounod, leur ambition n'était pas avant tout d'être novateurs, aussi leur style n'a pas eu besoin d'évoluer aussi radicalement (quoique, entre Aida et Falstaff...).

C’est justement parce que leur ambition est totalement différente que mon amour pour leur musique ne va pas changer. De toute façon je ne pense pas que Verdi soit comparable à Wagner, ils font une musique tellement différente, qui procure d’ailleurs au spectateur d’autres sensations. Mais c’est bien de pouvoir se dire qu’au moment où Verdi compose Don CarloS, Wagner a créé Tristan. Pour moi l’évolution entre Aida et Falstaff porte un nom, Arrigo Boito.

DavidLeMarrec a écrit:
Ah tiens. Ce n'est pas en terminale qu'on étudiait Béroul ? Mais c'est peut-être autre chose...
Je suis suisse donc la première ça correspond à la dernière du Collège pour vous. Mais plus simplement c’est la première année du Lycée en suisse. (Qui en comporte 4) En gros la première chose que j’ai vue au lycée c’est Tristan et Yseut.

DavidLeMarrec a écrit:
C'est pas pour dire, mais les interventions de Verdi dans ses livrets sont autrement plus claivoyantes que chez le père Wagner...
Mais ce n’était pas une critique de Verdi, j’aime beaucoup son prologue du Trovatore ou la mise en place de l’intrigue dans Simon ou Don Carlo. Mais Verdi ne s’embête pas non plus, 3 Shakespeare, 2 Hugo etc… (D’autres sont affligeants par contre…) Mais j’aime beaucoup la façon qu’a Wagner de nous balancer dans la tourmente directement sans passer par des explications, même si cela entraîne plus tard dans l’opéra un résumé.

DavidLeMarrec a écrit:
Un leitmotiv peut être génial ? Oui, certains sont très bien pensés, mais c'est surtout leur usage ensuite qui fait leur intérêt, non ?
Pour qu’il puisse être réutilisé convenablement il faut déjà qu’à la base il exprime suffisamment bien ce qu’il va représenter tout au long de l’opéra. Et sur ce point c’est une grande réussite. Sans compter que ces thèmes sont plutôt accessibles, le spectateur y prend vite goût.

DavidLeMarrec a écrit:
Ouais, c'était un brave type, Wagner, il a planté dans le dos tous ceux qui l'ont aidé (Bülow, Wesendonck, Meyerbeer...).

Sympathique comme gars.

Scandaleux de parler de Verdi ici, désolé. Sans doute parce que Tristan marque un cap dans l’histoire de l’opéra…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 3:38

Xavier a écrit:
Et pour nous faire part de tes impressions sur l'oeuvre j'espère que tu n'oublieras pas d'alimenter le sujet général, assez vide pour l'instant. http://classik.forumactif.com/general-f1/wagner-tristan-et-isolde-t2369.htm
J'y compte bien vous y aurez le droit demain ou après demain si je commence trop tard Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 3:39

En fait il n'est pas vide du tout ce sujet, il y a des commentaires très intéressants même.
Mais 2 pages, c'est indigne de ce forum. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 3:45

Bon c'est décidé demain toute la journée sera consacrée à tristan et isolde : à force d'attendre je vais tout louper mes vacances...
Je l'écouterais plus d'une fois rambo et je compte bien alimenter le poste de mes impressions, d'idées saugrenues et de débats sans queue ni tête.
10 pages ce mois ci, nous atteindrons rambo
siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 28
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 11:19

J'avoue tout, je n'ai écouté aucun des opéras de Wagner en entier (faut dire que c'est long siffle ).
J'ai écouté de nombreux extraits de Tristan, et de la tétralogie, mais surtout de Tristan, et c'est ce qui m'interesse le plus je crois.
J'en ai étudié des extraits en cours de musique quand on faisait l'opéra, et vraiment j'ai trouvé ça super, en plus mon prof en à l'air fou alors ça m'a toujours intrigué (surtout quand il nous a raconté la chance de sa vie quand il est aller à Bayreuth I love you ), après avoir en plus lu les posts de ce fil, j'ai encore plus envie de l'écouter, alors je crois que c'est décidé, il faut que je me trouve à écouter ça. Je pense pas que je pourrais pendant ces vacances, mais à la rentrée je m'y mets sérieux, vous m'avez convaincu. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 11:46

Booboup a écrit:
J'avoue tout, je n'ai écouté aucun des opéras de Wagner en entier (faut dire que c'est long siffle ).
J'ai écouté de nombreux extraits de Tristan, et de la tétralogie, mais surtout de Tristan, et c'est ce qui m'interesse le plus je crois.
J'en ai étudié des extraits en cours de musique quand on faisait l'opéra, et vraiment j'ai trouvé ça super, en plus mon prof en à l'air fou alors ça m'a toujours intrigué (surtout quand il nous a raconté la chance de sa vie quand il est aller à Bayreuth I love you ), après avoir en plus lu les posts de ce fil, j'ai encore plus envie de l'écouter, alors je crois que c'est décidé, il faut que je me trouve à écouter ça. Je pense pas que je pourrais pendant ces vacances, mais à la rentrée je m'y mets sérieux, vous m'avez convaincu. Mr.Red
Tu en trouveras des enregistrements sur Musique Ouverte, ou cette merveille de Karajan I sur CSS, même si on n'entend pas tout l'orchestre (mais pour les prises de son confortables, on ne peut pas te les passer, c'est encore sous droits) :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2007/11/24/778 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 28
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 15:02

salut Je vais peut être m'y mettre plus tôt que prévu alors, m'enfin pas de suite nan plus faut savoir mettre de l'ordre, j'ai beaucoup de choses à écouter Mr.Red
Merci Daviiid!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 15:18

J'ai Böhm, je peux peut-être faire un geste quand je reviendrai sur Clermont... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booboup
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1036
Age : 28
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 15:59

Spiritus a écrit:
J'ai Böhm, je peux peut-être faire un geste quand je reviendrai sur Clermont... Very Happy

Ca dépend, ça pèse combien? hehe
Je vais peser le sac que tu m'as passer juste pour rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Lun 14 Juil 2008 - 16:01

Oh, ce n'est pas très lourd. Depuis quand un opéra de Wagner peut être lourd? hehe

Ne le pèse pas, tu vas casser ta balance. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 2:50

J'ai vraiment eu peur que le courant ne passe pas entre Wagner et moi... et j'ai vraiment appréhendé le fait de devoir l'avouer après tous ces témoignages conquis... Mais je dois dire qu'encore une fois vous allez entendre la même rengaine...

Je ne voulais vraiment pas rentrer dans l'univers wagnérien sans m'y préparer, aussi j'ai décidé auparavant de décortiquer les trois préludes pour en déceler les principaux leitmotiv et m'y accoutumer pour avoir de bons points de repères dans l'œuvre. Grâce à mon ami MP3directcut ce fut chose faite et j'ai passé en tout 2h00 sur l'étude de ces 3 préludes... (je me suis même amusé à faire l'accord de Tristan sur mon piano tout désaccordé hehe)

L'Acte I est vraiment celui avec lequel j'ai eu le plus de mal, il faut dire que les conditions n'étaient pas réunies pour me faire entrer dans l'œuvre : on regarde à côté la télé, il y a du passage derrière moi... bref peu d'intimité et puis il fait jour...
Mais la principale cause je pense c'est le suivi du livret.... très souvent je me perdais dans l'allemand et ne savait plus où j'en étais, je devais alors mettre en pause la musique, chercher phonétiquement où j'en étais, relire tout le passage que j'ai loupé jusqu'à la pause... et tout cela une vingtaine de fois au moins... pour dire que la dynamique de l'oeuvre en a pris un coup. J'ai pour ambition d'étudier un peu plus le livret ce soir avant ma prochaine réécoute (demain).
Enfin bien sûr j'étais loin d'être insensible à la véhémence d'Isolde voire sa hargne, puis tout en contraste sa passion pour Tristan (accompagné par des thèmes comme celui du motif du regard).
Ce qui m'a le plus marqué c'est justement la passion de l'orchestration de Wagner... jamais je n'avais entendu quelque chose d'aussi passionné, d'aussi "entraînant" dans le mouvement... peut-être R. Strauss s'en approche mais il ne l'égale vraiment pas... on est comme emporté, bref.

Je me demande encore Comment Wagner a fait pour m'hypnotiser pendant un duo de 30 minutes dans l'Acte II scratch ... C'est d'ailleurs là que je suis content d'avoir découverte l'oeuvre avec un CD, car je me mets à la place du metteur en scène qui doit retranscrire cette scène et je me dis que cela doit être très statique... je pense que l'image aurait empêché mon épanouissement ici. Et les "Prends garde" de Brangäne qui viennent se mêler au duo imperceptiblement... comme si nous même nous étions trop plongé dans la romance de Tristan et Isolde pour les entendre... très certainement le duo amoureux le plus "bouleversant " de mon existence à ce moment (il faut dire que je n'en connais pas beaucoup). C'est simple, cet acte II je l'ai écouté 2 fois Embarassed

L'Acte III m'a tout autant emballé : Tristan entre le désespoir et l'extase de revoir Isolde, jusqu'à l'emprise de visions hallucinatoires... ce thème du regard quand Tristan prononce tendrement et fébrilement le nom d'Isolde avant de mourir dans ses bras... puis bien sûr le final ; Isolde transfigurée, émerveillée, libérée...

Je ne pensais vraiment pas être aussi réceptif. C'est passer à une vitesse... Je dois avouer que mon pouls a plusieurs reprise s'est emballé et que j'ai eu cette petite sensation dans le nez et les yeux qui définit le stade pré lacrymale Smile

Après il ne faut pas s'emballer non plus, je n'ai pas été aussi réceptif de bout en bout non plus ; il y a eu des longueurs même si elles n'ont pas été suffisantes pour me faire décrocher. Ca reste quelque chose de tout à fait nouveau. En plus Wagner c'est du lourd... j'ai encore beaucoup de surface à gratter pour comprendre et m'épanouir complètement dans l'œuvre, je sens bien que mon écoute reste très superficielle : certains leitmotiv que j'ai reconnu mais que je n'ai pas su rattacher en témoignent.
je n'ai d'ailleurs pas encore grand chose à dire sur l'œuvre en elle même à part vous faire part de futiles impressions....

Enfin je m'imaginais déjà ce soir,me forcer à réécouter ce Tristan pour m'y attacher, mais là c'est tout le contraire, c'est l'envie qui me pousse à une deuxième écoute Smile. Je crois qu'une histoire d'amour est en train de naître pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 2:56

C'est agréable à lire. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 3:03

En fait sur le coup j'étais en train d'écrire "Punaise vraiment j'adôôôôôôôôôôôre", ce qui témoignait plus de mon choc et de ma surprise, mais j'ai fait un truc un peu plus sérieux et froid du coup scratch
Mais en gros tout ce pavé c'est une énorme périphrase qui dit "J'adooooooooooore" rien de plus pour le moment... il faut vraiment que j'aille plus loin dans l'oeuvre parce que après avoir saisi certain truc je pense que certains passages seront intenables...
Je suis vraiment impatient d'entendre Le Ring pour le coup.


Dernière édition par Crapio le Mar 15 Juil 2008 - 5:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 3:05

Eh bien je l'apprécie, ta "longue périphrase", parce qu'elle me montre un peu le chemin, en tant que Wagnéronovice.
Merci Crapio Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 3:10

jerome a écrit:
Merci Crapio Smile
Mais de rien hehe
J'espère juste aller un peu plus loin dans mon discours très prochainement et que cet étranger ne soit plus rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 10:04

Oui, c'est émouvant, de voir le chemin résolu vers la Vraie Foi. Ca fait toujours très plaisir à lire. Normal que tu sentes des longueurs au début, parce qu'il y a des moments où ça devient sérieusement abstrait.

Effectivement, le duo : le texte est nul, il ne se passe absolument rien, et pourtant... peu de choses peuvent s'en approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 13:18

J'ai d'autant mieux apprécié adoré Tristan que j'ai ensuite découvert le Ring. En y revenant j'ai eu l'impression de redécouvrir cette musique. Tout ça est récent pour moi mais je vois peu de choses aussi bouleversante que Tristan. Merci pour ton compte-rendu Crapio. Wink

Fais de même avec le Ring.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 14:55

DavidLeMarrec a écrit:
Effectivement, le duo : le texte est nul, il ne se passe absolument rien, et pourtant... peu de choses peuvent s'en approcher.
En fait j'ai failli faire le rapprochement avec un huit-clos de Hitchcock qui arrive à nous hypnotiser alors qu'on reste fixer sur les mêmes personnages, mais le truc c'est qu'en 30 minutes il se passe plus de choses effectivement hehe
Merci bien à vous deux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 22:45

Merci Crapio !
Ta façon d'avoir abordé l'oeuvre est émouvante et le coup de foudre à l'air d'avoir opéré ! Je redoutais que ça ne soit pas évident comme entrée dans le monde wagnérien mais au final si tu as passé ce cap, tu vas franchement optimiser ton écoute du Ring ! Les Leitmotivs sont beaucoup plus simples à détecter et même si certains entremêmements sont très subtils, c'est quand même bien plus accéssible que Tristan.

Je te conseillerais comme Vartan, de revenir à Tristan après. Peu être que le vrai choc arrive là ! Attention de ne pas te faire une overdose avant le Ring quand même !
Mais là tu es prêt pour la suite je pense ! bounce

Ravi pour toi cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 23:28

Oui je pense que c'est lancé. Je crois que mon amour et ma familiarité pour la musique du début XXe Siècle m'a permis de m'introduire assez rapidement dans l'œuvre.
Je réécoute le Premier acte cette nuit Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 23:38

Crapio a écrit:
Je réécoute le Premier acte cette nuit Smile.

Ca y est, un contaminé de plus ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mar 15 Juil 2008 - 23:40

C'est juste l'acte qui m'a le moins emballé et les conditions n'étaient pas réunis non plus...
Maintenant je suis au calme batman
Mais il n'est pas impossible que sur ma lancée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 0:24

Je commence les questions stupides cheers
Dis donc elle a l'air vraiment surprise et en colère Isolde sur le bâteau quand on lui apprend qu'elle va dans les Cornouailles : on lui avait promis quoi ? Une croisière dans les Sechelles siffle
Non mais elle semble vraiment apprendre sa destination sur le bâteau... c'est étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 0:27

Non elle ne l'apprend pas sur le bateau.
Mais il faut bien qu'elle nous fasse partager ses états d'âme, c'est ce qui nous intéresse.
Sinon ça serait: "alors Brangäne, combien de bornes encore? Pff, c'est long. J'espère qu'il est beau au moins le fameux Marc."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 0:29

D'accord c'est juste : "bon on prend en cours de route la trame, je vous fait le topo".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 0:32

Oui et Wagner aime beaucoup ce fonctionnement en récits.
L'action véritable peut du coup se lancer à la fin de l'acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 0:34

Merci pour l'information. thumleft
J'y retourne Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 0:37

au théâtre on appelle ça l'exposition...
parce que sinon il faut faire un prologue où le roi son père signifie à la dame qu'on l'a mariée au loin, et puis après elle embarque avec des choeurs de marins et les adieux du peuple éploré, et ça nuit à l'unité de lieu, et ça coûte plus cher en décors et en acteurs supplémentaires
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 1:07

sud273 a écrit:
au théâtre on appelle ça l'exposition...
parce que sinon il faut faire un prologue où le roi son père signifie à la dame qu'on l'a mariée au loin, et puis après elle embarque avec des choeurs de marins et les adieux du peuple éploré, et ça nuit à l'unité de lieu, et ça coûte plus cher en décors et en acteurs supplémentaires

Et ça fait du Massenet à l'arrivée. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   Mer 16 Juil 2008 - 2:19

Crapio a écrit:
Je commence les questions stupides cheers
Dis donc elle a l'air vraiment surprise et en colère Isolde sur le bâteau quand on lui apprend qu'elle va dans les Cornouailles : on lui avait promis quoi ? Une croisière dans les Sechelles siffle
Non mais elle semble vraiment apprendre sa destination sur le bâteau... c'est étrange.
Outre les dimensions pratiques admirablement résumées par Sud, on peut tout de même relever qu'Isolde s'est beaucoup mentie à elle-même ; voir le terme si proche lui révèle l'ampleur de son aveuglement, également.

De toute façon, Isolde a été plus ou moins vendue au vainqueur en Irlande, après la mort de son fiancé Morholt. Sa colère contenue face à ses parents éclate à ce moment.


De toute façon, le livret n'est pas très bien écrit (ça ressasse beaucoup, dans une langue pas très avenante).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagner - Tristan et Isolde
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wagner - Tristan et Isolde - Barenboïm
» Wagner - Tristan et Isolde (3)
» Wagner - Tristan et Isolde
» Wagner - Tristan et Isolde (2)
» Opéra de Paris - Tristan et Isolde octobre-décembre 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: